Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2018

France Info - Le brief politique. Au parti socialiste, une aile gauche semble se détacher pour rejoindre Benoît Hamon

Après le départ de membres du Mouvement des jeunes socialistes pour rejoindre le mouvement de Benoît Hamon,  Emmanuel Maurel, arrivé troisième lors du vote pour élire le patron du PS, s'interroge à son tour.

Au parti socialiste, l’aile gauche est en train de se détacher. Des jeunes du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) sont partis  durant le week-end du 24-25 mars chez Benoît Hamon, qui a créé son mouvement Génération.s.

Lire la suite
_____________________
_____________________

Le Point - PS - Génération·s : la facture qui accuse le MJS

Le MJS, dont une partie des dirigeants veut rejoindre le mouvement de Benoît Hamon, aide depuis déjà plusieurs mois l'ex-candidat à la présidentielle.

« Il vaut mieux scissionner que d'être accusé de voler l'argent des militants. » Ce hiérarque du Parti socialiste n'y va pas vraiment par quatre chemins. Selon lui, si une partie des dirigeants du Mouvement des jeunes socialistes – l'organisation de jeunesse du PS – veut rejoindre le mouvement de Benoît Hamon, c'est d'abord pour étouffer une affaire plutôt embarrassante.

Lire la suite
___________________
___________________

25/03/2018

Benoît Hamon Invité de Dimanche en Politique le 25 Mars 2018

22:30 Publié dans Vidéo | Tags : hamon | Lien permanent

25/01/2018

L'Obs - Congrès du PS : "Et si on exigeait la clarté, la lucidité et des idées neuves ?"

TRIBUNE. A l'aile gauche du PS, les amis de Benoît Hamon appellent à dresser l'inventaire du quinquennat Hollande et à s'appuyer sur l'enthousiasme qui s'est levé lors de la primaire.

Si Benoît Hamon a quitté le PS, ce n'est pas le cas de tous ses amis. Régis Juanico, membre de la direction provisoire du PS, Mathieu Hanotin, coordinateur de la campagne présidentielle, et une dizaine de parlementaires ou anciens parlementaires socialistes veulent peser sur le congrès socialiste. Dans le texte que nous publions ci-dessous, ils réclament "un inventaire de la pratique du pouvoir par la gauche, tout particulièrement du dernier quinquennat", tout en marquant une opposition résolue à la politique d'Emmanuel Macron.

A quelques jours de la clôture des candidatures, ils ne disent pas à ce stade quel sera leur choix. Soutenir Emmanuel Maurel, candidat de l'aile gauche ? Ou bien Luc Carvounas, ancien lieutenant de Manuel Valls devenu l'avocat de la réconciliation de la gauche ? Ils feront savoir leur décision samedi.

Lire la suite
__________________
__________________

01/01/2018

Serge Moati : Gauche, année zéro ?

10/12/2017

Benoit.s - Le Billet de Sophia Aram

20:50 Publié dans Humour, Vidéo | Tags : hamon, generations | Lien permanent

06/12/2017

L'Opinion - Stéphane Troussel: «Au PS, je ne veux pas qu’on exclut» ceux partis avec Benoît Hamon

Président socialiste du département de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel annonçait en novembre dernier sa décision de ne pas verser à la CAF les 40 millions d’euros nécessaires au paiement du RSA. « Les 100 000 allocataires de Seine-Saint-Denis percevront leur RSA mensuel et ce sera le cas en décembre et en janvier », indique-t-il. « Mais je ne rembourserai pas à la CAF d’autant plus que le gouvernement vient d’annoncer qu’il renouvellerait un fond d’urgence pour les départements en difficulté mais avec un chiffre deux fois moins important que les années précédentes », déclare Stéphane Troussel.

05/12/2017

Conversations avec Anna Cabana : Jean-Noël Jeanneney et Olivier Faure

Jean-Noël Jeanneney, historien et ancien secrétaire d'État à la communication, était l’invité d’Anna Cabana, dans Conversations, ce lundi 4 décembre 2017, sur i24NEWS. Il est venu présenter son livre "Le moment Macron" (Éd. du Seuil). Nous avons aussi reçu Olivier Faure, député PS de la Seine-et-Marne et président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale. L’occasion d’évoquer l’avenir du Parti socialiste.

1995, Benoît Hamon, le chauffeur de salle (INA, 1995)

Le Lab - Rachid Temal explique très sereinement que les socialistes qui rejoignent Génération.s ne sont plus membres du PS

L'Ancien Monde est sur la défensive. À droite, le parti Les Républicains exclut ceux qui ont rejoint le gouvernement ou Agir (ex-les Constructifs). À gauche, le PS renvoie ceux qui rejoignent le gouvernement ou le mouvement de Benoît Hamon Génération.s.

C'est du moins ce qu'annonce Rachid Temal ce dimanche 3 décembre sur Radio J. Sont évoqués les cas de deux socialistes : le député Régis Juanico, proche de Benoît Hamon, et le conseiller départemental de la Seine-Saint-Denis Mathieu Hanotin, ancien co-directeur de la campagne du candidat à la présidentielle. Ce dernier était même présent samedi 2 décembre à la journée de fondation de Génération.s.

Lire la suite
__________________
__________________