Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2020

INFO LE POINT. Changement en vue à la tête de l'Observatoire de la laïcité

Selon nos informations, le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé. « Il n'est plus crédible », estime-t-on.

.... Outre le fait que ces prises de parole dissonantes ne font pas partie de la mission de l'Observatoire, c'est la conception de la laïcité de Nicolas Cadène qui est épinglée. « Il semble plus préoccupé par la lutte contre la stigmatisation des musulmans que par la défense de la laïcité. Le fait qu'il s'affiche et discute avec le CCIF [Collectif contre l'islamophobie en France, NDLR] a achevé d'agacer en très haut lieu », explique un proche de Marlène Schiappa.

Lire la suite
___________________
___________________

France Inter - La colère de Iannis Roder, historien et prof d'histoire-géo : "20 ans que nous tirons le signal d'alarme"

Historien, membre du Conseil des sages de la laïcité et professeur d'histoire-géographie dans un collège de Seine-Saint-Denis, Iannis Roder était l'invité de Patricia Martin, après la décapitation d'un enseignant vendredi dans les Yvelines.

Iannis Roder, historien, membre du Conseil des sages de la laïcité et professeur d'histoire-géographie dans un collège de Seine-Saint-Denis, était l'invité de Patricia Martin ce samedi matin, au lendemain de la décapitation d'un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Lire la suite
___________________
___________________

13:50 Publié dans Article du jour | Tags : roder | Lien permanent

Marianne - Olivier Faure : "Nous sommes à un tournant, beaucoup trop de pyromanes se déguisent en pompiers"

Après l'assassinat de Samuel Paty, le premier secrétaire du Parti socialiste appelle à une mobilisation nationale en faveur des enseignants, et à la fin de la "complaisance" envers l'islamisme.

Marianne : Qu’attendez-vous du chef de l’Etat et du gouvernement dans les prochains jours après ce drame ?

Olivier Faure : L’horreur absolue de ce crime suppose une réaction d’unité de la nation. C’est l’école républicaine, laïque et émancipatrice qui a été visée par ce terroriste fanatisé par l’islamisme radical. C’est l’enseignement la cible, et Samuel Paty la victime expiatoire. Le mobile, c’est la volonté de faire obéir la République à un ordre supérieur.

Lire la suite
__________________
__________________

19/10/2020

Marianne - Liberté d'expression à l'école : "Pour mes élèves, Charlie Hebdo, c'est l'extrême droite"

L’assassinat du professeur Samuel Paty bouleverse le corps enseignant. Après le sentiment de révolte, il y a cette peur de se frotter aux sujets interdits : religion, caricatures et liberté d’expression.

Gaël J., s’excuse, il ne « devrai[t] pas ». Il ne devrait pas utiliser ce vocabulaire martial. C’est évident, un enseignant ne devrait pas dire ça, surtout pas en début de carrière. Professeur d’histoire et géographie dans un collège de l’académie d’Amiens (Somme), ce trentenaire en reconversion s’excuse. Une, deux, trois fois. Puis lâche ces mots offensifs : « La mort de Samuel Paty, collègue de 47 ans, c’est une perte en première ligne, au front. Subitement, on comprend qu’on fait un métier dangereux. Avant-hier, je n’y pensais pas, et aujourd’hui, ça me saute à la figure : nous sommes des cibles potentielles. »

Lire la suite
_________________
_________________

17:30 Publié dans Article du jour | Tags : paty | Lien permanent

Le Figaro - Olivier Faure ouvre la porte du PS aux députés du groupe EDS, en voie de disparition

Après le départ de Jennifer de Temmerman, annoncé vendredi au Figaro, le groupe d'anciens macronistes est passé en dessous du seuil nécessaire de quinze députés pour exister à l'Assemblée nationale.

Que vont devenir les quatorze députés EDS ? Leur groupe, «Écologie, Démocratie, Solidarité», est en instance de survie après le départ de Jennifer de Temmerman, annoncé au Figaro ce vendredi 16 octobre. Si la formation comptait 17 élus (dont seize issus de LREM) lors de sa création au mois de mai, elle se retrouve aujourd'hui en dessous du seuil nécessaire de quinze députés pour exister à l'Assemblée.

Lire la suite
___________________
___________________

Marianne - Ces centaines d'incidents que décrivait le rapport sur la laïcité à l'école remis à Jean-Michel Blanquer

Un rapport de l'inspection générale de l'éducation nationale remis le 13 octobre faisait le point sur les atteintes à la laïcité à l'école publique. Il montre une baisse des signalements, difficile à interpréter, mais liste de nombreux exemples inquiétants.

Dès son entrée en fonction rue de Grenelle, Jean-Michel Blanquer a fait de la défense de la laïcité à l'école un de ses marqueurs politiques. Triste concordance de temps, cette semaine, un premier bilan du dispositif mis en place par le ministre de l'Education début 2018 avait été présenté. Un rapport rédigé par quatre inspecteurs généraux et publié ce mardi 13 octobre, faisant le point sur "l’application du principe de laïcité dans les établissements scolaires publics".

Lire la suite
____________________
____________________

08:34 Publié dans Article du jour | Tags : blanquer, laicite | Lien permanent

18/10/2020

Libé - Direct- Hommage à Paris : «La France, elle est laïque et républicaine»

#JeSuisProf.

(De nos journalistes sur place) A Paris, c'est surtout ce silence qui surprend. La place de la République est noire de monde : des familles, des couples, des gens venus seuls, des jeunes, des vieux. La plupart se tiennent là sans un mot, côte à côte, tout le monde derrière son masque. Il y a juste ces applaudissements, par moments, qui entrecoupent le silence, comme si c'était la seule réponse possible, aujourd'hui.

Lire la suite
__________________
__________________

17:29 Publié dans Article du jour | Lien permanent

Libé - «Monsieur Paty, il était trop drôle, on voulait tous l'avoir»

Samuel Paty, le professeur d’histoire-géo assassiné vendredi, était apparemment un as en blagues. Charlotte (1), 13 ans, raconte combien il pouvait faire rire, en classe. «Il était trop drôle. Par exemple, quand il voyait que l’on s’endormait un peu, il disait d’un coup "Kinder bueno" assez fort. Forcément, on se réveillait.» Et Samuel Paty reprenait son cours… D’autres fois, il criait «allez hop, tous sur les PC…. En fait, non, je blague!» Charlotte se souvient aussi d’un «truc» qui la faisait rire par-dessus tout : «Quand il passait dans les rangs derrière nous et disait "hum, il n’y a pas d’interrupteur, c’est bien ce que je pensais". Gros blanc à chaque fois, et toute la classe rigolait.» Samuel Paty, 47 ans, enseignait depuis plusieurs années dans ce collège calme, d’un quartier pavillonnaire de Conflans-Sainte-Honorine. Il faisait partie des trois profs chouchous du bahut, à en croire Charlotte, «on voulait tous l’avoir».

Lire la suite
_________________
_________________

12:16 Publié dans Article du jour | Tags : paty | Lien permanent

16/10/2020

Le Figaro - 2022 : Olivier Faure veut changer les statuts du PS pour éviter la primaire

Le premier secrétaire, candidat à sa réélection au congrès de décembre, devra convoquer un congrès extraordinaire en vue d'une modification des statuts.

« Le candidat à la présidence de la République est désigné au travers de primaires citoyennes ouvertes. » Pour le moment, chez les socialistes, la procédure en vue de la présidentielle de 2022 est gravée dans le marbre des statuts, à l'article 5.3.1 Mais le premier secrétaire Olivier Faure voudrait bien pouvoir changer les choses. Il pourrait profiter du congrès de décembre pour acter le principe du changement, et le faire valider lors d'un congrès extraordinaire à la rentrée 2021.

Lire la suite
__________________
__________________

14/10/2020

Novethic - Le Parlement européen vote en faveur d’une loi climat très ambitieuse

La pression s'accentue sur les États membres. Les eurodéputés viennent d'adopter ce jeudi 8 octobre une ambitieuse loi climat qui acte d'une part la neutralité carbone en 2050, mais surtout une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 60 % d'ici 2030, quand la Commission n'entendait aller que jusqu'à 55 %.

"Historique ! Le parlement européen prend le leadership mondial dans la lutte contre le réchauffement climatique", a tweeté l’eurodéputé Pascal Canfin. "Je crois que nous nous souviendrons tous de ce moment quand nous serons plus vieux." Les députés européens ont adopté ce jeudi 8 octobre, à une forte majorité, la première loi climat européenne qui acte la neutralité carbone en 2050 mais surtout une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 60 % d’ici 2030 en valeur absolue, par rapport à 1990.

Lire la suite
__________________
__________________

08:30 Publié dans Article du jour | Lien permanent