Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Article du jour - Page 4

  • La Dépêche - Présidentielle 2022 : pour Anne Hidalgo et Christiane Taubira, Noël sera déterminant

    Le bras de fer entre Christiane Taubira et Anne Hidalgo va se poursuivre durant les fêtes. Chacune des candidates espère rallier l’autre à sa cause avant la mi-janvier.

    Certes, elle va respecter la trêve des confiseurs et rentrer quelques jours à Cayenne. Le déplacement de ce mardi à Cergy était le dernier de l’année. Mais pour Christiane Taubira, ces vacances n’en seront pas vraiment. L’ancienne ministre a déjà, entre Noël et le jour de l’an, 4 à 10 visioconférences prévues chaque jour afin de préparer son programme, de finaliser la constitution de ses équipes de campagne mais aussi de continuer à discuter avec les autres candidats en lice.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Marianne - Présidentielle : "Christiane Taubira et le PRG, c’est une histoire à épisodes"

    Dans un communiqué, le Parti radical de gauche a indiqué avoir voté à l'unanimité son soutien à l'ancienne garde des Sceaux, Christiane Taubira pour la présidentielle 2022. Ce qui peut sembler étonnant quand on connaît les positions de la presque-candidate en matière de laïcité et la longue tradition anticléricale de la formation. Son président Guillaume Lacroix explique ce choix dans les colonnes de « Marianne ».

    Héritier d'une tradition de « bouffeurs de curés » comme Georges Clemenceau, le Parti radical de gauche a-t-il perdu son ADN « laïcard » ? Samedi 18 décembre, la formation politique publiait un communiqué sur Twitter dans lequel elle annonçait soutenir Christiane Taubira pour l'élection présidentielle de 2022. L'ancienne garde des Sceaux a en effet annoncé, dans une séquence diffusée sur les réseaux sociaux le 17 décembre, qu'elle « envisage d'être candidate ».

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

    France Info - Candidature à la présidentielle : "Réfrénez votre impatience" lance Christiane Taubira à ses soutiens lors d'un déplacement

    L'ancienne garde des Sceaux s'est rendu à Cergy (Val d'Oise) mardi 21 décembre pour un déplacement sous le signe de la jeunesse. Christiane Taubira a surtout dû serpenter entre les questions sur sa potentielle candidature à la présidentielle. 

    Elle n'est officiellement pas encore candidate, mais ça ressemble à un déplacement de campagne. Christiane Taubira était à Cergy, dans le Val d'Oise, en région parisienne, mardi 21 décembre. Un troisième et dernier déplacement sur le thème de la jeunesse. Sur place, les premiers concernés, des jeunes d'une dizaine d'années qui sortent du centre aéré ont pourtant du mal à reconnaître l'ancienne garde des Sceaux. Christiane Taubira se présente, "j'ai été députée puis j'ai été ministre de la justice".
    _____________________
    _____________________

  • Libé - Polémique Sciences-Po Grenoble : accusé d’islamophobie par des étudiants, un prof suspendu pour «des propos diffamatoires»

     
  • Les Echos - Les jeunes qui ont construit la Primaire populaire vont-ils réussir leur pari ?

    Certains ont tout juste trente ans, d'autres à peine 23 ans. Depuis février 2021, ils montent de toutes pièces le projet de Primaire populaire qui rassemble à la mi-décembre 281.000 soutiens. Objectif : réunir tous les candidats de gauche avant le premier tour de l'élection présidentielle.

    Anne Hidalgo prend la gauche de court, ce mercredi 8 décembre. La candidate du Parti socialiste à l'élection présidentielle déboule au 20 heures de TF1 et annonce qu'elle appelle à une primaire de la gauche, seule façon selon elle de pouvoir rivaliser avec Emmanuel Macron et les candidats de droite et d'extrême droite qui caracolent en tête des intentions de vote .

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Marianne - Mort de Laurent Bouvet : le Printemps Républicain perd son fondateur

    Le politologue, cofondateur du Printemps Républicain, s’est éteint à 53 ans ce samedi 18 décembre. Il avait largement contribué à populariser le concept d’ « insécurité culturelle » et dénonçait régulièrement les évolutions sociétales prises par la gauche.

