Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2017

L'Obs - "Le FN, parti de la banqueroute", par Henri Weber

L’application du programme économique et social de Marine Le Pen plongerait notre pays et l’Europe dans un chaos profond. Voici pourquoi.

Henri Weber est membre du Parti socialiste, ancien sénateur et ancien député européen. Il dessine pour l"Obs" le scénario du retour au franc..s et son impact désastreux sur le pays. 

"L’application du programme économique et social de Marine Le Pen plongerait notre pays et l’Europe dans un chaos profond. Le premier engagement de ce programme est la sortie de l’euro et le retour au franc. Le second est une augmentation massive de notre dépense publique (118 milliards d’euros par an).

Lire la suite
__________________
__________________

25/03/2017

Le Monde - En France, sortir du nucléaire coûterait cher, y rester aussi

Dans l’Hexagone, où la fission de l’atome fournit les trois quarts de l’électricité, une sortie complète du nucléaire, prônée par les candidats de gauche à l’élection présidentielle Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, coûterait 217 milliards d’euros d’ici à 2035. C’est le chiffre choc avancé, lundi 13 mars, par l’Institut Montaigne.

....... L’institut n’a toutefois fait le travail qu’à moitié, en ne chiffrant pas le coût de la poursuite du nucléaire. En février 2016, la Cour des comptes a estimé à 100 milliards d’euros le « grand carénage » destiné à prolonger l’exploitation des 58 réacteurs actuels au-delà de 40 ans et leur maintenance jusqu’en 2030.

Lire la suite
_________________
_________________

L'Obs - "Notre classe politique se croit toujours en 1980"

Le sociologue spécialiste du vote Vincent Tiberj explique pourquoi les politiques se trompent sur leur cœur de cible électoral et ne savent pas adapter leurs discours aux attentes des nouvelles générations.

L'OBS. Dans «Les Citoyens qui viennent», vous relevez que les électeurs nés après le baby-boom, sociologiquement très différents de leurs aînés, sont devenus majoritaires dans le corps électoral. Ce phénomène capital n'est pourtant pas pris en compte par les partis politiques et leurs observateurs. Comment s'explique cette cécité inouïe?

Lire la suite
____________________
____________________

20:45 Publié dans Article du jour | Tags : tiberj | Lien permanent

Lyon 89 - À Lyon, une expérimentation pionnière de justice restaurative

Depuis début 2016, une expérimentation est en cours dans les chambres correctionnelles du palais de justice de Lyon. Pour la première fois en France, avocats et magistrats ont conclu un partenariat pour développer des mesures de justice dite restaurative, c’est à dire des rencontres entre personnes victimes et accusées, avant le procès.....

En effet depuis le 1er mars 2016, une expérience inédite en France a été mise en place à Lyon. Encadrées par des avocats honoraires réunis au sein de l’association Avhonor, des rencontres sont organisées en pré-sentenciel – c’est à dire avant le procès – pour que victime et accusé puissent discuter en face à face.

« Nous avons créé cette association en rébellion à ce qui se passait jusque là, car malgré la loi d’août 2014, il n’existait rien en pré-sentenciel », explique Alain Aucoin, président de l’association.

Comme une surprise et sans grand bruit, la loi du 15 août 2014 avait en effet introduit l’article 10-1 disposant que

« À l’occasion de toute procédure pénale et à tous les stades de la procédure, y compris lors de l’exécution de la peine, la victime et l’auteur d’une infraction, sous réserve que les faits aient été reconnus, peuvent se voir proposer une mesure de justice restaurative ».

 

Lire la suite
____________________
____________________

 

11:45 Publié dans Article du jour | Tags : justice | Lien permanent

Alternatives Economiques, Gérard Cornilleau et Henri Sterdyniak - Faut-il une nouvelle réforme de retraites ?

En 1991, le « Livre blanc sur les retraites »  avait sonné l’alarme : les régimes de retraite français couraient à la catastrophe financière du fait de leur trop grande générosité, d’un âge trop précoce de la fin d’activité, du passage à la retraite des générations nombreuses du baby-boom et de l’allongement de la durée de vie.

Depuis 1993, à l’occasion de réformes successives, les paramètres des régimes  de retraite ont été modifiés. La durée de cotisation requise pour obtenir une retraite à taux plein a été allongée de 40 à 42 ans, et passera à 43 ans en 2035 ; l’indexation des salaires pris en compte et des retraites ne se fait plus sur les salaires, mais sur les prix ; le rendement des régimes complémentaires a été progressivement diminué ; l’âge ouvrant le droit à la retraite est passé de 60 à 62 ans ; enfin les taux de cotisation ont été relevés. Ces modifications « paramétriques » ont évité une trop forte hausse du poids des pensions en jouant à la fois sur la durée de versement  (report de l’âge de la retraite, allongement des durées d’activité) et sur le montant moyen des retraites.

Lire la suite
____________________
____________________

11:15 Publié dans Article du jour | Tags : sterdyniak, retraite | Lien permanent

24/03/2017

Comment mettre la transformation sociale à l’ordre du jour des élections de 2017 ? (4)

Avec les contributions de Christian Laval, sociologue et coauteur de Commun (éditions la Découverte), Suzy Rojtman, porte-parole du Collectif national pour les droits des femmes et Willy Pelletier, sociologue, coordinateur général de la Fondation Copernic.

