Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2013

L'actualité des socialistes du 11 au 16 mars (mise à jour)

A la une Mediapart, Paul Alliès - Primaires: le PS a la mémoire courte

Ce 1er mars, la direction du Parti socialiste a adressé à ses cadres et parlementaires une circulaire détaillée sur « les modalités de désignation des candidats aux élections municipales de 2014 ». Il n’y est nulle part question de l’organisation de Primaires citoyennes. Les socialistes les ont pourtant pratiquées pour les élections présidentielles les 9 et 16 octobre 2011 ; ils avaient alors jugé que leur réussite avait été essentielle dans l’élection de François Hollande le 6 mai 2012. Le débat sur l’opportunité d’en reprendre le principe en l’adaptant au scrutin municipal a donc logiquement bel et bien lieu d’être.
____________________________

15, 16 et 17 mars

Le JDD - Montebourg : "La hausse de l'euro ne doit pas effacer tous nos efforts"

INTERVIEW - Le ministre du Redressement productif veut faire de la Semaine de l'industrie un grand rendez-vous. Il parle de son combat antidépressif. Extraits de l'interview à paraître demain dans le JDD. 

Le Nouvel Obs - Affaire Cahuzac : le ministre "ne se laisse pas impressionner"

L'enquête sur l'existence éventuelle d'un compte en Suisse de Jérôme Cahuzac a validé l'enregistrement dans lequel une voix attribuée au ministre du Budget évoque ce compte.

Public Sénat - Hollande à Bordeaux: bain de foule, coup de pouce et décentralisation

François Hollande a inauguré samedi le pont Jacques-Chaban-Delmas à Bordeaux, donnant à cette occasion un subtil coup de pouce au possible challenger PS...
François Hollande a inauguré samedi le pont Jacques-Chaban-Delmas à Bordeaux, donnant à cette occasion un subtil coup de pouce au possible challenger PS d'Alain Juppé aux municipales, avant un bain de foule chaleureux et un éloge de la décentralisation.

Libé - Refondation de l’Ecole: les grandes orientations du texte votées à l’Assemblée

L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi l’article 1er du projet de loi sur la refondation de l’Ecole définissant les grandes orientations du texte et programmant la création de 60.000 postes sur le quinquennat.

Le Monde - L'Assemblée vote l'article 1er de la loi sur l'école

L'Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi 15 mars l'article 1er du projet de loi sur la refondation de l'école, définissant les grandes orientations du texte et programmant la création de 60 000 postes sur le quinquennat. Cet article d'une trentaine de pages, qui prend la forme d'un rapport annexé au projet de loi, présente les principaux objectifs de la politique éducative, dont des objectifs chiffrés sur l'élévation du niveau des élèves. Il programme aussi les création de postes promises par François Hollande, dont 54 000 pour le seul ministère de l'éducation nationale.

Le Monde, Le blog de Françoise Fressoz - A l’Elysée, le pragmatisme touche ses limites

François Hollande est un pragmatique, c’est sa marque de fabrique. Son but est de redresser la France. Il ne le perd jamais de vue mais le chemin qu’il emprunte pour l’atteindre est sinueux. Depuis qu’il est élu, il donne des gages à ses gauches qui ne sont pas raccord entre elles sur l’interprétation du monde. Cela le conduit à des rééquilibrages permanents entre le tout impôt et le trop d’impôts, l’interventionnisme forcené de son ministre du redressement productif et l’envie de donner de l’air aux entreprises.

Le Nouvel Obs- Sondages : la longue descente en escalier de François Hollande

Jamais président n'avait atteint aussi vite un tel niveau d'impopularité. Une chute en trois étapes, explique Brice Teinturier (Ipsos)..... Ce n'est dont pas le niveau d'impopularité de François Hollande qui est exceptionnel. C'est qu'il l'atteigne seulement 10 mois après son élection. On voit bien là la raréfaction du temps politique en période de crise. Les jugements critiques se radicalisent de plus en plus vite. C'est d'ailleurs la limite de la comparaison dans le temps long des courbes de popularité

Libé - Sommet européen: Hollande en pointe sur la Syrie, plus discret sur son budget

Le président François Hollande s’est livré à un coup d’éclat à Bruxelles en réclamant la levée de l’embargo sur les armes pour l’opposition syrienne, affichant en revanche un profil plus modeste sur la politique budgétaire de la France, plombée par de mauvais résultats économiques. Alors que le dossier syrien n’était pas à l’ordre du jour du sommet européen, le président français, à peine arrivé à Bruxelles, a mis le sujet sur la table, prenant de cours nombre de dirigeants de l’UE.

Libé - Récépissés policiers : Taubira est pour

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls n'y est pas favorable.

La ministre de la Justice Christiane Taubira a répété jeudi lors d’un débat avec les Jeunes Socialistes qu’elle restait favorable à la délivrance d’un récépissé après les contrôles de police, un dispositif rejeté par le ministère de l’Intérieur et Matignon. «J’annonce la couleur très clairement: moi je suis favorable à ce dispositif», a déclaré la ministre dont les propos, mis en ligne sur le site du Mouvement des jeunes socialistes, ont été visionnés vendredi par l’AFP.

Le Lab - PS : Les proches d’Harlem Désir contre-attaquent contre Jean-Christophe Cambadélis

Critiqués sur le manque d’audibilité du Parti socialiste, le premier secrétaire du parti à la rose, Harlem Désir, et ses proches contre-attaquent.
>> Dans le viseur : Jean-Christophe Cambadélis

Alors qu’il ne cesse de dézinguer à tout-va et de fustiger la mise en retrait du PS dans le dispositif de François Hollande, Jean-Christophe Cambadélis, qui d’après Le Figaro "se réjouit secrètement des déboires du premier secrétaire", est la cible privilégiée de ceux qui défendent Harlem Désir.

Le Figaro - Cambadélis, le «sniper» du PS

Le député de Paris accentue ses critiques contre le Parti socialiste d'Harlem Désir. Sa petite musique critique fut d'abord jouée en sourdine. Mais Jean-Christophe Cambadélis a décidé de monter le son, alors que François Hollande et Jean-Marc Ayrault n'en finissent pas de chuter dans les sondages. Lundi, sur Canal +, le député PS de Paris s'est montré d'une grande sévérité avec le Parti socialiste d'Harlem Désir: «pas à la hauteur».

Le Monde - Candidatures à Paris : voie dégagée pour Hidalgo, moins pour NKM

..... La nouvelle est tombée vendredi 15 mars. Jean-Marie Le Guen, le député de Paris qui lorgnait sur la mairie depuis des années, renonce à se présenter. Il l'a annoncé sur Canal+ : "J'ai décidé de soutenir Anne Hidalgo."

Lyon Capitale - Scandale des logements vacants : l'adjointe au maire de Lyon à la peine sur France 2

C’est un véritable scandale que Lyon Capitale révélait il y a quelques mois dans une enquête sur les logements vacants des instituteurs à Lyon. Une enquête reprise par Envoyé spécial dans son émission du 14 mars. Interrogée par l’équipe de France 2, l’adjointe au maire de Lyon Nicole Gay ne réussit pas à convaincre.

Lyon Capitale - Sytral, Ville de Lyon, département, eurométropole... C’est qui le patron des bus ?

Michel Mercier, Gérard Collomb et François Hollande nous ont bien fait rêver avec l'“eurométropole”. L’espace de quelques semaines, on a vraiment cru en leur volonté de simplifier le millefeuille de la démocratie locale..

Libé Lyon - Le Medef du Rhône soutient le projet de faire de Lyon une métropole européenne

.... Et les patrons, eux, qu'en disent-ils? Les dirigeants locaux du Medef ont de la chance. Alors que Gérard Collomb avance à marche forcée sur ce projet, et dans une grande opacité, ils ont eu droit - avec d'autres représentants du monde de l'entreprise membres du réseau "Grand Lyon, l'Esprit d'Entreprise" -, à un briefing spécial de Benoît Quignon, le directeur général de la communauté urbaine.

FranceTVinfo - Au PS, l'action d'Harlem Désir de plus en plus contestée

Un peu moins de cinq mois après son élection à la tête du Parti socialiste, voilà déjà Harlem Désir contraint de rendre des comptes à ses camarades. En cause : des critiques, de plus en plus nombreuses, venues d'élus et de responsables du PS. Signataire d'une motion qui a réuni 5% des voix au congrès de Toulouse en octobre, Gaëtan Gorce a le premier ouvert le feu, jugeant "catastrophique" et "contre-productive" l'action du Parti socialiste, dans une interview au Figaro (article payant). "Le premier secrétaire est en permanence à contretemps : il n'est pas là quand nous en aurions besoin et inversement", tacle le sénateur de la Nièvre.

14 mars

Le Nouvel Obs - Dijon : dans les coulisses de la visite présidentielle

VIDEO. Présent pendant deux jours à Dijon, Sylvain Courage nous raconte l'envers du décor d'une visite mouvementée. "Elles sont où les promesses ?" crie un syndicaliste au passage du président de la République dans un quartier de Dijon. Cette scène, vous l'avez sûrement vue à la télévision, mais savez-vous que les journalistes des grandes chaînes ont eu le droit à un recadrage de la part du staff de communication de l'Elysée ?

Le Monde (blog) - Hollande cherche son salut dans le mouvement

Vite ! Vite ! Le temps presse. François Hollande accélère. On ne le voit pas courir comme le faisait son prédécesseur mais il presse le pas. Il va recourir aux ordonnances pour lever certains blocages et tenter de relancer l'activité.

Le Monde - Ordonnances : Hollande joue la carte de l'accélération législative

L'heure est donc à se hâter. L'exécutif a annoncé qu'il pourrait recourir à des "ordonnances" pour accélérer la prise de décision dans certains domaines. Cette annonce fait écho aux propos de François Hollande lors de son discours du mardi 12 mars, à Dijon : "Chaque fois que l'administration, l'Etat, pourra donner plus tôt une autorisation, lever une procédure qui est inutile, alléger une contrainte, on gagnera en croissance."

Le Monde - Réforme constitutionnelle : ce qu'a retenu l'exécutif, ce qu'il a écarté

Ce sera la vingt-cinquième révision de la Constitution de la Ve République depuis 1958. Mais, au lieu d'un seul et même projet, ces modifications sont portées par quatre textes séparés. "Pour des raisons de cohérence et d'unité de chacun d'entre eux, indique-t-on à l'Elysée. Et pour offrir à chacun de ces projets de loi le plus de chances possible d'être adopté." En effet, sur certains dossiers, l'exécutif estime ne pas pouvoir réunir la majorité des 3/5 du Parlement, nécessaire à l'adoption de ces réformes.

L'Express - PS: le match des grandes gueules

Les missiles fusent au sein de la famille socialiste. L'Express arbitre le match entre Gérard Collomb, Jean-Christophe Cambadélis, François Rebsamen et l'aile gauche emmenée par Jérôme Guedj, Marie-Noëlle Lienemann et Emmanuel Maurel. 

Libé (abonnés) - Michel Pezet veut mettre Marseille sous tutelle Par OLIVIER BERTRAND

Michel Pezet, ancien président socialiste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), a demandé hier officiellement la «mise sous tutelle nationale» de la fédération PS des Bouches-du-Rhône. Après avoir appris dans Libération la convocation d’un conseil fédéral demain soir - le premier depuis le dernier congrès du PS à Toulouse

La Gazette des communes - « Il faut trouver des financements complémentaires pour l’aide aux victimes » – Nathalie Nieson, députée (PS) de la Drôme

Dans un entretien au Club prévention sécurité, la députée socialiste Nathalie Nieson, récemment chargée d’une mission auprès de la ministre de la Justice sur le financement des associations d’aide aux victimes, estime que l’Etat doit dégager de nouvelles ressources pour soutenir cette politique et entraîner les collectivités à sa suite.

Le Lab - Harlem Désir cherche le nouveau directeur de la communication du PS par petite annonce. Salaire annoncé : 70k€ annuels

PETITE ANNONCE - Diriger trois services, accompagner la "direction politique" dans ses "choix stratégiques" en matière de communication, être au "contact" avec les conseillers en communication des ministères

Le Nouvel Obs - Pour Rebsamen, Ayrault devrait "virer" un ministre pour l'exemple

Le président des sénateurs PS, François Rebsamen, a reconnu mercredi avoir conseillé à Jean-Marc Ayrault de "virer" un ministre pour l'exemple. Invité de "Questions d'Info" LCP/FranceInfo/LeMonde/AFP, M. Rebsamen était questionné sur des informations du Canard Enchaîné selon lesquelles il aurait conseillé au chef du gouvernement "de virer un ministre, n'importe lequel". "Mais au moins, fais un exemple . Tous les jours, il y a des annonces prématurées, et même contradictoires. Là, ils s'arrêteront", avait dit M. Rebsamen le 5 mars, selon l'hebdomadaire satirique.

Le Figaro - Les hommes de Hollande veulent un PS plus offensif

Les fidèles du chef de l'État, qui ont contribué à imposer Harlem Désir à la tête du PS, s'inquiètent du décalage entre le parti et le gouvernement. Côté face, l'opération reconquête, tentée par François Hollande. Côté pile, celle que mènent en coulisses les hommes du président, ceux que l'on appelle les «hollandais». Leur objectif: reprendre la main sur le Parti socialiste, jugé trop discret ou à contre-emploi. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, chef de file du clan, a rencontré le premier secrétaire Harlem Désir lundi matin, rue de Solferino.

13 mars

Le Monde (blog) - A Dijon, Hollande la tortue se rêve en lièvre

A qui pensait François Hollande lorsqu'il a lancé mardi 12 mars après midi à Dijon : "Le premier blocage, c'est la lenteur à laquelle trop de monde s'habitue partout" ? Compte tenu de son sens de l'humour avéré, on ne peut exclure que le chef de l'Etat pensait à lui-même. Car la principale critique qui le concerne aujourd'hui ne porte pas sur la politique qu'il conduit mais sur le rythme auquel il la mène.

Libé - Hollande : «Tous ceux qui veulent m'interpeller peuvent le faire»

En visite dans une usine de pansements dijonnaise, le président de la République a dit vouloir une «culture du dialogue et non du conflit». François Hollande a estimé mardi que «tous ceux qui veulent» l'«interpeller peuvent le faire», au lendemain d’une visite dans un quartier populaire de Dijon, où il a été pris à partie par des habitants.

Libé - Pascal Popelin, le cumul assumé

LES NOUVEAUX VISAGES DE L'ASSEMBLÉE (20) Toutes les semaines, Libération dresse le portrait d'un des 217 primodéputés. Aujourd'hui, le tombeur d'Eric Raoult en Seine-Saint-Denis, un socialiste très remonté contre le projet de loi interdisant le cumul des mandats.

Libé - Non-cumul des mandats: «rien n’est arbitré», selon Vidalies

Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a dit mardi lors de l’émission Preuves par trois (AFP/Public Sénat) que «rien n’est arbitré aujourd’hui» sur la date d’application du non-cumul des mandats.

Le Nouvel Obs - Ecole: la droite à l'offensive contre le projet Peillon, le PS fait front

La droite est partie mardi à l'assaut à l'Assemblée contre le projet de loi pour la refondation de l'école, qu'elle estime "idéologique" et "bavard", face à des socialistes satisfaits d'une "rupture" de politique, toutefois jugée insuffisante par le Front de Gauche. Cette offensive contre le texte du ministre de l'Education nationale Vincent Peillon, déjà vive lors de la séance des questions au gouvernement, s'est concentrée dans la soirée sur son article 1er.

Libé - Nicolas Sarkozy préféré à François Hollande, un renversement de tendance

Les Français préfèrent Nicolas Sarkozy à François Hollande, et Jean-Marc Ayrault à Martine Aubry, selon un sondage Ifop pour Paris Match publié mardi.

Paris Match - Sondage. Sarkozy préféré des Français

Pour notre enquête mensuelle exclusive Paris Match Ifop sur le classement des personnalités politiques, Manuel Valls, Christine Lagarde et Bertrand Delanoë forment le trio de tête. Dans les duels, Sarkozy l'emporte sur Hollande.

Libé (abonnés) - A Dijon, François Hollande renonce aux effets d’annonce

Analyse Le Président a achevé, hier, sa visite de deux jours en Bourgogne, en essayant d’imprimer sa marque et en martelant son message Par Lilian Alemagna Envoyé spécial à Dijon
«Pour s’en sortir, il faut que tout le monde se bouge. L’Etat compris.» Quelques minutes après le discours de François Hollande «aux forces vives de la nation» sous les peintures de la salle des Etats de la mairie de Dijon, un conseiller du président de la République peaufine le service après-vente de l’intervention du chef de l’Etat : «Il a remis de l’articulation entre des sujets traités de manière isolée.»

Libé - Fabius veut une mission de paix de l'ONU au Mali

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé mardi le vote «probablement» en avril d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur une opération de maintien de la paix (OMP) au Mali, pour une mise en place en juin. «Nous allons passer du cadre actuel (...) à un nouveau dispositif diplomatique, une opération de maintien de la paix, qui devrait probablement être votée au mois d’avril et appliquée deux mois plus tard, et qui sera chapeautée par l’ONU et financée par les Nations unies», a déclaré M. Fabius devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Le Monde - Les mises en garde de Gérard Collomb à François Hollande

Sur la longue table en verre fumé autour de laquelle il reçoit dans son bureau de l'hôtel de ville de Lyon, Gérard Collomb a posé un unique ouvrage à la couverture rouge pétante sur laquelle est écrit en lettres blanches Et si la France s'éveillait... L'élu socialiste a publié ce livre en mars 2011 chez Plon, soit un peu plus d'un an avant la présidentielle qui a vu la victoire de François Hollande.

TV 5 Monde - Procès Andrieux: Vauzelle intransigeant envers l'élue pour "l'honneur" de la région Paca

MARSEILLE (AFP) - 12.03.2013 18:23 - Par Laure BRUMONT
Le président socialiste de la région Paca, Michel Vauzelle, venu mardi "défendre l'honneur" d'une institution mise à mal par les agissements présumés de la députée PS Sylvie Andrieux, jugée à Marseille pour détournement de fonds publics, a voulu paraître intransigeant envers l'élue.

France Info - Hollande interpellé par un protestataire à Dijon : "Ce n'est pas là-dessus qu'il faut faire l'actualité"

Les voitures patinent, les trains s'arrêtent, et rien, pas un mot. Ce qui fait causer c'est une autre image, une de celles qui peuvent tout gâcher, ruiner une opération de communication parfaitement préparée. Celle d'un homme qui crie au passage de François Hollande à Dijon et qui est évacué par le service de protection du président de la République.

Mediapart - François Hollande chahuté à Dijon par des Français mécontents

Hollande accusé de faire "la politique du patronat"

En chute libre dans les sondages, critiqué par la droite mais également par sa propre famille politique et ses anciens "alliés" du second tour de la présidentielle, François Hollande voulait faire de la pédagogie auprès des Français. Pour sa première visite, le président de la République avait choisi la Cote d'Or, et plus spécialement Dijon, où il a passsé la journée de lundi en compagnie de l'un de ses fidèles lieutenants, François Rebsamen, député-maire de la capitale mondiale de la moutarde.

Libé (abonnés) - «Il est où le président de tous les Français ?»

Reportage François Hollande, dont la cote chute, a entamé hier un déplacement à Dijon. Par LILIAN ALEMAGNA Envoyé spécial à Dijon
Les enfants ont décidément un peu de mal avec le changement de président : «Nicolas Sark… euh, François Hollande ! Reste ici !» Après la petite fille du salon de l’Agriculture qui lui demandait, il y a deux semaines,«Il est où Sarkozy ?», c’était au tour d’un gosse d’à peine 10 ans, suspendu la tête en bas le long d’un mur d’escalade d’interpeller hier le chef de l’Etat avec le nom de son prédécesseur.

La Tribune - Bonus-malus sur l'énergie: le Parlement a finalement adopté définitivement la proposition de loi

Le Parlement a adopté définitivement dans la nuit de lundi à mardi la proposition de loi PS instaurant un bonus-malus sur la facture d'énergie, après un chemin long et semé d'embûches.

