Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Analyses

  • La revue de presse du 13 au 19 mai

    Les gauches en route vers les législatives (du 13 au 19 mai)

    A LA UNE : JEAN VIARD

    Fondation Jean Jaurès, Jean Viard - Vingt thèses sur la situation post-présidentielle

    Après l’élection présidentielle, le sociologue Jean Viard pose vingt thèses pour analyser ce que ses résultats disent de la société française, tout en formulant des propositions audacieuses pour des politiques radicalement renouvelées et un projet à portée universelle.

    Introduction

    Que nous apprennent les résultats du 24 avril 2022 sur la société française ?

    La leçon majeure est celle de la modification du rôle du politique. Auparavant, les partis avaient pour ambition de changer la société pour la faire coller à leurs projets. Aujourd’hui, avec le changement climatique et les révolutions numériques successives, le monde évolue seul et très rapidement. Le changement est impulsé par le réel et non plus par le politique. Le rôle de ce dernier est alors de faire en sorte que la société s’adapte à ces changements, d’en faire le récit et de satisfaire les immenses désirs de protection de populations de plus en plus individuels face à ces bouleversements rapides et angoissants

    GRENOBLE

    Marianne - "Eric, sur le burkini, tu as déconné", estime Sadok Bouzaïene, ex-adjoint aux sports à Grenoble

    Sadok Bouzaïene faisait partie de la majorité municipale grenobloise avant de quitter ses fonctions en 2020, officiellement pour des « raisons personnelles ». Il explique à « Marianne » aujourd'hui que la position fluctuante du maire Éric Piolle sur le port du burkini dans les piscines a été l'une des raisons de son départ. Pour l'ancien adjoint aux Sports, l'édile a cédé aux revendications d'un islam politique.

    Charlie Hebdo - Burkini : une trahison du féminisme

    C’est un revirement spectaculaire.

    ECOLOGIE POLITIQUE

    L’économie par terre ou sur terre ? Le blog de Jean-Marie Harribey  L'effondrement de l'écologie de marché ? le

    Les trois premiers alinéas du texte qui suit ont été publiés par Politis, le 21 avril 2022. Le dernier alinéa est postérieur au second tour de la présidentielle.

    Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ? Peut-on s’en tenir à un effet « vote utile » au dernier moment ? Le premier tour de la présidentielle a illustré un point essentiel. L’écologie politique qui prétend avoir le monopole de l’écologie sombre parce qu’elle n’associe pas véritablement à égalité l’écologie et le social, c’est-à-dire la remise en cause du productivisme et celle du rapport capital/travail fondant le mode de production capitaliste.

     BORNE

    Reporterre - Élisabeth Borne, la Première ministre spécialiste des autoroutes

    Emmanuel Macron a nommé à Matignon l’actuelle ministre du Travail, anciennement en charge des Transports et de la Transition écologique. L’écologie sera une de ses priorités, mais son bilan dans le domaine n’est pas convaincant.

    Après trois semaines d’attente, Emmanuel Macron a nommé, lundi 16 mai, l’actuelle ministre du Travail, Élisabeth Borne, au poste de Première ministre. Elle est la seconde femme à accéder à cette fonction – avant elle, la socialiste Édith Cresson avait occupé Matignon de 1991 à 1992, sous la présidence de François Mitterrand. En 2017, après son élection, Emmanuel Macron avait déjà avancé l’idée de nommer une autre femme à ce poste… avant de donner le job à Édouard Philippe, puis à Jean Castex (Les Républicains).

    Marianne - Remaniement : ni sociale, ni écolo, Élisabeth Borne nommée Première ministre

    Après une longue attente, vingt-deux jours depuis sa réélection, Emmanuel Macron a choisi Élisabeth Borne pour devenir sa Première ministre. La ministre du Travail succède à Jean Castex qui a présenté la démission de son gouvernement plus tôt dans l'après-midi.

    Fin du suspense. Élisabeth Borne vient d'être nommée Première ministre, ce lundi 16 mai, vingt-deux jours après la réélection d'Emmanuel Macron. Une éternité pour les soutiens du président. Si leur attente a été si longue, c'est que le profil de la successeure de Jean Castex semblait difficile à trouver.

