Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2019

Le Monde - Donald Trump et le racisme : une arme politique dangereuse

Un an avant la prochaine présidentielle américaine, Donald Trump multiplie les sorties racistes. D’abord, une série de Tweet, dans lesquels le président américain attaque plusieurs élues démocrates issues de minorités, comme Alexandria Ocasio-Cortez, de New York, Ilhan Omar, du Minnesota, Ayanna Pressley, du Massachusetts, ou encore Rashida Tlaib, du Michigan.

Tollé dans l’opposition démocrate, qui vote alors dans la foulée une résolution symbolique condamnant « les commentaires racistes » du président. Ce qui n’empêche pas Donald Trump de poursuivre ses outrances lors d’un meeting, faisant huer ses adversaires par le public.

Mais que cherche exactement à faire le président américain avec ces saillies ? Cela dit-il quelque chose de l’atmosphère qui règne aujourd’hui aux Etats-Unis ? Et si ces déclarations peuvent éventuellement plaire à une partie de son électorat, est-ce réellement un bon calcul en vue de la présidentielle de 2020, sachant que Donald Trump reste l’un des présidents les plus impopulaires qu’a connus le pays ? Eléments de réponse avec Corentin Sellin, historien spécialiste des Etats-Unis.

07:29 Publié dans Vidéo | Tags : trump | Lien permanent

27/05/2019

Pourquoi Trump, ça marche ? [Olivier Passet]

La trumponomics ça marche sur le papier. C’est une job machine qui continue à tourner de façon soutenue. Un taux de chômage à un minimum historique et une croissance sur une orbite de 3%, sans inflation ni tension financière alarmantes. Avec des marchés boursiers à leur zénith. Le président américain, avec son sens de la nuance habituel, parle de miracle, de performance historique. [...]

11:50 Publié dans Vidéo | Tags : trump, passet | Lien permanent

17/04/2019

Le Vent se lève - Trump et le RussiaGate : l’énorme raté de l’opposition néolibérale

Au terme d’une enquête tentaculaire de 22 mois, le procureur spécial Robert Mueller vient d’exonérer Donald Trump de tout soupçon de collusion avec la Russie. Un fiasco monumental pour les médias américains ayant agité le spectre d’un RussiaGate depuis près de deux ans et demi, et un camouflet inquiétant pour l’aile droite démocrate qui avait préféré s’accrocher à ces délires conspirationnistes plutôt que de se livrer à une introspection salutaire suite à la défaite d’Hillary Clinton. Par Politicoboy.

Lire la suite
_________________
_________________

11:30 Publié dans International | Tags : trump | Lien permanent

02/10/2018

Contre-Temps - Quand le nationalisme US saborde la mondialisation

Alors que chaque jour nous apporte son lot de nouvelles déconcertantes sur la politique étrangère de Donald Trump, qu’en est-il de la réalité de mesures commerciales qui ont fait du protectionnisme états-unien l’alpha et l’oméga de l’orientation de la Maison-Blanche ? Dans une situation économique mondiale instable, où la Chine apparait désormais comme un concurrent direct de la puissance états-unienne et que se négocient de nouveaux accords transnationaux de libéralisation des marchés, la politique de Trump met-elle un frein à la mondialisation ? Cédric Durand éclaire dans cet entretien la réalité des guerres commerciales actuelles et l’étape présente de la globalisation

Lire la suite
_________________
_________________

11:45 Publié dans Analyses | Tags : mondialisation, trump | Lien permanent

02/01/2018

La Vie des idées - Trump ou la diplomatie du choc Les enjeux de Jérusalem capitale

La reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël marque un revirement historique. Si ses effets juridiques sont nuls, le statut de la ville restant le même au regard du droit international, elle traduit toutefois une recomposition des alliances au Moyen-Orient, et pourrait avoir des conséquences politiques profondes.

Le président des États-Unis D. Trump a déclaré le 6 décembre 2017 qu’il reconnaissait Jérusalem comme la capitale de l’État d’Israël. Aussi surprenante qu’elle ait pu paraître, cette annonce est le résultat d’un projet ancien de la diplomatie américaine de déplacer l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Mettant fin à un consensus ancien de la communauté internationale sur le statut de Jérusalem, D. Trump rompt ainsi avec tous ses prédécesseurs.

Lire la suite
__________________
__________________

11:30 Publié dans Analyses, International | Tags : trump, jerusalem | Lien permanent

04/11/2017

Le JDD - Macron, Trump, PS… DSK parle enfin à Marrakech

Dominique Strauss-Kahn a fait une apparition surprise samedi à Marrakech pour assister aux débats de la World Policy Conference. Et il a pris la parole dans le studio de télévision de la manifestation.

17:09 Publié dans Vidéo | Tags : dsk, strauss kahn, macron, trump | Lien permanent

14/07/2017

La Croix - Benjamin Coriat : « Donald Trump ne peut pas diriger le pays contre son business »

Le commerce mondial peut-il se passer des Etats-Unis ? L’avis de Benjamin Coriat, professeur d’économie à l’université Paris 13 et membre du conseil d’administration du collectif des Économistes atterrés.

La position des États-Unis est très paradoxale. Ils ont été et continuent d’être les grands bénéficiaires des échanges internationaux. Cela dit, une des causes du déficit commercial américain provient de la délocalisation massive pratiquée par ses firmes dans les pays d’Asie. Les formes de déréglementation pratiquées depuis trois décennies, auxquelles les États-Unis ont contribué, ont causé une perte d’emploi pour de nombreux Américains.

Lire la suite
___________________
___________________

18/06/2017

OFCE - Climat : Trump souffle le chaud et l’effroi

Donald Trump a donc une nouvelle fois respecté une de ses promesses de campagne. Le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris ne semblait pourtant pas acquis.

Des personnalités centrales du lobby pétrolier américain comme le Secrétaire d’Etat, Rex Tillerson, ancien patron d’Exxon-Mobil, son actuel PDG, Darren Woods, ou encore le gouverneur du Texas, principal Etat producteur de pétrole aux Etats-Unis, conseillaient au président de maintenir les Etats-Unis au sein de l’accord – ne serait-ce que pour en influencer l’application.

Ce retrait n’est assurément pas une bonne nouvelle. Il n’en constitue pas pour autant la catastrophe que l’on pourrait redouter.

Sur le plan international, la Chine a tout de suite renouvelé son engagement en remplaçant l’ancien axe sino-américain par une nouvelle alliance climatique sino-européenne.

Malgré l’importance du charbon dans son mix énergétique, la Chine est en effet devenue la première puissance mondiale en matière d’énergie solaire, tant en puissance installée qu’en capacité de production de cellules photovoltaïques. Les dirigeants chinois n’ont aucune intention de tourner le dos à ce virage technologique, qui place leur pays dans une position enviable de leadership technologique et industriel.

Par ailleurs, au-delà de la problématique globale du changement climatique, la réduction de la consommation de charbon est d’abord pour la Chine un enjeu majeur de politique locale.

Lire la suite
_________________
_________________

14:38 Publié dans Analyses | Tags : trump, accord climat | Lien permanent

07/06/2017

La colère de Fabius contre Trump

05/06/2017

Climat : "La France doit garder le leadership qu'elle a commencé à prendre", juge Laurent Fabius