Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Article du jour - Page 5

  • Les Echos - Disparition : Jacques Auxiette, ce socialiste qui aimait l'industrie

    L'industrie, Notre-Dame-des-Landes, le ferroviaire et l'Erika furent les grands combats de celui qui fut, de 2004 à 2015, l'unique président de gauche à la région des Pays de la Loire.

    Les hommages, à gauche comme à droite, n'ont pas manqué pour saluer Jacques Auxiette, ancien président socialiste de la région Pays de Loire, décédé vendredi à 81 ans. Professeur de mathématiques, proviseur du lycée Mendès France à La Roche-sur-Yon, ce Vendéen d'adoption devint maire de cette ville qui fut, de 1977 à 2004, un îlot socialiste dans un département très à droite.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Libé - Primaire à gauche : Jadot a appelé Hidalgo pour lui dire «non»

    https://www.liberation.fr/politique/elections/primaire-a-gauche-jadot-a-appele-hidalgo-pour-lui-dire-non-20211214_E6RR4HHC4JA6TDA3GMGM5J4R3U/Pris de court par la proposition d’Anne Hidalgo, le candidat écolo a décroché son téléphone ce mardi soir pour lui signifier de vive voix son refus d’organiser une primaire à gauche en amont de l’élection présidentielle. Sa ligne reste la même : oui au rassemblement, mais derrière lui.

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Le Figaro - À gauche, la société civile se mobilise en faveur de la Primaire populaire

    Le philosophe Patrick Viveret et l'économiste Claude Alphandéry doivent publier sous peu une invitation au rassemblement de la gauche et des écologistes. De nombreux signataires se joignent à eux.

    Grand résistant, syndicaliste, figure tutélaire de la gauche et de l'économie sociale et solidaire, Claude Alphandéry, aujourd'hui âgé de 98 ans, s'est associé au philosophe Patrick Viveret pour appeler la gauche et les écologistes à se ressaisir en vue de la présidentielle. Dans un texte sur le point d'être publié, a appris Le Figaro, et signé par de nombreuses personnalités de la vie associative, économique, culturelle, tous appellent l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon, l'écologiste Yannick Jadot et le communiste Fabien Roussel à accepter de participer à la Primaire populaire en janvier prochain. Objectif : ne présenter qu'un seul candidat au premier tour, le 10 avril prochain.

    Lire la suite
    ____________________________
    ____________________________

  • Libé - Reportage Présidentielle : sans alliance, les sympathisants de gauche seront «nombreux à ne pas voter»

    Appelant à l’union, les électeurs de gauche marseillais et briochins s’agacent des multiples candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot ou Anne Hidalgo. Seule l’hypothèse Taubira fait l’unanimité.
     
    Et les électeurs dans tout ça ? Sur les marchés de Marseille et de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), deux villes où le rassemblement de la gauche a permis de l’emporter aux dernières élections municipales, les sympathisants s’interrogent, s’agacent, et veulent encore, pour certains, croire à une possible union des forces, voire à l’arrivée d’une femme providentielle, capable de mettre tout le monde d’accord : Christiane Taubira.
     
    Lire la suite
    _____________________
    ______________________

  • Selon l'Ifop, 65 % des lycéens musulmans placent l'islam au-dessus des lois de la République

    Selon une étude de l'Ifop pour la Licra, 47 % des lycéens déclarent avoir assisté à des revendications religieuses au sein de leur établissement. Ceux qui sont scolarisés dans les zones d'éducation prioritaires y sont particulièrement confrontés. Parmi les apprentissages les plus contestés : l'éducation sexuelle et les questions d'égalité hommes-femmes, et les cours de natation.

    Dix-sept ans se sont écoulés depuis l'adoption de la loi interdisant le port de signes religieux à l'école et aujourd'hui encore, les croyances continuent de se confronter au cadre laïc de l'enseignement public. Quelques mois après l'assassinat du professeur d'histoire-géographie Samuel Paty par un terroriste islamiste, un rapport d'étude réalisé par l'Ifop pour la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) et son magazine, le Droit de Vivre, s'est penché sur les revendications religieuses observées par les lycéens français dans leurs établissements.