    MEDEF

    Reporterre - L’écologie selon le Medef : « Le capitalisme a toujours trouvé des solutions »

    L’organisation patronale a présenté le 16 mai les résultats d’une étude sur la transition écologique. Misant tout sur la technologie, elle prône la croissance « sobre ». Et assure que le capitalisme « a toujours trouvé des solutions ».

    Le président du Mouvement des entreprises de France (Medef), Geoffroy Roux de Bézieux, l’assure : au sein de l’organisation patronale, on prend la transition écologique « au sérieux ». Et pour cause : « C’est un sujet trop sérieux pour être laissé aux seuls écologistes. » Lundi 16 mai, le dirigeant d’entreprise a présenté les résultats d’une étude réalisée par l’institut d’études économiques Rexecode pour le Medef. Le titre de la présentation : « Décarboner l’économie, combien ça coûte ? ». Cher, ont conclu les analystes. Leur recommandation : alléger la fiscalité des entreprises, sans remettre en cause notre modèle économique et nos modes de vie.

    FINANCES

    Hémisphère Gauche - L’opacité du système financier, un problème démocratique devenu géopolitique

    En permettant aux individus et aux entreprises de se soustraire à leurs obligations fiscales, les paradis fiscaux sapent le contrat social des démocraties en même temps qu’ils appauvrissent les États. Cependant, alors que la guerre en Ukraine secoue l’Europe, le manque de transparence financière n’est plus seulement un problème démocratique : il remet également en cause le pouvoir de sanction des pays occidentaux, en offrant la possibilité aux oligarques russes d’échapper aux sanctions dont ils sont la cible grâce à des montages financiers complexes. Dans ce contexte, l’intérêt géopolitique converge avec l’intérêt démocratique, et commande d’agir avec détermination pour rendre le système financier plus transparent.

    INEGALITES

    Observatoire des inégalités - Un million de travailleurs pauvres en France

    Données 12 mai 2022

    Un peu plus d’un million de travailleurs vivent avec moins de 918 euros par mois. Avoir un emploi ne protège pas de la pauvreté, notamment pour ceux qui travaillent à temps partiel ou alternent des périodes de travail précaire et de chômage.

    1,2 million de personnes exercent un emploi mais disposent d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté fixé à la moitié du niveau de vie médian (918 euros par mois pour une personne seule), selon les données 2019 de l’Insee. Si on fixe le seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian (1 102 euros par mois), on en compte 2,1 millions.

    NUPES

    Charlie - Nupes : la gauche « et en même temps »

    La gauche bouge encore, elle vient de signer un compromis pour les législatives en adoptant la méthode Macron : celle du « et en même temps ». Car lorsqu'on fait la liste de tout ce qui sépare ces partis - Europe, écologie, nucléaire, islamisme, laïcité, Russie, Chine - on se demande bien sur quoi ils se sont mis d'accord. Avant même les élections législatives vient de commencer la première cohabitation : celle où la gauche va devoir cohabiter avec elle-même.

    Le Monde - Qu’impliquerait la « désobéissance » aux règles européennes promue par la Nupes ?

    Le programme définitif de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale n’est pas encore détaillé, mais LFI revendique une stratégie de « désobéissance » à certaines dispositions des traités européens pour rester dans l’UE sans en subir les blocages.

    La Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes), née des accords entre les quatre grandes formations de la gauche française (La France insoumise, LFI ; Europe Ecologie-Les Verts, EELV ; le Parti communiste français, PCF ; le Parti socialiste, PS) pour les législatives, entend rompre avec les politiques économiques libérales menées par Emmanuel Macron, même en sachant que le cadre légal européen ne l’y autorisera pas entièrement. Le programme de LFI, sur lequel se sont appuyées les négociations, prévoit de passer outre certaines dispositions des traités de l’Union européenne (UE) s’ils sont « moins bien-disants » que le droit national, afin de mener des politiques sociales et écologiques plus ambitieuses.

    L'Obs - La Nupes, « Renaissance » des gauches ? Par Béligh Nabli Universitaire et cofondateur de la revue Chronik

    CHRONIQUE DE LA BATAILLE CULTURELLE. La Nupes a l’opportunité de pouvoir enfin imposer des thèmes (de la transition écologique à la lutte contre les inégalités) et une approche progressiste, constitutifs d’un projet de société alternatif et concurrent aux blocs libéral et d’extrême droite.

