Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2018

Collomb : le clan Macron implose de l’Intérieur !

02 octobre 2018

Le Bureau national du Parti socialiste constate avec consternation la crise qui s’installe au sommet de l’État. Après l’affaire Benalla en juillet, la démission du numéro 2 du gouvernement en septembre, le départ de la ministre des Sports, c’est maintenant un autre pilier du gouvernement, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, qui décide de déserter. Nous assistons à une véritable débandade.

Là où le président de la République vantait le retour à une certaine verticalité du pouvoir, les Français assistent médusés à une crise de l’autorité au sommet de l’État mettant en péril son efficacité.

Alors que ce matin encore, les forces de police et de sécurité intervenaient pour faire face à la menace terroriste, le ministre de l’Intérieur a présenté pour la seconde fois sa démission au président de la République. La sécurité intérieure n’est pas une option. Elle est un impératif qui ne suppose aucune improvisation ni faille.

Ce soir, les Français sont en droit de s’interroger. La maison France n’est plus tenue.

L'Express - Européennes: au PS, l'attente avant la scission?

Entre menaces de départs, mécontentements et affrontements de lignes, Olivier Faure peine à tenir ses troupes.

Le bureau national du Parti socialiste fixera ce mardi la dernière mouture de son texte d'orientation pour les prochaines élections européennes, et un épais brouillard entoure encore les intentions socialistes, à la fois sur le fond et sur le nom de ceux qui vont incarner ses choix. "Le programme d'abord" : voici le message qu'Olivier Faure, Premier secrétaire du PS, s'efforce de faire passer depuis des semaines. Le 18 septembre dernier, le même bureau a voté une première version du texte, à l'unanimité des votes exprimés.  

Lire la suite

______________________
______________________

02/10/2018

L'Aurore - Le bloc-notes Laurent BOUVET - 28 Sep 2018

Un obscur rappeur a publié, sur Youtube, son dernier clip où il est question de « pendre les blancs » et de « tuer les bébés blancs ». Tout dans cette séquence suinte le racisme, sans aucune ambiguité. L’excuse artistique, systématiquement avancée lorsqu’il s’agit du rap, n’est même pas de mise ici puisque l’auteur de la chanson, Nick Conrad, a immédiatement reconnu qu’il voulait choquer – il n’a pas dit s’il voulait son quart d’heure de célébrité mais on peut imaginer que c’est le cas. On attend évidemment maintenant que la justice fasse son travail et que cet « artiste » soit lourdement condamné.

Ainsi décrite, l’affaire peut sembler banale. Le racisme s’exprime assez librement sur les réseaux sociaux, grâce notamment à l’anonymat qu’ils autorisent, et tel ou tel propos défraie à intervalle régulier la chronique, comme ce fut récemment le cas pour Eric Zemmour. Les faits sont graves mais c’est le débat qui est né autour depuis deux jours qui en dit le plus long sur l’état de notre société.

En effet, une partie des médias qui ont traité l’affaire, au premier rang desquels le journal Le Monde dans un article de la rubrique « Les Décodeurs », se sont employés à nous expliquer que la chanson de Conrad n’était finalement pas si grave puisqu’il s’agit avant tout d’une « provocation artistique » – c’est le joker ultime comme on l’a dit – et surtout que cet rappeur est totalement inconnu, qu’il n’avait donc pas vocation à faire la « une ».

Lire la suite
____________________
____________________

14:30 Publié dans Article du jour | Tags : laurent bouvet | Lien permanent

Contre-Temps - Quand le nationalisme US saborde la mondialisation

Alors que chaque jour nous apporte son lot de nouvelles déconcertantes sur la politique étrangère de Donald Trump, qu’en est-il de la réalité de mesures commerciales qui ont fait du protectionnisme états-unien l’alpha et l’oméga de l’orientation de la Maison-Blanche ? Dans une situation économique mondiale instable, où la Chine apparait désormais comme un concurrent direct de la puissance états-unienne et que se négocient de nouveaux accords transnationaux de libéralisation des marchés, la politique de Trump met-elle un frein à la mondialisation ? Cédric Durand éclaire dans cet entretien la réalité des guerres commerciales actuelles et l’étape présente de la globalisation

Lire la suite
_________________
_________________

11:45 Publié dans Analyses | Tags : mondialisation, trump | Lien permanent

Marianne - Les Économistes Atterrés La France respectera-t-elle ses engagements européens en 2019 ?

La France pourra-t-elle respecter ses engagements européens en 2019 ? Voilà la question que m’ont posée plusieurs journalistes angoissé(e)s. Certes, ne pas respecter ses engagements, ce n’est pas bien. Mais, ces engagements sont-ils respectables ? Nous montrons ici que non.

La situation des finances publiques

En 2017, la France a eu un déficit public de 2,7 points de PIB. Selon le discours ambiant, là aussi, un déficit est un péché. Les finances publiques devraient être en équilibre ou même en excédent. Mais en 2017, l’économie française n’était pas en surchauffe, loin de là. Le taux d’inflation sous-jacent a été de l’ordre de 1 % ; la hausse du pouvoir d’achat des salaires a été de 0,5 %, inférieure aux gains tendanciels de productivité.

Lire la suite
____________________
____________________

08:23 Publié dans Analyses | Tags : economistes atterrés | Lien permanent

01/10/2018

Contre-Temps - Le communisme de Weimar comme mouvement de masse. Entretien avec Ralf Hoffrogge

Dans cet entretien, l’historien allemand Ralf Hoffrogge propose une synthèse des débats historiographiques autour du mouvement communiste sous la République de Weimar – à partir d’un ouvrage co-dirigé avec Norman LaPorte. Des débats autour de la stratégie du Front Unique aux positions de l’opposition de gauche du KPD, Hoffrogge – dont l’ouvrage sur Richard Müller vient d’être traduit en français, aux éditions Les Nuits rouges – propose un tour d’horizon des grandes tendances historiographiques dans l’approche de l’un des mouvements ouvriers les plus importants de l’Europe de l’entre-deux guerres.

Ralf  Hoffrogge est chercheur associé à l’Institut des mouvements sociaux (Université de la Ruhr à Bochum). Son principal champ de recherche est l’histoire du mouvement ouvrier allemand et en particulier les biographies de militants ouvriers. En 2008, il a publié une biographie de Richard Müller (1880-1943), figure de proue de la Révolution allemande de 1918, récemment traduite sous le titre Richard Müller. L’Homme de la révolution de novembre 1918 (éditions Les Nuits Rouges, 2018).

Lire la suite
__________________
__________________

20:50 Publié dans Histoire | Tags : ralf hoffrogge | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Individualisme, communautarisme ou républicanisme : quelle politique à l'âge identitaire ?

La politique, et notamment les progressistes, ont-ils déserté le bien commun au profit des questions identitaires et morales ? Est-ce la raison de la défaite de la gauche aux États-Unis ? De la faiblesse des partis progressistes en Europe ? On en débat à la Fondation Jean-Jaurès à l’occasion de la venue en France de Mark Lilla, historien des idées, professeur à l’université Columbia, qui présente son nouvel essai "La Gauche identitaire. L’Amérique en miettes" (Stock, 3 octobre 2018). La rencontre, en partenariat avec le think tank L'Aurore, est animée par Laurent Bouvet, professeur de science politique à l’Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

17:35 Publié dans Vidéo | Tags : mark lilla, fondation jean jaures | Lien permanent

Contre Temps - À lire un extrait de Pourquoi ont-ils tué Lip ?, de G. Gourgues et C. Neuschwander

Guillaume Gourgues et Claude Neuschwander, Pourquoi ont-ils tué Lip ? De la victoire ouvrière au tournant néolibéral, Paris, Éditions Raisons d’Agir, 2018, 20€.

Le nom de Lip reste, dans la mémoire collective, le nom d’un conflit social inoubliable, marqué par l’imagination et l’audace des ouvriers et des ouvrières de l’usine horlogère de Palente, à Besançon, au cœur de l’été 1973. Pour s’opposer au démantèlement de leur entreprise et contester les licenciements qu’on leur promet, ils occupent leur usine, confisquent un important stock de montres, redémarrent partiellement la production et organisent des « payes ouvrières ». Leur slogan « on fabrique, on vend, on se paie » fait rapidement le tour du monde et la popularité de leur lutte est immense. La victoire est même au rendez-vous : en mars 1974, l’entreprise est redémarrée, conformément aux plans établis par la section syndicale CFDT de l’usine, par un pool d’actionnaires franco-suisse emmené par Antoine Riboud, alors patron de BSN et figure de l’aille « sociale » du patronat. Un an plus tard, les ouvriers restants sont tous réembauchés. Pourtant, après seulement 24 mois de fonctionnement, Lip est de nouveau liquidé en avril 1976. La lutte reprend mais aucune solution n’est trouvée, et les « Lips » choisissent la voie coopérative en 1978. Dans « Pourquoi ont-ils tué Lip ? », Guillaume Gourgues, politiste, et Claude Neuschwander, patron de l’éphémère relance de Lip, tentent de décrypter, 40 ans après les faits, les raisons à la fois politiques et économiques de cette seconde liquidation.

Lire la suite
____________________
____________________

14:56 Publié dans Histoire | Tags : neuschwander, lip | Lien permanent

L'Obs - Sondage : et François Hollande redevint "Monsieur 3%"

Quelles sont, parmi les présidents et les Premiers ministres, les personnalités les plus marquantes de la Ve République ? Telle fut également la question posée aux personnes interrogées à l'occasion de cette étude exclusive, menée par BVA et Sciences-Po pour "l'Obs" et France-Inter, du 7 août au 2 septembre, à l'occasion du 60e anniversaire de la Constitution. Arrive largement en tête le général de Gaulle, cité par 74% des sondés. "Il a mis la France au-dessus de tout ", pour un panéliste. " C'est le père de cette République ", selon un autre.

Lire la suite
_________________
_________________

08:15 Publié dans Sondages | Tags : francois hollande | Lien permanent

30/09/2018

Le Vent se lève - "L'appareil judiciaire est la nouvelle arme de la droite" - Entretien avec Guillaume Long

Vincent Ortiz reçoit Guillaume Long, ancien Ministre des Affaires étrangères d’Équateur du gouvernement de Rafael Correa, pour parler du retour du néolibéralisme en Amérique latine.

17:30 Publié dans International, Vidéo | Tags : guillaume long | Lien permanent