Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2017

Michel Crinetz - Vivement la prochaine grande crise financière ! La dernière avant une vraie réforme…

Le système financier a montré qu’il n’était réformable qu’en période de crise. Plus forte la crise, plus profonde la réforme.

Le capital financier est anonyme, irresponsable et versatile : ce sont les principaux ressorts de son efficacité, et aussi ses principaux dangers.

Les sociétés anonymes à responsabilité limitée permettent aux spéculateurs de risquer de l’argent, qu’il leur appartienne ou pas, sans risque pénal, et avec le seul risque de le perdre : ils exigent donc de pouvoir le reprendre à tout moment ; c’est la sacro-sainte liquidité, en principe fournie par les marchés financiers, ou, à défaut, par les banques centrales.

Lire la suite
__________________
__________________

11:53 Publié dans Analyses | Tags : crinetz | Lien permanent

Jean Gadrey - Le krach financier qui se profile

Le krach qui se prépare n’est pas forcément pour demain, mais on s’en approche. Personne ne sait quel en sera le facteur déclencheur (et donc quand cela se produira) car les candidats sont nombreux pour ce titre, mais tous les signaux sont au rouge foncé. L’année 2018 pourrait bien voir une réédition du plongeon de l’année 2008. En pire, car ce qui a été fait depuis dix ans est largement insuffisant, comme on va le voir, et les capacités des États (bien plus endettés qu’en 2008), des banques centrales et des banques privées à amortir le choc sont nettement moindres qu’en 2008.

Lire la suite
____________________
____________________

11:44 Publié dans Analyses | Tags : gadrey, krach | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Les métropoles, le grand pari ?

Au lendemain du Congrès des maires, et alors que le gouvernement s’apprête à statuer sur l’avenir du Grand Paris, l’architecture institutionnelle semble pour l’heure focaliser toute l’attention. Pourtant, si les débats qui l’entourent paraissent parfaitement légitimes, le rôle des métropoles dans le développement du territoire national mérite lui aussi d’être interrogé : c’est l’objet du deuxième débat de notre cycle sur les villes petites et moyennes. Ainsi, au moment où certains mettent en avant l’idée d’une "alliance des territoires" qui profiterait aux métropoles comme à leurs Hinterland, les métropoles parviennent-elles effectivement à générer un "ruissellement" de leurs richesses vers le reste du territoire français ? Ou bien, inversement, leur développement ne participe-t-il pas à accroître les inégalités au dépend des villes petites et moyennes et des territoires ruraux ? Deux intervenants en débattent :
- Patrice Joly, sénateur de la Nièvre, ancien président du Conseil départemental de la Nièvre ;
- Hervé Le Bras, démographe, géographe, spécialiste des inégalités territoriales.

La rencontre est animée par Achille Warnant, doctorant à l’EHESS (CRH), coordinateur pour la Fondation Jean-Jaurès du rapport sur les villes petites et moyennes.

11:30 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

08/12/2017

Le Figaro - Le SPD pour des négociations ouvertes avec Merkel

Le Parti social-démocrate aura rarement été aussi divisé. Deux mois et demi après les élections fédérales, le SPD a décidé, jeudi, lors d'un congrès à Berlin, d'engager des discussions «ouvertes» avec la CDU/CSU pour donner à l'Allemagne un gouvernement mais sans préjuger de leur résultat. Traumatisé par sa défaite, la pire de son histoire (seulement 20,5 % de voix), en crise existentielle, le SPD hésite et tremble: la base redoute une nouvelle grande coalition, les élus plaident pour gouverner au nom de «la responsabilité», d'autres cherchent une voie intermédiaire comme «tolérer» un gouvernement minoritaire d'Angela Merkel, quelques-uns, très rares, préféreraient de nouvelles élections.

Lire la suite
___________________
___________________

22:30 Publié dans International | Tags : spd | Lien permanent

Un peu d'histoire - Les femmes dans le monde politique

Révoltées par les affaires DSK et Tron, des femmes politiques témoignent du sexisme qui régnent dans ce milieu très masculin. Le commentaire est illustré par des images d'archives ("les jupettes", Edith Cresson), le témoignage d'Aurélie FILIPPETTI, députée, de Roselyne BACHELOT (1999) , députée RPR, et l'interview de Caroline de HAAS, "Osez le féminisme", féministe proche du PS.

20:58 Publié dans Histoire, Vidéo | Lien permanent

Europe 1 - Le PS face à un problème existentiel : trouver des idées ou se choisir un chef ?

17:54 Publié dans Vidéo | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Europe 1 - Le PS face à un problème existentiel : trouver des idées ou se choisir un chef ?

Les socialistes tiendront samedi leur conseil national, afin de déterminer la date et les modalités de leur futur Congrès, a priori fixé pour avril prochain. 

Les socialistes sont face à un sacré problème. Un problème vieux comme le monde, et que des siècles de philosophie ne sont pas parvenus à résoudre ! Le problème dit "de l’œuf ou de la poule". Par quoi commencer pour se relever : l’œuf, c'est à dire produire de nouvelles idées, mais comment faire si personne ne les incarne ? Ou la poule, soit se choisir un nouveau leader, mais pour porter quoi s’il n’a réfléchi à rien ?

Lire la suite
______________________
______________________

Le Monde - Quel serait l’impact de la fraude fiscale dans la vraie vie ?

Le montant de la fraude fiscale est aujourd’hui évalué à 75 milliards d’euros par le syndicat Solidaires finances publiques. Ce chiffre conséquent résulte du simple fait que certaines personnes peu solidaires ne payent pas leurs impôts. Résultat, il y a moins d’argent dans les caisses de l’Etat, des collectivités et de la sécurité sociale. Pour rappel, les dépenses publiques annuelles s’élèvent à 1 250 milliards d’euros. En comparaison, les 75 milliards de la fraude représentent 6 % de tout ça. Cela semble peu. Mais que se passerait-il si on enlevait 75 milliards à l’ensemble des dépenses. Pour se faire une idée, imaginons l’état d’une France où 6 % d’argent public ont disparu.

12:49 Publié dans Analyses | Tags : fraude fiscale | Lien permanent

07/12/2017

Conseil du Parti socialiste européen : le Parti socialiste français obtient des avancées sur la démocratie et l’intégration sociale

01 décembre 2017

Les 1er et 2 décembre, se tient le Conseil du Parti socialiste européen à Lisbonne.

Au Portugal, le seul pays d’Europe où un gouvernement de gauche bénéficie du soutien de toutes les forces progressistes et qui réussit à relever le pays après une brutale cure d’austérité, les socialistes européens sont venus réaffirmer leur volonté de changer l’Europe.

La délégation conduite par Rachid Temal, Coordinateur du Parti socialiste, a défendu avec succès une avancée démocratique avec un programme et un-e candidat-e communs des socialistes européens et l’idée de listes transnationales – après le Brexit – pour renforcer l’européanisation des élections européennes.

Cette démocratisation passe aussi par l’ouverture de possibilités de primaires pour choisir le candidat-e socialiste à présidence de la Commission européenne.

Il faut aussi un bon programme pour réorienter l’Europe. C’est aussi ce que les socialistes européens veulent construire. Le Parti socialiste sera un acteur majeur dans la construction de ce programme commun pour une Europe de gauche.

Participaient aussi à la délégation, Olivier Faure, président du groupe Nouvelle gauche à l’Assemblée nationale, Christine Revault d’Allonnes- Bonnefoy, présidente de la délégation socialiste au Parlement européen Pervenche Berès et Emmanuel Maurel, députés européens ainsi que les secrétaires nationales Florence Augier et Rita Maalouf et les secrétaires nationaux Maurice Braud et Antoine Varoquié.

Un peu d'histoire - Le parcours politique du leader nationaliste corse François Santoni (INA, 2001)

François SANTONI est interrogé par Thierry ARDISSON au sujet de son livre "Contre-enquête sur trois assassinats, Erignac, Rossi, Fratacci" et retrace son combat politique en Corse tout en évoquant les luttes politico-mafieuses entre les différents groupes nationalistes.Un extrait chanson en off

20:50 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : santoni, nationalistes corses | Lien permanent