    Alternatives Economiques, Christian Chavagneux - Economie : la Nupes, ce n’est pas les Soviets !

    Emmanuel Macron se veut un « président nouveau » avec un « mandat nouveau », à croire ses déclarations de samedi lors de son investiture. Ce qui est certain, c’est qu’il aura face à lui une gauche nouvelle.

    Les accords passés entre La France insoumise (LFI) et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), avec le Parti communiste (PCF) puis le Parti socialiste (PS) dessinent un programme économique renouvelé. Un programme très ancré dans la contestation du modèle économique libéral et productiviste actuel, qui fait peur à certains, et pas seulement à droite, en particulier par sa volonté de désobéir aux règles européennes.

    L'Express - Nupes : "Il y a une régression du débat d'idées à gauche"

    L'historien spécialiste des gauches françaises Gilles Candar décrit un courant pris en étau entre ses idéaux et ses ambitions de conquête du pouvoir.

    "Il y a quelque chose que je comprends pas Papa. Tu dis toujours que les hommes de gauche qui sont au gouvernement font une politique de droite..." - "Oui ! Mais ils en souffrent !" En creux de ce sketch intitulé "L'homme de gauche", l'humoriste des années 80 Alex Metayer posait la grande question qui déchire la gauche depuis ses origines, et s'impose à nouveau au sein de la "Nouvelle union populaire écologique et sociale" (Nupes) : la gauche peut-elle concilier ses grands idéaux, ses luttes intestines, et ses divergences profondes avec ses ambitions d'exercice du pouvoir sans se renier ? Nous avons interrogé l'historien spécialiste de la gauche Gilles Candar, auteur de "Pourquoi la gauche ?" (Ed. PUF). Entretien. 

    LYON

    Lyon Capitale - Maison de la Danse, Subsistances... d'autres lieux culturels à Lyon touchés par les coupes budgétaires de la Région ?

    Fin avril, l’annonce soudaine d’une baisse des subventions accordées par la Région Auvergne-Rhône-Alpes à certaines institutions culturelles avait eu l’effet d’une douche froide du côté de la Villa Gillet, l’Opéra de Lyon et les Biennales. Une coupe isolée ? Rien n’est moins sûr alors que pas moins de cinq autres institutions lyonnaises pourraient bientôt faire les frais de cette "redistribution", dont l’impact global pourrait au final être de l’ordre de 2 millions d’euros à Lyon.

    Le Monde - Shireen Abu Akleh : des obsèques bouleversées par des violences de la police israélienne, l’ONU évoque un « meurtre »

    Le cercueil de la reporter a été transporté vers la Vieille Ville de Jérusalem, où a été célébrée une messe dans une église, avant l’inhumation dans un cimetière. Dans le même temps, c’est unanime que le conseil de sécurité de l’ONU « condamne fermement le meurtre » de l’américano-palestinienne.

    Des milliers de Palestiniens ont dit adieu, vendredi 13 mai, à Jérusalem, à une de leurs journalistes vedettes, Shireen Abu Akleh, tuée d’une balle dans la tête en Cisjordanie occupée, alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien, sur fond de violences persistantes.

    LES  DOC DE LA SEMAINE

  • Observatoire des inégalités - Un million de travailleurs pauvres en France

    Données 12 mai 2022

    Un peu plus d’un million de travailleurs vivent avec moins de 918 euros par mois. Avoir un emploi ne protège pas de la pauvreté, notamment pour ceux qui travaillent à temps partiel ou alternent des périodes de travail précaire et de chômage.

    1,2 million de personnes exercent un emploi mais disposent d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté fixé à la moitié du niveau de vie médian (918 euros par mois pour une personne seule), selon les données 2019 de l’Insee. Si on fixe le seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian (1 102 euros par mois), on en compte 2,1 millions.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

    Reporterre - Élisabeth Borne, la Première ministre spécialiste des autoroutes

    Emmanuel Macron a nommé à Matignon l’actuelle ministre du Travail, anciennement en charge des Transports et de la Transition écologique. L’écologie sera une de ses priorités, mais son bilan dans le domaine n’est pas convaincant.

