Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2017

Olivier Faure sur Benoît Hamon

"J’ai des comptes à demander à B. Hamon sur ce qu’il fait aujourd’hui. Sur la façon dont il envisage l’avenir de la gauche" - O. Faure

15/08/2017

La coûteuse facture de campagne de Benoît Hamon

Avec 15 millions d’euros pour 6,36% des voix, la gestion du budget de la campagne présidentielle de Benoît Hamon est remise en cause par Julien Dray. L’infographie ci-dessous détaille dépense par dépense les frais de campagne du candidat socialiste.

12/08/2017

L'Obs - La guéguerre entre Julien Dray et l’entourage de Benoît Hamon

Les proches de l'ancien candidat n'ont pas tardé à réagir après que Julien Dray a demandé un "audit" des comptes de campagne.

Tu as trop dépensé – Non c’est faux. Voilà en substance le contenu du débat qui agite Julien Dray et l’entourage de Benoît Hamon par médias interposés. C’est dire si la période estivale ramollit les cerveaux. Quand le premier demande "un audit" des comptes de campagne, les seconds répondent par des procès en déloyauté.

Lire la suite
__________________
__________________

11/08/2017

Libé - «La campagne de Benoît Hamon a été sérieuse et sobre» Par Régis Juanico, ancien trésorier de campagne , Mathieu Hanotin, ancien co-directeur de campagne

Il est en politique des règles immuables. L’une d’elle, absurde et fausse, consiste à parer le vainqueur d’une élection de toutes les qualités, faisant de sa victoire le fruit de son génie personnel. Le perdant, par effet miroir, se voit tout reprocher en bloc et le moindre de ses faits et de ses choix devient naturellement objet à controverse et à cabale. A défaut d’analyse rigoureuse et juste, tout est sujet à polémique. Benoît Hamon n’échappe pas à cette loi stérile et simplificatrice.

Lire la suite
__________
__________

10/08/2017

L'Express - Présidentielle: Julien Dray demande un audit des dépenses de Hamon

Le porte-parole du Parti socialiste s'étonne des sommes dépensées par le candidat de son parti à la présidentielle, au vu de son résultat.

Plus de 15 millions d'euros pour 6,36% des voix. Soit 6,58 euros par voix obtenus. Ces statistiques de Benoit Hamon, largement relayés dans la presse depuis la publication des dépenses de campagnes des candidats à l'élection présidentielle, ont dérangé jusqu'au sein de Solferino.  

Lire la suite
_____________________
_____________________

09/08/2017

Libé - Le jour où le PS a suspendu son vol

Pics de campagne (3/5). Le samedi 25 mars, l’état-major du Parti socialiste se retrouve dans un A310 de la République pour aller enterrer Henri Emmanuelli. Alors que certains s’apprêtent à rejoindre Macron, Benoît Hamon cherche sa place.

Coquetterie posthume ou ultime requête au pays qu’ils ont servi ? En disparaissant, les grands hommes politiques laissent une flopée d’instructions sur le déroulement de leurs obsèques, vissant au millimètre près l’hommage de leurs pairs. Ancien Premier ministre, Michel Rocard avait eu droit aux Invalides mais réclamé dans ses dernières volontés une autre cérémonie au Parti socialiste, rue de Solférino. Après avoir présidé l’Assemblée nationale, le PS et les Landes, Henri Emmanuelli avait, lui, prévu des bandas, ces fanfares festives du Sud-Ouest, au passage de son cercueil à Mont-de-Marsan.

Lire la suite
__________________
__________________

29/07/2017

Le Parisien - Seine-Saint-Denis : le PS déchiré entre les proches de Hamon et les loyalistes

Le parti socialiste tente de panser ses plaies. En Seine-Saint-Denis, le parti à la rose a perdu ses neuf députés. Et si aucune grande figure n’a quitté le PS, cela n’empêche pas certains de faire entendre leurs petites voix. Ainsi Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental ou encore Mathieu Hanotin, ex-député, ne cachent pas leur soutien à Benoît Hamon qui, lui, est parti de son côté. Des positions qui ne plaisent pas à tout le monde.

Lire la suite
____________________
____________________

18/07/2017

Le Lab - Yannick Jadot fustige "le mouvement de 1er juillet" : "c’était du Hamon 2022"

Les histoires d'amour finissent mal en général. L'idylle entre Benoît Hamon et Yannick Jadot, née au début de la campagne présidentielle avec le ralliement du second au premier, n'échappe pas à cette triste règle. Après avoir retiré sa candidature élyséenne, l’écolo avait rejoint le vainqueur de la primaire organisée par le PS. Jusque dans la Bérézina du premier tour de la présidentielle. Mais il ne le suivra pas dans son "mouvement du 1er juillet", ayant eu le sentiment d’avoir été manipulé et utilisé par le désormais ex-socialiste.

Lire la suite
__________________
__________________

16/07/2017

Michel Sapin : "Valls et Hamon sont 'au bout de leur rouleau' comme socialistes"

L'actualité des socialistes du 23 au 1er juillet (revue de presse bi-mensuelle)

 
 
Muriel Pénicaud a dévoilé ce mercredi le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnances le Code du travail. Les entreprises savent sur quoi elles pourront ou non négocier.

On a suffisamment reproché au gouvernement de rester flou sur ses intentions pour ne pas se satisfaire d'avoir, enfin, des propositions claires sur la réforme du Code du travail. Il s'agit de « propositions que nous entendons soumettre aux partenaires sociaux », a affirmé ce mercredi Muriel Pénicaud, en dévoilant le projet de loi d'habilitation à réformer par ordonnances. « Ce ne sont pas des décisions », a-t-elle insisté.

10/07/2017

BFM - Selon Hamon, le PS aurait perdu la présidentielle "quelle que soit l'identité du candidat"

Le fondateur du "mouvement du 1er juillet" estime que sa défaite lors de l'élection présidentielle s'explique par "la fin de cycle" du Parti socialiste. 

22:30 Publié dans Vidéo | Tags : hamon, ps, parti socialiste, politiue, actualite | Lien permanent

09/07/2017

Les Inrocks - Benoît Hamon pourra-t-il exister sans le PS ?

En lançant son “Mouvement du 1er-Juillet” (M1717) samedi, et en quittant le PS, Benoît Hamon a fait un grand pas en avant dans la reconstruction de la gauche. Reste à savoir s’il n’était pas au bord du gouffre.

Il est 18h35, samedi 1er juillet sur la pelouse de Reuilly (XIIe arrondissement de Paris), quand une phrase de Benoît Hamon, prononcée au bout de 50 minutes de discours, provoque une explosion de joie dans la foule venue assister au lancement de son “Mouvement du 1er-Juillet” (M1717) : “J’ai décidé de quitter le Parti socialiste”.

Lire la suite
______________________
______________________

L'actualité des socialistes du 23 au 1er juillet (revue de presse bi-mensuelle)

 
 
Muriel Pénicaud a dévoilé ce mercredi le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnances le Code du travail. Les entreprises savent sur quoi elles pourront ou non négocier.

On a suffisamment reproché au gouvernement de rester flou sur ses intentions pour ne pas se satisfaire d'avoir, enfin, des propositions claires sur la réforme du Code du travail. Il s'agit de « propositions que nous entendons soumettre aux partenaires sociaux », a affirmé ce mercredi Muriel Pénicaud, en dévoilant le projet de loi d'habilitation à réformer par ordonnances. « Ce ne sont pas des décisions », a-t-elle insisté.

08/07/2017

Benoît Hamon, invité de RTL, vendredi 7 juillet 2017

22:10 Publié dans Vidéo | Tags : hamon, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent