Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

macron

  • Marianne - "Les Français s'en fichent" : l'Élysée dément les propos attribués à Emmanuel Macron visant Marlène Schiappa

    Un article de BFMTV rapportait des propos virulents d'Emmanuel Macron contre les états généraux de la laïcité organisés par Marlène Schiappa, visant notamment l'essayiste Caroline Fourest qui y participe. L'Élysée dément auprès de "Marianne". Un incident symptomatique d'une bataille active en coulisses entre défenseurs de différents courants de la laïcité au sein de la majorité.

    La colère de Jupiter ? À en croire BFMTV, Emmanuel Macron serait descendu de l’Olympe ce mercredi pour bousculer l’une de ses lieutenants. Selon les tauliers de l’info en continu, le président s’en serait pris à Marlène Schiappa en plein conseil des ministres. La raison de sa foudre ? Les états généraux de la laïcité dont il n’aurait pas apprécié le lancement mardi dernier : « Les Français s'en fichent et moi aussi. » aurait-il lancé selon un article de la chaîne au micro bleu publié ce 22 avril. Accompagné d’un sec : « On n'a pas besoin de colloque, de forum ou de je ne sais quoi. Si c'est pour regarder le film de Caroline Fourest sur Tariq Ramadan, on l'a déjà vu, on a bien compris. »

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

     

  • Le vent se lève - COMMENT MACRON SACRIFIE LA JEUNESSE

    Cette semaine, quatre étudiants ont tenté de mettre fin à leurs jours. Entre isolement, échecs scolaires et situations financières dramatiques, une partie de la jeunesse est en train d'éprouver de plein fouet le contrecoup des mesures sanitaires. Face à cette détresse étudiante dénoncée avec le hashtag #etudiantsfantomes, Emmanuel Macron a simplement répondu la semaine passée : « Il va falloir tenir. » Cette injonction, pourtant, ne fait pas office de politique publique. Décryptage.

  • Nos lendemains - Macron en colère sur les vaccins : qui peut croire qu’il n’y est pour rien ?

    C’est un grand classique de la communication politique de crise : le tonnerre présidentiel , qui s’abat dans le silence feutré d’un bureau élyséen et que l’on fait sympathiquement fuiter, que l’on met en scène même pour dire à quel point on est entouré d’incompétents et que tout ce qui va de travers ne procède pas de nous. 

    Ce matin, Emmanuel Macron remet quelques pièces dans cette vieille machine qui joue faux, en espérant ne pas être éclaboussé par le fiasco français sur les vaccins.

    Ainsi Olivier Véran serait donc le seul responsable de l’affaire , lui qui a plaidé pour un surnaturel « éloge de la lenteur » dans la vaccination, opération parfaitement réussie puisque nous avions vacciné hier 352 personnes , alors qu’Israël en est à 1 million 200.000, le Royaume-Uni a plus d’1 million, l’Italie à plus de 80.000 etc etc…

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

  • We Culte - BD. Quand Mathieu Sapin dessine les coulisses de la politique par Yves Le Pape

    Le dessinateur Mathieu Sapin publie chez Dargaud “Comédie française: voyages dans l’antichambre du pouvoir”, qui est à la fois une sorte de reportage sur la présidence d’Emmanuel Macron et une réflexion historique sur la relation entre l’artiste et le pouvoir. Nous l’avons interrogé sur cette publication et du même coup sur le bilan qu’il pouvait tirer de son expérience de dessinateur investi dans les allées et les coulisses du pouvoir....

    ..... Après avoir plongé dans la campagne présidentielle de François Hollande puis observé pendant deux ans la vie à l’Elysée, Mathieu Sapin avec Comédie française, observe le candidat Emmanuel Macron en campagne puis tente de s’en rapprocher à la présidence de la république. Ce livre est d’abord une réflexion sur la relation entre l’artiste et le pouvoir politique.

    Lire la suite
    ________________
    ________________

  • France Culture - Le macronisme a t-il toujours été de droite ?

    Quel avenir pour la droite ? Trois ans et demi après l’élection présidentielle, les lignes de La République En Marche se sont-elles recomposées ? Que reste-t-il du macronisme ?

    Pour en parler, nous recevons Frédéric Rouvillois, écrivain, professeur de droit public à l’université Paris 1 et auteur de "Liquidation – Emmanuel Macron et le Saint-Simonisme" – Cerf. Il sera rejoint par Marie Tanguy, ancienne plume d'Emmanuel Macron pendant la campagne de 2017, qui retrace cette expérience dans l’ouvrage “Confusions”, JC Lattès (2020)

  • Idées d'été : La Vie des idées - La retraite du Nord

    À propos de : Alain Lefebvre, Macron le suédois, Puf

    La référence au « modèle nordique » est une constante de la politique français particulièrement remise au goût du jour par Emmanuel Macron avec la réforme des retraites. Mais la comparaison des systèmes sociaux montre de profondes différences entre la France et la Suède.

