Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2018

Le Vent se lève - Comment la chute de Robespierre a inauguré le règne des technocrates

« Maximilien Robespierre, la veille encore l’homme le plus puissant de France, est étendu, couvert de sang et la mâchoire fracassée. Le grand fauve est capturé. La Terreur prend fin. Avec elle s’éteint l’esprit enflammé de la Révolution ; l’ère héroïque est terminée. C’est l’heure des héritiers, des chevaliers d’industrie et des profiteurs, des faiseurs de butin et des âmes à double visage, des généraux et des financiers ». C’est par ces mots que Stefan Zweig évoque le 9 Thermidor an II (27 juillet 1794), qui a vu l’arrestation de Robespierre et de ses alliés. C’est une certaine conception de la République qui meurt : le jacobinisme, qui a marqué ses contemporains par son caractère violemment plébéien, « populiste », dirait-on aujourd’hui, et donc résolument conflictuel. Il laisse la place au règne du consensus, du compromis, de la « modération ». On proclame la fin des conflits et des idéologies (des « opinions », disait-on alors). On souhaite achever cette ère d’agitation et de guerre civile qui s’est ouverte en 1789. Pour cela, on décide de transférer le pouvoir à une classe restreinte, qui se distingue par sa maîtrise de l’art politique et de la science économique, suffisamment sage, dit-on, pour gouverner dans l’intérêt de tous.

Lire la suite
___________________
___________________

17:28 Publié dans Histoire | Tags : robespierre | Lien permanent

Raymond Aron sur son livre "République impériale" (INA, 1973)

Pierre DUMAYET interviewe Raymond ARON sur son livre "République impériale, les Etats-Unis dans le monde 1945-1972". Raymond ARON imagine tout d'abord l'éloge nécrologique qui serait publié par ses amis ou ses ennemis puis fait son testament politique. Il poursuit sur les rapports politiques et économiques de l'Europe, et de la France en particulier, avec les Etats-unis depuis la Seconde Guerre Mondiale. Selon lui, l'Europe devrait continuer à se renforcer et à s'émanciper de la protection américaine. Il explique comment une Europe occidentale affirmée pourrait aider à la libéralisation du régime soviétique.

09:30 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : raymond aron | Lien permanent

17/08/2018

Le Vent se lève - Comment le PS s’est technocratisé pour conquérir le pouvoir

La peur du saut dans l’inconnu. Cette appréhension a longtemps barré la route du pouvoir à la gauche. Dans les années 1970, le Parti Socialiste s’est engagé de manière résolue dans une stratégie de conquête du pouvoir. Mais sa réputation d’incompétence économique continuait de lui coller à la peau. Pour corriger cette image et apparaître légitime à gouverner, François Mitterrand a su mettre en place une stratégie de respectabilisation en recrutant des experts économiques capables de contester au camp giscardien le monopole de la compétence économique. Un moment historique dont toute force politique qui prétend à l’exercice de la responsabilité suprême se doit aujourd’hui de tirer des leçons.

Lire la suite
___________________
___________________

16/08/2018

Plateau Simone Signoret, Michel Foucault (INA, 1982)

Christine OCKRENT interviewe l'actrice Simone SIGNORET et le philosophe Michel FOUCAULT sur la situation en Pologne, où le syndicat Solidarité vient d'être interdit par le gouvernement.- Simone SIGNORET, qui porte un badge du syndicat polonais "Solidarité", explique pourquoi elle est allée en Pologne, notamment avec Médecins du Monde. Elle raconte qu'elle n'a pas eu le courage de porter ce badge là-bas. Elle estime que tout le pays est en dissidence ; elle parle de la situation économique et du fait que les Polonais sont surveillés en permanence : "on ne parle pas car il y a des micros partout". Elle a vu des acteurs polonais "boycotter" leur travail, à savoir leur participation à des émissions de télévision qui leur apporte un revenu fixe. Cette décission n'est pas une consigne donnée par un syndicat, mais elle elle est prise individuellement.- Michel FOUCAULT étudie la notion de normalisation en Pologne, parle du régime totalitaire dans les pays socialistes. Il engage les français à se rendre dans ce pays. Il pose le problème de l'engagement nécessaire de l'Europe, explique ce que ressentent les Polonais a propos des français.

 
 

17:30 Publié dans Histoire | Tags : signoret, foucault | Lien permanent

12/08/2018

L'affaire de Song My : Jean Paul Sartre

Entretien entre le journaliste Olivier TODD et Jean Paul SARTRE à propos de la guerre du Viet Nam et plus particulièrement du massacre de SONG MY ou MY LAI.Sont évoqués le parallèle avec la Seconde guerre mondiale, les massacres d'Oradour, le bombardement d'Hiroshima, les massacres commis par le Nord Viet Nam lui même.SARTRE retrace l'histoire de cette guerre et rappelle le rôle du tribunal RUSSEL qui accuse les Etats Unis de génocide.

11:16 Publié dans Histoire | Tags : sartre, todd | Lien permanent

11/08/2018

Sélection été : Mediapart, Mai-68 : entretien avec celles et ceux qui l’ont vécu (1/2)

Ils nous racontent Mai-68. Cinquante ans après, on en parle avec nos invités : - Christelle Dormoy-Rajramanan et Boris Gobille, coordinateurs de l'ouvrage à paraître le 22 mars aux éditions de l'Atelier : «Mai-68, par ceux et celles qui l'ont vécu» - Brigitte Blondet, Gisèle Prevost et Patrick Boisson, trois témoins de cet ouvrage. Débat animé par les journalistes de Mediapart Edwy Plenel et Rachida El Azzouzi.

15:00 Publié dans Histoire | Tags : mai 68 | Lien permanent

Raymond ARON : débat sur la responsabilité française à l'égard de ses anciennes colonies (INA, 1959)

11:30 Publié dans Histoire | Tags : raymond arron | Lien permanent

19/07/2018

Sélection été : Raymond Aron analyse Mai 68

Un lapsus au début de cette interview: «objecteur» ou «observateur»? Raymond Aron avoue d'emblée la difficulté qu'il éprouve à analyser les événements de Mai 68, dans l'état de colère et d'indignation qui est le sien, et pourtant. Il livre une vision posée de ces «jours d'illusion lyrique» que rien ne laissait présager. Sa critique du mécanisme de la révolte, depuis les premières manifestations des étudiants jusqu'aux grandes grèves qui ont paralysé la France, met en lumière l'alliance entre le gouvernement et le parti communiste pour éviter une déroute du pouvoir. Le PC avait en effet intérêt à maintenir provisoirement le gaullisme dont la politique préparait, selon lui, à une bipolarisation de la société. Quant à cette «répétition d'une révolution libertaire» qu'est Mai 68 aux yeux de Raymond Aron, elle est, «au milieu du XXe siècle, un anachronisme.» Reste que la société française a vécu «quatre semaines que nous n'oublierons pas.»

Radio Télévision Suisse 13.06.1968 - Journaliste: Claude Torracinta - Réalisateur: Jean-Marcel Schorderet.

11:34 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : raymond aron, mai 68 | Lien permanent

09/07/2018

Sélection été : Apostrophes : Pierre Mendès France "Le bilan de Mai 68" | Archive INA

23 janvier 1976

Témoignage de Pierre MENDÈS FRANCE sur sa participation au meeting de la gauche non communiste au stade de Charléty le 27 mai 1968. Rappel du contexte socio-politique de mai 68 par Pierre MENDÈS FRANCE et explication sur sa présence à Charléty : "je n'avais pas le droit de ne pas me tenir au courant de ce qu'ils [les jeunes] exprimeraient... il n'a jamais été question que je prenne la parole" Images d'archive INA Institut National de l'Audiovisuel

11:30 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : mendes france, mai 69, charlety | Lien permanent

24/06/2018

Fondation Jean Jaurès - Édouard Vaillant, l’invention de la gauche

Gilles Candar, président de la Société d’études jaurésiennes, publie une biographie d’Édouard Vaillant (1840-1915), personnage central du socialisme français, intitulée "Édouard Vaillant, l’invention de la gauche" (Armand Colin, mai 2018). Il revient dans cet entretien mené par Jean-Numa Ducange, maître de conférences à l’université de Rouen, sur le parcours de celui qui fut un des principaux organisateurs de la Commune de Paris (1871). Ensuite, associant l’héritage blanquiste au marxisme, il développe une stratégie d’action totale, à la fois révolutionnaire et réformiste. Il dessine avec Jaurès et Guesde bien des caractéristiques du socialisme républicain français.

10:30 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent