Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2015

OFCE - Pétrole : du carbone pour la croissance

21 mai 2015

Par Céline Antonin, Bruno Ducoudré, Hervé Péléraux, Christine Rifflart, Aurélien Saussay

Ce texte renvoie à l’étude spéciale du même nom qui accompagne les Perspectives 2015-2016 pour la zone euro et reste du monde

La chute du prix du Brent de 50 % entre l’été 2014 et janvier 2015 et son maintien à un bas niveau au cours des mois suivants est une bonne nouvelle pour les économies importatrices de pétrole. Dans un contexte de faible croissance, ces évolutions se traduisent par un transfert de richesse au bénéfice des pays importateurs nets via la balance commerciale, ce qui stimule la croissance et alimente la reprise. La baisse du prix des produits pétroliers augmente le pouvoir d’achat des ménages, accélère la consommation et donc l’investissement, dans un contexte où les coûts de production des entreprises sont réduits. Les exportations sont plus dynamiques, le surcroît de demande en provenance des autres économies importatrices de pétrole étant supérieur au ralentissement enregistré du côté des économies exportatrices.

Cependant, cette baisse des prix n’est pas neutre pour l’environnement. En effet, un faible prix du pétrole réduit l’attractivité des modes de transport et de production pauvres en carbone et pourrait bien ralentir la transition énergétique ainsi que la nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Lire la suite
_____________________
_____________________

00:05 Publié dans Analyses | Tags : ofce | Lien permanent

27/05/2015

Jean-Marie Le Guen, invité Politique avec LCI (26.05.15)


Jean-Marie Le Guen, invité Politique avec LCI... par radioclassique

Intercités : Philippe Duron défend son rapport


Intercités : Philippe Duron défend son rapport par FranceInfo

Bruno Le Roux: «Il ne suffit pas de se dire républicain pour l’être»


Bruno Le Roux: «Il ne suffit pas de se dire... par rfi

Jean-Jacques Bourdin reçoit Benoît Hamon, député PS des Yvelines dans "Bourdin Direct" sur BFMTV et RMC, ce mercredi 27 mai 2015

INA : Hommage de François Mitterrand à Jean Zay à Orléans (1994)

16:11 Publié dans Histoire | Tags : jean zay, mitterrand | Lien permanent

INA : Germaine Tillion contre le racisme (1970)

16:08 Publié dans Histoire | Tags : germaine tillion | Lien permanent

Laurent Baumel : «On est en train de crever de la conception monarchique de la Ve République»


Laurent Baumel : «On est en train de crever de... par lefigaro

Christian Paul au JT de France 3 le 25 mai

Jean-Michel Baylet sur Jean Zay : "Justice lui est rendue"


Jean-Michel Baylet sur Jean Zay : "Justice lui... par FranceInfo

Thomas Piketty : "L'improvisation dans ce quinquennat, c'est de l'argent public foutu en l'air"


Thomas Piketty : "L'improvisation dans ce... par franceinter

07:08 Publié dans Analyses | Tags : piketty | Lien permanent

Thomas Piketty : en Europe, "l'absence de transparence est extrêmement nuisible"


Thomas Piketty : en Europe, "l'absence de... par franceinter

07:00 Publié dans Analyses | Tags : piketty | Lien permanent

OFCE- La Grèce sur la corde raide

18 mai 2015

par Céline Antonin, Raul Sampognaro, Xavier Timbeau et Sébastien Villemot

Ce texte résumé l’étude spéciale : « La Grèce sur la corde raide ».

Depuis le début de l’année 2015, une forte pression s’exerce sur le nouveau gouvernement grec. Alors qu’il est en pleine négociation en vue d’une restructuration de sa dette, il doit faire face à une succession d’échéances de remboursement. Le 12 mai 2015, 750 millions d’euros ont pu être remboursés au FMI en puisant sur les réserves internationales du pays, signe que les contraintes de liquidité deviennent de plus en plus prégnantes comme l’atteste la lettre envoyé par A. Tsipras à C. Lagarde quelques jours avant l’échéance. Le répit sera de courte durée : en juin, le pays doit encore rembourser au FMI un total de 1,5 milliard d’euros. Ces deux premières échéances ne sont qu’un prélude au « mur de la dette » auquel devra faire face le gouvernement pendant l’été puisqu’il devra honorer un remboursement de 6,5 milliards d’euros à la BCE.

Lire la suite
_______________________
______________________

00:05 Publié dans Analyses | Tags : ofce | Lien permanent

L'actualité des socialistes du 26 au 31 mai (mise à jour)

A la une

Francetvinfo - Hamon ne voit pas la gauche au second tour en 2017 sans un changement de politique

L'ex-ministre estime que le gouvernement doit laisser une "empreinte sociale" à la fin du quinquennat s'il veut donner tort aux mauvais sondages.

Libé - Le burn-out, «un défi social auquel nous devons répondre»

ENTRETIEN Benoît Hamon explique à «Libération» pourquoi il défend la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle.

