Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Audio

  • Europe 1 - La justice, "problème" de la police ? "Une folie", selon Faure

    Le secrétaire général du syndicat de police Alliance a estimé que "le problème de la police, c'est la justice", lors de la manifestation de policiers devant l'Assemblée nationale. Pour le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, invité du "Grand rendez-vous" dimanche sur Europe 1, "c'est une folie que de le dire".

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

     

  • France Info - Vaccination contre le Covid-19, taxe sur les terrasses, élection présidentielle... Le "8h30 franceinfo" d'Anne Hidalgo

    La maire socialiste de Paris était l'invitée du "8h30 franceinfo", mercredi 28 avril.

    Anne Hidalgo, maire socialiste de Paris était l'invitée du "8h30 franceinfo", mercredi 28 avril. Vaccination contre le Covid-19, taxe sur les terrasses, élection présidentielle 2022... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Jean-Jérôme Bertolus.

    Lire et écouter la suite
    ________________________
    _______________________

  • France Inter - Anne Hidalgo : "Dès qu’une femme devient 'puissante', on la dit 'autoritaire'..."

    C'est une femme sereine et assurée qui a reçu Léa Salamé. Une femme qui sourit des rumeurs qui la disent candidate en 2022. Mais ce sourire cache-t-il une ambition de fer ? On a essayé de cerner la très secrète Anne Hidalgo. 

    Elle est adorée par la moitié des Parisiens qui voient en elle la visionnaire de la ville de demain. Et elle ulcère l'autre moitié, qui conspuent l'icône de l'urbanisme politiquement correct et la reine des bouchons. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est qu'elle ne laisse personne indifférent. 

    Longtemps numéro 2 dans l'ombre de Bertrand Delanoë et de Martine Aubry, elle fait aujourd'hui de l'écologie avec Arnold Schwarzenegger et Leonardo DiCaprio. Et elle est la seule Française à figurer cette année dans le top 100 du magazine Time des personnalités les plus influentes du monde.

    Lire et écouter la suite
    ____________________________
    ____________________________

  • France Inter, Thomas Legrand - Affaire Olivier Duhamel : il faut écouter les enfants des enfants d'après-guerre !

    Les accusations d’inceste à l’encontre du constitutionaliste Olivier Duhamel auront une portée politique. La médiatisation de l’affaire Olivier Duhamel est utile, car elle accompagne de façon emblématique la revendication d’une génération. 

    Oui, mais sans doute pas celle qu’on imagine. Il y aura le procès d’une coterie d’hommes et de femmes d’influence et de pouvoir, d’une bourgeoisie germanopratine qui aura su maintenir autour d’un homme puissant un silence protecteur. Les injonctions "jouissons sans entrave", "il est interdit d’interdire" de mai 1968, dont ils sont les vieux acteurs, qui avaient fait exploser la société corsetée et rigide d’après-guerre, auraient produit une permissivité finalement criminelle ; certains profiteront de la déviance pathologique d’un homme pour avancer des pions conservateurs. 

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • France Inter, Thomas Legrand - La démission de Michèle Rubirola : un acte rare, à rebours de la voracité politique habituelle

    En 32 ans de carrière de journaliste dont 20 en politique, c’est bien la première fois que je vois un responsable de premier plan s’apercevoir de lui-même qu’il n’est pas faite pour le premier plan, ou qu’il n’en a pas la santé, ou qu’il ne supporte plus la tambouille politicienne… et préfère dire, ‘je passe la main'. 

    Lire et écouter la suite
    _______________________
    _______________________

  • France Inter, Thomas Legrand - République, laïcité : Les écologistes inquiètent les socialistes...

    Clash entre les écologistes de Paris et Anne Hidalgo.

    Et la grande majorité de nos auditeurs, qui ne sont pas parisiens, peuvent se demander :’mais en quoi cela nous intéresse ?’ Hé bien parce que cet échange au Conseil de Paris (et par médias interposés) pourrait refléter des préventions mutuelles et grandissantes entre socialistes et écologistes, et poser la question, au niveau national de leur capacité à s’unir pour la présidentielle. La présidente verte des conseillers de Paris avait émis des réserves sur un vœu voté à l’unanimité pour attribuer le nom de Samuel Paty à une voie de la ville. Les écologistes ont voté ce vœu mais ils ont reproché à la maire de l’avoir proposé dans la précipitation. Une vieille règle stipule qu’il faut attendre 5 ans après un évènement pour attribuer un nom de rue en lien à cet évènement, afin de ne pas céder à l’émotion ou d’éviter toute instrumentalisation. Remarque jugée déplacée par la maire d’autant qu’il y avait l’unanimité. 

    Lire et écouter la suite
    _________________
    _________________

  • Jonathan Franzen : "Trump va main dans la main avec un système qui est lui aussi mentalement malade"

    Jonathan Franzen, écrivain et essayiste américain, auteur de "Et si on arrêtait de faire semblant ?", était l'invité ce vendredi de Nicolas Demorand et François Busnel. Il est revenu sur le climat actuel aux États-Unis, un "crépuscule", à moins de deux semaines de l'élection présidentielle.

  • France Culture - Reconstruire la gauche à l'heure où les antagonismes politiques évoluent

    Beaucoup décrivent la bipolarité gauche-droite comme dépassée. Comment réinventer la gauche dans un tel contexte ? C'est le sujet de la revue de presse des idées de la semaine.

    C'est un sujet très présent, surtout à l'heure où tant de voix affirment que le clivage droite-gauche a disparu dans la tête de nombreux français. Pascal Perrineau, politologue, le confirme d'ailleurs à nouveau dans la revue Le 1. "La France dit-il, a inventé l'antagonisme gauche-droite (...) mais les français s'y retrouvent de moins en moins. Un autre clivage est né avec le référendum de Maastricht, c'est l'opposition entre, dit-il toujours, ce que j'appelle la société ouverte et la société du recentrage national".  Dans ce contexte là comment réinventer la gauche  ? Dans la presse ces derniers jours il est question d'idées et de stratégies

    Lire la suite
    __________________
    __________________

  • France Culture le 11 juin 2020 - Bernard Stiegler : "Il ne faut pas rejeter les techniques mais les critiquer et les transformer"

    Bernard Stiegler a découvert la philosophie en prison, et depuis, n'a eu de cesse de la transmettre, dans des ouvrages ou dans la création d'une école de philosophie : "Pharmakon". Spécialiste de la technique, il questionne les enjeux des mutations de nos sociétés engendrées par le numérique.

    Etre philosophe, est-ce un métier ? est-ce une vocation ? Comment se fabrique un concept ? Et quel est le rôle du philosophe dans la cité ?

    Bernard Stiegler est le fondateur d’un groupe de réflexion philosophique créé en 2005 : Ars industrialis, dans lequel il en appelle à une nouvelle manière de penser notre rapport à la technique et en particulier aujourd’hui aux algorithmes. Depuis 2006 il dirige l’Institut de recherche et d’innovation qu’il a créé au Centre Pompidou ainsi que l’école de philosophie d’Epineuil, Pharmakon, qui offre des cours de philosophie à suivre sur place ou en ligne. Il a écrit 35 livres et le dernier en date s’appelle Bifurquer (éditions des Liens qui libèrent).

    Lire et écouter la suite
    __________________
    __________________