Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2019

Fondation Jean Jaurès - Enquête électorale française 2019 : vague 3

Derrière une apparente stabilité des intentions de vote pour les élections européennes au niveau global, elles ne le sont pas forcément si l’on si penche plus en détail : entre un tiers et un quart des électeurs potentiels des Républicains, de La République en marche ou du Rassemblement national ont modifié leur choix depuis mars. C’est l’un des enseignements du troisième volet de notre vague 2019 de l’« Enquête électorale française », en partenariat avec le Cevipof, Le Monde et Ipsos Sopra Steria.

L’intérêt majeur de l’enquête réalisée par Ipsos-Sopra Steria, pour le Cevipof, Le Monde et la Fondation Jean-Jaurès, est qu’il s’agit d’un panel : les mêmes personnes sont interrogées durant toute la campagne ce qui permet d’identifier les « changeurs », c’est-à-dire ceux qui quittent un candidat pour aller vers un autre ou qui passent de la mobilisation à la démobilisation

Lire la suite
__________________
__________________

08:26 Publié dans Sondages | Tags : europeennes | Lien permanent

15/04/2019

PlacedelaSanté Europe : intervention de Raphaël Glucksmann

Plusieurs candidats têtes de liste aux élections européennes sont venus présenter leur programme santé et protection sociale lors du Rendez-vous Place de la Santé Europe organisé par la Mutualité Française, le 11 avril à Paris. Retrouvez l'intervention de Raphaël Glucksmann du Parti Socialiste et Place publique, venu répondre aux questions de Rebecca Fitoussi et Anais Ginori.

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : glucksmann, olace publique, europeennes | Lien permanent

04/04/2019

L'actualité des socialistes du 22 au 28 mars

EUROPENNES

Atlantico,  Ifop, Jérôme Fourquet, Christophe Bouillaud - Et la majorité au sein du Parlement européen serait détenue par… ? Le sondage européen sur les différentes dynamiques électorales à l’oeuvre au sein de l’UE

Raphaël Glucksmann : la liste PS-Place publique n'est "pas seulement une liste de bobos parisiens"

Tête de liste Place publique-PS aux élections européennes, Raphaël Glucksmann a défendu son projet dimanche au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro. L'essayiste de gauche a prôné une refondation de son camp qui a, selon lui, "délaissé les classes populaires".

Il incarne une partie de la gauche aux élections européennes. L'essayiste Raphaël Glucksmann, devenu à 39 ans la tête de liste de son mouvement, Place publique, ainsi que celle du Parti socialiste pour le scrutin de mai 2019, a défendu dimanche sa vision de la refondation de la gauche lors du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

LCI - Le Grand Jury - replay du dimanche 24 mars 2019 avec Raphaël Glucksmann

LCI - SONDAGE EXCLUSIF - Européennes : LaREM reste en tête devant le Rassemblement national

... Quant aux listes de gauche, elles sont désormais au coude-à-coude, la liste LFI (8%, en recule d'un point) étant talonnée par les listes PS-Place publique, désormais incarnée par Raphaël Glucksmann (7%, + 2 points) et EELV (7%, -1). 

L'Express - Retour vers le passé : Raphaël Glucksmann, itinéraire d'un libéral repenti

Depuis l'annonce de son alliance avec le Parti socialiste, le candidat aux européennes est attaqué pour ses convictions passées.

A gauche, à droite... Depuis qu'il a officialisé sa candidature aux élections européennes, Raphaël Glucksmann est au centre des attentions. Lui, fraîchement engagé dans l'arène politique aux côtés du Parti socialiste, qui prône depuis quatre mois le rassemblement de son camp, est désormais ciblé, attaqué sur ses convictions politiques. Le voilà décrit comme un libéral. Voire un ultralibéral. Un "sarkozyste". De quoi justifier une opposition à toute forme d'alliance.  

SONDAGES

Le JDD - Européennes : à deux mois du scrutin, le RN se rapproche d’En marche dans les sondages

INFOGRAPHIE - Le JDD dresse l’évolution de la moyenne des sondages des élections européennes. A deux mois du vote, les rapports de force restent stables, même si la liste RN soutenue par Marine Le Pen suit désormais de près celle de la majorité.

..... Intentions de vote de la liste PS-Place publique sur les trois derniers sondages : 5 à 7%. Nombre de sièges à partir de la moyenne actuelle : 6.

Le sondage Harris Interactive-Agence Epoka publié dimanche a particulièrement ravi la liste d’union portée par le PS et Place publique avec d’autres petits mouvements. Celle-ci était créditée de 7% d’intentions de vote (+2) - un niveau que les socialistes n’avaient plus atteint dans ces sondages depuis décembre - à égalité avec les écologistes et juste derrière les insoumis (8%). De quoi y voir un début de dynamique après rapprochement entre Olivier Faure et Raphaël Glucksmann? Le problème est que ce mouvement ne se confirme pas chez d’autres, comme le rolling de l’Ifop ou Ipsos.