France 24 - Hollande à Dijon, un "moment de bonheur" selon le maire François Rebsamen

François Rebsamen, sénateur-maire PS de Dijon et proche de François Hollande, a assuré mardi que la visite de François Hollande dans sa ville était "un vrai moment de bonheur" en dépit de quelques "olibrius".

Le JDD - Comment le PS compte limiter les dégâts Les socialistes, qui gèrent deux tiers des cent plus grandes villes de France, espèrent franchir l'obstacle électoral avec un minimum de pertes..... Certes, dans les radars du PS, les villes gagnables sont rares. Et pour cause, la gauche détient déjà deux tiers des 100 plus grandes communes françaises. Il faut donc d'abord conserver l'existant. Quelques villes inquiètent (voir carte ci-dessous), mais pas Strasbourg et Toulouse, que la droite convoite. Les espoirs de conquêtes sont plus minces (voir carte). Pour Bordeaux, Vincent Feltesse continue d'y croire, un peu seul. Le futur candidat ne verrait pas d'un mauvais œil une primaire dans cette ville, ce que n'exclut pas le PS.

12 mars

Le Monde - A Dijon : "M. Hollande, elles sont où vos promesses ?"

Ce n'est pas exactement le scénario qu'il espérait. François Hollande, en déplacement deux jours à Dijon pour renouer avec le terrain, a été interpellé dès son arrivée dans le quartier populaire des Grésilles, par des personnes mécontentes de sa politique.

Le Monde - Hollande 48 heures à Dijon : un air de Mitterrand et de Chirac

Dans l'esprit de François Hollande, Nicolas Sarkozy menait ses déplacements en province au pas de charge et lui préfère montrer qu'il prend son temps. Mais s'il espère rompre avec son prédécesseur, le président de la République, en organisant à Dijon un déplacement de deux jours, lundi 11 et mardi 12 mars, renoue avec une méthode testée par Jacques Chirac et même avant lui François Mitterrand.

Libé - Hollande veut une France qui «gagne»

Le président de la République, en déplacement à Dijon, a rappelé que sa priorité était d'inverser la courbe du chômage. François Hollande a lancé lundi à Dijon un «appel à la mobilisation», réaffirmant son objectif «d’inverser la courbe du chômage» à la fin de l’année et proclamant sur un ton volontariste la capacité de la France à «gagner», à «réussir».

Libé - Désir : «La France paye la facture laissée par la droite»

Le premier secrétaire du PS accuse tous les leaders de l'UMP d'être «coresponsables» du surendettement du pays. Harlem Désir, premier secrétaire du PS, a affirmé lundi que tous les leaders de l’UMP étaient «coresponsables» du surendettement de la France et de sa désindustrialisation.

La gazette des communes - Rythmes scolaires: la municipalité PS de Strasbourg s’oriente vers une application en 2014

Le maire (PS) de Strasbourg Roland Ries a publiquement laissé entendre qu'il allait repousser à la rentrée 2014 l'instauration de la semaine de quatre jours et demi dans les écoles de sa ville, selon des propos rapportés dimanche 10 mars 2013 par les Dernières Nouvelles d'Alsace.

PS - Point-presse hebdomadaire du lundi 11 mars 2013 — Le porte-parole du PS, David Assouline, a évoqué la loi sur la refondation de l'école, qui sera présentée à l'Assemblée nationale ce lundi, et a annoncé le lancement d'un nouveau tract du Parti socialiste en soutien au gouvernement, évoqué le déplacement d'Harlem Désir au Mali et au Niger, et rappelé le lourd passif de l'UMP.

11 mars

Le Figaro - Ayrault, Désir, aile gauche : les failles du dispositif hollandais

Déjà à la peine dans les sondages d'opinion, François Hollande doit composer avec des difficultés au sein de sa majorité.

• Le doute Ayrault

Y a-t-il un problème Ayrault? Cette petite musique, mise en sourdine depuis janvier, revient. À la rentrée, le premier ministre avait retrouvé de l'oxygène. Chef d'équipe, il avait convié ses ministres à un séminaire cathartique à Matignon, où chacun avait pu vider son sac. Il invite désormais ses ministres à déjeuner ou dîner, par petits groupes. Mais il a du mal à trouver le tempo.

Les Echos - Hausse d'impôts ou baisse des dépenses, le PS à front renversé

La nécessité du rétablissement des comptes publics a suscité, au PS, un tête-à-queue surprenant. Coup sur coup, le premier secréaire, Harlem Désir, et le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, ont récusé de nouvelles hausses d'impôts. « Sur le plan de la fiscalité, il ne faut pas en rajouter. Il y a des réductions de dépenses, des efforts à faire dans toutes les administrations », a averti le premier. « La priorité va à la réduction des dépenses. Je suis contre une nouvelle hausse générale d'impôts », a insisté le second.

Public Sénat - Delanoë: réforme des rythmes scolaires à Paris dès que ça peut être une réussite

Bertrand Delanoë, maire PS de Paris, a déclaré lundi qu'il souhaitait appliquer la très discutée réforme des rythmes scolaires du gouvernement "dès que ça peut être une réussite".

RFI - Jérôme Guedj, député PS et président socialiste du Conseil général de l'Essonne

«Il faut que les efforts qui vont être demandés soient tous passés au tamis d'une exigence simple: est ce que cela permet la lutte contre le chômage? Je défend plutôt l'idée d'une relance par la consommation, par l'investissement public.»

Le Figaro - Hollande sous la pression de l'opinion

INFOGRAPHIE - Le président se rend en Côte-d'Or pendant deux jours, pour «prendre le pouls» du pays. Et pour tenter d'inverser la courbe des sondages.

Les jours se ressemblent pour François Hollande. Toujours la même litanie de mauvaises nouvelles à annoncer, de mauvais sondages à banaliser, de déclarations de ses ministres à corriger, de tensions à régler au sein de sa majorité. La semaine dernière: lettres de cadrage envoyées aux ministres, record d‘impopularité, déclarations équivoques sur Hugo Chavez de Victorin Lurel, mises en garde de la gauche du PS. 

Libé (abonnés) - François Hollande à Dijon, car sa cote dort

ANALYSE Le Président est aujourd’hui et demain en Bourgogne pour tenter de reconquérir l’opinion. Un déplacement d’une durée inhabituelle, à la mesure de l’impopularité du chef de l’Etat. Par GRÉGOIRE BISEAU

C’est un chef de l’Etat profondément impopulaire qui arrive aujourd’hui à Dijon (Côte-d’Or) pour deux jours d’escapade présidentielle. Il inaugure là un nouveau type de déplacement. On avait reproché à Nicolas Sarkozy de passer en coup de vent (souvent quelques heures) lors de ses visites en province. 

Libé - Paris: Hidalgo met au défi NKM sur la parité des têtes de liste

La candidate socialiste aux municipales de 2014 a attaqué sa probable rivale en estimant que ce sont «les barons de l'UMP qui sont à l'origine de sa candidature et l'ont fait venir» dans la capitale.

La socialiste Anne Hidalgo, candidate à la succession du maire de Paris, Bertrand Delanoë, a appelé dimanche sa possible concurrente, Nathalie Kosciusko-Morizet, à faire la preuve de sa «modernité» en prenant notamment position sur la parité et le non-cumul des mandats.

Slate - Les socialistes ne savent plus du tout débattre

Economie, moeurs, évolutions institutionnelles... Le PS n'arrive plus à faire vivre le débat sur ces sujets en interne ou dans son dialogue avec le gouvernement, à tel point que celui-ci est remplacé par des pétitions d'élus dans les médias.

TF1 - Propos de Lurel sur Chavez : le PS mal à l'aise

Les propos du secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer Victorin Lurel sur Hugo Chavez continuent de faire des vagues ce dimanche. La droite se dit scandalisée. A gauche, Anne Hidalgo assure que "tout ça va être corrigé dans la journée."


___________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________

10/03/2013

L'actualité des socialistes du 4 au 10 mars (mise à jour)

A la une : Le Nouvel Obs - Cumul des mandats : le choix de l'Elysée

La loi sera bien votée cette année mais, pour contourner des obstacles juridiques et politiques, le président va devoir repousser son application à 2017
Le texte est déjà rédigé dans les moindres détails, mais rares sont ceux qui l'ont entre les mains. La difficile gestation de la loi sur le non-cumul des mandats arrive à son terme ! Un conseiller dans la confidence prévient toutefois : rien ne peut être officialisé avant sa présentation en Conseil des ministres.
_____________________________________________

Les 9 et 10 mars

Le Monde - Pour Hollande, les droits des femmes étaient une des raisons pour intervenir au Mali

Le président François Hollande, jeudi 7 mars, à la veille de la Journée internationale des droits des femmes, a justifié l'intervention militaire au Mali notamment par le besoin de lutter contre l'oppression des femmes par les islamistes.

Libé - Congé parental, parité: le gouvernement affiche ses objectifs pour les femmes

A l’occasion de la Journée mondiale des Droits des femmes, le gouvernement a affiché une série d'«objectifs» pour faire reculer les inégalités hommes-femmes, en s’engageant notamment à réformer le congé parental, à accroître la parité dans les scrutins politiques et à renforcer la pression sur les entreprises.

Le Monde (blog) - Quand le PCF flirte avec la gauche du PS

Petit à petit, les liens se resserrent entre le PCF et la gauche du PS. Une nouvelle étape vient d'être franchie. Deux communistes, membres de la direction du parti, ont récemment intégré le comité d'orientation de Gauche avenir, le club de Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice socialiste de Paris. Ce club, qui a pour but d'"agir pour l'unité de la gauche", réunit non seulement des socialistes comme Emmanuel Maurel, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France, ou Paul Quilès, ancien ministre, mais aussi des personnalités politiques d'autres sensibilités, notamment écologistes.

Le Monde - L'Elysée, bastion de sérénité dans une France à cran

Evidemment, il a eu l'air "agacé". Comme tout un chacun l'aurait fait, il a demandé "qui a bien pu dire ça". Mais, mardi 5 mars au soir, quand il a lu à la une du Canard Enchaîné ce gros titre en lettres rouges, ""Pépère", le surnom de Hollande à l'Elysée", le président de la République n'a pas paru plus ébranlé que ça. "Une fois de plus, il m'a impressionné par son équanimité, raconte un conseiller présent ce soir-là. Vous imaginez le psychodrame que ça aurait fait sous Sarkozy ?"

La Gazette des communes - Intercommunalité : les « DG » pour l’élection au suffrage universel direct

L’Association des directeurs généraux des communautés de France (ADGCF) prône un scrutin dans le cadre d’une circonscription intercommunale. Dans leur manifeste rendu public le 26 février 2013, ces cadres affirment aussi « la spécificité de leur métier vis-à-vis de leurs homologues communaux ».

Le Monde - Budget 2014 : cinq milliards d'économies en plus

Le ministre délégué au budget, Jérôme Cahuzac, a le premier rompu le silence gouvernemental sur la lettre de cadrage en évoquant un effort d'économies "un peu supérieur" à quatre milliards d'euros en 2014, lors d'une visite jeudi de la Direction interrégionale des douanes à Bassens (Gironde). En réalité, ce sont cinq milliards d'économies nouvelles qui seront exigés en 2014.

Le Monde (Les décodeurs) - Jean-Louis Borloo et les énarques du PS

Il est de bon ton, en province, de critiquer les élites parisiennes – même si on appartient au sérail depuis des lustres. C'est ce qu'a fait Jean-Louis Borloo, jeudi 7 mars à Mazamet, dans le Tarn, tirant à boulet rouge sur le PS dirigé selon lui par "des gens chics, pas dans la vraie vie, issus de 3 promos de l'ENA". Le PS dirigé par des énarques ? Les "Décodeurs" ont vérifié le CV des cadres du Parti socialiste. M. Borloo se trompe : les énarques ne sont pas légion au sein des hautes instances de la rue de Soléfrino.

Le Monde (abonnés) - Hollande, le grand doute

La mise en garde est venue de François Hollande, mercredi 6 mars, en conseil des ministres. "N'inquiétez pas les Français !", a lancé le chef de l'Etat à son équipe. "Et maîtrisez votre communication", a-t-il insisté. Personne n'a été nommément cité, mais tout le monde a compris qui était visé : Arnaud Montebourg, Delphine Batho et Cécile Duflot, qui avaient étalé quelques jours plus tôt leurs désaccords sur la taxation du diesel.

8 mars

Le Monde - Cahuzac évoque des économies "un peu supérieures" à 4 milliards pour 2014

L'effort d'économies demandé par Bercy pour 2014 dans ses lettres de cadrage budgétaire aux ministères sera "un peu supérieur" au montant de 4 milliards d'euros que Le Monde annonçait mardi 5 mars, a déclaré jeudi à des journalistes le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, à Bassens (Gironde).

Le Figaro - Mariage gay: le PS répond à Sarkozy

Le Parti socialiste a vivement réagi aux propos de Nicolas Sarkozy sur le "mariage pour tous" et la "traçabilité" des enfants, estimant que "le plus inquiétant, c’est bien la traçabilité des idées" de l'ancien président.

Le Monde - L'accord sur l'emploi est-il identique à ce que proposait Sarkozy ?

L'attaque a d'autant plus de force qu'elle vient du secrétaire national socialiste Emmanuel Maurel. Dans une interview au site de France Télévisions, ce membre de l'aile gauche du Parti socialiste estime que l'accord sur l'emploi signé en janvier par les partenaires sociaux "reprend les fameux accords compétitivité-emploi de Sarkozy, que François Hollande avait condamnés il y a un an avec beaucoup de force". Une idée partagée par beaucoup à gauche du PS, où l'on s'agace de plus en plus fortement d'un "virage libéral" de François Hollande et de son gouvernement. Alors, l'accord sur l'emploi a-t-il copié les propositions de Sarkozy ?.....
Quelles sont les différences ? La réponse est simple : aucune. En réalité, Nicolas Sarkozy et le gouvernement Fillon avaient défini un principe général sans entrer dans les détails précis de l'accord. Et ce principe général – un accord collectif pour diminuer ou augmenter le temps de travail en cas de besoin pour l'entreprise – reste totalement le même. En ce sens, Emmanuel Maurel a raison : le gouvernement Ayrault a laissé les partenaires sociaux valider les "accords compétitivité-emploi" de Nicolas Sarkozy, rebaptisés en "accords de maintien dans l'emploi". Une sémantique différente pour un même principe.

La question Lyonmag de la semaine   

Municipales 2014 : si Gérard Collomb ne se représentait pas, qui serait le meilleur candidat pour représenter la gauche à Lyon ?

Le Monde - Les fidèles de François Hollande passent à l'offensive au sein du PS

Moins d'un an après la présidentielle, l'armée "hollandaise" repart en campagne. A l'heure où le feu couve autour de la bonne stratégie économique pour faire face à un chômage en crue et à une situation sociale tendue, les partisans du chef de l'Etat dans la majorité et au sein du PS ont décidé de donner de la voix. Ces "hollandais" historiques veulent faire entendre leurs positions pour infléchir la ligne gouvernementale, avec à la manoeuvre l'ancien bras droit de François Hollande pendant onze ans Rue de Solférino, le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, très actif.

Le 7 mars

France TVinfo - L'aile gauche du PS à Hollande : "François, change de cap, et vite!"
Accord sur l'emploi, réforme des retraites, budget européen… Sujet après sujet, l'aile gauche du Parti socialiste constate avec effarement les directions prises par François Hollande depuis le 6 mai. Alors que la CGT et Force ouvrière appellent les salariés à descendre dans la rue, mardi 5 mars, le secrétaire national du PS, Emmanuel Maurel, appelle solennellement le chef de l'Etat à "rester fidèle à ses engagements" de campagne et à "changer de cap".

Democratie et Socialisme - 20 questions, 20 réponses sur l’ANI et l’avant-projet de loi

Non à une loi qui, en reprenant l’ANI de Wagram du 11 janvier signé par le Medef et une minorité syndicale. Elle précariserait l’emploi et les salaires et sécuriserait les licenciements.

Les Echos - Au PS, la désindexation des pensions inquiète plus que l'allongement de la durée de cotisation

L'idée de baisser le pouvoir d'achat des retraités inquiète la direction du PS.

Accumulation des urgences pour les uns, prudente réserve tant que le gouvernement n'a pas décidé pour les autres… Les dirigeants de la gauche ne se précipitent pas pour réagir au document de travail du gouvernement sur la réforme des retraites (lire « Les Echos » d'hier), qui envisage une hausse de la durée de cotisation et une désindexation des pensions. Les communistes sont hostiles aux deux et les écologistes n'y sont « plutôt pas favorables » non plus.

Tribune de Lyon - PS. Pascale Crozon pour le non-cumul des mandats

“Je ne suis pas isolée sur la question, même si certains y sont clairement opposés, comme Gérard Collomb, qui cumule  beaucoup.

L'Express - Non-cumul des mandats: le PS contre le président

Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, dérange beaucoup le gouvernement en ne cessant de demander l'application du non-cumul des mandats dès 2014. 

Marianne - On achève les classes moyennes

Obstiné par l'impératif de rigueur, le gouvernement sacrifie les classes moyennes sur l'autel de l'austérité. Un risque social et politique majeur. «Faut qu'ça saigne !» Peut-être François Hollande a-t-il été bercé, dans son enfance, par ces mots de Boris Vian. Le futur président n'avait que 1 an quand Saint-Germain-des-Prés chantait «Faut qu'ça saigne !» Depuis deux semaines, le même air de tango semble résonner entre les murs de Matignon et de l'Elysée. Mais ce ne sont plus les bouchers de la Villette qui poussent la chansonnette, mais le chœur des classes moyennes promises au sacrifice fiscal et social sur l'autel de l'austérité qui déchante. Avec François Hollande et Jean-Marc Ayrault dans le rôle des désosseurs du modèle social français...

Libé -  Le gouvernement lance sa réforme contestée du marché du travail

Le gouvernement a lancé mercredi, avec l’étape du Conseil des ministres, son projet de réforme du marché du travail, contesté mardi dans la rue par FO et la CGT, qui pressent les parlementaires de faire barrage au texte, exprimant lui une pleine «confiance» en une adoption rapide par le Parlement.

Libé (abonnés) - «Nous allons limiter la durée des stages à six mois»

Interview Questions à Geneviève Fioraso Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche
Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso annonce des mesures pour développer les stages, tout en limitant les abus. Le nombre de stagiaires est passé de 600 000 par an en 2007 à plus d’un million aujourd’hui.

Libé - Ayrault récite son «nouveau Grand Paris»

Le Premier ministre a présenté, hier, un plan ambitieux pour réorganiser transports, logements et institutions en Ile-de-France. Par SIBYLLE VINCENDON
Jean-Marc Ayrault a l’art de la synthèse, c’est bien le moins pour un hollandais. Mais il a aussi celui du récit, ce qui est plus surprenant de la part du Premier ministre un peu terne qu’il est parfois. Ce sont pourtant ces deux qualités qu’il a déployées, hier, pour présenter aux élus franciliens, décideurs économiques et plusieurs ministres réunis à l’université de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne) son «nouveau Grand Paris».

Le 6 mars

Le Monde - Accord emploi : "Notre rôle, c'est de combler les trous du texte"

Le projet de loi qui retranscrit l'accord sur l'emploi, conclu le 11 janvier entre le Medef et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC), va être présenté en conseil des ministres, mercredi 6 mars. Le texte sera ensuite étudié en commission à l'Assemblée nationale, les 25 et 26 mars, avant de passer dans l'Hémicycle entre le 2 et le 5 avril. Le gouvernement a demandé aux parlementaires de ne pas trop le modifier. Mais beaucoup de voix s'élèvent, notamment à l'aile gauche du Parti socialiste, pour faire valoir le droit d'amendement des députés et corriger un projet jugé trop favorable au Medef. Jean-Marc Germain, rapporteur socialiste du texte (Hauts-de-Seine), va devoir composer avec ces différentes pressions.