    Après trois semaines d’attente, Emmanuel Macron a nommé, lundi 16 mai, l’actuelle ministre du Travail, Élisabeth Borne, au poste de Première ministre. Elle est la seconde femme à accéder à cette fonction – avant elle, la socialiste Édith Cresson avait occupé Matignon de 1991 à 1992, sous la présidence de François Mitterrand. En 2017, après son élection, Emmanuel Macron avait déjà avancé l’idée de nommer une autre femme à ce poste… avant de donner le job à Édouard Philippe, puis à Jean Castex (Les Républicains).

     

  • L’économie par terre ou sur terre ? Le blog de Jean-Marie Harribey  L'effondrement de l'écologie de marché ? le 27/04/2022

    Les trois premiers alinéas du texte qui suit ont été publiés par Politis, le 21 avril 2022. Le dernier alinéa est postérieur au second tour de la présidentielle.

    Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ? Peut-on s’en tenir à un effet « vote utile » au dernier moment ? Le premier tour de la présidentielle a illustré un point essentiel. L’écologie politique qui prétend avoir le monopole de l’écologie sombre parce qu’elle n’associe pas véritablement à égalité l’écologie et le social, c’est-à-dire la remise en cause du productivisme et celle du rapport capital/travail fondant le mode de production capitaliste.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Hémisphère Gauche - L’opacité du système financier, un problème démocratique devenu géopolitique

    En permettant aux individus et aux entreprises de se soustraire à leurs obligations fiscales, les paradis fiscaux sapent le contrat social des démocraties en même temps qu’ils appauvrissent les États. Cependant, alors que la guerre en Ukraine secoue l’Europe, le manque de transparence financière n’est plus seulement un problème démocratique : il remet également en cause le pouvoir de sanction des pays occidentaux, en offrant la possibilité aux oligarques russes d’échapper aux sanctions dont ils sont la cible grâce à des montages financiers complexes. Dans ce contexte, l’intérêt géopolitique converge avec l’intérêt démocratique, et commande d’agir avec détermination pour rendre le système financier plus transparent.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Fondation Jean Jaurès, Jean Viard - Vingt thèses sur la situation post-présidentielle

    Après l’élection présidentielle, le sociologue Jean Viard pose vingt thèses pour analyser ce que ses résultats disent de la société française, tout en formulant des propositions audacieuses pour des politiques radicalement renouvelées et un projet à portée universelle.

    Introduction

    Que nous apprennent les résultats du 24 avril 2022 sur la société française ?

    La leçon majeure est celle de la modification du rôle du politique. Auparavant, les partis avaient pour ambition de changer la société pour la faire coller à leurs projets. Aujourd’hui, avec le changement climatique et les révolutions numériques successives, le monde évolue seul et très rapidement. Le changement est impulsé par le réel et non plus par le politique. Le rôle de ce dernier est alors de faire en sorte que la société s’adapte à ces changements, d’en faire le récit et de satisfaire les immenses désirs de protection de populations de plus en plus individuels face à ces bouleversements rapides et angoissants

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Le vent se léve - « L’échange écologique inégal » : destruction de la nature et accumulation du capital

    L’appropriation des ressources naturelles est le socle sur lequel reposent les sociétés contemporaines. Terres agricoles, forêts, eau, ressources énergétiques et minières constituent leur soubassement matériel. Cette appropriation est marquée du sceau de l’inégalité. Les pays les plus riches imposent au reste du monde une division du travail permettant d’assurer l’approvisionnement nécessaire à l’accumulation capitaliste dans les centres de l’économie-monde. Cette appropriation repose sur un mécanisme mondialisé d’exploitation et d’accaparement des ressources biophysiques – terres, eau, matières premières, biodiversité – des pays périphériques. L’échange écologique inégal soutire aux pays pauvres les ressources nécessaires à leur développement de long-terme. Pour penser l’interaction entre régime d’accumulation et destruction de la nature, la réflexion sur l’échange écologique inégal semble déterminante.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • The Conversation - Union des gauches : retour sur 50 ans d’alliances et de déchirements, Christophe Sente Chercheur en sciences politiques, Université Libre de Bruxelles (ULB)

    En 2022, le printemps des gauches françaises a des allures de tempête. Si cette saison est difficile pour une partie de la classe politique, elle s’inscrit cependant à l’intérieur d’un cycle et la tempête n’a rien d’accidentel.