CENSURE

Le Figaro - Isabelle Barbéris: «Eschyle censuré, ou quand la moralisation de l'art tourne au grotesque»

Une poignée de militants antiracistes ont empêché lundi 25 mars la représentation à la Sorbonne des Suppliantes d'Eschyle. Pour la spécialiste des arts du spectacle Isabelle Barbéris, cette polémique vise en réalité à rendre l'ensemble de la culture classique européenne suspecte de racisme.


Agrégée de Lettres modernes, ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay Saint-Cloud, Isabelle Barbéris est Maître de conférences en arts du spectacle à l'université Paris Diderot et chercheuse associée au CNRS. Elle est l'auteur aux PUF de L'art du politiquement correct.

DEMOCRATIE

Fondation Jean Jaurès - L’Observatoire de la démocratie 2019 : premiers enseignements

Comment les Français jugent-ils l’état de la démocratie dans le pays ? Quel bilan tirent-ils du « grand débat national » ? Quel rôle a joué le mouvement des « gilets jaunes » pour la démocratie ? Que proposent les citoyens pour résorber la fracture démocratique qui s’est faite jour fortement ces derniers mois ? Retrouvez les premiers résultats de la grande enquête que la Fondation Jean-Jaurès a menée, en partenariat avec l’Institut Viavoice et La Revue civique. Les suivants, sur la démocratie européenne, seront à découvrir la semaine prochaine.

Métropolitiques (mars 2017) - Loin des urnes. L’exclusion politique des classes populaires

À l’approche des scrutins présidentiels et parlementaires, la question de l’égalité d’accès au vote est de nouveau posée. En mesurant de façon exhaustive les différentes formes de non-participation électorale (nationalité, non-inscription et abstention), Camille Peugny met au jour l’ampleur de l’exclusion politique qui touche les classes populaires et souligne le rôle des collectifs de travail dans leur inégale politisation.

TRANSITION

Le vent se lève - 2. L’ingénieur : Yves Marignac | Les Armes de la Transition

Yves Marignac est porte-parole de l’association négaWatt, connue en France pour produire des scénarios techniques de transition vers la neutralité carbone. Ce collectif, largement composé d’ingénieurs, prône notamment la sobriété énergétique, via par exemple l’isolation des bâtiments, comme un levier prioritaire pour la transition, au même titre que les énergies renouvelables. Yves Marignac nous éclaire sur le rôle de l’ingénieur dans la transition écologique.

Le Vent se lève - 3. La juriste : Valérie Cabanes | Les Armes de la Transition

Valérie Cabanes est juriste en droit international, spécialisée sur les droits de l’Homme. Elle fait partie des premières personnes à populariser le terme d’écocide ainsi que d’autres concepts relatifs au droit de l’environnement. « Quand le politique n’est plus à même de protéger la planète, il faut se tourner vers les juges » répète-t-elle souvent. Co-fondatrice de l’ONG Notre affaire à tous qui attaque l’État français en justice pour inaction climatique, Valérie Cabanes nous éclaire sur le rôle potentiel d’un juriste dans le cadre de la transition écologique.

Le Vent se lève - 4. Le géopolitologue : Bastien Alex | Les Armes de la Transition

Bastien Alex est géopolitologue, chercheur et professeur à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques et dirige l’Observatoire Défense et Climat. Cet organisme fournit notamment des études au Ministère des Armèes sur les liens entre changement climatique, déstabilisation des sociétés et conséquences en terme de sécurité. Bastien Alex nous éclaire sur le rôle potentiel d’un géopolitologue dans le cadre de la transition écologique.

Le Vent se lève - 5. Le climatologue : Jean Jouzel | Les Armes de la Transition

Jean Jouzel est glaciologue-climatologue, pionnier dans l’étude du changement climatique. Il a été vice-président du groupe scientifique du GIEC (Groupe d’Expert Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) lorsque ce dernier a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2007. La liste de ses responsabilité est impressionnante. Il a plus récemment rejoint le Haut Conseil pour le Climat. Jean Jouzel nous éclaire sur le rôle précis d’un climatologue dans le cadre de la transition écologique.

HERITAGE

France Info - Le vrai du faux. 75% du patrimoine détenu en France l'est-il réellement par héritage ?

Victor Matet revient aujourd'hui sur une affirmation du Premier secrétaire du Parti socialiste concernant la part d'héritage dans le patrimoine des Français.

Mercredi 20 mars lors du débat organisé par BFM TV entre les six principaux dirigeants de partis, Olivier Faure, le patron du PS, a affirmé : "75% du patrimoine détenu en France l'est par héritage"

D'où vient cette affirmation ?

De Thomas Piketty, indique Olivier Faure. Thomas Piketty, c'est l'économiste spécialiste des inégalités sociales, proche de François Hollande et Ségolène Royal par le passé puis membre de l'équipe de Benoît Hamon lors de la dernière présidentielle.

RETRAITES

Mediapart - Profession: Haut Commissaire à la tromperie sociale Par Les Économistes Atterrés

Jean-Marie Harribey, membre du collectif d'animation des Economistes atterrés, dénonce les entourloupes de Jean-Paul Delevoye, Haut Commissaire à la réforme des retraites, prononcées ce jeudi 21 mars sur l'antenne de France Inter.
 
