Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités socialistes - Page 8

  • Urgence sociale : proposition de loi des groupes de la NUPES à l'Assemblée nationale

    Rendez-vous ce mardi 5 juillet à 13h00 pour une conférence de presse en direct de présentation de la proposition de loi des groupes de la NUPES visant à répondre à l’urgence sociale. Réagissez et partagez ce lien avec #UrgenceSociale.

  • Idées d'été - Institut Rousseau - Comment s’assurer que les entreprises encouragent une consommation plus durable ? (10/2021)

    Au-delà des revendications touchant au pouvoir d’achat, le mouvement des Gilets jaunes a pris racine dans un sentiment d’injustice fiscale face à la transition écologique : les ménages, et notamment les plus modestes, auraient à supporter l’essentiel de l’effort alors que les grandes entreprises, parfois très polluantes pourtant, seraient relativement épargnées. S’il peut sembler plus équitable de concentrer l’effort sur les grandes entreprises, au moyen de taxes et de réglementations, une telle stratégie peut s’avérer finalement pénalisante pour les ménages, via la répercussion des coûts de production sur les prix à la consommation.

    Alors comment engager les entreprises dans la voie de la transition écologique sans pénaliser d’autant les consommateurs ?

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Histoire populaire des impôts (1/2) | ARTE

    Du Moyen Âge aux révoltes populaires qui agitent aujourd’hui la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, une passionnante histoire comparée de l’impôt, reflet des transformations de l’État et de la relation des citoyens à ceux qui les gouvernent. Après plusieurs siècles de soulèvements populaires réguliers contre les taxes royales, la Révolution française consacre le principe de l’égalité devant l’impôt et transfère le pouvoir fiscal à une chambre élue. Au XIXe siècle, les nations européennes empruntent massivement pour financer la révolution industrielle. Mais comment rembourser la dette ? À côté des taxes sur la propriété et sur la consommation qui étouffent ouvriers et paysans, le Royaume-Uni adopte l’impôt sur le revenu en 1848. L’Allemagne suit vingt ans plus tard, la France, en 1914.

    Ces dernières entérinent sa progressivité – que les plus fortunés s’empressent de contourner en transférant leurs capitaux en Suisse – au lendemain de la Grande Guerre, tandis que la "hache de Geddes" (du nom du ministre conservateur Eric Geddes) s’abat sur les dépenses publiques britanniques. Après l’horreur de la Seconde Guerre mondiale, l’État-providence s’impose : France, Allemagne et Royaume-Uni se dotent de systèmes de protection sociale. La création du marché économique européen entraîne la généralisation progressive de la TVA, initialement française. En 1982, sous Mitterrand, l’instauration de l’impôt sur les grandes fortunes relance l’évasion fiscale. Partout ailleurs, le tournant néolibéral se prépare…

    Consentement et évitement

    "Gilets jaunes", partisans du Brexit, perdants de la réunification : avec pour point de départ ces colères qui traduisent, souvent sur fond de contestation de l’impôt, la crise de nos démocraties, ce documentaire de Xavier Villetard (André Malraux, l’épreuve du pouvoir), coécrit avec l’historien Gérard Noiriel, remonte le cours des luttes qui ont opposé, depuis le Moyen Âge, les peuples français, allemand et britannique à leurs gouvernants en matière fiscale. Entre privilège des puissants et ambitions redistributives, entre consentement et évitement, ces deux chapitres mêlent archives et éclairages (d’anciens ministres, comme George Osborne, Éric Woerth ou Wolfgang Schäuble, de députés, d’inspecteurs des finances, d’économistes…) pour décrypter la tumultueuse histoire d’un outil qui est le miroir des métamorphoses de l’État et de la société. Histoire populaire des impôts Documentaire de Xavier Villetard (France, 2022, 52mn) Disponible jusqu'au 06/08/2022

  • Idées d'été - Observatoire des inégalités - Les inégalités de salaire remontent (24 août 2021)

    Données 24 août 2021

    Les 10 % les mieux rémunérés gagnent au minimum trois fois plus que les 10 % les moins bien payés. Depuis 2008, ce rapport repart à la hausse. Extrait du Centre d’observation de la société.