Le Monde - L'exécutif prépare une nouvelle cure d'austérité pour 2014

Depuis que la France s'est engagée à ramener à l'équilibre ses finances publiques, les années se suivent et se ressemblent : elles sont, du point de vue de la discipline budgétaire, toujours plus redoutables. Les ministres et leur entourage attendent donc, avec un fatalisme teinté de lassitude, la lettre de cadrage de Jean-Marc Ayrault que Matignon devrait leur adresser à la fin de la semaine.

Le Monde - Retraites : les raisons et les pistes d'une nouvelle réforme

C'était il y a moins de trois ans : des manifestations monstre, un débat parlementaire épique et une réforme des retraites adoptée dans la douleur, qui portait progressivement l'âge de départ à 62 ans et l'âge auquel on pouvait toucher sa pension pleine à 67 ans. Une réforme "forte et réaliste parce qu'elle permet de sauver le système de retraite et d'être à l'équilibre en 2018 sans qu'aucune recette ne soit surévaluée", assurait alors Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP.

L'Express - François Hollande part à la rencontre des Français

Après une semaine de sondages alarmants, le chef d'Etat part sur le terrain. François Hollande va parcourir les régions pour lutter contre l'impopularité et s'inviter sur France 2 pour expliquer sa politique. Avec comme objectif de renouer le contact avec les Français. 

Le JDD - Emploi : l'aile gauche du PS fait des siennes

Comme elle l'avait fait sur le pacte budgétaire européen, l'aile gauche du PS promet de se battre jusqu'au bout pour amender le texte sur la sécurisation de l'emploi. Et assume de s'opposer à nouveau au gouvernement en tant que membre de la majorité.

Libé - Loi sur l'emploi : progrès pour Sapin, régression pour Lepaon

La CGT et FO appellent ensemble, de manière inédite, à des grèves et manifestations mardi dans tout le pays pour faire barrage au futur projet de loi sur l’emploi. Les deux centrales voient dans ce projet, qui sera présenté le lendemain en Conseil des ministres, la traduction d’une politique sociale à rebours des promesses gouvernementales.

Le Figaro - Le PS fait bloc face à l'impopularité de Hollande

VIDÉO - Face au niveau record d'impopularité que doit affronter le président de la République, la majorité invite les Français à le juger sur les résultats à long terme.

Le 5 mars

Le Monde - Hollande veut une formation rapide pour les chômeurs

Le président François Hollande a affirmé lundi 4 mars à Blois que "l'objectif" de la réforme de la formation professionnelle était de permettre "qu'un chômeur sur deux se voie proposer une formation dans un délai de deux mois" après la perte de son emploi.

Le Nouvel Obs - Rémunérations des patrons: Ayrault veut "s'inspirer" de la préconisation suisse

PARIS (AFP) - Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a estimé lundi que l'initiative suisse limitant les rémunérations abusives des patrons des sociétés cotées constituait une "excellente expérience démocratique" et qu'il fallait "s'en inspirer".

Libé - A Marseille, une députée PS devant la justice

Article + vidéo Le tribunal a rejeté la demande de renvoi du procès de Sylvie Andrieux, soupçonnée d'avoir financé des associations en échange de l'influence de leurs dirigeants dans les cités.

Le 4 mars

Le Monde - Grand Paris : la victoire de Bertrand Delanoë sur Jean-Paul Huchon

Elle s'appellera "Métropole de Paris" et non "de Paris-Ile-de-France" comme prévu dans une version provisoire du projet de loi sur la décentralisation. La nuance est révélatrice. Le gouvernement a tranché : en dotant l'agglomération francilienne d'une instance chargée du logement avec des pouvoirs importants, il a choisi l'approche défendue par Bertrand Delanoë aux dépens de celle de Jean-Paul Huchon.

Libé - Montebourg, défenseur du diesel français

Le ministre s'est refusé à toute surtaxe sur le diesel, et a confirmé une réflexion en cours sur une prime de conversion, différente de l'ancienne prime à la casse «qui a fait trop de dégâts».

Libé - Le gouvernement carbure sur le diesel

Automobile. Batho et Montebourg cherchent à «dédieseliser» sans pénaliser le «made in France».

Comment privilégier une fiscalité plus juste, faire coïncider les enjeux environnementaux et sanitaires tout en ne pénalisant pas les ménages les plus modestes ? C’est le dilemme du gouvernement sur le diesel après la révélation du rapport de la Cour des comptes, vendredi par Libération, dans lequel est dénoncé le privilège fiscal d’un carburant qui grève les caisses de l’Etat de 6,9 milliards d’euros (8 milliards en incluant les exonérations ou taux réduits pour certains secteurs).

 
Le Sénat a adopté la semaine dernière une proposition de loi d'amnistie des délits commis lors de mouvements sociaux. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est dit lundi «sceptique sur le principe de l’amnistie» sociale, assurant qu’il croyait surtout aux «exigences du dialogue social».

A perdre la raison - Cote de confiance : Hollande prend une claque

Comme je le faisais régulièrement pour Nicolas Sarkozy lors de son mandat, je publie la cote de confiance mensuelle de François Hollande.

Le Lab - Pas besoin d'une loi pour ne plus cumuler au PS

LES PIEDS DANS LE PLAT - La ministre de l'Ecologie Delphine Batho n'y est pas allé par quatre chemins sur France 3. Interrogée sur la question du non-cumul des mandats, elle s'est montrée catégorique : elle est pour.

Le JDD - L'appel des cent pour une "nouvelle démocratie sociale"

TRIBUNE - Cent parlementaires PS appellent à voter le projet de réforme du contrat de travail. 
L’accord sur l’emploi conclu le 11 janvier entre les partenaires sociaux marque une nouvelle ère pour le dialogue social en France. Grâce à cette méthode, la démocratie s’enrichit de la participation des acteurs sociaux à notre objectif commun de lutte contre le chômage.

Libé - «Il faut mieux répartir les prélèvements»

Interview Jérôme Guedj député PS de l'Essonne Par GRÉGOIRE BISEAU

Député socialiste de l’Essonne, Jérôme Guedj, représentant de l’aile gauche du PS, se montre réticent face à la ligne sociale-démocrate du gouvernement.

TF1 - Un député PS pour un référendum sur une "République exemplaire"

Olivier Faure, ancien conseiller politique de Jean-Marc Ayrault, plaide samedi "à titre personnel" en faveur de l'organisation d'un "référendum sur la République exemplaire" pour réformer la Constitution.

02/03/2013

L'actualité des socialistes du 25 février au 3 mars (mise à jour)

Led 1er, 2 et 3 mars

RFI - Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris, secrétaire national du PS à l'Europe et aux relations internationales

«Le cap a été fixé par le président de la République lors de sa conférence de presse au mois de novembre, mainternant nous sommes à l'heure des choix. Confrontés à une conjoncture européenne difficile, à une politique de la droite conservatrice en Europe plutôt austéritaire, nous sommes obligés de réajuster sur la trajectoire que nous nous sommes fixés

Le Monde - Les deux-tiers des Français déçus par Hollande, selon un sondage

La majorité des Français pensent que les engagements pris par François Hollande en matière de chômage et de fiscalité ne seront pas tenus, que ce soit en 2013 ou d'ici la fin de son mandat en 2017, selon un sondage BVA pour Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Le Monde (blog) - Ces promesses économiques qui fondent comme neige au soleil

Dette, déficit, impôts, chômage : en quelques semaines, François Hollande a vu nombre de ses promesses compromises par la conjoncture économique. Après avoir longuement lutté, le gouvernement est contraint d’abandonner ses objectifs un par un.

Libé - Au Sénat, une amnistie sociale bien encadrée

.... Pour Christiane Taubira, cette loi fait «œuvre utile», «œuvre de justice». «Un geste d’apaisement, d’ouverture et de dialogue», complète Virginie Klès, sénatrice PS d’Ille-et-Vilaine, prenant tout de même soin de répéter que ces «gestes d’apaisement» doivent être «limités», «pour relancer le dialogue» social. «Amnistier n’est pas grâcier, rappelle l'écologiste Esther Benbassa. C’est un signal de renouveau du dialogue social.»

La Croix - Les députés PS veulent moduler la hausse de TVA

Le groupe socialiste à l’Assemblée nationale entend modifier sensiblement les projets du gouvernement en ce qui concerne la hausse de la TVA programmée pour 2014.

Sud Ouest - Les ateliers d’Harlem Désir

Hier soir, le Premier secrétaire du PS effectuait le second déplacement des Ateliers du changement, à l’Espace exposition. Hier-soir, à l’Espace exposition de Marmande, des chaises manquaient à l’appel pour participer à l’atelier du changement, orchestré par Harlem Désir. Quelque 500 fervents spectateurs étaient venus écouter le Premier secrétaire du Parti socialiste, qui effectue actuellement une tournée dans quatre villes de province, pour « écouter les citoyens, faire remonter les attentes, et penser la France de l’après-crise ». Encadré par le député Matthias Fekl et le sénateur Pierre Camani, Harlem Désir a tout d’abord écouté, avant de s’installer au pupitre, laissant l’animateur Laurent Sablic se charger d’animer la présentation.

Le 28 février

Le Monde - Cumul des mandats : 39 députés PS interpellent le gouvernement

Il est des reculs, des pas de deux, des hésitations – sinon, encore, des renoncements – qui passent mal chez les élus socialistes. Jacques Valax, député du Tarn, n'oublie pas qu'en octobre 2010 – le PS était alors dans l'opposition – il fut le rapporteur d'une proposition de loi organique du groupe socialiste, dont le premier signataire était Jean-Marc Ayrault, "visant à interdire le cumul du mandat de parlementaire avec l'exercice d'une fonction exécutive locale".

Le 27 février

Le Monde - Montebourg : "Les Italiens ont dit qu'ils n'étaient pas d'accord avec la politique imposée par les marchés"

Les Italiens ont sanctionné la politique économique imposée par l'Allemagne, s'est félicité, mardi 26 février, Arnaud Montebourg, après le vote italien. Le ministre français du redressement productif a applaudi l'affaiblissement de l'euro entraîné par ce scrutin, qui n'a pas dégagé de majorité stable dans la péninsule.

Le Monde - "Les élections italiennes valident l'approche du président Hollande"

Guillaume Bachelay, numéro 2 du PS, s'inquiète de la percée du populisme en Italie. Ce proche de Laurent Fabius, qui avait combattu le traité constitutionnel européen en 2005, estime que l'Europe doit soutenir la croissance par la relance. Soulignant les efforts de rigueur faits par les Italiens, il reproche à Bruxelles de ne pas avoir joué son rôle.

Libé - Les députés PS contre une «embardée fiscale» mais pour des économies

Les députés socialistes estiment que le déficit budgétaire doit être réduit par des économies, sur lesquelles doivent porter «les efforts principaux», et non par une «embardée fiscale», a déclaré mardi leur porte-parole Thierry Mandon, lors d’un point presse.

Le Figaro - Des députés PS réclament un vrai débat fiscal

Certains parlementaires s'interrogent sur les intentions de l'exécutif face à la rigueur et veulent davantage de «clarté». À quelle sauce fiscale les Français seront-ils mangés? Alors que François Hollande prépare l'opinion à d'éventuels prélèvements supplémentaires, la grogne monte dans les rangs socialistes. S'ils sont nombreux à mettre en garde le gouvernement contre une pression fiscale accrue sur les ménages et les entreprises, c'est surtout de la «clarté» qu'ils demandent à l'exécutif.

Le Monde - La gauche proteste aussi contre les hausses d'impôt

Le ministre délégué au budget, Jérôme Cahuzac, a déclaré mardi 26 février "espérer" que la pression fiscale n'augmentera pas en France l'an prochain, alors que le doute plane sur la capacité du gouvernement à tenir sa promesse de ne plus relever les impôts.

20 minutes - Non-cumul des mandats dans le Finistère: «Nous avons créé une respiration démocratique»

POLITIQUE – Le premier secrétaire fédéral du PS dans le Finistère explique à «20 Minutes» comment il a mis en place le non-cumul des mandats dans son département.. Depuis 2009, le Parti socialiste applique le non-cumul des mandats dans le département du Finistère. Explications du patron de la Fédération, Marc Coatanéa.

VousNousIls - Vacances d'été: Peillon a une "vision globale des temps scolaires" (Mandon, PS)

Le ministre de l'Education natio­nale Vincent Peillon fait preuve d'une "vision glo­bale des temps sco­laires" en évoquant le rac­cour­cis­se­ment des vacances d'été, a estimé mardi le député Thierry Mandon, porte-parole du groupe socia­liste à l'Assemblée nationale. Le groupe, a-t-il dit lors d'un point presse, apporte "son sou­tien le plus clair et le plus entier pos­sible à la démarche de refon­da­tion et de réno­va­tion entre­prise par Vincent Peillon".

Le 26 février

VousNousIls - Peillon/vacances: "Pas certain que le moment choisi par Peillon soit le bon" (Bartolone, PS)

Le pré­sident de l'Assemblée natio­nale Claude Bartolone estime, dans une inter­view aux Echos à paraître mardi, qu'il n'est "pas cer­tain" que "le moment choisi par Vincent Peillon" pour annon­cer un rac­cour­cis­se­ment des vacances d'été soit "le bon".

La Provence - Municipales 2014 à Marseille : le PS prend la main

Pour la première fois, un sondage donne les socialistes gagnants au 2e tour, dans le cadre d'une triangulaire avec le Front national

Le 25 février

Le Nouvel Obs - Pourquoi Peillon joue gros sur les rythmes scolaires

Il voulait agir vite. A l'Elysée et Matignon, la prudence l'a emporté. Du coup, c'est la crédibilité et l'influence du ministre de l'Education qui sont en jeu. Lorsqu'il prend la parole, ce mercredi 23 janvier, lors du conseil des ministres, François Hollande assortit les félicitations d'usage d'un de ces avertissements dont il a le secret. Pour le président, le projet de loi "d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République" est un texte ambitieux qui souligne la priorité donnée à la jeunesse au cours de son quinquennat.

Libé - Marseille : rose primaire pour oublier les affaires

Enquête Au moins huit candidats veulent représenter l’opposition à l’élection municipale de l’an prochain. Par OLIVIER BERTRAND Correspondant à Marseille
Les socialistes marseillais vont devoir se choisir un candidat aux municipales sans qu’il arrive en lambeaux en 2014. Mais ce n’est pas gagné. Il faut prendre la relève de Jean-Noël Guérini, qui avait failli conquérir la ville en 2008 avant d’être rattrapé par les affaires de son frère (mis en examen pour «association de malfaiteurs», ils seront de nouveau entendus prochainement par le juge). Les candidats se bousculent et une primaire, en octobre, pourrait permettre de départager tout le monde.

Libé (abonnés) - Martine Aubry se tient sur ses gardes

Analyse Alors que la maire de Lille s’est faite discrète, ses proches continuent de porter ses valeurs. Par Laure Bretton
Ça ressemble à une blague, mais ça en dit long sur leur volonté de se fondre dans la masse. «Je vous assure qu’on est les meilleurs des hollandais», tempête un proche de Martine Aubry, ajoutant dans un sourire : «N’allez pas réveiller la parano de tout le monde», avec un article sur les réseaux et les projets de l’ex-patronne du Parti socialiste.

Le JDD - Marseille : Gaudin en difficulté, le flop de Tapie

SONDAGE EXCLUSIF - En tête au premier tour, le maire sortant Jean-Claude Gaudin est battu par la gauche. Bernard Tapie serait devancé par le FN.

Libé (abonnés) - Valls et Taubira, duo avant duel

Analyse Les ministres de l’Intérieur et de la Justice ont jusqu’ici réussi à cacher leurs désaccords. Mais la réforme pénale arrive. Par LAURE BRETTON, JONATHAN BOUCHET-PETERSEN
Jusqu’ici tout va bien. Mais l’entente cordiale affichée depuis le début du quinquennat entre l’éloquente ministre de la Justice et son très actif collègue de l’Intérieur, deux politiques de tempérament, survivra-t-elle au débat qui s’ouvre sur la réforme pénale de Christiane Taubira, attendue avant l’été ?

Le Lab - Les menaces de Guérini : "si je parlais, certains ne seraient plus ministres..."

Le sénateur PS des Bouches-du-Rhône, qui n’est plus en odeur de sainteté au Parti socialiste, menace, dimanche 24 février dans les colonnes du Journal du Dimanche. Convoqué par le juge "dans une dizaine de jours", l’élu socialiste, dont l’immunité parlementaire a été suspendue, "n’oublie rien" des attaques de son propre camp à son encontre
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

24/02/2013

L'actualité des socialistes du 18 au 24 février (mise à jour)

Les 23 et 24 février

Le Monde - Cumul des mandats : Harlem Désir et le PS persistent pour 2014

Première manche perdue pour Harlem Désir, qui ne s'avoue pas vaincu pour autant. Le premier secrétaire du PS, qui plaide depuis son entrée en fonction pour que le non-cumul des mandats, engagement pris par les socialistes depuis 2010, soit mis en place avant les élections municipales de mars 2014, a désormais face à lui un adversaire de taille : le Conseil d'Etat.

Slate - Votre gauche, vous la préférez «forte» ou «populaire»?

Pour peser dans les débats idéologique, politique et médiatique, la majorité PS se regroupe en collectifs, comme la Gauche forte et la Gauche populaire, nés en ce début d'année. Avec quels objectifs et quels liens avec la société civile?

Le Monde - Les députés repoussent à 2015 les élections départementales et régionales

L'Assemblée nationale a voté, vendredi 22 février, le report à 2015 des élections départementales et régionales, initialement prévues en 2014, dans le cadre du projet de loi électorale présenté par le ministre de l'intérieur, Manuel Valls.

Libé - A Montpellier, Peillon galère sur les rythmes scolaires

Le ministre de l'Education est en tournée dans toute la France pour convaincre de l'utilité de la semaine de quatre jours et demi. Par ANTOINE GUIRAL à Montpellier

Le ministre VRP de la réforme des rythmes scolaires poursuit sa tournée. Rude besogne que de convaincre les maires de l’intérêt qu’ils ont à passer à la semaine de 4 jours et demi dans le primaire dés la rentrée 2013...

Vincent Peillon en a fait l’humiliante expérience vendredi soir à Montpellier où la maire socialiste, Hélène Mandroux, n’a pas même daigné venir à sa rencontre.

Libé (abonnés) - Juliette Méadel. Le dessein de Juliette

Portrait Avocate d’affaires et énarque, la nouvelle directrice du think tank de gauche Terra Nova veut changer l’exercice du pouvoir. Par Cécile Daumas Photo Roberto Frankenberg

Cheveux souples ramassés en chignon lâche, regard bleu malicieux, elle sait qu’elle a du charme. Radieuse spontanéité mais démarche hésitante. Ses traits sont à peine altérés par les derniers mois de sa troisième grossesse. «La naissance est prévue le 2 avril. Je limite mes déplacements», dit-elle, joyeusement fataliste, calée dans un fauteuil d’une brasserie du XIVe arrondissement, à deux pas de chez elle. Elle en veut quatre, à l’instar d’une Cécile Duflot ou de Ségolène Royal dont elle a...

Libé - Jour de carence : Collomb veut lutter contre l'absentéisme des fonctionnaires

Evoquant un «véritable problème», le sénateur-maire de Lyon souhaite des négociations avec les syndicats de la fonction publique pour «résorber l'absentéisme».

Libé - Non-cumul des mandats applicable aux députés en 2017, inquiétude au PS et à EELV

.... Mais le Conseil d'Etat, a expliqué à l'AFP une source gouvernementale, a indiqué que la règle "ne pouvait s'appliquer qu'à la fin du mandat" parlementaire, au risque d'encourir la censure du texte par le Conseil constitutionnel.

Les Echos - Non-cumul : quand le PS joue contre le président

Saisi pour avis sur l'avant-projet de loi sur le non-cumul des mandats, le conseil d'Etat prône une entrée en vigueur en 2017, et pas en 2014. Du pain béni pour le chef de l'Etat qui voit là l'occasion de se concilier sa majorité. Sauf que le PS fait de la résistance.