Le Haut Commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, était invité ce matin 21 mars sur France Inter. Il a lancé le printemps des entourloupes en fleurs. Pendant la semaine précédente, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, avait laissé entendre que le gouvernement réfléchissait pour reculer à nouveau l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans. Et elle avait argué que « je suis médecin, je vois que la durée de vie augmente d’année en année », affirmation fausse puisque l’espérance de vie plafonne depuis quelques années.

GLILETS JAUNES

Le Figaro - Les «gilets jaunes»: première révolte d'une société où les corps intermédiaires ont disparu?

Selon le philosophe Denis Maillard, auteur de Une colère française, ce qui a rendu possible les gilets jaunes (Editions de l'Observatoire, 2019), la crise des gilets jaunes, tout comme l'élection d'Emmanuel Macron, sont le symptôme d'une société sans corps intermédiaires. Il décrypte cette mutation récente, quoique déterminante, de la société française.
Par Denis Maillard est philosophe. Il vient de publier Une colère française, ce qui a rendu possible les gilets jaunes (Editions de l'observatoire, 2019).

LAICITE

Fondation Jean Jaurès - Les Français et la laïcité : état des lieux

Socle de notre cohésion nationale, la laïcité est pourtant un sujet qui suscite des controverses parfois explosives dans le pays, et des remous au sein même des familles politiques. Petit état des lieux de ce que pensent les Français, et plus spécifiquement les sympathisants de La République en marche, quand on leur parle de laïcité et d’une éventuelle modification de la loi de 1905.

La laïcité est l’un des socles de notre cohésion nationale, mais aussi un point de repère important pour les citoyens français, dans une époque où ces points de repère ont tendance à manquer, une époque où le « bougisme » permanent et l’individualisme créent des troubles, des questionnements, des tâtonnements.

Retrouvez l’enquête complète PDF, 2.15M

LOI SANTE

Le JDD - Projet de loi santé : 57 députés de gauche, dont Mélenchon et Rabault, interpellent le gouvernement

TRIBUNE - Dans le JDD, plus de cinquante députés des groupes Socialistes et apparentés, Gauche démocrate et républicaine (GDR) et La France insoumise (LFI) s'inquiètent du projet de loi santé préparé par le gouvernement.

USA

Le Vent se lève - Alexandria Ocasio-Cortez, l’élue socialiste qui dynamite la scène politique américaine

Plus jeune femme jamais élue au Congrès des États-Unis, bête noire de la droite conservatrice, égérie de la gauche progressiste et véritable épine dans le pied de l’establishment démocrate, Alexandria Ocasio-Cortez déchaîne les passions et bouscule la scène politique américaine. Portrait de la nouvelle star de la gauche radicale, par Politicoboy.

AGROCARBURANTS

Alternatives économiques- Agrocarburants : l’Europe décroche la palme

Pour rouler plus vert, l’Union européenne s’est mise à importer massivement de l’huile de palme. Elle a pris la mesure de ce scandale écologique, mais peine à faire marche arrière.

Un orang-outang enfermé dans une pompe à essence. Sur l’image, un slogan : « Pas d’huile de palme dans mon réservoir ! » La pétition lancée en novembre dernier par un collectif d’organisations non gouvernementales (ONG) européennes a fait mouche. A ce jour, plus de 652 000 Européens l’ont signée et de nombreux automobilistes ont découvert qu’en faisant leur plein, ils contribuaient à détruire la forêt tropicale. L’Union est en effet le second importateur mondial d’huile de palme et la moitié de ces importations sont incorporées dans le gazole.

 

 

03/04/2019

France Inter - Européennes : “Il y aura toujours des ronchons”, répond le patron du PS à François Hollande

Alors que l’ancien président François Hollande s’inquiète de voir des non-socialistes sur la liste du parti aux Européennes, Olivier Faure lui répond : “Il y aura toujours des gens qui considèrent qu’il faut faire comme avant, sauf qu’on sait ce que ça donne”.

Invité de France Inter mardi matin, l’ancien président François Hollande s’étonnait de voir la campagne du parti qu'il a dirigé pendant 11 ans s’éloigner du socialisme (“Je vote toujours pour les socialistes mais encore faut-il qu’il y en ait”). En effet, la liste du Parti socialiste sera emmenée en deuxième position par la socialiste Sylvie Guillaume, vice-présidente sortante du Parlement européen, mais en première position par Raphaël Glucksmann, tête de liste, venu de Place publique et non socialiste “du cru”.

Lire la suite
________________
________________

18/03/2019

Paul Jorion - Raphaël Glucksmann : "Si tu le bâtis, ils viendront !"

11:50 Publié dans Vidéo | Tags : jorion, glucksmann, europeennes | Lien permanent

07/03/2019

L'actualité des socialistes du 22 au 28 février

Les temps forts de la semaine : le sondage Cevipof/Le Monde/ Fondation Jean Jaurès confirme s'il en était besoin les prévisions catastrophiques pour la gauche aux Européennes ; Jean Gadrey propose une fiscalité plus juste en supprimant notamment le quotient familial et en rendant la CSG progressive ; Bruno Cautrès propose une analyse des fractures territoriales à partir du Baromètre des territoires.

