Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités socialistes - Page 2

  • Idées d'été - Reporterre - Décroissance des avions : ingénieurs, écolos et salariés y réfléchissent (09/2021)

    Les Assises de l’aviation se déroulent à Toulouse et Paris du 17 au 26 septembre. Leur but : réfléchir à la façon de rendre le secteur plus « durable », au moment même où le trafic aérien reprend son niveau d’avant-Covid, et ne cesse de polluer.

    Des salariés du secteur aérien préoccupés par leur emploi, des riverains exaspérés par le bruit des avions et des associations luttant contre le changement climatique sont dans la même pièce. Ce n’est pas le début d’une mauvaise blague, mais le programme des Assises de l’aviation. L’événement, organisé du 17 au 26 septembre par l’association Notre Choix et le collectif Pensons l’aéronautique pour demain (PAD), se déroulera à Toulouse et à Paris. Le but : ne plus opposer les pro et les anti-avions, les réunir et réfléchir ensemble à une aviation « durable » pour le climat et les salariés.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Le PS face à ses dissidents : "Je ne suis pas pour les purges forcenées", plaide de la Gontrie

    Dissidents socialistes aux législtives, vers une exclusion ? "Je ne suis pas pour les purges forcenées. Je ne vois pas très bien l’intérêt", estime la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie sur Public Sénat. "La question [de l’exclusion] se pose pour les candidats dissidents. Pour les simples soutiens [à ces candidats], évidemment non." 

  • Idées d'été - Observatoire des inégalités - Combien y a t-il de riches ? 9 septembre 2021

    Données 9 septembre 2021

    5,2 millions de personnes vivent au dessus du seuil de richesse de 3 542 euros, selon les estimations de l’Observatoire des inégalités. Nous manquons malheureusement de données sur l’évolution de leur nombre dans le temps.

    L’Insee ne calcule pas de seuil de richesse et ne fournit pas de données assez précises pour que l’on puisse répondre avec exactitude à la question « combien compte-t-on de riches en France ? ». Malgré tout, nous avons fait une estimation. Si l’on situe le seuil de richesse à 3 542 euros mensuels (le double du niveau de vie médian), alors on compterait 8,3 % de riches selon nos calculs. En appliquant ce taux à la population des ménages fiscaux qui sert à évaluer les revenus en France (soit au total 63,1 millions de personnes), on dénombrerait donc environ 5,2 millions de riches en 2018.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Clément Viktorovitch : Fabien Roussel, se distinguer au dépend de ses alliés

    Après le bureau de l’Assemblée nationale hier, ce sont les Présidents des Commissions Permanentes, et notamment de la Commission des Finances, qui ont été élus aujourd’hui. Un enjeu stratégique, mais qui semble laisser de marbre le député communiste Fabien Roussel. Il cultive l’art de se distinguer, quitte à ce que cela soit au dépend de ses alliés

  • Le vent se lève - RUFFIN, MOUFFE : LA GAUCHE PEUT-ELLE ÊTRE DE NOUVEAU POPULAIRE ? Le 1er juillet à 18h30

    Le divorce historique entre la gauche et les classes populaires est-il en train de se refermer ? Le large score de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle et le succès électoral de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES) semblent l'attester. Pourtant, une partie des classes populaires continue à s'abstenir massivement ou à se réfugier dans le vote Rassemblement national.

    Face à cet état de fait, plusieurs stratégies s'opposent pour les reconquérir. Chantal Mouffe est une théoricienne majeure du populisme de gauche et l'auteure de nombreux livres, dont « L'Illusion du consensus » et « Hégémonie et stratégie socialiste » avec Ernesto Laclau. François Ruffin commence son second mandat de député de la 1ère circonscription de la Somme, il est auteur et cinéaste.

  • La revue de presse du 18 au 26 juin

    Les 4 vérités de Boris Vallaud (France 2 le 30 juin)

    Fondation Jean Jaurès - Analyse d’une fin de cycle électoral

    Les suites de la dernière élection présidentielle sont caractéristiques d’une scène politique loin d’être stabilisée et la restructuration de la vie politique n’en est qu’à ses débuts. Analysant de manière extrêmement fine le détail des résultats des élections législatives de juin 2022, au plus près des circonscriptions, Émeric Bréhier et Sébastien Roy en tirent les conséquences pour chaque force politique.

    Le cycle électoral débuté en 2017 s’achève à l’issue de ces élections législatives des 12 et 19 juin 2022. Cinq ans après une promesse de profonde rénovation démocratique, force est de constater que La République en marche (LREM) n’est pas parvenue à construire un « nouveau monde ».

    France Inter - Pour la socialiste Valérie Rabault, Emmanuel Macron "va bloquer la France"

    "Le Président a inversé les rôles" estime sur France Inter Valérie Rabault, la députée et présidente sortante des socialistes à l'Assemblée nationale. Elle s'adresse au chef de l'État après son discours mercredi soir. Emmanuel Macron enjoint les oppositions à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives. "Il connaît parfaitement nos engagements" précise Valérie Rabault. "Est-ce qu’il souhaite le SMIC à 1.500 euros, est ce qu’il est prêt à lancer une vraie programmation écologique, à revaloriser les retraites ?" s'interroge la députée.

    Libé - Boris Vallaud prend la tête du groupe socialiste à l’Assemblée nationale

    Le député PS des Landes a été choisi par ses collègues pour présider le groupe de 32 députés. Il prend la succession de Valérie Rabault.

    Fin d’un suspens qui n’a jamais vraiment existé. Boris Vallaud, réélu dimanche député des Landes, est choisi ce jeudi pour prendre la tête du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Il a recueilli 26 voix. Face à lui, le député de la Mayenne Guillaume Garot n’en a réuni que 4. Un troisième homme, Jérôme Guedj (Essonne), avait lui aussi montré son intérêt avant de se retirer au dernier moment.

    The Conversation - Le RN, de l’enracinement à l’établissement : l’exemple languedocien

    Depuis désormais près de 40 ans, l’extrême-droite s’est installée dans le paysage politique français. Le Rassemblement national (RN) a obtenu – avec 89 sièges – un succès retentissant lors des élections législatives des 12 et 19 juin derniers, après la qualification, pour la seconde fois consécutive, de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle des 10 et 24 avril 2022.

    Alors que nous avons déjà documenté la progression de l’enracinement du RN au cours des scrutins précédents, il nous semble devenu nécessaire de parler d’« établissement ». La différence entre les deux termes n’est pas simplement de degré, mais de nature. Si l’enracinement est affaire d’électeurs, l’établissement est aussi celle des élus, appareils et autres diffuseurs de consignes.

    Alternatives Economiques - Justice McDonald’s : frauder le fisc coûte cher ! Par Christian Chavagneux

    La multinationale du fast-food va payer plus de 1,2 milliard d’euros d’amende et de redressement pour ses pratiques d’évasion fiscale, dénoncées par une coalition d’ONG depuis 2015.

    La décision vient de tomber : l’entreprise McDonald’s va verser 500 millions d’euros d’amendes et être redressée fiscalement de 700 millions, soit au total un paiement de 1,2 milliard pour mettre fin aux poursuites du fisc français contre les pratiques fiscales douteuses de l’entreprise.

    IDDRI - Poser les bases d’une politique de sobriété collective

    Le concept peu connu et mal compris, la sobriété a gagné du terrain ces derniers mois jusqu’à devenir pour certains un « indispensable débat » à mener. S’il a toujours un potentiel clivant, le fait que de plus en plus d’acteurs l’invoquent, y compris au plus haut niveau de l’État, ouvre un nouveau stade de débat politique. Mais de quoi faudrait-il débattre exactement ? Et comment construire les bases politiques d’un projet collectif de sobriété ?

    De quoi faut-il débattre ?

    Le concept de sobriété renvoie à l’idée de réinterroger les besoins à la source et les manières de les satisfaire afin de réduire notre (sur)consommation d’énergie et de ressources, sans toutefois affecter négativement notre bien-être1 . Il s’agit par exemple de modérer sa température de chauffage l’hiver ou de refroidissement l’été, de privilégier les protéines végétales à la viande, ou de garder ses vêtements plus longtemps. L’ensemble de ces actions, complémentaires des efforts d’efficacité et des innovations technologiques, renforcerait notre capacité à rester dans les limites de la planète

    Alternatives Economiques - Graphorama Bernard Arnault pourrait s’acheter Marseille et 4 autres infographies à ne pas rater

    Alternatives Economiques vous a sélectionné les meilleurs graphiques de la semaine. Pour ce nouveau graphorama, nous faisons le point sur le poids démesuré des dix plus grosses fortunes françaises, sur la très faible participation électorale aux ....

