Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2021

L’union de la gauche est-elle possible pour les élections régionales ?

Nicolas Tenzer, président du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique, et François Kalfon, conseiller régional PS d’Île-de-France, sont les invités de notre match des idées. Au programme : 1/ L'union de la gauche aux régionales : les Hauts-de-France en exemple ? 2/ Faut-il rebaptiser les rues du nom de personnalités issues de la diversité ? 3/ 3ème conférence sociale : Castex face aux partenaires sociaux 4/ Quatre Français aux côtés du Pape sur l'écologie

21:00 Publié dans Débat | Lien permanent

Non Fiction - Débat - Qu’est-ce qu’un travail libre ?

L'APSE vous invite à une conférence en ligne avec la sociologue Isabelle Berrebi-Hoffmann pour évoquer les transformations contemporaines du travail.

L'APSE*, partenaire de Nonfiction, participe au collectif ArTLib, un collectif interdisciplinaire et international qui vise à discuter et diffuser des idées et des pratiques liées aux transformations profondes du travail et à leurs effets dans la sphère des libertés et des utopies personnelles et collectives.

A l'occasion du cycle de conférences Travail, libertés, utopies aujourd’hui, le collectif recevra jeudi 25 mars 2021 à 17h30 Isabelle Berrebi-Hoffmann, sociologue au CNRS (Lise-Cnam), auteure de Politiques de l’intime. Des utopies sociales du XIXème siècle aux mondes du travail d’aujourd’hui (2009, 2016) et co-auteure de Makers. Enquêtes sur les laboratoires du changement social (2018), ouvrage pour lequel Nonfiction a réalisé un entretien.

Lire la suite
_____________________________
_____________________________

08:28 Publié dans Analyses, Débat | Tags : berrebi-hoffmann | Lien permanent

13/03/2021

Deux profs dénoncés pour "islamophobie" à Sciences Po Grenoble - C à Vous

17:44 Publié dans Débat | Tags : islamophobie, fourest | Lien permanent

07/03/2021

Le cercle des économistes - La France dans le nouvel ordre géopolitique mondial

14:30 Publié dans Débat | Tags : vedrine, lorenzi | Lien permanent

06/03/2021

Les économistes atterrés - Un plein-emploi de qualité est possible !

La réduction du chômage faisait partie des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. On se souvient aussi qu’en 1993, François Mitterrand affirmait : « Dans la lutte contre le chômage, on a tout essayé. » Force est de constater que les politiques suivies avec constance et obstination en France depuis trois décennies, comme dans à peu près toute l’Europe, n’ont abouti qu’à l’installation dans la durée du chômage de masse et de la précarité du travail. Ces politiques se caractérisent par une aggravation des différentes formes de flexibilité, une multiplication des contrats atypiques et des emplois à temps partiels, responsables de l’aggravation de la pauvreté au travail. Alors, si on n’avait pas tout essayé ? Le fait est que des politiques alternatives existent, qui seraient porteuses de créations d’emplois stables et correctement rémunérés. La réduction du temps de travail (RTT) est l’une d’entre elles.

A l'heure où des responsables politiques expliquent qu’il faudrait travailler plus (pour le même salaire), on se rappellera que les 35 heures, avec toutes leurs limites, sont la politique qui a créé le plus d’emplois en France. La réduction (défensive) du travail a permis d’amortir le choc de la pandémie sur l’emploi. Historiquement, le progrès social est toujours passé par une baisse du temps de travail. Renouer avec ce mouvement est nécessaire pour éviter que la période post-Covid soit un désastre pour l’emploi, et pour bifurquer vers une société égalitaire et soutenable. C’est aussi un moyen de restaurer une norme d’emploi à temps plein et de résister aux inégalités dont est porteur le temps partiel, notamment à l’encontre des femmes. L’emploi garanti, ou "Etat employeur en dernier ressort" est également une politique possible. Elle consiste à proposer à tous les chômeurs des emplois définis localement et démocratiquement, en lien avec les compétences des chômeurs, pour répondre à des besoins sociaux non satisfaits. L’idée est de prendre au sérieux le droit à l'emploi prévu par la constitution.