Le 22 février

Le JDD -La Gauche populaire publie son manifeste

La Gauche Populaire a présenté mercredi son manifeste, signé par une vingtaine de députés, essentiellement socialistes mais comprenant aussi deux écologistes. Constatant "un scepticisme croissant des catégories populaires et moyennes", ces élus souhaitent infléchir l’agenda présidentiel.

Libé - Le manifeste de la Gauche populaire pour l'emploi et le pouvoir d'achat

Ils se présentent comme des "vigies du changement", d'"infatigables militants de la réussite du quinquennat de François Hollande". La Gauche populaire, née en mai 2011 de la réunion d'élus socialistes et d'intellectuels engagés, ne cesse de poursuivre sa mue politique. Après son "adresse" à François Hollande lancée en décembre 2012 face à "l'urgence sociale", ce "réseau", de moins en moins intellectuel et de plus en plus partisan, publie mercredi 20 février un "manifeste" pour "renouer avec la vocation identitaire et historique de la gauche".

Le Huffington Post - Gauche populaire: le PS anti-bobo à la reconquête des classes moyennes

Entre sociaux-libéraux triomphants et gauche proto-marxiste, un nouveau courant politique se structure au sein du Parti socialiste. Une vingtaine d'élus ont dévoilé ce mercredi 20 février un "Manifeste de la Gauche populaire" prônant la "reconquête" des "catégories populaires et moyennes". Rien à voir avec les corsaires de la Droite populaire, aile dure de l'UMP. Entre réalisme économique et pragmatisme électoral, ce courant social-démocrate, auquel participent deux élus écologistes, milite en faveur d'une politique ciblant ce qui fut longtemps "sa base sociologique naturelle". Pour ce faire, un axe de pensée: remettre les questions économiques et sociales au coeur du logiciel politique

Libé - Laurent Baumel, un compte populaire

LES NOUVEAUX VISAGES DE L'ASSEMBLÉE (18) Toutes les semaines, Libération.fr dresse le portrait d'un des 217 primodéputés. Aujourd'hui, l'élu d'Indre-et-Loire, récent orateur du groupe socialiste sur le projet de réforme bancaire et cofondateur de la Gauche populaire.

Libé (abonnés) - Martine Aubry consolide son camp de base lillois

Municipales . L’ex-patronne du PS entend bien conserver son mandat de maire en 2014, en attendant un éventuel rebond national. De notre correspondante à Lille Haydée Sabéran
«Effectivement, je serai candidate à la mairie de Lille en 2014.» Sur RTL mercredi, Martine Aubry a affirmé haut et clair une envie de rempiler, ce qui, dans le Nord, ne faisait guère de doute.

Libé (abonnés) - Non-cumul : Désir fait le siège pour 2014

Récit Surfant sur une promesse populaire au sein du parti, le premier secrétaire du PS pousse pour une application dès les municipales. Par Lilian Alemagna
Même eux s’y sont mis. Lorsque, mercredi à Matignon, est arrivé le dessert sur leur table, plusieurs ministres ont insisté : pas de recul sur le non-cumul des mandats.

Libé - Une députée PS met sa «réserve parlementaire» en plein jour

Barbara Romagnan, élue socialiste du Doubs, détaille sur son blog les montants et destinations de l'enveloppe dont elle dispose pour financer associations et projets. Par LILIAN ALEMAGNA
Montrer à qui on donne: l’exercice est encore très rare chez nos parlementaires. La députée socialiste du Doubs, Barbara Romagnan, publie ce jeudi sur son blog le détail des montants et destinataires de sa «réserve parlementaire», cette enveloppe dont disposent les députés pour financer associations ou projets

Le 21 février

Le Monde - Martine Aubry déplore le report du non-cumul des mandats

Alors que le débat fait rage dans le camp socialiste sur la nécessité d'appliquer l'interdiction du cumul des mandats dès l'an prochain, ou seulement d'ici à la fin du quinquennat, l'ancienne première secrétaire du PS rappelle aux parlementaires socialistes leurs engagements, dans un entretien à RTL diffusé mardi soir sur le site de la radio.

Libé - Non-cumul des mandats: un projet de loi transmis au Conseil d'Etat

Le gouvernement a transmis pour avis au Conseil d'Etat un projet de loi interdisant le cumul d'un mandat parlementaire avec un mandat d'exécutif local, assorti de plusieurs hypothèses sur la date d'entrée en vigueur de cette réforme, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Le Point - Droit de vote des étrangers - Harlem Désir : "Nous allons continuer à nous battre"

Le premier secrétaire du Parti socialiste a expliqué qu'il manquait "trente voix" au Parlement pour une réforme de la Constitution.

Public Sénat - Non cumul: des élus PS, proche d'Aubry, préconisent un référendum avant 2014

Des élus PS, dont le député Christian Paul, ont plaidé mercredi dans une tribune du quotidien Libération en faveur d'un référendum sur le non cumul des...

Des élus PS, dont le député Christian Paul, ont plaidé mercredi dans une tribune du quotidien Libération en faveur d'un référendum sur le non cumul des mandats avant les élections municipales de 2014 emboîtant le pas au patron du PS, Harlem Désir.

Eurosport - Feu vert du Sénat à une commission d'enquête sur le dopage

Le Sénat a donné son feu vert mercredi à la constitution, à la demande des sénateurs PS, d'une commission d'enquête "sur l'efficacité de la lutte contre le dopage" dans le sport, a-t-on appris à l'issue de la conférence des présidents.

TV5 Monde - Après des mois de retrait, Ségolène Royal à la vice-présidence de la BPI

Ségolène Royal, en retrait de la politique nationale depuis la victoire de François Hollande à la présidentielle et sa défaite retentissante aux législatives, a de nouveau fait parler d'elle jeudi en devenant vice-présidente de la Banque publique d'investissement (BPI).

Libé - Pour répondre à Titan, Montebourg en appelle au Débarquement

Dans une lettre, le ministre du Redressement productif ne mâche pas ses mots envers le groupe américain, dont le PDG avait fustigé les «soi-disant» ouvriers français.

Les 18, 19 et 20 février

Le Nouvel Obs - BPI : Ségolène, le Président et l’ami de trente ans

La nomination de Ségolène Royal à la vice-présidence de la banque publique d'investissement est aussi une affaire sentimentale. Flash-back.

RTL - Martine Aubry sort de son silence sur RTL

Elle n'a pas parlé depuis l'automne dernier. Au micro RTL de Yaël Goosz, Martine Aubry sort de son silence. A l'occasion d'une visite en Algérie au cours de laquelle elle a rencontré le président Bouteflika, l'ex-première secrétaire du PS s'exprime sur tous les sujets : la situation au Mali, les enlèvements de Français au Cameroun, la croissance en berne, son rôle politique, sa candidature aux municipales de Lille en 2014, sa mise en examen dans l'affaire de l'amiante, l'urgence selon elle à faire voter le droit de vote des étrangers aux municipales et le non-cumul des mandats.

Le Figaro - Rythmes scolaires : Delanoë s'interroge, Collomb reporte

Et si la Ville de Paris repoussait la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 ? Symboliquement et politiquement, une telle décision porterait un coup fatal au changement voulu par Vincent Peillon. Par trois fois, au cours de cette réunion houleuse tenue hier autour des rythmes scolaires, Bertrand Delanoë a laissé entendre que la réforme des rythmes pourrait bien être repoussée à 2014.

Public Sénat - François Kalfon (PS) : « Proposer un socialisme de la gamelle »

Le secrétaire national adjoint (PS) aux élections, François Kalfon, était l’invité politique de Public Sénat ce mercredi. Tenant du courant de la Gauche populaire, il juge que les questions économiques doivent redevenir prioritaires sur les enjeux sociétaux, et appelle à un « socialisme de la gamelle »

Les Echos - Devant les députés, Ayrault s'emploie à démentir tout «nouveau plan de rigueur»

Le Premier ministre a tenté de rassurer les parlementaires de gauche, appelés à promouvoir les « outils » du « redressement ».

Le Point - Pour Assouline, la fin du cumul des mandats, c'est maintenant

Quand les élus doivent légiférer sur eux-mêmes, ils trouvent toujours matière à retarder le projet de loi en question. David Assouline, porte-parole du PS, l'a bien compris. Il a affirmé lundi que "rien ne justifiait" la "remise en cause du calendrier" d'application de l'interdiction de cumuler des mandats pour les parlementaires, initialement prévu pour 2014. "Nous n'ignorons rien des débats et des objections à cette réforme et à son calendrier, mais je le redis avec force : nous pensons au Parti socialiste que rien ne justifie vraiment la remise en cause de ce calendrier", a-t-il déclaré au point de presse du PS.

Le Figaro  - Au PS, les anticumul ne désarment pas

Harlem Désir insiste sur la nécessité de tenir cet engagement présidentiel avant les échéances de 2014.

La «République exemplaire» promise par François Hollande pendant sa campagne, et dont l'interdiction du cumul des mandats est l'une des facettes, n'en finit pas de diviser les socialistes. Partagés sur le contenu de cette réforme, ils ne sont pas d'accord non plus sur la date de son application. Comme il l'avait fait sur le droit de vote des étrangers, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a lancé un pavé dans la mare vendredi, jugeant qu'il était urgent d'attendre, et renvoyant l'interdiction de cumuler un mandat national avec un exécutif local à fin 2016 ou début 2017.

Le Figaro - Pour l'exécutif, le non-cumul peut attendre

Le ministre de l'Intérieur propose une loi pour application fin 2016 ou début 2017.

La fin du cumul des mandats, ce n'est pas pour maintenant. Trop difficile apparemment. Vendredi dans Le Parisien , le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a révélé le plan - «très vraisemblable», selon un conseiller - pour cette réforme promise lors de la présidentielle. «Il y aura une loi qui interdira le cumul des mandats - c'est un engagement de François Hollande - pour application fin 2016 ou début 2017», a déclaré Manuel Valls. Soit après les prochaines sénatoriales et avant les prochaines législatives. Impossible avant…

Europe 1 - Non-cumul : la cacophonie continue

Le gouvernement évoque un texte à court terme mais reste vague sur le calendrier. Le PS presse.

Le non-cumul des mandats est décidément un sujet sensible à gauche. Alors que le Parti socialiste veut le voir appliqué dès les élections de 2014, le gouvernement est nettement plus timoré.
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

16/02/2013

L'actualité des socialistes du 11 au 17 février (mise à jour)

Les 16 et 17 février

Les Inrocks - Hollande ménage sa gauche

Le PS déposera un texte autour du 15 juin sur la reprise des usines menacées de fermeture mais considérées comme des sites rentables. Un engagement de campagne du PS, dont s’étaient saisis les partenaires sociaux et que François Hollande a rappelé le 11 février pour calmer son aile gauche.

Le JDD - Benoît Hamon sur le pont

Depuis une semaine, Benoît Hamon est en première ligne dans le scandale de la viande de cheval. Le ministre délégué à la Consommation se révèle, alors qu'il faisait encore partie, il y a quelques mois, des "ministres invisibles".

Le Lab - Arnaud Montebourg pense ouvertement à la présidentielle "en se brossant les dents"

Près de dix ans après la petite phrase de Nicolas Sarkozy déclarant penser à devenir président de la République, "pas simplement" en se rasant, Arnaud Montebourg et Manuel Valls détournent à leur façon, le même jour, dans deux quotidiens nationaux, cette petite phrase devenue un classique. Pour se positionner chacun ouvertement, déjà, pour la présidentielle.

Le Lab - Harlem Désir montre les muscles sur le non-cumul des mandats

L'application du non-cumul des mandats est mise au frigo et cela déplait fortement au patron du Parti socialiste. Après l'annonce de Manuel Valls ce 15 février dans Le Parisien de repousser sa mise en oeuvre à "fin 2016 ou début 2017", Harlem Désir s'est fendu d'un communiqué pour rappeler le gouvernement à ses promesses :

Le Monde (blog) - Hollande face au risque de l’enlisement

Cette semaine, il aura suffi de deux chiffres, l’un sur la croissance, l’autre sur les déficits, pour que tout ce qui faisait le nouveau François Hollande , son audace, sa capacité à décider vite et à créer le mouvement dans la guerre au Mali, soit anéanti.

En France, c’est de nouveau l’enlisement, avec l’angoisse qui va avec. La panne de croissance que subit le pays, l’incapacité avouée de ses dirigeants à réduire  le déficit public à 3% du PIB à la fin de l’année ramènent les français aux questions fondamentales qu’ils se posaient à l’automne.

Le Monde - Cumul des mandats : le PS en pleine cacophonie

C'était une des promesses des socialistes lors des campagnes présidentielle et législative : le cumul des mandats allait être interdit par la loi. Une bonne fois pour toutes, afin de mettre un terme à un débat vieux de trente ans.

Las, si le principe n'est pas remis en cause par l'exécutif et les élus de la majorité, le périmètre de cette loi et la date à laquelle elle s'appliquera nourrissent une certaine cacophonie. Au point que l'on ne sait plus bien si la loi s'appliquera avant ou après les municipales, si elle nécessitera une révision constitutionnelle... et, in fine, si elle sera réellement votée, tant les avis divergent.

Le Monde - Cumul des mandats : "L'argument de Valls ne tient pas"

Thierry Marchal-Beck, 27 ans, président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), se bat depuis son élection en 2011 contre le cumul des mandats (voir vidéo ci-dessous). Il réagit aux propos du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, qui explique vendredi 15 février dans Le Parisien qu'il sera "très difficile" d'appliquer comme prévu le non-cumul des mandats en 2014 mais "fin 2016 ou début 2017".

Le Monde (abonnés) - Le conseil des ministres version François Hollande

Ils ont été priés de ne plus utiliser leur smartphone. Après quelques sonneries intempestives lors du conseil des ministres, les services de Matignon ont courtoisement demandé, fin janvier, aux membres du gouvernement de se faire plus discrets. Le bruit court que le chef de l'Etat lui-même ne se prive pas d'échanger des SMS avec certains de ses ministres, dès lors que le sujet l'inspire...

Le Lab - Le PS crie à l'injustice après l'annulation de l'élection de deux députées socialistes

Le Parti Socialiste se montre solidaire après l’invalidation de l’élection de deux députées socialistes des français de l’étranger par le Conseil Constitutionnel. Corinne Narassiguin (Amérique du Nord) et Daphna Poznanski-Benhamou (Europe du Sud) quittent l’Assemblée après le rejet de leurs comptes de campagne par la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) et écopent en outre d’une sanction d’inégibilité pour  un an.

Le 15 février

Le Monde - Municipales à Marseille : le PS envisage une primaire interne à l'automne

Elle court, elle court, la primaire... Pas à pas, le PS se dirige vers l'organisation d'une compétition interne pour désigner le futur candidat socialiste aux élections municipales de Marseille en mars 2014. Mardi 12 février, le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a reçu dans la matinée, au siège du parti, les différents prétendants pour en poser le cadre.

L'Express - Affaire de la viande de cheval: Benoît Hamon sort du frigo

La découverte de fraudes massives dans les filières de viande bovine, remplacée par du cheval, a propulsé sur le devant de la scène le ministre délégué à la Consommation. Sans doute la première fois depuis que Benoît Hamon n'est plus le visage de la gauche du PS.

Les Echos - UE: PS et SPD dénoncent l'austérité imposée par Merkel à l'Europe

Le premier secrétaire du PS français, Harlem Désir, et le chef des sociaux-démocrates allemands (SPD), Sigmar Gabriel, ont dénoncé jeudi l'austérité imposée par la chancelière Angela Merkel à l'Europe, lors d'une rencontre à Berlin.

Le Lab d'Europe 1 - Quand l'aile gauche du PS et la droite se retrouvent pour faire pencher à gauche la loi bancaire

Pas assez à gauche la loi de séparation sur les activités bancaires ? Le député Pascal Cherki, de l'aile gauche du Parti socialiste, l'amende pour apporter des garde-fous contre la spéculation. Et dans son travail, il a été rejoint par la droite pour voter une proposition face à la perplexité du gouvernement et de Karine Berger, députée PS, rapporteure du projet.

Le 14 février

Le Monde - Ramener le déficit à 3 % : mission quasi impossible en 2013 estime Cahuzac

Après le rapport de la Cour des Comptes, le ministre du budget Jérôme Cahuzac admet la difficulé à ramener le déficit public à 3 % du PIB en 2013. "Ce sera effectivement très difficile [de revenir à 3 %]. La probabilité d'atteindre cet objectif s'est amenuisée au fur et à mesure que la croissance pâlissait, non seulement en France mais plus généralement dans la zone euro et dans le monde", a déclaré M. Cahuzac sur France Inter. "Pour autant, on en reste là", a-t-il ajouté.

Le Monde (blog) - Le vade-mecum des affaires culturelles

C'est une première. A l'initiative de son président, Patrick Bloche (PS), la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale a recensé, dans un rapport présenté mercredi 13 février, l'ensemble des propositions et recommandations – plus de mille – qu'elle a formulées ces dix dernières années, sous la précédente majorité. Ce sont ainsi vingt-deux rapports d'information et quatre-vingt-cinq avis budgétaires qui ont été passés au crible et témoignent tant de la continuité que du pluralisme du travail parlementaire.

Libé - Le budget de l'Europe divise le PS

Récit L'aile gauche du Parti socialiste a proposé un texte hostile au budget européen. Refusé par Harlem Désir au nom de la solidarité avec l'exécutif. Par LILIAN ALEMAGNA

Après l’union autour du mariage pour tous, première dispute au Parti socialiste. Elle a eu lieu mardi soir en bureau national (BN), la réunion hebdomadaire des dirigeants socialistes, au siège du PS rue de Solférino. Sujet de cette discorde : le budget européen réduit vendredi par le Conseil européen de 11% (960 milliards d’euros pour la période 2014-2020 contre 944 milliards précédemment).

Les Echos - Reprise des sites rentables : le PS déposera une proposition de loi mi-juin

Un texte de loi sur la reprise des usines menacées de fermeture mais rentables sera déposé au Parlement « aux environs du 15 juin », selon Alain Vidalies.

Le Monde (blog) - Marisol Touraine imprécise sur les retraites

Comme chaque semaine, nous revenons sur les propos tenus par l'invité de l'émission "Tous politiques", sur France Inter, dont Le Monde est partenaire. Dimanche 10 février, c'était la ministre de la santé, Marisol Touraine, qui était interrogée par les journalistes de France Inter, du Monde et de l'AFP. Vérification de ses propos sur l'efficacité des salles de shoot et sur les retraites des fonctionnaires et des députés.

Le Courrier des Maires - Avant-projet de loi «Lebranchu» : les régions se taillent la part du lion

Au grand dam des métropoles, la région est, dans la dernière mouture du texte gouvernemental en date du 4 février 2013, «responsable du soutien à l'innovation et à l'internationalisation des entreprises». La ministre en charge de la Décentralisation a entamé un nouveau round de concertations avec les élus locaux. L'Association des régions de France (ARF) et l'Assemblée des départements de France (ADF) ont ouvert le bal le 5 février. L'Association des maires de France (AMF) est attendue le 7 février en fin d'après-midi. D'autres suivront, notamment l'Association des maires ruraux de France (AMRF), le 11 février.

Lyon Mag -  Métropole européenne : Collomb à la rencontre de Lebranchu

Le président du Grand Lyon va rencontrer la ministre de la réforme de l'Etat Marilyse Lebranchu. Ils aborderont avec les présidents d'associations d'élus l'avant projet de loi de la décentralisation et de la réforme de l'action publique, et donc la Métropole d'Intérêt Européen (MIEU).

