Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire

  • Dis Oncle Obs... Comment les Etats-Unis sont-ils devenus la 1re puissance mondiale ?

    Quelle est aujourd’hui la première puissance mondiale ? Malgré la concurrence de la Chine, pour de nombreux habitants de la planète, la réponse relève de l’évidence : les Etats-Unis. Ils sont les plus forts sur le plan militaire, industriel, commercial, financier ou culturel. Tout le monde connaît leurs séries, leurs acteurs, leurs présidents ou leurs starlettes. Pourtant, la position centrale des Etats Unis n’étaient pas inscrite dans l’histoire, bien au contraire. Alors, comment en sont-ils arrivés là ?

  • Le Vent se lève - « Le président est-il devenu fou ? » – Entretien avec Patrick Weil

    Le traité de Versailles est souvent considéré en France comme l’archétype d’une paix imposée par les vainqueurs sous la forme d’un diktat insupportable pour les vaincus, et justifiant dès lors la revanche de ces derniers. Dans cette histoire, les Français, et Georges Clemenceau le premier, tiennent le mauvais rôle : celui du gagnant, qui cherche à humilier son voisin et à l’asphyxier au prix de réparations inacceptables. Et si tout cela n’était qu’un mythe ? Cette lecture culpabilisatrice, initiée par le britannique John Maynard Keynes et instrumentalisée par Adolf Hitler pour susciter un sentiment revanchard au sein de la société allemande, est en tout cas remise en cause par un essai historique : Le président est-il devenu fou ? Le diplomate, le psychanalyste et le chef de l’État. Son auteur, Patrick Weil, est politologue et historien, directeur de recherche au CNRS et Visiting Professor à l’université de Yale, spécialiste de l’immigration, de la citoyenneté et de la laïcité.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • The Conversation - Finlande 1939, Tchétchénie 1994, Ukraine 2022 : pourquoi les guerres russes se ressemblent-elles ?

    Si l’on compare l’actuelle guerre en Ukraine à deux conflits précédents qui ont impliqué l’armée soviétique et russe – la guerre soviéto-finlandaise de 1939 et la première guerre de Tchétchénie en 1994-1996 –, on ne peut qu’être surpris par leurs similitudes. Pourtant, les contextes historiques et sociaux sont totalement différents. Quelle proximité peut-il y avoir entre l’URSS de 1939, marquée par les terribles purges staliniennes et dont le gouvernement vit dans la peur d’une future invasion allemande, la Russie de 1994, société en plein effondrement où les logiques mafieuses prévalent et où les militaires doivent recourir à toutes sortes d’arrangements douteux pour se rémunérer, et la Russie de 2022, qui se serait, d’après une formule chère à Vladimir Poutine, « relevée » au cours des deux dernières décennies ?

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

  • Fondation Jean Jaurès - Miguel Ángel Martínez, une figure historique du PSOE espagnol

    Sergio Molina García, professeur d’histoire à l’Université Complutense de Madrid, revient sur son récent essai "Socialista, demócrata y europeísta: trayectoria política de Miguel Ángel Martínez" (Fundación Pablo Iglesias, janvier 2022), consacré à cette personnalité politique espagnole de premier ordre. Il est interrogé par Jean-Jacques Kourliandsky, directeur de l’Observatoire de l’Amérique latine de la Fondation Jean-Jaurès.

  • À la Une - Le 1er mai sanglant de Fourmies

    Le 1er mai 1891 à Fourmies, la police tire sur des ouvriers. Une semaine plus tard, dans un discours devenu célèbre, Clemenceau rendra hommage aux victimes et prédira l'émergence du "quatrième État".

  • Dossier Papon : "Toutes les pièces du dossier sont désormais accessibles", Françoise Banat-Berger

    Les archives du procès Papon ouvertes de façon​ anticipée : Françoise Banat-Berger, cheffe du service interministériel des archives de France est l'invitée de 6h20.

  • Survie - Nouveau rapport : « Rwanda, les mercenaires invisibles. Les archives de la DGSE délaissées par la commission Duclert »

    L’association Survie publie des notes inédites des services secrets français confirmant que l’État était pleinement informé de l’activité des mercenaires Bob Denard, Paul Barril et de leurs hommes. Ces informations, que la commission présidée par Vincent Duclert a délaissées, confirment les accusations portées par l’association et renforcent les soupçons vis-à-vis des « réseaux Pasqua », que la justice française se refuse pourtant à explorer.

    Nous avons reçu un droit de réponse de Vincent Duclert le 24/03 auquel nous avons répondu. Vous trouverez ces deux textes en dessous de l’article.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Le Monde - L’Ukraine a-t-elle été créée par la Russie ?

