Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2018

Slate - Macron fait la même erreur que Hollande: oublier l’individualisme

À moins de contraindre les entreprises à créer des emplois, les Français et Françaises préféreront rester au chômage.

Mardi 3 juillet, l’Insee publiait un rapport présentant les effets sur l’emploi des politiques économiques de François Hollande. Sur plus d’une centaine de pages, l’institut national de statistique revenait sur les mesures phares de l’ancien président socialiste –le CICE, la prime à l’embauche, le pacte de responsabilité, les baisses de cotisations patronales– et montrait en quoi celles-ci avaient participé, directement ou indirectement, à la réduction du chômage.

Et les conclusions devraient satisfaire bons nombres de défenseurs de la «Hollandie». «Les mesures économiques destinées, sous le précédent quinquennat, à inverser la courbe du chômage ont, de 2013 à 2017, directement enrichi la croissance d’environ 300.000 emplois.» Autrement dit, en quatre ans, 75.000 emplois nets ont été créés grâce aux actions, pourtant longtemps décriées, de François Hollande.

Lire la suite
_______________
_______________

Slate, Gaël Brustier - «Bella ciao» ou l'assassinat de la gauche par le vide

La reprise de la chanson révolutionnaire italienne sonne-t-elle le glas de la gauche? L’appropriation avérée par le marché de symboles de la gauche contribue à affaiblir celle-ci.

Depuis quelques semaines, une chanson révolutionnaire italienne est entonnée sur les plateaux télé. La signification de ce phénomène ne saurait échapper à l’analyse et à la critique... en ce domaine plus que jamais nécessaires.

«Bella Ciao» entonnée de clips en plateaux télé, qui à gauche devrait s’en plaindre? Pourtant, le retour en vogue de cette chanson, dû à la série «La Casa de Papel», pourrait bien sonner le glas d’une certaine symbolique de gauche, héritée du siècle passé. Sans le vouloir, Maître Gims contribue à cet enterrement. Les paroles de sa reprise font de la chanson révolutionnaire une bluette romantique. On est loin du sens historique de «Bella Ciao».

Lire la suite
________________
________________

08:30 Publié dans Article du jour | Tags : brustier, bella ciao | Lien permanent

14/07/2018

Sélection d'été - Comment sauver l’Europe ? Comment changer de paradigme ?

par Xavier Ragot

On assiste à des inflexions nouvelles dans les débats sur la construction européenne. Moins visibles que des déclarations publiques, des conférences essentielles et ateliers se tiennent pour aborder de nouvelles options, sous des angles économiques et politiques différents. Le débat est plus vif en Allemagne qu’en France. En cause probablement le débat caricatural français pendant les élections présidentielles, sur la forme « pour ou contre la monnaie unique », alors que le débat préalable est de discuter comment orienter les institutions de la zone euro au service de la croissance et des inégalités.

Deux conférences ont eu lieu à Berlin à une semaine d’intervalle, considérant les options les plus opposées. La première a abordé les conséquences de la sortie d’un pays de la zone euro ; la seconde la recherche d’un paradigme alternatif pour réduire inégalités en Europe. Autant dire que ces deux conférences couvrent presque tout le spectre des politiques économiques envisageables.

Lire la suite
_________________
_________________

15:00 Publié dans Article du jour | Tags : ofce, ragot | Lien permanent

Le Vent se lève - Disparition de Domenico Losurdo, philosophe humaniste et révolutionnaire

Nous avons appris avec tristesse la disparition de Domenico Losurdo, professeur à l’université d’Urbino, philosophe marxiste éminent et spécialiste de la pensée hégélienne. C’est un théoricien et un militant de premier plan que perd le mouvement progressiste italien et international.


Dans sa Contre-histoire du libéralisme, il a analysé l’histoire violente, coloniale, patriarcale, ayant pieds et mains liées avec la réduction en esclavage de millions d’êtres humains, les exécutions de masse, l’enfermement des pauvres et des vagabonds, d’une idéologie supposément émancipatrice, mais qui ne profite en réalité qu’à une poignée de propriétaires blancs. Il a mis en exergue les « clauses d’exclusions » des droits dont la pensée libérale se glorifie : femmes, ouvriers, hommes de couleurs, nations entières sont mis à l’écart des privilèges de la minorité. On retrouve dans cette histoire, des théories et des techniques de guerres qui seront à l’œuvre dans les fascismes européens. Fascisme qu’il faut comprendre comme un produit endogène du capitalisme en crise et en lutte contre l’ennemi communiste : non comme une monstruosité tombée du ciel, qui n’aurait aucun rapport avec la réalité préalable des sociétés européennes.

Lire la suite
__________________
__________________

09:34 Publié dans Article du jour | Tags : domenico losurdo | Lien permanent

11/07/2018

Public Sénat - Terrorisme : le Sénat veut inscrire le salafisme sur la liste des dérives sectaires

Permettre aux maires d’avoir accès aux fichiers FRSPT, ou encore inscrire le salafisme sur la liste des dérives sectaires… Une commission d’enquête du Sénat présentait ses propositions pour faire face à l’évolution de la menace terroriste.

« La figure du « loup solitaire », largement mise en avant par les médias lors des passages à l’acte par une personne seule, n’existe pas dans le champ des passages à l’acte djihadistes ». C’est l’une des constatations qui ressort des 32 auditions effectuées par la commission d’enquête du Sénat sur « l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’État islamique » mise en place le 11 janvier dernier. Son président, Bernard Cazeau (LREM) et sa rapporteure, Sylvie Goy-Chavent (Centriste) en présentaient les conclusions ce mardi.