Rappel des faits. Cette période de campagne électorale, sur fond de grave crise politique, appelle un grand débat démocratique. Pour ce faire, l’Humanité ouvre ses colonnes.

 

  • La libération des énergies démocratiques par Christian Laval, sociologue et coauteur de Commun (éditions la Découverte)

Les décrets de la loi El Khomri sont passés cet été. On apprend que les premiers « accords offensifs » sont mis en œuvre dans les entreprises. La défaite est cuisante pour les salariés, la rage sourde de l’impuissance conduit les plus désespérés vers le néofascisme ou l’abstention. La gauche, pour autant que ce nom ait encore un sens au singulier, se précipite vers la défaite politique.

Lire la suite
___________________
___________________

22:30 Publié dans Article du jour | Lien permanent

23/03/2017

L'Humanité - Comment mettre la transformation sociale à l’ordre du jour des élections de 2017 ? (3)

Avec les contributions de Isabelle Garo, philosophe, Roger Martelli, historien et codirecteur de Regards et Karl Ghazi, syndicaliste.

Rappel des faits. Cette période de campagne électorale, sur fond de grave crise politique, appelle un grand débat démocratique. Pour ce faire, l’Humanité ouvre ses colonnes.

  • Une alternative par et pour les classes populaires par Isabelle Garo, philosophe

La transformation sociale est aussi une question politique. C’est une banalité d’affirmer cette unité lorsqu’on analyse le désastre en cours. Mais il est bien plus ardu de construire une véritable alternative qui soit à la fois politique et sociale, face aux dégâts sans nombre du capitalisme en crise.

Lire la suite
_______________
_______________

22:37 Publié dans Article du jour | Lien permanent

22/03/2017

L'Humanité - Comment mettre la transformation sociale à l’ordre du jour des élections de 2017 ? (2)

Le débat citoyen avec l’agora de l’Humanité. Avec les contributions de Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic, Françoise Dumont, présidente de la Ligue des droits de l’homme (LDH), Christophe Ramaux, économiste, l'un des initiateurs de l’Appel des 138 économistes et Michèle Riot-Sarcey, professeur émérite d’histoire contemporaine.

Rappel des faits. Cette période de controverses entre candidats et programmes, sur fond de grave crise politique, appelle un débat démocratique. L’Humanité ouvre ses colonnes aux citoyen-nes.

Lire la suite
_________________
_________________

22:32 Publié dans Article du jour | Tags : christophe ramaux | Lien permanent

La Tribune - Chez Hamon, c'est haro sur Macron

C'est l'un des grands enjeux de ces quatre prochaines semaines : Emmanuel Macron va-t-il s'effondrer dans les sondages d'ici au premier tour de la présidentielle ? C'est en tout cas ce qu'espèrent les autres candidats pour se qualifier au second tour. Et si un effondrement de Macron se produisait, le candidat PS Benoît Hamon pourrait être l'un des grands bénéficiaires de sa chute, le leader d'En Marche !  ayant beaucoup séduit les électeurs du parti socialiste, et notamment plusieurs de ses élus.

Lire la suite
________________
________________

Hamon à Bruxelles reçoit l'appui de Moscovici

Le candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon était mardi à Bruxelles pour défendre son projet européen, auprès du président de la commission Jean-Claude Juncker puis du commissaire européen Pierre Moscovici, qui lui a apporté un discret soutien.

Le candidat PS a rencontré dans la matinée M. Juncker et lui a notamment exposé son idée de traité démocratique de la zone euro, présentée devant la presse le 10 mars.

Lire la suite
____________________
____________________

08:30 Publié dans Article du jour | Lien permanent

Le Figaro - À Bruxelles, coup de fatigue et mauvaises nouvelles pour Benoît Hamon

Quelques heures plus tôt, après un entretien avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le socialiste était « bouleversé » par le décès d'Henri Emmanuelli.

Envoyée spéciale à Bruxelles

Comme aspiré par des vents contraires. Après un meeting réussi et un discours remarqué dimanche à Bercy, Benoît Hamon se retrouve une nouvelle fois pollué par l'actualité et les mauvaises nouvelles. Le candidat socialiste est aussitôt reparti en campagne, à Bruxelles, après sa prestation en demi-teinte sur le plateau de TF1, lundi soir.

Lire la suite
___________________
___________________

20/03/2017

L'Humanité - Comment mettre la transformation sociale à l’ordre du jour des élections de 2017 ? (1)

Cette période de campagne électorale, sur fond de grave crise politique, appelle un débat démocratique. L’Humanité ouvre dans ces pages son agora aux citoyen-nes. Avec les contributions de Jean-Michel Galano, philosophe, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, sociologues, anciens directeurs de recherche CNRS, Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel-Péri et Pascal Joly, secrétaire général de l’union régionale CGT d’Île-de-France.

Lire la suite
_______________
_______________

22:30 Publié dans Article du jour | Tags : pincon-charlot | Lien permanent