Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2013

L'actualité des socialistes du 30 septembre au 4 octobre (mise à jour)

A la une

Le Monde - "Le PS peut redevenir un parti de masse capable de gagner la bataille culturelle"

Gaël Brustier, chercheur en science politique et proche du PS, est l'auteur avec David Djaïz d'une note publiée en septembre par la Fondation Jean-Jaurès, dans laquelle il évoque les nouveaux "outils du combat culturel" que doit mener le Parti socialiste. Invité, samedi 5 octobre, au forum "La République face aux extrêmismes" organisé par le PS, il détaille ses propositions pour que la gauche socialiste et sociale-démocrate remporte la "bataille idéologique" face à un "bloc droitier en train de naître".

5 et 6 octobre

Le Monde - Hollande s'engage sur le référendum d'initiative populaire

Plusieurs fois repoussé, le référendum d'initiative populaire, vieille promesse de Nicolas Sarkozy en 2007, pourrait rapidement revoir le jour. A l'occasion du 55e anniversaire de la Ve République, jeudi 3 octobre, François Hollande a annoncé qu'un projet de loi serait déposé au Parlement en ce sens.

France Info - Le Parti Socialiste minimise la portée des alliances écologistes/mélenchonistes aux municipales

Jean Luc Mélenchon en est tout heureux. Les écologistes devraient s'allier avec ses candidats dans une demi douzaine de villes... contre les socialistes. Pas de quoi pavoiser, assure pourtant la rue de Solférino.

La Tribune - Contre budget de l'UMP: le PS dénonce une attaque contre les salariés

Le contre budget proposé par les députés UMP a bien sûr fait réagir les élus PS.
"C'est un budget contre les salariés et les plus modestes. Sous couvert d'économies, l'UMP remet en cause l'ensemble de notre pacte social en réduisant les aides sociales, en s'en prenant principalement aux fonctionnaires et en pointant, une fois encore, les
étrangers" jugent le président du groupe socialiste à l'Assemblée et le député membre de la commission des finances, Dominique Lefebvre . "Au total, ce n'est pas moins de 3,5 milliards d'euros de coupes budgétaires que veut réaliser l'UMP sur le RSA, l'aide personnalisée à l'autonomie, la prime pour l'emploi…"

Le Monde - Recadrages : Hollande adopte la méthode Mitterrand

La gauche au pouvoir serait-elle condamnée à traverser les mêmes vicissitudes ? On pourrait le croire, tant le film de ces derniers jours en rappelle un autre. C'était au début de l'année 1982, François Mitterrand n'était à l'Elysée que depuis quelques mois, et, déjà, deux de ses ministres s'étripaient publiquement. A l'époque, les duellistes s'appelaient Gaston Defferre et Robert Badinter. L'un était ministre de l'intérieur, l'autre était garde des sceaux. Leur différend, qui portait sur la question des contrôles d'identité, dominait la chronique d'une vie gouvernementale dont les déchirures délectaient la presse et régalaient l'opposition.

4 octobre

Libé - Cambadélis appelle à proclamer partout que le FN «est d'extrême droite»

Marine Le Pen avait annoncé qu'elle contesterait en justice l'étiquette d'extrême droite accolée à son parti.

Jean-Christophe Cambadélis (PS) a appelé jeudi à «dresser un mur citoyen» contre Marine Le Pen et le FN en proclamant partout qu’ils sont «d’extrême droite», «une évidence» aux yeux d’Harlem Désir, premier secrétaire du PS. Dans un communiqué, le député de Paris s’insurge : Marine Le Pen se propose «de remettre en cause la liberté d’expression si on dit que son parti est d’extrême droite. Et elle poursuivra en justice quiconque l’affirmera».

BFM - Exclusif: les députés PS veulent revoir le Crédit d'impôt recherche

Selon les informations de BFM BUSINESS, les députés PS veulent corriger le Crédit d'impôt recherche. Ils estiment que des grands groupes utilisent ce dispositif pour faire de l'optimisation fiscale.

Libé - Référendum d'initiative populaire : un projet de loi «avant la fin de l'année»

François Hollande annonce avoir demandé au gouvernement de soumettre un texte au Parlement pour faire appliquer cette disposition voulue par la réforme constitutionnelle de 2008.

Le Monde - Samia Ghali, la "Ségolène Royal de Marseille", bouscule la campagne PS

A vol de gabian, ces goélands qui planent dans le ciel de Marseille, Saint-Barnabé est à 10 kilomètres des quartiers Nord. C'est dans ce noyau villageois préservé et aisé du 12e arrondissement que Samia Ghali fait campagne en ce matin ensoleillé de début d'automne. Le premier tour des primaires socialistes a lieu le 13 octobre. Et la "Ségolène Royal de Marseille", comme la surnomment ironiquement des membres du gouvernement, n'a plus que dix jours pour relever un défi nouveau : installer sa notoriété sur l'ensemble du territoire de la deuxième ville de France, pour espérer remporter l'investiture PS.

La Croix - Jean-Jacques Urvoas : « Manuel Valls est un atout pour la gauche »

Président de la commission des lois de l’Assemblée nationale et député PS du Finistère, Jean-Jacques Urvoas était hier l’invité de l’émission « Face aux chrétiens » animée par Frédéric Mounier.

Le Lab - Arnaud Montebourg assure qu'il "distribue du Viagra dans les couloirs de Bercy"

C'est une métaphore gaillarde à lire ce jeudi 3 octobre dans Le Nouvel Observateur. Une petite phrase du ministre du Redressement productif à Henri Emmanuelli, lors d'un déjeuner à l'occasion de l'université d'entrée du courant de Benoît Hamon, du 27 au 29 septembre au Vieux Boucau.

Libé - Le Président recadre de l’Intérieur

François Hollande a demandé hier à ses ministres de mettre fin aux divergences, sans désavouer Manuel Valls sur la question des Roms.

Une semaine et un jour que la polémique sur les Roms fissure le gouvernement. Et 72 heures qu’elle a gagné la tête de l’Etat. Retour sur les trois jours qui ont accouché de recadrages et vu, dans l’épreuve, l’axe Hollande-Valls tenir bon.

Le Lab - Quand les exploitants de cinémas chantent à la gloire d'Aurélie Filippetti

En ces temps compliqués pour le gouvernement, Aurélie Filippetti a réussi à se faire chanter une chanson, à sa gloire, par les exploitants de cinémas.
Réunis en congrès à Deauville le 25 septembre, les membres de Fédération nationale des cinémas français ont poussé la chansonnette pour montrer leur attachement à la ministre de la Culture, raconte le Nouvel Observateur.
Pour l'occasion, ils ont revisité un classique de la chanson française : Emilie Jolie, devenue Aurélie Jolie.

L'Humanité - Le ministre de l’intérieur va-t-il entendre cet appel à la mémoire ? Manuel, souviens-t-en...

"Quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de «brigadiste» qui se rappelle à toi. Souviens-t’en: «Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir.» Par Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Fils de Manouche.

3 octobre

Le Nouvel Obs - Rythmes scolaires: "pas d'inquiétude" sur le financement, assure Peillon

Le ministre de l'Education Vincent Peillon a assuré jeudi qu'il n'avait "pas d'inquiétude" sur le financement de la réforme des rythmes scolaires, que des maires craignent de voir peser sur le budget de leur commune en 2014.

Le Monde, Françoise Fressoz - Un problème d’autorité

Chacun en a pris pour son grade ce matin en conseil des ministres : Manuel Valls, à l'intérieur, Cécile Duflot, au logement, qui se sont étripés toute la semaine sur le dossier des Roms. Sans compter le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, prié par le président de la République "d'assurer encore davantage la coordination du travail et de l'expression du gouvernement".

Libé - Matignon veut superviser tous les passages médias des ministres

«Libération» s'est procuré le courrier envoyé par les services de Jean-Marc Ayrault aux conseillers en communication de tous les ministres, dernier épisode du recadrage gouvernemental.

Libé - Recadrage de ministres, sifflets d’éleveurs : la dure journée de François Hollande

Entre une mise au point avec ses ministres le matin et une visite houleuse au salon de l'élevage de Cournon-d’Auvergne l'après-midi, François Hollande a dû affronter une journée tendue.

Libé - Martine Aubry tance l'Etat sur les Roms

La présidente de la communauté urbaine de Lille a demandé mercredi soir un meilleur respect de l’application d’une circulaire d’août 2012 encadrant le démantèlement des bidonvilles roms et appelé l’Etat à la «solidarité nationale» pour accueillir ces populations.

Le Nouvel Obs - Matignon décide d'encadrer la communication des ministres

Dans le sillage de l'Elysée, le Premier ministre cherche à recadrer ses ministres en contrôlant leurs interventions dans les médias.

Le Monde - Polémique sur les Roms : Hollande rappelle à l'ordre ses ministres pour "la dernière fois"

Beaucoup, au gouvernement, s'attendaient à un recadrage présidentiel. Celui-ci a bien eu lieu. François Hollande a fait passer un message de "fermeté", mercredi 2 octobre, à l'occasion du conseil des ministres. Après plusieurs jours d'une violente polémique qui a vu Manuel Valls et Cécile Duflot s'affronter durement sur le chapitre des Roms, le chef de l'Etat a rappelé les membres de l'équipe de Jean-Marc Ayrault au "respect des principes gouvernementaux".

Le Monde - Arnaud Montebourg dénonce "le racket" au crédit d'impôt compétitivité

Alors qu'une partie de la gauche reproche au gouvernement d'en faire trop pour les entreprises et pas assez pour les ménages, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, tient bon : pas question de remettre en cause le Crédit d'impôt pour la compétitivité (CICE) qui entrera en vigueur l'an prochain.

Lyon Capitale - Les écolos se déchirent sur le cas Nathalie Perrin-Gilbert

Un rapprochement entre Europe Ecologie les Verts et le Gram ne va plus du tout de soi. Il butte sur la mairie du 1er arrondissement, que tous revendiquent. Et sur le sens qui serait donné à un tandem Tête/Perrin-Gilbert.

France Info - Vincent Peillon défend sa "bonne" réforme des rythmes scolaires

Vincent Peillon a défendu sa réforme controversée des rythmes scolaires après une nouvelle réunion ce mercredi sur ce sujet houleux. L'UMP continue de la critiquer, les communes et les syndicats enseignants s'interrogent. L'Association des maires de France demande une remise à plat des modalités de financement de cette réforme. Elle sera reçue par le Premier ministre le 9 octobre. En attendant Vincent Peillon a sous-entendu sur TF1 mercredi soir que les aides seraient pérennisées.

Ozap - David Assouline (Sénateur PS de Paris) : "J'assume l'amendement LCI"

Le rapporteur du projet de loi sur l'indépendance de l'audiovisuel public au Sénat, David Assouline, a expliqué à puremedias.com pourquoi il a voté en faveur de "l'amendement LCI".
 
Terre Net - Germinal Peiro, député de Dordogne, nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole Germinal Peiro, député de Dordogne et secrétaire national du PS en charge de l’agriculture et de la ruralité, a été nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole. Sur son site internet, il précise le calendrier des débats à venir à l’Assemblée nationale.Le Nouvel Obs - TVA : oubliez la baisse, place à une mesure plus populaireLe taux réduit devait passer de 5,5% à 5%. Mais les députés PS veulent une mesure plus efficace... et plus visible pour le pouvoir d'achat.

Libé - Quand le gouvernement prend un retour de bâton fiscal

Il y a un an, Jean-Marc Ayrault promettait que le budget 2013 n'aurait pas d'impact pour 9 Français sur 10. Aujourd'hui, le gouvernement paye le prix fort d'un élément de langage qui n'était pourtant pas faux sur le fond.

2 octobre

TF1 - Appel d'une vingtaine de députés PS contre les bagarres en ministres

"C'est l'extrême droite qui va profiter de ce chaos médiatique", préviennent les signataires de cet "appel au sursaut". Le député Jean-Christope Cambadélis est à l'initiative.

Le Lab - Pour Jean-Christophe Cambadélis, le gouvernement ressemble à "l’équipe de France en Afrique du Sud"

MUTINS – La comparaison est peu flatteuse. Et ramène à des heures sombres de l’équipe de France de football. Dans le Figaro, mais aussi dans le Parisien, de ce mardi 1er octobre, Jean-Christophe Cambadélis assimile le gouvernement aux mutins de l’équipe de France lors de la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud.

Le Figaro - Les députés PS poussent l'exécutif à faire plus pour le pouvoir d'achat

Après la présentation du budget 2014 par le gouvernement, le marathon va commencer pour les parlementaires. Ils doivent déposer d'ici à samedi 17 heures une première série d'amendements, avant l'examen du projet de loi de finances à la mi-octobre à l'Assemblée. Les parlementaires socialistes, malmenés dans leurs circonscriptions à cause des hausses d'impôts frappant les ménages, mettent la pression pour obtenir des gestes en faveur du pouvoir d'achat.

Le Figaro - Les députés PS en ont ras le bol des couacs

«Le masochisme n'est pas une méthode de gouvernement!» Ce cri de colère vient de Annick Lepetit, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale, d'habitude très mesurée dans ses propos. Mais là, c'en est trop. La coupe est pleine après le duel à ciel ouvert entre Manuel Valls et Cécile Duflot au sujet des Roms, après les deux ultimatums adressés en moins de quinze jours par les Verts au chef de l'État, après la pétition lancée par la Gauche populaire pour demander à Bercy de revoir sa copie en faveur des classes populaires dans le budget 2014.

La Tribune - Le numérique en France : les usage(r)s, clé de l'innovation

Le président des Côtes d'Armor a rendu à Cécile Duflot un rapport sur l'économie numérique dans les territoires, centré sur les usages. Claudy Lebreton propose notamment de nommer un « coach numérique » par bassin de vie pour mutualiser les dispositifs et dynamiser l'innovation.

Le Figaro - Municipales 2014 : les socialistes se déchirent toujours à La Rochelle

Depuis l'échec retentissant de Ségolène Royal et le coup d'éclat du dissident socialiste Olivier Falorni aux léglislatives de 2012, les tensions ne se sont guère atténuées dans la cité rochelaise. La procédure de désignation du candidat socialiste pour les municipales 2014 a été stoppée net la semaine dernière, la rue de Solferino craignant de relancer une crise.

France 3 - Gérard Collomb, 3e maire le plus influent sur les médias sociaux

Le maire de Lyon se classe juste après Christian Estrosi, maire de Nice et Alain Juppé, maire de Bordeaux dans le baromètre Augure sur l'influence sur les médias sociaux des maires des 30 grandes villes de France que vient de sortir Veille magazine.

BFM - Le PS se serre la ceinture en cas de défaite aux municipales

L'issue des élections municipales risque d'être difficile pour le Parti socialiste, qui craint de voir ses recettes chuter.

Les Echos - Dexia : Ayrault pressé d’annuler les avantages accordés aux ex-dirigeants

Le président PS de Seine-St-Denis, Stéphane Troussel, a pressé mardi l’Etat d’agir sans délai en justice pour « contester les avantages concédés » aux ex-dirigeants de la banque des collectivités locales, comme les retraites- chapeaux.

Libé - La France revoit ses prévisions de croissance à la baisse

Dans un rapport adressé ce mardi à la Commission européenne, le gouvernement prévoit également une baisse du déficit public.

Le Figaro - Retraites : les idées des députés PS pour adoucir la réforme

Réforme des retraites, acte II. Le projet de loi présenté le 18 septembre en Conseil des ­ministres va être décortiqué, à partir de ce lundi soir, par les députés de la commission des affaires sociales. Ils entendent adoucir des mesures un peu trop douloureuses à leur goût et surtout se montrer plus généreux que le gouvernement dans les contreparties accordées aux salariés. Mais si Marisol Touraine leur reconnaît un légitime droit d'amendement, elle a été on ne peut plus explicite sur les limites à ne pas dépasser.

L'Humanité - Entretien avec Arnaud Montebourg - M. le ministre, peut-on créer des emplois en France et en avez-vous le pouvoir ?

Lorsqu’il est entré au gouvernement, Arnaud Montebourg, pour nombre d’électeurs, incarnait la défense des intérêts des ouvriers de l’industrie française à travers son discours sur la démondialisation et le protectionnisme. 15 mois après, l’image est plus qu’écornée. Son échec à imposer la nationalisation « temporaire » de Mittal s’est traduit par la fermeture des hauts-fourneaux de Florange. PSA a fermé son usine d’Aulnay avec sa bénédiction et Renault a détruit 7 500 postes.

1er octobre

PS - 30 septembre 2013 : l'essentiel du point presse de David Assouline

Lors de son point presse hebdomadaire, le porte-parole du Parti socialiste David Assouline a salué la présentation du budget 2014, entièrement tourné vers la croissance et l'emploi, il a également insisté sur la mobilisation pour la République face à la montée de la droite extrémisée, rappelant la tenue du forum «la République face aux extrémismes» organisé par la Parti socialiste le 5 octobre au Gymnase Japy.

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Le Point - PS : les ministres anti-Valls retiennent leurs coups

Hamon, Taubira et Montebourg étaient dans les Landes samedi. Le premier a égratigné le ministre de l'Intérieur, les autres ont esquivé le sujet. Explications.

Cambadélis : "Les polémiques entre ministres deviennent intolérables"

Le député PS estime que Manuel Valls applique la loi. Alors que la cacophonie règne, il appelle à un sursaut de la majorité présidentielle. Interview.

30 septembre

Libé - La gauche du PS se remonte le moral

Réuni pour son université de rentrée, le courant de Benoît Hamon accueillait hier Christiane Taubira et Arnaud Montebourg. Les propos de Manuel Valls sur les roms n'y faisaient pas recette.

Libé - Royal appelle à plus de souplesse sur le travail dominical

Alors que le gouvernement se réunit ce lundi sur ce thème, la présidente socialiste de Poitou-Charentes juge la législation «très complexe».

Libé - Roms : Valls juge les critiques de Duflot «insupportables»

«Les Roms ont vocation à rester en Roumanie ou à revenir en Roumanie», a réaffirmé le ministre de l'Intérieur face aux critiques de gauche.

Le Monde - Roms : Benoît Hamon dénonce les propos de Manuel Valls

On attendait les trois mousquetaires, on a eu droit finalement à l'homme révolté. De Benoît Hamon, Christiane Taubira et Arnaud Montebourg, réunis ce samedi 28 septembre à Vieux-Boucau (Landes) pour l'université de rentrée du courant hamoniste "Un monde d'avance", c'est finalement le premier qui est allé le plus loin dans la liberté de ton.

Le JDD - Roms : les amis de Valls organisent la défense

TRIBUNE - Seize élus - sénateurs, députés ou maires -, comme Daniel Vaillant ou Gérard Collomb, tous proches de Manuel Valls, publient dans le JDD une tribune pour soutenir l'action du ministre de l'Intérieur dans l'épineux dossier Roms.

Le Monde - Roms : Bernard Cazeneuve soutient Manuel Valls

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a reçu le soutien du ministre du budget, Bernard Cazeneuve. "Lorsque le ministre appelle à la fermeté en même temps qu'à l'intégration et au travail en commun des pays de l'Union européenne, il ne dit rien d'autre que ce qu'il y a dans la circulaire du premier ministre", a déclaré M. Cazeneuve au "Grand Rendez-Vous" d'Europe 1, i-Télé et Le Monde.

