Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2013

L'actualité des socialistes du 9 au 15 décembre (mise à jour)

A la une

Le Nouvel Obs - Rapport sur le retour du voile à l'école : "C’est une manipulation"

Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, relativise les conclusions du rapport qui a mis le feu au poudre et provoqué une levée de boucliers à l'UMP. Interview.

14 et 15 décembre

Le Nouvel Obs - Bretagne : Ayrault signe le Pacte d'avenir

VIDEO."C'est la Bretagne qui prend son destin en mains et qui trace son propre chemin", se félicite le Premier ministre lors d'un déplacement à Rennes.


Cela faisait bien longtemps que Jean-Marc Ayrault ne s'était occupé lui-même des affaires du Parti socialiste. Le 3 décembre, un mardi, il s'y est collé. Le Premier ministre est alors à Montpellier pour un grand raout sur la mer. Dans les couloirs du Corum, le centre des congrès montpelliérain, les journalistes le questionnent sur un sujet qui n'a rien à voir avec sa venue : l'avenir de la maire, Hélène Mandroux, qui n'a toujours pas dit si, oui ou non, elle briguait un nouveau mandat. Le nez dans les micros, Jean-Marc Ayrault éclaire enfin leur lanterne avec une précision inhabituelle.

Lyon Mag - Villeurbanne : le PS dénonce l’alliance entre les Verts et le Front de Gauche 

Alors que les municipales 2014 se profilent à l'horizon, le Parti Socialiste de Villeurbanne dénonce l'alliance qu'on fait les Verts avec le Front de Gauche.

Libé - Mulhouse, possible prise pour le PS

Et si le PS prenait une revanche sur Jean-Marie Bockel à Mulhouse ? Selon un sondage commandé par les socialistes et dont Libération a pu prendre connaissance, la ville pourrait revenir dans le giron socialiste en mars.

13 décembre

Europe 1 - Bruno Le Roux demande aux députés socialistes de cumuler jusqu'en 2017

Cumulez jusqu'en 2017. C'est la demande de Bruno Le Roux aux députés socialistes. Devant la presse parlementaire, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale a expliqué ce mercredi 11 décembre avoir demandé aux députés candidats aux municipales de ne pas quitter leur mandat de parlementaire une fois élus.

12 décembre

Paris Match - Le nouveau visage de la gauche à La Rochelle

Son bureau a été inondé lorsque les pompiers ont essayé d’éteindre l’incendie qui a ravagé l’hôtel de ville en juin. Anne-Laure Jaumouillié s’est donc installée chez elle. Lors de la primaire socialiste, cette trentenaire a devancé de 34 petites voix son adversaire, Jean-François Fountaine, un chef d’entreprise de 62 ans bien implanté.

Le Nouvel Obs - Condamnation requise contre l'ex-ministre PS René Teulade

PARIS (Reuters) - Une peine de 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende a été requise mercredi à l'encontre de l'ex-ministre socialiste René Teulade, jugé en appel dans l'affaire de la Mutuelle de retraite de la fonction publique (MRFP).

Libé - A Grenoble, on n'a pas peur de «nationaliser» les municipales

MUNICIPALES 2014 Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, est le dernier d'une longue liste de membres du gouvernement à se rendre dans la ville iséroise, à trois mois des élections.

Qui a dit que les maires socialistes fuyaient les ministres ? Qui serine qu’il faut veiller à ne pas «nationaliser» la campagne des municipales de peur de faire rejaillir l’impopularité du gouvernement sur les équipes locales ? Et qui a peur du grand méchant loup fiscal ? Apparemment, ni Bernard Cazeneuve ni Michel Destot.

11 décembre

Le Monde - Ce que le gouvernement veut sauver de son projet de modernisation des territoires

Engagement de campagne de François Hollande, la réalisation de l'acte III de décentralisation clôt le premier des trois marathons parlementaires. Le premier volet de la réforme promise, divisée en trois projets de loi, est discuté mardi 10 décembre en seconde lecture à l'Assemblée nationale. Le projet de loi sur la « modernisation de l'action publique territoriale et l'affirmation des métropoles » entame donc un des derniers virages de sa cahotique rédaction. Il pourrait reprendre la forme souhaitée par le gouvernement après qu'il a été deux fois fortement remanié par le Sénat. Voici les principaux points en débat

Le Nouvel Obs - Lebranchu : "Le jour de carence ? Un superbe marché pour les assureurs"

La ministre de la Fonction publique revient sur l'étude de la Sofaxis qui affirme que la journée de carence a fait baisser l'absentéisme en 2012 dans les collectivités territoriales.

L'Express - Une porte claque au PS

En désaccord avec Harlem Désir sur son mode de gestion du parti, Bernard Pignerol vient de quitter la commission nationale des conflits du PS.

Le Parisien - Municipales : Hollande se mêle de tout!

Officiellement, le chef de l’Etat se garde bien d’intervenir dans la préparation des municipales au PS. En réalité, l’ancien patron du Parti socialiste surveille tout et tous…

Le Monde - A Paris, Anne Hidalgo veut jouer la transparence

Du lundi 23 septembre, date à laquelle Anne Hidalgo a tracé les grandes perspectives de son programme, au dimanche 8 décembre, où elle a présenté l'ensemble des mesures qu'elle compte mettre en œuvre si les Parisiens l'élisent maire en mars 2014, il s'est écoulé 77 jours. Deux mois et demi de course de fond, pendant lesquels la candidate socialiste a déroulé avec méthode les étapes : désignation des vingt têtes de liste, vote des militants pour les approuver, accord programmatique et politique avec les communistes, idem avec les radicaux de gauche, puis vote sur les listes et enfin présentation des candidats « d'ouverture »

En désaccord avec Harlem Désir sur son mode de gestion du parti, Bernard Pignerol vient de quitter la commission nationale des conflits du PS.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps/une-porte-c...
En désaccord avec Harlem Désir sur son mode de gestion du parti, Bernard Pignerol vient de quitter la commission nationale des conflits du PS.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps/une-porte-c...

Le Lab - Le PS critique l'Europe de la défense

L'Europe de la Défense a encore du chemin à faire. C'est le point de vue de la majorité qui a critiqué ce mardi 10 décembre la faiblesse de l'Union européenne dans ce domaine.

Libé - Montebourg, courtier pour les «sans-culotte» de l'industrie

Le ministre animera ce soir la sixième édition des «objets de la nouvelle France industrielle». Une ode aux entrepreneurs innovants qui relève de la «bataille culturelle» du Redressement productif.

Libé - Une proposition de loi PS sur les travailleurs détachés avant les municipales

Les députés socialistes veulent des «des mesures législatives et de contrôle sur le terrain» après le compromis trouvé à Bruxelles sur les travailleurs détachés. Les députés socialistes déposeront avant les municipales leur proposition de loi pour renforcer le contrôle des travailleurs détachés en France et compléter le «premier pas» intervenu à Bruxelles, a indiqué mardi l’une de leurs porte-parole, Annick Lepetit.

FranceTVinfo - Amiante : trois questions autour de la mise en examen de Martine Aubry

La maire PS de Lille et huit autres personnes ont vu l'annulation de leur mise en examen invalidée par la Cour de cassation. 

10 décembre

Com' c'est bizarre - Hollande : la semaine du rebond ?

Au plus fort de son impopularité, le président aurait-il décidé de reprendre la main de sa communication ? La semaine dernière, plusieurs épisodes successifs ont illustré une volonté manifeste de soigner sa relation avec les médias et les Français. Certains ont été délibérément organisés, d’autres subis mais, dans tous les cas, François Hollande a donné le sentiment de  maîtriser la donne. Cela n’aura que peu d’effets immédiats sur les sondages mais l’essentiel est sans doute ailleurs : rebondir après un automne particulièrement difficile, dont l’épisode Léonarda fut le point d’orgue.