Les Echos - Montebourg brandit la menace des droits de douanes face à ArcelorMittal

Estimant qu'ArceloMittal cause « tous les jours » du tort à l'Europe en fermant des sites, le ministre du Redressement productif évoque la possibilité de droits de douanes européens sur l'acier importé. Quant à la nationalisation du site de Florange, elle « reste sur la table »

Le 13 février

Libé Marseille - Primaires au menu du PS, avec Désir, sans Carlotti

C'était une réunion discète, hier matin, au siège du PS, rue de Solférino à Paris. Trois des postulants plus ou moins déclarés aux primaires marseillaises faisaient escale, Eugène Caselli, président de la communauté urbaine. Samia Ghali, maire des 15/16 et sénatrice. Patrick Menucci, député et maire des 1/7. Tous trois ont rencontré le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, pour causer dans son bureau de la future désignation du candidat PS aux municipales de mars 2014 à Marseille. Bilan? "Clair et précis, primaires à l'automne", se réjouit l'un des participants. De surcroit des primaires "citoyennes", si tout va bien. C'est à dire ouvertes à tous les électeurs, et pas seulement aux militants socialistes.

Le Monde (abonnés) - Et un vent de panique souffla sur les banques

Jusque-là, les dirigeants des grandes banques françaises sont restés sereins. Convaincus que le débat sur la régulation du secteur serait contenu par l'exécutif. Sûrs du caractère imparable de leur argument phare, en ces temps de crise, disette et plans sociaux : ne rien tenter qui puisse tarir le crédit bancaire et entraver la reprise de l'économie française.

Le Monde - Mariage gay : le PS se félicite d'une "grande réforme de progrès"

L'adoption du projet de loi sur le mariage pour tous par les députés, mardi 12 février, par 329 voix contre 229  a mis un terme à dix jours d'une bataille parlementaire intense. Peu après le vote, le Parti socialiste a déployé une bâche sur la façade de son siège, rue de Solférino, sur laquelle figurent cinq photos de couples homosexuels et hétérosexuels et un slogan : "Bonne fête à tous ceux qui s'aiment... Vraiment tous."

Public Sénat - Bertrand Delanoë condamne l'action des Femen à Notre-Dame de Paris

Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a condamné mardi soir l'action provocatrice des féministes du mouvement Femen qui se sont exhibées seins nus dans la cathédrale Notre-Dame de Paris pour fêter à leur manière le renoncement du pape Benoît XVI à sa charge pontificale.

La Gazette des Communes - ACTE III DE LA DÉCENTRALISATION : Décentralisation : pleins feux sur les principales mesures de l’avant-projet de loi « Lebranchu »

Au grand dam des métropoles, la région est, dans la dernière mouture du texte gouvernemental en date des 5 et 6 février 2013, « responsable du soutien à l’innovation et à l’internationalisation des entreprises ».

La Gazette des Communes - Métropole lyonnaise : cinq questions/réponses pour rassurer les élus

C’est à une « session de rattrapage », comme l’a qualifiée non sans malice Philippe Cochet, député-maire (UMP) de Caluire, qu’ont été invités, le 1er février 2013, plus de 700 élus du Rhône pour une réunion d’information et un état des lieux sur le projet de métropole européenne.

Le 12 février

Libé - Industrie : l’Etat hésite à passer par l’action

Analyse Le Président est tiraillé entre les deux courants de son gouvernement : ceux qui militent pour un fort interventionnisme et ceux pour qui l’exécutif ne peut pas tout. Symbole de ces atermoiements : Petroplus.

Europe 1 - Hollande et Ayrault stables dans l'opinion

Le président François Hollande et son Premier ministre Jean-Marc Ayrault connaissent des niveaux de popularité stables par rapport à janvier 2013, évoluant respectivement à 36% (=) et 33% (=) d'opinions favorables, selon le baromètre Ipsos-Le Point publié lundi.

Le Monde - L'aile gauche du PS dénonce le "social-défaitisme"

L'aile gauche du PS veut que le capitaine Hollande "marque des buts". Neuf mois après le début de sa présidence, le courant "Maintenant à gauche", qui a réuni ses militants samedi 9 février à Paris, exhorte le chef de l'Etat à prendre le "tournant de la relance".

Le Monde - Cession des « sites rentables » : derrière l’effet d’annonce, un casse-tête en perspective

François Hollande a voulu frapper un grand coup, lundi 11 février, en marge d'un déplacement aux Archives nationales, à Pierrefitte (Seine-Saint-Denis). Le président de la République a confirmé qu'une loi sur la reprise des "sites rentables" serait examinée par le Parlement avant cet été. Dans l'entourage du président, on a précisé que ce texte, "projet ou proposition de loi, sera examiné par le parlement d'ici à l'été" et "fixera à l'entreprise qui ferme un site de production l'obligation de rechercher un repreneur susceptible de permettre son maintien".

Le Monde - « Loi Florange » sur la cession des sites rentables : retour sur un an de promesses

Couacs de communications, inexactitudes médiatiques, revirements gouvernementaux… Certaines promesses de François Hollande sont parfois difficile à suivre. Lui Président fait la synthèse en temps réel des leurs développements. Aujourd’hui, la loi sur la cession des sites rentables, dite "loi Florange". François Hollande a confirmé le 11 février qu'elle serait votée prochainemen

Le Monde (abonnés) - Accord sur l'emploi : le gouvernement verrouille

La majorité est prévenue : on ne touchera pas au projet de loi retranscrivant l'accord de "sécurisation de l'emploi". Alors que l'aile gauche du PS est déjà vent debout contre le texte, l'exécutif campe à l'avance sur une ligne de fermeté : "Il y a quatre personnes qui voudraient par définition remettre en cause l'accord, mais la préoccupation partagée par le groupe socialiste, c'est que toute modification du projet de loi ne soit jamais une atteinte à l'équilibre de l'accord", précise le ministre du travail, de l'emploi et du dialogue social, Michel Sapin.

Libé - Peillon peine à garder la réforme

Analyse Un échec de la mise en place des quatre jours et demi créerait un sérieux trou d’air pour le ministre. Par VÉRONIQUE SOULÉ
Des élus locaux inquiets devant une réforme qui va grever leurs budgets, des enseignants réticents ou hostiles à l’idée de revenir travailler le mercredi matin, des lobbys touristiques en embuscade pour que l’on ne touche surtout pas aux vacances et aux zones, etc. Le ministre de l’Education, Vincent Peillon, est en difficulté sur la réforme des rythmes scolaires.

Le 11 février

Le Figaro - La gauche du PS critique la politique du gouvernement

Réuni samedi à Paris, le courant «Maintenant à gauche» enjoint à l'exécutif d'amorcer le «tournant de la relance».
Changer de politique économique. L'aile gauche du Parti socialiste, qui avait présenté une motion alternative au congrès du PS, fin octobre à Toulouse, appelle François Hollande à rompre avec la rigueur, qui mettrait le pays à genoux, pour opérer un «tournant de la relance». Le leader de «Maintenant la gauche», Emmanuel Maurel, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann et le député Jérôme Guedj ont présenté samedi à Paris, devant plusieurs centaines de cadres de leur courant, une résolution intitulée «le tournant de la relance, c'est maintenant.»

Le JDD - La gauche du PS veut un "tournant de la relance"

Plus de 400 cadres du courant du PS Maintenant la gauche se sont réunis samedi pour une journée de travail. Cette aile gauche du parti en appelle à un "tournant de la relance" et s’apprête à mener bataille sur l’accord Medef-CFDT signé en janvier dernier.

Le Lab d'Europe 1 - "Paris peut basculer à droite", estime un des experts de la carte électorale au PS

Paris 2014, pour Anne Hidalgo, ce n'est pas gagné d'avance. C'est l'avis de Gérard Le Gall, l'un des experts de la carte électorale au Parti socialiste, et il l'exprime dans les pages du Journal du dimanche.

Public Sénat - Municipales: Claude Bartolone met en garde le PCF

Le président PS de l'Assemblée nationale Claude Bartolone met en garde le PCF en déclarant que les communistes ne pourront pas "demander" les voix des socialistes s'ils n'ont comme "seul objectif d'affaiblir le président de la République et le gouvernement", dans un entretien dimanche au Parisien.

Libé - Au congrès du PCF, les socialistes prennent leurs aises

Emmenés par leur numéro 2, Guillaume Bachelay, une délégation PS s'est rendue vendredi soir au 36e congrès du PCF à Saint-Denis. Ils se sont même permis quelques échanges acides avec leur ex-camarade Jean-Luc Mélenchon

Le Lab d'Europe 1 - Jean-Christophe Cambadélis, "la gauche aigrie", estime un secrétaire national du PS

Jean-Christophe Cambadélis incarnerait la "gauche aigrie". C'est le jugement d'un secrétaire national du Parti socialiste et premier secrétaire fédéral du Finistère, Marc Coatanéa. Il l'explique dans une lettre envoyée au député et dont le Lab s'est procuré une copie. 

Libé - Mediapart maintient ses accusations contre Jérôme Cahuzac

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac n’a pas eu de compte en Suisse depuis 2006, aurait affirmé le fisc suisse aux autorités françaises selon le JDD, mais le site Mediapart maintient ses accusations.

  

 

09/02/2013

L'actualité des socialistes du 4 au 10 février (mise à jour)

Les 9 et 10 févrrier

Le JDD - Les Suisses blanchissent Cahuzac

Les autorités fiscales suisses excluent que Jérôme Cahuzac ait eu, depuis 2006, un compte UBS à son nom ou à celui d'une société. Ni titulaire, ni "ayant droit économique", certifie la Suisse. Extrait de l'enquête à paraître dimanche dans le JDD.

Le Monde - Soupçon de fraude : les autorités suisses blanchissent Cahuzac

Les autorités fiscales suisses ont exclu que Jérôme Cahuzac, ministre du budget, ait eu, depuis 2006, un compte bancaire à l'UBS à son nom ou à celui d'une société, révèle le Journal du Dimanche. Ni titulaire, ni "ayant droit économique" depuis 2006, date butoir de la convention OCDE d'entraide fiscale liant la France à la Suisse, ajoute le JDD.

Le Lab d'Europe 1 - PS, Hollande, Montebourg, Peillon : Cambadélis dézingue à tout-va

SNIPER - Il use de sa liberté de parole. Il critique l’action de son camp et souvent, celle d’Harlem Désir qui l’a battu pour le poste de premier secrétaire du Parti socialiste. Invité de l’émission de Serge Moati, PolitiqueS, jeudi 7 février sur LCP, Jean-Christophe Cambadélis a poursuivi son travail d’autocritique de la majorité socialiste.

Lyon Capitale - À en croire Gérard Collomb, pour 3000 balles t’as plus rien

Invité sur la chaîne Public-Sénat, Gérard Collomb a jugé qu’avec 3 000 euros, si son adjoint à l’urbanisme ne bénéficiait plus du cumul des mandats, il se trouverait dans une situation "extrêmement difficile".
La vie est chère, mais tout de même. C’est une lecture bien particulière de la grille des revenus que Gérard Collomb a livré lors de l’émission la preuve par trois, sur la chaîne Public-Sénat, le 5 février dernier. Interrogé sur le cumul des mandats, le sénateur maire de Lyon, chef de file des cumulards revendiqués a pris l’exemple de Gilles Buna pour démontrer, un des aspects négatifs, selon lui, que la réforme pourrait avoir

Lyon People - Gérard Collomb fixe le seuil de pauvreté des élus lyonnais à 3 000€/mois !

Le sénateur-maire de Lyon a trouvé un nouvel angle pour justifier le cumul des mandats. Il assure que, sans cette pratique, la précarité financière menacerait les élus et s’appuie sur le cas particulier de son adjoint à l’urbanisme Gilles Buna.

La dernière sortie de Gérard Collomb vaut son pesant d’or. Le « maire de droite », brocardé par Jean-Pierre Raffarin, n’a décidément aucun tabou. En particulier celui de l’argent, complexe très français et inhibition majeure à gauche. Pourfendeur du jacobinisme, défenseur de la représentativité des présidents d’exécutifs locaux au Sénat, le sénateur-maire de Lyon a trouvé une autre marotte pour justifier du cumul des mandats : la survie des élus !

Le 8 février

Le Figaro - Le PS veut le non-cumul en 2014

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, a fait part jeudi de sa "détermination" et de celle du Parti socialiste à se "battre" pour que la réforme du non-cumul des mandats s'applique dès les élections municipales de 2014. "Je peux vous réaffirmer ma détermination et celle du Parti socialiste à me battre pour que cette réforme s'applique dès les élections de 2014", a assuré à Harlem Désir, réagissant aux déclarations le même jour dans Libération de Claude Bartolone sur l'impossibilité, selon lui, de mettre en oeuvre la réforme d'ici les prochaines élections municipales.

Le Nouvel Obs - Réforme bancaire : tractations en coulisses

Pour les députés PS, le projet de loi a été "enrichi" avec des amendements sur les opérations fictives et les paradis fiscaux.

Com' c'est bizarre - Droit de vote des étrangers, vente de Rafale: le briefing «off» est un oxymore !

Parler aux médias pour mieux expliquer la politique du gouvernement : tel est l'enjeu de communication de l'exécutif, en ce début 2013, avec la mise en place de briefings "off" réguliers à Matignon et à l'Elysée sur les sujets d'actualité. Mardi 29 janvier et mercredi 6 février, les séances de travail avec les journalistes en ont cependant montré les risques quand les réponses aux questions peuvent donner matière à de l'information immédiate.

20 minutes - PS: A Brest, Désir s'offre une séance de thérapie de groupe politique

Les meetings de la campagne sont bien loin. Pas de musique entraînante ni d’applaudissements calibrés. Discrètement, Harlem Désir fait son entrée au milieu d’une salle où toutes les chaises sont occupées. «Heureusement que cela a été décalé de deux semaines car ça a été un sacré boulot», confie Etienne, militant socialiste, qui a passé des coups de fil et fait du porte-à-porte pour convaincre la population de se déplacer. «Nous sommes souvent en contact avec des associations ou des leaders d’opinion, l’idée est de faire venir des Français lambda», poursuit-il.

FranceTVinfo - Petroplus : le gouvernement "soutient" l'offre égyptienne

Le gouvernement "soutient" l'offre égyptienne de reprise de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime). Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, l'a affirmé jeudi 7 février, au lendemain du rejet des cinq nouvelles offres de reprise de Petroplus par la direction et les administrateurs judiciaires. Les repreneurs ont jusqu'au 16 avril pour revoir leur copie.

Le 7 février

Libé (abonnés) - «Le non-cumul ne pourra pas s’appliquer d’ici les municipales»

Interview Limitation des mandats, droit de vote des étrangers, déficits : le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, démontre sa liberté de pensée et de ton.Par Jonathan Bouchet-Petersen et laure Bretton Photo Fred Kihn
Depuis une semaine, Claude Bartolone est scotché à son perchoir de l’Assemblée nationale. Président au long cours du débat parlementaire sur le mariage pour tous, le plus houleux de ce début de quinquennat. Troisième personnage de l’Etat mais libre, contrairement aux ministres, de toute solidarité gouvernementale, «Barto» se plaît à jouer les aiguillons de la majorité.

Libé - Séparation bancaire : négociations serrées entre exécutif et groupe PS

C'est le prochain gros dossier législatif, et il provoque des remous entre le gouvernement et la majorité parlementaire. Jugeant le projet de loi sur la séparation bancaire trop peu contraignant, les députés PS font preuve de fermeté envers l'exécutif, et vont présenter deux amendements visant à durcir le texte, malgré les réticences de dernière minute de Bercy.

Le Monde - Ce qu'il reste de la réforme bancaire de François Hollande

C'était une promesse claire de François Hollande, énoncée dans son discours du Bourget, le 22 janvier 2012 : "Maîtriser la finance commencera ici par le vote d'une loi sur les banques qui les obligera à séparer leurs activités de crédit de leurs opérations spéculatives." Une promesse détaillée dans un entretien au Nouvel Observateur : "Je veux séparer au sein de chaque établissement les activités de crédit, de dépôt et celles dites de spéculation. Il n'y a pas besoin de séparer les établissements. Des produits financiers seront interdits : les CDS [credit default swap] à nu et les produits détachésp de l'économie réelle. Aucune activité de placement spéculatif ne pourra être financée à partir des dépôts des Français."

Libé - Corinne Narassiguin, trait d'union sur l'Atlantique

Les nouveaux visages de l'Assemblée (17) Toutes les semaines, Libération.fr dresse le portrait d'un des 217 primodéputés. Aujourd'hui, la députée de la circonscription de l'Amérique du Nord, responsable du projet de loi sur le mariage pour tous pour le groupe PS.

Le Figaro - Le PS attend que le PCF « sorte de la schizophrénie »

À un an des municipales, les relations entre socialistes et communistes sont tendues. Alerte rouge sur la vieille alliance entre socialistes et communistes. La perspective des élections municipales de mars 2014 rend la question cruciale: quelle attitude le PS doit-il adopter vis-à-vis de ces alliés qui n'ont de cesse de critiquer François Hollande en particulier, la politique gouvernementale en général? Au Sénat, où les socialistes n'ont pas la majorité, les communistes ont voté contre plusieurs textes du gouvernement, entraînant leur rejet par le Sénat, où ils jouent un rôle charnière.

Le Figaro - Le PS en campagne contre la droite

Le Parti socialiste a lancé aujourd'hui une campagne contre l'UMP, déclinant sur six affichettes différents thèmes (contrat génération, mariage pour tous, droit de vote des étrangers...) avec l'accroche: "Pourquoi l'UMP refuse-t-elle...?". Le PS lance cette campagne "afin de montrer le contraste entre une gauche au travail pour les Français et une droite qui a choisi l'opposition systématique et stérile", explique le Parti socialiste dans un communiqué.

Le blog de Gilles Pommateau - Euro métropole: un débat sur le fond !

L 'Euro métropole lyonnaise , cette "nouvelle Barcelone", dont on sait seulement qu'elle a pour vocation de rivaliser avec les grandes villes européennes est en passe  de devenir un enjeu municipal d'envergure pour 2014 .
Cette annonce sans contenu risque d'alimenter les débats dès l'été prochain et dès les premières escarmouches électorales.
Pour peu que le vote des étrangers soit lancé sur les rails cette année , les spécialistes de la rhétorique auront , sans plus de précision que les autres de bonnes bases pour polémiquer sans faire avancer d'un pouce la réflexion.

Le 6 février

Libé - Rebsamen : «Un rééquilibrage par rapport aux nominations sous Sarkozy»

Interview Le sénateur socialiste conteste les accusations de «chasse aux sorcières» envers les hauts fonctionnaires depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir. Recueilli par Lilian Alemagna

François Rebsamen, président du groupe socialiste au Sénat, avait, en octobre, regretté que la gauche ne procède à plus de remplacements dans la haute administration. Entretien.

Libé (abonnés) - Fonction publique, la gauche sans têtes

Analyse Accusée par la droite de faire valser les hauts fonctionnaires, la majorité affirme pour sa part avoir procédé à très peu de nominations. A tel point que certains la jugent trop timorée. Par Laure Bretton et Nathalie Raulin
Ils jouent liste contre liste. Quand on les chatouille sur cet «Etat PS» que la droite les accuse de mettre en place, les socialistes dégainent tous la même contre-attaque : les noms - nombreux - des anciens membres de cabinet et fonctionnaires de l’ère Sarkozy conservés à leur poste, nommés ou recasés depuis le mois de mai.

Challenges - Les députés PS veulent "muscler" la réforme bancaire

PARIS (Reuters) - Les députés socialistes ont annoncé mardi leur intention de déposer de nombreux amendements au projet de loi sur la réforme bancaire, avec pour objectif de "muscler" ce texte qui obligera les banques à loger dans une filiale spécialisée financée de façon autonome leurs activités spéculatives. Annick Lepetit, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale, a fait état de négociations en cours avec le ministère de l'Economie et des Finances à la veille du début de l'examen du texte par les députés.

Le Lab d'Europe 1 - Une cinquantaine de députés PS proposent de limiter le non-cumul aux villes de plus de 30.000 habitants

Emmenés par la députée de Corrèze et maire d'Uzerche, Sophie Dessus, des députés PS ont proposé, à Jean-Marc Ayrault, puis à Manuel Valls, ces dernières semaines, des aménagements limitant très sérieusement la portée de la loi sur le non-cumul des mandats.