Ces propositions, que nous soumettons au débat citoyen, se proposent de répondre à la crise écologique, sociale et économique.

Intervenant.es : Michel Husson, membre des économistes atterrés et du conseil scientifique d’Attac. Dany Lang, membre du collectif d'animation des économistes atterrés, enseignant-chercheur, Centre d’Economie de l’Université Paris-Nord (CEPN). Stéphanie Treillet, membre du collectif d'animation des économistes atterrés, enseignante-chercheure, Centre d’Economie de l’Université Paris-Nord (CEPN).

14:34 Publié dans Débat, Vidéo | Tags : economistes atterres | Lien permanent

27/02/2021

[Rencontre des revues #1] D'où vient et où va le Green New Deal ? le 26 février à 18h30

Ces deux dernières années, le terme de "Green New Deal" et les différentes propositions politiques qu'il désigne ont contribué à reconfigurer le débat, plus ancien, autour des moyens de la nécessaire révolution écologique et sociale.
Mais d'où vient le Green New Deal ?
❀ Pourquoi ce terme s'est-il imposé dans le débat politique, d'abord états-unien et britannique, puis européen - et quelles sont les avancées et les limites de cette proposition dans ces divers contextes politiques ? 
❀ Qu'en est-il en France, quelles sont les diverses versions du Green New Deal qui y sont en cours d'élaboration et de discussion, comment comprendre leurs rapports avec la perspective d'une écologie populaire et avec les mobilisations écologistes et sociales récentes ? 
❀ Enfin, quels problèmes le Green New Deal soulève-t-il, qu'il s'agisse des rôles respectifs de l'Etat et des mouvements sociaux, du caractère démocratique de la planification, de son financement ou du rapport aux nécessaires transformations du travail ?

La séance débutera par trois interventions introductives, d'Esther Jeffers, Vincent Gay et Pierre Gilbert, et continuera sous la forme d'une discussion permettant la participation de toutes et tous.

iItervenant.e.s :

00:10 Publié dans Débat, Vidéo | Tags : green new deal | Lien permanent

15/02/2021

Que faut-il retenir du projet de loi "Climat et résilience" ? (Piketty/Seux)

Fruit d'une élaboration longue sous le regard de la Convention climat, le projet de loi "Climat et résilience" a été présenté mercredi en conseil des ministres. Dans quelle mesure ce texte sera-t-il amené à changer les choses, dans notre vie quotidienne ? Dominique Seux et Thomas Piketty en débattent.

17:36 Publié dans Débat | Tags : piketty, loi climat | Lien permanent

13/02/2021

Bernard Cazeneuve et Nicolas Baverez : "L’ordre international est mis à rude épreuve"

Bernard Cazeneuve, ancien Premier ministre, et Nicolas Baverez, essayiste, économiste et avocat, sont les invités du Grand entretien de France Inter pour présenter le rapport de l’Institut Montaigne sur la défense et la sécurité. "Ce rapport est parti de l’idée qu’on ne doit pas faire l’armée pour l’armée, on doit la faire pour la nation", explique Nicolas Baverez. "Il est donc légitime que les citoyens s’intéressent aux questions de défense et que la société civile prenne position. Ce qui s’est passé, c’est une évolution très rapide et dangereuse du contexte international : le djihadisme, de nouveaux États puissances, de nouveaux espaces de confrontation (espace, internet). Le continent européen est cerné par les crises. Tout ce qu’on avait mis en place pour les gérer s’est désintégré : les alliances, les traités, tout le système européen de défense… Face à cette nouvelle donne, la France et l’Europe sont très exposées."

Bernard Cazeneuve y voit "une crise nouvelle qui vient s’ajouter à des crises que nous avons déjà subies". "Je pense à la crise économique et financière dans les années 2010, à la crise terroriste qui est arrivée très brutalement avec les attentats qui ont constitué un choc considérable pour la société européenne et française. Et nous sommes dans un contexte géopolitique qui a considérablement changé. L’ordre international est mis à rude épreuve avec l’effacement du multilatéralisme. Nous constatons qu’il y a des puissances hybrides, comme la Turquie ou la Russie, la Chine qui entend elle aussi faire prévaloir ses propres intérêts." Nicolas Baverez estime qu'on n'est toujours pas à l'abri de grands conflits internationaux, "à l'ancienne". "Des guerres à l’ancienne, on en a aujourd’hui partout dans le monde, y compris aux portes de l’Europe. Après la chute de l’URSS, on a eu l’impression que les grandes guerres appartenaient au passé : aujourd’hui, on peut avoir des scénarios de conflit entre grandes puissances."