L'Express (blog) - Bruno Gaccio s’attaque au PS et appelle à une nouvelle donne

« Petit manuel de survie à l’intention d’un socialiste lors d’un dîner avec des gens de gauche« , c’est le titre du livre de Bruno Gaccio paru début novembre.  Et si l’auteur historique des Guignols n’a rien perdu de la causticité et de l’humour qui ont fait le succès de l’émission, il développe grâce à cela une véritable vision politique différente. Une vision politique qui serait selon lui celle d’une autre « gauche ». Car dans son « petit manuel, Gaccio ne se contente pas d’être caustique et critique. Il étaye ses constats,  notamment sur la place trop importante de la  finance, de propositions concrètes souvent issues des idées du collectif Roosevelt. Gaccio s’insurge avec justesse contre les pratiques politiques d’un autre âge. Notamment celles où l’on fait des promesses, pour ne jamais les tenir. En creux, avec ce manuel, Gaccio appelle à une nouvelle donne politique. A une façon de faire fi des vieux oripeaux partisans pour se retrouver derrière d’autres valeurs et derrière une « certaine idée de la politique » comme moyen de changer le monde.

9 décembre

Libé - La conférence de presse de Hollande prévue le 14 janvier

Le Président tiendra sa conférence semestrielle en même temps qu'il présentera ses vœux à la presse.

Le Figaro - Municipales : Hollande face à sa première consultation nationale

À élection locale, enjeu local? N'en déplaise aux socialistes qui s'efforcent de minimiser l'impact des questions nationales dans la campagne des municipales, le scrutin de mars 2014 aura bien valeur de test pour François Hollande. Tout simplement parce que ce sera la première fois depuis son élection en mai 2012 que les Français s'exprimeront dans les urnes. Le président de la République le sait et accorde une attention discrète, mais réelle, à la préparation de ce scrutin clé.

Les Echos - Municipales : Hidalgo dévoile un programme à 7,5 milliards pour Paris

Le plan logement de la candidate PS à Paris coûterait 2,5 milliards d’euros. La candidate PS met l’accent sur les transports, l’innovation et l’aide aux familles.

08/12/2013

L'actualité des socialistes du 6 au 8 novembre (mise à jour)

Le Nouvel Obs - Municipales 2014 : le PS mobilisé contre le "vote sanction"

"La droite veut détourner cette élection municipale de son véritable enjeu", a lancé en guise d'avertissement aux élus socialistes, Harlem Désir.

Le Figaro - Le PS retrouve l'espoir pour les municipales

Les socialistes se retrouvent samedi à Paris pour valider définitivement les candidatures aux élections municipales et européennes de 2014. Ils ne redoutent plus un vote sanction dans les villes.

Le Lab - Municipales : les candidats PS contre des maires PCF sortants devront attendre janvier pour avoir leurs investitures

Rassemblé pour une convention nationale, le Parti socialiste s'est déclaré en "ordre de bataille" pour les élections municipales. Des listes ont été ratifées, pour les municipales comme pour les européennes. Mais certains vont encore devoir attendre.

Le JDD - Municipales, européennes : le PS à l'heure des derniers réglages

Réunis samedi à Paris pour une Convention, les socialistes ont ratifié leurs listes pour les municipales et les européennes.

La Croix - Le parti socialiste ratifie ses listes pour les municipales 

Le PS s'est dit en "ordre de bataille" samedi pour les élections municipales après avoir ratifié ses listes et lancé ses outils de campagne.

Europe 1 - Municipales : et si le PS ne prenait pas une raclée ?

PROSPECTIVE - Les socialistes lancent leur campagne ce week-end, pas si désespérés que ça.

Jean-François Copé le soutenait encore en novembre dernier, sur Europe1 : "les conditions sont encore réunies pour une vague bleue aux municipales." Mais, comme le souligne Le Monde de vendredi, il se "refuse désormais à prédire" la couleur de l'écume. Et pour cause, malgré les déboires du PS au niveau national, la flotte rose risque de ne pas tant reculer que ça dans ses forteresses locales. La convention nationale socialiste, organisée ce week-end pour donner le coup d'envoi de la campagne, se déroulera donc dans un climat moins tendu qu'on ne pourrait le croire.

Libé - Primaires aux municipales: l'heure du bilan pour le PS

MUNICIPALES 2014 Après celle de La Rochelle, les socialistes ont bouclé leurs «expérimentations» de désignation «ouvertes» pour les élections de mars prochain.

Ce n’étaient que des «expérimentations». Des déclinaisons locales de la primaire présidentielle remportée en 2011 par François Hollande. A trois mois et demi du scrutin, le Parti socialiste en a fini avec ses «primaires citoyennes» version municipales. De la très médiatique campagne marseillaise à celle de La Rochelle bouclée dimanche dernier, premier bilan de cet exercice démocratique que les dirigeants du PS jugent «très satisfaisant»… Forcément.
L'Express - François Hollande: ses cinq boulets
À l'ordre du jour de François Hollande, ces prochains mois, la purge électorale au printemps, un remaniement à ne pas rater et une Europe à relancer. Le tout, avec quelques boulets de poids à traîner. 
En savoir plus sur
Le Monde - L'aile droite du Parti socialiste se fait entendre à l'Elysée
Probablement agacés de voir la trop grande place prise parfois par l'aile gauche du Parti socialiste, des élus du courant réformiste du PS, dont les députés Christophe Caresche, Jean-Marie Le Guen et Pascal Terrasse, rencontrent régulièrement depuis la rentrée Emmanuel Macron, secrétaire général adjoint de François Hollande.
Le Parisien - Razzy Hammadi (PS) : « Je suis candidat à la mairie de Montreuil »
Il a 34 ans et n’est député de Seine-Saint-Denis que depuis juin 2012, mais le Razzy Hammadi ne manque pas d’ambition. La preuve, ce proche du ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire Benoît Hamon se lance officiellement dans la bataille des municipales : «Je suis candidat à la mairie de Montreuil», confirme-t-il au «Parisien» à paraître vendredi.

Le Monde - L'interminable liste des élus parisiens en logement social

C'est une histoire sans fin. Après deux têtes de liste de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP aux municipales à Paris, c'est au tour de cinq adjoints PS de la mairie d'être dans la tourmente après que le site d'information Mediapart a révélé qu'ils occupaient un logement social. Dans la journée, Anne Hidalgo, candidate PS à la succession de Bertrand Delanoë, a annoncé qu'elle demanderait aux conseillers de ne plus etre locataires d'un logement social.

Le Parisien - Municipales à La Rochelle : la guerre Royal/Falorni déteint sur le PS

Les plaies de la sanglante bataille qui a opposé Ségolène Royal et Olivier Falorni lors des dernières législatives ne sont toujours pas cicatrisées à La Rochelle (Charente-Maritime). Les tensions entre es deux camps y sont toujours vives. Si bien que l'union des socialistes a volé en éclats, ce jeudi. Comme un éternel recommencement, Jean-François Fountaine, ce proche du député Olivier Falorni, candidat malheureux de la primaire , se lance dans la course aux municipales en dissident.

Le JDD - Hollande opéré en secret de la prostate avant la primaire PS

François Hollande a subi une opération de la prostate en 2011, quelques semaines avant l'annonce de sa candidature à la primaire socialiste. L'intervention avait été tenue secrète puisqu'elle ne figure sur aucun bulletin de santé du Président.

17/11/2013

Le Monde - Têtes de liste PS aux européennes : Désir, Peillon... et des surprises


Décidément, ils sont incorrigibles. Les socialistes ont adopté samedi, lors d'un conseil national du PS, leurs listes de candidats pour les prochaines élections européennes de mai 2014. Mais que l'accouchement a été long ! Les négociations entre courants et représentants des ténors socialistes ont débuté vendredi dans l'après-midi au siège du parti, rue de Solférino, mais elles n'ont abouti qu'en tout début de matinée, samedi, après une nuit morcelée par plusieurs interruptions de séance et plusieurs bras de fer entre les différentes sensibilités dans l'appareil, chacune faisant valoir ses propres intérêts internes.