EUROPEENNES

Fondation Jean Jaurès - Enquête électorale française 2019

Quel intérêt ont les Français pour les élections européennes ? Quel est le dernier état du rapport de forces avec ces élections ? Quel regard portent les Français sur le bilan à mi-mandat d’Emmanuel Macron ? En partenariat avec le Cevipof, Le Monde et Ipsos Sopra Steria, la Fondation Jean-Jaurès présente le volet 2019 de l’« Enquête électorale française », riche d’enseignements grâce à son dispositif inédit et son échantillon de plus de 10 000 Français.

Cette enquête laisse présager un faible niveau de participation et montre la très forte indécision des électeurs, à trois mois du scrutin du 26 mai. Les 10 002 personnes ont été interrogées sur différents sujets :

  • les élections européennes (intérêt ; participation ; intentions de vote ; sûreté du choix ; motivations du vote ; attachement à l’Union européenne) ; 
  • le mouvement des « gilets jaunes » et le référendum post-grand débat national ; 
  • le bilan d’Emmanuel Macron ; 
  • leur état d’esprit.

Public Sénat - A trois mois des européennes, l'union en panne à gauche

Chacun dans son couloir, pour le meilleur et pour le pire: à trois mois des européennes, plus grand monde ne semble croire à une...

Chacun dans son couloir, pour le meilleur et pour le pire: à trois mois des européennes, plus grand monde ne semble croire à une union des forces de la gauche non-mélenchoniste, même si le PS se laisse jusqu'au 16 mars pour trancher.

Benoît Hamon, fondateur de Générations, avait lancé le 8 février l'idée d'une "votation citoyenne" permettant d'unir les formations politiques se partageant cet espace, laissant jusqu'au 22 février aux partis pour lui répondre.

Las, pour l'ancien candidat PS à la présidentielle, l'idée a fait long feu, seuls Nouvelle Donne, les Radicaux de gauche et le MDP se montrant intéressés.

GILETS JAUNES

Fondation Jean Jaurès - Les Français face aux gilets jaunes : état des lieux

En dépit d’un quatorzième samedi de mobilisation des « gilets jaunes » entaché par les insultes antisémites proférées à l’encontre du philosophe Alain Finkielkraut en marge du cortège parisien, les opinions positives à l’égard du mouvement débuté en novembre 2018 semblent ne connaître qu’une très faible décrue. David Nguyen, directeur conseil au pôle « Opinion et stratégies d’entreprise » à l’Ifop, livre son analyse.

Interrogés les 18 et 19 février 2019, les Français sont 23 % à « soutenir » les « gilets jaunes » (-1 point depuis le 14 février) et 27 % à « avoir de la sympathie » (+1 point). Au total, les opinions positives restent parfaitement stables et continuent de concerner un Français sur deux. Le total soutien/sympathie reste particulièrement prononcé parmi les sympathisants de La France insoumise (77 %) et du Rassemblement national (74 %), contrairement aux Français proches du Parti socialiste (54 %) et surtout des Républicains (35 %) et de La République en marche (9 %). Dans le même temps, la part de Français souhaitant la fin de la mobilisation des « gilets jaunes » progresse de 2 points en quelques jours pour atteindre 54 % de la population.

Fondation Jean Jaurès - La « playlist » des gilets jaunes : l’univers culturel fragmenté de la France populaire

Plusieurs analyses ont rendu compte très tôt de l’homogénéité culturelle de la population qui participe aux manifestations et aux blocages des « gilets jaunes ». Jean-Laurent Cassely et Jérôme Fourquet nous plongent dans la « playlist » musicale, cinématographique et humoristique des « gilets jaunes », qui fait référence à la « France qui galère », éloignée de la culture dite « légitime ». 

FISCALITE

Observatoire des inégalités - Que serait une fiscalité (plus) juste dès 2019 ?

Des niches fiscales à la taxe carbone en passant par la fiscalité des revenus et du patrimoine, quelles sont les mesures concrètes qui pourraient rendre la fiscalité plus juste ? Les propositions de Jean Gadrey, professeur honoraire d’économie à l’Université de Lille.

Commençons par un rappel. La redistribution publique des revenus et d’autres ressources consiste à prélever des montants d’argent à certains (recettes fiscales) pour ensuite les dépenser (dépenses publiques). Ces deux volets influent sur les inégalités. D’abord, les « prélèvements » sont-ils justes, tiennent-ils compte des « capacités contributives », prélève-t-on proportionnellement plus sur les plus riches (c’est ce qu’on appelle alors la progressivité), suffisamment sur les entreprises par rapport aux ménages, etc. ? Ensuite, les dépenses publiques ont-elles un effet de réduction des inégalités, qu’il s’agisse des services publics (qui ont joué dans le passé un rôle positif majeur) ou des dépenses sociales (minima sociaux, allocations diverses, dépenses pour le chômage, etc.) ? Dans ce texte, on ne parlera de justice fiscale que pour le premier volet : celui des prélèvements, essentiellement les impôts et les cotisations sociales. Mais c’est dans le domaine des impôts bien plus que dans celui des cotisations sociales que des injustices sont généralement dénoncées.