Le Huffington Post - Roms: les soutiens et opposants à Manuel Valls au sein du PS

ROMS - "C'est illusoire de penser qu'on règlera le problème des populations Roms à travers uniquement l'insertion. (...) Il n'y a pas d'autre solution que de démanteler ces campements progressivement et de reconduire (ces populations) à la frontière". Mardi sur France Inter, Manuel Valls a a agité toute la classe politique cette semaine , et en particulier le parti de la majorité.

Le Nouvel Obs - Travail dominical : Sapin défavorable à une évolution

Dans un entretien à paraître lundi, le ministre du Travail admet la tenue d'un "débat", tandis que Marisol Touraine annonce une réunion à Matignon.

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Les protestants français sermonnent Valls

Lors du méga-culte à Bercy en présence du ministre de l'Intérieur, le patron des protestants a répondu aux déclarations du ministre de l'Intérieur sur les Roms.
____________________________________________
____________________________________________

29/09/2013

L'actualité des socialistes du 23 au 29 septembre (mise à jour)

A la une

Libé - Roms : le Défenseur des droits accuse le gouvernement de ne pas appliquer sa propre politique

Le Défenseur des droits Dominique Baudis a accusé vendredi le gouvernement de ne pas appliquer une circulaire du 26 août 2012 encadrant le démantèlement des camps de Roms. «Cette circulaire interministérielle d’août 2012 n’est pas appliquée dans tous les cas, loin s’en faut», a déclaré Dominique Baudis en ouverture d’un colloque sur le sujet à l’Assemblée nationale.

27, 28 et 29 septembre

Le Monde - Roms : les positions changeantes de François Hollande

Tandis que la polémique provoquée par les propos de Manuel Valls continue à agiter la majorité, François Hollande aurait soutenu, dès mardi, en petit comité, la position de fermeté de son ministre de l'intérieur, a rapporté Europe 1, ce jeudi 26 septembre. Le président de la République aurait déclaré que "la majorité des Roms a vocation à être raccompagnée dans son pays d'origine" et que "seule une minorité [d'entre eux] cherche à s'intégrer". "Arrêtons les débats sémantiques, il y a un consensus sur la réalité", dit également au Monde (lien abonnés) un membre de l'entourage du président. "Les Roms ne sont globalement pas dans une logique d'intégration", ajoute un conseiller.

Le Monde - Roms : Benoît Hamon dénonce les propos de Manuel Valls

On attendait les trois mousquetaires, on a eu droit finalement à l'homme révolté. De Benoît Hamon, Christiane Taubira et Arnaud Montebourg, réunis ce samedi 28 septembre à Vieux-Boucau (Landes) pour l'université de rentrée du courant hamoniste "Un monde d'avance", c'est finalement le premier qui est allé le plus loin dans la liberté de ton.

Le Monde - Polémique sur l'intégration des Roms : Montebourg relativise

Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, a relativisé vendredi 27 septembre la polémique Duflot-Valls sur l'intégration des Roms, en rappelant que "la politique du gouvernement a été fixée par le premier ministre dans une circulaire signée par les différents protagonistes". Alain Vidalies, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, a jugé que "chacun joue sa partition", mais que la tête de l'exécutif entendait "conjuguer" les positions de ces deux "solistes".

Le Lab - L'aile gauche du PS passe des messages à Manuel Valls sans le citer

#COUCOUMANUEL - Manuel Valls, l'absent le plus présent des universités d'été de l'aile gauche du Parti socialiste. Le courant Un monde d'avance se retrouvait ce samedi 28 septembre au Vieux Boucau, dans les Landes, pour son rendez-vous annuel. Et le mouvement de Benoît Hamon a notamment parlé au ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

PS : Cambadélis appelle la majorité à se "ressaisir"

Si les querelles intestines continuent, le PS pourrait bien être sanctionné par les Français, prévient le député parisien. Le député et secrétaire national du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a appelé vendredi 27 septembre sur BFMTV la majorité à se "ressaisir" plutôt qu'à se livrer à des "polémiques", sous peine d'être sanctionnée par les Français

Le Monde - L'aile gauche du PS demande de renoncer aux hausses de TVA

Le courant Maintenant la gauche, de l'aile gauche du PS, a demandé vendredi 27 septembre au gouvernement de "renoncer aux hausses de TVA"prévues en 2014.

Lyon Capitale - Bron : le 1er fédéral (PS) soutient Annie Guillemot

Madame Queyranne n'a pas les faveurs du PS du Rhône.

Malgré son nom et la position de son mari, président socialiste de la région Rhône-Alpes, Elisabeth Queyranne ne sera pas soutenue par le PS du Rhône pour les municipales de 2014 à Bron. 

Com'c'est bizarre - Florange : la rédemption solitaire de Hollande 

La visite de François Hollande à Florange a valeur de double symbole. D’une part, le président de la République, en choisissant d’affronter seul le dialogue avec les syndicalistes et les huées de la centaine de manifestants qui l’attendaient, a manifesté publiquement son regret du cafouillage qui avait présidé à l’annonce des décisions sur l’avenir du site, fin novembre 2012. D’autre part, en ne venant pas les mains vides et en s’engageant à revenir tous les ans, il a repris clairement la main sur ce dossier symbole de la relation de la gauche au pouvoir avec  le monde des salariés.

Le Monde - Des maires de grandes villes jugent impossible d'accueillir les Roms

"Manuel Valls a raison de poser sur la table les problèmes des Roms." Ce soutien ne vient pas de la garde rapprochée du ministre de l'intérieur, ni même d'un élu socialiste, mais d'André Rossinot, maire UDI de Nancy (Meurthe-et-Moselle), mercredi 25 septembre, en marge de la conférence des villes qui se tient à Paris.

Lyon Capitale - Kimelfeld, "j'ai envie qu'on gagne 2014"

Le premier secrétaire fédéral du PS du Rhône est l'invité de l'Autre Direct, à 9h, en live de l'Institution. L'occasion d'évoquer les élections municipales, à 6 mois de l'échéance.

Libé - Chômage: Hollande devrait perdre son pari

Selon les prévisions de l'Assurance chômage, l'inversion de tendance promise par le président de la République pour la fin de l'année ne devrait pas se produire.

Libé - A Florange, «les promesses seront-elles tenues cette fois ?»

Si l'annonce par Hollande de la création d'une plate-forme de recherche a été plutôt bien accueillie, les syndicats jugeront «aux actes». Il est parti comme il est arrivé. Sous les huées de la centaine de manifestants postés face aux Grands Bureaux d’Arcelor Mittal à Florange.

Libé - A Florange, Hollande annonce une plateforme de recherche pour la sidérurgie

Le président de la République s'est rendu ce jeudi sur le site lorrain d'ArcelorMittal, où il a promis de revenir chaque année. François Hollande est arrivé jeudi matin à Florange, pour une visite très attendue par les salariés d'ArcelorMittal. Cinq mois après la fermeture des hauts fourneaux, le président de la République a annoncé la création d'une «plate-forme publique de recherche» pour la sidérurgie et promis de revenir chaque année sur le site lorrain.

Libé - 2012-2013 : Hollande interpellé sur le terrain

ZAPPING VIDÉO Florange, Dijon, La Roche-Sur-Yon... A chaque sortie, le président de la République rencontre les Français sous les sifflets. Plus d’un an et demi après sa visite sur le site d’ArcelorMittal, Hollande revient ce jeudi  rencontrer les salariés. Il a annoncé la création d’une «plate-forme publique de recherche» pour la sidérurgie lorraine, s’est réjoui jeudi le leader de la CDFT locale, Edouard Martin.

Midi Libre - La primaire citoyenne biterroise citée en exemple

Les débats entre les quatre candidats (Karine Chevalier, Pierre Callamand, Jean-Michel Du Plaa et Guilhem Johannin) se déroulent dans une sérénité rare au PS. Reste à créer une dynamique.

Lyon Mag - Rhône : les candidats PS aux municipales ont envoyé leurs candidatures

Ils avaient qu’à lundi dernier pour se faire connaître et leurs noms ont été dévoilés mercredi.

Les Inrocks - Sandrine Mazetier (PS) : “Valls ne peut pas ignorer que le fondement de la République, c’est l’égalité”

Avec ses déclarations sur les Roms, Manuel Valls a mis le feu aux journées parlementaires du PS. La députée socialiste Sandrine Mazetier, vice-présidente de l’Assemblée nationale, secrétaire nationale à l’Immigration, réagit.

26 septembre

Europe 1 - Jean-Christophe Cambadélis : "quel foutoir !

"Le PS enquille les polémiques". Jean-Christophe Cambadélis, député PS de Paris, pousse un coup de gueule mercredi sur son blog. "Quel foutoir ! Noël Mamère démissionne, Pascal Durand le secrétaire national venait de jeter l’éponge chez les Verts. Jean-Luc Mélenchon se propose de fonder un nouveau Front de gauche après les élections municipales car il ne veut pas entendre parler du PS contrairement au PCF", écrit-il avant d'appeler la majorité présidentielle "à ressaisir".

Le Monde - A Marseille, des élus PS parlent de drones pour lutter contre le crime

Des drones pour surveiller les quartiers Nord de Marseille. Et lutter contre le crime depuis le ciel. C'est l'idée que le préfet de police des Bouches-du-Rhône a suggérée, début septembre, lors de la table ronde sur le pacte national de sécurité que le gouvernement veut mettre en place. La proposition a été reprise publiquement par un candidat à la primaire socialiste, Eugène Caselli et par plusieurs ténors de la gauche marseillaise.

Libe - Les propos de Valls sur les Roms divisent le PS

Aux journées parlementaires du PS à Bordeaux, les déclarations du ministre de l'Intérieur sur les Roms provoquent un beau tohu-bohu.

Le Figaro - Roms : Valls persiste, la polémique enfle

Manuel Valls maintient ses positions, le gouvernement le soutient, sans surprise, la polémique enfle. «Je n'ai rien à corriger, mes propos ne choquent que ceux qui ne connaissent pas le dossier», a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur, vingt-quatre heures après avoir enflammé la gauche en assurant que les Roms avaient «vocation à retourner en Roumanie ou en Bulgarie».

Europe 1 - Roms : Harlem Désir contredit Manuel Valls

Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, interrogé mercredi sur les Roms au talk Orange-Le Figaro, a déclaré ne pas croire "aux théories selon lesquelles certaines populations ne pourraient pas être intégrées".

Libé - Impôts : Le Roux fait le SAV à moitié

DESINTOX Interrogé sur le chiffres des nouveaux contribuables, le patron des députés PS semble avoir oublié comment on peut sortir de l'impôt...

Libé - Paris: Hidalgo évite la guerre des roses face à NKM

L'une des deux prétendantes à la tête de liste dans le XIVe arrondissement face à l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet s'est désistée au nom de l'unité

Le Monde - Budget de l'Etat : "Une politique qui ne s'adresse pas aux classes populaires et moyennes"

A la veille de la présentation du projet de loi de finances en conseil des ministres, le député des Français de l'étranger, Pouria Amirshahi, proche de Benoît Hamon, souvent critique depuis un an, conteste la politique budgétaire du gouvernement. En outre, il considère que les propos du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, sur les Roms "ne sont pas responsables".

25 septembre

Le Nouvel Obs - Budget 2014 : Bernard Cazeneuve, le ministre qui compte

Il a eu la lourde charge de succéder à Jérôme Cahuzac au ministère du Budget. Aujourd'hui, Bernard Cazeneuve présente son premier budget. Portrait.

Le Monde - Des députés socialistes veulent réintroduire la PMA dans la loi famille

Ils ne désarment pas. Après avoir vu la question de la procréation médicalement assistée (PMA) écartée du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, les partisans de la mesure restent accrochés à leur idée. Depuis les journées parlementaires socialistes, qui se tiennent à Bordeaux mardi 24 septembre, plusieurs d'entre eux l'assurent : ils souhaitent déposer un amendement ouvrant la PMA aux couples de femmes dans le projet de loi famille. Parmi eux, la députée de Paris Annick Lepetit, l'élu de l'Ardèche Olivier Dussopt, ou encore Bernard Roman (Nord), militant de longue date de cette cause.

Le Monde - Ayrault "assume d'avoir été obligé d'augmenter les impôts"

Devant les parlementaires socialistes réunis mardi 24 septembre à Bordeaux, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a tenu à défendre la politique de son gouvernement, et notamment son volet fiscal, qui a été critiqué par plusieurs membres de la majorité. M. Ayrault a affirmé qu'il assumait "d'avoir été obligé d'augmenter les impôts" depuis l'élection de François Hollande.

L'Express - Trop d'impôts? les députés PS le pensent et commencent à le dire

Alors que s'ouvrent les journées parlementaires PS à Bordeaux ce lundi, L'Express a interrogé quatre députés socialistes, représentants de différentes sensibilités. Tous attendent la pause fiscale promise pour 2014 ... ou 2015.

24 septembre

Le Figaro - Parti socialiste : le moral en berne

Le chiffre claque: 23 %. François Hollande n'est plus, depuis dimanche, qu'à un point du record d'impopularité détenu par François Mitterrand en 1991 avec 22 % de bonnes opinions dans le baromètre Ifop pour le JDD. Et pour rajouter encore un coup sur le moral de la gauche, le même jour, Angela Merkel était triomphalement réélue en Allemagne, battant à plates coutures le SPD allemand.

Le Nouvel Obs - Ayrault écarte une progressivité de la CSG

Dans un entretien à paraître mardi, le Premier ministre déclare qu'une telle mesure, évoquée par des députés PS, "n'est pas envisagée" dans le budget 2014.

Le JDD - Hidalgo critique les "messages contradictoires" du gouvernement

La candidate PS à la mairie de Paris Anne Hidalgo s’est pour la première fois distanciée de la politique menée par François Hollande, critiquant lundi matin les "messages contradictoires" envoyés aux Français au sujet de la fiscalité.

Le Monde - Fiscalité : Hidalgo critique le gouvernement

La candidate du PS à la Mairie de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré lundi 23 septembre que le gouvernement de M. Ayrault était allé "trop loin" en matière de fiscalité, sur RMC et BFMTV. Au matin de la présentation de son programme électoral, elle s'est rangée dans le catégorie de ceux qui se sont exprimés pour dire "stop".

Libé - Municipales : des socialistes sèment la zizanie en Seine-Saint-Denis

Quatre candidats n'entendent pas respecter l'union à gauche prônée par le bureau national du PS.

Quatre socialistes veulent se présenter en Seine-Saint-Denis contre des maires de gauche sortants, battant en brèche l’union prônée par le PS. Parmi eux, le député Razzy Hammadi, qui aimerait briguer la mairie de Montreuil face à l’écologiste Dominique Voynet.

Libé - Razzy Hammadi (PS) : «Les Montreuillois veulent pouvoir choisir»

MUNICIPALES 2014 : A Montreuil, le jeune député PS compte défier la maire sortante écologiste Dominique Voynet.

Pataquès en perspective aux municipales à Montreuil (Seine-Saint-Denis) entre écologistes et socialistes. Après avoir battu l’ex-maire apparenté PCF, Jean-Pierre Brard aux législatives de juin 2012, le député PS Razzy Hammadi, 34 ans, compte défier aux municipales la maire sortante Dominique Voynet, seule édile écologiste d’une ville de plus 100 000  habitants. Il explique pourquoi il dépose aujourd’hui sa candidat à la candidature pour les socialistes.

Le Monde, Françoise Fressoz - Le président rattrapé par le réel

Un premier ministre qui corrige le président de la République, ce n'est pas banal. C'est pourtant ce qui s'est produit cette semaine lorsque Jean-Marc Ayrault a affirmé dans Metronews que la "pause fiscale" ne serait effective qu’en 2015, alors que François Hollande l’annonçait dans Le Monde pour 2014.

23 septembre

Libé - Marisol Touraine: «D’ici à 2017 vous n’aurez plus à avancer le prix de la consultation»

INTERVIEW EXCLUSIVE La ministre de la Santé détaille pour Libération les mesures de la stratégie nationale de santé qu’elle doit présenter ce lundi.

En exclusivité dans Libération, la ministre de la Santé Marisol Touraine détaille les mesures de la stratégie nationale de santé qu’elle doit présenter ce lundi. C’est l’aboutissement du chantier gouvernemental lancé en février par Jean-Marc Ayrault qui avait plaidé pour «une réforme structurelle de notre système de santé».

Le courrier des maires - Municipales : le PS plutôt confiant, malgré les circonstances

Malgré un exécutif impopulaire, un taux de participation incertain et un Front national en embuscade, le Parti socialiste prépare avec une relative confiance les élections municipales de mars 2014.

Le Nouvel Obs - SONDAGE. Record d'impopularité pour François Hollande

La cote de popularité de François Hollande a chuté de cinq points en septembre, à 23%. C'est le plus bas niveau jamais atteint par le président de la République depuis son élection.

Le courrier des maires - Municipales : Michel Destot, maire PS de Grenoble, passe le témoin à son adjoint, Jérôme Safar

Maire de Grenoble depuis dix-huit ans, Michel Destot renonce à briguer un quatrième mandat, laissant la place à son premier adjoint Jérôme Safar. Il ne s'est prononcé sur une éventuelle candidature à la présidence de la commaunauté d'agglomération de Grenoble.

L'Express - Harlem Désir: le cas Guérini tranché par la haute autorité du PS

La cas de Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches-du-Rhône, et mis en examen, sera prochainement examiné par la haute autorité du parti socialiste, a annoncé Harlem Désir à Marseille ce dimanche. Pour le premier secrétaire du PS, "Guérini, c'est fini".
_________________________________________________________
_________________________________________________________

22/09/2013

L'actualité des socialistes du 16 au 22 septembre (mise à jour)

A la une

Le Figaro - Pression fiscale : le regard critique d'un ancien rmiste devenu député PS

Revenu de l'enfer du surendettement, ayant connu la vie de sans-abri avec sa femme et ses enfants, Michel Pouzol a remonté la pente, jusqu'à être élu conseiller général PS de l'Essonne en 2008, puis député en juin 2012. Engagé au sein de l'aile gauche du parti socialiste, il porte un regard critique sur la politique fiscale du gouvernement, au lendemain d'un nouveau couac de l'exécutif sur le report de la «pause fiscale» à 2015. Il raconte son histoire hors-norme dans son autobiographie, Député, pour que ça change (Cherche-Midi).

22 et 23 juin

Le JDD - Cambadélis : "Le FN va monter jusqu'à la présidentielle"

VIDEO - Député de Paris, secrétaire national à l'Europe et aux questions internationales au PS, Jean-Christophe Cambadélis était l'invité vendredi de Décideurs Politiques, en partenariat avec leJDD.fr et DECIDEURSTV. Il pronostique "une montée du FN jusqu'à la présidentielle". 

Direct Matin - L'aile gauche du PS pour une "politique économique nouvelle"

Trois responsables de l'aile gauche du PS se prononcent pour une "politique économique nouvelle", estimant que "tout parier" sur la politique de l'offre (entreprise) en négligeant le pouvoir d'achat "serait une grave erreur", dans une tribune qu'ils comptent adresser à tous les parlementaires socialistes.

21 septembre

Le Nouvel Obs - Transition énergétique et nucléaire : Hollande fend l'armure

Dans son discours d'ouverture de la conférence environnementale, le chef de l'Etat a utilisé des mots forts et énuméré clairement les actes à venir.

20 septembre

Libé - «Pause fiscale» : Moscovici dément toute contradiction

Le ministre de l'Economie est revenu sur la confusion provoquée par le Premier ministre la veille, qui évoquait une pause fiscale pour 2015. Le ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a récusé jeudi la moindre «contradiction au sein de l’exécutif» après la confusion provoquée par les propos de Jean-Marc Ayrault sur la «pause fiscale» qui ne serait effective qu’en 2015.