Lire la suite
_______________________________________
_______________________________________ 

14/11/2013

L'actualité des socialistes du 12 au 15 novembre

Une pause dans le suivi de l'actualité quotidienne jusqu'au 5 décembre. Prochaine mise à jour de l'actualité le 6 décembre Jusque là, quotidiennement, des vidéos ou des articles de réflexion
____________________________________________________

A la une

Le 19 heures de Françoise Fressoz - Matignon : le bal des prétendants est ouvert

C'est la rançon de l'impopularité : tandis que le premier ministre, avec seulement 21 % d'opinions favorables dans le dernier baromètre Ipsos Le Point, affiche sa « détermination » assure que « rien ne l'impressionne » et s'en va quérir le soutien du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, le bal des prétendants est ouvert.

13 novembre

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Hollande perd 5 points, les Français veulent un remaniement

A seulement 24% d'opinions positives, selon un sondage LH2 pour "Le Nouvel Observateur", le chef de l'Etat est au plus bas. En cas de remaniement, 35% des sondés verraient Manuel Valls à Matignon.

Le Monde - Les élus bretons redoutent un vote sanction

L'image a été reprise par tous les sites d'information et les chaînes de télévision. Perchée sur le pont routier de Morlaix, dans le nord du Finistère, bloqué à la circulation par une centaine de manifestants, le 14 octobre, la responsable FO de chez Doux, Nadine Hourmant, lance à la maire (UMP) de la ville, Agnès Le Brun : "Vous n'avez rien fait, pas plus élus de droite que de gauche. Les gens ici sont en train de crever. Mais on ne crèvera pas", mettant dos à dos gauche et droite dans la responsabilité de la crise de l'agroalimentaire breton.

Libé - Hollande privé d’armistice

RÉCIT Les commémorations du 11 Novembre ont été entachées, hier, à Paris et dans une moindre mesure à Oyonnax.

C’est une première : un président hué un 11 Novembre, à deux reprises. Le matin, à Paris sur les Champs-Elysées. L’après-midi à Oyonnax (Ain), devant l’hôtel de ville. La première fois par des militants d’extrême droite. La deuxième par une coalition d’adolescents heureux de faire du bruit, de militants anti-mariage gay et de Français écœurés de payer «trop de taxes».

Les décodeurs - Ecotaxe : la grande amnésie de Ségolène Royal

L'écotaxe continue d'alimenter les débats politiques, et les petites phrases fusent, de même que les changements de position, assumés ou non. Dernier exemple en date, celui de Ségolène Royal.

Libé - Sondage : la gauche remporterait un secteur-clé pour la conquête de Marseille

SONDAGE Selon l'enquête Polling Vox-Observatoire du changement politique pour «Libération», la ministre Marie-Arlette Carlotti l'emporterait au second tour dans le 3e secteur à la faveur d'une triangulaire avec l'UMP et le FN.

Libé - Les députés socialistes condamnent les propos de Boutih sur Ayrault

ACTUALISÉ L'élu de l'Essonne a appelé à «remplacer d'urgence» le Premier ministre, qui répond ne pas douter du soutien de la majorité.

Le Parisien - Exclusif. Le député PS Malek Boutih : « Il faut remplacer Jean-Marc Ayrault d’urgence »

Cote de popularité présidentielle au plus bas, chef de l'Etat hué lors des cérémonies du 11 Novembre. A l'issue d'une nouvelle journée compliquée pour l'exécutif, le député de l’Essonne Malek Boutih, réputé pour son franc-parler,  réclame un gouvernemental en profondeur.

Le Nouvel Obs - Malek Boutih : "Il faut remplacer Jean-Marc Ayrault d'urgence"

VIDEO. Le député socialiste de l'Essonne appelle à "envoyer un signal d'urgence aux Français afin de rétablir le dialogue".

12 novembre

Libé - Hollande s’en va-t-en-guerres

ENQUÊTE Quoi de plus fédérateur que la mémoire collective ? Le Président ne le met pas en avant, mais il est féru d’histoire. Dédaignant les mauvais sondages, il prépare dans le détail les commémorations du centenaire de la Grande Guerre et les 70 ans du Débarquement.

Libé - Hollande: «Ne rien laisser passer face aux haines, aux extrémismes...»

Après avoir été hué sur les Champs-Elysées, le chef de l'Etat a de nouveau été sifflé à Oyonnax où il prononçait un discours dans le cadre des cérémonies du 11-Novembre.

Libé - Royal soutient les Bonnets rouges, «révolte citoyenne»

L’ex-candidate à la présidentielle juge «totalement absurde» l’application de l’écotaxe en Bretagne.

L’ex-candidate PS à la présidentielle Ségolène Royal a estimé dimanche que la fronde des «Bonnets rouges» en Bretagne relevait de la «révolte citoyenne», un mouvement qu’elle juge «plutôt réconfortant» même s’il recèle «beaucoup de souffrances»
__________________________________________
__________________________________________

11/11/2013

L'actualité des socialistes du 4 au 11 novembre (mise à jour)

A la une

Le Nouvel Obs - 11 novembre : 70 personnes interpellées à Paris en marge des commémorations

Ces manifestants s'étaient rassemblés à l'appel du Printemps français et de groupes d'extrême droite. François Hollande a fait l'objet de huées et de sifflets sur les Champs-Elysées.

9, 10 et 11 novembre

Libé - «La grande erreur de Hollande a été d'augmenter la fiscalité comme il l'a fait»

INTERVIEW Après la dégradation de la note de la France par l’agence Standard & Poor’s, l’économiste Charles Wyplosz, professeur à l’Institut universitaire des études internationales et du développement à Genève, analyse les causes et possibles conséquences de cette situation.

Le Point - Bruno Le Roux (PS) : "Les agences de notation, elles ne nous manquaient pas"

Le patron des députés PS s'est emporté contre la décision de Standard & Poor's d'abaisser la note de la France de "AA+" à "AA", vendredi.

Libé - «A Marseille, l’électorat socialiste est divisé en deux»

INTERVIEW Jérôme Fourquet, directeur à l’Ifop, détaille le résultat de la primaire PS à Marseille. 

Directeur du département opinion publique de l’Ifop, Jérôme Fourquet publie aujourd’hui pour le compte de la Fondation Jean-Jaurès une note sur la géographie électorale de la primaire PS à Marseille, «entre logique de fiefs et fracture Nord-Sud»

Libé - A Marseille, les milliards d'Ayrault ont un parfum de campagne

RÉCIT Le Premier ministre a détaillé ce vendredi son «plan d'action» pour la ville, un déplacement qualifié de «tournée électorale» par le maire UMP.

La Provence - Montebourg : "La défaillance du système bancaire est inacceptable"

Le ministre du Redressement productif, en visite à Marseille, aujourd'hui, estime avoir malgré tout préservé 135 000 emplois

La 7e édition de la Semaine économique de la Méditerranée a ouvert ses portes hier à Marseille et Arnaud Montebourg, ministre en charge du Redressement productif, s'y rend aujourd'hui. Au moment où la France assiste à une recrudescence des plans sociaux, il a répondu à La Provence.

8 novembre

Le JDD - Le désarroi de la majorité 

Jean-Christophe Cambadélis et Julien Dray plaident pour plus de collectif au sein de la majorité. Certains socialistes regrettent même d'être si peu nombreux à continuer à défendre la politique du gouvernement.  

Le Monde - Deux ministres en Bretagne, en pleine crise de l'agroalimentaire

Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll se rend vendredi 8 novembre enBretagne, accompagné du ministre délégué Guillaume Garot, pour une journée consacrée à l'agroalimentaire, l'un des piliers de l'économie bretonne malmené par des restructurations et des plans sociaux.

Le Nouvel Obs + - Taubira "guenon", montée du FN, Bonnets rouges : moi, député PS, j'enrage...

Ras-le-bol fiscal, manifestations anti écotaxe, montée en puissance du Front national, ces dernières semaines sont loin d'avoir été favorables au gouvernement, qui se heurte à une impopularité croissante. Jean-Christophe Cambadélis, député PS de Paris, s'avoue sidéré par le climat ambiant, qu'il qualifie de démission collective.

Libé - Ecotaxe: le député PS Cambadélis pour son maintien

Le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis a défendu jeudi un maintien de la très décriée écotaxe.

Alors que ce prélèvement sur les poids lourds - tout comme son mode de recouvrement via la société Ecomouv' - suscite la polémique, le secrétaire national du PS a assuré sur RTL : «Il faut la maintenir».