28 mai

Libé - Hollande est un mauvais président pour 76 % des Français

A la question «diriez-vous que François Hollande est un bon président de la République?», 76 % des Français répondent non, selon un sondage.

Les Echos - Le traitement des fonctionnaires restera gelé en 2015, annonce Lebranchu

Le dégel du point d'indice, étalon de la rémunération des fonctionnaires, "n'est pas à l'ordre du jour", a confirmé mercredi sur RTL la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu en réponse à la demande adressée hier par les syndicats à l'Elysée

Francetvinfo - Congrès PS : Christian Paul veut "défendre l'éthique de la politique"

Dimanche 24 mai, le député PS Christian Paul est l'invité du Soir 3. L'occasion notamment de revenir sur le vote des adhérents socialistes du 28 mai prochain qui déterminera le nouveau premier secrétaire du parti.

Le Figaro - Thierry Mandon : la République confuse de Sarkozy

FIGAROVOX/EXTRAITS - Le président de l'UMP fait un usage opportuniste du nom «Républicains», affirme Thierry Mandon, secrétaire d'État à la réforme de l'État et à la Simplification.

Le Monde - Arnaud Montebourg, entre retrait et rêve de revanche

Il sera le grand absent du congrès du Parti socialiste. Il n’a d’ailleurs même pas prévu de se rendre à Poitiers, du 5 au 7 juin. « Surtout pas ! », plaisante à moitié un de ses proches. Arnaud Montebourg est désormais au-dessus des petits arrangements d’appareil si chers à ses camarades de parti. L’ancien ministre de l’économie, qui a quitté le gouvernement autant qu’il en a été renvoyé par Manuel Valls et François Hollande fin août 2014, en a « marre du bla-bla » politique.

27 mai

Le Monde - Congrès du PS : un nouveau ralliement pour Cambadélis

Karine Berger et ses troupes ont choisi leur camp pour le congrès du PS. En vue du vote pour l'élection du premier secrétaire jeudi 28 mai, une majorité de mandataires de la motion D a décidé de voter en faveur de l'actuel patron du parti, Jean-Christophe Cambadélis.

Le Point - Hollande cajole les centristes écolos

EXCLUSIF. Le président a encore reçu Jean-Luc Bennahmias et Christophe Madrolle ce mardi à l’Élysée. Il mise sur eux pour ramener les Verts à la raison.

Le Point - Cambadélis : "Je vous demande de m'aider à renouveler le PS"

Il appartient désormais aux militants socialistes de départager Jean-Christophe Cambadélis et le frondeur Christian Paul pour le poste de premier secrétaire.

Europe 1 - Karine Berger : "les militants ne veulent pas de la ligne des frondeurs"

Pour la députée des Hautes-Alpes, invitée d'Europe 1 samedi, "Jean-Christophe Cambadélis a toute légitimité pour continuer à diriger le Parti socialiste".

Le lab - Jean-Christophe Cambadélis craint l’émergence en France "d’un mouvement comme Podemos"

Après Syriza en Grèce, c’est Podemos qui a le vent en poupe en Espagne, donnant quelques idées à la gauche radicale française. Mais les récents succès du mouvement espagnol lors des élections municipales et régionales donnent des sueurs froides à Jean-Christophe Cambadélis.

TV5Monde - Le Guen sur le prélèvement à la source: "nous terminerons dans 3-4 ans"

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, a déclaré mardi que la réforme permettant l'instauration du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu allait commencer "maintenant" et s'achèverait "dans trois, quatre ans", soit au-delà de 2017.

Le Monde - Quand Montebourg et les frondeurs se mettent en scène au mont Beuvray

Pour un bon spectacle politique, il faut un décor, quelques symboles, un personnage haut en couleur et les médias pour raconter le tout. L’ascension du mont Beuvray offrait à Arnaud Montebourg le cadre idéal, lundi 25 mai, pour jouer la comédie de l’homme politique qui s’est mis en retrait, mais n’en pense pas moins.
 

Le député socialiste de la Nièvre Christian Paul, une des figures de la "fronde" parlementaire contre le gouvernement, a souhaité lundi à Saint-Léger-sous-Beuvray (Saône-et-Loire) que les engagements exprimés au prochain congrès PS de Poitiers, début juin, "soient davantage tenus" que ceux du candidat Hollande au Bourget en 2012. En compagnie notamment de deux "frondeurs", Jérôme Durain et Philippe Baumel, respectivement sénateur et député de Saône-et-Loire, l'élu participait à la traditionnelle ascension du mont Beuvray par les militants socialistes qui étaient au nombre de quelque 150 personnes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

26 mai

Le blog de Gérard Filoche - À 25 000 socialistes de gauche, nous prendrons nos décisions ensemble

Ce matin Sud radio me réveille et au pied levé me demande de remplacer un intervenant défaillant sur le thème « les frondeurs ont ils un avenir ? » et subsidiairement « êtes vous pour le retour d’Arnaud Montebourg » ? Je n’ai jamais aimé le terme « frondeur ». Notre motion B avait tenté de le remplacer par le terme « éclaireur » ce qui est nettement mieux. Mais évidemment, avec le vote du jeudi 21 mai, une page est tournée...

