Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Article du jour

  • Le Parisien - Socialistes, écologistes et communistes voteront avec LFI la motion de censure contre le gouvernement

    Les chefs de groupe de gauche à l’Assemblée nationale ont trouvé un accord pour porter ensemble le texte qui sera déposé demain au Parlement.

    La Nupes pouvait-elle résister à l’épreuve de la motion de censure ? Selon les informations du Parisien, les quatre forces politiques composant la Nupes porteront et voteront ensemble la motion de censure qui doit être déposée demain à 14h30 à l’Assemblée nationale. « Il y aura bien une motion de censure commune à l’intergroupe », confirment ce mardi deux présidents de groupes parlementaires. L’information a été confirmée publiquement ce mardi après-midi en conférence de presse. 

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • HuffPost - Qui est Éric Coquerel, le nouveau président de la commission des Finances?

    Le député insoumis de la Seine-Saint-Denis a été élu président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale après un vote interne à suspense.

    Il a même mis une cravate pour l’occasion. Éric Coquerel a été élu, ce jeudi 30 juin, président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, un des postes les plus prisés du Palais Bourbon, au terme d’un scrutin interne à suspense marqué par trois suspensions de séance.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Le Vent se lève - François Ruffin : « Il y a deux invisibles : les oubliés en bas et les ultra-riches en haut »

    Nous nous rendons dans la Somme, sur les pas de François Ruffin et de son équipe. Le candidat y déroule sa campagne effrénée, flanqué du tumulte de ses militants. Porte à porte, poignées de main dans les bars, déambulation, ballons gonflables géants : le député se faufile, parle à tout le monde, attrape les habitants, pour 3 phrases ou 10 minutes. Aux pressés ou aux indifférents, il martèle ses slogans : « n’oubliez pas d’aller voter car les riches, eux, n’oublient jamais ! ». Pendant toute une après-midi, nous le suivons et l’interrogeons, à pied et en voiture, assis sur le bord d’un trottoir. Il nous répond par de longs développements, sans cesse interrompu, sans que jamais la cohérence de son propos en souffre, alternant avec aisance entre le registre du militant et celui de l’analyste. Politique et conflit de classe, désindustrialisation, construction européenne, sociologie électorale, écologie populaire… Nous sommes revenus avec François Ruffin sur les thématiques qu’il n’aura cessé de mettre en avant, dans ses interventions à la tribune de l’Assemblée comme dans ses livres et ses articles.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • France Inter - Pour la socialiste Valérie Rabault, Emmanuel Macron "va bloquer la France"

    "Le Président a inversé les rôles" estime sur France Inter Valérie Rabault, la députée et présidente sortante des socialistes à l'Assemblée nationale. Elle s'adresse au chef de l'État après son discours mercredi soir. Emmanuel Macron enjoint les oppositions à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives. "Il connaît parfaitement nos engagements" précise Valérie Rabault. "Est-ce qu’il souhaite le SMIC à 1.500 euros, est ce qu’il est prêt à lancer une vraie programmation écologique, à revaloriser les retraites ?" s'interroge la députée.

    Lire la suite
    ____________________________
    ____________________________

  • Libé - Boris Vallaud prend la tête du groupe socialiste à l’Assemblée nationale

    Le député PS des Landes a été choisi par ses collègues pour présider le groupe de 32 députés. Il prend la succession de Valérie Rabault.

    Fin d’un suspens qui n’a jamais vraiment existé. Boris Vallaud, réélu dimanche député des Landes, est choisi ce jeudi pour prendre la tête du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Il a recueilli 26 voix. Face à lui, le député de la Mayenne Guillaume Garot n’en a réuni que 4. Un troisième homme, Jérôme Guedj (Essonne), avait lui aussi montré son intérêt avant de se retirer au dernier moment.

    Lire la suite
    _____________________________
    _____________________________

  • Charlie Hebdo - Les locataires, au piquet ! Jacques Littauer

    Grâce à la non-action du gouvernement, les loyers s'apprêtent à augmenter. Une bonne nouvelle pour les vieux rentiers qui possèdent la moitié du parc locatif privé !