Le Monde - Crise bretonne : "Il y a une volonté d'avancer"

Patrick Strzoda, préfet de la région Bretagne, a affirmé, mercredi 6 novembre, que "les conditions du dialogue" avec les acteurs économiques et sociaux de la région "sont remplies", après six heures de réunion à Rennes sur le Pacte d'avenir de la Bretagne.

"On change de ton, on se réveille et on se bat surtout", a assuré le député PS de Paris, fustigeant "la démission des esprits", "un climat très juin 40".

Le Parisien - Crise bretonne : Urvoas (PS) plaide pour plus de décentralisation

Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère et de la commission des lois à l', plaide pour une plus grande décentralisation en réponse à la crise que traverse la Bretagne, dans une tribune parue dans le quotidien Ouest-France jeudi.
"A l'heure actuelle, trop de potentialités restent tributaires du bon vouloir d'un pouvoir qui demeure excessivement centralisé", relève le député socialiste. 

Libé - L'Assemblée ovationne Taubira, victime d'attaques racistes

La ministre de la Justice a été la cible, ces dernières semaines, de propos racistes. Elle a remercié, ce mercredi à l'Assemblée nationale, les députés, le Premier ministre et le Président, qui l'ont publiquement soutenue.

7 novembre

Libé - Taxe de 75%, la promesse non tenue de Hollande au football

INFO LIBÉ Selon nos informations, le président avait promis au président de la Fédération française de foot quelques jours avant son élection que la taxe ne s'appliquerait pas aux clubs.

Le Parisien - Mennucci veut des «poids lourds» comme Aubry et Delanoë au gouvernement

Patrick Mennucci, candidat PS à la mairie de Marseille, a sa petite idée sur un éventuel . Ce mardi, il s'est prononcé pour l'entrée au de «poids lourds» comme Martine Aubry ou Bertrand Delanoë, les édiles de Lille et Paris.

La Provence - Municipales à Marseille : l'entrée fracassante des radicaux

Les radicaux de gauche présenteront une liste dans chaque secteur. Info ou intox ? Une épine, un croc-en-jambe, un coup de théâtre. Et sans doute quelques belles engueulades à gauche, au sein des appareils. À la veille du lever de rideau pour la campagne des municipales, la distribution des rôles à gauche connaît d'âpres rebondissements...

Lui Président - Déficit à 3 % : le perpétuel report de la promesse de François Hollande ?

Moins d'un mois après avoir salué les prévisions macroéconomiques de la France, la Commission européenne fait marche arrière : dans ses dernières prévisions, publiées le mardi 5 novembre, Bruxelles doute que le déficit français repasse sous la barre symbolique des 3 % du PIB en 2015.

6 novembre

TF1 - Un élu PS : "Il y a un côté 1983 bis"

Bernard Soulage, un proche du maire PS de Grenoble Hubert Dubedout, battu par surprise en 1983 par la droite, se souvient pour MYTF1News de ce vote et voit des similitudes avec le climat d'aujourd'hui. Il est aujourd'hui conseiller régional PS en Rhône-Alpes

Libé - Moscovici veut toujours ramener le déficit sous les 3% en 2015

Pourtant, la Commission européenne a estimé mardi que cet objectif ne serait pas atteignable, tablant plutôt sur 3,7% de déficit public en 2015.

Libé - Cazeneuve n'exclut pas de nouvelles économies

«S’il est nécessaire de faire plus» d’économies, «nous le ferons», a déclaré le ministre du Budget, alors que Bruxelles s'inquiète du redressement budgétaire français.

Le Monde - Le Foll pour l'ouverture d'une discussion après la suspension de l'écotaxe

Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, se rendra vendredi 8 novembre en Bretagne afin de travailler sur le plan d'avenir de la région annoncé dans le cadre de la concertation sur l'écotaxe poids lourds, a-t-il indiqué dimanche. "J'irai en Bretagne cette semaine, vendredi toute la journée, dans le cadre d'une journée organisée par la Banque publique d'investissement sur les questions de l'agroalimentaire", a déclaré M. Le Foll lors du "Grand rendez-vous" organisé par iTélé, Europe 1 et Le Monde.

5 novembre

Le Nouvel Obs - La "coagulation", cauchemar de François Hollande, prend forme

PARIS (Reuters) - La révolte bretonne contre l'écotaxe contient tous les ingrédients du cauchemar politique que François Hollande s'efforce de conjurer depuis son élection : une agrégation spontanée de multiples franges de la société contre son action.

Le Lab - Après une une polémique, le député PS Christian Eckert, rapporteur du budget, accuse le Point d’être "assisté"

GROS SOUS - Que les relations entre le pouvoir et la presse sont tumultueuses. Entre l’UMP et Mediapart, entre François Hollande et le Figaro, entre le Parti socialiste et Valeurs actuelles… et entre Christian Eckert, député PS, rapporteur du budget à l’Assemblée nationale, et Le Point.

Le Nouvel Obs - Hamon : "Ce qui vous intéresse, c’est de savoir si je pars !"

Le ministre délégué à l'Economie sociale et à la Consommation ne veut pas entendre parler de remaniement post-électoral.

4 novembre

Le JDD - Sondage : Hollande condamné au changement

SONDAGE - Plutôt qu’un remaniement, les Français réclament en priorité une nouvelle politique et une reprise en main de la méthode de gouvernement selon une enquête Ifop pour le Journal du dimanche.

Le Monde - Les organisateurs de la manifestation de Quimper iront à Matignon

Les organisateurs de la manifestation de Quimper qui a rassemblé samedi de 15 000, selon la préfecture, à 30 000 personnes, selon le organisateurs, se sont dits prêts dimanche à répondre à l'invitation de Jean-Marc Ayrault à élaborer un "Pacte d'avenir pour la Bretagne". La réunion pourrait se tenir dès mercredi.

Le JDD - Le sondage qui rassure la gauche à Toulouse

EXCLUSIF - Selon une enquête Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche et Sud-Radio, Pierre Cohen, maire PS sortant de Toulouse conserverait son fauteuil face à l’UMP Jean-Luc Moudenc.

Le Lab - Julien Dray dénonce le "Harlem bashing" et enjoint Harlem Désir à "se lâcher"

RESTE TOI-MEME - Les supputations vont bon trains. Outre un remaniement ministériel, plusieurs personnalités du PS verraient d’un bon œil le remplacement d’Harlem Désir à la tête du parti de la rue de Solférino.

L'Humanité - Hollande 
pris au piège 
de l’austérité

Alors que les reculs gouvernementaux se multiplient sans satisfaire ni à gauche ni à droite, le président de la République est confronté à la question de son cap politique.

_________________________________________
_________________________________________

03/11/2013

L'actualité des socialistes du 28 octobre au 3 novembre (mise à jour)

A La une

Le Monde - Journalistes tués : Fabius accuse "les groupes terroristes qui refusent la démocratie"

La réunion de crise avec le président François Hollande qui se tenait dimanche 3 novembre dans la matinée à l'Elysée, au lendemain de la mort de deux reporters français enlevés et tués au Mali, s'est achevée peu avant 10 h 30. Y participaient le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, la ministre de la justice Christiane Taubira, le directeur général de la sécurité extérieure (DGSE) Bernard Bajolet. Etaient également présents le directeur de cabinet du ministre de la défense (en déplacement au Mexique) Cédric Lewandowski. Etaient également présents le directeur de cabinet du Premier ministre, Christophe Chantepy, et le chef d'état-major particulier du président, le général Benoît Puga. Dès la fin de la réunion, une délégation de RFI, conduite par sa PDG, Marie-Christine Saragosse, est aussitôt arrivée  pour être reçue par François Hollande.

2 et 3 novembre

Le Monde - Malgré la libération des otages, la popularité de Hollande est toujours aussi basse

La libération des otages du Niger et la suspension de l'écotaxe ne profitent pas à François Hollande, dont la cote de popularité est restée aussi basse que la semaine dernière, à 26 %, selon un sondage BVA publié samedi 2 novembre.

Le Lab - Quand Gilles Carrez compare l'attitude de Pierre Moscovici à celle de Rachida Dati lors des débats parlementaires

Dans sa bouche, ce n'est surement pas un compliment. Le président UMP de la Commission des Finances, Gilles Carrez, par ailleurs député du Val-de-Marne, en a assez de voir Pierre Moscovici incapable de s'intéresser aux débats parlementaires.

L'Humanité - Gérard Filoche : "L’unité syndicale aurait du se faire à Carhaix pour l’emploi, pas à Quimper avec les licencieurs"

Par Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail et membre du bureau national du PS. A Quimper, il y aura bataille de slogans entre beaucoup de droite et un peu de gauche. Il y aura des petits bonnets rouges et des… gros bruns masqués de poils rouges. Comme toujours hélas, quand la situation est mouvante et que la division existe à gauche. A Carhaix, CCT, FSU, Solidaires et CNT appellent à manifester. CFDT et UNSA n’appellent… à rien.

Le Nouvel Obs - Crise ouverte à Terra Nova

Un an après le décès de son fondateur Olivier Ferrand, le think tank proche du Parti socialiste vacille. Sa directrice générale vient d'être évincée.

Le Monde - Trading haute fréquence, l'histoire d'un renoncement

Fin de la première manche. Les députés ont renoncé, lundi 21 octobre, à renforcer la taxe en vigueur sur les transactions financières lors du débat sur la loi de finances 2014, à la satisfaction du gouvernement qui estime qu'elle pénaliserait la place de Paris.

Libé - Ayrault compte bien «tenir le cap»

A la veille de la manifestation prévu à Quimper, le Premier ministre met en garde contre «toute spirale de la violence» et assure qu’à ce stade, il n'est pas question de remaniement ministériel.

Municipales : un ex-ministre UMP soutient le candidat PS de sa ville

Jean-Paul Delevoye, maire de Bapaume et président du Conseil économique, social et environnemental, a quitté l'UMP pour soutenir le candidat socialiste.

Le Monde (blog) - TROP GOURMAND – Le pain au chocolat du conseiller de Hollande qui ne passe pas

C'est l'histoire d'un conseiller du président François Hollande qui a réclamé la viennoiserie de trop. Surnommé "l'Homme à tout faire" du président, Faouzi Lamdaoui, le conseiller à l'égalité et à la diversité, aurait abusé du service de protection des hautes personnalités (SPHP) dont il bénéficiait, révèle une enquête deCharlie Hebdo. Et c'est son péché de pain au chocolat qui l'aura puni.

Les Echos - Municipales 2014 : les enjeux locaux pourraient limiter le vote-sanction

Le pire n’est pas sûr aux élections municipales pour un PS aux élus solidement implantés, estiment les experts électoraux. Très nombreux, les maires socialistes sortants pourraient d’autant mieux tirer leur épingle du jeu là où le FN imposera des triangulaires au second tour.

1er novembre

Libé - Taxe à 75% : François Hollande garde le but

L’Elysée a confirmé sa décision d’imposer les hauts revenus, les clubs maintiennent leur grève.

Pim, pam, pouf, les clubs de foot vont plein pot dans le mur. Ils maintiennent leur grève des matchs pour le dernier week-end de novembre, car leur rencontre hier à l’Elysée n’a rien donné : Hollande a confirmé la taxe à 75% sur les revenus dépassant le million d’euros annuel, que les clubs doivent acquitter à la place de leurs joueurs.

Libé - Benoît Hamon lassé de la «vision étriquée» du Medef

«C’est dommage que [le Medef] soit parfois, souvent, le syndicat qui dit non», s’est ému hier le ministre de l’Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon, à six jours du passage du projet de loi sur l’économie sociale devant le Sénat. Objet du conflit : un des dispositifs du texte qui oblige le chef d’entreprise qui veut céder sa société à prévenir les salariés deux mois à l’avance.

Le Nouvel Obs - Hollande : l’impossible quinquennat

Dès le soir de son élection, le président avait en tête... sa volonté de se faire réélire. Mais n'est-ce pas plus un problème institutionnel qu'humain ?

Libé - Gwenegan Bui, dans la tempête bretonne

LES DÉPUTÉS DE L'AN II (4) Chaque semaine, rencontre avec un élu qui fait l'actualité. Aujourd'hui, l'élu socialiste du Finistère, en première ligne face à la crise régionale.

Le Monde - Taxe à 75 % : Hollande reste ferme, la grève du foot maintenue

A l'issue d'une réunion avec les dirigeants du football professionnel, François Hollande a réaffirmé, jeudi 31 octobre, qu'ils seraient bien soumis à la taxe de 75 % frappant les revenus supérieurs à 1 million d'euros par an.

Cette réunion "a conduit le chef de l'Etat à rappeler les fondements de la taxe exceptionnelle de 75 % sur les hautes rémunérations, qui s'appliquera, pendant deux ans, à toutes les entreprises concernées", a annoncé l'Elysée. La nécessité de redresser les comptes publics justifie, pleinement, cet effort demandé aux entreprises qui font le choix de verser des rémunérations annuelles d'un tel niveau".

Le Monde - Taxe à 75 % : bataille d'arguments entre politiques et professionnels

Chacun affûte ses armes avant la rencontre qui aura lieu jeudi entre les dirigeants des clubs de football et François Hollande. Bien que l'Elysée et Matignon ont déjà affirmé que la taxe à 75 % sur les revenus de plus de 1 million d'euros s'appliquera aux footballeurs comme à tout le monde, les patrons de clubs de football – qui ont voté une "journée blanche" le dernier week-end de novembre –,  soutenus par quelques personnalités politiques, avancent des arguments pour tenter de faire plier l'Etat.

31 octobre

Tribune de Lyon - Exclusif. Jean-Christophe Darne candidat à Rillieux face à Renaud Gauquelin

Jean-Christophe Darne (photo), le fils de l'ancien maire de Rillieux et premier secrétaire fédéral du PS du Rhône Jacky Darne, a décidé de se présenter face à Renaud Gauquelin, le maire socialiste sortant de Rillieux pour les prochaines municipales. "Comme Renaud Gauquelin refuse toute discussion, je ne vois pas d'autres solutions" indique Jean-Christophe Darne, qui sera la tête de liste d'une liste de rassemblement de la gauche, puisque c'est le maire sortant qui a été investi par le PS.

Le Nouvel Obs - Panique à bord : Hollande n’a plus de politique économique

Avec la suspension de l’écotaxe devant l’hostilité populaire, le gouvernement perd tout moyen d’action.

Abandonner, ajourner, annuler, abroger, capituler, céder, concéder, décaler, déplacer, différer, effacer, enlever, estomper, gommer, proroger, ralentir, reculer, renvoyer, reporter, repousser, retirer, retoquer, retarder, supprimer, surseoir, suspendre… Le vieux dictionnaire des synonymes de Matignon, corné à chaque page, ne suffit plus à fournir les éléments de langage indispensables au chef du gouvernement. En cet automne de bourrasques, une taxe annoncée est une taxe bientôt détaxée. Taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE), fiscalité de l’épargne, écotaxe… Les réformes s’envolent comme des feuilles mortes. Les gazettes en font leurs manchettes. Mais elles ne tiendront pas le gouvernement au chaud cet hiver. En Armorique, il pleut mais le Gwenn-ha-Du flotte au vent.

30 octobre

Libé - Le bras droit de Désir en partance pour Pau

Harlem Désir va perdre son bras droit à Solférino. S’il est encore directeur de cabinet du Premier secrétaire du PS aujourd’hui, Mehdi Ouraoui va quitter son bureau une fois son remplaçant trouvé. «A ce stade, c’est irréversible, confirme un proche de Désir. Il réfléchit à son implantation locale.» Point de chute prévu: Pau. Un exil pour payer l’erreur de son patron intervenu dans la foulée de François Hollande en plein incendie Léonarda?

Le Monde - Avant l'écotaxe, les 7 précédents reculs fiscaux du gouvernement

Le gouvernement socialiste qui avait, jusqu'à présent, été relativement épargné par les mouvements sociaux classiques, doit faire face à un "ras-le-bol" touchant la fiscalité des entreprises.