Libé - Mariage pour tous : le PS publie un pot pourri des déclarations réacs

Document Le groupe PS publie une compilation des «amalgames et caricatures» lancés par l'opposition au cours des débats à l'Assemblée. Le groupe PS à l'Assemblée publié ce mardi après-midi un «best of réac» des débats sur le projet de loi ouvrant le mariage aux homosexuels.

Libé - Twitter, exutoire du député socialiste frustré de débat

Eclairage Dans la discussion sur le mariage pour tous, pour ne pas enflammer l'hémicycle, les élus PS interviennent peu en séance. Et confient donc leurs commentaires sur le réseau social... quitte à fâcher l'UMP.

Libé - Hollande met en garde contre la défiance «des peuples» envers l'Europe

Le président français, qui estime que le pire de la crise économique est désormais passé, juge toutefois que toutes les conséquences n'en ont pas été tirées. Le président français François Hollande a affirmé mardi qu’il fallait «faire des économies» dans le budget européen, mais «pas affaiblir l'économie», en plaidant pour un «compromis raisonnable».

Le 5 février

Le Parisien - "Tournée européenne" de Harlem Désir pour préparer les élections européennes

Le premier secrétaire du Harlem Désir débutera mardi une "tournée européenne" qui l'emmènera à Strasbourg, Turin, Berlin et Madrid, "pour préparer les européennes", a annoncé lundi l'une des porte-parole du Frédérique Espagnac.
"Pour accompagner ce qui se passe au niveau européen, et donc les débats qui auront lieu sur le budget entre François Hollande et ses confrères, Harlem Désir lui-même a décidé d'organiser une tournée européenne", a déclaré Mme Espagnac lors du point-presse hebdomadaire du PS, ajoutant que ce serait "une des premières étapes pour préparer les élections européennes"

Slate - Mariage pour tous: les leçons des votes de la première semaine

Quel parti a mobilisé le plus ses troupes, le PS ou l'UMP? Quels sont les rebelles dans chaque camp? Et pourquoi donc un amendement soutenu par l'UMP a-t-il recueilli... zéro voix?

Le 4 février

Le Monde (blog) - Condamnés au silence, les députés PS répliquent sur Twitter

Avec une opposition bien décidée à faire de l'obstruction - quelque 5 000 amendements déposés, rappels au règlement et demandes de suspension de séance à répétition - le mot d'ordre pour les députés de la majorité est clair : "silence !"

Libé - Cafouillage du gouvernement autour de la PMA

La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, a affirmé dimanche à l’Assemblée que le futur texte sur la famille, incluant la question de «la procréation médicalement assistée» (PMA) serait examiné au Parlement «avant fin 2013». Devant les questions des députés écologistes en particulier sur la méthode et leurs «doutes» sur l’inclusion de la PMA dans ce texte, Dominique Bertinotti a répondu qu’elle «sera examinée au Parlement avant fin 2013». «La PMA sera abordée dans le cadre de cette loi famille», a-t-elle ajouté, précisant que la réforme concernerait «toutes les familles hétérosexuelles ou homosexuelles».

Le JDD - Bapt : "Le Planning familial a mis des adolescentes en danger"

Alors que le Planning familial critique la gestion de la crise de la pilule par les autorités, le député PS Gérard Bapt riposte sur leJDD.fr. Il accuse le Planning, sous la coupe des labos, d’avoir "distribué aux jeunes filles comme des bonbons" les pilules de 3e et 4e génération.

France 24 - Haute fonction publique: Harlem Désir récuse l'accusation de "purge"

Harlem Désir, premier secrétaire du PS, a dénoncé dimanche lors du "Forum" de Radio J le "mauvais procès" fait selon lui par la droite à propos de plusieurs nominations dans la haute fonction publique jugées partisanes.

Libé - Le feu à la trousse, Par GÉRARD LEFORT

Le héros de cette photographie n’est pas le personnage officiel que l’on y voit. Certes, les physionomistes de la politique et singulièrement les scrutateurs du Parti socialiste identifient Jean-Christophe Cambadélis qui, depuis qu’il a pris un râteau à la tête du PS, se vit comme la mémoire vive du parti. Mais pour peu qu’on n’ait pas pris PS en première langue, on pourrait confondre Cambadélis avec n’importe quel «décideur» prêt à bondir sur un plateau télé ou grimper à une tribune (en l’occurrence, celle des journées parlementaires du PS, les 19 et 20 septembre 2012)
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

27/01/2013

L'actualité des socialistes du 21 au 27 janvier (mise à jour)

Les 26 et 27 janvier

Le Monde - A Lyon, le "braquage" réussi de la communauté urbaine

A 65 ans passés, deux papys de la politique se sont lancés dans un braquage institutionnel", s'agace un conseiller ministériel à propos de la fusion d'une partie du département du Rhône et de la métropole lyonnaise. Les "braqueurs" : Gérard Collomb, sénateur et maire socialiste de Lyon (Rhône), président de la communauté urbaine lyonnaise, et son complice Michel Mercier, ancien garde des sceaux de Nicolas Sarkozy, maire (UDI) de Thizy-les-Bourgs (Rhône), sénateur, 1er vice-président et vrai patron du département. Le butin : le conseil général rhodanien.....
"La fusion se fait sur le dos des citoyens", juge Claudy Lebreton, président socialiste de l'Association des départements de France..... Les mairies d'arrondissement de Lyon devraient devenir des mairies communautaires.

Le Nouvel Obs - Le PS offensif envers le Front de gauche en misant sur sa division

PARIS (AFP) - Les socialistes, qui s'étaient déjà émus des voeux au vitriol du PCF, répondent désormais du tac au tac aux propos très critiques de Jean-Luc Mélenchon envers François Hollande, et sont passés l'offensive vis-à-vis du Front de gauche en misant sur sa division.

Le Nouvel Obs - Ce remaniement dont François Hollande ne voulait pas

Avant même que la guerre au Mali ne lui redonne la main, le président avait choisi de laisser en l'état son équipe ministérielle.

Le Monde (blog) - FO tire à boulets rouges sur l’austérité et sur François Hollande

"Moi, secrétaire général de FO, je combats l'austérité (...), moi, secrétaire général de FO, je pense qu'il appartient aux travailleurs et à leurs organisations syndicales de combattre l'austérité par tous les moyens, y compris la grève quand il le faut." Pastichant l'anaphore de François Hollande lors de son débat télévisé avec Nicolas Sarkozy, entre les deux tours de la présidentielle, Jean-Claude Mailly a tiré à boulets rouges sur l'austérité et sur le président de la République, allant jusqu'à brocarder son slogan de campagne transformé en "le changement c'est lentement".

Le 25 janvier

Des paroles et des actes, l'intégrale

Libé - Montebourg remet Renault et son PDG sur les rails

Article + vidéos Invité de l'émission «Des paroles et des actes», c'est un ministre du Redressement productif plus apaisé qui a évoqué les dossiers dont il a la charge et fait le point sur sa méthode. Un Arnaud Montebourg apaisé, apparemment serein, a fait jeudi son grand retour médiatique après la gifle politique reçue sur le dossier Florange, se payant même le luxe de faire amende honorable sur sa vigoureuse méthode sur le dossier PSA pendant l'été.

Le Nouvel Obs - Ce qu'il faut retenir de l'intervention de Montebourg en 5 vidéos

Carlos Ghosn, marinière, taxe à 75%... Séance de rattrapage si vous avez manqué l'émission "Des paroles et des actes" avec le ministre du Redressement productif.

Le Figaro - Montebourg demande à Carlos Ghosn un effort salarial

VIDÉO - Le ministre du Redressement productif a demandé, sur France 2, au patron de Renault de réduire sa rémunération. Il a par ailleurs assuré qu'aucun site de la marque au losange ne fermerait.

Le Parisien - Montebourg : Mittal pratique «le chantage et le mensonge» en Belgique

Le ministre du Redressement productif, , a estimé jeudi sur 2 durant l'émission «Des paroles et des Actes»que le PDG d'ArcelorMittal, Lakshmi , pratiquait le «chantage et le mensonge» en Belgique où le sidérurgiste vient de confirmer la fermeture définitive de six installations.

Le Figaro - Montebourg critique les statistiques

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a défendu jeudi l'efficacité des remontées de terrain par rapport aus statistiques, lors de la signature d'une charte prévoyant une rencontre avec des chefs d'entreprise chaque trimestre.

Libé - Arnaud Montebourg, le calme après la trompette

Enquête Après ses tirades pro-nationalisation, le bouillonnant ministre du Redressement productif fait profil bas, mais peine toujours à fédérer. Par LAURE BRETTON
C’est l’un de ses plus anciens soutiens qui dresse le parallèle cinématographique. Pour expliquer pourquoi Arnaud Montebourg n’est jamais vraiment parvenu à construire un réseau politique solide et durable, même après sa croisade pour la nationalisation temporaire de l’usine sidérurgique de Florange dont une grande partie des socialistes lui savent pourtant gré

Le 24 janvier

Le Parisien - Montebourg veut se forger une image d'homme d'Etat

Sage comme une image. En déplacement à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) lundi avec Jean-Marc Ayrault, a écouté attentivement les deux discours du Premier ministre. Fini les commentaires et les envolées tonitruantes sur le « Bercy viril » (le sien) ou le « souverainisme décomplexé » (toujours le sien). Montebourg se contrôle et parle moins de lui.

Les Echos - Renault, Florange : la difficile partition de Montebourg

Le ministre du Redressement productif défend toujours les nationalisations. Le bras de fer social engagé par Renault est embarrassant pour l'Etat actionnaire. Des « métallos » de Florange qui s'enchaînent à une fenêtre de Matignon avant d'aller manifester près de l'Elysée et d'y être reçu par deux conseillers ; une entreprise semi-publique, Renault, qui a menacé ses salariés de fermer des sites s'ils n'acceptent pas ses mesures de compétitivité... C'est peu dire que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, aura fort à faire pour justifier son rôle devant les Français jeudi soir sur France 2.

L'Usine Nouvelle - Arnaud Montebourg scelle la reprise de la papeterie M-Real

Le ministre du Redressement productif se rendait mercredi 23 janvier à Alizay (Eure) pour officialiser la reprise de la papeterie M-Real par le groupe Double A. Une entreprise thaïlandaise qui va devoir assurer la compétitivité du site.

Libé (abonnés) - Arnaud Montebourg, le calme après la trompette

Enquête Après ses tirades pro-nationalisation, le bouillonnant ministre du Redressement productif fait profil bas, mais peine toujours à fédérer.

Libé (abonnés) - Après les revers industriels, de nouvelles actions à la hausse

Mis à mal par les dossiers ArcelorMittal et PSA, le ministre est à la relance. Par CHRISTOPHE ALIX
Depuis la claque de Florange et l’échec de son projet de nationalisation des derniers hauts fourneaux lorrains, c’est un nouveau Montebourg qui semble s’être installé à Bercy.

Le Monde - Contrat de génération : le projet de loi voté à l'Assemblée nationale

La création du contrat de génération, traduction d'une promesse de campagne de François Hollande pour favoriser l'embauche des jeunes et le maintien des seniors en activité, a été votée, mercredi 23 janvier à l'Assemblée nationale, par 323 voix pour et 177 contre.

Le Monde (blog) - Discours du Bourget : un an après, les promesses que vous avez oubliées

C'était le 22 janvier 2012. A la tribune du Bourget, François Hollande lançait sa campagne en désignant la finance comme adversaire. Mais celui qui n'était encore que candidat à l'élection présidentielle y a également égrené plusieurs promesses qui ne semblent pas figurer, aujourd'hui, parmi les priorités du gouvernement.

Le Monde - Deux heures avec François Hollande, "un type normal et enrhumé"

Ce week-end, nous étions quinze jeunes de 16 à 28 ans improbablement réunis : des lycéens, un designer, une ancienne SDF, des auto-entrepreneurs, un apprenti rappeur, un étudiant à Science Po, deux "Monde Académiciens". Notre but ? Rencontrer le président de la République pour une réunion informelle, dimanche 20 janvier, afin de lui présenter nos propositions pour la jeunesse. Le président devait y répondre, mercredi 23, à Grenoble, lors de ses vœux à la jeunesse. En pleine crise malienne, nous avons pu lui dire ce que nous avions sur le coeur pendant deux heures.

Le Monde - Sapin : "Il faudra prendre des mesures sur le régime chômage"

Ils avaient la tête ailleurs, sous la coupole du Bundestag à Berlin. Mais le rapport très critique de la Cour des comptes sur l'assurance-chômage, révélé mardi 22 janvier par Le Monde, ramène la majorité socialiste à une réalité bien française. Le constat est sans appel sur la situation de l'Unedic, l'organisation qui gère l'assurance-chômage : avec 5 milliards d'euros de perte prévus en 2013, qui viennent s'ajouter au 13,7 milliards d'euros de dette, "une telle tendance apparaît insoutenable".

Le 23 janvier

Le Parisien - Rythmes scolaires : Cambadélis épingle Peillon

..... Dans ce contexte, le député Jean-Christophe Cambadélis, interrogé mardi sur Radio Classique et Public , a épinglé le ministre de l'Education nationale : «Vincent Peillon est passionné par l'Education Nationale, il n'a pas toujours le doigté nécessaire pour faire aboutir ce qui est nécessaire».

Libé - Polémique et incertitudes autour des négociations chez Renault

Actualisé Les syndicats accusent la direction de menacer de fermer des sites à défaut de concession sur les salaires. Le constructeur dément,tandis que l'entourage de Montebourg met en garde contre tout «chantage».

Le Monde - Il est "impensable" pour le PS de baisser les indemnités chômage

Ils avaient la tête ailleurs, sous la coupole du Bundestag à Berlin. Mais le rapport très critique de la Cour des comptes sur l'assurance-chômage, révélé mardi 22 janvier par Le Monde, ramène la majorité socialiste à une réalité bien française. Le constat est sans appel sur la situation de l'Unedic, l'organisation qui gère l'assurance-chômage : avec 5 milliards d'euros de perte prévus en 2013, qui viennent s'ajouter au 13,7 milliards d'euros de dette, "une telle tendance apparaît insoutenable"

Le Nouvel Obs - Rythmes scolaires: le PS "apporte tout son soutien" à la réforme

PARIS, 22 jan 2013 (AFP) - Le Parti socialiste a apporté mardi "tout son soutien" à la réforme des rythmes scolaires menée par le gouvernement, au moment où elle est contestée par une grève massive dans les écoles parisiennes. "La réforme des rythmes éducatifs proposée par le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon constitue une étape supplémentaire de l'action du gouvernement en faveur de la jeunesse et de l'école de la République, dont la pierre angulaire sera la loi sur la refondation de l'école, présentée ce 23 janvier en Conseil des ministres. Le Parti socialiste y apporte tout son soutien", écrit le PS dans un communiqué.

Le Lab d'Europe 1 - Le député PS Guillaume Bachelay, fan de Tarantino à temps-plein et apprenti critique de cinéma

FAN DE - Le socialiste Guillaume Bachelay est un député à part. "Il ne tweete pas. Ne télécharge pas, blogue le moins possible, achète des livres", écrivait Libération en octobre dans un portrait consacré à ce néodéputé pas comme les autres, qui préfère acheter ses livres en librairies et "des vieux films remasterisés".

Le 22 janvier


Chez les socialistes, vous savez, le courant droitier existe, mais il avance masqué. Son nouveau héros, Manuel Valls, ne s'embarrasse pas de masque : il joue cartes sur table, et il abat à chaque occasion une carte idéologique de plus. La dernière carte, il l'a abattue dimanche, en déclarant sur Canal+ qu'il ne voterait pas la procréation médicalement assistée pour les couples homosexuels s'il était député socialiste. Bien sûr, il l'a fait à la Valls, mâchoires serrées, sans même l'esquisse d'un sourire.

Libé (abonnés) - Ecole : rythmes hachés pour Vincent Peillon

Décryptage Les écoles parisiennes font grève aujourd’hui pour s’opposer à une réforme pronée par le ministre de l’Education jugée illisible.

Libé - Rythmes scolaires : Hidalgo défend une «réforme pour les enfants»

La première adjointe au maire de Paris assure que la ville est «en avance» sur l'accueil périscolaire et se dit prête au «dialogue», alors que les syndicats enseignants protestent.

Le Monde (blog) - 6-18 janvier : Mali, loi Florange et Fessenheim

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en œuvre des promesses électorales annoncées par François Hollande. La quinzaine a été marquée par l’intervention militaire française au Mali, que le chef de l’Etat écartait il y a encore deux mois. Patronat et syndicats sont quant à eux parvenus à conclure un accord sur la sécurisation de l’emploi.

Le Monde - Renault : Ayrault soutient Ghosn, mais demande plus de transparence

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a dit, lundi 21 janvier, à Saint-Nazaire, qu'il ne demandait pas de départs à la tête du groupe Renault, mais il a réclamé plus de transparence de la part de l'industriel sur sa stratégie de développement.

Le Monde - Municipales à Paris : Anne Hidalgo arriverait en tête

Selon un sondage Ifop-Fiducial réalisé pour Le Journal du Dimanche, Anne Hidalgo, dauphine de Bertrand Delanoë à Paris, gagnerait face au candidat UMP lors des élections municipales de Paris prévues en 2014, et ce quel que soit son challenger.

Acteurs Publics - Le coup de gueule du patron des départements

Le président PS de l’Assemblée des départements de France, Claudy Lebreton (photo), dénonce les “calculs politiciens” qui ont conduit le Sénat à rejeter la réforme des élections locales. Il appelle l’Assemblée nationale à rétablir le nouveau scrutin paritaire prévu pour les prochaines cantonales.

Le 21 janvier

Libé (abonnés) - Entre PS et SPD, les liens renoués

La rivalité entre sociaux-démocrates a vécu.Par L.A.
Ah, ce cher Sigmar Gabriel… Au PS, très peu connaissaient son nom avant que le chef du SPD se prête aux embrassades avec Martine Aubry. Fini le temps où Jospin et Schröder étaient «en guerre» pour le leadership de la social-démocratie européenne.

Libé (abonnés) - Dominique Bertinotti, ministre «des» familles

Portrait Longtemps élue du Marais et soutien de Royal, la ministre déléguée à la Famille défend sans faiblir le mariage gay et la PMA.

Libé (abonnés) - Sapin et Montebourg opposent le «gentil» Renault au «méchant» PSA

C’est ce qui s’appelle un timing fâcheux. Alors que l’exécutif entend mettre la gomme sur le front de l’emploi, Renault, entreprise dont l’Etat détient 15% du capital, a lâché une bombe en annonçant la suppression de 7 500 postes en France. Depuis, les ministres déploient des trésors de communication pour faire passer la pilule, insistent sur le caractère «soft» du projet de Renault en le comparant avec celui annoncé il y a quelques mois par PSA.

Le Figaro - Mairie de Paris: Hidalgo encore favorite

Une liste PS conduite par Anne Hidalgo emporterait le deuxième tour des municipales à Paris avec 56% des voix devant une liste UMP que celle-ci soit conduite par François Fillon (44%) ou Nathalie Kosciusko-Morizet (44%), selon un sondage IFOP à paraître dans le Journal du Dimanche.

Le JDD - Montebourg-Ghosn, le match dans le match

Sonné par les 8.260 suppressions de postes chez Renault, le ministre attendque des Nissan soient produites en France. Le patron du constructeur pose ses conditions.

Le Monde - La solitude du président, Par Françoise Fressoz

Il a gagné en stature mais aussi en solitude. François Hollande porte sur ses épaules de président tout le poids de l'intervention militaire au Mali qui a entraîné par ricochet une prise d'otages en Algérie. Le quasi-consensus politique qui a accompagné les premières frappes françaises est d'une extrême fragilité.

L'UMP approuve l'intervention, ses leaders reconnaissent qu'il n'y avait pas d'autre choix mais pour souligner aussitôt le côté aventureux de l'expédition et dénoncer la trop grande "solitude" française.

Le Monde.... des lecteurs - Guerre légale ou guerre légitime ?

