Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Article du jour

  • France Info - "Les socialistes ne se sont pas préparés comme ils auraient dû le faire" à la présidentielle : le "8h30 franceinfo" de Bernard Cazeneuve

    "Les socialistes ne se sont pas préparés comme ils auraient dû le faire à cette échéance" de la présidentielle, a déploré Bernard Cazeneuve, ancien Premier ministre et ancien ministre de l’Intérieur sous François Hollande, mercredi sur franceinfo. Cette "impréparation" explique pourquoi faire campagne "est plus difficile pour Anne Hidalgo [la candidate socialiste, qu'il soutient] que ça ne l'a été pour d'autres candidats socialistes, à d'autres époques", a-t-il estimé. "Pendant cinq ans, le travail sur le fond qui devait être fait, de réorganisation, de projection d'un projet, de mise en évidence de talents n'a pas été fait", a-t-il insisté. 

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • France Info - Présidentielle 2022 : La France insoumise demande à la Primaire populaire de la gauche de ne plus impliquer Jean-Luc Mélenchon

    Le mouvement, qui dénonce une démarche "insincère", demande aux organisateurs de retirer le nom de son candidat du scrutin.

    Non, c'est non. Dans un communiqué publié mardi 18 janvier, La France insoumise demande fermement aux organisateurs de la Primaire populaire de la gauche de ne plus impliquer leur candidat Jean-Luc Mélenchon. "Jean-Luc Mélenchon n'a jamais donné son accord pour figurer dans ce scrutin : nous demandons donc que son nom soit retiré de tous les supports physiques et numériques" de cette primaire, écrit Manuel Bompard, le directeur de campagne qui dénonce une démarche "insincère".

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

    Paris Match - Sondage élection présidentielle: Pas d’effet Taubira, Zemmour en fort recul

    Christiane Taubira sera-t-elle la voiture balai de la gauche ? Sa déclaration de candidature samedi à Lyon n’a rien changé pour l’instant. L’ancienne ministre de François Hollande recule même d’un demi-point dans le sondage #LaPrésidentielleEnTempsRéel Ifop-Fiducial pour Paris Match. La sixième candidature à gauche culmine à…4%. Elle devance celles d’Anne Hidalgo (3%, -0,5), du communiste Fabien Roussel (2%, =) et d’Arnaud Montebourg toujours en course malgré un piteux 1% (+0,5). 
    ________________________
    ________________________

    Ouest - France - Peut-on parler d’un « effet Christiane Taubira » à gauche dans la campagne présidentielle ?

    Annoncée le 15 janvier 2022, la candidature à l’élection présidentielle de l’ancienne Garde des sceaux a-t-elle déclenché un « effet Christiane Taubira », capable de souder la gauche et de la porter au pouvoir ? Nous avons posé la question à Roland Cayrol, politologue au centre de recherches de Sciences Po Paris (Cevipof)
    ________________________
    ________________________
  • Lyon Capitale - Employé "modèle" chez Amazon Saint-Priest, il nous raconte pourquoi le géant de l'e-commerce l'a licencié

    Lundi 17 janvier, une audience de conciliation au conseil de prud'hommes de Lyon se tenait entre les avocats d'Amazon et ceux d'un employé licencié pour avoir dénoncé les conditions de travail dans l'entrepôt de Saint-Priest du géant de l'e-commerce. Ce salarié s'est confié à Lyon Capitale.

    Il est devenu malgré lui le symbole de la politique de management brutale imposée par Amazon à ses employés. À Saint-Priest dans la banlieue de Lyon, Jérémy Paglia était un salarié modèle. Au poste de scanneur, qui consiste à enregistrer les codes-barres de colis, il traitait jusqu'à 800 colis par heure quand Amazon fixait le seuil minimal autour de 300. Cette performance lui avait valu d'être élu employé "France" de l'enseigne pour l'année 2020.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Reporterre - « Ils sont très angoissés » : EDF face aux pannes de réacteurs nucléaires

    Dix réacteurs sur 56 sont à l’arrêt, soit 20 % de la capacité de production nucléaire française. « En hiver, la disponibilité du parc nucléaire n’a jamais été aussi basse », observe RTE, le gestionnaire du réseau haute tension.