    Fondation Jean Jaurès - Vagues électorales et progressismes en Amérique latine

    Peut-on parler de « vagues » électorales de gauche en Amérique latine ? Que s’est-il passé au Mexique, au Honduras, au Chili, en Colombie suite à la très récente victoire historique de Gustavo Petro, et le Brésil sera-t-il le prochain pays à basculer ? Ariel Bergamino, président de la commission des relations internationales du Frente amplio (Front de gauche) uruguayen, ancien ambassadeur à Cuba et ancien ministre délégué aux Affaires étrangères, livre son analyse.

    Le Front de gauche uruguayen, Frente amplio (FA) en espagnol, rassemble depuis 1971 l’ensemble des partis politiques et mouvements de gauche. En dépit de leurs références idéologiques parfois très différentes, les organisations membres ont priorisé ce qui les unit, la démocratie et la justice sociale.

    The Conversation - L’arrivée de la gauche au pouvoir en Colombie : la fin d’un tabou

    Dimanche 19 juin était un jour d’élections. Si en France, le second tour des législatives a causé une secousse dans le paysage politique, en Colombie l’élection du nouveau président Gustavo Petro constitue un véritable tremblement de terre, annoncé toutefois par la progression de la gauche depuis une vingtaine d’années.

    Alors que la menace de violences politiques avait pesé sur toute la campagne (cinq candidats à la présidence ont été assassinés depuis 1948 en Colombie), Gustavo Petro, le candidat du parti Colombia Humana, candidat pour la troisième fois et qui avait été battu au second tour en 2018, a finalement été élu, accompagné de sa vice-présidente, la très populaire Francia Márquez, militante des droits humains et de l’environnement, féministe et surtout la première vice-présidente afrodescendante de ce pays.

    LE SECOND TOUR DE LA NUPES

    Le Monde - Législatives 2022 en direct : la Nupes, avec ses 142 députés, veut incarner la première force d’opposition à l’Assemblée nationale

    Sans majorité absolue, le camp présidentiel et ses 246 élus va devoir négocier sur chaque réforme pour pouvoir gouverner. Le RN aura son groupe parlementaire avec 89 sièges.

    Le Monde - Olivier Faure réussit son pari et conserve son siège de député en Seine-et-Marne

    Elu depuis 2012 dans la 11ᵉ circonscription du département, le premier secrétaire du Parti socialiste a devancé Charlyne Péculier, candidate de la majorité présidentielle.

    L’essai est transformé. Après sa victoire lors du premier tour, Olivier Faure est parvenu, dimanche 19 juin, à conserver son siège de député de la 11e circonscription de Seine-et-Marne. Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) l’emporte avec 64,45 % des suffrages exprimés, devant Charlyne Péculier, la candidate de la majorité présidentielle, qui échoue donc avec 35,55 % des voix.

    Le Figaro - Résultats législatives 2022: Mélanie Thomin, la socialiste qui a terrassé Richard Ferrand

    La professeur de 37 ans a bénéficié d’un important report de voix des électeurs déçus par le macronisme.

    Coup de théâtre dans la 6e circonscription du Finistère. La candidate PS de la Nupes, Mélanie Thomin, a renversé Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale.

    France Info - Résultats des législatives 2022 : comment Jean-Luc Mélenchon et la Nupes ont réussi leur coup de bluff au second tour

    En remportant 133 sièges de députés, l'union de la gauche, emmenée par le leader de La France insoumise, entre en force à l'Assemblée nationale. Une performance liée avant tout à la campagne en trompe-l'œil de Jean-Luc Mélenchon pour briguer Matignon.

    Il ne sera certes pas le prochain Premier ministre, mais il a réussi un coup politique. A l'issue du second tour des élections législatives, dimanche 19 juin, Jean-Luc Mélenchon affichait une satisfaction déconcertante. "Ce qui se présente, c'est une situation totalement inattendue, absolument inouïe : la déroute du parti présidentiel est totale, et aucune majorité ne se présente", a-t-il lancé, à Paris, fort de l'entrée à l'Assemblée nationale de 133 députés de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes).

    Le Monde - Valérie Rabault, cheffe de file des députés socialistes, remporte le second tour des législatives

    La députée sortante de la 1re circonscription du Tarn-et-Garonne est réélue à son siège avec 57,37 % des voix exprimées, contre 42,63 % pour son adversaire du Rassemblement national, Pierre Poma.