Le Monde - Un million de foyers de plus concernés l'impôt : "pas exact", selon Cazeneuve

Le ministre chargé du budget, Bernard Cazeneuve, a assuré jeudi 19 septembre que le chiffre avancé par le quotidien L'Opinion de 1,2 à 1,6 million de nouveaux foyers entrés dans l'impôt sur le revenu en 2013 "n'est pas exact". "Je rendrai compte à la commission des finances de l'Assemblée nationale (des données précises) dès que nous en disposerons, dans quelques jours", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'en 2011  "2,6 millions de foyers" de plus avaient été touchés par l'impôt sur le revenu, et en 2012, "3 millions de foyers".

L'Express - Pression fiscale: un député PS juge "anxiogène" les annonces d'impôts

Entre pause fiscale et pression fiscale, le vernis d'unité de la majorité commence à s'écailler. Le député de la Nièvre, Christian Paul juge "anxiogène" le climat fiscal, et regrette le manque de "pédagogie" du gouvernement. 

Le Monde - "Pause fiscale" : cinq jours de déclarations contradictoires

Tout le monde dans l'exécutif le confirme : il y aura une "pause fiscale". En revanche, les versions divergent sur le calendrier et sur le périmètre du coup de frein à la hausse des prélèvements, interrompue depuis 2010. Après plusieurs jours de confusion, la version qui domine est la suivante : les hausses d'impôts seront, en 2014, limitées à ce qui est déjà arbitré. L'arrêt des hausses sera, lui, pour 2015. Retour sur cinq jours de déclarations contradictoires.

Le Monde - La grande panne des contrats de génération

Derrière le bond récent du nombre d'emplois d'avenir, une autre mesure phare de la politique de l'emploi de François Hollande, les contrats de génération, patine toujours autant. Six mois après le lancement de la mesure, à peine 7 888 contrats de génération ont été signés, selon des chiffres de Pôle emploi, datés à la mi-septembre, que Le Monde s'est procurés. Si Les Echos du 19 septembre évoquent le chiffre de 10 654 embauches, selon nos informations, il s'agirait en réalité de 10 654 demandes déposées dont au moins 1 400 ont été refusées. Le solde est toujours en cours de traitement.

Lyon Capitale - Grand Lyon: doutes et suspicions sur un marché à 2 milliards

Gérard Collomb s'apprête à faire voter au Grand Lyon l'attribution d'un contrat potentiellement explosif. L'appel d'offres du chauffage urbain avait provoqué, en 2005, la démission de Patrick Bertrand, vice-président au Grand Lyon, qui dénonçait alors un "marché pipé". A nouveau, et à six mois des élections municipales, des doutes et des suspicions sont exprimés aujourd'hui sur l'attribution de ce marché public estimé à 2,5 milliards d'euros.

74 députés proposent une CSG progressive

Pour remettre la justice fiscale et le pouvoir d’achat au coeur du budget 2014, 50 députés de la majorité proposent une CSG progressive

19 septembre

Le Monde - La suppression d'une niche fiscale est-elle une hausse d'impôts ?

La gauche n'a jamais fait mystère pendant les campagnes présidentielle et législatives de son intention d'augmenter les impôts pour plus de "justice". Et c'est le genre de promesse électorale qui n'est pas des plus difficiles à tenir... Au point qu'au sein même de la majorité, des voix se sont élevées, dès septembre 2012, pour que l'exécutif modère ses ardeurs en matière de hausse fiscale. Sans succès jusque-là.

Lyon Capitale - Bret ne veut plus de Collomb en 2020

"Je ne suis pas un homme d'allégeance, je suis un homme libre", a scandé ce mercredi le maire de Villeurbanne, qui affiche des divergences avec le maire de Lyon, notamment sur le mode de gouvernance au Grand Lyon. Jean-Paul Bret plaide pour que le président de la métropole ne soit pas le maire de la plus grande ville, une fois celui-ci désigné au suffrage universel.

Lui Président - De l’affaire Cahuzac à la loi, l’érosion des promesses de transparence

Un peu moins de six mois après les annonces solennelles de François Hollande, le Parlement a mis un point final au projet de moralisation de la vie publique censé tirer les leçons de l'affaire Cahuzac. Au fil des discussions parlementaires, les deux textes adoptés définitivement par l'Assemblée nationale le 17 septembre ont considérablement évolué, cédant du terrain par rapport aux promesses présidentielles martelées à la télévision les 3 et 10 avril.

Chat Le monde - Pénalisation du recours à la prostitution : "Le but n'est pas de sanctionner", Maud Olivier, députée PS , le mercredi 18 septembre 2013

Le Nouvel Obs - "Pause fiscale" : un couac en 3 actes

François Hollande, Jean-Marc Ayrault et la porte-parole du gouvernement se contredisent au sujet de la "pause fiscale"

Le Nouvel Obs - Une "pause fiscale", mais quel calendrier ?

François Hollande évoque un arrêt des hausses d'impôts dès cette année, Jean-Marc Ayrault parle de 2015. Le calendrier fiscal est parfois compliqué.

Le Lab - Pierre Gattaz, aux députés PS : "Je suis disponible pour vous expliquer la vraie vie"

HUIS-CLOS PERCE - Le patron du Medef, Pierre Gattaz, était l’invité, ce mercredi 18 septembre dans la matinée, du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, pour échanger, après d’autres partenaires sociaux, sur la réforme des retraites, ainsi que le racontent sur leurs comptes twitter la journaliste de LCP Aurélie Marcireauet la députée socialiste de Seinte-Maritime Catherine Troallic.

L'Express - Germain (PS) préconise 200.000 contrats d'avenir d'ici fin 2014

PARIS, 18 sept 2013 - Le président de la mission d'évaluation des emplois d'avenir, le député socialiste Jean-Marc Germain, préconise un objectif de 200.000 contrats d'avenir d'ici fin 2014, considérant qu'ils constituent une "réussite qualitative" et qu'ils soutiendront l'inversion de la courbe du chômage.

L'Expansion - Un député PS accuse les géants du tabac d'entente sur les prix

Le député PS Thomas Thévenoud soupçonne les grands groupes de cigarettiers de s'entendre sur leurs prix. Il souhaite mettre en place une taxe pour financer les programmes de santé publique.

Le Parti socialiste a dévoilé ses ambitions pour la réforme de la Pac 2015-2020, à l'occasion d'une conférence de presse le 18 septembre 2013 à Paris. Il prône le scénario 3bis de redistribution des aides proposé par le ministère de l'Agriculture : 100 % de convergence à l'horizon de 2019, un paiement redistributif qui représente 30 % de l'enveloppe des aides directes (premier pilier de la Pac) et l'activation du mécanisme permettant de limiter les pertes des agriculteurs à 30 %.
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/aides-p...
Le Parti socialiste a dévoilé ses ambitions pour la réforme de la Pac 2015-2020, à l'occasion d'une conférence de presse le 18 septembre 2013 à Paris. Il prône le scénario 3bis de redistribution des aides proposé par le ministère de l'Agriculture : 100 % de convergence à l'horizon de 2019, un paiement redistributif qui représente 30 % de l'enveloppe des aides directes (premier pilier de la Pac) et l'activation du mécanisme permettant de limiter les pertes des agriculteurs à 30 %.
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/aides-p...
Le Parti socialiste a dévoilé ses ambitions pour la réforme de la Pac 2015-2020, à l'occasion d'une conférence de presse le 18 septembre 2013 à Paris. Il prône le scénario 3bis de redistribution des aides proposé par le ministère de l'Agriculture : 100 % de convergence à l'horizon de 2019, un paiement redistributif qui représente 30 % de l'enveloppe des aides directes (premier pilier de la Pac) et l'activation du mécanisme permettant de limiter les pertes des agriculteurs à 30 %.
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/aides-p...
Le Parti socialiste pousse pour le scénario le plus redistributif
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/aides-p...
Le Parti socialiste pousse pour le scénario le plus redistributif
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/aides-p...
Le Parti socialiste pousse pour le scénario le plus redistributif
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/aides-p...
Le Parti socialiste pousse pour le scénario le plus redistributif
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/aides-p...

Le Figaro - Laurent Baumel (PS) : «Notre politique ne satisfait pas les couches populaires»

INTERVIEW - L'animateur de la Gauche populaire, réunie mercredi en séminaire, appelle l'exécutif à «rééquilibrer» son action.

18 septembre

Le Monde - Manuel Valls : "Chacun sait que l'adoption du non-cumul des mandats est inéluctable"

Alors que les sénateurs examinent avec réticence, mercredi 18 septembre, le projet de loi interdisant le cumul d'un mandat parlementaire avec un mandat exécutif local, adopté par l'Assemblée nationale mais rejeté en commission des lois le 11 septembre, le ministre de l'intérieur Manuel Valls met en garde les sénateurs contre toute "posture négative".

Libé - Ayrault promet la pause fiscale pour 2015

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a promis que la pause fiscale «sera effective en 2015», concédant pour 2014 un «ralentissement» de la pression fiscale, dans une interview à Metronews à paraître mercredi.

Le Monde - Une cinquantaine de députés PS plaident pour une "CSG progressive"

François Hollande a beau avoir tout misé sur l'emploi, c'est par la porte du pouvoir d'achat que reviennent les difficultés au sein de sa majorité. Moins de 24 heures après l'intervention du chef de l'Etat au "20 heures" de TF1, convaincu d'être "tout près du but" de l'inversion de la courbe de chômage, des députés socialistes souhaitent déjà recentrer le débat.

Le Monde - Michel Sapin annonce la signature de 56 000 contrats d'avenir

A quatre mois de l'échéance fixée pour atteindre l'objectif des 100 000 contrats d'avenir signés, le ministre de l'économie, Michel Sapin, a annoncé, mardi 17 septembre, que 56 000 d'entre eux avaient déjà été conclus. Il s'exprimait à l'issue d'une réunion de travail sur l'emploi à Matignon.

17 septembre

Les décodeurs - Hollande sur TF1 : trois petits arrangements avec la vérité

François Hollande était interrogé, dimanche 15 septembre, sur TF1 ; une première interview télévisée depuis le 14 juillet. Lors de celle-ci, il n'y eut que peu d'annonces, mais beaucoup de"pédagogie" sur les chantiers mis en œuvre depuis son élection, proférant au passages quelques imprécisions et petits arrangements avec la vérité. Les Décodeurs ont choisi de revenir sur trois d'entre eux.

Le Monde - L'aile gauche du PS plaide pour une CSG plus progressive

Si une hausse de la CSG n'a pas été retenue par François Hollande pour financer le système des retraites, l'aile gauche du Parti socialiste fait pression sur l'exécutif pour rendre cet impôt plus progressif et le rendre socialement moins injuste.

Le Nouvel Obs - Impôts : 50 députés de gauche pour une CSG progressive

Ecologistes, socialistes ou membres de l'aile gauche du PS, ils invitent l'exécutif à redonner de la progressivité à la CSG pour "rendre du pouvoir d'achat" aux plus modestes.

L'Express - Municipales 2014: à Lyon, jamais deux sans trois (mandats) pour Collomb?

Le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, se dit confiant et espère obtenir un troisième mandat en mars 2014. Mais ce sera sans doute moins facile qu'en 2008: la gauche est divisée et la droite a capitalisé sur des primaires réussies.

Le Monde - Fiscalité, Syrie... François Hollande a voulu rassurer et s'expliquer

Lors d'une interview sur TF1 au cours de laquelle il n'a pas fait d'annonce nouvelle, le chef de l'Etat a confirmé une "pause fiscale" en 2014. Seuls la TVA et le quotient familial augmenteront.

PS - 16 septembre 2013: l'essentiel du point presse de David Assouline

Lors de son point presse hebdomadaire, le porte-parole du Parti socialiste, David Assouline, a évoqué l'intervention télévisée du président de la République de la veille, mais aussi la confirmation par François Fillon de l'accélération de l'hégémonie politique du FN sur l'extrême-droite.

16 septembre

Libé - Souffle

EDITORIAL - L’Elysée avait prévenu : il fallait répondre aux inquiétudes des Français, donner des «informations» pour mieux cadrer cette fin d’été rigoureuse, entre réforme des retraites, sécurité, ras-le-bol fiscal et écologique, et peur d’une guerre en terre étrangère. Hier, ce fut donc la rentrée du professeur Hollande sur TF1. Avec un président dans le rôle du maître d’école, appliqué et résolu, tranchant même quand il le fallait sur la Syrie. Moins en verve toutefois sur la fiscalité ou sur les promesses d’un retour à la croissance.

Le Monde (blog) - François Hollande, général assiégé

Ce dimanche soir,  François Hollande qui répond aux questions de Claire Chazal  est comme un général assiégé.  Le ton de l'interview n'est pas du tout agressif mais le chef de l'Etat  a des comptes à rendre à tout le monde et sur tous les sujets. Cela fait beaucoup.

Le Nouvel Obs - Hollande : la meilleure attaque, c'est la défense

Syrie, chômage, fiscalité... François Hollande s'est une nouvelle fois invité sur TF1 pour un exercice qu'il a appris à maîtriser : la justification.

Le Monde - Hollande : "Aucune taxe nouvelle ne sera créée"

Lors d'une interview sur TF1 au cours de laquelle il n'a pas fait d'annonce nouvelle, le chef de l'Etat a confirmé une "pause fiscale" en 2014. Seuls la TVA et le quotient familial augmenteront.

Libé - Hollande : en Syrie, «l'option militaire doit demeurer»

Le Président était au journal de TF1 dimanche soir. Il a également abordé les questions de politique intérieure, notamment fiscales.

Libé - Sur TF1, Hollande veut rassurer sur la fiscalité et s’explique sur la Syrie

Apaiser les Français en proie au «ras le bol» fiscal et réaffirmer sa détermination dans le dossier syrien : François Hollande s’est livré dimanche sur ces deux fronts à un exercice de pédagogie télévisé.

Le JDD - Hollande, entre "fermeté" et "désinvolture"

REACTIONS - Sans surprise, les réactions ont été nombreuses et sans grande nuance à l'issue de l'intervention de François Hollande, dimanche soir sur TF1. Au PS qui se félicite d'un "président qui se bat", la droite lui reproche son "déni de réalité".

Le Monde - Pierre Moscovici tente de rassurer Bruxelles sur le rythme des réformes en France

Pierre Moscovici ne veut pas entendre parler de "critiques". Mais le ministre de l'économie a dû s'expliquer longuement, vendredi 13 septembre, à Vilnius, en Lituanie, lors d'une réunion informelle des ministres des finances de la zone euro, sur les différentes réformes engagées en France. En séance, Olli Rehn, le commissaire chargé des affaires économiques et monétaires, a remarqué que les annonces faites en France cet été, tout comme en Italie, n'étaient, en substance, pas conformes, aux recommandations adoptées cet été à Bruxelles pour chacun des deux pays.

Le JDD - Pas touche aux barrages

L'ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques détenues par EDF divise le gouvernement et les députés de gauche.

Libé (blog) - Hollande : les écueils d’une communication trop magistrale

François Hollande, une fois élu président, a choisi de privilégier la politique sur le spectacle, le fond sur la forme, le temps long sur le temps court. Il fait aujourd’hui le pari que la raison et les résultats finiront par emporter l’adhésion des Français, dont la défiance n’a pourtant jamais été aussi grande vis-à-vis des gouvernants. Ce faisant, il oublie peut-être que la conviction est affaire d’expérience, de moment, de relation. La communication ne se réduit pas à l’explication. C’est un métier d’écoute, de langage, de contact. La sagesse ou l’audace d’une décision ne suffisent  pas à captiver l’opinion. Seules sont remarquées les réactions, les paroles ou les postures qui sonnent juste.

Le Monde - A la Fête de "L'Humanité", les militants communistes prêts à s'allier au PS

Il leur fait confiance pour voter du "bon côté". Au premier jour de la fête de L'Humanité, qui s'est ouverte vendredi 13 septembre à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), Jean-Luc Mélenchon veut s'en convaincre : les militants communistes choisiront l'autonomie vis-à-vis du Parti socialiste (PS) au premier tour des élections municipales en 2014. "C'est maintenant eux qui ont la question entre leurs mains, a-t-il déclaré lors de l'inauguration du stand Front de gauche. A chaque fois, ils tranchent du bon côté, donc je me dis que cette fois aussi."

Boursorama - Hamon: «Hollande président des patrons ? C'est absurde»

Figure de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon est ministre délégué à la Consommation et à l'Economie sociale et solidaire.

Le FN perce dans les sondages. Que répondez-vous à Jean-Luc Mélenchon qui estime que la politique du gouvernement en est responsable?

BENOÎT HAMON. Incontestablement il y a une montée du FN, on ne peut, hélas, nier cette dynamique. A mes yeux, la question principale n'est pas de répondre à Jean-Luc Mélenchon mais de savoir combien de villes François Fillon permettra au FN de gagner. Depuis le quinquennat Sarkozy, des verrous culturels et politiques ont sauté. Ce qui m'inquiète c'est qu'à l'exception d'Alain Juppé je ne vois personne à droite pour résister à ce mouvement de rapprochement de l'UMP avec le FN.
_______________________________________________
_______________________________________________

15/09/2013

L'actualité des socialistes du 9 au 15 septembre (mise à jour)

14 et 15 septembre

Le JDD - Hollande sur la défensive

Sur TF1 dimanche soir, le chef de l'État va justifier ses positions sur la Syrie et tenter de convaincre sur la pause fiscale et le retour de la croissance.

Le Huffington Post - Hollande au 20h00 de TF1, pour une interview dominée par la crise syrienne

François Hollande, qui ne s'est pas exprimé à la télévision depuis le 14 juillet, est l'invité dimanche du 20H00 de TF1. La crise syrienne, l'accord américano-russe, mais aussi les grands dossiers de politique intérieure comme l'emploi, la fiscalité et les retraites, devraient être au menu.

Libé - Mairie de Paris : Éric Lejoindre sera le candidat PS du XVIIIe

Probable futur maire du XVIIIe arrondissement de la capitale, Eric Lejoindre doit sa fulgurante ascension au petit imbroglio qui a agité le PS parisien ces dernières semaines.

L'Express - VIDEO. Ecologie: Batho dénonce les "renoncements" du gouvernement

"L'écologie est en danger" car "le gouvernement recule face à des résistances et des lobbies", estime Delphine Batho, ex-ministre PS de l'Ecologie, ce vendredi dans une interview accordée au Parisien. 

13 septembre

Le Figaro - Pour les députés PS, la question du pouvoir d'achat est centrale

Comment redonner du pouvoir d'achat aux classes moyennes et populaires ? À six mois des élections municipales, la question taraude les esprits à gauche. Et ce ne sont pas les orientations données dans l'avant-projet de loi de finances 2014 qui peuvent rassurer les parlementaires socialistes.

Le Figaro - Hollande et Ayrault piégés par les impôts

Panique à bord. L'annonce des grandes lignes du budget 2014 a été parasitée mercredi par un gros cafouillage sur le diesel et la publication, le lendemain par Le Parisien, d'une note des services proposant une multitude de nouvelles taxes: sur les cigarettes électroniques, l'aspartame ou encore les boissons énergisantes… Les ministres concernés ont immédiatement démenti ces informations issues «du fin fond de la direction de la Sécurité sociale (DSS), même pas d'un cabinet», peste un conseiller.

Le Monde (blog) - Non-cumul des mandats : retour sur une promesse

Couacs de communications, inexactitudes médiatiques, revirements gouvernementaux… Certaines promesses de François Hollande sont parfois difficile à suivre. Lui Président fait la synthèse en temps réel de leurs développements. Aujourd’hui, le débat sur le non-cumul des mandats pour les parlementaires. Le projet de loi adopté par l'Assemblée en juillet vient d'être retoqué en commission au Sénat.

Libé (blog) - Europe Ecologie-Delphine Batho, même combat ?

Dans un nouveau bras de fer avec le Président et le Premier ministre, les dirigeants d’Europe Ecologie-les Verts manifestent bruyamment leur opposition à l’hypothèse d’un statu quo sur la taxation du diesel, qui serait justifié par la défense du pouvoir d’achat des moins favorisés. Le ministre écologiste du Développement, Pascal Canfin, a pris le risque de mots très durs contre son propre gouvernement n’imaginant pas, dit-il, que la majorité laisse ce dossier devenir l’équivalent de celui de l’amiante… Et le Président du groupe parlementaire à l’Assemblée nationale a déclaré qu’en l’état, le projet de budget 2014 ne serait pas «votable».

Le Huffington Post- Municipales à Montpellier : mécontente de la primaire, la maire tourne le dos au PS

MUNICIPALES - A son tour d'entrer en dissidence. Il y a trois ans, Hélène Mandroux était choisie par le Parti socialiste pour contrer Georges Frêche, auteur d'un énième dérapage, lors des élections régionales. Cette fois, c'est elle qui décide de tourner le dos à sa famille politique pour les prochaines municipales à Montpellier.

Libé - A Montpellier, le PS choisit les primaires, Mandroux claque la porte

La maire sortante refuse de participer et annonce se mettre en congé du Parti socialiste.

Au forceps ! Après des mois de psychodrames, d’hésitations et d’invectives, le Parti socialiste a tranché la question du mode de désignation de son candidat aux muncipales de Montpellier. Il s’agira donc d’une primaire interne, soit un vote réservé aux seuls militants du PS montpellierain.

Le Monde - Bartolone et Royal en faveur d'une rapide "pause fiscale"

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), estime que la "pause fiscale" doit "maintenant être concrètement et rapidement ressentie par les catégories populaires et les classes moyennes", dans une interview publiée jeudi 12 septembre dans Les Echos. Le président UMP de la commission des finances du Sénat, Philippe Marini, a jugé de son côté que le thème de "la pause fiscale" pouvait "devenir un piège" pour le gouvernement

Libé - A Rennes, un accueil très «space» pour Ayrault

En visite au salon de l'agriculture destiné aux pros de l'agrobusiness, le Premier ministre a essuyé les sifflets de salariés du secteur, inquiets notamment de la fin de subventions européennes

Challenges - Comment Montebourg veut réindustrialiser la France

DECRYPTAGE Grâce aux 34 plans d'action dévoilés jeudi, l’Etat espère la création de 475.000 emplois sur les 10 prochaines années.

L'Expansion - Nouvelle France industrielle: quoi de neuf exactement?

Le président de la République, François Hollande, et son ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, ont dévoilé jeudi matin 34 plans pour remettre l'industrie française en selle. Décryptage.

France Info - Arnaud Montebourg se réinvente

Pas de marinière pour Arnaud Montebourg, aux cotés de François Hollande ce matin, pour la présentation de réindustrialisassion de la France. Droit dans son costume gris, le ministre du redressement productif s'est beaucoup assagi.

Libé - Démission du président de la région Haute-Normandie

Alain Le Vern, qui dit vouloir se consacrer à d'autres projets, quittera ses fonctions le 30 septembre. Le président socialiste de la région Haute-Normandie, Alain Le Vern, a annoncé jeudi sa démission de tous ses mandats, expliquant simplement vouloir s’offrir «d’autres horizons».

12 septembre

Le Nouvel Obs - Qui sont les parlementaires godillots ?

Cinq élus socialistes décident de relancer la question du rééquilibrage des pouvoirs en colloque... à l'Assemblée nationale !

Libé - Le PS girouette sur les niches fiscales

DESINTOX Pour les socialistes, raboter les niches fiscales, ce n'est pas augmenter les impôts.... sauf quand c'est la droite qui tenait le rabot

Le Monde - La France veut préparer sa transition énergétique et numérique

La France va lancer, jeudi 12 septembre, 34 plans visant à préparer l'évolution de son industrie dans la transition énergétique et numérique attendue dans les dix ans et reconquérir des parts de marché dans la compétition mondiale avec à la clé des créations d'emplois.

Libé - Diesel : plein d’indécence pour l’exécutif

Le gouvernement a refusé de revenir sur l’avantage fiscal dont bénéficie le diesel, malgré ses dangers pour la santé publique. Au risque de braquer ses partenaires écologistes.

Le Monde - Comment François Hollande a choisi l'option militaire

Cet après-midi du samedi 31 août, les patrons des services de renseignement, les généraux et les ministres régaliens habituellement convoqués dans les conseils restreints de défense sont arrivés plus tôt que prévu à l'Elysée : la Maison Blanche a avancé d'une heure l'entretien téléphonique prévu entre Barack Obama et François Hollande. Les hauts responsables français sont alors convaincus que ce petit changement est un bon signe. Pour eux, il signifie que le président américain a décidé, avec la France, de frapper les installations militaires de Bachar Al-Assad en réaction à l'utilisation massive de gaz, le 21 août, une attaque chimique qui a tué 1500 civils dont plus de 400 enfants. On n'allait plus perdre de temps...

Le Monde - Cacophonie au gouvernement sur la taxation du diesel

Interrogé par Le Monde, Philippe Martin, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, dément avoir annoncé, mercredi 11 septembre, lors de sa conférence de presse, que le diesel conserverait son avantage fiscal sur l'essence. Dans un dépêche diffusée à 12 h 50,  l'AFP cite le ministre : "Il n'y a pas de disposition qui concerne de manière spécifique ce qu'on peut appeler la convergence fiscale du diesel et de l'essence." Annonçant donc l'abandon par le gouvernement de cette mesure.

Le Point - Budget 2014 : la fronde de la gauche du PS

Plusieurs députés socialistes jugent insuffisantes les mesures sur le pouvoir d'achat du projet de budget et promettent un débat parlementaire musclé.

Plusieurs députés socialistes ont jugé insuffisantes les mesures sur le pouvoir d'achat dévoilées mercredi par le gouvernement pour le budget 2014, promettant "une bataille" d'amendements lors du débat parlementaire. "La question du pouvoir d'achat n'est pas prise en compte à la hauteur de ce qu'elle devrait être. Il faut faire beaucoup plus. La problématique du pouvoir d'achat remonte du terrain de manière extrêmement forte dans les circonscriptions, sur les marchés. Le débat sur les heures sup' a été l'un des révélateurs, mais cela monte plus largement", a ainsi déclaré dans les couloirs de l'Assemblée Laurent Baumel, l'un des animateurs du collectif de la Gauche populaire.

L'Express - Municipales 2014: à Marseille, Désir veut "une liste commune de toute la gauche"

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, veut éviter une victoire du FN aux municipales de Marseille. Son idée: regrouper PS, Front de gauche et écologistes sur une même liste.

11 septembre

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. 30% d'opinions positives, impopularité record pour Hollande

Le chef de l'Etat perd deux points dans notre baromètre mensuel LH2 - "Nouvel Obs". Baisse similaire pour Jean-Marc Ayrault.

Le Monde (blog) - La PMA : zoom sur une promesse chahutée

Couacs de communications, inexactitudes médiatiques, revirements gouvernementaux… Certaines promesses de François Hollande sont parfois difficiles à suivre. "Lui Président" fait la synthèse en temps réel de leurs développements

Le Figaro - La garantie universelle des loyers perturbe le PS

«Je veux éviter un fiasco au gouvernement.» Très remonté, Christophe Caresche (PS) a une nouvelle fois dénoncé mardi matin, lors de la réunion hebdomadaire de rentrée du groupe socialiste, la création d'une «garantie universelle des loyers» (GUL) sur le parc privé de logements, l'une des mesures phares contenue dans le projet de loi sur le logement débattu en première lecture à l'Assemblée. «On va mettre en place une taxe payée à la fois par les propriétaires et les locataires. C'est une folie de faire reposer l'intégralité du risque d'impayés sur l'État», a insisté le député de Paris dans les couloirs.

La Tribune - A quoi ressemblera la France industrielle de demain ?

Le ministre du Redressement productif a le verbe facile, on le sait. Ce mardi, lors de la remise du prix Pierre Potier qui récompense des entreprises ayant développé un produit ou un procédé chimique « propre », Arnaud Montebourg n'a pas pu s'empêcher de dévoiler en partie la campagne intitulée « Nouvelle France industrielle » qui doit être présentée jeudi en grande pompe par François Hollande. L'Elysée devrait apprécier la communication du ministre.

Le Figaro - Valls presse les sénateurs de ne pas s'opposer au non-cumul

«Une révolution démocratique». Auditionné par la commission des Lois du Sénat mardi, Manuel Valls a tenté de décourager les sénateurs de mener une guérilla contre le projet de loi interdisant le cumul d'une fonction exécutive locale avec un mandat de député ou de sénateur à compter de 2017. Le texte, largement critiqué par les sénateurs de tous bords, au premier rang desquels le président du groupe socialiste François Rebsamen, arrivera à la Chambre haute à partir du 18 septembre. Les députés l'avaient quant à eux voté en première lecture avant les vacances.

Les Echos - Taxe à 75 % : Moscovici envisage un geste pour les clubs de foot

EXCLUSIF - La taxe à 75 % s’appliquera sur les revenus de 2013 et 2014. Elle sera payée par les entreprises pendant deux ans, avec un plafond par rapport au chiffre d’affaires, notamment pour limiter l’impact sur le football.

La Tribune - Hollande veut équilibrer les nouvelles hausses d'impôts, entre ménages et entreprises

Le budget 2014 prévoirait une hausse de 3,5 milliards d'euros des impôts des ménages comme des entreprises, destinés à compenser la fin des mesures Cahuzac. Cet équilibre affiché n'inclut pas la hausse de la TVA, déjà votée, tout comme le crédit d'impôt compétitivité, qui changent la donne

Le Figaro - Mélenchon n'effraie plus les socialistes

En campant sur sa stratégie d'attaques tous azimuts contre François Hollande et son gouvernement, le leader du Front de gauche a fini par lasser les socialistes.

Le Huffington Post - Budget 2014: Comment le gouvernement prépare ses hausses d'impôts

À quelques semaines de la présentation du budget, chaque jour connaît son lot de "fuites" dans la presse autour des pistes envisagées par le gouvernement. Après l'évocation d'un retour de la défiscalisation des heures supplémentaires mardi, l'éventuelle suppression de la niche fiscale pour les étudiants à charge mercredi, voilà que Les Echos en dévoilent deux d'un coup vendredi 6 septembre.

10 septembre

Libé - Virage

Social-démocrate ? Social-libéral ? Peu importe les mots au contenu incertain. Seule certitude : François Hollande et le gouvernement ont pris ces derniers mois un virage qui les éloigne des postures de gauche de la campagne présidentielle. Car c’est bien une «politique de l’offre», ou plus grossièrement une «politique de l’entreprise», qui est mise en œuvre aujourd’hui, loin des fondamentaux du Parti socialiste.

Le Monde - La charte sur la laïcité remporte une large adhésion politique

En installant la première charte laïque à l'école, lundi 9 septembre, à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, a cru bon de souligner que la laïcité est "un combat non pas pour opposer les uns et les autres, mais un combat contre ceux qui veulent opposer les uns et les autres". Une définition qui lui permet, dans un même élan – bien que son texte remporte une très large adhésion dans la classe politique –, de répondre aux tenants d'une laïcité offensive, et de rassurer les communautés qui pourraient se sentir stigmatisées par ce texte.

Le Monde (blog) - Confusion fiscale

Le pire, pour un gouvernement, est de ne pas être pris au sérieux. Et c'est bien ce qui arrive en ce mois de septembre, où l'annonce d'une "pause fiscale" est démentie par l'arrivée des feuilles d'impôt dans la boîte aux lettres des contribuables.

Sept Français sur dix ne croient pas à la pause fiscale, indique un sondage CSA réalisé pour Les Echos et l'Institut Montaigne. Ils sont comme saint Thomas. Ils y croiront quand ils la verront. Or, ce n'est pas pour aujourd'hui et ce ne sera pas non plus pour demain.

Le Monde (blog) - Le PS fustige le revirement de Fillon sur le FN

François Fillon change une nouvelle fois de position en cas de second tour opposant le Front national au Parti socialiste. Après avoir appelé à voter contre le parti d’extrême droite au lendemain du premier tour des cantonales de mars 2011, puis entretenu la confusion sur ce sujet l’année suivante, l’ex-premier ministre a tranché.

Le Lab - Le Parti socialiste publie une vidéo et invente un hashtag pour répondre à François Fillon sur le Front national

Le Parti socialiste avait jusqu'à maintenant réagi aux propos de François Fillon sur le Front national, sur Twitter, par la voix de son Premier secrétaire et de ses porte-paroles. Mais pas encore par la voix officielle. C'est désormais chose faite, avec une vidéo qui pose à François Fillon une question: "le Front national est-il moins sectaire que le Parti socialiste ?".

Libé - Un héros malgré lui (et malgré nous aussi)

NO SMOKING Valls encore ? Eh oui… Mais face au chroniqueur politique de France Inter Thomas Legrand. Je vous raconte. L’été finissant, tandis que l’actualité peaufinait son hâle sur des aires d’autoroutes et que s’épuisait, des fusillades marseillaises, l’intérêt convenu, advint, le jeudi 22 août à Marignane, ceci : le casse à main armée d’un bureau de tabac par deux voyous qu’un témoin en voiture, avec son épouse et leur enfant de 15 mois, vit s’enfuir à scooter avec la caisse et quelques cartouches de cigarettes. Paul Blondel, 61 ans et retraité d’Air France, décide d’intervenir ; percute mollement le deux-roues des méchants, pour les faire choir, au moyen de son propre véhicule ; dont il s’extrait, «muni d’une batte et d’une bombe lacrymogène», dira un témoin ; et tente de désarmer et interpeller les voleurs. Il en mourra dans la soirée, abattu, au cours de l’altercation, de deux balles de fusil. Le coup de semonce dont une radio fit état n’a pas été avéré. Grande émotion.

9 septembre

Le JDD - Daniel Vaillant : "J'attendais un peu plus de considération..."

INTERVIEW - L'ancien ministre PS de l'Intérieur, député-maire du 18e arrondissement de Paris, a accepté vendredi soir de renoncer à sa mairie, à l'issue d'un bureau fédéral à suspense. La mort dans l'âme, Daniel Vaillant a tout de même le sentiment d'avoir remporté une petite victoire. Il s'explique pour leJDD.fr.
__________________________________________________
__________________________________________________

07/09/2013

L'actualité des socialistes du 2 au 8 septembre (mise à jour)

Les 7 et 8 août

Le Monde - Vaillant : "Pourquoi serais-je le seul à ne pas pouvoir choisir mon successeur ?"

Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement de Paris, de 1995 à 2001, puis de 2003 à aujourd'hui, a accepté de passer la main, au bout de longues heures de négociations avec la fédération socialiste de Paris et la candidate Anne Hidalgo. L'ancien ministre de l'intérieur explique, dans une interview au Monde.fr, que son retrait est conditionné et qu'il n'a pas apprécié la méthode employée.

Le Monde - Paris : Vaillant renonce à se représenter dans le 18e 

Daniel Vaillant renonce à se représenter à l'élection municipale dans le 18earrondissement de Paris. "Nous avons acté lors de la réunion du bureau fédéral vendredi que les élus qui sont députés et maires à la fois ne se représenteraient pas en 2014", a annoncé Rémi Féraud, maire du 10e arrondissement et premier secrétaire de la fédération PS de Paris.

Le Monde - Marseille : Mennucci dénonce la présence de Guérini à une réunion sur la sécurité

Le député PS Patrick Mennucci a dénoncé samedi 7 septembre la présence du président socialiste du conseil général, Jean-Noël Guérini, à la réunion en préfecture convoquée par le gouvernement pour tenter de trouver des réponses aux problèmes de délinquance à Marseille.

PS : Harlem Désir demande au gouvernement qu'il n'y ait "pas de couac cette année"

Harlem Désir a appelé instamment le gouvernement à ce qu'il n'y ait "pas de couac cette année" et estimé qu'il serait "politiquement absurde et économiquement destructeur d'emplois" de rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires, dans une interview à paraître samedi dans la Voix du Nord

Le Monde - L'ambition et les énigmes de Martine Aubry

"Martine est de retour !" Cette confidence faite sur le mode de la plaisanterie par un haut responsable socialiste n'est pas loin d'être partagée par bon nombre de ses camarades. Jusqu'à présent retirée en sa mairie de Lille, Martine Aubry a en effet rompu à deux reprises ces dernières semaines le silence qu'elle s'était imposé depuis un an.

L'Express - Municipales à Paris: Vaillant se "sacrifie"

Le bureau fédéral a tranché. Le député maire PS du 18e, Daniel Vaillant, renonce à la mairie mais souhaite toujours que son bras droit, Eric Lejoindre, conduise la liste socialiste. 

Le Lab - Cambadélis minimise l’isolement de Hollande sur la Syrie, "la rançon des hommes qui secouent les consciences"

La France est isolée dans ses velléités d’intervenir en Syrie. Seul Barack Obama semble sur la même ligne interventionniste que François Hollande mais attend le vote du Congrès. Car l’Union européenne ne suit pas.

Le Monde - Syrie : la France ne frappera pas avant le rapport de l'ONU

Depuis le sommet du G20, François Hollande a annoncé, vendredi 6 septembre, que la France attendrait la présentation du rapport des inspecteurs de l'ONU sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie avant de déclencher une éventuelle opération militaire contre le régime de Bachar Al-Assad. Ce rapport est attendu pour la mi-septembre.

Le Monde - Paris : Vaillant dément avoir renoncé à son poste de maire du 18e arrondissement

Les tractations pour désigner la tête de liste socialiste pour les municipales dans le 18e arrondissement à Paris génèrent leur lot de rumeurs et d'informations contradictoires. Dernier épisode en date vendredi 6 septembre, quand le site Internet de L'Express a annoncé que le maire socialiste, Daniel Vaillant, acceptait de lâcher son fauteuil, se conformant au souhait d'Anne Hidalgo. En échange, il aurait obtenu que le candidat du PS soit désigné par un vote des militants locaux.

L'Express - Européennes 2014: l'aile gauche du PS veut la tête de liste en Ile-de-France

Les places de choix se négocient pour les élections européennes de 2014, et dans les rangs du PS des ambitions apparaissent déjà. 

France 3 - Daniel Vaillant peut-il être contagieux ?

Vendredi soir, le bureau fédéral du PS Paris tiendra une nouvelle réunion après celle du début de semaine. Au menu, les têtes de listes pour les municipales. Le cas Vaillant sera-t-il réglé ? Quels sont les autres arrondissements où il y a des discussions ?

Le 6 août

Le Monde - Au Bourget, Montebourg s'en prend à la "mauvaise finance"

Ce n'est sans doute pas un hasard si le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a choisi le Bourget, jeudi 5 septembre, pour déclarer qu'à ses yeux il existait une "bonne et [une mauvaise]" finance. Pendant sa campagne présidentielle, c'est au Bourget également que François Hollande avait déclaré que la finance était son "adversaire".

Le Monde - Hausse des impôts : comment le gouvernement a infléchi son discours

Après l'effort, voici venu le temps de la "pause fiscale", clame François Hollande. Une promesse à laquelle une majorité de Français ne croient pas, selon un sondage CSA pour Les Echos et l'Institut Montaigne paru jeudi 5 septembre. 79 % des sondés estiment que le chef de l'Etat ne parviendra pas à stabiliser les prélèvements obligatoires dès 2014. Une méfiance qui trouve peut-être sa source dans la multiplication des signaux contradictoires du président et de son gouvernement depuis un an.

Le JDD - Au Bourget, Montebourg charge la "mauvaise" finance

Arnaud Montebourg a comparé jeudi la finance au cholestérol, disant qu'il y en avait "une bonne et une mauvaise", dans une intervention au Bourget, la ville où François Hollande l'avait dénoncée pendant la campagne présidentielle. "La finance, c'est comme le cholestérol. Il y a la bonne et la mauvaise", a déclaré le ministre du Redressement productif à l'occasion de l'annonce de la relocalisation de Chine en France d'une partie de la production de Solex électriques de la société Easybike, dont le siège se trouve précisément dans cette ville de Seine Saint-Denis.

Les Echos - Nouveau Montebourg, nouvelles frontières

François Hollande lance, le 12 septembre, trente-quatre « plans de réindustrialisation de la France ». L'heure de gloire pour Arnaud Montebourg.

Le Point - EXCLUSIF. Ségolène Royal plus en forme que jamais

Dans "Le Point" qui paraît ce jeudi, la présidente de la région Poitou-Charentes et ancienne compagne de François Hollande se lâche et distille des petites phrases. Morceaux choisis...

RFI - Ségolène Royal règle ses comptes

« J’ai un charisme, de l’aura, du poids. Au gouvernement, je leur ferais de l’ombre ». Cette phrase, à en croire l’hebdomadaire Le Point, c’est Ségolène Royal, la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, qui l’aurait prononcée. L’ancienne candidate à l’élection présidentielle règle ainsi ses comptes avec ses camarades socialistes. Elle s’en prend à Martine Aubry, la maire de Lille, à Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale ou à l’ancienne ministre écologiste Delphine Batho. Ségolène Royal a démenti, mercredi, avoir tenu de tels propos.

Non Fiction - Le marseillais Patrick Mennucci ou l'anti-Guérini

Résumé : EXCLUSIF - PRIMAIRES MARSEILLE - Il parle la langue de la Canebière et révèle que Jean-Claude Gaudin confond encore les Francs et les Euros. Le député PS Patrick Mennucci, qui est en train de devenir le favori pour les municipales de Marseille, se lâche. Et lâche du lourd. Sur FO, sur l'affaire Guérini, sur Tapie et sur son rival Eugène Caselli, il dit tout dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine. Non Fiction l'a lu, en avant première. Ce livre va changer le cours de la campagne municipale. Verbatim - dans la langue de Pagnol.

Le 5 août

Le Monde - La popularité de Hollande et Ayrault remonte, mais reste basse

Les cotes de popularité de François Hollande et Jean-Marc Ayrault repartent timidement à la hausse. Celle du président regagne deux points, avec 32 % des Français qui approuvent son action. De son côté, la popularité du premier ministre fait un bond de quatre points à 38 %, selon le baromètre IFOP pour Paris Match publié mardi.

Le Monde - Le style "Peillon", un certain flou

On voulait un ministre, on a eu un philosophe." En écho à cette boutade lancée, mardi 27 août, par Sébastien Sihr, le secrétaire général du premier syndicat de professeurs des écoles, résonne dans d'autres cénacles un tout aussi dubitatif "on pensait avoir un philosophe, et on a un ministre comme les autres".

Le Nouvel Obs - Batho : "La vraie raison de mon départ"

EXCLUSIF. L'ex-ministre de l'Ecologie révèle qu'elle était opposée à la réduction du budget de la sûreté nucléaire. Et à la privatisation d'EDF.

4 septembre

Libé - Un vote au parlement sur la Syrie reste envisageable, selon Vidalies

Le ministre des Relations avec le parlement assure que François Hollande n'a pas exclu de consulter l'Assemblée, mais que pour le moment la question «ne se pose pas».

Le Figaro - La rentrée des classes très scolaire de François Hollande à Denain

Accompagné de trois ministres, le président de la République a rappelé les principes de la réforme des rythmes scolaires déjà en œuvre dans cette école de plus de 300 élèves.

France Info - Marie-Noëlle Lienemann : "Il faut avoir le courage de faire des choix"

Marie-Noëlle Lienemann, sénateur de Paris, ancienne ministre du gouvernement Bérégovoy, est souvent présenté comme la pasionaria du Parti socialiste. Elle se situe à la gauche du PS,  et elle manifestera mardi 10 septembre contre la réforme des retraites.

Libé - Le gouvernement «ne reviendra pas» sur la fiscalisation des heures sup'

La porte-parole Najat Vallaud-Belkacem dément à son tour des informations de presse évoquant un retour partiel au dispositif de défiscalisation mis en place sous Sarkozy.

Libé, Désintox - Quand Sapin revisite la loi sur les heures sup'

«C'est un gros mensonge ! Évidemment, il y avait un dispositif fiscal qui a été avantageux pour ceux qui avaient des heures sup. Évidemment cela a posé des problème en terme de pouvoir d'achat. Mais c'était très peu de chose par rapport au dispositif lui même. Le dispositif qu'on appelle à tort défiscalisation des heures sup, c'est un dispositif qui exonérait de toute cotisation les entreprises quand elles offraient des heures supplémentaires.»

Le JDD - Des élus PS tentent de relancer le débat sur les heures sup

Des parlementaires socialistes souhaitent revenir partiellement sur la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires, même si l'Elysée s'y est opposé mardi. L'UMP Gilles Carrez et le socialiste Laurent Grandguillaume refont le débat pour leJDD.fr.

L'Echo - Le gouvernement exclut tout retour aux heures sup défiscalisées

Des députés PS veulent un retour partiel aux heures supplémentaires défiscalisées pour soutenir le pouvoir d’achat. L’exécutif refuse de rétablir ce symbole sarkozyste, jugé néfaste aux embauches.

Francetvinfo -Refiscalisation des heures sup' : la gauche est-elle allée trop loin ?

Le gouvernement dément vouloir revenir sur la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires, mais le débat pourrait ressurgir à l'automne.

France Info - Manuel Valls omniprésent : décryptage de la stratégie d'un ministre

Le plus de France Info est consacré ce matin à Manuel Valls. Le ministre de l'intérieur a occupé le terrain tout l'été, en France. Il prépare maintenant une série de déplacements, en Afrique notamment, sur le thème de l'immigration. Le ministre de l'intérieur aime provoquer, il affiche son ambition, mais est-ce que c'est la meilleure stratégie pour atteindre le sommet du pouvoir ? L'analyse d'Anne Laure Dagnet.

3 septembre

Lui Président - 1er août-2 septembre : Syrie, retraites et rentrée scolaire

Après quinze jours de vacances imposés par le ralentissement de l’actualité gouvernementale et politique, Lui Président fait sa rentrée en faisant le point sur la réalisation des engagements de campagne de François Hollande pendant le mois d’août. Au menu : l’imminence de frappes sur la Syrie perturbe l’agenda du gouvernement, concentré sur la rentrée scolaire et la réforme des retraites.

Francetvinfo - Les petites phrases d'Harlem Désir, une stratégie pour exister

Avec sa sortie sur "l'esprit munichois", le premier secrétaire du PS s'est mis à dos l'opposition, mais aussi une partie de la majorité. Depuis quelques temps, il multiplie les formules assassines. Une façon de peser dans le débat public.

Le Nouvel Obs - Aubry, Taubira, Duflot : les Calamity Jane contre le cow-boy Valls

Au nom de leur "idéal de gauche", les trois femmes s'opposent au ministre de l'Intérieur. Et jugent son style macho et puéril.

Europe 1 - Les (quelques) voix PS favorables à un vote au Parlement sur une intervention en Syrie

HAPPY FEW - Pour l'instant, ils se comptent encore sur les doigts de (deux) mains. Patricia Adam, députée du Finistère et présidente de la commission de Défense à l'Assemblée nationale, Patrick Mennucci, député des Bouches-du-Rhône, ou bien encore Arnaud Leroy, député des français établis hors de France, Jérôme Lambert, député de la Charente, Jean-Marie Le Guen, député de Paris, Cécile Untermaier, députée de Saône-et-Loire, et Guy Delcourt, maire de Lens et député du Pas-de-Calais, tous parlementaires socialistes, ont publiquement réclamé un vote au Parlement sur l'éventualité d'une intervention en Syrie.

Le Nouvel Obs - SYRIE. Quand François Hollande demandait un vote sur l'Irak

Pas de vote sur la Syrie à l'Assemblée ? En 2003, alors patron du PS, Hollande réclamait pourtant un rôle actif du Parlement, par un vote sur le véto français à l'Onu.

Libé - Syrie : François Hollande entre deux fronts

Analyse A l’extérieur, son allié Obama retarde une possible intervention, tandis qu’à Paris la droite critique la précipitation présidentielle.

Par ALAIN AUFFRAY, GRÉGOIRE BISEAU

Si Barack Obama avait voulu fragiliser son allié François Hollande, il ne s’y serait pas pris autrement. En l’appelant samedi pour lui annoncer qu’il allait solliciter, à partir du 9 septembre, le feu vert du Congrès pour une intervention militaire en Syrie, le président américain a mis le chef de l’Etat français dans une situation pour le moins inconfortable. A double titre.

Le Monde (blog) - Valls fait sa rentrée à la « police des polices »

Le 2 septembre 2013 est un jour de mouvement au ministère de l'intérieur: premier jour d'existence de la nouvelle Inspection générale de la police nationale (IGPN, "police des polices") et basculement de 23 communes de zone police en zone gendarmerie, et vice-versa. Lundi, Manuel Valls est venu ouvrir le séminaire sur la réforme de l'IGPN à Paris, devant les fonctionnaires du service, et l'ensemble des directeurs de la police. Avec un petit air de rentrée des classes, même s'il a donné l'impression de ne jamais être parti en vacances cet été...

2 septembre

Le Monde - Les petites retraites revalorisées au 1er avril, selon Touraine

La ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, a affirmé que le report de l'indexation des pensions au 1er octobre ne concernerait pas les petites retraites, dimanche 1er septembre sur BFMTV.

Libé - Petites retraites : Touraine donne le tournis

Social. La ministre a annoncé que le minimum vieillesse continuerait d’être revalorisé au 1er avril. Par Cédric Mathiot

C’est ce qui s’appelle une jolie volte-face. Les petites pensions seront finalement épargnées par la réforme des retraites, contrairement à ce qui était prévu. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, a annoncé hier sur BFMTV que l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, ex-minimum vieillesse) continuerait d’être revalorisée au 1er avril.

Metro - 5e arrondissement de Paris : apaisement en vue entre Anne Hidalgo et le PS local

MUNICIPALES 2014 - Le bureau fédéral du Parti socialiste va entériner lundi soir la candidature de Marie-Christine Lemardeley, présidente de l'Université Paris 3 soutenue par Anne Hidalgo, pour affronter Jean Tiberi (UMP) dans le 5e arrondissement. Malgré l'hostilité des militants locaux, qui réclamaient un vote, l'heure est au rassemblement.

L'Express - Syrie: Harlem Désir dénonce un "esprit munichois" à l'UMP, une attaque "ignoble"?

Le premier secrétaire du PS a dénoncé dimanche "l'esprit munichois" des dirigeants de l'opposition réticents à intervenir militairement en Syrie. L'UMP et l'UDI condamnent des propos "scandaleux" et "ignobles". 

Le JDD - A Paris, ça se resserre entre NKM et Hidalgo

EXCLUSIF - Notre sondage Ifop-Fiducial confirme le duel attendu entre l'actuelle première adjointe PS Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet, qui sort renforcée de la primaire UMP.

Le Lab - Selon Manuel Valls, le Parti socialiste a "effacé le 21 avril 2002" en le nommant ministre de l'Intérieur

Un Manuel Valls et tout va mieux. C'est en tout cas l'interprétation que fait le ministre de l'Intérieur lui-même. Interrogé par le Figaro Magazine, en kiosques le 30 août, Manuel  Valls estime que le traumatisme du 21 avril 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen accédait au second tour de l'élection présidentielle, est oublié. Notamment grâce à sa nomination place Beauveau.

 

01/09/2013

L'actualité des socialistes du 26 août au 1er septembre (mise à jour)

31 août et 1er septembre

Le JDD- Bartolone : "Le gouvernement doit jouer collectif"

INTERVIEW - Le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, appelle le gouvernement et la majorité à jouer plus collectif. Extraits de l'entretien à paraître dans le JDD

Le JDD - Urvoas : "Mitterrand l’avait utilisé en 1991"

INTERVIEW - Président de la commission des lois à l’Assemblée, le socialiste Jean-Jacques Urvoas rappelle que la Constitution permet au Parlement de voter pour ou contre une intervention militaire.

Le Monde - Pour Taubira, la réforme pénale doit être discutée au Parlement "dès que possible"

Etes-vous satisfaite de l'arbitrage rendu par le président de la République ? Est-ce la ligne Valls ou la ligne Taubira qui l'a emporté ?

Il n'y a pas de ligne Valls ni de ligne Taubira ! Il y a une réforme pénale de lutte contre la récidive, une réforme importante sur laquelle le président de la République et le premier ministre sont fortement mobilisés. Je suis ravie de leur implication, cela donne une force politique et une légitimité au projet que beaucoup de textes n'ont pas.

Le Lab - Paris 2014 : la section socialiste du 5e arrondissement refuse qu'Anne Hidalgo leur impose sa candidate

INFO LAB - La section PS du 5e arrondissement de Paris se rebiffe contre Anne Hidalgo. Lors d'une assemblée générale organisée le 30 août au soir, les militants ont refusé qu'elle leur impose la candidature de Marie-Christine Lemardeley comme tête de liste, regrettant qu'on les prive de leur droit de vote.

Le Monde - Réformes : le jeu de l’édredon

Deux réformes des retraites à trois ans de distance, l’une conduite par la droite, l'autre par la gauche, suffisent à relativiser les critiques virulentes de l’UMP contre le gouvernement.

Celui-ci manquerait de courage, ménagerait trop les fonctionnaires, son capital électoral, qu’il ne veut surtout pas bousculer avant les élections municipales de 2014

Le Monde - Réforme pénale, Syrie, pression fiscale... Hollande s'explique dans "Le Monde"

Dans un entretien au Monde, le président de la République, François Hollande, estime qu'une action internationale en Syrie doit "porter un coup d'arrêt" au régime de Bachar Al-Assad. Il revient également sur les principaux sujets de la rentrée politique.

Le Monde - A Paris, un conseiller du président se fait recaler par Anne Hidalgo

Il s'y préparait depuis des semaines, racontant partout que François Hollande était " au courant " et l'y "encourage ". Il avait même annoncé dès mai qu'il briguerait l'investiture militante en octobre, grillant la politesse à tous ses camarades socialistes. Pourtant, Bernard Rullier, conseiller parlementaire du chef de l'Etat, ne devrait pas être le candidat du PS dans le 5e arrondissement de Paris lors des prochaines élections municipales.

Lyon Mag - Les écologistes proches de Collomb font scission avec EELV et créent un nouveau groupe municipal

Gilles Buna, Alain Giordano, Françoise Rivoire et Mireille Roy n'adhèrent pas à la ligne locale de leur parti Europe Ecologie-Les Verts.

Lyon Mag - Municipales à Lyon : au tour de Nathalie Perrin-Gilbert de quitter Facebook et Twitter

.... Après le maire PS du 4e arrondissement David Kimelfeld, c'est au tour de la maire PS du 1er Nathalie Perrin-Gilbert d'annoncer la suspension de son compte. "Pour des raisons de campagne électorale à venir et par manque de véritable jurisprudence en matière d'utilisation des réseaux sociaux, je vous informe qu'à partir de demain soir (samedi ndlr) ce compte FB ne sera plus actif".

30 août

Le Monde - Le PS s'attaque au bastion communiste de Saint-Denis

Sa candidature n'est pas une surprise, mais elle augure d'une belle bataille à Saint-Denis. Le député socialiste de la Seine-Saint-Denis, Mathieu Hanotin, également conseiller général, vient d'annoncer sa candidature à la mairie, détenue par le communiste Didier Paillard, depuis 2004. Une ville symbole pour le PCF, qui y a installé son premier maire dès les années 1920 et qui a déjà affronté une liste PS, en 2008. Depuis, les socialistes y sont dans l'opposition.

Le Point - Primaire à Marseille : la bouillabaisse du PS

Les socialistes marseillais voteront les 13 et 20 octobre pour désigner leur candidat aux municipales face à Jean-Claude Gaudin. Le plus grand flou règne.

Le Figaro - Moscovici promet à Gattaz la fin des hausses d'impôts sur les entreprises

Lors de son discours à l'université d'été du Medef, le ministre des Finances a cherché à rassurer les chefs d'entreprise en assurant que « la croissance passe par l'entreprise ».

29 août

Le Monde - Retraites : le choix d'une grande réforme globale encore repoussé

..... En 2010, le PS ne disait d'ailleurs pas autre chose. "Nous engagerons très rapidement une négociation avec les partenaires sociaux pour remettre à plat l'ensemble des éléments d'une réforme des retraites", promettait Marisol Touraine fin 2011. Le programme du PS pour la présidentielle, "plateforme" en principe approuvée par tous les candidats à la primaire, allait plus loin en évoquant la mise en place d'"un système universel et personnalisé qui permettra à chaque personne de faire des choix et d'organiser sa vie au moyen du compte temps formation dont chaque Français disposera à partir du 1er janvier 2014".

L'Express - Réforme des retraites:vers un long fleuve tranquille au Parlement?

Au lendemain de l'annonce des dispositions de la nouvelle réforme des retraites, les parlementaires PS semblent bien l'accueillir. Contrairement à l'accord sur l'emploi, la discipline serait de rigueur. 

Le Nouvel Obs - Réforme des retraites : l'aile gauche du PS ira-t-elle manifester ?

Présenté hier aux partenaires sociaux, le projet de réforme des retraites irrite certains membres de l’aile gauche du PS. Jusqu'à descendre dans la rue aux côtés des syndicats ?

La gazette des communes- Vincent Peillon veut enrayer l’inquiétude montante autour des nouveaux rythmes scolaires

A une semaine de la rentrée 2013, face à l’inquiétude des Français sur les nouveaux rythmes scolaires qui semble s’accroître aussi bien chez les enseignants que chez les parents, le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a voulu rassurer tout le monde lors d’une visite à Feyzins (Rhône), mardi 27 août.

Le Lab - Débat (à ciel ouvert) entre socialistes sur la candidature de Mathieu Hanotin contre le maire communiste de Saint-Denis

GAUCHE TRÈS PLURIELLE - C'est un petit message du "monsieur élections" du Parti socialiste à un ambitieux député à lire ce mercredi 28 août dans Libération. Christophe Borgel reproche à Mathieu Hanotin de ne pas l'avoir prévenu qu'il comptait se présenter contre le maire communiste de Saint-Denis (Seine-Saint Denis).

