Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités socialistes - Page 2

  • Fondation Jean Jaurès - L’écologie politique face à la dépolitisation des enjeux climatiques et environnementaux

    La philosophe Clara Ruault analyse combien la réflexion d’André Gorz sur la dépolitisation des enjeux écologiques par « l’expertocratie » fait aujourd’hui résonance. En effet, l’essence critique et « subversive » de l’écologie politique et son objectif proclamé d’émancipation individuelle et collective semblent aujourd’hui niés et bien éloignés des discours dominants.

    Certains penseurs ont depuis longtemps milité théoriquement contre la potentielle dépolitisation de l’écologie. Pour André Gorz par exemple, l’écologie perd sa force politique dès lors qu’elle est intégrée et soumise à la rationalité capitaliste.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • L'Obs - La Primaire populaire passe la barre des 250 000 inscrits

    Avec ce chiffre, l’organisation dépasse d’ores et déjà les primaires des Républicains et d’Europe Écologie Les Verts. Le vote qui départagera les sept personnalités désignées par les militants aura lieu entre du 27 au 30 janvier.

    La Primaire populaire a annoncé ce lundi 17 janvier à l’AFP avoir franchi la barre des 250 000 inscrits au vote d’« investiture » qui aura lieu du 27 au 30 janvier pour désigner le candidat qu’elle soutiendra parmi sept personnalités.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

    Huffington Post - La Primaire populaire revendique plus d'inscrits qu'à celle d'EELV et au Congrès LR

    Sept candidats sont inscrits (dont Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Christiane Taubira et Anne Hidalgo), mais tous n'ont pas accepté d'y participer.

    La Primaire populaire a annoncé ce lundi 17 janvier à l’AFP avoir franchi la barre des 250.000 inscrits au vote d’“investiture” qui aura lieu du 27 au 30 janvier pour désigner le candidat qu’elle soutiendra parmi sept personnalités.

  • Robert Guédiguian : "Je veille à ce que mes gestes de tous les jours fabriquent du communisme."

    Dans “Twist à Bamako”, son nouveau long métrage en salles depuis le 5 janvier, Robert Guédiguian délaisse pour un temps Marseille et sa chère bande de l’Estaque afin de reconstituer les premiers temps de l’indépendance au Mali en 1962. Et, plus précisément, à travers une belle histoire d’amour entre un militant révolutionnaire et une jeune villageoise en quête d’émancipation, la tentative du président Modibo Keïta d’instaurer une société à la fois plus moderne et plus juste socialement. L’occasion de revenir avec le cinéaste sur ce moment historique d’utopie en action, et sur la genèse mouvementée de ce film solaire et ambitieux. Dans cet entretien tourné dans les locaux de la société de production Agat Films, il sera aussi, et bien sûr, question de politique, d’idéal communiste et d’une certaine campagne présidentielle…

  • Le Monde - Présidentielle 2022 : y a-t-il de plus en plus d’immigrés en France ?

    Un « grand remplacement », d’après Eric Zemmour ; « une immigration incontrôlée », selon Valérie Pécresse ; « un flux migratoire gigantesque », pour Marine Le Pen. A l’approche de l’élection présidentielle, plusieurs candidats font de la lutte contre l’immigration l’un des marqueurs de leur campagne, présentant au passage un tableau catastrophiste de la situation. Mais cela correspond-il à la réalité ? Que sait-on vraiment du nombre d’immigrés présents en France, de leurs origines, de leurs descendants ? Et comment la situation pourrait-elle évoluer à l’avenir ? Voici ce que l’on sait de l’immigration en France.

  • L'Express - Primaire populaire de la gauche : le mode d'emploi d'un scrutin un peu particulier

    La Primaire populaire repose sur le jugement majoritaire. Les électeurs attribueront une mention à chacun des candidats, plutôt qu'un vote unique. Explications.

    Ce n'est ni un processus de désignation officielle, ni un vote tel qu'on se l'imagine. Ovni politique de ce début d'année et critiquée par une poignée de candidats plus ou moins forcés d'y apparaître, la Primaire populaire se tiendra du 27 au 30 janvier sur Internet. Sa mise en oeuvre a été confiée à la société Neovote, un spécialiste du vote électronique qui a déjà travaillé pour les primaires LR et EELV, et dont la solution "anti-fraudes" (avec une vérification de l'identité par carte bancaire) est homologuée par le Conseil d'État, le Sénat, l'Assemblée nationale, le Ministère de l'Intérieur et la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure).  

