Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2018

Un peu d'histoire - INA : Le Larzac, un exemple pour Notre-Dame-des-Landes ?

1981, après son élection et comme promis lors de sa campagne, François Mitterrand met fin à 10 ans de lutte. Pas d'extension du camp militaire du Larzac situé dans l’Aveyron. Les paysans récupèrent leurs fermes, mais que vont devenir les 6 000 hectares de terres acquises par le gouvernement ?

20:50 Publié dans Histoire | Tags : notre-dame-des-landes, larzac | Lien permanent

15/04/2018

Ouest France - L’expulsion de la Zad de Notre-Dame-des-Landes vire au fiasco

Emmanuel Macron avait promis de faire revenir l’état de droit dans la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Une semaine plus tard, la situation s’est, au contraire, aggravée.

Dès le premier jour de l’opération, la grosse boulette. Et, du même coup, la renaissance d’un bourbier incommensurable. Les zadistes de la ferme des 100-Noms, « très modérés et prêts à se mettre dans les clous de la légalité » selon de multiples sources, sont expulsés. Leur bergerie et leurs cabanes démolies.

Lire la suite
_________________
_________________

17/01/2018

PS - Notre-Dame-des-Landes : un reniement et des questionnements

17 janvier 2018

Le Parti socialiste prend acte de la décision du gouvernement qui est d’abord celle d’un reniement. Par la voix de son Premier ministre, le Président de la République vient de désavouer le candidat Macron qui pendant la campagne présidentielle s’était montré déterminé à appliquer le résultat du référendum : « Il y a eu un vote, mon souhait, très clairement, c’est de le respecter, donc de le faire ! » avait-il asséné sur France 2, en avril 2017. 
 
Cette décision va ainsi à l’encontre du vote exprimé le 26 juin 2016 mais aussi des près de 180 décisions de justice qui ont toutes été favorables au transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. L’annonce du gouvernement fragilise l’Etat de droit. La maire de Nantes, Johanna Rolland, est fondée à évoquer un « déni de démocratie » car ce projet n’a jamais posé de problème de légalité, mais de faisabilité. La solution proposée par le Premier ministre d’un aménagement de l’actuel aéroport ouvre, à ce stade, de très nombreuses questions sur lesquelles l’Etat devra apporter des réponses rapides et crédibles : engagements financiers, calendrier, consultations, etc.
 
Le gouvernement plonge dans l’expectative nombre d’habitants, d’acteurs économiques et d’élus locaux qui espéraient que la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes serait l’occasion de développer l’attractivité de la région Grand-Ouest et d’améliorer la qualité de vie de dizaines de milliers de riverains confrontés aux nuisances sonores de l’actuel aéroport. Le Parti socialiste demande à l’Etat de rencontrer dans les meilleurs délais les élus locaux afin de leur dire comment il entend compenser cette perte d’investissement au bénéfice des villes-métropoles et de l’ensemble du territoire. L’indemnisation de la société Vinci au titre de la résiliation du contrat, estimée entre 350 et 500 millions d’euros, ne saurait se faire au détriment de l’avenir du Grand-Ouest et de ses habitants. 
 
Bien sûr, il faudra tirer toutes les leçons de Notre-Dame-des-Landes. Le Premier ministre n’a guère insisté sur ce point, pourtant essentiel : revoir les fondements et l’architecture du dialogue environnemental en France afin de s’assurer qu’à l’avenir, ces grands projets se gèrent moins par des recours en justice que par la vitalité du débat démocratique. Le Parti socialiste propose qu’une conférence nationale soit constituée pour approfondir les premières réformes mises en oeuvre par Ségolène Royal, alors ministre de l’environnement, et reprendre des suggestions contenues dans la proposition de loi déposées à la fin du précédent quinquennat par le groupe socialiste à l’Assemblée nationale.
 
Enfin, le Premier ministre a fait savoir qu’il laisse jusqu’au printemps aux occupants illégaux pour quitter la ZAD avant une intervention des forces de l’ordre qui devra s’organiser avec la maîtrise et le discernement nécessaires. Le Parti socialiste a noté l’engagement du gouvernement sur ce point.

22:34 Publié dans Communiqué | Tags : notre-dame-des-landes | Lien permanent

27/09/2017

Le Monde - La mission de « médiation » sur Notre-Dame-des-Landes irrite les partisans du projet

Les trois personnalités chargées de la médiation sur le dossier du nouvel aéroport nantais ont publié, mardi 26 septembre, un premier bilan de leur mission.

En consultant le site qui vient d’être ouvert (et rendu public), mardi 26 septembre, par la « mission de médiation au projet d’aéroport du Grand Ouest », les visiteurs seront peut-être déçus.

Sur ce site, www.mediation-aeroport-du-grand-ouest.fr, les trois personnalités choisies, au début de juin, par les ministres Nicolas Hulot, pour la transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, pour les transports, publient un point d’étape de leur mission qui doit s’achever par la remise de leur rapport final au plus tard le 1er décembre.

Lire la suite
___________________
___________________

11:45 Publié dans Article du jour | Tags : notre-dame-des-landes | Lien permanent

09/12/2012

Débat › Notre-Dame-des-Landes, fracture française

Débat. Symbole du saccage de l'environnement ou de la nécessaire réindustrialisation, le projet aéroportuaire du Grand Ouest divise la gauche et oppose deux modèles du développement. Le dialogue annoncé pourra-t-il les réconcilier ?

Faire le pari de la médiation

 

Ronan Dantec, sénateur de la Loire-Atlantique et conseiller municipal de Nantes, perçoit le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes comme un projet inutile, révélateur de la faiblesse du débat public.
 
 
Jacques Auxiette, président (PS) de la région Pays de la Loire, estime que Notre-Dame-des-Landes est devenu "un symbole d'un clivage idéologique majeur, qui oppose deux visions de la société".

Notre-Dame-des-Landes, un creuset pour les mouvements citoyens

 

Susan George, présidente d'honneur d'Attac et Aurélie Trouvé, coprésidente d'Attac, affirment qu'il faut réapprendre à dire "non", comme au Larzac.
 
 
Six cosignataires, élus ou membres d'associations, dénoncent les affirmations des porteurs du projet du futur aéroport de Nantes.

Notre-Dame-des-Landes : "Nous n'avons pas la même 'vision du monde' et du développement"

 

Pour Jean-Philippe Magnen, porte-parole national EELV et José Bové, député européen EELV, "il manque au projet de la gauche aujourd'hui au pouvoir une réelle impulsion écologique".
 

Lire la suite
___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

 

10:05 Publié dans Réflexions | Tags : notre-dame-des-landes | Lien permanent