L'Express - Retraites: Harlem Désir pousse son avantage

La patron du PS, conscient du "ras-le-bol fiscal" des Français a plaidé auprès du Premier ministre Jean-Marc Ayrault pour un arbitrage en faveur d'une hausse des cotisations pour financer la réforme des retraites. 

Le Lab - Paris 2014 : Anne Hidalgo veut annuler le vote des militants dans le 5e arrondissement pour imposer sa tête de liste

PASSAGE EN FORCE - Le 10 octobre, les militants socialistes de chaque section devront désigner par un vote leurs têtes de liste par arrondissement. Toutes, sauf une. Selon les informations du Lab, Anne Hidalgo va annuler le vote militant dans le 5e arrondissement et faire valider sa candidate par le bureau fédéral du PS.

Libé - Le gouvernement invoque les saintes patronnes de l’entreprise

Récit Najat Vallaud-Belkacem, Fleur Pellerin et Geneviève Fioraso ont présenté hier un plan pour développer l’entrepreneuriat féminin en France.

Le Lab - Réforme des retraites : Michel Sapin et Marisol Touraine font de la pédagogie sur le nouveau compte pénibilité

PÉDAGOGIE - C'est l'un des nouveaux points de la réforme des retraites dévoilée par Jean-Marc Ayrault le 27 aout : la mise en place d'un compte pénibilité dès 2015, financé par les entreprises et devant permettre aux salariés souffrant de conditions de travail difficiles de partir plus tôt. Une mesure pas forcément facile à appréhender concrètement. Ce 28 août au matin, les ministres chargés de la réforme étaient donc en opération pédagogie.

La Tribune - Le parlement a du pain sur la planche avec vingt projets de loi en attente

Presqu'une vingtaine de projets de lois présentés par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault qui auront une influence sur l'économie du pays attendent les parlementaires à la rentrée. Passage en revue.

28 août

Le Monde - "La France est prête à punir ceux qui ont pris la décision de gazer des innocents" en Syrie

François Hollande a fixé devant les ambassadeurs français, mardi 27 août, la doctrine de Paris sur la Syrie, au moment où la France se prépare à une intervention alliée contre le régime de Bachar Al-Assad.

Le JDD - Aubry prône une "nouvelle renaissance"

Elle a fait un premier retour lors de l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle. Dans une tribune au Monde, Martine Aubry estime que la France "a la possibilité d'inventer un autre monde".

Blog Libé - Le style encore laborieux de Jean-Marc Ayrault

Les observateurs étaient unanimes pour noter une amélioration de la communication du Premier ministre, après un début de quinquennat plutôt calamiteux. On attendait d’autant plus son discours de rentrée, à l’Université d’été du PS, et sa prestation télévisée, dimanche soir sur France 2, pour constater les progrès de l’an II. Mais l’un comme l’autre ont révélé encore de grosses failles dans la stratégie et le style d’expression de Jean-Marc Ayrault.

Le Monde - Une nouvelle "plume" à Matignon

Jean-Marc Ayrault a recruté une nouvelle "plume" : Harold Huwart, qui était depuis juillet 2012 conseiller au cabinet de Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, rejoint Matignon, lundi 26 août, où il sera chargé de la rédaction des discours du premier ministre.

Libé - Un élu PS veut être candidat face au maire communiste sortant de Saint-Denis

Mathieu Hanotin, député PS de Seine-Saint-Denis, dit souhaiter favoriser le débat démocratique dans une municipalité ne risquant pas de basculer à droite.

27 août

Le Monde (abonnés) - Martine Aubry : La France a la possibilité d'inventer un autre monde

Désendettement, inversion de la courbe du chômage, remise à flot de l'éducation nationale : je connais la profondeur de la crise et les dégâts des deux derniers quinquennats, et je suis pleinement solidaire du gouvernement qui, avec courage, s'attelle au redressement du pays. Si justes et efficaces qu'elles soient, aucune des lois votées, aucune des mesures prises ne sera suffisante si l'avenir n'est pas rendu plus visible et surtout plus désirable.

Le Figaro - Fleur Pellerin : «Je souhaite créer une école de l'entrepreneuriat»

INTERVIEW - La ministre des PME annonce un nouveau train de mesures pour soutenir les entreprises.

Le JDD - Martine Aubry défend ses valeurs

"Très heureuse" d’être à La Rochelle, la maire de Lille rompt le silence le temps de quelques confidences au JDD.

TF1 - Municipales : la présidente de l'université Paris-III, probable candidate PS dans le Ve

Marie-Christine Lemardeley devrait porter les couleurs socialistes en mars prochain dans le Ve, le PS souhaitant pour cet arrondissement "gagnable" une candidature issue de la société civile, ont indiqué lundi plusieurs sources socialistes.

Le JDD - "La dérive" de Mélenchon lasse les socialistes

Les attaques répétées de Jean-Luc Mélenchon, qui vise un à un les membres du gouvernement, finissent par lasser les socialistes, qui ne voient pas où veut en venir le leader du Front de gauche.

L'Express - La Rochelle: l'ombre de Martine Aubry plane toujours sur le PS

Un an après avoir passé les rênes du Parti socialiste à Harlem Désir, Martine Aubry s'est faite discrète à l'université d'été de La Rochelle. La maire de Lille peut toutefois compter sur ses anciens lieutenants pour cultiver un courant "aubryste".

Le Figaro - Le nouveau conseiller de Montebourg ne croit pas aux objectifs d'Hollande

Arnaud Montebourg a annoncé un remaniement de sa garde rapprochée qui se traduit notamment par l'arrivée de Mathieu Plane au poste de conseiller économique. L'économiste de l'OFCE n'a pourtant pas toujours défendu la politique gouvernementale.

LCP - Paris : Cherki aurait renoncé à la tête de liste dans le XIVe

Le député-maire PS du XIVe arrondissement de Paris Pascal Cherki devrait annoncer mercredi qu'il ne sera pas candidat à sa succession lors des municipales de 2014, selon plusieurs sources au PS, confirmant une information du Parisien.

PS -  26 août 2013 : l'essentiel du point presse de David Assouline

Point presse hebdomadaire du lundi 26 août 2013 - David Assouline est revenu lors de son point presse hebdomadaire sur les universités d'été du PS et du MJS, sur les résultats encourageants de l'action menée par le gouvernement depuis un an, sur les propos de Jean-François Copé durant le weekend et sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie.

26 août

Libé - Les nuits de La Rochelle comme si vous y étiez

Reportage Parce que les universités d'été, ce ne sont pas qu'un défilé de ministres, «Libération» a suivi de jeunes militants socialistes dans leurs déambulations nocturnes. Rencontres.

Par KIM HULLOT-GUIOT

Quand la nuit tombe à La Rochelle, les choses sérieuses commencent. Bien sûr, dans la journée, il y a les ateliers de formation, les séances plénières, les discours des ministres. Mais c’est surtout pour les soirées rochelaises que de nombreux militants se rendent à l’université d’été. Pour «voir les copains» et travailler ses réseaux, ambiance camaraderie festive. Libération a suivi plusieurs jeunes socialistes, âgés de 20 à 40 ans, dans leurs déambulations nocturnes. L’occasion de discuter à bâtons rompus de l’année écoulée, et de leurs espoirs pour le reste du quinquennat.

Libé - A La Rochelle, le PS débriefe une année parlementaire agitée

Reportage Mariage pour tous, cumul des mandats: entre victoires et lenteurs, élus et militants se sont exprimés sur le travail du Parlement.

Par KIM HULLOT-GUIOT Envoyée spéciale à La Rochelle

C’était une année «un peu désarçonnante», qui a laissé «un sentiment un peu bizarre», selon les mots du député Mathias Fekl. Entouré du président de l’Assemblée nationale et du groupe socialiste au Sénat, Claude Bartolone et François Rebsamen, du «Monsieur Parlement» du gouvernement Alain Vidalies, des ministres déléguées Dominique Bertinotti et Sylvia Pinel, et de la députée Marie-Françoise Bechtel (membre de la commission des lois et de la commission Cahuzac), le jeune député, qui a investi le Palais Bourbon pour la première fois en juin 2012, dressait le bilan de l’activité parlementaire des socialistes et de leurs alliés.

Le Monde, Françoise Fressoz - Réformisme contre populisme : le combat de Jean- Marc Ayrault

Il a flairé le danger:la déprime collective, l’abstention, le risque de démobilisation des électeurs qui feraient le jeu de Marine Le Pen.

A la Rochelle, dimanche, en clôture des universités d'été du Parti socialiste, Jean- Marc Ayrault a sonné la charge. Il a appelé la gauche, toute la gauche, à mener la bataille contre l'extrême droite. Résolument.

Les Echos - Ayrault invite ses ministres à cesser leurs « jeux personnels »

Les ratés de communication sur la fiscalité et la querelle Valls-Taubira ont parasité la rentrée du PS.

Sud Ouest - Le grand recadrage d’Ayrault

Ciblés par le Premier ministre, Mélenchon et les mi-nistres qui jouent perso.

Finalement, les universités d’été du PS se ressemblent toutes. Lorsque les socialistes sont dans l’opposition, la volonté d’en découdre et de battre la droite est palpable. Ces années-là, plus à gauche que le PS ne se rencontre guère autour du Vieux Port rochelais.

Le Monde - Après les couacs de l'été, Ayrault exhorte la majorité à serrer les rangs

C'était un discours d'apaisement. Dimanche 25 août, à la clôture de l'université d'été du Parti socialiste, Jean-Marc Ayrault a appelé le gouvernement à serrer les rangs après les tiraillements de l'été, et les socialistes à la cohésion, plaidant aussi pour l'union à gauche avant les scrutins de 2014 face à la droite et à la "nouvelle extrême droite".

Le Monde - Jean-Marc Ayrault ironise sur le "quart d'heure warholien" de ses ministres

La Rochelle, envoyés spéciaux. Rien ne vaut l'humour pour détendre l'atmosphère. En privé, Jean-Marc Ayrault aime à citer Andy Warhol à propos de son gouvernement : "chacun aura droit à quinze minutes de célébrité", lâche le premier ministre, sauf que "pour certains, ce n'est pas une fois dans leur vie, c'est le plus souvent possible".

Libé - Ayrault : «Rien n'est encore décidé» sur les retraites

Sur France 2, le Premier ministre a dit vouloir attendre de rencontrer les partenaires sociaux, lundi et mardi, avant de rendre ses arbitrages. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré dimanche que rien n’était «encore décidé» quant à une éventuelle hausse de la CSG ou des cotisations pour financer les retraites, à la veille d’ultimes rencontres avec les partenaires sociaux.

Le Monde (blog) - Bains de foules

Université d’été du Parti socialiste, La Rochelle, 22 au 25/08/2013

La rentrée s'organise à contre-jour. Les ministres, même démissionnaires, s'affichent sous les projecteurs des chaînes d'info. Christiane Taubira dépasse le socialiste, Manuel Valls, à l'applaudimètre. À la fin, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, sonne le rassemblement.

Le Nouvel Obs - Le PS à La Rochelle : militant depuis mes 15 ans, j'ai envie de changer la vie des gens

LE PLUS. Baptiste Ménard a essayé de s'inscrire au mouvement des jeunes socialistes à 14 ans. Il a dû attendre ses 15 ans. Aujourd'hui, il a quatre années de militantisme derrière lui. À l'entendre égrener les éléments de langage, on sent qu'il souhaite se présenter aux élections municipales en 2014. À l'université du PS à La Rochelle, le plus jeune secrétaire de section du PS raconte son parcours.

Le Nouvel Obs - Le PS à La Rochelle : comment Christiane Taubira a finalement mis KO Manuel Valls

LE PLUS. Échec et mat. La garde des Sceaux a fait oublier le discours musclé de son collègue de l’Intérieur en dévoilant le contenu de sa réforme pénale critiquée par Manuel Valls. Un coup de grâce pour le "chouchou des Français" ? Décryptage de notre contributeur Thierry de Cabarrus.

Europe 1 - A La Rochelle, Ayrault sonne le rassemblement

Le Premier ministre a clôturé dimanche l'université d'été du PS avec un mot à la bouche : l'union.

L'INFO. "Union, union, rassemblement" : à La Rochelle, Jean-Marc Ayrault, qui a clôturé dimanche l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle, a martelé son appel au rassemblement, fustigeant les "jeux personnels" et les "prises de position qui donnent quelques secondes de célébrité à leur auteur".

L'Express - La Rochelle: quand Jean-Marc Ayrault prend les commandes

Le Premier ministre a délivré en clôture de l'université d'été du PS à la Rochelle un discours efficace où il s'est posé en patron de la majorité. Un discours qui marque le début de son offensive médiatique sur les retraites et les prémices de la mobilisation de son camp pour les municipales et européennes de 2014. 

Marianne - Université d’été du PS de la Rochelle: le cadeau de rentrée de Marine Le Pen

Depuis quelques jours les grandes voix du PS se relaient dans les médias pour annoncer le grand événement politique de la rentrée auquel participent pratiquement tous les ministres du gouvernement : l’université d’été du parti - qui, allez savoir pourquoi, n’a pas songé depuis vingt ans à une autre ville que La Rochelle. Alors, on écoute, on tend attentivement l’oreille pour savoir de quoi ils vont parler.

25/08/2013

A La Rochelle 2013 (mise à jour)

Libé en direct de La Rochelle

Le Nouvel Obs à La Rochelle

Le Figaro - L'université d'été du PS à La Rochelle en direct
_________________________________________________________________

Le JDD - Ayrault veut "prolonger le rêve français"

Dans son discours de clôture des universités d'été du PS, à La Rochelle, Jean-Marc Ayrault a renvoyé dimanche la droite à son bilan. Et a assuré qu'il fallait "absolument continuer" la politique de son gouvernement. 

Le JDD - 4.000 participants et 250 livres à La Rochelle

CARNET DE BORD - Les socialistes sont réunis de vendredi à dimanche à La Rochelle pour leur traditionnelle université d'été. Au-delà des ateliers officiels, leJDD.fr vous livre le récit de cette dernière journée.

Le JDD - Désir, une année et des difficultés

Pour sa première université du parti en tant que premier secrétaire, Harlem Désir a tenté à La Rochelle de tenir un discours plus offensif. Mais le patron du PS peine à convaincre et fédérer son propre camp.

RFI - France: à La Rochelle, le débat sur les retraites réduit à la «portion congrue»

Alors qu’il s’apprête à recevoir les partenaires sociaux à Matignon, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, a déclaré samedi 24 août lors de son arrivée à La Rochelle, où se tient l'Université d’été du Parti socialiste, que « ce n’était pas le moment de douter » . A la rentrée, le gouvernement va s’atteler à deux chantiers importants : la retraite et la fiscalité. Des sujets sensibles qui ont été discrètement abordés à La Rochelle.

FranceTVinfo - Le triomphe de Christiane Taubira à La Rochelle

La ministre de la Justice, qui n'a pas sa carte au PS, a été la ministre la plus chaleureusement accueillie par les militants à l'université d'été du parti. 

Les Echos - A La Rochelle, Taubira prend sa revanche sur Valls

La ministre de la Justice a connu un franc succès militant à l’université d’été du PS. « Les coups, je sais les prendre, je sais les rendre, je ne déteste pas » , a-t-elle lancé à l’adresse du ministre de l’Intérieur.

Le Nouvel Obs - Taubira détaille son projet de réforme pénale

La Rochelle (AFP) - Christiane Taubira a détaillé samedi à l'université d'été du PS sa future, et controversée, réforme pénale, confirmant la création d'une "peine de probation", hors prison, et de mesures pour renforcer les sorties aménagées de détention.

L'Express - Manuel Valls vs Christiane Taubira : le match de La Rochelle

Les deux ministres étaient invités à parler lors de la deuxième journée de l'université d'été du PS. Ils ne se sont pas croisés, mais se sont de nouveau affrontés par discours interposés. Décryptage. 

Le Point - La Rochelle: "La renaissance est proche", assure Aubry

"Il faut arrêter de se tirer des balles dans le pied", a déclaré l'ex-présidente du PS à la presse, lors de so arrivée samedi à l'université d'été du PS.

Francetvinfo - Le triomphe de Christiane Taubira à La Rochelle

La ministre de la Justice, qui n'a pas sa carte au PS, a été la ministre la plus chaleureusement accueillie par les militants à l'université d'été du parti.

France 3 - Delphine Batho comme d'habitude et sans complexe à l'université d'été du PS à La Rochelle

C'est la rentrée politique de Delphine Batho après son éviction du gouvernement début juillet. L'ex-ministre qui s'est ré-installée dans son rôle de députée des Deux-Sèvres le 3 août dernier, s'est rendue à La Rochelle sans appréhension. Elle restera sur place jusqu'à demain.

L'Express - Manuel Valls à La Rochelle: une fracture, quelle fracture?

Après la polémique entre lui et Christiane Taubira, Manuel Valls a réaffirmé qu'il était bien "de gauche", à l'université d'été du PS de La Rochelle, ce samedi. Incontournable et populaire, le ministre de l'Intérieur agace autant qu'il enthousiasme militants et élus. 

Le JDD - A la Rochelle, l’omniprésence de Valls agace

Après s’être montré très actif pendant l’été, Manuel Valls s’est rendu à l’université d’été du PS à La Rochelle, où il monopolise l’attention. Une omniprésence qui agace certains de ses collègues du gouvernement.

Le Monde - A La Rochelle, Manuel Valls tente de lever les "faux débats"

La Rochelle, envoyés spéciaux. Déminer sans se déjuger. Manuel Valls est visiblement tendu lorsqu'il monte à la tribune de l'université d'été du PS, samedi 24 août, où il est l'invité d'une table ronde sur la lutte contre l'extrême droite. Tout l'été, le ministre de l'intérieur a alimenté la chronique gouvernementale sur la sécurité et l'immigration, indisposant une partie de la gauche qui l'accuse de faire le jeu du Front national.

L'Express - La Rochelle: "Parler sécurité est bénéfique pour Manuel Valls, mais l'est-il pour le PS?"

Manuel Valls participait à un débat sur le PS face à la montée du FN, ce samedi, à l'université d'été du parti à La Rochelle. Le discours ferme du ministre de l'Intérieur est-il la solution pour faire "barrage" lors des élections à venir en 2014? L'avis de Jean-Marc Germain, député des Hauts-de-Seine. 

Le JDD - Royal tourne la page d’un passé douloureux

Absente l’année dernière, Ségolène Royal a fait son retour à l’université d’été du Parti socialiste. Elle veut désormais se tourner vers l’avenir. Même si le sien reste pour l’heure encore flou.

Libé - Un sondage juge le PS loin des préoccupations des Français

Seules 30% des personnes interrogées estiment que le parti du président François Hollande est proche de leurs préoccupations, selon un sondage Ifop à paraître dimanche.

Libé - PS: «ras-le-bol fiscal» et taxe verte se télescopent à La Rochelle

L’annonce d’une «contribution climat-énergie» s’est télescopée vendredi à La Rochelle, à l’ouverture de l’université d’été du PS, avec la crainte d’un «ras-le-bol fiscal» des Français, contraignant les socialistes à proclamer qu’il ne s’agit «pas d’une taxe nouvelle».

Le Monde - La taxe carbone s'invite à l'université d'été du PS

Premier sujet miné de l'université d'été de La Rochelle. Alors que Ségolène Royal a donné le coup d'envoi des travaux vendredi 23 août, estimant que les socialistes étaient "rassemblés", des voix discordantes se sont fait entendre sur la contribution climat énergie, dont la création a été annoncée jeudi par le ministre de l'écologie, Philippe Martin. 