    Les origines en sont connues. Vu la violence de l’orage, l’issue reste toutefois indéterminée et un naufrage toujours possible.

    Alors que des coalitions se forment avant les législatives sans savoir ce que cela préfigure sur le long terme, quatre temps peuvent être distingués à l’intérieur de l’histoire de la gauche française au cours des cinquante dernières années.

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Observatoire des inégalités - Comment évoluent les inégalités de patrimoine en France ?

    Données 6 mai 2022

    Les inégalités de patrimoine se sont nettement réduites au XXe siècle. Mais elles se sont stabilisées dans les années 1980 et ont recommencé à augmenter depuis le milieu des années 1990.

    Pour mesurer la hausse récente des inégalités de patrimoine, prenons un peu de recul. Au début du XXe siècle, la propriété privée connaissait un niveau d’inégalités extrêmement élevé : les 10 % les plus fortunés possédaient presque tout le patrimoine privé (environ 86 %) selon le World Inequality Database (WID) [1]. Le 1 % détenait à lui seul plus de la moitié du patrimoine en 1911.

    Lire la suite
    ______________________
    ______________________

  • Observatoire des inégalités - « Documenter les discriminations pour pousser les pouvoirs publics à agir ». Entretien avec Noam Leandri

    Entretiens 3 mai 2022

    Notre nouveau site discrimination.fr dresse un état des lieux des discriminations. Son objectif ? « Pousser les pouvoirs publics à agir », explique Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités, dans le magazine Alternatives Économiques.

    Quel est l’objectif de l’Observatoire des inégalités en lançant ce nouveau site ?

    Avec la plate-forme discrimination.fr, nous voulons mesurer les discriminations et les documenter à l’aide d’études scientifiques pour pousser les pouvoirs publics à agir. Il n’y a qu’en apportant des preuves chiffrées et en démontrant qu’il existe toujours en France des écarts de traitement injustifiés, fondés sur le sexe, l’origine ou de nombreuses autres particularités, qu’on pourra les endiguer. L’Observatoire des inégalités s’est toujours saisi de la lutte contre les discriminations. Elles incarnent en effet une forme d’inégalité qui, en plus d’être injuste, est illégale.

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Michaël Lainé, Alternatives Economiques - Lutte des classes ou lutte des générations ?

    À ma connaissance, aucun commentateur n’a souligné cette chose stupéfiante : si l’on ne comptabilise que les suffrages exprimés des moins de 65 ans, le second tour de l’élection présidentielle aurait opposé Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon. Emmanuel Macron n’aurait pas été réélu. Le scrutin aurait été des plus serrés : le président sortant a recueilli 24,59 % des voix chez les moins de 65 ans, contre 25,04 % pour le leader de la France insoumise et 25,49 % pour l’héritière du Front national[1]. En d’autres termes, ce sont les retraités qui ont fait basculer le sort de nos institutions. Et si le clivage structurant de la vie politique était générationnel ?

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Le Vent se léve - Elon Musk rachète Twitter : la liberté d’expression, mais pour qui ?

    Le rachat du réseau social des célébrités et personnalités politiques par l’homme le plus riche du monde se confirme. Si Elon Musk promet davantage de liberté d’expression, il est fort probable que celle-ci profite surtout à ceux qui défendent les intérêts des milliardaires. Donald Trump pourrait être un des principaux bénéficiaires de l’opération. Article issu de notre partenaire Novara Media, traduit et édité par William Bouchardon.

    « Je suis obsédé par la vérité », a déclaré Elon Musk devant une salle comble de Vancouver au début du mois. Pour celui qui avait qualifié Vernon Unsworth – un spéléologue qui avait sauvé 12 enfants coincés dans une grotte en 2018 – de « pédophile » pour avoir eu la témérité de critiquer son idée d’utiliser un mini-sous-marin pour les sauver, une telle déclaration paraît un peu exagérée.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________