Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2021

Proposition de loi IVG - Marie-Noëlle Battistel

21:00 Publié dans Vidéo | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Handicap : un manque indigne de données

Points de vue 16 février 2021

L’État français produit trop peu et trop rarement de données statistiques sur les personnes en situation de handicap. Un manquement indigne dénoncé par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités et Pascale Ribes, présidente d’APF France Handicap.

La France est pleine de bonnes intentions vis-à-vis des personnes en situation de handicap, « des citoyens qui ont droit à une vie de dignité, une vie de liberté, une vie comme les autres au milieu des autres », comme le soulignait le président de la République le 11 février 2020. Que sait-on au fond de ces personnes dont le nombre approche six millions, si l’on ne prend en compte que les 15-64 ans [1] ? Et que sait-on des inégalités qu’elles subissent tous les jours par rapport au reste de la population ? Comme souvent dans notre pays, le contraste est immense entre les discours généreux et les moyens que l’on se donne pour connaître réellement les faits.

Lire la suite
___________________
___________________

00:05 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalites | Lien permanent

23/02/2021

Minimum jeunesse - Intervention de Boris Vallaud

21:00 Publié dans Vidéo | Tags : vallaud, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

L'exubérance des bourses menacée par la relance américaine : explication [Olivier Passet]

La reprise américaine, dans le sillage de la relance de Joe Biden, pourrait bien sonner le glas de l'exubérance boursière que connaît l'économie américaine depuis la crise de 2008.  Le  résultat semble paradoxal en première analyse. [...]

17:32 Publié dans Vidéo | Tags : passet | Lien permanent

RTBF - Coronavirus : Les lieux culturels sont les lieux publics où le risque de contamination est le plus faible, selon une étude allemande

Dans une nouvelle étude, l’Institut Hermann-Rietschel de Berlin s’est employé à quantifier et comparer les risques de contamination par aérosols (microgouttelettes en suspension dans l’air) dans les différents lieux publics. Ses conclusions sont édifiantes : les théâtres, salles de concert et musées respectant les consignes sanitaires habituelles apparaissent comme les lieux les plus sûrs de la liste. À titre de comparaison, même avec port du masque, le risque est double dans les supermarchés, triple dans les bureaux en openspace occupés à 20%, et multiplié par 6 dans les écoles secondaires à moitié remplies.

Lire la suite
________________________
________________________

08:45 Publié dans Article du jour | Tags : covid | Lien permanent

22/02/2021

Réforme des APL - Question de Claudia Rouaux

23:31 Publié dans Vidéo | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Se relâcher ou durcir - Le Billet de Sophia Aram

Vendredi dernier, le chef de l’État a organisé avec une quinzaine de parlementaires une sorte de Whats’Apéro, ou si vous préférez, une sorte d’ApériTeams, pour étudier un scénario de retour à la vie normale. Sophia Aram fait la même chose.

21:00 Publié dans Humour | Tags : aram | Lien permanent

[live] Justice sociale – Justice fiscale : Faut-il rembourser la dette Covid ? Rdv le mardi 23 février à 18 H 30

Face à la crise du coronavirus, l’État a dû augmenter massivement les dépenses publiques. Or, depuis longtemps, les néolibéraux prônent des politiques d’austérité et la réduction des investissements publics pour rembourser la dette de l’Etat.  Le gouvernement d’E.Macron ne déroge pas à la règle et envisage « une gestion plus rigoureuse des dépenses publiques » et des « réformes structurelles ». L’après-covid risque de se transformer en une énorme cure d’austérité. Il existe pourtant d’autres solutions. Qu’est-ce que la dette publique ? Faut-il la restructurer ? L’annuler ? Et comment ?  Comment envisager le financement des dépenses publiques ?  Quel rôle pour la politique monétaire et les banques centrales ? Comment la fiscalité peut contribuer à la justice sociale ?   C’est autour de ces questions, et bien d’autres, que nous débattrons avec : • Dominique Plihon, économiste, Attac • Martine Orange, journaliste économiste à Mediapart • Vincent Drezet, syndicaliste, Solidaires Finances publiques • Esther Jeffers, économiste, Les économistes Atterrés - Attac ⇢ Rdv le mardi 23 février à 18 H 30 

17:47 Publié dans Vidéo | Lien permanent

Le Monde - Najat Vallaud-Belkacem prône l’union de la gauche, y compris avec la France insoumise

A l’occasion des élections régionales, l’ex-ministre socialiste, pour qui la division de la gauche est « suicidaire », souhaite « construire une coalition » dans la perspective de la présidentielle de 2022.

L’heure semble être à la cohésion d’une large gauche pour Najat Vallaud-Belkacem. Dans un entretien au Journal du dimanche du 21 février, l’ex-ministre socialiste vise les régionales du mois de juin 2021 comme premier point fort d’entente.

« Je voudrais que ces élections soient le laboratoire de l’union » de la gauche pour la présidentielle, affirme Mme Vallaud-Belkacem, directrice France de l’ONG ONE depuis un an.

Lire la suite
_______________________
_______________________

Les Echos - Les socialistes font pression pour un « minimum jeunesse »

Le PS, qui veut faire de la jeunesse un marqueur politique, repart à la charge, ce jeudi, avec ses propositions de revenu de base et de dotation universelle à partir de 18 ans. Il exhorte l'exécutif d'étendre le RSA aux jeunes, au moins pendant la crise.

Le texte n'a pas la moindre chance d'être adopté ; il a été rejeté par la majorité la semaine dernière en commission à l'Assemblée. Mais pour les socialistes, sonner une nouvelle fois la charge ce jeudi, à l'occasion de leur niche parlementaire, sur leur proposition de loi pour un « minimum jeunesse », baptisée aide individuelle à l'émancipation solidaire (Ailes), n'est pas dénué d'intérêt. C'est une manière de maintenir la pression sur Emmanuel Macron . Et une tentative de faire de la jeunesse un marqueur politique. « L'accompagnement des jeunes à l'entrée de la vie active, la solidarité avec les jeunes qui sont si éprouvés dans la crise sanitaire, sera une priorité des socialistes pour le quinquennat à venir », promet Olivier Faure, le premier secrétaire du PS.

Lire la suite
________________________
________________________