    La série noire se poursuit pour EDF. Jeudi 13 janvier, le groupe a annoncé qu’un quatrième réacteur nucléaire, Penly 1, en Seine-Maritime, était concerné par un problème de corrosion sur son système d’injection de sûreté — un dispositif d’une importance capitale en cas d’accident. Son arrêt a été prolongé jusqu’à fin mai. Reporterre fait le point sur la situation.

    Lire la suite
    _____________
    _____________

  • Lyon Capitale - La Ville de Lyon se plie à la loi et applique les 1607 heures de travail annuel pour ses agents

    La loi de la fonction publique d'août 2019 oblige les municipalités à faire travailler leurs agents 1607 heures. À Lyon, la Ville a du augmenter le temps de travail d'environ 3300 agents, malgré le désaccord de la majorité écologiste avec la loi, et l'opposition des syndicats.

    Les horaires de vos mairies d'arrondissement pourraient changer, et ouvrir une quinzaine de minutes en plus par jour. Car depuis le 1er janvier, les agents de la Ville de Lyon doivent travailler plus : 1607h par an au minimum, soit la perte de trois jours de repos.

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

  • France Info - Jean-Luc Mélenchon refuse, selon les « insoumis », d’être associé à la Primaire populaire

    LFI demande aux organisateurs de retirer le nom de leur candidat du scrutin. Cette primaire entend désigner un candidat d’union de la gauche à l’élection présidentielle.

    Non, c’est non. Les « insoumis » ont fermement demandé, mardi 18 janvier au soir, aux organisateurs de la Primaire populaire de ne plus impliquer leur candidat, Jean-Luc Mélenchon. Ils dénoncent une démarche « insincère » qui, selon eux, « instrumentalise les aspirations au rassemblement » de la gauche.

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

    L'Express - Matthieu Orphelin : "J'ai décidé de m'inscrire à la primaire populaire"

    L'ancien porte-parole de Yannick Jadot appelle les candidats de gauche à participer à la primaire populaire. Il soutiendra et parrainera le vainqueur, quel qu'il soit.

    Jadot, Hidalgo, Mélenchon, Taubira, Montebourg, Roussel... Avec autant de candidatures pour l'élection présidentielle, la gauche et les écologistes plongent chaque jour un peu plus dans une lugubre dépression. Pour Matthieu Orphelin, député écologiste et ancien-porte parole du candidat écologiste, il n'est qu'une seule solution potentiellement salvatrice : la primaire populaire, cet objet politique non-identifié par lequel, croit-il, que ses camarades peuvent éviter la défaite historique que beaucoup annoncent déjà. Il votera, soutiendra et parrainera l'un des sept candidats de la "primaire pop".

  • BFM - Anne Hidalgo veut limiter les écarts de salaires dans les entreprises

    La candidate socialiste à la présidentielle prévoit de fiscaliser "entièrement" les salaires des cadres dirigeants supérieurs à 300.000 si les écarts de salaires dans l'entreprise vont au-delà de vingt.

    La candidate PS à la présidentielle Anne Hidalgo, qui veut limiter les écarts de salaires de un à vingt dans les entreprises, veut "entièrement fiscaliser" ceux des cadres dirigeants dépassant 300.000 euros annuels, a-t-elle expliqué ce mardi.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

    Anne Hidalgo sur LCI le 18 janvier

  • France Info - La candidature de Christiane Taubira "divise le camp de la gauche", déplore le socialiste Patrick Mennucci

    "Je ne vois pas quel est le plus que peut apporter la candidature de Christiane Taubira" à l'élection présidentielle, a estimé le socialiste après la déclaration officiellement de l'ancienne garde des Sceaux samedi.

    "Il y a un problème avec cette nouvelle candidature", a jugé sur franceinfo samedi 15 janvier Patrick Mennucci, après que Christiane Taubira a annoncé officiellement sa candidature à l'élection présidentielle. Pour le membre de l'équipe de campagne de la candidate socialiste Anne Hidalgo, la candidature de l'ancienne garde des Sceaux "divise le camp de la gauche"

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

    Veridik - La Primaire Populaire dévoile ses 7 candidats

    Les bénévoles de l’antenne lyonnaise de la Primaire Populaire ont organisé le samedi 15 janvier, un happening sur la Place des Terreaux, dans le cadre de l’opération nationale « 99 jours pour gagner ».