Libé - Royal et Désir ouvrent l’université d’été du PS à La Rochelle

Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, et Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, ont ouvert vendredi après-midi à La Rochelle l’université d’été du parti, sur fond de nouvelles interrogations au sujet de la fiscalité.

Le Lab d'Europe 1 - UNIVERSITÉ D'ÉTÉ DU PS À LA ROCHELLE : SÉGOLÈNE ROYAL EN MODE GUIDE TOURISTIQUE

Elle a ouvert l'université d'été socialiste de La Rochelle en mode "guide touristique". Ce 23 août, Ségolène Royal, présidente de région,ancienne ministre, députée honoraire, présidente de l'Association internationale des Régions Francophones, a conclu la plénière d'ouverture avec un discours de soutien à la politique gouvernementale. A peine a-t-elle demandé aux parlementaires d'être "moins frileux sur l'effort de la transparence" et les a-t-elle incité à appliquer le non-cumul des mandats des 2014. Pour le reste, pas de petit conseil à François Hollandemais de longues minutes introductives pour ... vanter sa région.

Le Monde - La Rochelle : à quoi sert l'université d'été du Parti socialiste ?

C'était il y a vingt ans. En 1993, du 2 au 5 septembre, le Parti socialiste tenait, pour la première fois, son université d'été à La Rochelle. Michel Rocard, qui avait faitchuter quelques mois plus tôt Laurent Fabius, avait le titre de "président de la direction nationale" et le jeune trésorier du PS, Pierre Moscovici, alors âgé de 35 ans, avait plaidé pour "un nouveau modèle économique et social" et "une stratégie de croissance coopérative, durable et créatrice d'emplois"... Vingt ans plus tard, Harlem Désir va présider, du 23 au 25 août, cette 21e édition de La Rochelle, pour la première fois en tant que premier secrétaire.

Le Monde- A La Rochelle, les courants du PS s'égaillent de dîners en cocktails

Un mot d'ordre : l'unité. Une réalité : l'éparpillement. Une université d'été du PS à La Rochelle n'en serait pas vraiment une sans les réunions aux quatre coins de la ville des divers courants, sensibilités et sous-familles qui composent le parti. L'édition 2013, qui s'ouvre vendredi 23 août, ne dérogera pas à la règle. Et tant pis si cette "carte du Tendre" de l'appareil socialiste vient brouiller le message de cohérence et de solidarité avec l'exécutif que veut afficher Solférino.

Europe 1 - Ce qui attend le PS à La Rochelle

Lors de son université d’été, à La Rochelle, le PS va chercher les moyens d’endiguer la montée du FN. Valls sera aux premières loges.

A sept mois d'un scrutin municipal plus que risqué pour la majorité, le mot d’ordre est martelé par les ténors socialistes : "mo-bi-li-sa-tion". Pourtant, la boîte à idées du Parti socialiste est désespérément vide. A la Rochelle, où le PS fait sa rentrée ce week-end devant 4.000 militants et la presque totalité du gouvernement, l’objectif est de phosphorer pour exister, et plus seulement de marcher dans les pas du gouvernement… sans trop s’en éloigner au risque de créer une cacophonie. Exercice périlleux qui attend Harlem Désir.

Le Point - La Rochelle : les vacances PS sont finies, pas les querelles !

La cloche de la rentrée socialiste sonnera vendredi à 14 h 30 à La Rochelle. Si le gouvernement a déjà entamé l'année avec son séminaire consacré à la France de 2025, le parti ne déroge pas à son habitude d'organiser un grand raout de trois jours, dans l'espace Encan. La quasi-totalité des ministres devrait défiler sur le vieux port, que les vacanciers n'ont pas encore abandonné.

Le Figaro - L'université d'été du PS s'ouvre sur fond de tensions

L'université d'été du PS a commencé jeudi, dans le train Paris-La Rochelle de 10 h 10. Le ministre Benoît Hamon est assis en première classe. Un passager passe devant lui et lance, les yeux noirs: «Vous, M. Hamon, à part augmenter mes impôts, vous ne faites rien!» Le député PS Laurent Baumel, assis deux sièges plus loin, se tourne vers le ministre en soupirant: «Tu vois, ça ne va être que ça…»

Huffington Post - Université d'été PS à la Rochelle : Qui sera la star de la rentrée ?

Cette fois, plus de doute, les trois coups de la rentrée politique sont bien frappés. Après les écolos à Marseille, c'est au tour du Parti socialiste de se réunir pour leur université d'été à la Rochelle. Objectif, "mobilisation", selon l'état major du PS. Mais quinze mois après l'élection de François Hollande, la majorité a été rattrapée par la morosité et les mauvais sondages ; l'ambiance festive de l'an dernier devrait donc céder sa place aux interrogations.

Le Nouvel Obs - La Rochelle : l’université d’été du PS pour les nuls 

Connaissez-vous les "mosco-hamonistes" ou les  "ayrault-vallsistes" ? Voici de quoi combler quelques lacunes..

 

24/08/2013

L'actualité des socialistes du 13 au 24 août (mise à jour)

 24 août

Le Monde - Cambadélis : "L'habileté politique de François Hollande ne suffit pas"

Alors que les socialistes tiennent leur université d'été du 23 au 25 août à La Rochelle, Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris et ancien candidat au poste de premier secrétaire, souhaite que le Parti socialiste retrouve "une place centrale dans le dispositif politique".

Lyon 2014 : confiant, Collomb tacle Perrin-Gilbert et Havard

Gérard Collomb en est sûr : il sera réélu en 2014 pour un nouveau bail de 6 ans à l’Hôtel de Ville. Le sénateur-maire de Lyon l’a dit au site du Journal du Dimanche, lejdd.fr, ce jeudi 22 août, et en a profité pour répondre aux attaques de ses principaux concurrents, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire PS du 1er, et Michel Havard, investi fin juin par l’UMP.

23 août

Le Monde - Harlem Désir fustige le "narcissisme" au PS

Harlem Désir préside cette année sa première université d'été du Parti socialistecomme premier secrétaire. Régulièrement critiqué pour son manque d'indépendance, le chef des socialistes défend son bilan. "On ne me verra pasdanser au bal des ego et des aigris", répond-il à ceux qui contestent sa légitimité.

Le JDD - Municipales : à Lyon, Collomb défié par l'une de ses proches

Durant 15 ans, elle a été la possible dauphine du maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb. Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, est pourtant devenue l’une de ses plus farouches opposantes. Au point de se présenter aux municipales contre son ex-mentor avec le risque d’être exclue du PS.

22 août

Le Figaro - André Vallini : «En matière de sécurité,la gauche naïve, c'est terminé»

INTERVIEW - Pour le sénateur PS de l'Isère, spécialiste de justice, «le déni du réel n'est pas supportable».

Libé - Hollande dément tout débat sur le regroupement familial

ACTUALISÉ Plusieurs responsables EE-LV, dont les ministres Pascal Canfin et Cécile Duflot, s'en sont pris dans la matinée aux déclarations de Manuel Valls sur cette pratique dont il envisageait la réforme.

Le président François Hollande a assuré qu’il n’y avait pas de «débat»sur le regroupement familial, un thème sur lequel les ministres EELV s’en sont pris à Manuel Valls, a indiqué mercredi Najat Vallaud-Belkacem.

Le Monde - Chômage, croissance, retraites : Hollande promet des réponses "d'ici à la fin du mois"

François Hollande a promis, lundi 19 août, pour la "fin de ce mois" des réponses du gouvernement sur la préparation du budget 2014, la reprise économique et les retraites. Le président de la République s'est exprimé devant l'ensemble des membres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, réunis pour un séminaire de rentrée consacré à "la France de 2025".

Libé - Mandon (PS): revoir la fiscalisation des heures sup pour les plus modestes

Le député PS Thierry Mandon juge qu’il faut aménager l’imposition des heures supplémentaires pour les revenus les plus modestes, de manière à endiguer les «effets pervers» de la réforme socialiste qui avait abrogé une des mesures phare du quinquennat Sarkozy.

Le Monde - Pendant l'été, Manuel Valls cultive sa différence

Omniprésent sur le terrain comme dans la presse, le ministre de l'intérieur a multiplié cet été les prises de position fortes, parfois à contre-courant de la ligne gouvernementale, à l'image de ses dernières déclarations sur le regroupement familial. Une attitude qui dérange au sein de son propre camp, au point que certains ministres, en "off", n'hésitent plus à évoquer un"problème politique".

Le Figaro - Valls complique la rentrée de Hollande

Les mines, patinées par le soleil de l'été, avaient beau être radieuses, l'humeur n'était pas à la fête, mercredi, pour le Conseil des ministres de rentrée, alors que des propos du ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur l'islam et le regroupement familial ont semé la zizanie dans la majorité. Interpellés par la presse, à leur sortie du palais, les ministres se sont engouffrés dans leurs berlines aux vitres fumées, sans un mot, ou presque. «Je vais à Bruxelles», a murmuré Laurent Fabius. «J'ai un train pour Marseille», a lancé Cécile Duflot, attendue pour les universités d'été des Verts. Quant à Christiane Taubira, elle a fait mine de vanter l'ambiance «cordiale et travailleuse» de ce premier Conseil.

Le Monde - Regroupement familial : Valls revient sur ses propos après la mise au point de Hollande

Manuel Valls est revenu mercredi 21 août sur ses déclarations publiques concernant la remise en cause du principe de regroupement familial. Il avait déclaré mardi sur BFMTVet RMC qu'avec l'augmentation de la populationmondiale, notamment en Afrique, "c'est l'ensemble de nos politiques migratoires qui devront être questionnées pour la France et pour l'Europe",suscitant un flot de réactions, notamment de la part des ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin.

Il focalise toutes les attentions. Particulièrement au sein de sa majorité qui juge son activisme et ses ambitions suspects. L'analyse de Michèle Cotta.

Le Monde - Réformes des retraites : la piste d'une hausse de la CSG se précise

La ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, a évoqué à nouveau, mardi 20 août, une augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG), une "option qui a sa cohérence", pour financer le système des retraites d'ici à 2020, ajoutant que d'autres options étaient "sur la table". "Nous sommes en train ces derniers jours de déterminer les choix qui doivent être présentés, la CSG est une des options", a déclaré la ministre sur France 2. De récentes informations de presse avaient fait état d'un possible relèvement de la CSG, de 0,2 à 0,5 point, pourcombler une partie du déficit du régime des retraites d'ici à 2020.

21 août

Le Nouvel Obs - "Valls ne rend pas service à la gauche", estime un député PS

Razzy Hammadi, député PS de Seine-Saint-Denis, fustige le positionnement du ministre de l'Intérieur sur l'immigration et appelle à "l'unité de la gauche"

Le Monde - Un élu PS critique la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires

La défiscalisation des heures supplémentaires était une des mesures phares du "paquet fiscal" qu'avait fait adopter Nicolas Sarkozy à son arrivée à l'Elysée, en 2007. Un dispositif que la majorité suivante s'est empressée de supprimer en raison de son coût jugé exorbitant.

Le député de l'Essonne Thierry Mandon, porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée, a jugé, lundi 19 août, que cette suppression était un erreur. Voici ce qu'il a déclaré sur l'antenne d'Europe 1 

Libé - «Manuel Valls est clivant, mais populaire»

TCHAT Ses propos sur la réforme pénale de Christiane Taubira, la compatibilité de l'islam et de la démocratie, et ceux sur les politiques migratoires divisent au sein du gouvernement... Grégoire Biseau, journaliste au service politique de «Libération» a répondu à vos questions.

Alors que l'Uruguay s'apprête à légaliser le cannabis, Jean-Michel Baylet s'apprête à déposer une proposition de loi en ce sens. Interview.

20 août

Libé - Valls jette un froid à la table du séminaire

COULISSES Une sortie du ministre de l'Intérieur sur la politique migratoire et l'islam a choqué certains ministres.

Par GRÉGOIRE BISEAU

Les ministres qui avaient été passablement agacés par les sorties estivales du ministre de l’Intérieur n’ont pas été déçus de leur séminaire de rentrée à l'Elysée, en retrouvant ce matin un Manuel Valls, égal à lui-même. «Il a franchi un cap hallucinant», confie anonymement un ministre. «Ça pose un vrai problème politique», rajoute un autre.

France Info - Jean-Marc Ayrault lance le projet de la France pour 2025

Le Premier ministre a conclu lundi midi le séminaire gouvernemental de rentrée en annonçant la rédaction d'un grand projet pour "la France à 10 ans". Il a aussi promis des arbitrages sur les retraites et les impôts dans "les prochains jours".

Libé - Désir se demande si Mélenchon n'a pas «mâché trop de coca»

Le Premier secrétaire du Parti socialiste a réagi à une interview du coprésident du Front de Gauche dans laquelle il accusait Valls de «chasser sur les terres du FN.»

Libé - Le boa et les ambitieux

ANALYSE Le patron de l’Assemblée et les ministres du Redressement productif et de l’Intérieur jouent en solo face à Hollande, lequel mise sur la tactique de l’étouffement.

Par LAURE BRETTON 

François Hollande tient du boa constrictor. Les ambitieux de son gouvernement, il préfère les envelopper, les caresser dans le sens du poil pour les étouffer plutôt que les attaquer de façon frontale et, partant, leur donner une existence. «Dans mon camp, il ne se produit rien», a ainsi assuré le chef de l’Etat, mi-juillet. «Ne vous fatiguez pas», semble dire le Président, conscient que le temps du quinquennat - le premier, voire le deuxième - joue en sa faveur.

19 août 

Libé - Les ministres à l'Elysée pour plancher sur 2025

Les ministres à l'Elysée pour plancher sur 2025Le gouvernement reprend le travail lundi, histoire de faire le point après les brèves vacances de l'exécutif et de resserrer les rangs autour de François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Blog Libé - Chemises blanches, roses rouges

«Mais qu'est-ce qu'il fait? Il va chez lui?» L'officier de sécurité qui s'exprime ainsi à mes côtés attend son ministre, Arnaud Montebourg. Nous sommes plusieurs, journalistes, militants, badauds à être là pour l'arrivée de ce dernier et de Claude Bartolone. Sous le soleil d'une fin d'été, la fête de la rose de Frangy-en-bresse est le rendez-vous traditionnel de la rentrée des socialistes. Me voilà donc à scruter la présence de ceux que l'on a nommés "les tontons flingueurs" la semaine dernière. Poids lourds du gouvernement ou de la majorité, il veulent peser encore plus dans les échéances des prochaines années. Alors l'animal politique s'ébroue, s'agite et vient montrer ses muscles devant nos objectifs.

Les Echos - Les six dossiers à risque pour Matignon et les ministres

Retraites, budget, transition écologique, politique pénale, fonctionnaires, école... Revue de détail des dossiers chauds de la rentrée gouvernementale.

Libé - En 2025, une France toute redressée

A quoi pourrait bien ressembler la France idéale - et un minimum plausible - de 2025 selon les patrons de Bercy ? Répondant à la commande de François Hollande, qui convoque ce matin à l’Elysée le gouvernement au grand complet pour un séminaire prospectif de rentrée, Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont chacun préparé une copie qui leur ressemble. En quelques feuillets publiés sur Lepoint.fr dès hier, les deux poids lourds de Bercy décrivent où pourrait en être l’Hexagone s’il maintient le cap du «redressement» engagé il y a quinze mois. 

Libé - A la Fête de la rose, Montebourg et Bartolone sur un air d'unité

Claude Bartolone et Arnaud Montebourg, réunis dimanche à la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse, ont joué «l’unité» et le «rassemblement» derrière l’exécutif, écartant les critiques de Jean-Luc Mélenchon et défendant le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Le Parisien - Fête du PS : la rentrée des deux «tontons flingueurs» 

Pour la Fête de Frangy, qui marque la rentrée politique du PS, Arnaud Montebourg accueille aujourd’hui Claude Bartolone. Un duo qui, depuis un an, n’a pas épargné le gouvernement.

Libé - Pour le PS, Mélenchon «ne fracasse rien d'autre que le débat démocratique»

Les socialistes s'indignent des propos virulents du patron du Parti de gauche, notamment envers Manuel Valls. Le secrétaire national du PS aux élections, Christophe Borgel, a estimé dimanche que Jean-Luc Mélenchon, qui attaque une nouvelle fois François Hollande et le gouvernement, «est rentré de vacances l’anathème en bandoulière».

La Nouvelle République - PS : une 21e université d’été à hauts risques

Baptême du feu pour Harlem Désir : le patron du PS va présider sa première université d’été, la 21e du genre, du 23 au 25 août, à La Rochelle. Le débat sur les retraites risque fort de diviser les troupes.

Libé - Montebourg : un Don Quichotte apaisé

Tous ses collègues le disent : Arnaud Montebourg va mieux. Après un hiver à godiller sur les crêtes du gouvernement et de la majorité, le ministre du Redressement productif n’est certes pas à l’abri d’une nouvelle provoc. Comme quand il loue des gaz de schiste «écologiques»que l’Etat se devrait d’exploiter au sein d’une entreprise publique

Libé - Bartolone : des sauts de puce «présidentiels»

Son amour de la petite reine a failli mettre pour de bon le feu aux poudres. Début juillet, quand les proches de François Hollande ont découvert les images du président de l’Assemblée, Claude Bartolone, tout sourire à bord de la voiture du patron du Tour de France, ils ont vu rouge. «A quoi joue Barto là ?» s’est interrogé le premier cercle présidentiel. Qui observe depuis un an le quatrième personnage de l’Etat multiplier les sorties aux atours présidentiels : du saut de puce au Mali pour saluer les troupes françaises, au séjour dans un sous-marin nucléaire.

18 août 

Le Monde - "Il faut supprimer les peines planchers"

Après la polémique qui a opposé le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, et sa collègue de la justiceChristiane TaubiraJean-Pierre Sueur, le président (PS) de la commission des lois du Sénat, se réjouit que le premier ministre ait annoncé que le projet de loi sur la réforme pénale serait présenté "courant septembre" en conseil des ministres.

16 et 17 août

Lab d'Europe 1 - PASCAL CHERKI, DÉPUTÉ ET MAIRE PS DU 14E ARRONDISSEMENT DE PARIS, VEUT ÊTRE TÊTE DE LISTE POUR NE PAS "PERDRE PARIS"

"Si on perd l’arrondissement, on perd Paris !" Pour Pascal Cherki, la donne est limpide. Si Anne Hidalgo veut l’emporter aux municipales dans la capitale en 2014 et succéder à Bertrand Delanoë, il faut que le PS conserve le 14e arrondissement. Un "swing state" où Nathalie Kosciusko-Morizet a élu domicile.

L'Express - Marie-Charline et Pierre Moscovici: la belle et le ministre

Longtemps, rien n'a percé de la vie privée de Pierre Moscovici. Désormais, il laisse sa compagne, chercheuse en philosophie de 25 ans, afficher leurs sentiments. Et donner de lui une image inédite, loin des rigueurs de Bercy et des tourments de l'affaire Cahuzac. 

Le Monde - Pour le gouvernement, la France de 2025 sera sauvée grâce aux "nouvelles technologies"

Pendant l'été, les ministres devaient plancher sur la France telle qu'elle serait en 2025. L'échéance était fixée par la présidence de la République au 19 août, mais cinq ministères – économie, justice, intérieur, logement et redressement productif – ont d'ores et déjà rédigé leur copie, que Le Point s'est procurée.