  • Charlie Hebdo - Macron et son CNR : un peu de plagiat, beaucoup de bla-bla, Jacques Littauer

    Parce qu’il refuse de procéder aux recrutements et aux augmentations de salaire nécessaires dans l’éducation et la santé, Emmanuel Macron cherche à gagner du temps en inventant un nouveau bidule. Sa dernière trouvaille sémantique s'appelle « Conseil national de la refondation », ou CNR en abrégé, autrement dit un petit goût d'après-guerre, de Libération et du Conseil national de la Résistance, cette instance unique qui a notamment créé la Sécurité sociale. Dupes ou pas dupes, les Français ?

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Libé - Contrôle des armes aux Etats-Unis: qui sont ces «50 sénateurs qui tiennent en otage 90% de la population» selon Steve Kerr?

    Le 24 mai 2022, Salvador Ramos, 18 ans, a ouvert le feu dans une école primaire à Uvalde, au Texas, tuant 21 personnes dont 19 enfants. C’est la fusillade en milieu scolaire la plus meurtrière depuis Sandy Hook, dans le Connecticut en 2012. Une fusillade qui a eu lieu seulement dix jours après celle de Buffalo, qui a tué 10 personnes, laissant nombreux Américains écœurés par l’inaction des autorités pour mieux contrôler les possesseurs d’armes.
    Mardi, le célèbre entraîneur de basketball des Golden State Warriors a pointé du doigt l’attitude des sénateurs républicains après avoir pris connaissance du massacre d’Uvalde.
    Lire la suite
    ______________________
    ______________________

  • Le Monde - Damien Abad accusé de viols : Olivier Faure et Sandrine Rousseau réclament sa démission ; la justice « seule à devoir ou pouvoir trancher », répond Olivia Grégoire

    Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a souhaité lundi le départ du gouvernement du ministre des solidarités, appelant à « respecter la parole des femmes ».

    Le premier conseil des ministres du gouvernement Borne n’avait pas encore commencé, lundi 23 mai au matin, que plusieurs responsables politiques de gauche appelaient à la démission Damien Abad, accusé de viols. A l’image du premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Olivier Faure, qui a souhaité le départ du gouvernement de M. Abad, appelant à « respecter la parole des femmes ». Au micro de France Inter lundi matin, M. Faure a évoqué une « mesure de précaution » qui « ne met pas en cause la présomption d’innocence ».

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • France Inter - "Méritocratie", "islamo-gauchisme", "violences policières " : Pap Ndiaye dans le texte

    Historien et professeur des universités, puis directeur du Musée national de l'Immigration, Pap Ndiaye, nouveau ministre de l'Éducation nationale, est spécialiste de la question noire. De par ses fonctions, il s'est régulièrement exprimé sur l'actualité, souvent à l'opposé de certains macronistes. 

    C'est la nomination qui a fait le plus réagir au sein du nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne. Pap Ndiaye, professeur des universités âgé de 56 ans, est le nouveau ministre de l'Education nationale et de la jeunesse. Un virage à 180 degrés par rapport à son prédécesseur, Jean-Michel Blanquer, qui détient le record de longévité à ce poste. L'un était connu pour sa rigidité, notamment sur la laïcité, l'autre l'est pour son caractère consensuel et diplomate. L'un lutte avec ferveur contre le "wokisme", l'autre considère qu'il s'agit d'un "épouvantail plus qu’une réalité".

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Marianne - "Eric, sur le burkini, tu as déconné", estime Sadok Bouzaïene, ex-adjoint aux sports à Grenoble

    Sadok Bouzaïene faisait partie de la majorité municipale grenobloise avant de quitter ses fonctions en 2020, officiellement pour des « raisons personnelles ». Il explique à « Marianne » aujourd'hui que la position fluctuante du maire Éric Piolle sur le port du burkini dans les piscines a été l'une des raisons de son départ. Pour l'ancien adjoint aux Sports, l'édile a cédé aux revendications d'un islam politique.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________