Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2017

Le Point - Mediapart : le complotisme au petit pied

Comment les disciples d'Edwy Plenel travestissent les faits, cautionnent des écoutes liberticides et élaborent des théories complotistes. Démonstration.

Thierry Meyssan a fait des émules. La vedette des complotistes, qui avait prétendu dans un livre que le 11 septembre 2001 était en fait une vaste conspiration américaine, inspire toujours. Ces temps-ci, c'est du côté de Mediapart que ses méthodes prospèrent. Dans un livre signé de deux de ses journalistes, Fabrice Arfi et Karl Laske, et intitulé Avec les compliments du Guide, se trouve un superbe exemple de cette pratique en vogue. Comme un passage nous concerne, et plus particulièrement l'auteur de ces lignes, voici l'histoire, elle est édifiante. Car ces deux « journalistes » m'accusent d'avoir censuré un article mettant en cause Nicolas Sarkozy. Rien que ça ! Il est ahurissant d'avoir à se justifier de ses choix éditoriaux devant ces nouveaux inquisiteurs, mais ici, cela vaut le coup tant on en apprend sur leurs pratiques.

Lire la suite
___________________
___________________

22:30 Publié dans Article du jour | Lien permanent

France Info - Parti socialiste : une annonce pour la mise en vente du siège de Solférino publiée dans la presse

Confronté à des problèmes financiers, le parti avait annoncé la mise en vente de son bâtiment du 7e arrondissement de Paris le 19 septembre.

"Un ensemble immobilier exceptionnel à usage de bureau et d'habitation d'une surface de 3 389 m2." Une petite annonce concernant la mise en vente du siège du Parti socialiste, situé rue de Solférino dans le 7e arrondissement de Paris, est parue dans le journal Les Echos, mercredi 18 octobre. 

Lire la suite
____________________
____________________

18/10/2017

Le Parisien - Paris : les Hamonistes du XIVe quittent le PS

Sept élus du XIVe claquent la porte du PS pour rejoindre le mouvement politique de Benoît Hamon.

Décidément, le paysage politique parisien est mouvant. Après le départ des élus qui ont soutenu Emmanuel Macron à la présidentielle, voilà que le PS perd aussi les Hamonistes. Pascal Cherki, ancien député frondeur, a annoncé qu’il quittait le parti socialiste pour rejoindre le mouvement du 1er juillet (M1717) de Benoît Hamon, l’ancien candidat PS à la présidentielle.

Lire la suite
___________________
___________________

Le Point - Le PS va se séparer de la moitié de ses effectifs

Selon "Le Monde", entre 50 et 70 personnes seront victimes d'un licenciement économique dans les jours qui viennent. Les difficultés financières continuent.

On savait le parti en grandes difficultés financières. La vente du siège historique du PS rue de Solférino avait d'ailleurs fait grand bruit il y a quelques semaines, révélant au grand jour les graves soucis d'argent depuis les multiples défaites électorales : municipales, départementales, régionales, présidentielle et législatives. La facture salée de la campagne de Benoît Hamon (arrivé en 5e position au premier tour de la présidentielle) avait même créé le malaise au sein du parti, certains ténors réclamant des explications sur les lourdes dépenses effectuées par le candidat : après son année électorale désastreuse, le Parti socialiste est passé de 28 millions d'euros de budget annuel à seulement 8 millions, rappelle au Mondele trésorier du PS Jean-François Debat. Surtout quand la masse salariale s'élève à environ 12 millions d'euros annuels.

Lire la suite
__________________
__________________

17/10/2017

Le Lab - Valls dénonce le texte de la députée LFI Obono où elle raconte ne pas avoir pleuré Charlie Hebdo mais pour la censure de Dieudonné

La guerre est bel et bien déclarée entre La France insoumise et Manuel Valls. Et cela ne semble pas près de s'arrêter. Invité d'Europe 1 ce jeudi 12 octobre, l'ancien Premier ministre a remis une pièce dans la machine en dénonçant les écrits de la députée de Paris Danièle Obono.