La guerre, pour quoi faire ? Et jusqu'où ? Telles sont les questions que se posent les lecteurs du Monde en cette semaine sanglante. L'intervention de l'armée française au Mali, immédiatement suivie de la prise d'otages géante en Algérie, suscite leurs interrogations.

Votre médiateur constate, dans sa chronique, que la qualité, sinon la quantité, des courriers et courriels reçus ces derniers jours dit la gravité de l'instant, gravité partagée par les lecteurs et par les journalistes du Monde.

Le Monde - Un Conseil national du numérique élargi et paritaire

La composition du nouveau Conseil national du numérique (CNN) a semble-t-il tenu compte des critiques formulées lors de la création du premier, notamment sur la représentativité – même si sur d'autres aspects, la composition du nouveau conseil a également fait l'objet de critiques. Imaginé sous la présidence de Nicolas Sarkozy pour répondre aux attentes des professionnels du numérique, il s'agit d'une instance consultative indépendante chargée de conseiller l'Etat quant à sa politique numérique en général.

_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

20/01/2013

L'actualité des socialistes du 14 au 20 janvier

Les 19 et 20 janvier


 
DECRYPTAGE – Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a annoncé vendredi un programme de relocalisation visant 300 entreprises industrielles. "Une position économique difficilement soutenable", estime Sarah Guillou, économiste à l'OFCE, interrogée par leJDD.fr.


article + video Le ministre de l'Intérieur a annoncé la création de nouveaux indicateurs pour générer les chiffres de la délinquance.
Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a annoncé vendredi la fin du chiffre unique de la délinquance et la mise en place de nouveaux indicateurs pour l’améliorer, déplorant l’augmentation des violences «ces dix dernières années».
 
Analyse Depuis le début des opérations militaires au Mali, le Premier ministre se pose en général en chef adjoint.
Par LAURE BRETTON
Il a une bonne demi-heure de retard, ce qui, contrairement à François Hollande, n’est pas du tout dans ses habitudes. Quand il monte sur la petite estrade dressée dans le salon bleu de Matignon pour adresser ses vœux à la presse vendredi, Jean-Marc Ayrault vient juste de raccrocher le téléphone.

Le Figaro - Européennes : les partenaires du PS pour un scrutin national

Certains réclament le retour à une circonscription unique en 2014. Le retour à la circonscription électorale unique pour les européennes de 2014 fait partie des sujets de réflexion qui reviennent régulièrement à l'ordre du jour. Les partenaires du PS, lui-même divisé sur le sujet, font clairement pression en faveur du retour au mode de scrutin antérieur à la loi votée le 11 avril 2003, sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui créait huit grandes circonscriptions interrégionales.

Europe 1 - 2 parlementaires PS lancent "La gauche forte"

Le député Yann Galut et la sénatrice Patricia Schillinger ont lancé vendredi le club "La Gauche forte" au sein du Parti socialiste, pour répondre notamment à la "droite décomplexée" et à la "droite forte". "Nous créons aujourd'hui (vendredi) un nouveau club opérationnel à l'intérieur du PS et de la majorité, baptisé 'La Gauche forte'", ont indiqué les deux parlementaires dans un communiqué.

Le Monde - François Hollande lance une réforme minimale du Conseil supérieur de la magistrature

François Hollande devait donner les grandes lignes de la réforme de la justice, vendredi 18 janvier, lors de l'audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation – un discours toujours fondateur : le dernier président de la République y avait annoncé en 2009 la suppression du juge d'instruction.

Libé - Le Conseil supérieur de la magistrature réformé avant l'été

À chaud François Hollande a précisé le calendrier de ses réformes judiciaires ce vendredi lors de l'audience de rentrée de la Cour de Cassation.

Libé - Ayrault prévoit pour 2013 une «année difficile» avec de «grandes réformes»

Le chef du gouvernement présentait ce vendredi ses vœux à la presse à Matignon. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a affirmé que l’année 2013 serait une «année difficile», mais assuré qu’elle serait «bien remplie», avec de «grandes réformes», vendredi lors de ses vœux à la presse.

Libé (abonnés) - Le Drian, un Breton armé pour la Défense

Portrait Fan de vélo et fidèle de Hollande, le ministre force sa nature taiseuse pour monter au front depuis le début de l’opération «Serval», quitte à froisser les haut gradés. Par THOMAS HOFNUNG, LAURE BRETTON
Il affiche le calme des vieilles troupes. En première ligne diplomatique et médiatique depuis le début de l’intervention militaire française au Mali il y a une semaine, Jean-Yves Le Drian le dit lui-même : il n’y a qu’une chose qui puisse lui donner la migraine, c’est une défaite des Merlus, les footballeurs de sa ville, Lorient, dont il a été maire pendant dix-sept ans.

Le 18 janvier

 
Carlos Ghosn aurait accepté que le constructeur japonais se porte au secours de son partenaire français en produisant des modèles dans les usines Renault, a indiqué vendredi le ministre du Redressement productif.

Arnaud Montebourg s'est fait discret depuis la fin des négociations sur le sort du site ArcelorMittal de Florange et son désaccord avec Jean-Marc Ayrault en décembre. Le ministre du Redressement productif a-t-il failli quitter le gouvernement ? Il a confirmé cette information vendredi sur RMC.

Rue 89 - Euro-métropole : comment Collomb et Queyranne se disputent la compétence économique

La communauté d’agglomération de Lyon est en passe d’absorber une partie des compétences du département du Rhône dans une « métropole d’intérêt européen ». Mais Gérard Collomb, président PS du Grand Lyon, ambitionne également d’absorber une compétence stratégique de la région Rhône-Alpes, l’économie.

Selon une information exclusive de « La Croix », Jean-Marc Ayrault doit annoncer lundi 21 janvier, à l’occasion d’un Comité interministériel de lutte contre l’exclusion (Cile), qu’il confie à l’ancien secrétaire général de la CFDT la mission de suivre l’application du plan pauvreté du gouvernement.

Le 17 janvier

Libé - Cumul: Hollande annonce la fin mais pas le calendrier

Décryptage La limitation du cumul des mandats, proposée depuis plusieurs années par le PS, sera applicable «pendant le quinquennat» a annoncé le Président ce jeudi. Mais le chemin risque d'être encore long.

Le Monde - Hollande songe à diminuer le nombre de députés

En présentant ses vœux, mercredi 16 janvier, aux bureaux des assemblées parlementaires, François Hollande devrait notamment préciser ses intentions de réforme sur le cumul des mandats, mais pas sur le scrutin législatif. Ce dernier est pourtant le point central du vaste chantier de modification des régimes électoraux que le président a engagé après avoir reçu, le 9 novembre 2012, le rapport de la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique, présidée par Lionel Jospin, puis après avoir consulté les responsables des formations politiques.

Le Monde - Mariage homosexuel : le PS se lance dans la bataille des manifestations

Le brouahaha de la manifestation contre le projet de loi Taubira s'est à peine dispersé, que les préparatifs de celle du 27 janvier commencent. Cette fois-ci, ce sont les partisans du mariage et de l'adoption pour les couples homosexuels qui défileront dans les rues de Paris, deux jours avant le début de l'examen du texte à l'Assemblée nationale.

Libé (abonnés) - Cumul : mandat d’arrêt contre les élus

Décryptage La réforme institutionnelle lancée hier, très contestée au Sénat, pourrait ne pas être applicable avant 2017. Par LILIAN ALEMAGNA
Promesse presque tenue. Le non-cumul des mandats s’appliquera sous le quinquennat de François Hollande. La loi sera mise en œuvre… mais pas trop vite. Car dans la bataille qui s’engage, François Hollande a gardé précieusement une carte dans son jeu.

Libé (abonnés) - Et le Président fendit l’armure

Analyse Après le mariage pour tous et le Mali, le non-cumul permet à Hollande de casser son image d’homme de consensus. Par G.Bs.
En pratiquement trois jours, trois conflits. Après avoir engagé l’armée française contre le terrorisme au Mali, assumé le rapport de force contre la droite sur le mariage pour tous, François Hollande a pris la décision d’ouvrir un nouveau front : imposer à son propre camp un non-cumul des mandats, dont une grande partie des sénateurs de gauche ne veut pas.

Le Monde - Mediapart-Cahuzac : le bras de fer

Ce mardi 8 janvier, l'Assemblée fait relâche. Il n'y a pas de séances de questions au gouvernement. Jérôme Cahuzac, qui a déjà vu le Conseil constitutionnel "retoquer" la fameuse tranche d'imposition à 75 % à laquelle tenaient tant les socialistes, signe ses parapheurs dans son bureau Empire de Bercy lorsque la nouvelle tombe : six semaines après que Mediapart l'a accusé d'avoir détenu un compte bancaire non déclaré en Suisse, qu'il aurait transféré en 2010 à Singapour, le parquet de Paris annonce l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "blanchiment de fraude fiscale".

Le 16 janvier

Libé (abonnés) - Emploi : la réforme travaille la gauche

Décryptage Le projet d’accord, qui devrait être signé par une majorité de syndicats, suscite un malaise, notamment au sein du PS. Par LUC PEILLON, LILIAN ALEMAGNA, LAURE BRETTON
Le plus dur est fait, mais l’accord reste encore théorique. Trois jours après la fin des négociations sur la réforme du marché du travail, le texte sur lequel se sont séparés, vendredi soir, les partenaires sociaux, va devoir passer quelques étapes avant de devenir définitivement applicable.

Libé - Olivier Véran, génération spontanée

Les nouveaux visages de l'Assemblée (14) Toutes les semaines, Libération.fr dresse le portrait d'un des 217 primodéputés. Aujourd'hui Olivier Véran, élu de l'Isère, médecin, et orateur du PS sur le contrat de génération.

C'est un député surprise. Il ne s'en cache pas vraiment, même s'il fait mine de s'offusquer quand on lui dit qu'il est à l'assemblée nationale par «miracle». Olivier Véran, 32 ans, a été le suppléant imprévu de Geneviève Fioraso, elle-même ministre inattendue...

Libé Lyon - François Hollande écrit à Brigitte Bardot

Entre les manifs contre le mariage homo et la guerre au Mali, François Hollande a pris le temps de se préoccuper du sort des deux éléphantes tuberculeuses du parc de la Tête d'Or de Lyon.

Libé - Cantonales : la parité à l’étude

Réforme . Les sénateurs examinent un projet de scrutin binominal où les électeurs voteront pour un homme et une femme par canton.

L'Express - PS: Harlem Désir défend un programme réformiste

"Expliquer les réformes", "produire des idées" et "dialoguer avec les Français": voici les trois priorités que le Premier secrétaire du PS a fixées au parti pour 2013, lors de ses voeux à la presse ce mardi. 

Le Nouvel Obs - Feu vert du gouvernement pour une loi dite "Florange"

Cette proposition de loi sur l'obligation de céder un site rentable promis à la fermeture était une promesse de campagne de François Hollande.

Le Nouvel Obs - Poursuivi par Florence Woerth, Montebourg est relaxé

En 2010, l'actuel ministre du Redressement productif avait accusé l'épouse d'Eric Woerth d'avoir "organisé la fraude fiscale de Mme Bettencourt".

Le 15 janvier

France Inter - Michel Rocard et Pierre Larrouturou, invités du 7/9

Bilan et analyse des réalisations du gouvernement socialiste, état du marché du travail, régime fiscal français: Michel Rocard (ancien Premier Ministre) et Pierre Larrouturou (économiste et membre du bureau national du PS) étaient les invités de Patrik Cohen. Ils présentent leur ouvrage "La gauche n'a plus le droit à l'erreur.

Le lab d'Europe 1 - Le PS demande à ses parlementaires "de porter fidèlement" l'accord sur l'emploi

A LA LETTRE - Le projet d'accord sur l'emploi trouvé le vendredi 11 janvier par les partenaires sociaux sera "transposé fidèlement" par les parlementaires socialistes. Le chef de file du groupe PS, Bruno Le Roux, et le porte-parole du parti socialiste, David Assouline, l'ont assuré d'une même voix ce 14 janvier, avertissant ainsi députés et sénateurs qu'il n'auront pas de liberté d'action sur le sujet.

Le Monde (blog) - L’aile gauche du PS dénonce l’accord sur l’emploi

L'aile gauche du Parti socialiste n'a pas perdu de temps. Son courant "Maintenant la gauche", animé par Emmanuel Maurel (vice-président du conseil régional d'Ile-de-France), la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann (Paris) et le député Jérôme Guedj (Essonne), qui avait déjà combattu le traité budgétaire européen, juge, dans un communiqué lundi 14 janvier, que l'accord sur l'emploi "n'est pas acceptable".

Le Figaro - PS : Le Roux invite à « combattre le doute »

« Nous installons dans la durée une politique de gauche dans notre pays », a écrit le président du groupe socialiste à l'Assemblée aux parlementaires socialistes. Comme si cela n'allait pas de soi, Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l'Assemblée, a pris la plume pour «lever les doutes ou les craintes sur le cap suivi par la majorité», dans une «lettre du changement» de 25 pages qui va être adressée, non seulement aux parlementaires PS mais à tous les dirigeants des fédérations socialistes.

Le 14 janvier

Le Monde - Mariage homosexuel : le PS affiche sa "patience" face à la mobilisation

Le président (PS) de la commission des lois à l'Assemblée, Jean-Jacques Urvoas, affirme envisager "avec sérénité" les futurs débats parlementaires sur le "mariage pour tous".

Le JDD - Mariage pour tous : la gauche prépare la riposte

Après la manifestation de dimanche, la gauche ne compte pas rester sans réagir. Tracts, appel à manifester le 27, et bataille à l’Assemblée. Récit du plan de contre-attaque.

L'Huma - Manif contre le mariage pour tous : le PS "ira jusqu'au bout", affirme Harlem Désir

Les manifestants contre le mariage homosexuel, soutenus par l'Eglise à laquelle ont participé des cadres UMP et FN, se sont rassemblés, ce dimanche, à Paris, contre la promesse de François Hollande. Le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, a affirmé la volonté du son parti d'aller "jusqu'au bout" pour l'instauration du mariage homosexuel, et ce malgré une manifestation "consistante" qui exprime "une sensibilité qui doit être respectée".

Challenges - Les élus invités à "respecter" l'accord sur l'emploi

PARIS (Reuters) - Marisol Touraine a appelé dimanche les députés écologistes et de l'aile gauche du Parti socialiste à "respecter" l'accord sur la réforme du marché du travail conclu vendredi entre le patronat et trois des cinq syndicats de salariés représentatifs

Le Figaro - PS: "combat douteux" de Mgr Vingt-Trois

Le député socialiste de Paris Jean-Christophe Cambadélis a reproché à l'archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, de mener "un combat douteux contre l'amour" en bataillant contre le mariage homosexuel. "Je vois que les prises de position sont radicales. Monsieur André Vingt-Trois dit qu'il y a une  police de la pensée  au niveau de la République, je trouve que ceci est excessif, incompréhensible. Il m'a semblé que l'Eglise devait rassembler ses ouailles et non pas les diviser", a déclaré M. Cambadélis, invité du Forum Radio J.
_______________________________________________________________
_______________________________________________________________

13/01/2013

L'actualité des socialistes du 7 au 13 janvier (mise à jour)

Les 12 et 13 janvier

Le Nouvel Obs - 56% des Français favorables au mariage des couples homosexuels

SONDAGE LH2-"Nouvel Obs". Le soutien à l'adoption et à la procréation médicalement assistée recule en revanche depuis trois mois.

Le Nouvel Obs - Mariage homo : 52% des Français désapprouvent l'Eglise

SONDAGE LH2-"Nouvel Obs". 1 Français sur 2 estime que l'Eglise catholique sort de son rôle en prenant position dans le débat

Le Monde - Cinq années de sarkozysme ont- elles tué le débat ?

Un ministre, l’autre matin, nous fait brusquement douter . S’adressant aux quelques journalistes qui l’entourent, il dit en substance: « dès qu’un débat agite le gouvernement ou la majorité , vous parlez de " couacs"  mais regardez  les choses en face , les décisions sont prises ! la route est tracée ! que cherchez vous. ? Le verrouillage de la parole, ? La création d’un ministère de l’information ? Vous ne voulez voir qu’une seule tête ? »

Le Monde - Hollande : l'opération au Mali "n'a pas d'autre but que la lutte contre le terrorisme"

Au lendemain du début de l'intervention des forces françaises sur le territoire malien, François Hollande a justifié sa décision, affirmant qu'elle "n'a pas d'autre but que la lutte contre le terrorisme" et qu'il a "toute confiance" dans la réussite de l'opération, baptisée "Serval". "La France ne défend aucun intérêt particulier", a--t-il déclaré. Le chef de l'Etat a souligné que les moyens militaires déployés doivent être limités au soutien de l'intervention africaine au Mali, qui doit prendre forme en début de semaine. Il s'est félicité que "l'action de la France soit saluée par l'ensemble de la communauté internationale et les pays africains".

Le Point - Emploi : les socialistes saluent l'accord

Les présidents PS de l'Assemblée et du Sénat, Claude Bartolone et Jean-Pierre Bel, de même que les chefs de file des socialistes dans les deux chambres ont salué, samedi, l'accord social sur l'emploi conclu dans la nuit, sur lequel le Parlement va devoir se prononcer.

Le Figaro - Mariage homo: vidéo des députés PS

A la veille de la grande manifestation contre le projet de loi sur le mariage pour tous, les députés socialistes ont diffusé samedi après-midi une vidéo destinée à contrecarrer l'offensive des opposants.

Le Monde - 2013, année Royal ?

Comme d'autres, elle trouve le temps long. Comme d'autres, elle vit mal d'être tenue à l'écart. Comme d'autres, elle est convaincue d'être indispensable. Et pourtant une chose la rend unique : tout cela, elle l'assume. Haut et fort. Sans le moindre complexe. Contactée par Le Monde, Ségolène Royal aurait pu nier, esquiver, jouer les blasées. Elle aurait pu se contenter d'un "on verra" ou d'un "chaque chose en son temps". On ne l'aurait pas forcément crue, la discussion se serait arrêtée là, et l'on se serait alors tourné vers ses proches.

Le Monde - Mariage gay : Taubira annonce le maintien du texte en dépit de la manifestation

Christiane Taubira a affirmé vendredi sur Canal+ que le gouvernement maintiendrait le projet de loi sur le mariage homosexuel, quelle que soit l'ampleur de la manifestation prévue dimanche contre cette réforme, estimant toutefois que la question de l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) avait "brouillé" les lignes du projet de loi.

Lyon Capitale - Crozon (PS) pas d'accord avec l'enquête d'Envoyé spécial sur le mariage pour tous

Pascale Crozon, député socialiste de Villeurbanne, a très peu goûté le magazine "Envoyé spécial" diffusé jeudi soir sur France 2. L'enquête suggère "une démobilisation et un recul de la majorité parlementaire face aux opposants au Mariage pour tous", s'étonne la député.

Le Point - PMA - Le Roux : "Je vais demander au gouvernement une loi sur les nouvelles filiations"

Le Point.fr : L'ISF sur les oeuvres d'art, la redevance sur les résidences secondaires et maintenant la PMA dans le projet de loi sur le mariage pour tous... Ce sont autant de mesures que défendaient les députés et dont n'a pas voulu le gouvernement. Le groupe PS ne sert-il qu'à mettre en oeuvre la volonté gouvernementale ?

Le Figaro - Le Foll veut lancer des "Rabelaisiennes"

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé aujourd'hui vouloir créer le 14 juillet des "Rabelaisiennes" inspirées de la Fête de la musique pour mettre à l'honneur la cuisine et la nourriture à travers la France. Ces festivités seront organisées "avec les moyens modestes de mon ministère", a-t-il encore précisé.

Libé - Marisol Touraine appelle l'UE à limiter les pilules de 3e et 4e génération

La demande de la ministre française se heurte à l'Agence européenne du médicament, qui estime que rien ne justifie actuellement de limiter les prescriptions.