    Lire la suite
    __________________
    __________________

  • Huffington Post - Présidentielle 2022: À Perpignan, Hidalgo se rebiffe et défend son "rêve" d'union

    Offensive, pugnace... la maire de Paris a haussé le ton ce dimanche à Perpignan. Un discours pour l'union et contre les extrêmes qui aura conquis ses soutiens, élus ou militants.

    POLITIQUE - Comment dit-on “j’ai fait un rêve” en catalan? Il ne manquait que cela à Anne Hidalgo ce dimanche 12 décembre pour définitivement faire chavirer le Palais des Congrès de Perpignan.

    Il est 15h50 quand la candidate socialiste à l’élection présidentielle prend place dans l’arrière de cette salle aux fauteuils bleus, vers l’entrée des artistes. Elle patiente quelques minutes, écoute Carole Delga conclure son discours, et la voilà qui entre dans l’auditorium Charles Trenet où l’attendent quelque 1000 militants et autant de drapeaux tricolore, arc-en-ciel ou écolos.

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Libé - Frémissement Primaire populaire : «On a gagné une bataille, maintenant il faut remporter la guerre»

    Près de 200 personnes se sont rassemblées samedi à Paris pour réclamer une union de la gauche pour l’élection présidentielle. Galvanisées par le soutien d’Anne Hidalgo cette semaine, elles exhortent les autres candidats à prendre leurs responsabilités.
     
    «Ecoutez bien, Yannick et Jean-Luc, c’est oui ou bien c’est non !» Vianney Louvet, membre du bureau de la Primaire populaire, s’époumone sur le refrain de la chanson d’Angèle, sur la scène montée pour l’occasion, place de la République à Paris. Environ 200 personnes, surtout des jeunes, dansent face à lui ce samedi après-midi. Ils sont venus soutenir, dans la capitale comme dans plusieurs villes de France, ce mouvement citoyen qui s’est donné pour ambition d’unir la gauche pour la présidentielle. Vaste programme.
     
    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Le Monde - Election présidentielle 2022 : la proposition de primaire formulée par Anne Hidalgo rejetée par la plupart de ses concurrents à gauche

    Interrogée mercredi sur TF1, la candidate du PS dit avoir « pris acte » de la faiblesse et de l’éparpillement de l’offre à gauche. LFI, EELV et le PC lui ont aussitôt opposé un net refus.

    Interrogée sur la suite qu’elle compte donner à sa campagne, Anne Hidalgo, la candidate du Parti socialiste (PS) à l’élection présidentielle, dit avoir « pris acte » de la faiblesse et de l’éparpillement des candidatures à gauche, déplorant « une gauche fracturée, qui désespère beaucoup de nos concitoyens ». « La conséquence que j’en tire est qu’il faut organiser une primaire de cette gauche », a-t-elle déclaré alors qu’elle était l’invitée du journal de 20 heures de TF1, mercredi 8 décembre.

    Lire la suite

    _________________________
    _________________________

     
    Après l’échec de son appel à l’union de la gauche la veille, la candidate du PS a franchi une nouvelle étape en affirmant sa volonté de participer à cette désignation citoyenne. Et à «en accepter le verdict».
     
     
    Alors que les candidats de gauche ont tous refusé sa proposition de candidature commune de la gauche, Anne Hidalgo confirme qu'elle se présentera devant la primaire populaire.

    Pas question de renoncer. Après sa tentative de présenter une candidature unique à gauche ce mercredi soir sur TF1, soldée par un échec, Anne Hidalgo confirme sa volonté d'aller jusqu'au bout de l'union.

    Huffington Post - Anne Hidalgo et la primaire à gauche, seulement un coup d'épée dans l'eau?

