Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hidalgo

  • Anne Hidalgo : "Ma ligne politique est claire, c'est bien sûr celle de l'écologie"

    Invitée du face à face avec Léa Salamé et Laurent Ruquier, la mairie de Paris et candidate à l'élection présidentielle détaille les grandes lignes de sa politique dans #OEED.

  • RTL - "On est en direct" : Anne Hidalgo appelle au calme face aux sondages

    Invitée de l'émission "On est en direct", la maire de Paris estime que les sondages actuels ne reflèteront pas les résultats du mois d'avril 2022.

    La candidate du Parti socialiste connaît un début de campagne compliqué. Anne Hidalgo a annoncé sa candidature à la présidentielle le 12 septembre mais les sondages ne lui prédisent rien de bon. La maire de Paris plafonne entre 4 et 5% des intentions de votes selon une étude Odoxa pour l'Obs, contre 25 à 26% pour Emmanuel Macron et 20,5 à 21,5% pour Marine Le Pen.

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________

    L'Obs - Anne Hidalgo s’effondre à 4 % des intentions de vote dans un sondage

    Début de campagne compliqué pour la maire de Paris : l’officialisation de sa candidature n’a pas créé de dynamique. Bien au contraire, révèle notre sondage exclusif avec Odoxa.

    Déjà un coup d’arrêt : alors que l’entourage d’Anne Hidalgo, tout juste auréolée de l’investiture socialiste à la présidentielle, espérait que son annonce de candidature impulse une nouvelle dynamique à sa campagne, engluée autour des 7 % d’intentions de vote depuis plusieurs mois. Las, la maire de Paris voit son étiage chuter entre 4 et 5 % dans un nouveau sondage Odoxa* pour « l’Obs » publié ce jeudi 23 septembre.
    _______________________
    _______________________

     

  • Le Point - Cambadélis : « Montebourg candidat ? Ce serait un naufrage. »

    ENTRETIEN. Alors que le PS se réunit en congrès, l’ancien premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis est l’invité de notre grand entretien politique du week-end.

    On a connu Jean-Christophe Cambadélis plus optimiste sur l’avenir de la France. L’ancien premier secrétaire du Parti socialiste entrevoit une « crise de régime rampante » que les sondages ne parviennent pas à saisir. Selon lui, Emmanuel Macron et Marine Le Pen auraient tort de considérer que la présidentielle se jouera entre eux. Cambadélis, faute d’une primaire au PS où il aurait tenté sa chance, se range derrière Anne Hidalgo – qui, pour obtenir l’investiture socialiste, doit encore passer par des modalités sur lesquelles les délégués PS devront trancher ce week-end pour se départager d’éventuels concurrents, comme le maire du Mans Stéphane Le Foll. Mais que le paysage est sombre pour la gauche… Une analyse à lire dans notre grand entretien politique du week-end.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • Marianne - Olivier Faure largement réélu à la tête d'un Parti socialiste rénové

    Le premier secrétaire du parti à la rose est reconduit dans ses fonctions après le vote de ses délégués. Alors qu'a débuté la campagne de la candidate à la présidentielle Anne Hidalgo, le Parti socialiste veut sortir neuf du chantier idéologique qui l'a occupé ces dernières années.

    Il reste. Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste a été reconduit dans ses fonctions par les délégués, dans la nuit de jeudi à vendredi. Ultra-favori, il a emporté l'adhésion de plus de 73 % des votants (résultats sur 80% des bulletins dépouillés en toute fin de soirée, jeudi). Sans surprise : il y a une semaine, son texte avait totalisé 72,02 % des suffrages contre 27,98 % pour sa rivale Hélène Geoffroy la maire de Vaulx-en-Velin.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • Doubler le salaire des enseignants : la proposition d'Anne Hidalgo est-elle démagogique ?

    A peine déclarée candidate à l’élection présidentielle, Anne Hidalgo a affirmé sa volonté de doubler, sur le prochain quinquennat, le salaire de « toutes les personnes en contact avec les élèves ». Cette annonce, jugée « démagogique » ou « irréaliste », a suscité de vives réactions de l’ensemble de l’échiquier politique. Alors, simple coup politique ou projet politique rôdé ? Cette mesure est-elle réalisable et quel en serait le coût ? L'augmentation du salaire des enseignants doit-il être la priorité en matière d'éducation ? Débats et analyses en plateau avec Thomas Hugues et ses invités : 

  • L'Obs - Le Parti socialiste veut être « la surprise » de la présidentielle

    « Pour gagner et transformer ce pays, la gauche et l’écologie doivent se rassembler », a affirmé Olivier Faure, réélu premier secrétaire du Parti socialiste réuni en congrès à Villeurbanne.

    Le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, largement réélu samedi 18 septembre, a affirmé dimanche que son parti était « la surprise » de la présidentielle, appelant une nouvelle fois au « rassemblement de la gauche et de l’écologie » derrière le PS.

    Dans son discours de clôture du 79e Congrès du PS à Villeurbanne, il a promis aux militants une campagne pour la présidentielle « comme nous n’en faisons plus depuis longtemps ».

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • 79e Congrès | Deuxième journée et discours du Premier secrétaire, Olivier Faure

  • France Info - De maire de Paris à candidate à la présidentielle, la mue d'Anne Hidalgo en vue de 2022

    La socialiste, qui ne voulait pas entendre parler de la présidentielle, a longuement muri sa décision avant de se présenter.

    Elle n'avait cessé de le répéter. Non, non et non, il ne faudrait pas compter sur elle pour 2022. "Je ne cherche rien d'autre (...) Paris me comble. Je ne serai pas candidate à la présidentielle", clamait encore Anne Hidalgo le 23 juin 2020, dans une interview à L'Express. Mais, en politique, on le sait, les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Après des semaines de faux suspense, la maire de Paris a donc annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, dimanche 12 septembre. "Je ne me projetais pas du tout dans cette candidature, mais j'ai vu aussi beaucoup de femmes et d'hommes, d'élus, de représentants d'associations, de Françaises et de Français, qui sont venus me dire : 'Tu ne peux pas échapper à cette responsabilité qui est la tienne'", a déclaré sur France 2 l'ancienne première adjointe de Bertrand Delanoë.

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

  • La route toute tracée d'Anne Hidalgo - reportage #cdanslair 10.09.2021

    Au PS, la route vers la candidature semble toute tracée pour Anne Hidalgo, la maire de Paris devrait se déclarer officiellement dimanche sans avoir à affronter de réelles concurrences au sein de son parti même si Arnaud Montebourg a finalement décidé de se lancer en solo dans la course à la présidentielle...