Lire la suite
___________________
___________________

11:50 Publié dans Article du jour | Tags : salafisme | Lien permanent

10/07/2018

Sélectio été - Slate, Gaël Brustier, Les élections européennes sont peut-être la dernière chance du PS

Elles ont rarement été favorables au PS. Annoncées un an à l’avance comme catastrophiques pour le parti fondé par François Mitterrand, elles pourraient pourtant être l’occasion d’un fructueux tournant idéologique et politique…

Le prochain scrutin national aura lieu en juin 2019. Il s’agit des élections européennes. Donné à 8% dans un sondage Ifop datant de décembre dernier (Génération-s de Benoît Hamon n’était pas testé), le PS a-t-il une chance de faire son retour politique à l’occasion d’un scrutin d’ordinaire coûteux électoralement? Le PS n’a pas droit à l’échec. Pour survivre, il doit remettre à plat tout son corpus européen, depuis 1983 sinon depuis les origines du projet européen. Désormais, le PS n’a d’autre choix que d’opérer une profonde révision de son rapport à l’Europe et de son passé post-1983 à moins bien sûr de renoncer à avoir un avenir. Pour l’heure, il est, de facto, politiquement asphyxié par La République en Marche (LREM) qui, en matière européenne est désormais un produit concurrentiel, pensé comme tel et vendu comme tel, comme en a témoigné la «grande marche pour l’Europe» des macronistes…

Lire la suite
___________________
___________________

07/07/2018

L'Aurore - Jean-Marie Godard, Les hussards bleus

Ils ont entre 25 et 40 ans. Leurs points communs ? Ils sont policiers et français, mais leurs racines sont de l’autre côté de la Méditerranée : flics issus de l’immigration et musulmans, ils affichent un attachement viscéral aux valeurs de la République. Avec un discours intransigeant, dans un contexte tendu qui les placent parfois dans des situations difficiles. 


  « J’ai connu les émeutes en 1998. J’avais 7 ans. J’étais dans la cour  de l’école et je voyais ça, cette tension avec mes yeux d’enfants. Les CRS d’un côté, les jeunes de mon quartier – le Mirail à Toulouse – de l’autre ». Kader, 25 ans, est entré en 2012 dans la police via les Cadets de la République. Son histoire fait corps avec celle de la France. Plus précisément, celle de la Libération, lorsque son grand-père, engagé volontaire dans l’armée française, débarqua en Provence. C’est un peu la suite du film « Indigène » : après la seconde guerre mondiale, le grand-père de Kader posa ses valises du côté de Toulouse. Né en France, Kader est issu de cette famille algérienne très modeste. Mais depuis tout petit, il voulait porter l’uniforme représentant la République Française, dans l’armée ou la police.

Lire la suite
_________________
_________________

20:58 Publié dans Article du jour | Tags : jean-marie godard | Lien permanent

27/06/2018

Marianne - Les députés l'ont décidé dans la nuit : les associations religieuses sortent de la liste des lobbies

Malgré une importance mobilisation des laïques, y compris au sein de La République en Marche (LREM), l'Assemblée nationale a voté l'article de la loi de confiance qui retire les associations religieuses de la liste des groupes d'intérêt. Les cultes obtiennent ainsi un statut d'exception, au mépris du principe de laïcité.

La mobilisation a failli finir par payer, mais la nuit du 26 au 27 juin a finalement entériné un recul pour la laïcité. Les députés de l'Assemblée nationale ont voté, par 109 voix contre 39, l'adoption de l'article 38 du projet de loi de confiance entre l'administration et les citoyens. Entérinant ainsi l'une des dispositions les plus polémiques du texte : désormais, les associations religieuses bénéficieront d'un traitement de faveur, puisqu'elles sont retirées de la liste des groupes d'intérêt qui doivent informer la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) de leurs rencontres et relations avec les autorités, depuis une loi de 2013.

Lire la suite
___________________
___________________

08:41 Publié dans Article du jour | Tags : laicite, lobbies | Lien permanent

21/06/2018

Le Figaro - Génération.s nie tout rapprochement avec le PS

Le mouvement fondé par Benoît Hamon, qui va tenir sa première convention fin juin, rejette toute négociation en vue des européennes ou des municipales.

Olivier Faure et Benoît Hamon sont-ils en train de se rapprocher? La question est posée depuis un récent échange téléphonique entre le premier secrétaire du PS et l'ex candidat socialiste à la présidentielle, qui a fondé son propre mouvement. Elle n'est pas anodine alors que les uns et les autres à gauche tentent de s'organiser en vue des européennes et des municipales. Mais aussi à 10 jours de la première convention de Génération.s, les 30 juin et 1er juillet à Grenoble. Selon les organisateurs, entre 1500 et 2000 personnes seront présentes.

Lire la suite
__________________
__________________

Le Parisien - Quelle opposition à Macron ? Au PS, on veut laisser du temps au temps

Critiquée en interne, la nouvelle direction socialiste, incarnée par Olivier Faure, mise sur la durée pour proposer autre chose que le projet présidentiel.

Parti socialiste, es-tu là ? Un an après une défaite historique à la présidentielle et deux mois après l’élection d’Olivier Faure, nouveau premier secrétaire du PS, beaucoup jugent - déjà - trop timide la « renaissance » tant attendue du parti à la rose. Les socialistes en sont pourtant persuadés, avec un Macron positionné plus à droite que prévu, ils ont un espace à occuper. Mais encore faut-il y parvenir…

Lire la suite
___________________
___________________