"Quand on regarde la séquence de la fin des années 80 à aujourd’hui, l’idée que le libéralisme et la démocratie avaient triomphé de tout et que nous étions dans un mouvement d’apaisement généralisé qui justifiait qu’on baisse la garde, cette période est terminée", assure Bernard Cazeneuve. "Les Européens et les Français, l’opinion publique, n’ont pas compris que nous étions face à cette situation de crise dans de multiples régions. Nous avons baissé la garde et diminué les efforts de dépenses, une politique qui met en cause notre capacité de projection de force. Nous pensons, face à ce constat lucide, qui est destiné à regarder le monde tel qu’il est, que notre appareil de défense doit être à la hauteur."

"La gestion de crise, ça ne s’invente pas", estime Nicolas Baverez, qui plaide pour une Europe plus forte et efficace. "Quand en juin dernier, on dit à la Commission d’acheter des vaccins, on s’aperçoit qu’elle le fait avec sa manière à elle, qui n’était pas sur le mode de la gestion de crise. L’Europe doit intégrer cette gestion des crises, c’est sa raison d’être. Face aux grands risques planétaires, il y a une vraie plus-value à pouvoir réagir à 27."

14:30 Publié dans Débat | Tags : cazeneuve | Lien permanent

30/01/2021

Economistes atterrés - En finir avec les idées reçues sur la dette publique

Après le choc de la crise économique enclenchée en 2020, la question de la dette publique est au cœur des débats de politique économique. A l’occasion de la sortie de leur nouveau livre, intitulé La dette publique. Précis d’économie citoyenne, les Économistes atterrés vous invitent à assister au webinaire qui se tiendra jeudi 28 janvier de 20h à 21h30.

Cette conférence sera l’occasion de revenir sur les idées reçues les plus tenaces sur ce sujet, afin de les déconstruire : la dette publique est un fardeau pour les générations futures ; la France vit au-dessus de ses moyens, etc. Ce faisant, seront abordés de nombreux thèmes : les modalités de financement du budget de l’État, les limites et les erreurs d’interprétation du ratio dette/PIB, la distinction entre bonne et mauvaise dette, la façon dont la dette publique enrichit les riches ou peut être utilisée comme un instrument de domination.

Seront également discutés les moyens qui permettraient aux États d’affronter la récession en évitant le retour contreproductif des cures d’austérité : restructuration et monétisation de la dette, sortie de la dépendance aux marchés financiers et nouveau rôle de la Banque centrale, réforme fiscale redistributive et écologique, politique budgétaire au cœur de la transition écologique.

Ces propositions, que nous soumettons au débat citoyen, entendent faire de la dette publique un instrument au service du bien commun.

Intervenants : Eric Berr (université de Bordeaux), Léo Charles (université Rennes 2), Arthur Jatteau (université de Lille), Jonathan Marie (université Sorbonne Paris Nord) et Alban Pellegris (université Rennes 2), membres des Économistes Atterrés et auteurs de La dette publique. Précis d’économie citoyenne, Paris, Seuil, 2021.

Discutant : Benjamin Lemoine (université Paris-Dauphine), auteur de L’ordre de la dette. Enquête sur les infortunes de l’État et la prospérité du marché, Paris, La découverte, 2016.

La conférence sera animée par Esther Jeffers (université de Picardie), membre des Économistes atterrés.

27/01/2021

France 3 - Vaccin contre le Covid-19 : comment mieux approvisionner les États ?

Les économistes Étienne Lefèbvre et Christophe Ramaux ont pris part au duel éco du 23h de franceinfo, mardi 26 janvier. L'approvisionnement des États en vaccins contre le Covid-19 était au cœur de leurs échanges.

17:36 Publié dans Débat, Vidéo | Tags : ramaux, economiste atterré | Lien permanent