    Lire la suite
    ________________
    ----------------

  • France Info - Présidentielle 2022 : "déboussolés", les militants du Parti socialiste regrettent "la division" de la gauche

    Alors que Christiane Taubira doit officialiser sa candidature ce samedi lors d'un déplacement à Lyon, ajoutant un nom à la liste des prétendants à gauche pour la présidentielle de 2022, franceinfo est allé à la rencontre de militants du Parti socialiste. Déçus, certains se préparent à "un vote utile" pour Emmanuel Macron ou Valérie Pécresse. 

    Lire la suite
    ______________
    ______________

  • Blast - Ce que nous cachent les sondages

    Et si les sondages nous masquaient les préoccupations réelles des Français ? C’est le point de vue iconoclaste de Stéphane Rozès, sondeur lui-même pendant une vingtaine d’années avant de devenir conseil en communication politique. À côté des sondages quantitatifs, il y a en effet les sondages qualitatifs. Plus chers et plus discrets. Ceux-là se préoccupent de comprendre pourquoi les gens formulent telle ou telle opinion. Pour Stéphane Rozès, ils nous disent que le pays est en dépression. Une dépression liée au sentiment de dépossession de notre destin commun.

    L’Europe et les politiques néolibérales dissolvent peu à peu les peuples et les cultures. En France, la nation reste une construction politique. Que la souveraineté nationale soit attaquée et c’est alors l’unité des Français en tant que peuple qui est remise en cause. Pour le politologue, le phénomène Zemmour est le produit de cette inquiétude latente. Il estime que la présidentielle se jouera autour de cette question centrale de la maîtrise de notre destin. Cette grille de lecture permet de comprendre bien des mouvements récents de l’opinion.

  • France Culture - Documentaire-conférence : climat, tous biaisés ? Avec Albert Moukheiber

    Notre planète va mal, nous le savons. Et vu l’urgence de la situation, agir contre le réchauffement climatique et tous les autres maux de notre planète devrait être notre priorité. Pourtant, nous avons bien du mal à nous y mettre et pour certains même tout simplement à y croire. Comment expliquer cette inertie face à l’urgence environnementale ? Et si une partie de l’explication se situait à l’intérieur même de notre cerveau ?

    Face à un réel multiple et complexe, des mécanismes cérébraux se mettent en place et nous piégeraient dans l’inaction. On les appelle les biais cognitifs. Albert Moukheiber, neuroscientifique et psychologue, nous explique pourquoi et comment les déjouer. Albert est l’auteur de Votre Cerveau vous joue des tours (Allary Editions). 

    Cette conférence est ponctuée d’extraits du documentaire Climat, mon cerveau fait l’autruche, coproduit par ARTE & Un film à la patte.

  • Fondation Jean Jaurès - L'opinion cent jours avant la présidentielle

    À moins de cent jours de l’élection présidentielle française, que nous disent les sondages ? Comment analyser ce début de campagne électorale ? Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation Jean-Jaurès et auteur de À qui se fier ? (Éditions de l’Aube/Fondation Jean-Jaurès, 2021) et Raphaël Llorca, communicant et auteur de La marque Macron (Éditions de l’Aube, 2021), évoquent les dynamiques électorales en ce début d’année. L’échange est animé par Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès.

  • La Vie des Idées - Prosopopée des superpollueurs

    À propos de : Grégory Salle, Superyachts, Luxe, calme et écocides, éditions Amsterdam

    Le livre de Grégory Salle est un essai hybride, mobilisant des données de diverse nature. C’est une sorte de non-enquête. Une enquête qui n’a été menée ni sur (il n’a pas pu y accéder), ni autour des superyachts (les périmètres marins de ces bateaux sont surveillés par body-guards). C’est une étude qui a pour objet les superyachts, que Salle a pu observer de loin, étudier par le peu de littérature académique sur le sujet, analyser par la littérature grise, les plateformes marchandes et la presse générale. Les données qualitatives, les entretiens manquent. Le sociologue a bel et bien essayé d’aborder les nababs. Il l’a fait par l’équipe de l’Observatoire marin ayant pour but « d’agir en faveur du développement durable du littoral » de la Côte d’Azur. Il a échoué.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________