    On pourrait dire qu’il incarnait à lui seul les « gauches irréconciliables » théorisées par Manuel Valls. Intellectuel clairvoyant pour certains, agitateur de l’opinion pour d’autres, le politologue, décédé ce samedi 18 décembre à 53 ans aura longuement bataillé contre les évolutions d’une partie de la gauche, sur la laïcité, l’islamisme, le multiculturalisme ou le féminisme. Des combats inflammables menés avec bruit et tweets tacleurs qui valurent au cofondateur du Printemps Républicain partisans zélés et ardents détracteurs dans le microcosme impitoyable des réseaux sociaux, des universités et des organisations militantes.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • Europe 1 - Présidentielle : des militants EELV mettent Jadot sous pression pour la primaire populaire

    Des élus locaux, européens, des militants et des adhérents d'EELV mettent la pression sur Yannick Jadot pour que le candidat écologiste à la présidentielle participe à la primaire populaire souhaitée par Anne Hidalgo, la candidate socialiste. Des militants évoquent également l'organisation d'une référendum si celui-ci refuse.

    Des élus locaux, européens, des militants et des adhérents d'EELV mettent la pression sur Yannick Jadot pour que le candidat écologiste à la présidentielle participe à la primaire populaire souhaitée par Anne Hidalgo, la candidate socialiste. Des militants évoquent également l’organisation d’un référendum, si celui-ci refuse.

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

  • L'Obs - Des militants et amis de LFI interpellent Mélenchon : « Participons à la Primaire populaire »

    TRIBUNE Collectif

    Des compagnons de route du Front de Gauche et de La France insoumise interpellent le leader du parti pour qu’il défende son programme dans le cadre du vote organisé en janvier par la Primaire populaire. A leurs yeux, gagner ce scrutin lui assurera la voie vers le second tour de la présidentielle et la victoire.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • France Info - Présidentielle 2022 : Christiane Taubira soutient la Primaire populaire, "dernier espace pour construire l'union" de la gauche

    Lors d'un déplacement en Seine-Saint-Denis, samedi, l'ancienne ministre de François Hollande a donné quelques indications sur les modalités de son éventuelle candidature.

    Ses intentions se précisent. La possible candidate de gauche à la présidentielle Christiane Taubira a apporté son soutien, samedi 18 décembre, à la Primaire populaire. L'ancienne ministre de la Justice voit dans cette initiative portée par un collectif de la société civile le "dernier espace pour construire l'union" de la gauche, à laquelle elle entend participer. Après avoir annoncé la veille "envisager" d'être candidate à la présidentielle en 2022, elle a déclaré vouloir se donner "le temps nécessaire de faire en sorte que nous [la gauche] puissions saisir cette dernière chance de l'union".

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Ouest-France - PORTRAIT. Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo, la candidate qui est là où on ne l’attend pas

    La candidate socialiste à l’élection présidentielle secoue la gauche avec sa proposition de primaire. Retour sur le parcours d’une femme politique, maire de Paris depuis 2014, habituée des critiques et des railleries, qui s’est souvent retrouvée là où on ne l’attendait pas.

    Enfin, on parle d’elle ! La candidate socialiste Anne Hidalgo, a créé la surprise en appelant, le 8 décembre, à une primaire de la gauche. Même si c’est par le mépris que les Jadot et Mélenchon y ont répondu, la proposition a, au moins, pour vertu, de relancer le débat sur une candidature unique pour l’élection présidentielle. La candidate socialiste aurait aimé porter ce rassemblement, et y croyait encore récemment. Pragmatique, face à une gauche émiettée avec sept candidats, elle s’est finalement résolue à proposer cette primaire, dont elle sait qu’elle a peu de chance de sortir vainqueur. Voilà qui vient remuer et même pimenter une campagne qui déroulait jusque-là son fil dans une certaine discrétion.

    Lire la suite
    ___________________
    ___________________

  • Rue 89 Lyon - Qui est le vrai patron à Lyon ?

    [Du foie gras au Sytral] Les élus siégeant dans l’opposition, au sein de la Métropole de Lyon, s’escriment depuis quasi le début du mandat à démontrer que le président du conseil, l’écologiste Bruno Bernard, se comporte comme un tyran, qui plus est doté de pouvoirs immenses.

    Jusque là, les invectives et javelots lancés dans sa direction ont tendance à se perdre dans la nature. Pourquoi si peu d’écho ? Sans doute parce que cette collectivité comme la fonction de son président restent terriblement méconnues et que, de son côté, Bruno Bernard n’en fait guère la promotion.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Europe 1 - Stéphane Le Foll : «Il faut un nouveau parti socialiste après la présidentielle»

    Invité au micro de Jean-Pierre Elkabbach ce matin sur Europe 1, Stéphane Le Foll, maire socialiste du Mans et ancien ministre d'Agriculture, a estimé que le PS n'existait plus et qu'il était nécessaire de penser à la création d'un nouveau parti socialiste après l'élection présidentielle. 

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________