Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2021

Les vœux d'Olivier Faure à la presse

27/01/2021

Huffington Post - Le Parti socialiste, en difficulté financière, se sépare de 11 salariés

Le PS doit réduire la voilure pour préserver ses capacités à financer une campagne présidentielle. Olivier Faure assume ce choix difficile.

Quand le sigle PS signifie “plan social”. Ce mercredi 27 janvier, Le Monde rapporte que le parti à la rose s’apprête à se séparer de 11 salariés permanents. Une décision que le patron du parti socialiste, Olivier Faure, a annoncé lors d’un bureau national qui s’est tenu mardi soir et qui représente un quart des permanents du parti.

Lire la suite
________________________
________________________

PS - Beauvau de la sécurité : améliorer les conditions d’exercice des forces de l’ordre et renouer la confiance entre la police et la population

Le gouvernement ouvre aujourd’hui le grand débat national sur les forces de l’ordre et la sécurité en France : « le Beauvau de la Sécurité ».

Ces discussions sont souhaitables, les socialistes avaient d’ailleurs été les premiers à le demander dans une question au gouvernement posée par Olivier Faure, le 10 juin 2020.

Aujourd’hui, il est nécessaire d’engager une réflexion sur le métier des forces de l’ordre, leur fonctionnement, leurs conditions de travail mais aussi sur leur complémentarité, leur coordination et le rapport qu’elles entretiennent avec nos concitoyens.

Cette réflexion doit être menée sans tabou : la police et la gendarmerie sont un service public, il est normal que l’ensemble des acteurs concernés puisse en débattre. Le Parlement et les forces politiques devront également être associées à ces travaux. Le 8 septembre 2020, les députés socialistes avaient ainsi permis la création d’une commission d’enquête relative à l'état des lieux, la déontologie, les pratiques et les doctrines de maintien de l'ordre, dont les résultats seront prochainement publiés.

Enfin, le gouvernement avait déjà repoussé, de janvier à novembre, la publication d’un livre blanc de la sécurité intérieure qui se voulait également « une concertation large et ouverte : experts de la sécurité, élus, préfets, agents de terrain, chercheurs et universitaires, acteurs de la sécurité privée sans oublier les citoyens eux-mêmes ».

Le Beauvau de la Sécurité doit être à la hauteur des attentes qu’il a suscitées. Il décevrait s’il se contentait de lister les 200 propositions du livre blanc de la sécurité intérieure. Il échouerait si les solutions proposées n’étaient pas assorties des moyens nécessaires à leur mise en œuvre.

 

Mardi 26 janvier 2021

26/01/2021

Ouest France - La gauche a-t-elle déjà fait un trait sur 2022 ?

Olivier Faure, Laurent Joffrin, Arnaud Montebourg, Anne Hidalgo… Ils sont plusieurs à gauche à afficher plus ou moins clairement leurs ambitions pour la prochaine présidentielle.

Olivier Faure a présenté la nouvelle  feuille de route  ​de son parti fin novembre. Persuadé qu’une victoire à la présidentielle n’est possible qu’à la condition de ne présenter qu’une seule candidature au nom de la gauche en 2022, le Parti socialiste se dit prêt à  une refondation complète ​. Un  big bang social et écologique  ​que le premier secrétaire du PS veut asseoir sur la rédaction d’un projet dans lequel l’ensemble des partis de gauche pourraient se reconnaître.

Lire la suite
_______________________
_______________________

25/01/2021

Le Parti socialiste invite le gouvernement à retirer son projet de démantèlement d'EDF

 

Jean-François Debat, secrétaire national à la Transition écologique et sociale des territoires

Christophe Bouillon, secrétaire national à l'Écologie, au Dérèglement climatique et à la Biodiversité

Marc Gricourt, secrétaire national aux Services publics et à la Fonction publique

Alain Delmestre, secrétaire national adjoint à la Transition énergétique

 

Le Parti socialiste exprime sa totale solidarité avec le mouvement unanime des organisations syndicales d’EDF hostiles au projet dit « Hercule » de démantèlement du fleuron national de l’énergie en trois entités distinctes.

Le Parti socialiste réclame du gouvernement et du chef de l’État la transparence légitime sur les discussions engagées avec la commission européenne sur le sujet. Les réponses aux questions posées par les parlementaires sont inexistantes ou renvoient à la fin des négociations avec la commission. C’est inacceptable !

La représentation nationale doit être associée à la négociation engagée au vu des conséquences pour le service public de l’électricité.

Alors même que la crise sanitaire a montré les exigences de préserver les atouts stratégiques de nos industries, que le secteur de l’énergie, dans le contexte de l’urgence climatique et des nécessaires transitions énergétiques à mener, ce projet est en contradiction avec les affirmations du gouvernement et du chef de l’État.

Le Parti socialiste appuie l’appel à la constitution du collectif « pour un véritable service public de l’énergie », et invite le gouvernement à retirer son projet de démantèlement et à lancer un grand débat public sur l’avenir du service public de l’énergie dans notre pays.

Il est essentiel que les Français, les salariés du groupe EDF, l’ensemble des partenaires sociaux et politiques aient prise sur ce secteur et ce notamment autour des axes suivant :

  • Lutter contre la précarité énergétique et réaffirmer le droit à l’énergie comme un droit essentiel pour tous.
  • Déterminer les axes de développement et d’investissements considérables à la réussite de la transition écologique et énergétique et notamment en faisant des choix d’avenir.
  • Affirmer une ambition forte en matière stratégique qui passe par la garantie de notre indépendance énergétique mais qui s’inscrive dans un modèle respectueux de l’environnement par des investissements massifs dans la recherche et le développement d’énergies propres et renouvelables.

Le Parti socialiste se félicite du dépôt d’une proposition de loi visant à organiser un référendum d’initiative partagée si le gouvernement devait continuer de refuser de revenir en arrière sur le sujet. Cela permettrait, comme Aéroports de Paris, d’éviter un démantèlement de plus de nos services publics.

 

Lundi 25 janvier 2021

22/01/2021

Zap Parlementaire | Semaine du 20.01

13:50 Publié dans Vidéo | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Olivier Faure | La matinale de LCI

21/01/2021

Le Dauphiné Libéré - Anne Hidalgo de plus en plus présidentiable

La maire PS de paris Anne Hidalgo commence à s'imposer comme candidate potentiel à la présidence de la République. C'est ce que révèle le sondage Odoxa pour la presse en région.

A quinze mois du premier tour de la présidentielle de 2022, Anne Hidalgo cache de moins en moins ses ambitions élyséennes et vient même de lancer une plateforme programmatique. La presse lui consacre de plus en plus d'articles, alors même que le peuple de gauche se cherche un champion pour battre Emmanuel Macron

Lire la suite
_______________________
_______________________

18/01/2021

Valérie Rabault - Vidéo de la semaine - 15 janvier 2021

Voici ma vidéo de la semaine, avec au programme la vaccination, les jeunes, les soutiens économiques et toujours la vigilance sanitaire !

17:45 Publié dans Vidéo | Tags : rabault, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

17/01/2021

Olivier Faure | Questions Politiques le 17 janvier