Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2021

Terra Nova - Alerte rouge à Manaus - L'analyse de Jean Pisani-Ferry

Manaus est la grande ville située le long de l'Amazonie, dans le Nord-Ouest du Brésil. Le variant qui y est apparu, alors que la ville avait presque atteint le niveau d'immunité de groupe, rappelle que nous courrons contre la montre. Or, la mobilisation internationale pour que le vaccin soit accessible à tous les pays reste très insuffisante. Comment expliquer ce manque de lucidité collective ? La chronique de l'économiste Jean Pisani-Ferry pour Terra Nova, qui analyse chaque mois les grands enjeux de l'actualité européenne et internationale.

Lire la suite
_____________________________
_____________________________

13:52 Publié dans Analyses | Tags : jean pisani-ferry | Lien permanent

Les économistes atterrés - En finir avec les idées reçues sur la dette publique le 28 janvier à 20h

Après le choc de la crise économique enclenchée en 2020, la question de la dette publique est au cœur des débats de politique économique. A l’occasion de la sortie de leur nouveau livre, intitulé La dette publique. Précis d’économie citoyenne, les Économistes atterrés vous invitent à assister au webinaire qui se tiendra jeudi 28 janvier de 20h à 21h30.

Cette conférence sera l’occasion de revenir sur les idées reçues les plus tenaces sur ce sujet, afin de les déconstruire : la dette publique est un fardeau pour les générations futures ; la France vit au-dessus de ses moyens, etc. Ce faisant, seront abordés de nombreux thèmes : les modalités de financement du budget de l’État, les limites et les erreurs d’interprétation du ratio dette/PIB, la distinction entre bonne et mauvaise dette, la façon dont la dette publique enrichit les riches ou peut être utilisée comme un instrument de domination.

Seront également discutés les moyens qui permettraient aux États d’affronter la récession en évitant le retour contreproductif des cures d’austérité : restructuration et monétisation de la dette, sortie de la dépendance aux marchés financiers et nouveau rôle de la Banque centrale, réforme fiscale redistributive et écologique, politique budgétaire au cœur de la transition écologique.

Ces propositions, que nous soumettons au débat citoyen, entendent faire de la dette publique un instrument au service du bien commun.

Intervenants : Eric Berr (université de Bordeaux), Léo Charles (université Rennes 2), Arthur Jatteau (université de Lille), Jonathan Marie (université Sorbonne Paris Nord) et Alban Pellegris (université Rennes 2), membres des Économistes Atterrés et auteurs de La dette publique. Précis d’économie citoyenne, Paris, Seuil, 2021.

Discutant : Benjamin Lemoine (université Paris-Dauphine), auteur de L’ordre de la dette. Enquête sur les infortunes de l’État et la prospérité du marché, Paris, La découverte, 2016.

La conférence sera animée par Esther Jeffers (université de Picardie), membre des Économistes atterrés.

08:47 Publié dans Vidéo | Tags : economiste atterré | Lien permanent

27/01/2021

Les messages d'avertissements de Disney - Le Billet de Sophia Aram

Voilà que Disney diffuse désormais des ”trigger warning”, ces messages d’avertissement, précédant ses grands classiques pour signaler aux téléspectateurs de Peter Pan, des Aristochats ou même de Dumbo, la présence de clichés racistes.

21:00 Publié dans Humour | Tags : aram | Lien permanent

France 3 - Vaccin contre le Covid-19 : comment mieux approvisionner les États ?

Les économistes Étienne Lefèbvre et Christophe Ramaux ont pris part au duel éco du 23h de franceinfo, mardi 26 janvier. L'approvisionnement des États en vaccins contre le Covid-19 était au cœur de leurs échanges.

17:36 Publié dans Débat, Vidéo | Tags : ramaux, economiste atterré | Lien permanent

Huffington Post - Le Parti socialiste, en difficulté financière, se sépare de 11 salariés

Le PS doit réduire la voilure pour préserver ses capacités à financer une campagne présidentielle. Olivier Faure assume ce choix difficile.

Quand le sigle PS signifie “plan social”. Ce mercredi 27 janvier, Le Monde rapporte que le parti à la rose s’apprête à se séparer de 11 salariés permanents. Une décision que le patron du parti socialiste, Olivier Faure, a annoncé lors d’un bureau national qui s’est tenu mardi soir et qui représente un quart des permanents du parti.

Lire la suite
________________________
________________________

Observatoire des inégalités - Les assistés de la France d’en haut

Points de vue 22 janvier 2021

La France est un pays d’assistés, c’est une bonne chose. Les plus riches profitent largement de notre modèle social ainsi que de soutiens privés. La leçon d’assistanat qu’ils donnent aux plus modestes est moralement inacceptable et politiquement dangereuse. Un point de vue de Noam Leandri et Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités.

La France est un pays dans lequel vivent beaucoup d’ « assistés ». C’est une bonne chose : la solidarité nationale nous permet d’être globalement mieux logés, mieux soignés, réduit le nombre de familles à la rue, etc. Mais le soutien de la collectivité ne se résume pas aux plus pauvres, loin s’en faut. Le haut de la hiérarchie sociale fait la leçon à une France qui peine à boucler ses fins de mois, alors qu’il profite largement de nombreux soutiens, tant de notre modèle social et que des entreprises.

Lire la suite
______________________
______________________

08:43 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent

PS - Beauvau de la sécurité : améliorer les conditions d’exercice des forces de l’ordre et renouer la confiance entre la police et la population

Le gouvernement ouvre aujourd’hui le grand débat national sur les forces de l’ordre et la sécurité en France : « le Beauvau de la Sécurité ».

Ces discussions sont souhaitables, les socialistes avaient d’ailleurs été les premiers à le demander dans une question au gouvernement posée par Olivier Faure, le 10 juin 2020.

Aujourd’hui, il est nécessaire d’engager une réflexion sur le métier des forces de l’ordre, leur fonctionnement, leurs conditions de travail mais aussi sur leur complémentarité, leur coordination et le rapport qu’elles entretiennent avec nos concitoyens.

Cette réflexion doit être menée sans tabou : la police et la gendarmerie sont un service public, il est normal que l’ensemble des acteurs concernés puisse en débattre. Le Parlement et les forces politiques devront également être associées à ces travaux. Le 8 septembre 2020, les députés socialistes avaient ainsi permis la création d’une commission d’enquête relative à l'état des lieux, la déontologie, les pratiques et les doctrines de maintien de l'ordre, dont les résultats seront prochainement publiés.

Enfin, le gouvernement avait déjà repoussé, de janvier à novembre, la publication d’un livre blanc de la sécurité intérieure qui se voulait également « une concertation large et ouverte : experts de la sécurité, élus, préfets, agents de terrain, chercheurs et universitaires, acteurs de la sécurité privée sans oublier les citoyens eux-mêmes ».

Le Beauvau de la Sécurité doit être à la hauteur des attentes qu’il a suscitées. Il décevrait s’il se contentait de lister les 200 propositions du livre blanc de la sécurité intérieure. Il échouerait si les solutions proposées n’étaient pas assorties des moyens nécessaires à leur mise en œuvre.

 

Mardi 26 janvier 2021

Revue de presse du 15 au 21 janvier

PRESIDENTIELLE

Le Dauphiné Libéré - Anne Hidalgo de plus en plus présidentiable

La maire PS de paris Anne Hidalgo commence à s'imposer comme candidate potentiel à la présidence de la République. C'est ce que révèle le sondage Odoxa pour la presse en région.

A quinze mois du premier tour de la présidentielle de 2022, Anne Hidalgo cache de moins en moins ses ambitions élyséennes et vient même de lancer une plateforme programmatique. La presse lui consacre de plus en plus d'articles, alors même que le peuple de gauche se cherche un champion pour battre Emmanuel Macron

Le JDD - Présidentielle : Hidalgo, Montebourg, Jadot, Piolle, Roussel… Comment les départager?

Anne Hidalgo et Arnaud Montebourg ont fait un pas de plus le week-end dernier vers une candidature à la présidentielle de 2022. Mais ils ne sont pas les seuls en lice et la question du rassemblement en vue de se qualifier pour le second tour est loin d'être évidente.

La liste des possibles candidats s'allonge, mais combien seront-ils au final, à gauche, au premier tour de l'élection présidentielle 2022? Ce week-end, des proches d'Arnaud Montebourg ont annoncé le lancement d'un mouvement politique destiné à soutenir une éventuelle candidature de l'ancien ministre. Et ceux d'Anne Hidalgo, dont le nom revient avec insistance depuis plusieurs semaines, la mise en ligne prochaine d'une "plateforme d'idées".

Le Point - Présidentielle: Jadot critique les "limites" de la social-démocratie du PS

L'eurodéputé EELV Yannick Jadot, candidat potentiel à la présidentielle, a de nouveau plaidé jeudi pour un candidat unique, écologiste, rassemblant gauche et Verts en 2022, en jugeant que la social-démocratie portée par le PS et Anne Hidalgo a "atteint ses limites".

Alors qu'Anne Hidalgo et Arnaud Montebourg ont fait ces derniers jours un pas de plus vers une candidature pour 2022, Yannick Jadot a une nouvelle fois appelé sur France Inter au "rassemblement des forces sociales et politiques situées entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron", considérant qu'"il faudra rassembler tout le monde, Arnaud Montebourg, Christiane Taubira, Anne Hidalgo, la famille écologiste, les humanistes".

Le vent se lève - « Arnaud Montebourg est le seul à pouvoir arriver au second tour » – Entretien avec Georges Kuzmanovic

Ancien conseiller défense et politique étrangère de Jean-Luc Mélenchon, Georges Kuzmanovic a quitté la France insoumise en 2018 à la suite de désaccords politiques pour fonder le mouvement République souveraine. Nous abordons avec lui des questions relatives à l’élection présidentielle à venir, aux mouvements souverainistes et à leurs ambiguïtés, ainsi qu’aux péripéties géopolitiques qui ont récemment marqué l’actualité.

USA

Libé - Bernie Sanders le «socialiste» du budget

Pour contourner la minorité de blocage des républicains au Sénat, les démocrates disposent du processus de «réconciliation budgétaire», qui permet un vote à la majorité simple (et non à 60 voix) de textes liés au budget. Cela fait du sénateur «socialiste» Bernie Sanders, futur président de la puissante commission du budget où ces textes sont discutés, un personnage clé à Washington.

Le Vent se léve - Le trumpisme survivra-t-il à Trump ?

L’assaut du Capitole par les militants pro-Trump a précipité la chute de milliardaire et remis en question son avenir politique. Pour autant, les forces et dynamiques qui ont permis son élection en 2016 et sa progression électorale en 2020 ne vont pas disparaître avec lui, comme le montre un examen précis des évènements récents. À moins d’une présidence Biden radicalement transformative, un retour du trumpisme semble inéluctable.

ECOLOGIE

Fondation Jean Jaurès - Faut-il se méfier de l’éthique environnementale ?

Les débats qu’engendre la crise écologique sont de tous ordres, culturels, économiques, politiques, sociaux et philosophiques. L’anthropocentrisme de notre modèle civilisationnel peut et doit être interrogé. Les nombreuses et divergentes réflexions sur la définition d’une éthique environnementale constituent des éléments de réponse décisifs. Quelle articulation entre l’humain et la nature ? Éthique environnementale – laquelle ? – ou philosophie sociale de la nature ? Clara Ruault propose une analyse des débats en cours et indique une voie à peut-être suivre.

INEGALITES

Observatoire des inégalités - Comment mesurer l’évolution des inégalités dans le temps ?

Mesurer les inégalités 14 janvier 2021

Les inégalités augmentent-elles ? Pour y répondre, il faut s’interroger sur le point de départ de l’observation. Et aussi distinguer évolution des indicateurs et trajectoires individuelles. Les explications de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

« Les inégalités augmentent-elles ? ». Cette question est sans doute celle qui est la plus souvent posée à un observateur des inégalités, avec raison. Plus que le niveau des écarts, c’est sans doute la tendance qui importe : est-ce qu’on se rapproche ou est-ce qu’on s’éloigne ? Sauf qu’il faut au préalable se poser une question de base, bien souvent négligée : celle du point de départ. Bref, il faut alors répondre à une deuxième question qui est « depuis quand ? ». Le jugement que l’on va pouvoir porter dépend beaucoup de l’origine de l’observation : s’agit-il du temps long, de décennies, ou bien des dernières années ?

GRENOBLE

Fondation Jean Jaurès - Les leçons du « laboratoire grenoblois »

Parmi les grandes villes désormais qualifiées de métropoles, Grenoble dispose d’une solide réputation de ville laboratoire, place d’innovation sociale et technologique qui conserve une longueur d’avance dans les transformations à chaque époque. Il y a cinquante ans, le journaliste du Monde Pierre Frappat avait montré en quoi cette réputation et cette image relevaient en partie du « mythe blessé[1] ». Depuis les GAM (Groupes d’action municipale) de l’époque Hubert Dubedout jusqu’à la « métropole verte » d’Éric Piolle, Grenoble a toujours su construire et diffuser une représentation emblématique d’elle-même : en France, il y a le « cas marseillais », « l’expérience rennaise », parfois « l’exemple lyonnais » et, toujours, le « laboratoire grenoblois ».

COVID

France Info - Sanofi : "C'est révélateur de l'affaissement d'un écosystème en matière de recherche et de développement en France", estime un économiste de la santé

La recherche est de plus en plus fréquemment externalisée dans des sociétés de biotechnologies qui, si elles sont européennes, sont rarement françaises, pointe du doigt Frédéric Bizard, appelé à commenter la suppression annoncée de 400 postes dans la branche recherche et développement du laboratoire.

Reporterre - Le Covid nous fait perdre le sens du toucher

Gestes barrières et mesures sanitaires ont mis à mal un sens vital, le toucher. Le couvre-feu à 18 heures, désormais appliqué dans toute la France, diminue encore nos interactions physiques, essentielles aux relations humaines. Le manque se fait cruellement ressentir.

Se retenir de prendre un ami éploré dans les bras. De toucher l’épaule du collègue que l’on interpelle. D’enlacer des grands-parents retrouvés après une longue séparation. De se saluer en faisant la bise ou en se serrant la main, aussi, tout simplement.

Terra Nova - Ce que la pandémie fait à la politique : la Russie

Confrontées à une crise sanitaire inédite, nos sociétés réagissent tant bien que mal d’un point de vue économique, sanitaire et social. Mais quel est l’impact de l’épidémie sur nos systèmes politiques ? Aucune lecture simplement déterministe ne semble pouvoir en rendre compte. Les tensions politiques, les rapports de force, la proximité des élections, le partage des pouvoirs entre échelons locaux et nationaux… peuvent expliquer des effets politiques variés. Tour d’horizon de quelques pays emblématiques.

EDF

Telos - Dominique Finon, EDF doit-il se suicider à la demande de Bruxelles?

On vit une période fascinante. Après le suicide d'Alstom soumis aux pressions de l'extraterritorialité du droit américain, on va peut-être assister au suicide d'une autre grande entreprise française, EDF, cette fois-ci sous l'injonction de Bruxelles. Autrefois à Rome les consuls vaincus étaient amenés à se suicider selon une règle tacite. Mais là on ne sait pas trop quelle bataille EDF a perdue, sauf peut-être celle de l'application à la lettre du droit de la concurrence et du modèle de marché dans le secteur électrique prôné par l'Europe.

LAICITE

Le Progrès - Enseignant pris à partie après un cours sur la laïcité : les élèves ont changé d'établissement

L’Inspection générale de l’Éducation nationale va enquêter après l'altercation survenue dans un collège de Lyon entre un professeur et un parent d’élèves qui l’accusait d’être "islamophobe".

Les deux enfants de la famille dont le père avait pris à partie un professeur après un cours traitant de la laïcité ont été changés d’établissement lundi, selon le rectorat.

Décision prise en accord avec leurs parents lors d’un entretien avec l’inspecteur d’académie la semaine dernière - le père de famille avait refusé toute rencontre jusqu’alors.

POLICE

Telos - Généralisation des caméras-piétons: la confiance par l’image?

Le 25 mai 2020, les images de la mort de George Floyd à la suite de son arrestation par la police de Minneapolis suscitent une vague d’indignation internationale pour dénoncer les violences commises par les forces de l’ordre. En France, au-delà des liens temporairement établis avec l’affaire dite « Adama Traoré[1] », les manifestations organisées partout sur le territoire ont rassemblé un public jeune faisant part, avec plus ou moins de véhémence, de difficultés relationnelles avec la Police[2].

ARMEMENT

Le vent se lève - Exportation d’armes, symptôme d’une dépendance

Le 7 décembre dernier, le média et ONG Disclose a révélé une note rédigée par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) « classifiée défense ». Celle-ci s’opposait vigoureusement à la mission d’information parlementaire proposant d’impliquer le Parlement dans le processus de contrôle des exportations françaises en matière d’armement. La révélation de cette note interroge sur le processus actuel et la position du gouvernement autour d’un secteur vital pour l’économie hexagonale. La question du contrôle des exportations d’armement se pose avec d’autant plus d’acuité après le scandale de l’utilisation des armes françaises par la coalition de pays menée par l’Arabie Saoudite contre les populations civiles dans la guerre au Yémen en 2018, qualifiée par le secrétaire général adjoint des affaires humanitaires des Nations Unies, M. Mark Lowcock, de « pire crise humanitaire au monde ».

00:00 | Lien permanent

26/01/2021

Dans la tête de Bernie Sanders - La chronique d'Hippolyte Girardot

La chronique d'Hippolyte Girardot - (22 Janvier 2021 - ) Hippolyte Girardot a assisté à la cérémonie d'investiture de Joe Biden. Puisque que c'était en extérieur en plein mois de janvier, il a bien fait attention à ne pas oublier ses mouffles....

21:00 Publié dans Humour | Tags : bernie sanders | Lien permanent

Le décrochage industriel en France (et dans le Sud) sera plus fort qu'en Allemagne [Olivier Passet]

Où en sommes-nous des divergences réelles en Europe et comment la crise sanitaire les affecte-t-elle ? Par divergences réelles j’entends ce phénomène que nous avons maintes fois commenté de polarisation des industries exportatrices sur l’Allemagne et les économies périphériques du Nord et de l’est de l’Europe, qui s’opère au détriment du Sud en y incluant la France. [...]

18:00 Publié dans Vidéo | Tags : passet | Lien permanent