    Elle siégera pour la troisième fois consécutive sur les bancs de l’Assemblée nationale : la présidente du groupe socialiste, Valérie Rabault, députée depuis 2012 et candidate de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), remporte le second tour des législatives avec 57,37 % des voix dans la 1re circonscription du Tarn-et-Garonne.

    France Info - Résultats des législatives 2022 : LFI, EELV, PS... Comment s'en sortent les différents partis de la Nupes à l'issue du second tour ?

    La Nouvelle Union populaire écologique et sociale est devenue, dimanche soir, la première force politique d'opposition à l'Assemblée nationale. 

    La coalition de gauche, à défaut d'obtenir une majorité, est devenue la première force politique d'opposition à l'Assemblée nationale, dimanche 19 juin. À l'issue du second tour des élections législatives, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) a obtenu 133 sièges dans l'hémicycle du Palais-Bourbon.

    Le Figaro - Résultats législatives 2022: le socialiste Jérôme Guedj renverse Amélie de Montchalin

    L’ancien président du conseil général de l’Essonne devrait être un des piliers du groupe PS à l’Assemblée nationale.

    Cinq ans plus tard, Jérôme Guedj tient sa revanche. Candidat au nom de la Nupes, le socialiste a emporté son second tour face à Amélie de Montchalin dans la 6e circonscription de l’Essonne. La macroniste se voit donc contrainte de quitter son poste de ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. En 2017, Amélie de Montchalinl’avait pourtant emporté et Jérôme Guedj avait, lui, été éliminé dès le premier tour dans cette circonscription. De retour à l’Assemblée nationale, le socialiste est attendu pour être un des piliers du groupe PS, et plus largement pour être une des figures de la Nouvelle Union populaire.

    Le Parisien - Législatives : comment la Nupes a fait gagner des sièges aux Insoumis, socialistes et écologistes

    L’union des forces de gauche lui permet, à l’issue du second tour des élections législatives, d’être la première force d’opposition à l’Assemblée nationale. Mais sans coalition, la France insoumise, avec 72 députés, se retrouve derrière le Rassemblement national.

    Il l’a annoncé : il changera de « poste de combat ». Sans le dire clairement, Jean-Luc Mélenchon a admis, dimanche, à l’issue du second tour des élections législatives, qu’il ne sera pas Premier ministre. En décrochant 131 sièges à l’Assemblée nationale, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) devient toutefois la première force d’opposition au Palais-Bourbon, devant le Rassemblement national et ses 89 députés. Mais pari réussi pour autant ?

    Tribune de Lyon - Législatives. Lyon coupée en deux entre la Nupes et Ensemble!

    Thomas Rudigoz (Ensemble!, Renaissance) est réélu dans la 1ère circonscription du Rhône, Julien-Laferrière (Nupes, Génération Écologie) dans la 2e, Anne Brugnera (Ensemble!, Renaissance) dans la 4e et Marie Charlotte Garin (Nupes, EÉLV) est élue en la 3e circonscription.
     
    Tribune de Lyon - Législatives. Tous les résultats à Lyon et dans le Rhône
     
    Le second tour des élections législatives à Lyon et dans la Rhône couronne trois LR, sept Ensemble! et quatre Nupes. Retrouvez tous les résultats en détails.
     
    Ouest France - Législatives en Ille-et-Vilaine. Qui est Mickaël Bouloux, nouveau député de la 8e circonscription ?

    Mickaël Bouloux, maire socialiste du Rheu, candidat de la Nouvelle union populaire, écologiste et sociale (Nupes), a remporté les élections législatives dans la 8e circonscription d’Ille-et-Vilaine (Rennes centre et ouest et canton du Rheu), ce dimanche soir 19 juin 2022. Il bat le député LREM sortant, Florian Bachelier. Un destin qui n’était pas écrit pour cet ingénieur chez Orange, fils d’ouvrier des arsenaux de Cherbourg.

    Le Parisien - «Il faudra de la souplesse» : la Nupes saura-t-elle rester unie ?

    Avec 131 députés, la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) est devenue la première force d’opposition à l’Assemblée, ce dimanche au second tour des législatives. Mais son fonctionnement, sous la forme d’un intergroupe dominé par les Insoumis, pourrait s’avérer délicat.