    La crise de 2008 a marqué un tournant dans l’histoire de l’évolution des salaires. Depuis cette date, les inégalités ont augmenté, selon l’Insee. Il ne s’agit pas d’une explosion des écarts, mais d’un changement de tendance significatif. Pour l’immense majorité de la population, les salaires constituent l’essentielle source de revenus, donc la base des inégalités économiques.

    Si l’on observe les choses globalement, les 20 dernières années (1998-2018) ne semblent pas marquées par des modifications de grande ampleur. Au cours de cette période, les salaires nets du haut, comme du bas de l’échelle, ont augmenté d’un peu moins de 50 % si l’on ne tient pas compte de l’inflation (nous raisonnons en équivalent temps plein et pour le secteur privé). Si l’on déduit, cette fois, la hausse des prix, la progression n’est plus que de 20 %. En 20 ans, c’est peu, comparé aux décennies précédentes, et surtout compte tenu de l’élévation des niveaux de diplômes qui sont censés permettre d’accéder à des emplois mieux rémunérés.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • Le revers électoral historique du PSOE en Andalousie

    Les élections régionales anticipées en Andalousie le 19 juin dernier ont été marquées par un échec cinglant pour le PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol) dans son bastion historique, et un succès pour le PP (Parti populaire, droite libérale). Antoine de Laporte, expert associé à la Fondation Jean-Jaurès, livre son analyse des résultats de ce scrutin et de la lecture nationale qui peut en être faite. Il est interrogé par Alexandre Minet, coordinateur du secteur International de la Fondation.

  • Françoise Fressoz - Chloé Morin - Thomas Legrand : "La 5e République peut être parlementaire"

    Le grand entretien de 8h20 par Nicolas Demorand et Léa Salamé (8h20 - 1 Juillet 2022 - Chloé Morin, Françoise Fressoz et Thomas Legrand)

  • Idées d'été - Reporterre - Décroissance des avions : ingénieurs, écolos et salariés y réfléchissent (09/2021)

    Les Assises de l’aviation se déroulent à Toulouse et Paris du 17 au 26 septembre. Leur but : réfléchir à la façon de rendre le secteur plus « durable », au moment même où le trafic aérien reprend son niveau d’avant-Covid, et ne cesse de polluer.

    Des salariés du secteur aérien préoccupés par leur emploi, des riverains exaspérés par le bruit des avions et des associations luttant contre le changement climatique sont dans la même pièce. Ce n’est pas le début d’une mauvaise blague, mais le programme des Assises de l’aviation. L’événement, organisé du 17 au 26 septembre par l’association Notre Choix et le collectif Pensons l’aéronautique pour demain (PAD), se déroulera à Toulouse et à Paris. Le but : ne plus opposer les pro et les anti-avions, les réunir et réfléchir ensemble à une aviation « durable » pour le climat et les salariés.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Le PS face à ses dissidents : "Je ne suis pas pour les purges forcenées", plaide de la Gontrie

    Dissidents socialistes aux législtives, vers une exclusion ? "Je ne suis pas pour les purges forcenées. Je ne vois pas très bien l’intérêt", estime la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie sur Public Sénat. "La question [de l’exclusion] se pose pour les candidats dissidents. Pour les simples soutiens [à ces candidats], évidemment non." 

  • Idées d'été - Observatoire des inégalités - Combien y a t-il de riches ? 9 septembre 2021

    Données 9 septembre 2021

    5,2 millions de personnes vivent au dessus du seuil de richesse de 3 542 euros, selon les estimations de l’Observatoire des inégalités. Nous manquons malheureusement de données sur l’évolution de leur nombre dans le temps.

    L’Insee ne calcule pas de seuil de richesse et ne fournit pas de données assez précises pour que l’on puisse répondre avec exactitude à la question « combien compte-t-on de riches en France ? ». Malgré tout, nous avons fait une estimation. Si l’on situe le seuil de richesse à 3 542 euros mensuels (le double du niveau de vie médian), alors on compterait 8,3 % de riches selon nos calculs. En appliquant ce taux à la population des ménages fiscaux qui sert à évaluer les revenus en France (soit au total 63,1 millions de personnes), on dénombrerait donc environ 5,2 millions de riches en 2018.

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________