L'ancien maire d'Evry considère qu'une partie des responsables LFI font preuve de complaisance à l'égard de l'islamisme. "Je pense que c'est théorisé aujourd'hui au sein de La France insoumise", estime Manuel Valls. La preuve, donc, s'appelle Danièle Obono.

Lire la suite
____________________
____________________

11:45 Publié dans Article du jour | Tags : obono, valls, melenchon, charlie | Lien permanent

15/10/2017

Reuters - L'exécutif interpellé de tous côtés pour plus de justice sociale par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - De la CFDT au Parti socialiste en passant par le MoDem et même La République en marche (LREM), l'exécutif français est invité à infléchir vers davantage de justice sociale une politique perçue dans l'opinion comme oublieuse des plus fragiles.

Les tentatives de mise en lumière des choix d'Emmanuel Macron, notamment fiscaux, n'ont jusqu'ici guère atténué les attaques contre un président vu comme le défenseur d'une élite dont il est issu, voire méprisant avec les défavorisés.

Lire la suite
____________________
____________________

13/10/2017

"Jupiter doit atterrir", Michel Destot, ancien maire et ancien député PS de Grenoble sort de son silence

Quatre mois après sa défaite aux élections législatives, l'ancien député socialiste et ancien maire de Grenoble Michel Destot revient sur son parcours politique et livre son analyse sur les premiers mois du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Depuis juin dernier, Michel Destot s'est fait discret. Sa candidature aux élections législatives pour le Parti socialiste s'est soldée en cuisante défaite, au profit de l'élection d'Émilie Chalas pour la République en Marche. Ce vendredi 13 octobre, il revient pour France Bleu Isère sur ces résultats décevants

Lire la suite
___________________
___________________

Le Figaro - L'ex-ministre Aurélie Filippetti menacée d'exclusion au Parti socialiste

L'ex-ministre se voit reprocher d'avoir soutenu une liste dissidente lors des dernières élections sénatoriales. Le premier secrétaire de la fédération de Moselle lui a signifié sa «sortie» du PS.

Il ne restera bientôt plus grand monde au Parti socialiste, très largement éprouvé par le départ de ses cadres depuis la fin du quinquennat. On apprend ce vendredi que Solférino se passera désormais des services de l'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti. La fédération de Moselle a décidé de lui signifier cette mise à l'écart, ainsi qu'à ses soutiens, en conséquence de son soutien à une liste dissidente lors des élections sénatoriales

Lire la suite
___________________
___________________

Europe 1 - Mélenchon-Valls, c’est quoi le problème ?

Depuis plusieurs jours, le leader de la France insoumise et l’ex-Premier ministre échangent invectives et insultes sur fond de profond désaccord idéologique. Un antagonisme qui ne date pas d’hier.

Jadis camarades au sein du Parti socialiste, Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon semblent être devenus aujourd’hui les pires ennemis du monde. Plus ou moins ouvert ces dernières années, le conflit s’est considérablement durci ces derniers jours entre les deux hommes, quand le leader de la France insoumise a démissionné avec fracas de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, dont l’ancien Premier ministre a pris la tête. La tension est telle qu’insultes et accusations de complaisance avec l’islamisme radical et l’antisémitisme ont fusé.

Lire la suite
___________________
___________________

11:40 Publié dans Article du jour | Tags : melenchon, valls | Lien permanent

Ouest France - Notre-Dame-des-Landes : le PS soutient la manifestation pro-aéroport

Le Parti socialiste de Loire-Atlantique a décidé de soutenir la manifestation organisée, le samedi 14 octobre, à l’aéroport de Nantes-Atlantique, par les partisans du transfert vers Notre-Dame-des-Landes. Le PCF local est sur la même longueur d'ondes.

La médiation lancée par le gouvernement inquiète de plus en plus les défenseurs du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Les principales associations concernées appellent à un rassemblement, samedi 14 octobre, à 10 h, devant l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique. Au premier rang, les "Riverains en colère" qui vivent près de cette piste.

Lire la suite
__________________
__________________