Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2017

Une trahison française | Interview | Waleed Al-Husseini

17:52 Publié dans Vidéo | Tags : waleed al-husseini | Lien permanent

Lyon Mag - Un tsunami, disent-ils ?

Les scores des candidats En marche dans les 14 circo du Rhône sont assez décevants.

A part, peut-être, ceux de Thomas Gassilloud  - qui a fait 3000 voix de plus que le score de Macron dans la 10ème circonscription (Craponne et Sainte-Foy-l’Argentière) et Blandine Brocard qui en a fait 2000 de plus dans la 5ème (autour de Caluire), tous les autres candidats En Marche ont perdu des voix par rapport au score - déjà assez peu élevé - que le Président de la République a réalisé  dans les 12 circonscriptions restantes du Rhône au 1er tour des élections présidentielle le 23 avril dernier.

Lire la suite
________________
________________

Patrick Mennucci : "ce n'est pas la fin du Parti socialiste"

L'Obs - Parti socialiste : entre marginalisation et refondation

Après la déroute des législatives, "les sociaux-démocrates français doivent écourter leur phase de lamentation, et s’attaquer sans perdre de temps à la refondation de leur parti. Car, tôt ou tard, la crise du macronisme surviendra. Par Henri Weber, directeur des études européennes du Parti socialiste.

Lire la suite
___________________
___________________

"Allo ? C’est le citoyen Bayrou… " - Le Billet de Sophia Aram

09:38 Publié dans Vidéo | Tags : byrou, aram, politique, actualite, modem | Lien permanent

L'Edito politique du 12/06/2017 Annick Lepetit

Le Figaro - Menacé de disparaître, le PS tente de contenir les règlements de comptes

Au lendemain d'une défaite électorale sans précédent, la direction du parti reporte à plus tard la question du bilan du quinquennat.

Les lendemains de défaite électorale ? La routine pour le Parti socialiste. Lundi matin, après la déroute historique essuyée au premier tour des élections législatives, quelques chefs à plumes convergeaient comme d'habitude vers le 10, rue de Solferino, le pas lourd. «Vous venez voir mourir la bête ? Elle n'est pas morte ! Du moins, pas encore !», plaisante Emmanuel Maurel, député européen. «C'est sympa de venir aux enterrements !», s'exclame tout de go Benjamin Lucas, président du mouvement des Jeunes Socialistes. L'ancienne ministre Laurence Rossignol apparaît vers 10 heures. Interrogée sur l'avenir du parti, l'ex-sénatrice s'agace vite des «questions d'appareil » qui appartiennent «au vieux monde ».

Lire la suite
_________________
_________________

12/06/2017

Europe 1 - La future loi antiterroriste soulève une fronde

Les opposants politiques, mais aussi les autorités judiciaires, fustigent le projet de loi qui doit être présenté en Conseil des ministres le 21 juin. Le gouvernement tente de déminer. 

Les critiques pleuvent sur le gouvernement depuis la divulgation, jeudi, des dispositions prévues dans un avant-projet de loi antiterroriste, qui vise à transposer certaines mesures de l'état d'urgence dans le droit commun. Si Edouard Philippe, le Premier ministre, a tenté de déminer la situation vendredi en assurant que le gouvernement n’avait pas l’intention d’instaurer un état d’urgence permanent, le débat est loin d’être clos.

Lire la suite
_________________
_________________

Débâcle du Parti socialiste : Jean-Christophe Cambadélis "est le synonyme de l'absence de renouvellement et des erreurs de notre parti"

Michèle Delaunay, ex-ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'autonomie, a appelé, lundi sur franceinfo, au départ du premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, et Bernard Cazeneuve à prendre la tête du PS.

Sur franceinfo lundi 12 juin, l'ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'autonomie dans les gouvernements socialistes de mai 2012 à mars 2014, attribue sa défaite aux "hamono-écologistes qui se sont ligués" pour la faire perdre. Pour Michèle Delaunay, le PS n'est pas mort. Il peut se "reconstruire", mais sans Jean-Christophe Cambadélis.

Lire la suite
___________________
___________________

Le Figaro - Luc Rouban : « Derrière l'illusion du renouvellement, on se dirige vers une Assemblée élitiste»

Si les élections législatives annoncent une majorité parlementaire LREM confortable pour Emmanuel Macron, Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS (Cévipof), estime que la représentation nationale présente un risque de décalage face aux attentes réelles du pays. Le spectre d'une législature élitiste se dessine. Explications.


Directeur de recherches au CNRS-Cevipof, Luc Rouban est aussi l'auteur de Quel avenir dans la fonction publique? (éd. la Documentation Française, 2017). L'enquête de Luc Rouban intitulée «Le profil des candidats investis par La République En Marche: un renouveau limité» est consultable sur le site du Cévipof.

Lire la suite
__________________
__________________

20:45 Publié dans Analyses | Tags : rouban, en marche, lrem | Lien permanent

Quand Theresa May découvre le communautarisme, le Guardian garde les yeux fermés…

Après l’attentat perpétré au cœur de Londres ce samedi 3 juin, la Première ministre britannique Theresa May ne s’est pas contentée de répéter qu’« assez c’est assez », formule de circonstance qui ne mange pas de pain. Non seulement elle a ciblé les services de sécurité, mais elle a mis les pieds dans le porridge en dénonçant le communautarisme, principe pourtant considéré comme une institution de l’autre côté de la Manche.

Lire la suite
__________________
__________________

Brice Teinturier et Jacques Lévy répondent aux questions de Patrick Cohen sur France Inter


Brice Teinturier et Jacques Lévy répondent aux... par franceinter

Le Monde - Législatives 2017 : le « dégagisme » se confirme-t-il ?

Premier tour des élections législatives – Réaction de Julien Dray (France 2)