    Ce samedi 15 janvier, Lyon était décidément placé sous le signe de la gauche avec la déclaration de la candidature de Christiane Taubira, depuis l’esplanade de la montée de la Grande Côte à la Croix-Rousse, qui a éclipsé le déplacement d’Anne Hidalgo à Vaulx-en-Velin. Le même jour, un happening a également été organisé aux alentours de 15h, place des terreaux, par les bénévoles lyonnais de la Primaire Populaire, qui ont dévoilé la liste des 7 candidats présents sur la liste de cette consultation citoyenne. Cet évènement a été organisé dans le cadre de la campagne nationale « 99 jours pour gagner », une journée au cours de laquelle des évènements ont été organisés en simultané partout en France, par les bénévoles des antennes locales de la Primaire Populaire, afin de sensibiliser le peuple de gauche sur cette initiative citoyenne. 

  • Le JDD - TRIBUNE. Violences contre les élus : la députée PS Lamia El Aaraje appelle à "un sursaut républicain"

    Dans une tribune, Lamia El Aaraje s'inquiète face à l'augmentation des violences contre les élus. Pour la députée PS de Paris, "le respect de la vie démocratique est l'affaire de toutes et tous". 

    "Comme si la violence des réseaux sociaux sous couvert d'anonymat ne "suffisait" plus, nous assistons à des actes de plus en plus graves, des intimidations et des dégradations au domicile de certains élus : le 25 septembre 2021 chez Christian Estrosi ; le 22 décembre 2021 chez Sandrine ­Rousseau ; le 29 décembre chez Pascal Bois, dont le garage a été incendié ; le dimanche 9 janvier visant Stéphane Claireaux, victime de jets d'algues et de pierres devant sa maison à Saint-Pierre-et-Miquelon.

    Lire la suite
    _____________
    _____________

  • L'Obs - La Primaire populaire passe la barre des 250 000 inscrits

    Avec ce chiffre, l’organisation dépasse d’ores et déjà les primaires des Républicains et d’Europe Écologie Les Verts. Le vote qui départagera les sept personnalités désignées par les militants aura lieu entre du 27 au 30 janvier.

    La Primaire populaire a annoncé ce lundi 17 janvier à l’AFP avoir franchi la barre des 250 000 inscrits au vote d’« investiture » qui aura lieu du 27 au 30 janvier pour désigner le candidat qu’elle soutiendra parmi sept personnalités.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

    Huffington Post - La Primaire populaire revendique plus d'inscrits qu'à celle d'EELV et au Congrès LR

    Sept candidats sont inscrits (dont Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Christiane Taubira et Anne Hidalgo), mais tous n'ont pas accepté d'y participer.

    La Primaire populaire a annoncé ce lundi 17 janvier à l’AFP avoir franchi la barre des 250.000 inscrits au vote d’“investiture” qui aura lieu du 27 au 30 janvier pour désigner le candidat qu’elle soutiendra parmi sept personnalités.

  • L'Express - Primaire populaire de la gauche : le mode d'emploi d'un scrutin un peu particulier

    La Primaire populaire repose sur le jugement majoritaire. Les électeurs attribueront une mention à chacun des candidats, plutôt qu'un vote unique. Explications.

    Ce n'est ni un processus de désignation officielle, ni un vote tel qu'on se l'imagine. Ovni politique de ce début d'année et critiquée par une poignée de candidats plus ou moins forcés d'y apparaître, la Primaire populaire se tiendra du 27 au 30 janvier sur Internet. Sa mise en oeuvre a été confiée à la société Neovote, un spécialiste du vote électronique qui a déjà travaillé pour les primaires LR et EELV, et dont la solution "anti-fraudes" (avec une vérification de l'identité par carte bancaire) est homologuée par le Conseil d'État, le Sénat, l'Assemblée nationale, le Ministère de l'Intérieur et la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure).  

    Lire la suite
    ________________
    ----------------