Ménages, patronat et petits entrepreneurs, chacun obtient des concessions d'un exécutif qui semble prompt à faire marche arrière. Dernière en date, la volte-face, ce mardi midi, sur l'écotaxe poids lourds, dont le premier ministre a annoncé la suspension en réponse aux manifestations en Bretagne. Retour sur les précédents reculs du gouvernement en matière fiscale.

BFM - Ecotaxe: le manque à gagner sera financé par des économies

Le rapporteur PS du Budget, Christian Eckert, a indiqué, ce mardi 29 juin octobre, que si le report de l'écotaxe venait à se prolonger, le manque à gagner sera compensé par de nouvelles économies budgétaires.

CBanque - Réforme de l'assurance vie : des députés PS plaident pour « se donner un peu plus de temps » (Berger)

Des députés socialistes ont plaidé mardi pour « se donner un peu plus de temps », « quelques semaines ou mois de plus », pour faire une réforme structurelle de l'assurance vie, annoncée par le gouvernement pour fin 2013, selon l'une d'entre eux, Karine Berger.

Le Nouvel Obs - Ayrault annonce la suspension de l'écotaxe

"La confrontation doit laisser sa place au dialogue", explique le Premier ministre, tout en prévenant que "suspension vaut pas suppression".

Le Monde (blog) - Le président piégé par l’impôt

Alors que le pays gronde, François Hollande est entré dans cette zone dangereuse où ce qu'il appelle « l'écoute » et « le nécessaire dialogue » peuvent se transformer en une vraie déroute politique.

29 octobre

Le Monde - Sondage : Hollande "pulvérise le record historique d'impopularité pour un président"

François Hollande est tombé à 26 % d'opinions favorables, établissant un record historique d'impopularité pour un président de la Ve République, selon un sondage de BVA pour L'Express, France Inter et la presse régionale, publié lundi 28 octobre.

Le Figaro - Écotaxe : les parlementaires bretons plaident pour le moratoire ou l'ajournement

Tandis que les Verts réclament un abaissement de l'écotaxe, les élus défendent la singularité de leur région et plaident pour un moratoire.

La plupart des parlementaires bretons réclament un ajournement, ou au minimum un moratoire, de l'écotaxe dans leur région. «Personne n'est capable de dire avec précision son impact sur les entreprises bretonnes», met en garde Jean-Jacques Urvoas, le président PS de la commission des lois de l'Assemblée

Le Monde - Ecotaxe : le gouvernement tente de déminer un dossier explosif

Le gouvernement devait annoncer, lundi 28 octobre, de nouvelles dispositions pour tenter d'apaiser la colère des professionnels bretons contre l'écotaxe. C'est finalement une réunion qui va être organisée, mardi à Matignon, entre le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les élus bretons et les ministres concernés par ce dossier explosif.

Marianne - Le phantasme de la dissolution

La rumeur d’une future dissolution est revenue ces derniers jours au grand galop. Dans les palais nationaux, au PS comme à l’UMP, ce bruit cavale : le Président dissoudrait après les européennes. Mais n’est ce pas se dessouder soi-même ?

Lui Président - 13-25 octobre | Un budget 2014 plein de promesses ?

Le Point - Ecotaxe: la supprimer coûterait 800 millions à l'Etat selon Le Foll

Le gouvernement "ne peut pas revenir un arrière" sur l'écotaxe car défaire le contrat avec la société chargée de sa collecte coûterait 800 millions d'euros, a expliqué le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll lundi sur iTélé.

Le Figaro - Fiscalité/PS: "Nous n'avons pas été bons

Le rapporteur général du Budget Christian Eckert (PS) regrette que le débat sur la fiscalité soit "devenu complètement irrationnel", mais concède que la majorité n'a pas été bonne "sur les messages envoyés depuis 18 mois", dans le dernier billet sur son blog.

La Point - Désir : "Je préfère un gouvernement qui ne s'obstine pas"

Le premier secrétaire du PS a justifié lundi le revirement du gouvernement sur les prélèvements sociaux.

RTL - Municipales : des élus PS prennent leurs distances avec Hollande

RÉACTION - Devant le trop-plein fiscal et après l'affaire Leonarda, deux élus ont claqué la semaine dernière la porte du PS. Avant les municipales, certains préfèrent afficher Manuel Valls sur leurs tracts plutôt que François Hollande.

20 minutes - Bruno Le Roux: «Je rêve d’une grande rencontre entre François Hollande et les Français»

Le président du groupe PS a été interviewé par deux étudiants de Sciences Po lors d’une émission réalisée en partenariat avec «20 Minutes»…

Bruno Le Roux a un rôle ingrat. Président du groupe PS à l’Assemblée, ce fidèle de François Hollande doit jongler entre les impératifs de l’exécutif et les humeurs de députés pas toujours d’accord avec la ligne décidée par l’Elysée. Parfois autoritaire ou même maladroit comme avec les assistants parlementaires la semaine dernière  et forcément artiste de la langue de bois, l’homme mène sa barque en essayant de ménager tout le monde.

Libé - Fiscalité: le gouvernement dans la panade

Cerné par la colère en Bretagne contre l’écotaxe et les récriminations du monde du foot contre les 75 %, le gouvernement a renoncé dimanche à aligner par le haut la fiscalité des produits d’épargne dans un climat de contestation fiscale qui s’étend

28 octobre

Le Figaro - Moscovici maintient l'écotaxe et rassure sur les dossiers brûlants

Pierre Moscovici est sur tous les fronts. Au cours d'un échange musclé avec les journalistes du «Grand Rendez-Vous Europe 1-Le Monde-i-Télé», le ministre de l'Économie a fait le point sur les grands dossiers qui mobilisent Bercy.

Le JDD - Cazeneuve : "Nous allons épargner les patrimoines modestes" 

INTERVIEW - Le ministre du Budget Bernard Cazeneuve annonce que le gouvernement modifie son projet de taxation. Seule l'assurance-vie reste concernée par le taux de 15,5%.

Les Echos - Fiscalité : un pas en avant, deux pas en arrière

L'alignement des prélèvements sociaux sur certains produits d'épargne n'est pas la seule décision fiscale sur laquelle le gouvernement Ayrault a dû revenir. Diesel, TVA, EBE, depuis deux mois les revirements ont été nombreux et la liste pourrait s’allonger. Revue de détail.

RTL - Ecotaxe : le député PS du Finistère Urvoas demande l'ajournement de la taxe

Le député PS du Finistère a réitéré sa demande d'ajournement de l'écotaxe en Bretagne afin de pouvoir mesurer "avec précision son impact sur les entreprises bretonnes".

FranceTVinfo - PEL, PEA : le manque à gagner compensé par des économies ?

Selon le patron du groupe PS au Sénat, le manque à gagner dû au recul du gouvernement sera compensé par des économies dans les ministères.

Le JDD - Baylet : "Harlem Désir ne fait pas son travail"

INTERVIEW - Le président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet, attaque vivement le premier secrétaire du PS et se plaint que l'exécutif traite mieux les Verts que son parti.
________________________________________________
________________________________________________

26/10/2013

L'actualité des socialistes du 21 au 27 octobre (mise à jour)

A la une

Le Nouvel Obs - Affaire Leonarda : les cinq jours qui ont plombé Hollande, Par François Bazin

En quelques jours, Hollande et les siens ont gâché les rares cartes qui leur restaient. Histoire secrète d'un loupé magistral qui change le visage du quinquennat
C'est un piège. Il y a sauté à pieds joints. Avec la meilleure volonté du monde. Avec surtout l'objectif risqué de trouver à l'affaire Leonarda, véritable condensé de toutes les contradictions de la gauche, une solution rationnelle et juste qui satisfasse à la fois les équilibres de son gouvernement, les états d'âme des socialistes et la colère des jeunes descendus dans la rue.

26 et 27 octobre

Le Nouvel Obs - Pêche profonde : quand le PS retourne sa veste à Bruxelles, Par Guillaume Malaurie

La France a "activement soutenu depuis 2004 quatre résolutions" soulignant "la destructivité de la pêche profonde". Mais ce n'est pas le message que délivre aujourd'hui le PS

Le Point - Affaire Leonarda, une première tête tombe au PS

Mehdi Ouraoui, le directeur de cabinet d'Harlem Désir, est sur le point d'être débarqué. Une victime qui en annonce d'autres ?

Libé - «On est putes, on est fières, le PS c’est la guerre»

Quelque 300 prostituées, dont beaucoup portaient un masque blanc ou rouge, ont manifesté samedi à Paris contre une proposition de loi déposée par le groupe socialiste à l’Assemblée visant à sanctionner les clients, a constaté un journaliste de l’AFP.

Libé - Manuel Valls favori en cas de changement de Premier ministre

Manuel Valls arrive en tête des personnalités de gauche pour succéder à Jean-Marc Ayrault à Matignon, avec 30% souhaitant sa nomination, selon un sondage Ifop pour le site d’information Atlantico, publié samedi.

Europe 1 - Fiscalité PEL et CEL : Ayrault demande des "améliorations"

Plusieurs députés PS souhaitent qu'ils soient exemptés de la hausse de 15,5% de la fiscalité sur certains produits d'épargne.

Libé - Les gros sabots de Mennucci

RETOUR SUR Marseille. En voulant taxer de xénophobie un sénateur UMP, le candidat PS a renvoyé à ses origines Samia Ghali, son ex-rivale de la primaire

L'Humanité - Municipales: les communistes de Lyon choisissent l'autonomie

Les communistes de la troisième ville de France se sont prononcés ce vendredi pour une liste d'autonomie avec le Front de gauche aux municipales. Ils ont également choisi  comme  chef  de  file  Aline  Guitard,  Secrétaire  de section.

Libé - Hamon transforme les emplois aidés en emplois pérennes

Le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire est, au choix, très éloigné de la réalité ou devin.

Les Echos - Chômage : Hollande continue de croire en son pari «raisonné»

+ VIDEO - Malgré les mauvais chiffres de septembre, le chef de l’Etat s’accroche à sa promesse d’inflexion de la courbe du chômage «d’ici à la fin de l’année».

Le Monde - Pour François Hollande, il y a une "évidente décélération" du chômage

En dépit des mauvais chiffres de septembre, qui établissent un nouveau record de 3,29 millions de demandeurs d'emploi en France, François Hollande s'est voulu optimiste et a estimé, jeudi 24 octobre, qu'il y avait une "évidente décélération" du chômage en août et septembre

La Tribune - Ayrault a fixé trois priorités dans son plan sur l'innovation

Pour le premier anniversaire du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi,le Premier ministre va présenter des nouvelles mesures en faveur de l'innovation pour favoriser la compétitivité des entreprises. Trois priorités ont été définies : stimuler la culture de l'innovation, soutenir les écosystèmes innovants, et refondre la politique de soutien public à l'innovation.

Libé - Montebourg : oui à l’Europe, mais elle n’est pas à la hauteur

Le ministre du Redressement productif veut pour l'Union européenne un système politique «efficient» et une banque centrale qui mène une autre politique monétaire. 

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg estime qu'«on a besoin de l’Europe» mais qu'«elle n’est pas à la hauteur», en souhaitant un système politique «efficient» et une banque centrale qui mène une autre politique monétaire

25 octobre

Le Monde (blog) - Document : le groupe PS se donne de nouvelles règles de vie commune

Au-delà de la nécessité, conceptuelle, de "faire bloc" derrière le gouvernement et son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, venu recadrer ses troupes mardi 22 octobre à l'Assemblée, la direction du groupe socialiste a établi de nouvelles règles de vie commune bien précises. Celles ci ont été notifiées aux membres du groupe PS à travers un courrier dont Le Monde a obtenu copie. La plupart des intentions sont louables, mais il n'est pas sûr que le côté scolaire et disciplinaire de certains points résiste bien longtemps à l'épreuve de la réalité et à l'insoumission propre à nombre de députés

Le Monde (blog) - Les assistants parlementaires, nouveaux boucs émissaires de la majorité

Comment déclencher une petite révolte qui ne menaçait même pas ? Ah, c'est bien un art dans lequel les socialistes sont définitivement passés maîtres. A l'issue d'une importante réunion de groupe à l'Assemblée, mardi 22 octobre, en présence du premier ministre, Jean-Marc Ayrault et du premier secrétaire du parti, Harlem Désir, pour recadrer les troupes de la majorité, c'est finalement une annonce a priori mineure qui a "mis le feu" dans les couloirs du Palais Bourbon, selon un participant. Conformément à la décision prise par le bureau du groupe, les assistants parlementaires ne pourront plus assister aux réunions du mardi matin (ils étaient déjà privés de celle du mercredi).

Libé - Demandeurs d’asile : Désir charge la barque

Dans la profusion d’analyses et de critiques qu’a générées l’affaire Léonarda, un constat récurrent émerge : ce cas particulier est le symptôme des dysfonctionnements de la procédure d’asile en France. Gauche et droite dénoncent les délais, qui permettent à des familles de rester en France suffisamment longtemps pour que les enfants soient scolarisés. Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) daté d’avril pointe que l’allongement des délais «hypothèque largement l’effectivité des mesures d’éloignements des déboutés». Invité le 21 octobre sur BFM TV, le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a dressé un tableau apocalyptique de la situation, renvoyant la responsabilité à l’inaction de la droite : «La réalité, et ça la majorité précédente ne l’a pas réglé, c’est qu’il y a en France 80% des demandeurs d’asiles qui doivent attendre plus de cinq ans pour qu’une réponse leur soit fournie et ça crée une situation inextricable où, dans l’intervalle, ces familles restent en France sans savoir si elles pourront bénéficier ou non d’un droit au séjour.

France Info - Un nouveau maire claque la porte du PS

Après le sénateur maire de Conflans-Sainte-Honorine, qui a quitté le PS pour rejoindre le PRG, un nouvel élu socialiste vient d'annoncer qu'il quittait le parti. Le maire de Fleury-Mérogis, s'estime "trahi" par le gouvernement

Libé - Ayrault verrouille, Désir dérouille

RÉCIT,Les échanges houleux autour de l’affaire Léonarda ont continué hier dans la majorité.

Ebranlée. Trois jours après l’intervention ratée de François Hollande pour confirmer l’expulsion au Kosovo de la famille Dibrani tout en proposant à la jeune Léonarda, et à «elle seule», de revenir reprendre ses études, la majorité a continué hier à s’abîmer dans cette affaire, entre une tentative de mise au pas des députés socialistes par le Premier ministre, des alliés écologistes venant en «soutien» des mobilisations lycéennes et un premier secrétaire du parti démonétisé pour ne pas avoir soutenu le chef de l’Etat.

Le Monde - Quand Moscovici tente de faire vivre l’idée d’un budget de la zone euro

L'argumentaire tombe à point nommé, en marge du Conseil européen des 24 et 25 octobre. Pierre Moscovici et ses services s'apprêtent à publier un véritable plaidoyer en faveur de la création d'un budget de la zone euro, l'une des idées les plus controversées, notamment à Berlin, pour tenter de refondre l'Union européenne. Tandis que le chantier du moment – l'union bancaire – patine, chefs d'Etat et de gouvernement attendent la formation du prochain gouvernement d'Angela Merkel pour reprendre leurs discussions sur la question

L'Express - Marseille: même perdante, Samia Ghali veut imposer son programme

Dimanche Samia Ghali a perdu la primaire socialiste, au profit de Patrick Mennucci. Mais loin d'elle l'idée de tirer un trait sur son programme. Sa stratégie? Se rallier à Patrick Mennucci sous "conditions", un terme dans lequel elle englobe la majorité de ses promesses de campagne.

Marseille: même perdante, Samia Ghali veut imposer son programme

Par LEXPRESS.fr, publié le24/10/2013 à  16:56

Dimanche Samia Ghali a perdu la primaire socialiste, au profit de Patrick Mennucci. Mais loin d'elle l'idée de tirer un trait sur son programme. Sa stratégie? Se rallier à Patrick Mennucci sous "conditions", un terme dans lequel elle englobe la majorité de ses promesses de campagne. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps/marseille-m...