Le Monde - Rebsamen : «Je souhaite que François Hollande soit candidat en 2017»

Alors que les députés examinent son projet de loi sur le dialogue social à partir du mardi 26 mai, le ministre du travail, François Rebsamen, appelle, dans un entretien au Monde, à « enfin mener le combat contre la droite ». Pour lui, « il reste encore deux ans pour que les Français prennent conscience que François Hollande est un grand président ».
 

La révolution citoyenne serait en marche en Espagne, après la poussée de Podemos aux élections locales et régionales. Vu de France, ce phénomène pourrait-il modifier la façon de faire de la politique ?

Direct Matin - Cambadélis veut "renouveler" le PS

Jean-Christophe Cambadélis, qui se présente jeudi au vote des militants socialistes pour le poste de premier secrétaire du PS, expose lundi sa volonté de "renouveler" le Parti socialiste pour tenter notamment de gagner les prochaines élections, un objectif selon lui "tout à fait possible".

La Croix - La fronde socialiste a montré ses limites

Après le vote des militants socialistes en faveur de la politique menée par l’exécutif, la contestation parlementaire devrait s’éteindre. Les « frondeurs » continuent toutefois de demander au gouvernement des « réorientations » et le respect « des engagements ».

Marianne - "Les Français ont deux ans pour prendre conscience qu'Hollande est un grand président"

L'entretien a des faux airs de top départ de la campagne présidentielle de 2017 pour les socialistes. Dans les colonnes du "Monde" daté du mardi 26 mai, François Rebsamen déclare sa flamme au président-candidat Hollande, enterre toute idée de primaire après le résultat du vote sur les motions au PS et lance une sorte d'appel aux Français afin qu'ils ouvrent enfin les yeux sur la dimension historique du Grand Timonier Hollande !

Les Echos - Prélèvement à la source de l'impôt : la majorité veut accélérer

Pour Bruno Le Roux, le prélèvement à la source commencera d'ici à 2017.
Les obstacles techniques rendent pourtant improbable une mise en oeuvre concrète rapide.
 

LEAVE ARNAUD ALONE - Il est venu comme ça, l'air de rien. Par tradition et par amitié. Presque incognito, mal rasé, avec son sweet à capuche et ses baskets sales. Et surtout sans prendre la parole. Mais il n'en avait pas besoin, tant sa seule présence tenait lieu de message politique. Ce lundi 25 mai au Mont Beuvray, Arnaud Montebourg n'a pas dérogé à son habitude, réalisant sa petite ascension annuelle. Et pour un peu, l'ex-ministre aurait engueulé les journalistes venus rendre compte de sa présence aux côtés des frondeurs du PS, à quelques jours du congrès de Poitiers.

Le Figaro - Aubry a "tenu la plume" à Cambadélis

La maire de Lille Martine Aubry s'est félicitée ce jour de la victoire au sein du Parti socialiste de la motion de Jean-Christophe Cambadélis, assurant qu'elle avait "tenu la plume" pour la rédiger avec le premier secrétaire du part

Boursorama - Rebsamen pas opposé au 49-3 pour le texte sur le dialogue social

PARIS (Reuters) - Le ministre du Travail François Rebsamen pense que son projet de loi sur le dialogue social peut être adopté à une large majorité mais ne s'opposerait pas au recours à l'article 49-3 si nécessaire.

26/05/2015

Est-ce la fin de l’utopie nucléaire en France ? Thierry GADAULT Journaliste, rédacteur en chef du site d’information www.hexagones.fr

Quarante-deux ans après le lancement du grand plan électronucléaire qui a couvert la France de cinquante-huit réacteurs, nous assistons, depuis quelques semaines, à l’effondrement de l’utopie nucléaire. Ce rêve d’ingénieurs et de politiques qui croyaient à un atome civil sans danger et à bas coûts.

La chute de la maison Areva en est le symbole. L’entreprise, créée par Anne Lauvergeon et soutenue par tous les gouvernements de gauche comme de droite qui se sont succédé au pouvoir depuis septembre 2001, est en état de mort clinique. Le plan de restructurations tout juste annoncé, qui comprend 6 000 suppressions d’emplois, dont 4 000 en France, n’est malheureusement que la première tranche. D’autres suivront pour faire revenir Areva à une taille très modeste : celle de Cogema, l’entreprise spécialisée dans la transformation de l’uranium en combustible et dans le retraitement, l’une des deux sociétés qui ont fusionné en 2001 pour donner naissance au géant nucléaire.

Lire la suite
_______________________
_______________________

21:00 Publié dans Point de vue | Lien permanent