Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rosanvallon

  • Non Fiction - Pour un État attentif à ses citoyens

    Pierre Rosanvallon propose des outils pour mieux comprendre les affects et les parcours individuels des citoyens, de façon à adapter les réponses de l'État aux crises actuelles.

    Du mouvement des Gilets jaunes à la vague #Metoo, en passant par les controverses sur l’héritage de l’esclavage, notre société est marquée par des inquiétudes et des mobilisations croissantes. Or les modèles traditionnellement utilisés pour comprendre les Français, qu’ils soient statistiques ou sociologiques, ne permettent pas de décrypter ces phénomènes. En conséquence, au lieu de réduire ces peurs, les politiques sociales, économiques ou mémorielles ne font que les accroître et distendre la société.

    Lire la suite
    _____________________
    _____________________

  • Pierre Rosanvallon : "L'élection présidentielle va se jouer sur le sentiment de proximité"

    Pierre Rosanvallon, historien et sociologue, professeur émérite au Collège de France et auteur de les Epreuves de la vie (Seuil), est l'invité du Grand entretien de la matinale.

  • Philosophie Magazine - Pierre Rosanvallon : “L’indignation est une réaction aux épreuves de la vie”

    Alors que les identités de classe perdent de leur centralité pour expliquer les mouvements sociaux, le sociologue Pierre Rosanvallon propose d’être plus attentif à leur dimension émotionnelle.

    Vous partez d’un constat : nous ne comprenons plus le monde social. Pourquoi ?

    Pierre Rosanvallon : Depuis une vingtaine d’années, les partis politiques déclinent, tout comme le syndicalisme. La dichotomie droite-gauche et ses polarités (exploiteurs contre exploités, ordre contre justice, intérêts contre valeurs, etc.) n’ont plus la capacité de produire des idéologies qui canalisent les conflits. Ce sont les mouvements sociaux eux-mêmes que nous ne comprenons plus.

    Lire la suite
    ____________________________
    ____________________________

  • TQA | Pierre Rosanvallon

    Cette année, Pierre Rosanvallon a publié un ouvrage intitulé « Le siècle du populisme. Histoire, théorie, critique ». Dans ce nouveau #TQA, Isabelle This Saint-Jean l'interroge sur ce terme complexe.

  • ENS Lyon - Pierre Rosanvallon : "Réinventer la démocratie"

    Ce dossier a pour objet de présenter la réflexion de Pierre Rosanvallon sur les évolutions de la légitimité en démocratie et de l'approche du pouvoir et du contre-pouvoir. Plusieurs ressources sont proposées : la vidéo d'une discussion entre Pierre Rosanvallon, Jean-Claude Monod et Loïc Blondiaux autour de son ouvrage "La légitimité démocratique, les théories de l'intérêt général", ainsi qu'une présentation de cette publication et d'un autre ouvrage de P. Rosanvallon "La contre-démocratie"

    Lire et regarder la suite
    __________________
    __________________

  • François Furet - Histoire de la Révolution Française et Révolution dans l'histoire

    Histoire de la révolution et révolution dans l'histoire. Avec François Furet à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Enregistré le 11 février 1994 Dans cet entretien, François Furet répond aux questions de Jacques Revel, Mona Ozouf et Pierre Rosanvallon et explique avec lucidité et droiture comment son engagement politique et sa formation théorique ont pu se conjuguer, puis diverger, jusqu'à ce que sa propre réflexion sécrète une vision renouvelée de la Révolution française et de sa place dans l'histoire.

    0:00:00 - Introduction 0:07:35 - Un apprentissage marxiste 0:19:52 - L'École Labrousse et l'histoire sociale 0:34:18 - L'histoire est-elle une science sociale ? 0:52:29 - Penser la révolution 1:12:39 - La révolution française : matrice de la démocratie française

  • Le meilleur de 2018/2019 - Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (suite et fin) (1/11) Épreuves, exorcismes

    Pourquoi avoir recours à l’exorcisme, à sa force de conjuration des malédictions? - tel Henri Michaux qui ressuscite face aux malheurs de la guerre, entre 1940 et 1944, cette forme de résistance de l’esprit, et tel Pierre Rosavallon face aux périls et aux désenchantements de la démocratie en 2018?

    Comment armer efficacement notre volonté, dépasser notre sentiment rampant d’impuissance? Comment articuler le temps long de l’histoire de l’émancipation avec ses progrès et ses promesses non tenues et celui court de la rupture du laboratoire politique et philosophiques des année post 1968, alors que les débats autour de la commémoration du cinquantenaire des événements de mai nous agitent ou nous stimulent?

    Pierre Rosanvallon, titulaire de la chaire Histoire Moderne et Contemporaine du politique propose de retrouver "le chemin des enthousiasmes et des explorations de 1968 à nos jours", de s’inscrire "à rebours d’un "fatalisme morose et désabusé", comme il le disait en ouverture de sa série sur deux ans intitulée « Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique. » 

    Lire et écouter la suite


    _________________
    _________________