SERVICES PUBLICS

La Vie des idées - Le crépuscule des services publics

La détérioration des services publics suit partout un même protocole : la Poste, la SNCF, la RATP, les hôpitaux justifient les réformes en cours de la même manière, avec les mêmes effets ravageurs. En pistant les étapes de ces procédures, cet essai s’interroge sur un autre aiguillage.

Les Gilets jaunes réclament à la fois un allègement fiscal et le maintien de leurs services publics. Emmanuel Macron dans ses questions aux Français n’a pas manqué de souligner le paradoxe : « Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ? À l’inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ? » Les services publics sont variés (transport SNCF, écoles, bureaux de poste, hôpitaux) et habituellement analysés de manière séparée par les chercheurs, mais il vaut la peine de les étudier comme un ensemble car la dégradation des services publics dont se plaignent les usagers suit un mécanisme relativement similaire d’un monde à l’autre.

DIVIDENDES

La Tribune - Dividendes : record au niveau mondial à 1.370 milliards de dollars

Les dividendes versés aux actionnaires dans le monde ont atteint un record en 2018 à 1.211 milliards d'euros, selon l’étude annuelle de la société de gestion américano-britannique Janus Henderson. La hausse devrait être moins forte cette année et atteindre 3,3% à 1.414 milliards de dollars, dans un contexte de ralentissement économique mondial.

GENERAL ELECTRIC

Le Vent se lève - Alstom – General Electric, une affaire d’État ?

Le 17 janvier 2019, le député LR Olivier Marleix a saisi le parquet de Paris sur l’affaire Alstom – Generel Electric (GE), au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale. Cet article oblige toute autorité constituée ou tout fonctionnaire à informer la justice d’un crime ou d’un délit porté à sa connaissance. Mais le député d’Eure-et-Loir, ancien président de la commission d’enquête parlementaire sur les décisions de l’État en matière de politique industrielle, va plus loin et vise directement Emmanuel Macron dans ce dossier, alors secrétaire général adjoint à la présidence de la République. Entretien avec David Gendreau et Alexandre Leraître, réalisateurs du documentaire « Guerre fantôme, la vente d’Alstom à General Electric ». 

INEGALITES

Observatoire des inégalités - Les 10 % les plus aisés captent près du quart des revenus

Les 10 % des Français les plus riches captent près d’un quart de la masse globale des revenus après impôts et prestations sociales. C’est presque sept fois plus que les 10 % les plus pauvres.

Si l’on découpe la population en dix tranches égales de 10 %, le dixième le plus riche récupère près du quart (23,8 %) de la masse des revenus des ménages de l’année 2016, après impôts et prestations sociales, selon l’Insee. Dit autrement il reçoit à peu près 2,4 fois plus que ce qu’ils devraient obtenir si la répartition était équitable (23,8 % divisés par 10 %). À l’autre extrémité de l’échelle des revenus, les 10 % les plus pauvres perçoivent 2,9 % de l’ensemble des revenus, soit trois fois moins que leur part dans la population. Le « gâteau des revenus » est loin d’être tranché de façon équitable. Sauf pour les trois tranches situées entre les 50 % et les 80 % qui reçoivent en revenus environ ce qu’ils pèsent dans la population.

TERRITOIRES

The Conversation (Bruno Cautrès) Fractures territoriales et sociales : portrait d’une France en morceaux

.... En croisant entre elles des données portant sur le lien social, le sentiment de justice sociale, l’évaluation de sa vie personnelle, de son cadre de vie, de son habitat et de son accès aux infrastructures, etc., le Baromètre des Territoires interroge le rapport des Français à leur territoire. La France d’aujourd’hui est-elle une mosaïque de territoires qui s’opposent ou est-elle composée d’une pluralité de situations socio-économiques qui transcendent d’éventuelles fractures territoriales ? Quel jugement portent les Français sur le territoire où ils vivent ? Est-il un lieu où l’on peut réaliser son projet de vie ou, au contraire, un lieu où l’on est assigné à résidence ?

LE PEUPLE

Le Vent se lève - Quel modèle de souveraineté populaire pour une politique d’émancipation ?

Tout le monde parle aujourd’hui de « souveraineté du peuple ». Du Rassemblement National à la France Insoumise, chacun invoque le retour au peuple souverain comme remède aux crises politiques que traversent les nations européennes. Marine le Pen avait pour slogan « au nom du peuple » et Jean-Luc Mélenchon « la force du peuple ». Tandis que le populisme de droite se veut être « le cri des peuples européens qui ne veulent pas mourir » et se constitue de manière identitaire et xénophobe, le populisme de gauche construit sa frontière en faisant jouer le « peuple » contre les « élites » et en revendiquant les principes démocratiques d’égalité et de souveraineté du peuple.

PS

Composer un équipage de jeunes et de seniors, d’hommes et de femmes, avec ou sans handicap et participer à des courses de voile contre des équipes professionnelles, quelle drôle d’idée ! Une équipe de David peut-elle affronter sans se ridiculiser des équipes de Goliath ?

Le sport de haut niveau est synonyme de performance. Il est souvent pris dans les séminaires de team building comme une source d’inspiration pour la cohésion d’une équipe. Mais on oublie souvent que ces équipes, taillées pour la performance, sont le fruit d’un processus très sélectif conduisant généralement à une grande homogénéité des profils. L’homogénéité des équipes est la voie royale pour atteindre la performance, mais une équipe hétéroclite n’a-t-elle vraiment aucune chance de faire bonne figure ?

USA

Le Vent se lève - Qui sont les socialistes démocrates d’Amérique ?

Les élections de mi-mandat sont une victoire pour « l’aile gauche » du parti démocrate, dont douze membres sont élus à la chambre des représentants. Derrière celles et ceux qui incarnent cette victoire, se trouve une organisation politique dénommée Democratic Socialists of America, un mouvement qui prend de l’ampleur au sein d’une société dont les esprits furent durablement marqués par le maccarthysme.

Le 7 novembre 2018, la commission nationale politique des socialistes démocrates d’Amérique (DSA) se félicitait des résultats des élections de mi-mandat dans les termes suivants : « Hier, les socialistes démocratiques ont combattu et gagné des campagnes électorales inspirantes à travers le pays, représentant la renaissance du mouvement socialiste américain après des générations en retraite. »

04/03/2019

Francetvinfo - POINT DE VUE. Pourquoi EELV, le PS et Génération.s doivent s'unir pour les européennes

Proximité européenne, politique, idéologique, sociologique... Pour Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, rien ne justifie la désunion des socialistes et des écologistes en vue du scrutin du 26 mai.

Qu'est-ce qui justifie qu'Europe Ecologie-Les Verts, le Parti socialiste et le mouvement Génération.s de Benoît Hamon abordent les élections européennes du 26 mai plus désunis que jamais ? Pour Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, la réponse semble claire : rien, à l'exception des postures politiciennes des responsables de ces trois partis de gauche. Dans un point de vue publié sur franceinfo, il donne ainsi raison à l'essayiste Raphaël Glucksmann, qui plaide depuis des mois en faveur d'une union des gauches. Il s'exprime ici librement.

Lire la suite
________________
________________

28/02/2019

L'actualité des socialistes du 15 au 21 février

Les temps forts de cette semaine dans la presse et sur le Web : Loïc Blondiaux, Frédéric Sawicki et quelques autres politistes font des propositions de Référendum d'initiative citoyenne (le RIC des gilets jaunes) à partir d'une analyse d'expérience tentées dans de nombreux pays. Lennu Benbara (Le vent se lève) s'entetient de l'Europe avec le grand économiste Michel Aglietta. Louis Maurin, directeur de l'Observatoire des Inégalités présente son point de vue sur "qui sont les privilégiés en France ,", c'est décoiffant !

PS

Regards, Gaël Brustier - Parti socialiste : la maison des destins croisés

Après Hollande, avec Macron, les socialistes ont complètement perdu le Nord. C’est comme si plus personne dans la maison PS n’était capable de trancher sur la ligne à adopter : la social-démocratie ou le libéralisme ?

Le Parti socialiste, (re)fondé en 1971 par François Mitterrand, allié à la droite et à la gauche de ce parti, contre un centre qui lui résistait en vain, a porté au pouvoir avec le présidence Hollande des idées en phase avec le consensus doctrinal de l’Union européenne et un personnel politique davantage soucieux de plaire aux milieux dirigeants de l’économie globalisée qu’à la base électorale historique de la gauche..

EUROPENNES

Libé - A gauche, tous pour rien plutôt qu’un pour tous

Malgré la main tendue de Place publique et moult discussions, chacun reste dans son couloir.

On tourne en rond : la gauche vend du rêve à ses militants, aux gratte-papier et aux curieux. Alors que le mois de mai et les élections européennes approchent, elle se tient droite et parle à voix haute d’une grande et belle union entre les rouges, les roses et les verts. Elle met en scène des réunions, des idées extraordinaires, organise de grands meetings. Elle affiche son plus beau sourire à chaque fois qu’elle croise un flash. Pour convaincre les égarés et les déçus, la gauche s’amuse à faire peur aussi.

INEGALITES

Observatoire des inégalités - Qui sont les privilégiés en France ?

La dénonciation des « élites » est une façon de dissimuler habilement les privilèges dont dispose une frange beaucoup plus large de la population qui vit à l’abri de la crise. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Qui sont les privilégiés dans la France contemporaine ? Vouloir régler la question des inégalités en s’en prenant à l’élite du pouvoir économique et politique arrange les couches favorisées. Corriger les dérives de quelques-uns, situés tout en haut de la hiérarchie sociale est une bonne méthode pour ne rien changer au fond du système qui produit les inégalités. Les super-riches ont amassé beaucoup d’argent ces dernières années, mais notre pays reste marqué par des privilèges dont dispose une fraction bien plus large de la population. Ceci alimente le ressentiment des catégories populaires et des tensions sociales qui s’expriment dans les urnes ou sur les ronds-points.

RIC

Terra Nova - Le Référendum d'Initiative Citoyenne Délibératif Par Loïc Blondiaux , Marie-Anne Cohendet, Marine Fleury, Bastien François, Jérôme Lang, Jean-François Laslier, Thierry Pech, Quentin Sauzay, Frédéric Sawicki, le 18/02/2019

Le Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC) répond au désir des citoyens d'être plus souvent consultés en leur donnant non seulement le choix des réponses, mais aussi celui des questions. Les risques associés à cette procédure sont cependant nombreux : affaiblissement des élus, manque de délibération, forte exposition aux manoeuvres démagogiques... Pour tirer les bénéfices démocratique du Ric et en maîtriser autant que possible les risques, Terra Nova a exploré les solutions adaptées à l'étranger par les pays qui pratiquent ce type de procédures. Parmi les nombreux enseignements de cette exploration, nous mettons en exergue une proposition inédite en France : un RIC "délibératif" combinant étroitement démocratie directe et démocratie participative.

L'EURO

Le Vent se lève - « Ce qui fait le lien social, c’est l’euro » – Entretien avec Michel Aglietta et Nicolas Leron

Michel Aglietta et Nicolas Leron ont publié en 2017 La double démocratie, qui aborde les impasses de la construction européenne et ses défaillances politiques. Loin d’appréhender l’enjeu dans des termes purement techniques, ils en reviennent à une véritable économie politique européenne. À partir d’une analyse fine des problèmes liés à la zone euro et à l’absence d’une Europe politique, ils formulent des propositions afin de sortir par le haut de cette crise en établissant un système de double démocratie, qui n’irait pas à l’encontre de la souveraineté des États. Deux ans plus tard, et à l’approche des élections européennes, nous avons souhaité les interroger sur la pertinence d’une telle approche, alors que la crise européenne s’approfondit. Entretien réalisé par Lenny Benbara. Retranscrit par Anne Wix.

ADIEU A SOLFERINO

Le Monde - « L’Adieu à Solférino » : des souvenirs plein les cartons

Grégoire Biseau et Cyril Leuthy ont suivi le déménagement du siège historique du Parti socialiste.

Déménager est rarement anodin. En quittant un lieu dans lequel on a vécu ou travaillé longtemps, on laisse des souvenirs, on s’interroge sur l’avenir, on réalise le temps qui passe. Tourné en septembre 2018 à l’intérieur et dans la cour du bel hôtel particulier de la rue de Solférino, dans le très bourgeois 7e arrondissement parisien, siège historique du Parti socialiste français depuis 1981, ce documentaire raconte, à travers le déménagement du PS des beaux quartiers de la capitale à la proche banlieue encore populaire (Ivry-sur-Seine) et les nombreux témoins interrogés, une époque mouvementée de l’histoire politique française

En replay sur Public Sénat (91min)

MONDE OUVRIER

La Vie des idées - e monde ouvrier entre rêve et pratiques de lutte

Le monde ouvrier est un continent oublié et quasiment disparu. Les frontières de classes ont été remplacées au profit de nouvelles catégorisations où le terme de peuple remplace les groupes sociaux déterminés. Le mythe prométhéen de basculement du monde s’est lui aussi estompé. Remontant la pente de cet oubli, deux ouvrages synthétiques permettent cependant de retrouver la trace de ces catégories dont le souvenir s'efface. Le premier se penche sur la création du rêve ouvrier, alors que le second analyse les conséquences concrètes de son effacement pour le monde du travail.

TRANSITION ECOLOGIQUE

Terra Nova - Pour une fiscalité écologique et équitable : de la nécessité de créer une "Prime de transition écologique"

La charge des dépenses d'énergie s'est alourdie pour les ménages ces derniers mois, au point de provoquer un mécontentement croissant et un débat politique sur le malaise des ménages modestes. Le signal prix doit inciter les consommateurs à adopter progressivement des habitudes plus économes en énergie. Mais, outre les changements de comportement, baisser sa consommation d'énergie requiert souvent des investissements pour changer de système de chauffage, isoler sa maison, changer de voiture si l’on n’a pas accès aux transports publics... que les ménages modestes sont rarement à même de financer. Comment éviter que ces derniers soient confrontés à la double peine de devoir payer plus cher une énergie plus difficile à économiser, au moins à court-terme ? Ne nous trompons pas de débat : la hausse de la fiscalité écologique est nécessaire pour inciter au changement des comportements de tous. Mais afin de ne pas entraîner une baisse du niveau de vie des ménages modestes, elle doit être accompagnée de mesures de redistribution pour que la répartition des efforts soit plus juste et mieux acceptée. Nous proposons donc la création dans cette note, d'une "Prime de Transition Ecologique".

CHOMAGE

Observatoire des inégalités - Le taux de chômage selon le diplôme et l’âge

Le taux de chômage des non-diplômés est quatre fois supérieur à celui des diplômés d’un niveau supérieur à bac + 2. Le diplôme est plus que jamais un atout pour accéder à l’emploi.

