Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hamon - Page 5

  • Marianne - Hamon et Cambadélis n'en finissent plus de se renvoyer l'échec socialiste à la présidentielle

    Pas facile de tourner la page en politique. Benoît Hamon et Jean-Christophe Cambadélis le prouvent, se déchirant encore aujourd'hui sur les raisons de l'échec socialiste à la présidentielle. Chacun se renvoyant soigneusement la balle.

    En politique, le temps n'efface jamais l'amertume. Surtout après une défaite électorale majeure. Et plutôt que d'en assumer la responsabilité, le jeu se résume souvent à refaire l'histoire en pointant les coupables. Les divergences entre Benoît Hamon et Jean-Christophe Cambadélis, les deux principaux acteurs de la campagne présidentielle socialiste, sur les raisons de la défaite historique du candidat du PS, en donnent un vibrant exemple.

    Lire la suite
    _________________

  • Huffington Post - Fête de l'Huma sans Mélenchon mais avec Hamon: la gauche se cherche sans se trouver

    Rendez-vous œcuménique de toutes les gauches, la Fête de l'Humanité ne verra pas l'esquisse d'un nouveau front anti-Macron.

    En pleine mobilisation contre la réforme du code du travail, l'édition 2017 de la Fête de l'Huma bat le rappel de toutes les gauches autour d'un thème fédérateur: l'opposition frontale à la politique d'Emmanuel Macron. Tandis qu'Iggy Pop et son "I wanna be your dog" enflammeront la scène de la Courneuve, le Parti communiste mise sur un climat social ardent pour favoriser les rapprochements après l'échec de la candidature commune espérée lors de la présidentielle.

    Lire la suite
    _________________
    _________________

  • L'Obs - Défaite à la présidentielle : Mélenchon accuse Hamon (et tacle encore le PS )

    Pour une fois, Jean-Luc Mélenchon ne blâment pas les "600.000 voix" qui lui ont manqué pour accéder au second tour de la présidentielle. Non, le député de Marseille a trouvé un nouveau bouc émissaire pour expliquer sa défaite : Benoît Hamon. ""S'il avait retiré sa candidature, il serait aujourd'hui Premier ministre et moi président de la République" : le leader de la France insoumise (LFI) attribue son échec à la présidentielle au maintien de Benoît Hamon au premier tour, tout en lui tendant la main, dans une interview à "La Provence" à paraître jeudi.

    Lire la suite
    ___________________
    ___________________

  • Libé - Benoît Hamon fait sa première rentrée hors du PS

    L'ex-socialiste participait dimanche au séminaire de rentrée de son nouveau mouvement, le M1717. Le mot d'ordre: rassembler la gauche contre le gouvernement.

    Une salle discrète, sans âme, une petite poignée de journalistes, des militants, des socialistes et une machine à café en souffrance. Ce dimanche, le mouvement lancé en juillet par Benoît Hamon, le fameux M1717, s’est retrouvé à Paris pour son premier séminaire. Toute une journée pour faire le point sur la situation politique et l’avenir du mouvement. En novembre, le M1717 répondra officiellement à toutes les questions avec un événement national.

    Lire la suite
    ___________________
    ___________________

  • Le Monde - Les comités locaux de Benoît Hamon en phase de rodage

    Le mouvement M1717, lancé par l’ancien candidat socialiste à l’élection présidentielle, réunit, dimanche, son séminaire de rentrée.

    Le vidéoprojecteur ronronne, les demis de bière commandés sont arrivés sur les tables, l’horaire annoncé est déjà dépassé de dix minutes : il est largement temps de commencer. Ce jeudi 7 septembre, c’est le grand jour pour le M1717 Montpellier Métropole – comprenez : le comité de la préfecture de l’Hérault issu du Mouvement du 1er juillet, créé par Benoît Hamon. Il ne se passe rien de moins, dans l’arrière-salle d’une brasserie du centre-ville réservée pour l’occasion, que le lancement officiel de cette branche locale.
     
    Lire la suite
    ___________________
    ___________________
     
  • Hamon : "Ignorer le fait Mélenchon serait de l'aveuglement"

    L’ex-candidat à la présidentielle estime que malgré ses désaccords, il doit travailler avec le leader de la France insoumise et tenir compte de son poids politique.

  • Hamon : "ceux qui ont tout fait pour que je perde sont embarrassés"

    L’ex-candidat à la présidentielle a répond vertement à ses ex-camarades qui ont estimé que ses dépenses de campagne étaient disproportionnées, et estimé que le PS était dépassé.

  • Europe 1 - "En janvier dernier, il triomphait à la primaire du PS, sept mois plus tard, le PS n'existe plus"

  • BFMTV - Hamon prêt à créer son propre groupe politique au Conseil régional d’Ile-de-France

    Benoît Hamon, ex-candidat à la présidentielle et toujours conseiller régional en Île-de-France, a quitté le Parti socialiste le 1er juillet dernier, date qui a donné son nom à son nouveau mouvement. Il est à présent sur le point de fonder son propre groupe au Conseil régional.

    Lire la suite
    ___________________
    ___________________

  • Benoît Hamon menace de "balancer la vérité" sur les campagnes présidentielles de Royal et Hollande

    L’ambiance est trèèèèèès loin d’être excellente au Parti socialiste. Mais Benoît Hamon, accusé par les proches de François Hollande d’avoir détourné de l’argent de sa campagne présidentielle, reste relativement serein, renvoyant ses détracteurs à leur jalousie face à son succès.

    Cette sérénité pourrait s’expliquer par un moyen de pression dont dispose l’ex-prétendant à l’Élysée. Ainsi apprend-on dans Le Canard Enchaîné, à paraître le 29 août, que l’ex-ministre de l’Éducation nationale a fait appeler les hollandais pour faire passer ce message

    Lire la suite
    ___________________
    ___________________

  • Le Monde - Au Parti socialiste, Le Foll charge Hamon et plaide pour un (petit) changement de nom

    L’ancien porte-parole de François Hollande appelle à renommer le Parti socialiste « Les Socialistes ». Une appellation qu’il juge « plus simple, plus claire ».

    C’est une énième charge d’un ténor du Parti socialiste contre son candidat malheureux à la présidentielle, Benoît Hamon. L’ancien ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, a demandé, vendredi 25 août, une « discussion claire et transparente » quant au coût de la campagne présidentielle du candidat PS.
     
    Lire la suite
    ____________________
    ____________________