Le Figaro - Une ex-journaliste rejoint les socialistes

Hélène Fontanaud, 53 ans, ex-journaliste politique, devient à partir de lundi responsable du service de presse du Parti socialiste, a-t-elle affirmé ce vendredi. "On en a discuté en décembre avec Harlem Désir (le Premier secrétaire, ndlr). J'ai réfléchi pendant les vacances. Ca s'est conclu jeudi", a-t-elle déclaré, soulignant: "Au début, je n'étais pas convaincue qu'il fallait que je quitte le journalisme".

Le 11 janvier

Les Echos - Arnaud Montebourg  :« Nous voulons faire revenir des entreprises françaises en France »

Le gouvernement veut convaincre 300 entreprises de relocaliser en France. La politique du président Obama constitue le modèle à suivre

Le Figaro - Rentrée parlementaire : les députés PS sous tension

Des élus socialistes réclament davantage de coordination avec le gouvernement. Taxation à 75 %, mariage pour tous et procréation médicalement assistée (PMA), réforme du marché du travail… La session ordinaire du Parlement va reprendre mardi sur les chapeaux de roue, et les députés socialistes s'inquiètent déjà d'un ordre du jour surchargé, comprenant des textes sensibles. «Si on veut arriver au bout de tout notre travail, il faudra plus de cohérence au sein du groupe, et une meilleure coordination avec le gouvernement qu'en 2012», formule en guise de vœu Thierry Mandon.

Le Monde - Le report de la PMA permet au PS de sauver la face

L'annonce tombe à pic, à cinq jours de la manifestation des opposants au projet de loi "mariage pour tous" du 13 janvier. Le groupe socialiste de l'Assemblée a renoncé à déposer son amendement visant à étendre aux couples de lesbiennes l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA), mercredi 9 janvier. Mais si cela peut priver les opposants d'un angle d'attaque, pas sûr que cela les démobilise.

Le Figaro - Gard : une salariée du PS aurait détourné 100.000 euros

Après les aveux d'une salariée qui a reconnu avoir détourné des fonds, la fédération PS locale va déposer plainte. Un scandale qui pourrait durer depuis plusieurs années. La fédération PS du Gard a annoncé jeudi qu'elle allait déposer plainte après la découverte d'un «certain nombre d'anomalies dans la comptabilité» et la présence de «soupçons importants» pesant sur la comptable de la fédération, qui a reconnu avoir détourné des fonds.

Le Figaro - Entreprise: Montebourg veut relocaliser

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a annoncé jeudi dans les Echos le lancement d'un programme de relocalisation en France d'activités industrielles, visant 300 entreprises, doublé d'un outil pour calculer les avantages financiers d'une telle démarche. M. Montebourg, qui avait évoqué la veille un tel projet sans en chiffrer les ambitions, a souligné vouloir s'appuyer sur une expérience comparable menée aux Etats-Unis.

Le 10 janvier

Le Monde - L'unité de façade de la gauche au pouvoir

Montrer que les socialistes ne sont pas seuls en cette rentrée 2013. Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, devait organiser mercredi 9 janvier la première réunion du "comité de coordination" de la "gauche gouvernementale", en présence de membres d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV), du Parti radical de gauche (PRG) et du Mouvement républicain et citoyen (MRC) de Jean-Pierre Chevènement, auxquels viendra s'ajouter Robert Hue et son Mouvement unitaire progressiste (MUP). Cette photo de famille doit faire taire "la cacophonie actuelle" dénoncée par Jean-Michel Baylet, le président du PRG, et tenter de "relancer l'union à gauche de ceux qui soutiennent le gouvernement", selon David Assouline, porte-parole du PS.

Le Monde (abonnés) - Harlem Désir choisit le "combat économique" pour s'affirmer

La phase d'"installation" enfin terminée, il va passer à celle de l'"accélération". C'est en tout cas le message qu'Harlem Désir et son entourage veulent envoyer en cette rentrée. Le premier secrétaire du PS, dont plusieurs ministres et élus socialistes critiquent le trop faible poids dans le débat public, a décidé de faire parler de lui et d'incarner "le volontarisme politique".

Challenges - Le PS renonce à l'amendement PMA, la question repoussée en mars

PARIS (Reuters) - Le groupe socialiste de l'Assemblée nationale a renoncé mercredi à déposer un amendement élargissant, dans le cadre du mariage homosexuel, l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes ayant un projet parental.

En lieu et place, un article sur la PMA sera introduit par le gouvernement dans le projet de loi sur la famille qui sera présenté en mars prochain, aux termes d'un accord conclu mardi avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, a annoncé le président du groupe socialiste, Bruno Le Roux.

TV 5 Monde - Marseille: le socialiste Caselli "incontestablement" candidat à la mairie en 2014

Le président socialiste de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, s'est dit mercredi "incontestablement" candidat à la mairie en 2014, ajoutant qu'il ne craignait "aucune option" pour trancher entre les différents prétendants au PS.

Le 9 janvier

Le Nouvel Obs - Des paroles et des actes : au tour de Montebourg

Arnaud Montebourg sera invité le 24 janvier du magazine « Des paroles et des actes » sur France 2. Le ministre du redressement productif sera interrogé par Nathalie Saint-Cricq pour la séquence « Le Révélateur », Jeff Wittenberg pour la séquence « Pure politique » et François Lenglet pour la séquence « Pure économie ».

Les Echos - Harlem Désir : «Il faut une nouvelle taxe à 75% pour les ménages gagnant plus de 1 million d'euros»

Après la censure du Conseil constitutionnel, le premier secrétaire du PS souhaite que l'exécutif maintienne et étende la taxe à 75% en la calculant sur les revenus des foyers fiscaux. Il interpelle également le Medef sur la négociation sociale et incite l'exécutif à ne pas « fléchir » sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels.

Libé - Enquête préliminaire ouverte contre Cahuzac

Une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte par le parquet de Paris afin de vérifier si le ministre délégué au Budget Jérome Cahuzac a détenu un compte en Suisse, a annoncé le parquet mardi dans un communiqué, confirmant une information de Mediapart.

Libé - Le PS en petit comité au pèlerinage de Jarnac

Reportage Après deux années d'affluence socialiste, Harlem Désir a commémoré avec une poignée de dirigeants du parti les seize ans de la disparition de François Mitterrand.

Le 8 janvier

Le Figaro - Le non-cumul ne fait toujours pas recette au PS

La promesse électorale socialiste concernant le non cumul des mandats fait des vague au sein même du parti.

Contre vents et marées. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé la semaine dernière que le gouvernement présenterait au premier trimestre 2013 des dispositions relatives au non-cumul des mandats, une promesse électorale de François Hollande. Au PS, le premier secrétaire Harlem Désir est, lui aussi, déterminé à voir ce projet aboutir: «Nous souhaitons que cet engagement soit mis en œuvre dès les scrutins de 2014, confirme-t-il auFigaro. Il y a une attente forte des militants.»

Le Lab d'Europe 1 - 2014 ou 2017 ? Les problèmes très politiques du PS avec le cumul des mandats

Au sein du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, une piste est évoquée. A mots couverts. Celle d’une entrée en vigueur du non-cumul des mandats pour 2017. Et non pour 2014 comme clamé à de nombreuses reprises.

Le Monde - Des sans-papiers en grève de la faim à Lille prennent à partie le PS

Un mouvement de grève de la faim de sans-papiers démarré il y a plus de deux mois pourrait prendre de l'ampleur : leurs soutiens ont décidé, à partir de lundi 7 janvier, de se rassembler tous les jours, à 18 heures, devant le siège du Parti socialiste, à Paris. Une mobilisation délicate à gérer pour le PS, alors que le 28 novembre 2012, le ministère de l'intérieur a publié une circulaire censée faciliter les démarches de régularisation pour les étrangers en situation irrégulière.

Le 7 janvier

Le Figaro - La ligne sociale-démocrate inquiète au PS

Certains socialistes aimeraient plus de « marqueurs de gauche » de la part du gouvernement. Depuis lundi, et les premiers vœux radiotélévisés de François Hollande, les communiqués imprimés Rue de Solferino se ressemblent comme des gouttes d'eau. Au PS, on ne trouve pas de mots assez flatteurs pour louer la rentrée du gouvernement. Le premier secrétaire, Harlem Désir, vantait lundi les «vœux de combat» de François Hollande.

Le Parisien - Les trublions de la majorité rongent leur frein

C’est une constante au , depuis plus d’un siècle : la gauche de , une fois le pouvoir conquis, est aiguillonnée (« emmerdée », disent certains au gouvernement) par une poignée de parlementaires se revendiquant plus à gauche que leurs collègues et s’érigeant, parfois jusqu’à la rupture, en gardiens sourcilleux de la doxa .

Le Lab d'Europe 1 - Aubry juge que les critères de régularisation de Valls sont "trop restrictifs"

Depuis son départ de la tête du Parti socialiste, Martine Aubry a choisi la discrétion. On apprend cependant au détour d'un "confidentiel" du Journal du Dimanche ce 6 janvier que la maire de Lille a un avis bien tranché sur la politique gouvernementale, et notamment sur les mesures du ministre de l'Intérieur.

Libé - Mariage homosexuel : la lettre de Peillon fait couler l'encre

Les réactions se succèdent suite à la lettre de Vincent Peillon envoyée aux recteurs d’académie, dans laquelle il les appelle à la vigilance concernant le débat dans les établissements catholiques sur le mariage homosexuel.

Le Monde - Le plus grand flou entoure la taxe de 75 % "réaménagée"

Le gouvernement peine à définir les contours de la future taxe sur les revenus supérieurs à un million d'euros par an : Jérôme Cahuzac a évoqué dimanche 6 janvier une disposition "pérenne" tandis que Pierre Moscovici penchait pour "une taxation exceptionnelle, temporaire". Lors de la campagne présidentielle, François Hollande avait présenté cette super-taxation comme une décision temporaire devant durer deux ans.

Public Sénat - Le PCF parie sur l'échec du gouvernement, selon Cambadélis

Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a déclaré dimanche avoir le sentiment que le Parti communiste "a décidé de faire le pari de l'échec" du gouvernement
Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a déclaré dimanche avoir le sentiment que le Parti communiste "a décidé de faire le pari de l'échec" du gouvernement, tandis que les écologistes sont "un jour dans la majorité, un jour dans l'opposition".

Le député PS Bruno Le Roux, qui plaidait pour un amendement sur la procréation médicalement assistée (PMA) dans le débat sur le projet de loi du mariage homosexuel, a laissé entendre aujourd'hui qu'il pourrait être abandonné, la question risquant d'être traitée dans un autre texte gouvernemental rapidement.
 
 
CAHUZAC - C'est un homme nouveau. Au revoir 2012 et les accusations de Médiapart sur un possible compte en Suisse. 2013, sera l'année de la contre-offensive (médiatique) pour Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget. Sa stratégie tient en 5 bonnes résolutions. Comme toutes bonnes résolutions, ce n'est pas dans l'immédiat qu'elles seront difficiles à tenir mais sur le long terme. Le HuffPost tient les comptes.
_________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________

06/01/2013

L'actualité des socialistes du 2 au 6 janvier (mise à jour)

Le 6 janvier

Libé Lyon - Petits arrangements entre barons locaux dans le Rhône

POLITIQUE - Michel Mercier - ex-Modem passé à l'UDI - a annoncé ce samedi qu'il quittait la présidence du Conseil général du Rhône. Ce départ est la suite logique de l'annonce surprise, début décembre, de la création d'une eurométropole lyonnaise au profit du socialiste Gérard Collomb, président de la communauté urbaine.

Libé - Hollande : «Nous avons le devoir de tout faire pour chercher un repreneur» à Petroplus

Le chef de l'Etat a rencontré ce samedi matin l'intersyndicale de la raffinerie de Petite-Couronne.

François Hollande a assuré que l’Etat était aux côtés des salariés de Petroplus et s’efforçait de trouver un repreneur pour la raffinerie de Petite-Couronne, samedi à l’occasion d’une rencontre avec une délégation syndicale du site à Val-de-Reuil (Eure). «Nous avons le devoir de tout faire pour chercher un repreneur dans les meilleures conditions», a déclaré le chef de l’Etat à la presse en arrivant à la mairie du Val-de-Reuil, où la rencontre avec une délégation de l’intersyndicale a démarré vers 9H30.

Le Nouvel Obs - Filippetti défend le mode de financement du cinéma français

"Ce n'est pas l'argent public qui sert à financer" les gros cachets, assure la ministre de la Culture, en pleine polémique sur les salaires de certains acteurs.

Le Monde - Vallaud-Belkacem accusée de faire la promotion du mariage gay dans les collèges

Mise en cause par l'ex-ministre Christine Boutin, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem s'est défendue samedi d'avoir fait la promotion du mariage homosexuel lors d'une intervention dans un collège du Loiret. Mme Boutin, présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD), s'est déclarée sur France Info "scandalisée" par la mise en garde du ministre de l'éducation Vincent Peillon concernant le débat sur le mariage homosexuel dans les établissements catholiques.

Le Monde - Mariage gay : Hollande soutient la mise en garde de Peillon aux écoles catholiques

François Hollande a apporté son soutien samedi 5 janvier au ministre de l'éducation Vincent Peillon qui a appelé les recteurs à "la plus grande vigilance" concernant le débat sur le mariage homosexuel dans les établissements catholiques, afin qu'il n'alimente pas l'homophobie.

Le Monde - Mariage gay : Vincent Peillon tance l'école catholique

Fin de partie. A une semaine de la manifestation contre le "mariage pour tous", prévue le 13 janvier à Paris, le ministre de l'éducation, Vincent Peillon, rappelle à l'ordre l'enseignement catholique. M. Peillon a annoncé au Monde l'envoi à ses recteurs d'un courrier leur enjoignant d'observer "la plus grande vigilance" en ce qui concerne les établissements privés scolarisant 2 millions d'enfants, quasiment un jeune sur cinq.

Les 4 et 5 janvier

Le Monde - Emploi, compétitivité, jeunesse, social... la feuille de route du premier ministre

Il s'était déjà prêté à l'exercice le 22 août 2012, lors du premier conseil des ministres qui avait suivi les vacances d'été. Jeudi 3 janvier, Jean-Marc Ayrault a de nouveau saisi l'occasion de la rentrée pour présenter, lors du premier conseil des ministres de l'année 2013, le "programme de travail du gouvernement" pour les prochains mois.

Le Point - Christian Eckert : "Les 75 %, c'est une amende plus qu'un impôt"

La censure par les Sages de la taxe sur les hauts revenus met le gouvernement dans l'embarras. Explications du rapporteur PS du budget à l'Assemblée.

Europe 1 - 75% : "amende plus qu'un impôt" (Eckert, PS)

"Cette taxe, c'est une amende plus qu'un impôt", a déclaré dans une interview au Point Christian Eckert, le rapporteur PS du Budget à l'Assemblée nationale, pour défendre la taxe à 75% de tout revenu dépassant le million d'euros.

Le Monde - Marisol Touraine : "Il faut éviter de donner le sentiment que la pilule serait un danger"

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a tenu, jeudi 3 janvier, à rassurer sur l'utilisation de la pilule après avoir donné des instructions pour limiter la prescription de contraceptifs oraux de troisième génération, accusés de risques accrus de thrombose veineuse. Mercredi, la ministre avait en effet annoncé que les pilules contraceptives de troisième génération ne seraient plus remboursées à partir du 31 mars, avançant le déremboursement initialement prévu pour fin septembre.

L'Express - Royal ministre? Pas de quoi modifier "la crédibilité du gouvernement", répond Cambadélis

Pour le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis, une éventuelle nomination de Ségolène Royal au gouvernement ne changerait pas grand chose dans une équipe qui dispose déjà de beaucoup de "crédibilité". 

Le Monde - Une association de sans-papiers tente "d'occuper" le siège du PS

Lors du Congrès de Toulouse, Harlem Désir avait lancé à la foule : "Socialistes ouvrez grandes les portes du parti, occupez Solférino, et invitez-y les Français." Le premier secrétaire du PS a été pris au mot jeudi 3 janvier quand une délégation d'une cinquantaine de manifestants a tenté de s'introduire dans le siège du parti dans le 7e arrondissement à Paris, pour défendre la cause des sans-papiers.

Le Parisien - Paris : manifestation en faveur de sans-papiers lillois au siège du PS

Paris, ce 3 janvier. Une vingtaine de manifestants réclamant la régularisation de sans-papiers lillois a réussi à s'introduire dans la cour du siège du PS. Plusieurs d'entre eux sont parvenus à s'enchaîner aux grilles

Le Figaro - Depardieu russe : le PS veut éviter une nouvelle polémique

Après l'octroi de la nationalité russe à l'acteur, le Parti socialiste et le gouvernement évitent toute surenchère. François Hollande n'a pas dû apprécier cette facétie de Vladimir Poutine. Il faut dire que l'octroi de la nationalité russe à Gérard Depardieu est une petite gifle adressée par le président russe à son homologue.

Le 3 janvier

Le Monde - 2012 : bilan des promesses tenues et brisées par François Hollandehare2

A l'aube de 2013, François Hollande peut se prévaloir d'une cinquantaine de promesses tenues. Son bilan jusqu'ici n'est pourtant pas exempt de certains  compromis et reniements, des engagements pris pendant la campagne, ou après, ayant été parfois partiellement tenus ou abandonnés. Par ailleurs, beaucoup de réformes sont en cours mais le chef de l'Etat a pris du retard sur une dizaine de chantiers, par rapport au calendrier qu'il s'était fixé.

Libé (abonnés) - Député ou maire, il faut choisir

Par Juliette Méadel Elue du XIVe arrondissement de Paris et membre de la direction nationale du PS et Jean-Louis Bianco Membre de la direction nationale du PS

Attendu par une large majorité de nos concitoyens (1), le non-cumul des mandats est un peu passé au second plan de l’actualité. Pourtant, la question passionne autant qu’elle divise les politiques - comme le montre, entre autres, l’affluence lors de la réunion publique que nous avons organisée, il y a quelques jours à l’Assemblée nationale (2).

 

Libé (abonnés) - 75% : vers un enterrement de première taxe ?

Récit Retoquée par le Conseil constitutionnel, la taxe sur les super-riches doit être «réaménagée», mais les marges de manœuvre sont étroites. Par LAURE BRETTON
La taxe sur les super-riches de François Hollande s’apprête-t-elle à connaître le même sort que la taxe carbone de Nicolas Sarkozy ? Qui, après quelques timides tentatives de ripolinage par le gouvernement Fillon pour répondre à la censure du Conseil constitutionnel, avait fini par être oubliée en route par la droite.

Le 2 janvier

Libé - Hollande face à sa première épreuve sur le continent africain

Le chef de l'Etat avait proclamé sa volonté de changer en profondeur les relations entre Paris et l’Afrique. Premier défi: le dilemme en Centrafrique.

Le Monde - Les maires PCF soucieux de leur lien avec le PS

Comme l'a récemment illustré la parodie de voeux envoyée par le Parti communiste à François Hollande, les relations entre PS et PCF sont tendues. Mais, sur le terrain, communistes et socialistes travaillent ensemble. Et, dans la perspective des municipales de 2014, les maires PCF veulent maintenir cette entente, notamment dans la quarantaine de villes de plus de 20 000 habitants qu'ils dirigent, et où la plupart ont été élus sur des listes d'union de la gauche.

Le Monde - Faire baisser le chômage avant fin 2013 ? Une promesse très difficile à tenir

En 2013, l'emploi sera la mère des batailles pour le pouvoir exécutif. "Toutes nos forces seront tendues vers un seul but : inverser la courbe du chômage d'ici un an", a martelé François Hollande, lundi 31 décembre 2012, réaffirmant un objectif qu'il s'était fixé trois mois et demi plus tôt, lors de la présentation en septembre de son "agenda du redressement".

Le Monde - Budget : la censure du Conseil constitutionnel pourrait coûter 1 milliard

L'impact sur les finances publiques de la censure de certaines dispositions du budget 2013 par le Conseil constitutionnel dépasse le milliard d'euros, soit le double du montant évoqué après la décision des Sages, affirme le quotidien économique Les Echos, mercredi 2 janvier.