Le taux de chômage des non-diplômés est près de quatre fois plus élevé que celui des personnes qui disposent d’un diplôme supérieur à bac + 2 en 2017 [1], et trois fois plus élevé que pour ceux qui ont un diplôme de niveau bac + 2. On compte 5 % de chômeurs chez les détenteurs d’un diplôme supérieur à bac + 2, contre 18,3 % chez les non-diplômés. Le diplôme demeure une arme essentielle dans l’univers professionnel, que ce soit pour entrer sur le marché du travail ou pour y progresser ensuite.

GILETS JAUNES

Telos - Jeunesse et Gilets jaunes

La quasi absence des vingtenaires, en particulier des étudiants, dans le mouvement des Gilets jaunes, ne manque pas de frapper. Certes, ils lui manifestent leur sympathie[1]. Mais ils étaient peu nombreux sur les ronds-points et dans l’effervescence des sites Gilets jaunes, la France en colère ou la France énervée on repère surtout des catégories plus âgées, actives ou retraitées[2]. Le livre d’Anne Muxel, Politiquement jeune (L’Aube, 2018), qui brosse un portrait minutieux de la nouvelle génération, permet d’engager une réflexion sur cette désertion.

PENSIONS

OFCE - Pensions de réversion : pour une réforme unificatrice par Henri Sterdyniak

Dans son dernier Policy Brief (n° 51-2019) l’OFCE analyse la réglementation des pensions de réversion et soumet quelques pistes de réforme. Le texte complet est téléchargeable ici.

Les pensions de réversion constituent un élément important du système français de retraite. En 2016, elles ont représenté 36,3 milliards d’euros, soit 12% des pensions de vieillesse, 1,6 % du PIB. Les écarts de durée de vie et d’âge au mariage font que 89 % des bénéficiaires sont des femmes. La question des pensions de réversion est donc liée à celles des inégalités femmes/hommes de niveau de retraite. Les pensions de réversion font passer les retraites des femmes de 58 à 71% de celles des hommes. Elles apparaissent indispensables puisqu’elles permettent aux veuves de conserver un niveau de vie satisfaisant. Elles peuvent être considérées comme la survivance d’un modèle patriarcal périmé, mais elles sont aussi une composante logique du caractère familial du système socio-fiscal français.

LOL

L'Aurore - L’hommage du LOL à la vertu ?

Dans notre texte manifeste La République que nous voulons, nous exprimions à la fois notre attachement et nos inquiétudes sur la liberté d’expression et d’information, compte tenu des bouleversements induits par la révolution numérique et l’avènement des réseaux sociaux. C'est pourquoi nous considérons avec sérieux et inquiétude cette affaire de la « Ligue du LOL ».

  Elle est tout sauf anecdotique : elle dit quelque chose de la façon dont se fabrique l'opinion publique de nos jours, de la pression de tous les instants qui s'exerce sur les acteurs de la communication, en particulier les aspirants-journalistes, pour faire du clic par tout moyen, et parfois à n'importe quel prix. Cette affaire dit aussi quelque chose du puritanisme et de l'hypocrisie de notre époque.

  C'est pourquoi nous publions ce texte collectif : pour analyser et comprendre ce que cette affaire révèle et met en jeu, au-delà des dérapages d'une bande de copains ivres de leur pouvoir nouveau, et des séductions piégeuses du petit monde de l'Oiseau Bleu.

26/01/2019

France Inter - Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste

17/12/2018

Européennes : le PS va oeuvrer "de toutes ses forces" au rassemblement à gauche

Le premier secrétaire du PS Olivier Faure veut participer à créer "l'unité de la gauche et des écologistes".  

Le PS doit "contribuer de toutes (ses) forces à l'unité de la gauche et des écologistes" en vue des européennes de mai 2019, a affirmé le premier secrétaire du PS Olivier Faure en conclusion d'un Conseil national du parti à Paris.

Olivier Faure se rendra à l'invitation de Place Publique. Alors que "la gauche est fragmentée comme jamais", il est "de notre responsabilité de contribuer de toutes nos forces (...) à l'unité de la gauche et des écologistes", a-t-il déclaré. C'est "pour cette raison" que le député a "compris la démarche de Ségolène Royal qui ne souhaite pas être la candidate du seul parti socialiste mais d'un rassemblement plus vaste". Et c'est aussi pour cette raison qu'il se "rendra à l'invitation de Place publique, le 20 décembre", a-t-il indiqué.

Lire la suite
____________________
____________________

Le Monde - Européennes 2019 : le PS veut travailler sur le « rassemblement » d’une gauche « fragmentée comme jamais »

Alors que la gauche part divisée aux élections de mai 2019, le premier secrétaire du PS appelle à former une liste d’union. Une mission toutefois « difficile, peut-être même impossible à ce stade ».

Le Parti socialiste fait le choix du rassemblement. A près de cinq mois des élections européennes, la formation se dit prête à chercher l’union avec les autres partis de gauche (hors La France insoumise, LFI) pour faire liste commune. Samedi 15 décembre, en clôture d’un conseil national, le parlement du PS, le premier secrétaire, Olivier Faure, a estimé qu’il était de la « responsabilité » du parti « de contribuer de toutes [ses] forces » à cette unité.