Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2018

Le Vent se lève - Mouvement, parti et pouvoir populaire

Il semble que les partis politiques n’aient jamais eu aussi mauvaise presse. Réputés temples de la corruption et du carriérisme, gangrenés par les querelles intestines, ils se voient progressivement substituer des formes d’organisation que l’on nomme volontiers « mouvements ». Autrefois largement cantonné à la droite, ce refus du parti se répand dangereusement à gauche, sous diverses formes parfois purement nominales mais souvent accompagnées de conséquences pratiques bien réelles et fondées sur des doctrines accordant une place démesurée au rôle politique des affects. A l’heure « d’Aufstehen ! » et de la France Insoumise, revenir sur le rôle de la raison en politique ainsi que sur la fonction historique des partis et sur les mécanismes de dépossession doit nous permettre d’insister sur l’importance fondamentale d’organisations structurées et démocratiques orientées vers la prise de pouvoir des classes populaires. Par Mathis Bernard.

Lire la suite
____________________
____________________

02:30 Publié dans Analyses, Réflexions | Lien permanent

13/06/2018

Jean Gadrey - Réduction des aides sociales : les jeunes Gérald et Bruno recalés à ParcoursSup ! Ils doivent s’abonner à Alternatives économiques. C’est le moment !

La raison ? Dans sa lettre de motivation, Gérald avait écrit : « je ne sais pas combien il y a d’aides sociales ni combien ça coûte, mais mon projet professionnel est de les réduire car il y en a trop ». Quant à Bruno, il avait voulu être plus précis (avec le même projet professionnel baptisé « la hache ») en écrivant que les aides sociales représentaient 50 % de la dépense publique.

Il faut croire que les universitaires qui ne les ont pas retenus sont des conservateurs appartenant à l’ancien monde, incapables de déceler une innovation totalement disruptive. Ou alors qu’ils ont attaché de l’importance à des bourdes factuelles des deux jeunes au lieu de retenir l’ambition du projet professionnel.

Lire la suite
___________________
___________________

20:50 Publié dans Réflexions | Tags : jean gadrey | Lien permanent

29/01/2018

Frédéric Lordon, "La grande table", France Culture, 19 janvier 2018

22:30 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : lordon | Lien permanent

16/01/2018

Sandra Laugier : La majorité ne doit pas opprimer la minorité

17:50 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : laugier, democratie, populisme | Lien permanent

13/01/2018

La Vie des idées - Ce qui est en partage Entretien avec Marie Cornu

À l’occasion de la parution du Dictionnaire des biens communs, Marie Cornu s’interroge sur le concept de biens communs et ses usages. Si elle est intrinsèquement pluridisciplinaire, la notion renvoie aussi à une multiplicité d’expériences sociales qui se vivent comme autant de ripostes au modèle actuel de la propriété.

Lire la suite


_________________
_________________

17:21 Publié dans Réflexions | Tags : bien commun, marie cornu | Lien permanent

07/01/2018

Souvenirs : Bernard Maris à propos de son ouvrage "Antimanuel d'économie" (INA, 2007)

04/01/2018

L'Humanité - Axel Honneth : « Il y a une lutte idéologique concernant la manière de concevoir la liberté »

De passage dans la capitale la semaine dernière, à l’invitation du Goethe Institut de Paris, le philosophe et sociologue a présenté au public sa Critique du pouvoir, publiée aux éditions La Découverte, cette année. Une occasion de revenir sur les lignes de force d’une des œuvres les plus marquantes de l’école de Francfort. Un entretien réalisé en partenariat avec Citéphilo.

Avec la publication en français de la Critique du pouvoir le lecteur francophone a accès, textes à l’appui, aux jalons principaux – avec la Lutte pour la reconnaissance (1992) et le Droit de la liberté (2013) – de votre travail et de votre recherche. Quel en fut le fil conducteur ?

Lire la suite
_____________________
_____________________

08:08 Publié dans Réflexions | Tags : honneth | Lien permanent

03/01/2018

France Culture - Les explorateurs de l'Economie (3/4) Dans la peau de John Maynard Keynes

Quoi de mieux qu’une immersion dans la vie du grand théoricien anglais, auteur de La théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie, pour raconter la monnaie.

Lire la suite
__________________
__________________

20:50 Publié dans Audio, Réflexions | Tags : keynes | Lien permanent

Tracés - Des utopies possibles aux utopies réelles. Entretien avec Erik Olin Wright

Tracés : Vous avez entamé au début des années 1990 une réflexion sur les utopies sociales et politiques et essayé de définir ce que vous appelez une « science sociale émancipatrice » dans le cadre d’un projet de recherche collectif (    The Real Utopias Project) que vous avez dirigé. Votre dernier livre, Envisioning Real Utopias, est pour le moment la dernière pierre de cet édifice. Vous écrivez qu’il visait avant tout à « redonner un sens à la possibilité » d’un changement social émancipateur dans un monde où la capacité d’imaginer un avenir meilleur pourrait bien avoir été perdue (p. 1). Vous dites aussi que vous cherchez à augmenter les « chances de réaliser » le socialisme (p. 370). Pourriez-vous dans un premier temps nous expliquer en quoi consistait ce projet autour des « utopies réelles », repréciser le contexte dans lequel il est né et comment votre livre se situe à l’intérieur de celui-ci ? Comment s’articule-t-il également avec vos précédents travaux ?

Lire la suite
_________________
_________________

18:00 Publié dans Réflexions | Tags : erik olin wright | Lien permanent

31/12/2017

Non Fiction : Le populisme est-il antidémocratique ?

A suivre John P. Judis, le populisme serait en pleine « explosion » , propulsé dans un tourbillon médiatique, politique et théorique : anti-populisme qui confond droite et gauche posé par Yannis Stavrakakis, populisme proposé par Chantal Mouffe et Ernesto Laclau et repris par Jean-Luc Mélenchon, contre-populisme d'Etienne Balibar à dimension européenne. Mais la vague populiste n'est pas forcément synonyme d'élan démocratique, si l’on se rappelle que Donald Trump, Viktor Orban, Jaroslaw Kaczynski, Recep Tayyip Erdogan s'en réclament.

Dans ce dernier volet d'une trilogie commencée en 2011 avec Pourquoi désobéir en démocratie ?  et Le Principe Démocratie , Sandra Laugier et Albert Ogien poursuivent leur travail d'enquête conceptuelle autour du démocratique en explorant la piste d'une antidémocratie. La mobilisation des ressources de la sociologie compréhensive et d'une philosophie pragmatique inspirée de Wittgenstein prend pour point de départ une définition extensive de la démocratie comme régime et comme forme de vie.

Lire la suite
____________________
____________________

16:47 Publié dans Réflexions | Tags : populisme, mouffe, judis, laclau, laugier, ogien | Lien permanent