Le Monde - Comment les ministères des finances et de la justice voient 2025

Pendant l'été, les ministres devaient plancher sur la France telle qu'elle serait en 2025. L'échéance était fixée par la présidence de la République au 19 août, mais cinq ministères – économie, justice, intérieur, logement et redressement productif – ont d'ores et déjà rédigé leur copie, que Le Point s'est procurée. Parmi eux, Bercy et la justice, qui ont proposé des textes très "en phase" avec le programme de François Hollande.

Le Figaro - Hollande face à une majorité de plus en plus déboussolée

Elle gronde, elle menace, elle tempête. Au point d'exploser? Avec l'orientation sociale-démocrate de la politique de François Hollande, la majorité présidentielle n'en finit plus de se noyer dans ses atermoiements. Du traité européen au pacte de compétitivité et à l'assouplissement du marché du travail, en passant par les restrictions budgé­taires, la hausse annoncée de la TVA ou, pire encore, la réforme des retraites à venir, la gauche est mise à rude épreuve.

Le Figaro - CSG: Le Guen (PS) opposé à une hausse

Le député socialiste, Jean-Marie Le Guen s'est déclaré hostile à une hausse de la CSGqu'étudie le gouvernement, pour financer les retraites. "La CSG a normalement pour vocation à financer l'assurance maladie, rappelle-t-il dans une interview au Parisien-Aujourd'hui-en-France. C'est extraordinairement dangereux politiquement et socialement de donner priorité aux retraites par rapport à l'assurance maladie. Le gouvernement doit comprendre que ses marges de manœuvre financièrement sont très limitées".

15 août

Libé - Croissance: feu de paille ou sortie de crise ?

Décryptage La hausse inattendue de 0,5% du PIB au deuxième trimestre laisse les économistes sceptiques.

Par GUILLAUME GENDRON

Contre toute attente, l’Insee a annoncé mercredi matin un sursaut du PIB de 0,5% pour le deuxième trimestre. Un facteur de «mobilisation et d’optimisme» pour Jean-Marc Ayrault, alors que l’emploi a continué à se dégrader. Décryptage de ce rebond surprise.

Libé - La croissance française rebondit, mais l'emploi se dégrade

L'Insee annonce un sursaut du PIB de 0,5% pour le deuxième trimestre. Un facteur de «mobilisation et d'optimisme» pour Jean-Marc Ayrault.

Le Point - Pour Urvoas, la réforme pénale doit avoir lieu avant les municipales

Le président PS de la commission des lois de l'Assemblée nationale a lui aussi estimé que la querelle Valls-Taubira n'avait rien d'exceptionnel.

Le Point - Hollande face à un difficile arbitrage Valls-Taubira

François Hollande aura besoin de son art de la synthèse ou bien d'un couperet tranchant pour clore la querelle sur la réforme pénale opposant ses ministres Christiane Taubira et Manuel Valls, alors que le thème de sécurité, chéri par son opposition, menace de revenir en force aux municipales.

Direct Matin - Egypte : le PS appelle à "cesser" l'usage de la force

Le Parti socialiste a appelé mercredi à "cesser immédiatement" l'usage de la force contre les manifestants en Egypte, après la mort de plus de 120 partisans du président déchu Mohamed Morsi dans un assaut des forces de l'ordre au Caire.

Le Point - Croissance: "des jours meilleurs sont devant nous", selon Cazeneuve

Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve a estimé mercredi que le rebond de 0,5% du produit intérieur brut de la France au 2e trimestre montrait "incontestablement que des jours meilleurs sont aujourd'hui devant nous", dans un entretien à l'AFP.

13 et 14 août

FranceTvInfo - Hollande et Ayrault imaginent "la France de 2025", le PS dubitatif

"Quelle France dans dix ans ?" Au beau milieu de l'été, François Hollande et Jean-Marc Ayrault voulaient prendre un peu de hauteur et de recul, en dessinant des perspectives à long terme. Avant de partir en vacances, le chef de l'Etat a ainsi invité l'ensemble des ministres à plancher sur cette thématique de "la France en 2025". Un brainstorming collectif est programmé le 19 août, à l'occasion d'un séminaire gouvernemental de rentrée.

Les Echos - Baisse de la prévision de croissance : Moscovici dément

Le ministre de l’Economie français déclarait samedi dans une interview à Nice Matin que « la croissance sera faible voire étale, entre - 0,1 et + 0,1 » cette année -alors que le gouvernement français tablait jusqu’à présent sur +0,1%. Il revient dimanche sur ses propos.

Le Figaro - Ayrault joue les chefs de colo à Matignon

«Ça va faire du bruit», promettait la semaine dernière un conseiller de Matignon. Du bruit, il y en a eu beaucoup lundi dans la rue de Varennes et aux alentours. Le balet des cars, la musique, les rires des enfants, les percussions, les applaudissements…

Le Figaro - Retraites : la durée de cotisation n'augmenterait pas avant 2020

Réformer les retraites sans brusquer les Français ni les syndicats. Le gouvernement, qui planche actuellement sur ce dossier très sensible, devrait, d'après nos sources, décider d'allonger la durée de cotisation en prenant son temps. «A priori, il sera choisi de ne l'allonger qu'à partir de 2020, glisse-t-on au sommet de l'exécutif, où l'on exclut toute décision brutale sur le sujet. Le faire avant, ce serait la loi de l'enquiquinement maximum: cela ne rapporterait pas grand-chose et reviendrait à durcir les mesures de la réforme Fillon de 2003 que la gauche avait combattues.»
___________________________________________________
___________________________________________________ 

16/08/2013

L'actualité des socialistes du 1er au 12 août (mise à jour)

7, 8, 9, 10, 11 et 12 août 

Le Monde - Soudain, face à François Hollande, une femme donne un visage au chômage

Pendant deux ou trois minutes, une femme fluette au verbe posé a incarné, face au président de la République, ce chômage qu'il a érigé en priorité gouvernementale. Nathalie Michaud a transformé l'abstraction – les 3 538 500 demandeurs d'emploi – en un visage, un regard, une trajectoire de vie bien réels, et bien rudes.

Le Nouvel Obs - Rebsamen: les ministres et le PS doivent expliquer davantage la situation

PARIS (France), 10 août 2013 (AFP) - François Rebsamen, chef de file des sénateurs PS, estime que la majorité socialiste au pouvoir depuis juin 2012 a "péché dès le début par l'absence de pédagogie sur la situation de notre pays", et qu'aujourd'hui "les ministres et le PS" devraient davantage l'expliquer.

Libé - Moscovici revoit à la baisse la prévision de croissance

Le ministre de l'Economie annonce aussi une hausse des prélèvements obligatoires, tout en assurant que le pays est sorti de la récession. 

Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a revu samedi à la baisse sa prévision de croissance pour l’année en cours, estimant désormais que le produit intérieur brut du pays devrait évoluer entre -0,1% et +0,1%, tout en assurant que le pays était bien sorti de la récession.

Le Lab d'Europe 1 - ARNAUD MONTEBOURG, LA FÊTE DE LA ROSE ET LES 400 MARINIÈRES

DRESS CODE - Arnaud Montebourg aura du mal à se dévêtir de cette image. La marinière va-t-elle remplacer la rose socialiste ?  Chaque année, Arnaud Montebourg organise une Fête de la rose dans son fief de Frangy-en-Bresse. Pour l’édition 2013, organisée le 18 août avec comme invité le président socialiste de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, la marinière sera à l’honneur de cette journée placée sous le sceau du "made in France" pour vanter l’action du ministre du Redressement productif.

Le Monde - A quoi sert l'université d'été du Parti socialiste ?

C'était il y a vingt ans. En 1993, du 2 au 5 septembre, le Parti socialiste tenait, pour la première fois, son université d'été à La Rochelle. Michel Rocard, qui avait fait chuter quelques mois plus tôt Laurent Fabius, avait le titre de "président de la direction nationale" et le jeune trésorier du PS, Pierre Moscovici, alors âgé de 35 ans, avait plaidé pour "un nouveau modèle économique et social" et "une stratégie de croissance coopérative, durable et créatrice d'emplois"... Vingt ans plus tard, Harlem Désir va présider, du 23 au 25 août, cette 21e édition de La Rochelle, pour la première fois en tant que premier secrétaire.

FranceTvinfo - Le voile à l'université, nouveau facteur de division pour le PS ? 

Les ministres Manuel Valls et Geneviève Fioraso semblent ne pas partager tout à fait le même point de vue sur la question. Une nouvelle pomme de discorde pour la majorité ?

Libé - Le Hollande tour, quel bilan ?

DÉCRYPTAGE Le chef de l’Etat, soucieux d’apparaître actif sur le front économique, a multiplié les déplacements avant son départ en vacances, vendredi. Au risque d’avoir l’air de surtout courir après sa cote de popularité.

Par KIM HULLOT-GUIOT
Il l’a répété, comme un leitmotiv : «Le chômage ne prend pas de vacances, la compétitivité non plus.» Alors que les indicateurs économiques français sont au rouge – même si François Hollande veut croire à un«début de reprise» – le chef de l’Etat se démène pour «être réactif, montrer qu’[il] est là», comme il l’a confié au Journal du dimanche. 


L'activisme estival de François Hollande? Au terme de son sixième et dernier déplacement de l'été, jeudi à Marly-le-Roi dans une entreprise de haute technologie, le président de la ­République en a livré le ressort caché. «Dans cette période où il y a quelque chose qui se passe, il y a un climat à préparer pour la rentrée», a-t-il confié en marge de son déplacement, avant de poursuivre: «Sur les retraites, sur le budget, sur le financement de la protection sociale, nous serons amenés à dire des choses.»

Libé - A Marseille, la sécurité échauffe la primaire socialiste

RÉCIT L’appel à passer toute la cité phocéenne en zone de sécurité prioritaire divise les candidats PS à la mairie.

Par OLIVIER BERTRAND Correspondant à Marseille

Le combat devient plus frontal entre socialistes marseillais. La primaire municipale lancée, les premiers tirs tendus ont été échangés la semaine dernière, au sujet de la sécurité. Le président PS de la communauté urbaine, Eugène Caselli, avait demandé mardi à Manuel Valls de classer toute sa ville en zone de sécurité prioritaire (ZSP), pour répondre à ce qu’il considère comme une «dérive vers l’ultraviolence». Le ministre de l’Intérieur lui a répondu que cette mesure «ne serait pas efficace et n’aurait aucun sens», puis ses petits camarades l’ont vertement critiqué, avant de préciser leurs approches en matière de sécurité. 

Le Monde - Emploi : 84 % des Français ne croient pas à la promesse de Hollande

L'objectif de François Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici à la fin 2013 ne convainc pas les Français : 84 % des personnes interrogées n'y croient pas, selon un sondage IFOP pour Valeurs actuelles réalisé fin juillet. Comparé à janvier, où la même question avait été posée, les pessimistes ont gagné 9 points.

Le Monde - Christiane Taubira, isolée, réplique aux attaques

Après trois jours de silence, Christiane Taubira a vivement répondu, lundi 5 août sur France 2, aux attaques de la droite et aux interrogations du PS après la décision du parquet de Chartres de relâcher trois condamnés à de courtes peines arrêtés la veille à Dreux (Eure-et-Loir), parce que la prison de la ville était pleine.

Le Figaro - Balas (PS) : «L'embellie ne suffira pas à enrayer la montée du chômage»

INTERVIEW- Proche de Benoît Hamon, Guillaume Balas est responsable du courant «Un monde d'avance» et préside le groupe socialiste à la région Ile-de-France. Pour lui, «faire une réforme des retraites au moment où le chômage continue à augmenter, c'est délirant».

Lui Président  : 20 juillet-2 août : Fessenheim, prix du gaz, transparence

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en œuvre des promesses électorales annoncées par François Hollande. Pendant la première moitié de l'été, le Parlement réuni en session extraordinaire a beaucoup travaillé, au point que certains parlementaires se sont plaints d'un rythme effréné. Dans le même temps, le président a renoncé à plusieurs de ses promesses symboliques.

Le Monde - Hollande reste optimiste sur la croissance française

François Hollande s'est de nouveau montré optimiste mardi 6 août sur une reprise de la croissance lors d'un déplacement en Vendée sur le thème de l'emploi, jugeant que "c'est fragile, mais il y a quelque chose qui se passe".

Libé - Pendant l’été, François Hollande entend garder ses ministres au chaud

RÉCIT Le chef de l’Etat accorde au gouvernement deux semaines de congés studieux et sur le qui-vive.

«Ne pas prendre de vacances, c’est un truc de losers.» La sentence sort de la bouche d’une ministre qui ne comprend pas bien la polémique sur la «pause estivale» 2013 dans laquelle s’est fourré le couple exécutif. Deux semaines et pas plus, c’est la modeste permission de sortie accordée par l’Elysée aux membres du gouvernement cette année. Malgré les plaidoyers variés sur le mode de la nécessaire récupération, tant les organismes seraient fatigués au terme d’une première année de quinquennat chargée. Une complainte frôlant l’indécence, quand 40% des Français ne partent pas en vacances.

Le Monde - Explorez les 134 millions de la réserve parlementaire de 2012

Libé - Hollande se trouve un job d'été

ZAPPING VIDÉO Dunkerque, Arles, Clichy-Sous-Bois, et la Roche-Sur-Yon ce mardi... le président de la République sillonne la France depuis une semaine pour parler emploi

5 et 6 août

L'Express - "Manuel Valls: l'homme fort du PS?"

Il est l'atout du gouvernement Ayrault. Depuis sa prise de fonction à l'Intérieur, les Français le placent en tête des sondages de popularité. Un avantage pour 2017? Notre contributeur, Gerard Pendaries, s'est penché sur la question. 

Libé - Places en prison : le PS s'insurge du «procès en laxisme» intenté par l'UMP

Après la polémique autour de la mise en liberté de condamnés, faute de places en prison, l'UMP a multiplié les attaques à l'encontre de Christiane Taubira et relancé le procès en «laxisme» nourri de longue date contre la gauche.

Libération - Philippe Martin, chargé de rattrapage

PROFIL Le nouveau ministre de l’Ecologie s’emploie à amadouer les alliés verts tout en déminant plusieurs dossiers environnementaux très sensibles pour la majorité.

Par LAURE BRETTON envoyée spéciale dans le Gers
C’est le mariage entre une vieille habitude et un protocole encore tout frais. Quand Philippe Martin progresse au milieu d’une vigne ancestrale du Gers, le département où il s’est ancré politiquement il y a vingt ans, les apostrophes pleuvent à la deuxième personne du singulier avant d’être mâtinées de déférence. «Comment tu vas, Monsieur le ministre ?» s’enquièrent les bérets noirs de Sarragachies, les amis de Marciac ou les commerçants d’Auch. 

Libération - Libérés de Dreux: Le Roux (PS) veut «des explications»

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a dit lundi attendre des «explications» au sujet de la remise en liberté de condamnés à Dreux, faute de places en prison, «une affaire qui n’est pas normale», estime-t-il.

2, 3 et 4 août

Les Echos - OGM-Un élu PS veut remettre les Verts à leur juste place

Le député socialiste du Nord Christian Bataille dénonce la "stratégie de concession systématique" de l'exécutif vis-à-vis des Verts qui va, selon lui, désespérer la gauche et les syndicats.

François Hollande a confirmé vendredi son intention de prolonger le moratoire sur le maïs transgénique MON810 malgré l'annulation la veille par le Conseil d'Etat de l'interdiction de le cultiver.

Libé - Hollande : la politique de la ville concerne «tout l’espace français»

François Hollande s’est rendu samedi à Auch pour un déplacement consacré à la politique de la ville, qui «concerne tout l’espace français», a-t-il dit avant de se rendre dans un quartier populaire de la cité.

Le Monde - Laurent Fabius veut renforcer la présence française en Asie du Sud-Est

Après une visite du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en début de semaine, en Asie du Sud-Est, c'est au tour de Laurent Fabius, chef de la diplomatie française, de se rendre en Indonésie et au Vietnam pour y renforcer la présence de la France.

Challenges - Royal, Fabius, Lang prêts à se faire payer pour une conférence?

Le PS s'est insurgé contre une intervention rémunérée de Jean-François Copé au Congo. Pourtant, certaines personnalités de la majorité figuraient encore jusqu'au 31 juillet sur un site proposant les services de prestigieux conférenciers.

Le Figaro - Ayrault offre une pause à ses ministres

Le premier ministre a convié mercredi soir son gouvernement à un buffet dans les jardins de Matignon afin de motiver des collaborateurs fatigués et pressés de partir pour de courtes vacances

1er août

Le Figaro - Hollande redoute déja les pièges de la rentrée

Les congés ne sont pas vraiment à l'ordre du jour. Et François Hollande préfère en plaisanter. En s'installant pour une table ronde avec les organisateurs de Clichy plage mercredi pour une visite dans la ville, le président de la République leur lance: «Merci de m'accueillir pour quelques minutes de vacances, ici, à Clichy-sous-Bois.» Quelques minutes, quelques heures… Au mieux, quelques jours, ce sera tout ce que s'accordera François Hollande cet été.

Libé - A Clichy-sous-Bois, Hollande adresse un message de «confiance» aux quartiers

A l'occasion de cette visite présidentielle, un contrat «d'emploi franc» a été signé, destiné à lutter contre la discrimination des jeunes issus de zones urbaines sensibles.

Le Figaro - Réforme des retraites : le gouvernement a un mois pour trancher

L'heure des choix difficiles est venue. Après un mois de concertation avec les syndicats et le patronat sur le thème desretraites, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraineest reçue mercredi chez le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et jeudi par le président, François Hollande. Au menu: la présentation de ses options de réforme. Les deux têtes de l'exécutif plancheront ensuite sur le dossier pendant le mois d'août. Et trancheront. Le premier ministre dévoilera aux partenaires sociaux les grandes orientations de la réforme les 26 et 27 août.

Les Echos - Publicis a la « volonté de rester français », assure Moscovici

Le ministre de l’Economie indique qu’il sera « vigilant » au sujet du respect des engagements pris envers la France par le groupe Publicis, qui va fusionner avec l’américain Omnicom.
_______________________________________________________
_______________________________________________________

11/08/2013

Libé - Hollande ou la parole présidentielle fragmentée

Par JUAN BRANCO Chercheur, Yale Law School (Connecticut)

Rome, 16 mars 1978. Aldo Moro, icône de la Démocratie chrétienne, est enlevé. Depuis dix ans, une chape de plomb s’est abattue sur la péninsule. La violence et les groupuscules extrémistes fleurissent, sur fond d’une puissante crise de sens. Le système politique, incapable d’y répondre, semble n’avoir plus d’autre but que d’assurer sa propre survie. Le soir même de l’enlèvement de Moro, l’alliance dont il rêvait entre Démocratie chrétienne et Parti communiste est effective. Le système assure ainsi sa continuité, sur le dos de son zélé défenseur et au mépris de la volonté du peuple. Plutôt que de prendre le risque d’une rupture nécessaire, les dirigeants font le pari de l’absurde pour préserver leur pouvoir. Muré dans son autisme et pris par une soudaine crise d’autoritarisme, le gouvernement laissera mourir Aldo Moro entre les mains de ses geôliers, malgré les nombreuses tentatives de médiation et des exigences revues à la baisse de la part des Brigades rouges.

Lire la suite
______________________________________________
______________________________________________ 

18:49 Publié dans Revue de presse | Lien permanent