    France Bleu - Législatives en Haute-Garonne : le socialiste Joël Aviragnet largement réélu dans le Comminges

    Le candidat soutenu par Carole Delga, le socialiste Joël Aviragnet, conserve son siège de député ce dimanche. Il remporte le deuxième tour de l'élection législative face au Rassemblement national dans la 8e circonscription de Haute-Garonne.

    BFM - "Bon courage pour s'entendre": après les législatives, la Nupes va-t-elle rester unie à l'Assemblée?

    Après avoir faire entrer 147 députés à l'Assemblée nationale ce dimanche, l'union de la gauche doit désormais relever le défi de sa cohésion à l'épreuve du Palais-Bourbon. Différences programmatiques, agenda personnel... Plusieurs ténors pourraient être tentés de jouer rapidement leur partition.

    France 24 - Quand le programme de la Nupes ravive la bataille entre économistes

    Les élections législatives donnent lieu à une bataille de chiffres entre économistes visant les propositions de la Nupes, alors que celles d’Ensemble ! sont plutôt épargnées. Le résultat d’une domination culturelle des économistes orthodoxes depuis une quarantaine d’années. 

  • Gabrielle Siry-Houari Porte-parole du Parti socialiste et autrice de "La République des hommes" - Violences sexuelles: il n'y a rien de pire pour une société que des représentants sans exemplarité

    "Il existe une défaillance incroyable du monde politique dans la capacité à traiter les violence sexistes et sexuelles en amont de la médiatisation, qui est trop souvent la principale raison qui pousse à l’action."

    TRIBUNE - Dénonciation d’un tribunal médiatique, demande de respect de la présomption d’innocence… À l’occasion des accusations de viol à l’encontre de Damien Abad (désormais sous le coup d’une enquête pour tentative de viol, NDLR) les réfractaires à #MeToo ont de nouveau fait de la condamnation pénale le juge de paix de toute affaire de violence faite aux femmes.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Marianne - Gaël Brustier : "La Nupes a été une tournée d'adieu de la gauche, plus qu’une marche triomphale"

    Dans un entretien avec « Marianne », l'essayiste Gaël Brustier, qui a travaillé sur la question de l'hégémonie culturelle, de la droitisation de la société ou bien celle du populisme de gauche, analyse ce que racontent les résultats des élections législatives....

    Comme d’autres que lui mais avec la responsabilité propre d’avoir en ce sens coupé les amarres avec le socialisme républicain, le groupe Mélenchon est cent fois coupable de la brutalisation des codes de la société. La pensée critique, la dénonciation du « néolibéralisme » impliquait-elle une forme de rabaissement du libéralisme politique ? Se commettre sur le plateau de Cyril Hanouna, de façon répétée, insistante et gênante visait-il vraiment à toucher un public nouveau ? En soi, le choix du média était un choix stratégique de brutalisation politique et sociale.

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • HuffPost - Qui est Éric Coquerel, le nouveau président de la commission des Finances?

    Le député insoumis de la Seine-Saint-Denis a été élu président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale après un vote interne à suspense.

    Il a même mis une cravate pour l’occasion. Éric Coquerel a été élu, ce jeudi 30 juin, président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, un des postes les plus prisés du Palais Bourbon, au terme d’un scrutin interne à suspense marqué par trois suspensions de séance.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Observatoire des inégalités - La croissance doit bénéficier aux plus pauvres dans le monde

    Analyses 28 juin 2022

    La misère et l’analphabétisme reculent dans le monde. Mais le chemin qui reste à parcourir est immense et ces tendances n’ont rien d’automatique. La croissance économique est nécessaire, mais non suffisante. Analyse de l’économiste Pierre-Yves Geoffard, extraite du journal Libération.

    Entre la guerre en Europe, le retour des pandémies et le bouleversement du climat, on a un peu du mal à se dire que le monde va bien. Le sentiment qui prévaut est celui d’une humanité dont la situation s’est nettement dégradée dans la période récente. C’est une évidence : c’était mieux avant. Et pourtant. Pourtant, les faits montrent que, dans plusieurs domaines, c’est l’inverse qui est vrai. Une grande part de l’humanité va bien mieux, ou en tout cas moins mal, qu’il y a une génération. Entre 1990 et 2018, alors que la population mondiale est passée d’un peu plus de cinq milliards à près de huit milliards, le nombre de personnes extrêmement pauvres s’est très fortement réduit, passant de 1,9 milliard à 650 millions. Vivre dans la pauvreté extrême, selon les définitions internationales, c’est vivre avec moins de 1,9 dollar par jour.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________