Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hamon - Page 6

  • Le Parisien - Le financement d'un meeting de Hamon pose question au PS

    Comment l'ancien candidat PS à la présidentielle a-t-il financé son meeting du 1er juillet, où il annonçait quitter le parti ? A gauche, les doutes se font de plus en plus entendre.

    Benoît Hamon a-t-il payé le meeting de lancement de son mouvement, sur la pelouse de Reuilly à Paris (XIIe), le 1er juillet, avec de l'argent discrètement soustrait de sa campagne présidentielle financée quasi intégralement par le PS ? La question peut paraître brutale. C'est pourtant celle que posent de plus en plus de responsables socialistes... non hamonistes.

    Lire la suite
    _________________
    _________________

  • Libé - Tribune Stop au cyberharcèlement islamophobe contre l'association Lallab

    Je partage le point de vue de Laurent Bouvet au sujet de cette tribune
    YLP

    Laurent Bouvet : La clarification se poursuit à gauche.

    C'est Benoît Hamon qui tombe aujourd'hui du côté où il penchait depuis un bon moment déjà en cosignant cette tribune dans Libération.

    Ce côté, c'est celui d'une (extrême) gauche identitaire dont les préférences et les choix s'expriment systématiquement en faveur d'associations "décoloniales" , "indigénistes", "non-blanches" voire carrément pro-islamistes, comme ici en faveur du "féminisme musulman areligieux" (sic) de Lallab, association qui s'érige en victime d'un "harcèlement" de l'extrême-droite et de la gauche laïque (assimilées dans un même mouvement pour tenter de discréditer cette dernière).

    Cette clarification politique est finalement une bonne chose pour le combat idéologique essentiel de notre époque contre les dérives identitaires, au premier rang desquelles figure, en raison du terrorisme permanent qui l'accompagne, celle de l'islamisme.
    ____________________

    La tribune de Libé  :

    Un collectif d'associations et de personnalités dont Benoît Hamon, Rokhaya Diallo et Océanerosemarie se mobilise pour soutenir l'association antiraciste Lallab, victime d'une nouvelle campagne misogyne et islamophobe sur les réseaux sociaux.

    Lire la suite
    _________________
    _________________

  • Olivier Faure sur Benoît Hamon

    "J’ai des comptes à demander à B. Hamon sur ce qu’il fait aujourd’hui. Sur la façon dont il envisage l’avenir de la gauche" - O. Faure

  • La coûteuse facture de campagne de Benoît Hamon

    Avec 15 millions d’euros pour 6,36% des voix, la gestion du budget de la campagne présidentielle de Benoît Hamon est remise en cause par Julien Dray. L’infographie ci-dessous détaille dépense par dépense les frais de campagne du candidat socialiste.

  • L'Obs - La guéguerre entre Julien Dray et l’entourage de Benoît Hamon

    Les proches de l'ancien candidat n'ont pas tardé à réagir après que Julien Dray a demandé un "audit" des comptes de campagne.

    Tu as trop dépensé – Non c’est faux. Voilà en substance le contenu du débat qui agite Julien Dray et l’entourage de Benoît Hamon par médias interposés. C’est dire si la période estivale ramollit les cerveaux. Quand le premier demande "un audit" des comptes de campagne, les seconds répondent par des procès en déloyauté.

    Lire la suite
    __________________
    __________________

  • Libé - «La campagne de Benoît Hamon a été sérieuse et sobre» Par Régis Juanico, ancien trésorier de campagne , Mathieu Hanotin, ancien co-directeur de campagne

    Il est en politique des règles immuables. L’une d’elle, absurde et fausse, consiste à parer le vainqueur d’une élection de toutes les qualités, faisant de sa victoire le fruit de son génie personnel. Le perdant, par effet miroir, se voit tout reprocher en bloc et le moindre de ses faits et de ses choix devient naturellement objet à controverse et à cabale. A défaut d’analyse rigoureuse et juste, tout est sujet à polémique. Benoît Hamon n’échappe pas à cette loi stérile et simplificatrice.

    Lire la suite
    __________
    __________

  • L'Express - Présidentielle: Julien Dray demande un audit des dépenses de Hamon

    Le porte-parole du Parti socialiste s'étonne des sommes dépensées par le candidat de son parti à la présidentielle, au vu de son résultat.

    Plus de 15 millions d'euros pour 6,36% des voix. Soit 6,58 euros par voix obtenus. Ces statistiques de Benoit Hamon, largement relayés dans la presse depuis la publication des dépenses de campagnes des candidats à l'élection présidentielle, ont dérangé jusqu'au sein de Solferino.  

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Libé - Le jour où le PS a suspendu son vol

    Pics de campagne (3/5). Le samedi 25 mars, l’état-major du Parti socialiste se retrouve dans un A310 de la République pour aller enterrer Henri Emmanuelli. Alors que certains s’apprêtent à rejoindre Macron, Benoît Hamon cherche sa place.

    Coquetterie posthume ou ultime requête au pays qu’ils ont servi ? En disparaissant, les grands hommes politiques laissent une flopée d’instructions sur le déroulement de leurs obsèques, vissant au millimètre près l’hommage de leurs pairs. Ancien Premier ministre, Michel Rocard avait eu droit aux Invalides mais réclamé dans ses dernières volontés une autre cérémonie au Parti socialiste, rue de Solférino. Après avoir présidé l’Assemblée nationale, le PS et les Landes, Henri Emmanuelli avait, lui, prévu des bandas, ces fanfares festives du Sud-Ouest, au passage de son cercueil à Mont-de-Marsan.

    Lire la suite
    __________________
    __________________

  • Le Parisien - Seine-Saint-Denis : le PS déchiré entre les proches de Hamon et les loyalistes

    Le parti socialiste tente de panser ses plaies. En Seine-Saint-Denis, le parti à la rose a perdu ses neuf députés. Et si aucune grande figure n’a quitté le PS, cela n’empêche pas certains de faire entendre leurs petites voix. Ainsi Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental ou encore Mathieu Hanotin, ex-député, ne cachent pas leur soutien à Benoît Hamon qui, lui, est parti de son côté. Des positions qui ne plaisent pas à tout le monde.

    Lire la suite
    ____________________
    ____________________

  • Le Lab - Yannick Jadot fustige "le mouvement de 1er juillet" : "c’était du Hamon 2022"

    Les histoires d'amour finissent mal en général. L'idylle entre Benoît Hamon et Yannick Jadot, née au début de la campagne présidentielle avec le ralliement du second au premier, n'échappe pas à cette triste règle. Après avoir retiré sa candidature élyséenne, l’écolo avait rejoint le vainqueur de la primaire organisée par le PS. Jusque dans la Bérézina du premier tour de la présidentielle. Mais il ne le suivra pas dans son "mouvement du 1er juillet", ayant eu le sentiment d’avoir été manipulé et utilisé par le désormais ex-socialiste.

    Lire la suite
    __________________
    __________________