Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2018

Slate - Emmanuel Macron peut-il gouverner sans oppositions?

On évoque souvent la solitude du pouvoir en parlant des locataires de l'Élysée. Le nouveau président est plus seul que jamais, même ses opposants semblent l'avoir lâché.....

De droite, de gauche et du centre... Le nouveau chef de l'État a réussi, en moins d'une année, une synthèse que d'aucun prédisait impossible. Issu lui-même de la gauche et défendant des thèses libérales chères à la droite, Macron cohabite avec lui-même, en sublimant ce clivage. Et il l'assume ouvertement. Il a créé cet «axe central», sorte de pierre philosophale, que tous les présidents de la République rêvent de constituer autour d'eux. Hors le général de Gaulle de 1958, aucun d'entre eux n'était parvenu à ses fins. Cette alchimie, cependant, a une contrepartie dangereuse car la médaille brille de mille feux mais elle a un revers: les oppositions deviennent fantomatiques. Mis à part que ce «trou noir» ouvre une brèche aux minorités violentes, il nuit gravement au débat démocratique. Il est temps que les oppositions se ressaisissent.

Lire la suite
__________________
__________________

11:32 Publié dans Article du jour | Tags : macron | Lien permanent

28/12/2017

Sandra Laugier : "Avec Macron, on a affaire à un gouvernement antidémocratique."

18:10 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : laugier, macron, populisme, democratie | Lien permanent

25/12/2017

Marianne - Laïcité mon amour Face aux représentants des religions, Emmanuel Macron s'inquiète d'une "radicalisation de la laïcité"

Lors d'une réunion organisée par l'Elysée entre le Président et les représentants des six principales religions, Emmanuel Macron se serait "interrogé de manière critique sur la radicalisation de la laïcité". Le chef de l'Etat, qui ne s'est toujours pas exprimé publiquement sur le sujet, entretient le flou sur sa vision de la laïcité.

On entend très peu le président Macron sur le sujet de la laïcité. Alors que la controverse entre Charlie Hebdo et Mediapart a mis le sujet sur le devant de la scène politique, et que plusieurs visions de la laïcité se sont affrontées (souvent avec violence) dans le débat public, le chef de l'Etat s'est tenu soigneusement à l'écart des discussions.

Lire la suite
___________________
___________________

08:30 | Tags : laicité, macron | Lien permanent

19/12/2017

Libé, Alain Duhamel - Emmanuel Macron ou la république giscardienne en marche

Comme en 1974, c’est une nouvelle génération au pouvoir. Parviendra-t-elle à transformer la société plaidée jadis par Valéry Giscard d’Estaing ?

Il a dû attendre longtemps, si longtemps, - trente-six ans ! - mais, finalement, Valéry Giscard d’Estaing (VGE) a atteint son but. Il a enfin été réélu, il a pris sa revanche sur 1981, le voilà de nouveau à l’Elysée, rue du Faubourg-Saint-Honoré. Pour cela, il a dû prendre le masque d’Emmanuel Macron, mais qu’importe. Sous un nouveau visage, c’est bien le giscardisme, ce sont bien ses idées, sa méthode, la rupture douce, la jeunesse, la hardiesse, l’Europe, la personnalisation du pouvoir, la réinvention de la communication politique, la recherche du consensus et du rassemblement, le gouvernement au centre, la confiance en soi, une certaine allégresse du pouvoir.

Lire la suite
_________________
_________________

11:50 Publié dans Article du jour | Tags : alain duhamel, macron, giscard | Lien permanent

13/12/2017

Le Figaro - La recomposition se poursuit : Collomb invite l'aile droite du PS place Beauvau

INFO LE FIGARO - Les «réformateurs» du PS vont se retrouver lors d'un dîner autour de Jean-Marie Le Guen et Gérard Collomb.

C'est une invitation à laquelle ils ne s'attendaient pas. En découvrant le SMS de Jean-Marie Le Guen, fin de semaine dernière, beaucoup de socialistes ont tout d'abord cru à une blague. «Chers amis, comme j'ai eu l'occasion d'en parler à certains d'entre vous, Gérard Collomb et moi avons pensé utile et intéressant de nous retrouver pour échanger autour de nos convictions de gauche réformiste quels qu'aient été nos choix, parfois différents, ces derniers mois, écrit l'ancien ministre chargé des Relations avec le Parlement. D'autant que chacun de nous mesure les difficultés d'identifier actuellement notre sensibilité. C'est pourquoi nous pourrions nous retrouver mardi soir, chez Gérard. Une invitation suivra

Lire la suite
____________________
____________________

06/12/2017

Deuil national - Le billet de Nicole Ferroni

11:21 Publié dans Humour | Tags : johnny, macron | Lien permanent

France Info - Dussopt chez Macron : "C'est comme s'il venait nous cracher au visage", déplore Boris Vallaud

Boris Vallaud, député Nouvelle gauche des Landes, invité de franceinfo lundi 4 décembre, a vivement réagi à l'entrée au gouvernement d'Olivier Dussopt, maintenant ex-député PS de l'Ardèche. "Je ne m’y attendais pas", a-t-il déclaré. "Nous sommes 30 dans le groupe à l'Assemblée nationale, à se serrer les coudes", a-t-il ajouté. "C'est comme s'il venait nous cracher individuellement au visage (...) Malheureusement je ne découvre pas qu’on est prêt à se vendre pour un plat de lentilles. La jouer perso, ce n’est pas trop correct vis-à-vis des collègues", a poursuivi Boris Vallaud.

Lire la suite
__________________
__________________

05/12/2017

Conversations avec Anna Cabana : Jean-Noël Jeanneney et Olivier Faure

Jean-Noël Jeanneney, historien et ancien secrétaire d'État à la communication, était l’invité d’Anna Cabana, dans Conversations, ce lundi 4 décembre 2017, sur i24NEWS. Il est venu présenter son livre "Le moment Macron" (Éd. du Seuil). Nous avons aussi reçu Olivier Faure, député PS de la Seine-et-Marne et président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale. L’occasion d’évoquer l’avenir du Parti socialiste.

03/12/2017

"Emmanuel Macron cherche à déstabiliser les partis" juge Stéphane Le Foll

28/11/2017

Sud Radio - François Kalfon (PS) : "Emmanuel Macron a détruit les partis politiques façon puzzle"

Conseiller régional d’Île-de-France et membre de la direction collégiale du PS, François Kalfon était l’invité politique du Grand Matin Sud Radio ce lundi. Défection d’Olivier Dussopt, avenir du PS et profil du prochain leader étaient notamment au programme. Interview.

C’est une nouvelle défection au sein du Parti socialiste. Pas la première, et peut-être pas la dernière, alors que le parti entame une douloureuse phase de reconstruction après le fiasco des élections du printemps dernier. Ce week-end, le député de l’Ardèche Olivier Dussopt a officiellement rejoint les rangs du gouvernement en acceptant le poste de secrétaire d’État à la Fonction publique. Conseiller régional d’Île-de-France et membre de la direction collégiale du PS, François Kalfon était l’invité politique du Grand Matin Sud Radio. Il réagit avec ironie à ce départ. 

Lire la suite
____________________
____________________