    Un mois après le début de la guerre en Ukraine, Le Monde revient sur l'un des débats à l'origine du conflit : la naissance de l'Ukraine. Juste avant de lancer l'armée russe à l'assaut de l'Ukraine, Vladimir Poutine a exposé sa version de l’Histoire, selon laquelle le pays « a été entièrement créée par la Russie ». Mais qu’en est-il réellement ? Il faut remonter au Xe siècle pour comprendre les racines de la culture ukrainienne, à l’époque où Kiev était une capitale qui rayonnait dans toute l’Europe centrale et Moscou encore un village...

    Explication en vidéo, avec la participation d’Alexandra Goujon, maîtresse de conférences en sciences politiques à Science Po Paris et à l’Université de Bourgogne et Rory Finnin, spécialiste de l’Ukraine à l’Université de Cambridge.

  • Fondation Jean Jaurès -  Ce que dit et ne dit pas le rapport Duclert

    Au mois d’avril 2019, le président Emmanuel Macron confiait à une commission d’historiens et de juristes français, placée sous la présidence de l’historien Vincent Duclert, la tâche de « consulter l’ensemble des fonds d’archives françaises » relatifs à l’action et au rôle de la France au Rwanda au cours de la période ayant précédé le génocide des Tutsis et du génocide lui-même. Le président de la République demandait également à la commission de tenir compte dans son travail du « rôle des autres acteurs engagés au cours de cette période », sans que le mandat recommandât l’examen de leurs archives. Après un travail d’analyse de ces archives françaises, la commission Duclert a présenté son rapport au président Macron au début du mois d’avril 2021. Le rapport dresse des événements, réactions et initiatives concernés le tableau qui suit.

    Lire la suite
    ___________________
    ___________________

  • France Culture - Guerre en Ukraine : histoire d'une nation menacée

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, Vladimir Poutine a lancé une offensive militaire contre l’Ukraine. Une guerre qu’il justifie au nom de la “dénazification” de l’Ukraine. Les accusations d’une influence nazie en Ukraine sont régulièrement formulées dans le discours officiel russe depuis 2014, date à laquelle un soulèvement anti-russe s’est réuni sur la place Maïdan avant d’être violemment réprimé.

    Depuis la révolution de Maïdan, les Ukrainiens vivent dans un climat de guerre qui a conduit jusqu’ici à renforcer leur sentiment d'appartenance à une identité nationale. Comment s’est construite la nation ukrainienne aujourd’hui en danger ? Sur quoi repose le discours de Vladimir Poutine pour intégrer l’Ukraine à l’histoire russe ?

    Nous en parlons en compagnie de : -Jacques Rupnik : historien, politologue, directeur de recherche émérite au CERI/Sciences Po -Ioulia Shukan : spécialiste de l'Ukraine, maîtresse de conférences en études slaves à l'Université Paris Nanterre et chercheuse à l’Institut des Sciences sociales du Politique. Auteure de “Génération Maïdan” Edition de l'Aube, 2016

  • La Vie des Idées - Des mobilisations à la dérégulation

    À propos de : Paul Sabin, Public Citizens. The attack on Big Government and the Remaking of American Liberalism, W.W. Norton & Company

    L’historien Paul Sabin retrace l’histoire des mobilisations citoyennes qui, en militant pour les droits des consommateurs et la protection de l’environnement dans les années 1960-70, ont sapé l’ordre issu du New Deal, fait le lit du conservatisme et conduit à la dérégulation du libéralisme.

    Encore une histoire sur les turbulentes années 1960 et 1970 aux États-Unis ? Certes, et pourtant, dans le livre de l’historien Paul Sabin, nous sommes loin des rues bruyantes envahies par les jeunes militants contre la guerre du Vietnam ou pour les droits civiques des Noirs américains. Dans Public Citizens, les batailles se livrent surtout dans les tribunaux. Sabin retrace l’histoire des mobilisations citoyennes qui ont donné naissance aux mouvements pour les droits des consommateurs et pour la protection de l’environnement. Il replace ces actions citoyennes dans un contexte plus large d’activisme pour des causes comme la réforme du gouvernement, contre le nucléaire ou pour la défense des centres urbains. Il explique aussi que, par ces mobilisations, les citoyens publics ont mis au point de nouvelles façons de faire de la politique aux États-Unis. Mais surtout, et c’est la thèse principale du livre, Sabin affirme que les citoyens publics ont fait basculer le capitalisme américain d’un libéralisme régulé et interventionniste hérité de l’administration Roosevelt des années 1930 au libéralisme économique dérégulé et orienté vers le marché des années 1980. L’intervention de ces citoyens publics s’est donc traduite par une défiguration du libéralisme américain contemporain – un mélange d’interventionnisme social et économique de l’État et de contre-pouvoirs puissants garants du pluralisme.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________