Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Analyses - Page 4

  • Fondation Jean Jaurès - La participation citoyenne au secours de la République

    Le premier tour des élections législatives de juin 2022 a confirmé le fort taux d’abstention qui était attendu. Pour Dorian Dreuil, membre de l’Observatoire de la vie politique de la Fondation, favoriser la participation et la délibération est le seul moyen de relégitimer le processus décisionnel démocratique.

    L’année électorale 2022 ne cesse de battre de nouveaux records d’abstention. Lors du deuxième tour de l’élection présidentielle, l’abstention atteint 28,01%, la plus forte depuis 1969. Au premier tour des élections législatives, la participation électorale chute brutalement à 47,51%, la plus basse pour un scrutin législatif sous la Ve République.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Observatoire des inégalités - Rapport sur les riches en France : pour que la connaissance progresse

    Analyses 1er juin 2022

    La seconde édition du Rapport sur les riches en France fixe le seuil de richesse à 3 673 euros. Elle décrit la fraction de la population qui vit au-dessus de ce seuil. Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités, vous présente l’ouvrage qui vient de paraitre.

    Être riche, c’est avoir « beaucoup ». « Beaucoup », c’est combien ? Toute définition de la richesse – comme de la pauvreté – repose sur des choix de méthode. En France, personne n’aime être qualifié de « riche ». Chacun voit midi à sa porte et trouve que les riches sont ceux dont le niveau de vie est supérieur au sien. C’est vrai : hormis Bernard Arnault et une poignée d’ultra-riches, on est toujours le pauvre d’un autre. Au fond, les indicateurs de richesse, comme de pauvreté, sont le résultat de rapports de force entre les catégories sociales. Personne ne peut dire qu’il détient la vérité en matière de définition de la richesse. L’important est qu’il existe un débat informé sur le sujet.

    Lire la suite
    _________________________________
    _________________________________

     

  • Marianne - Gare de l'Est, Stade de France : la police française abuse-t-elle du gaz lacrymogène ?

    Au Stade de France lors de la finale de la Ligue des Champions ou lors de la dispersion d'une centaine de voyageurs Gare de l'Est, samedi 5 juin, les policiers n'avaient-ils d'autres choix que de faire usage de gaz lacrymogène sur la foule ? Denis Jacob, secrétaire général du syndicat Alternative police, et Sebastian Roché, politologue spécialisé en criminologie, exposent leur avis sur la question dans les colonnes de Marianne.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Fondation Jean Jaurès - Comprendre la dynamique Mélenchon au premier tour de la présidentielle

    Les intentions de vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle ont beaucoup augmenté durant les dernières semaines de campagne, jusqu’à un score final de près de 22%. S’est-il agi d’une mobilisation massive et de dernière minute de son électorat potentiel ou d’une dynamique de vote utile à gauche ? Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation, livre son analyse.

    Le 10 avril dernier, Marine Le Pen et Emmanuel Macron se qualifiaient au second tour de l’élection présidentielle, un résultat finalement attendu au vu des différents sondages publiés depuis plus d’un an. Néanmoins, une surprise de taille marqua cette soirée : Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l’Union populaire, obtint 21,9% des suffrages exprimés, en manquant la qualification pour le second tour de 400 000 voix. Le score extrêmement élevé de Jean-Luc Mélenchon a de quoi surprendre, lui qui était encore mesuré à 13,6% des intentions de vote deux semaines et demie avant le premier tour

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Observatoire des inégalités - Les riches, nettement plus riches qu’il y a vingt ans

    L’essentiel 1er juin 2022

    4,5 millions de personnes gagnent plus du double du niveau de vie médian, soit 3 673 euros pour une personne seule. 4,5 millions de ménages possèdent plus du triple du patrimoine médian, soit une fortune d’au moins 490 000 euros. Synthèse et chiffres-clés du Rapport sur les riches en France, édition 2022.

    La France compte 4,5 millions de riches, soit 7,1 % de la population si l’on fixe le seuil de richesse au double du niveau de vie médian, soit 3 673 euros par mois pour une personne seule, après impôts. Pour un couple, le seuil est fixé à 5 511 euros, pour une famille avec deux enfants à 7 700 euros. L’Observatoire des inégalités publie un nouveau Rapport sur les riches en France : en voici les éléments principaux.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • Fondation Jean Jaurès - L’image de Jean-Luc Mélenchon

    La dynamique récente autour de Jean-Luc Mélenchon est l’occasion de poser la question de l’image qu’il renvoie aux yeux de l’opinion publique. Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation, livre des indications sur sa capacité de rassemblement, à l’avenir, au-delà des seules frontières de La France insoumise.

    Au lendemain du second tour de l’élection présidentielle, et même durant l’intégralité de l’entre-deux tours, Jean-Luc Mélenchon est parvenu à monopoliser l’attention en politisant les élections législatives à venir et en faisant du « troisième tour présidentiel » un lot de consolation après son échec au premier tour. L’alliance électorale – la Nupes, Nouvelle Union populaire écologique et sociale – qu’il est parvenu à fédérer autour de lui en mettant autour de la table notamment La France insoumise, Europe Écologie-Les Verts et le Parti socialiste a fait de lui incontestablement l’homme fort de la séquence post-présidentielle et la locomotive de la gauche en France.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Observatoire des inégalités - Super-riches : quand va-t-on inverser la courbe ?

    Analyses 1er juin 2022

    Après une envolée des revenus et des patrimoines des riches, la situation des riches semble stabilisée depuis 2008. Mais du côté du 1 % des plus hauts salaires et des grandes fortunes, plusieurs indicateurs montrent que les super-riches poursuivent leur enrichissement malgré les crises. Une analyse d’Anne Brunner, extraite du Rapport sur les riches en France.

    Pour les riches, la période la plus faste semble révolue. Leur niveau de vie avait augmenté quasiment sans interruption entre 1998 et 2008. En moyenne, les 10 % du haut de l’échelle des revenus ont gagné 13 000 euros annuels supplémentaires sur la période, inflation et impôts déduits. Une progression de 27 %, bien supérieure à celle que les classes moyennes et populaires ont connue. La dernière décennie est moins flamboyante pour les plus riches. La crise financière de 2008 est passée par là et l’envolée des prix de l’immobilier s’est calmée. En 2019 (dernière année disponible), le niveau de vie moyen des 10 % les plus riches est au même niveau qu’en 2009.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Fondation Jean Jaurès, Jérôme Fourquet  - 2002-2022 : les ressorts profonds de la dynamique frontiste

    Vingt ans après le « front républicain » de l’élection présidentielle de 2002 où Jean-Marie Le Pen avait réalisé un score de 17,79% des voix au second tour, Marine Le Pen a obtenu 41,45% des suffrages exprimés au second tour de l’élection présidentielle de 2022, confirmant une nette progression de la dynamique frontiste. Mais que s’est-il passé durant vingt ans pour que la dynamique évolue de la sorte ? C’est ce qu’explique Jérôme Fourquet dans cette note.

    Alors qu’au second tour de l’élection présidentielle de 2002, Jean-Marie Le Pen était écrasé par près de 20 millions de voix de retard face à Jacques Chirac, l’écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen fut ramené à 10 millions en 2017 et n’était plus que de 5,5 millions cette année. Si le FN/RN a connu des fortunes diverses, la perspective historique qui se dessine, lorsque l’on prend le recul nécessaire, est celle d’une montée en puissance tout aussi spectaculaire que continue. En vingt ans, la famille Le Pen a ainsi accru son capital électoral de second tour de près de 7,7 millions de voix, ce qui est colossal et a considérablement élargi son assise territoriale.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Le Vent se lève - Le « tournant de la rigueur » de 1983 : un moment décisif, vraiment ?

    Malgré la performance de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, la gauche française demeure affaiblie. Les racines de cette faiblesse remontent aux années 1980, lorsque le gouvernement de François Mitterrand déçoit très vite les espoirs suscités en 1981, en choisissant d’approfondir la construction européenne plutôt que de mener une politique socialiste. Un moment en particulier est passé à la postérité : le « tournant de la rigueur » de mars 1983, suite au choix de rester dans le Système monétaire européen plutôt que de dévaluer le franc. Mais ce choix fut-il aussi décisif qu’il le semble ? Pour Neil Warner, doctorant à la London School of Economics, ce résumé est trop simpliste et cache d’autres mécanismes expliquant la conversion du PS du socialisme au néolibéralisme. Traduit par Alexandra Knez et édité par William Bouchardon.

    Lire la suite
    ______________________
    ______________________

  • Le Vent se lève - Ernesto Samper : « Gustavo Petro incarne une volonté d’en finir avec ce modèle de développement »

    Favori des élections présidentielles colombiennes, le candidat Gustavo Petro porte un agenda de rupture. Rupture avec des décennies de collusion entre l’État et les milices paramilitaires. Rupture avec un modèle économique extractiviste et libéral. Rupture, enfin, avec l’alignement sur Washington et ses intérêts régionaux. À Bogotá nous avons rencontré Ernesto Samper, président du pays de 1994 à 1998, et soutien de Gustavo Petro. Il est également l’un des membres du Grupo de Puebla, forum régional qui rassemble plusieurs leaders progressistes – Lula, Evo Morales, Rafael Correa… Nous l’avons interrogé sur les enjeux de cette élection, la signification de la candidature de Gustavo Petro et les implications géopolitiques qu’aurait sa victoire.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Reporterre - Bernard Laponche : Nucléaire : « Les industriels sont dans le déni, les politiques n’y connaissent rien »

    Nucléaire « inacceptable », « catastrophe industrielle » des EPR, la France et sa « la folie des grandeurs »... Pilier de la lutte contre l’atome, l’ingénieur Bernard Laponche alerte sur les dangers de cette technologie.

    Vous lisez le grand entretien de Bernard Laponche.

    Reporterre — Comment analysez-vous le retour en grâce de la filière nucléaire par Emmanuel Macron, avec la construction de six EPR2 et l’étude de huit additionnels ?

    Bernard Laponche — C’est de la com’ ! Cette opération s’inscrit dans la mythologie qui remonte au général de Gaulle, et qu’Emmanuel Macron a reprise à son compte, selon laquelle le nucléaire civil et militaire est la base de l’indépendance de la France.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________