    En 2018, Alain Lefebvre publiait un livre au titre pour le moins surprenant : « Macron le Suédois ». L’auteur y soumettait de supposées inspirations nordiques du nouveau président (en réalité, plus souvent celles de certains de ses conseillers économiques attitrés) au test d’une analyse comparée avec certaines politiques menées en Scandinavie ces dernières décennies. Les ambitions de Macron dans les domaines de l’emploi, de la formation, des transports ou des retraites, par exemple, peuvent-elles être considérées utilement à l’aune des réformes entreprises en Suède ou au Danemark ? Ce benchmarking nordique est-il fondé, bien informé et susceptible d’apporter des réponses aux dilemmes du réformisme macronien, au confluent de la droite et de la gauche ? Alain Lefebvre, formé à l’ENA et longtemps conseiller social pour la diplomatie française en Europe du Nord, a une bonne expérience de ces pays. Il avait déjà publié un ouvrage en collaboration avec la sociologue Dominique Méda en 2006, dans un genre similaire, et qui s’intitulait « Faut-il brûler le modèle social français ? » (Seuil). La réflexion y croisait déjà les problématiques du marché du travail en France et en Scandinavie afin de voir ce qui pouvait être adapté, en particulier sur le marché de l’emploi et du point de vue de l’égalité de genre.

    Lire la suite
    _________________
    _________________

  • 20 Minutes - Coronavirus : Un virage écologiste pour Macron ? Il réfléchit à un « green deal français », selon Cambadélis

    POLITIQUE L’ancien premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, annonce ce « green deal français » pour « des raisons politiques évidentes, [car] le libéralisme économique ne va pas être de saison »

    Pas un tournant à gauche mais un virage écologiste pour Emmanuel Macron. C’est ce que pense  Jean-Christophe Cambadélis, ancien patron du PS, dans un entretien au Point samedi. « Emmanuel Macron n’a pas en tête un tournant à gauche. Mais il réfléchit à un nouveau cours rooseveltien écologiste. Ceci pour des raisons politiques évidentes, le libéralisme économique ne va pas être de saison. Il pense ainsi recapitaliser son "progressisme" dissous dans le centre droit », souligne l’ancien premier secrétaire du Parti socialiste.

    Lire la suite
    ________________
    ________________

  • The Conversation, Luc Rouban - Le macronisme peut-il encore se réinventer ?

     

    Dans son discours du 13 avril 2020, Emmanuel Macron a mentionné la nécessité de réinventer son action politique dans le cadre du prochain « nouveau monde » qui devrait émerger après l’épidémie de Covid-19.

    Les conditions historiques d’apparition du macronisme font qu’il est contraint à la réinvention permanente dans la perspective d’une adaptation pragmatique aux réalités économiques et sociales afin de se différencier des forces politiques traditionnelles qui sont riches, mais aussi prisonnières, de valeurs et de cultures bien établies.

    Le macronisme reste toujours une formule managériale appliquée au politique où seul le résultat compte. C’est dans un contexte de fortes turbulences économiques et sociales qu’il va devoir se réinventer et on peut tenter d’en mesurer la possibilité.

    Lire la suite
    _________________
    _________________

  • Marianne - Ambiguïté gouvernementale, liens d'intérêts au sommet de l'Etat : enquête sur la guerre secrète de la chloroquine

    Le Président a rencontré Didier Raoult ce 9 avril, rendant encore un peu plus ambiguë la position de l'Etat à l'égard de la chloroquine. Celle-ci a longtemps oscillé et est toujours déterminée par l'avis d'une commission du Haut Conseil de la Santé publique, dont les liens d’intérêts de son président avec des laboratoires interpellent. Enquête.

    "Une visite surprise et à l'abri des regards", nous dit La Provence. A "l'abri des regards", certes, mais une visite évoquée par tous les médias. Et lourde de sens aussi. Emmanuel Macron s'est rendu à Marseille ce jeudi 9 avril pour rencontrer le professeur Didier Raoult. Celui-ci lui aurait dévoilé une nouvelle étude validant ses intuitions et son protocole de soin. Cette entrevue intervient après des semaines d’atermoiement au sommet de l'Etat. C'est que la position du gouvernement sur la chloroquine, dont l’efficacité médicale n’est pas encore établie selon les méthodes ordinaires des essais cliniques, a fortement évolué avec le temps.

    Lire la suite
    _________________
    _________________

  • C News | Réaction d'Olivier Faure à l'allocution d'Emmanuel Macron