    Refusée par tous ses concurrents de gauche, sa proposition a néanmoins mis un coup de projecteurs sur les enjeux qui travaillent la gauche.

    Libé - Présidentielle: la gauche s’unit contre Anne Hidalgo

    Tour à tour, les écologistes, les insoumis et les communistes ont fait savoir qu’ils ne comptaient pas participer à un système de désignation d’un candidat commun à gauche, comme l’a proposé la socialiste mercredi soir sur TF1.
     
    En tentant un coup de poker pour la tenue d’une primaire de la gauche, la maire de Paris aura tout tenté pour échapper à la malédiction d’une gauche en miettes. Elle paie, en partie, le délitement inexorable du PS.


    ___________________________
    ___________________________

  • Alternatives Economiques - Quels défis pour le nouveau gouvernement allemand ?

    La coalition qui doit prendre la tête du pays souhaite mettre en œuvre des projets ambitieux tout en respectant les règles de rigueur budgétaire

    Les élections fédérales au Parlement allemand (Bundestag) du 27 septembre 2021 ont signé la fin de l’ère Angela Merkel qui a duré seize ans, comme pour son prédécesseur de la CDU (Union chrétienne-démocrate) Helmut Kohl. Les médias allemands et internationaux ont présenté un bilan contrasté, mais globalement positif, des années de pouvoir de cette femme politique d’exception.

    Quels sont les défis qui se présentent à l’Allemagne au terme de ce long mandat alors que le 24 novembre dernier, les sociaux-démocrates du SPD, les Verts et les libéraux du FDP ont présenté leur contrat de coalition pour former le nouveau gouvernement ?

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Reporterre - Hulot : les coulisses d’une omerta

    Pour son entourage, Nicolas Hulot était un homme à femmes, un lourd dragueur, mais pas un agresseur. Et pendant des années, le silence a régné. Le décalage entre cette image et les nombreux témoignages de femmes sur les violences sexuelles qu’il aurait commises interroge.

    Ils n’avaient rien vu, rien entendu et rien dit. Depuis la diffusion de témoignages de femmes accusant Nicolas Hulot d’agressions et de violences sexuelles, son entourage jure la main sur le cœur qu’il n’était au courant de rien. Et la presse s’interroge. Paris Match a même fait sa couverture sur le sujet, parlant de vingt ans d’omerta. « Oui il a été protégé », a assuré Sandrine Rousseau sur le plateau de Cyril Hanouna le 29 novembre. « À partir de 2018, du moment où l’article d’Ebdo sort [en février] le gouvernement met en place une stratégie pour le protéger », a déclaré l’ancienne candidate à la primaire des Verts. À l’époque, Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, avait sorti sa plus belle plume pour rédiger une tribune de défense où elle assurait que Hulot est « un homme charmant ».

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

  • 20 minutes - Lyon : «Si on sent une forte opposition de l’ensemble du territoire, on renoncera au projet de télécabine », assure le Sytral

    TRANSPORTS A LYON Le Sytral indique que la concertation, lancée le 15 novembre sur le sujet, sera déterminante. Bien plus que le référendum consultatif lancé par deux communes opposées à cette liaison aérienne

    Le référendum consultatif, organisé dimanche par les communes de Sainte-Foy-lès-Lyon et de la Mulatière, sur le projet de téléphérique reliant Francheville à Lyon, va-t-il rebattre les cartes ? Ou inciter les écologistes à faire marche arrière ? Pour rappel, 8.000 électeurs se sont déplacés aux urnes et 95 % d’entre eux ont émis un avis défavorable au projet. Un sacré caillou dans la chaussure du Sytral. Si le scrutin n’a aucune valeur législative, il fait toutefois figure de baromètre et constitue un indicateur important que l’organisateur du réseau de transports en commun lyonnais ne peut ignorer.

    Lire la suite
    ____________________________
    ____________________________