Marseille: même perdante, Samia Ghali veut imposer son programme

Par LEXPRESS.fr, publié le24/10/2013 à  16:56

Dimanche Samia Ghali a perdu la primaire socialiste, au profit de Patrick Mennucci. Mais loin d'elle l'idée de tirer un trait sur son programme. Sa stratégie? Se rallier à Patrick Mennucci sous "conditions", un terme dans lequel elle englobe la majorité de ses promesses de campagne. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps/marseille-m...

Marseille: même perdante, Samia Ghali veut imposer son programme

Par LEXPRESS.fr, publié le24/10/2013 à  16:56

Dimanche Samia Ghali a perdu la primaire socialiste, au profit de Patrick Mennucci. Mais loin d'elle l'idée de tirer un trait sur son programme. Sa stratégie? Se rallier à Patrick Mennucci sous "conditions", un terme dans lequel elle englobe la majorité de ses promesses de campagne. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps/marseille-m...

Europe1 - Leonarda : un sénateur claque la porte du PS

Jugeant le comportement du PS indigne et l'arbitrage de Hollande "nul", Philippe Esnol quite le groupe PS.

L'INFO. Philippe Esnol claque la porte. Le sénateur-maire de Conflans-Sainte-Honorine a annoncé mercredi sa décision de quitter le groupe PS du palais du Luxembourg, exaspéré par l'attitude du PS et du gouvernement dans l'affaire Leonarda. L'élu a choisi de rejoindre le rassemblement démocratique social européen (RDSE), composé majoritairement d'élus du Parti radical de gauche (PRG), précise Le Parisien.fr.

Le Huffington Post - Assemblée: quand le groupe PS tient ses collaborateurs à distance

Un drame s'est produit hier matin à l'Assemblée Nationale au cours de la réunion du groupe socialiste. Un drame car ni le groupe socialiste ni les députés n'avaient anticipé la mini crise qu'ils allaient provoquer en décidant d'interdire l'accès de la réunion à leurs collaborateur

Le Nouvel Obs - "Taxe Red Bull" : "Il y a urgence, même les enfants en consomment"

Les députés ont adopté un amendement taxant les boissons énergisantes, en dépit des promesses du gouvernement de ne pas créer de taxe supplémentaire. Le député PS Gérard Bapt explique.

Le Figaro - Règlements de compte au Parti socialiste

Pour beaucoup, la coupe est pleine. Plongés dans un débat budgétaire quasi muselé, après le vote d'une réforme des retraites boudée par une partie de la gauche, les socialistes subissent les rebondissements de l'affaire Leonarda sans pouvoir cacher leur désarroi. Les propos du premier secrétaire du PS, Harlem Désir, qui a souhaité samedi que «tous les enfants de la famille de Leonarda puissent finir leurs études en France accompagnés de leur mère», en totale contradiction avec les déclarations de François Hollande, ont ouvert les vannes de la division sur le terrain ultrasensible des valeurs

24 octobre

Le Huffington Post - Parti socialiste: en colère contre la direction, le sénateur Philippe Esnol claque violemment la porte

Le groupe socialiste au Sénat compte un membre de moins. Et on ne peut pas dire que le départ de Philippe Esnol se fasse dans le calme. C'est même avec beaucoup de véhémence que le sénateur-maire de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) a rejoint, mercredi 23 octobre, les rangs du parti radical de gauche (PRG).

Le Monde - La tartufferie du PS sur l'immigration

Extirper une adolescente de 15 ans d'un bus scolaire pour l'expulser ensuite vers le Kosovo est un acte profondément choquant. A cet égard, l'affaire Leonarda Dibrani, qui a rapidement tourné à la crise politique au sommet de l'Etat, a suscité une émotion dans le pays, notamment chez les lycéens. Même si, selon un sondage BVA - Le Parisien, seuls 46 % des Français se déclarent choqués et 65 % sont opposés à une annulation de l'expulsion.

PS - Contrat de génération : un premier bilan d'étape positif

Mardi 22 octobre, Michel Sapin, ministre du Travail, a rencontré les partenaires sociaux, les régions, Pôle emploi et les services de l'Etat. Cette nouvelle réunion de mobilisation pour l'emploi a permis un premier bilan d'étape sur le contrat de génération.

France Info - François Hollande veut remettre au pas le PS

L'épisode Leonarda a fait des dégâts et ouvert une crise de régime. L'Elysée veut reprendre en main sa majorité.

23 octobre

Libé - Ayrault verrouille, Désir dérouille

RÉCIT Les échanges houleux autour de l’affaire Léonarda ont continué hier dans la majorité. 

Ebranlée. Trois jours après l’intervention ratée de François Hollande pour confirmer l’expulsion au Kosovo de la famille Dibrani tout en proposant à la jeune Léonarda, et à «elle seule», de revenir reprendre ses études, la majorité a continué hier à s’abîmer dans cette affaire, entre une tentative de mise au pas des députés socialistes par le Premier ministre, des alliés écologistes venant en «soutien» des mobilisations lycéennes et un premier secrétaire du parti démonétisé pour ne pas avoir soutenu le chef de l’Etat

Le Lab - Virées des réunions de groupes, les "petites mains" des députés PS se rebellent

La décision, froide, implacable, a été annoncée par Bruno Le Roux, le président du groupe PS de l’Assemblée, mardi 22 octobre, à l’occasion de la réunion de groupe des élus socialistes à l’Assemblée : les assistants parlementaires des députés PS seront dorénavant persona non grata aux réunions du groupe socialiste à l’Assemblée, ainsi que le Lab vous le racontait en avant-première.

Libé - A Paris, Anne Hidalgo s’offre un coup de rouge

RETOUR SUR Les mêmes et on recommence ? «Comme en 2001 et en 2008», le PS et Le PCF partent unis au premier tour des élections parisiennes, et Anne Hidalgo s’en dit «réjouie». La stratégie, décidée au sommet du PCF mais loin de faire l’unanimité au parti, a été validée samedi soir par 57% des militants communistes parisiens. La chef de file des socialistes a payé cher cette union, en accordant aux communistes 13 conseillers de Paris (contre 8 actuellement) et 32 conseillers d’arrondissement, mais c’est le prix pour afficher une «dynamique d’union et de rassemblement»,avec une équipe vraiment à gauche : un argument de poids dans le contexte national plombé par l’impopularité de l’exécutif.

Le Monde - Après un week-end houleux, Ayrault recadre les députés PS

Après un week-end particulièrement compliquée où l'affaire de l'expulsion de Leonarda Dibrani et la primaire socialiste à Marseille se sont téléscopées, le premier ministre, Jean-Marc Ayraul,t a exhorté les élus du Parti socialiste à "faire bloc" derrière l'exécutif "pour faire réussir la politique du président de la République".

Libé - Ayrault dénonce les «comportements» de certains députés PS

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault affirme avoir le soutien de «l’immense majorité» du groupe socialiste à l’Assemblée. 

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a affirmé mardi que «l’immense majorité»du groupe socialiste à l’Assemblée était «lassée des comportements» de certains députés PS «aux propos minoritaires et dissidents».

Le Monde - Affaire Leonarda : face à l'incendie politique, Hollande a tenté l'issue de secours

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? Pourquoi François Hollande s'est-il finalement résolu à s'exposer en première ligne sur le cas Leonarda, samedi 19 octobre à l'heure du déjeuner, alors que la tâche en revenait au premier ministre, Jean-Marc Ayrault ou au ministre de l'intérieur, Manuel Valls ? La réponse, le chef de l'Etat l'a lui même apportée à ces derniers, réunis samedi matin à l'Elysée.

Libé - Marseille : Mennucci en route pour la mairie

RÉCIT Au second tour de la primaire PS, le député l’a emporté sur Samia Ghali et mènera la bataille pour les municipales. 

Le Parti socialiste sera donc représenté aux prochaines municipales marseillaises par Patrick Mennucci. Le député du centre-ville a gagné hier contre Samia Ghali, au terme d’une journée marquée par une forte mobilisation (environ 24 000 votants, 4 000 de plus que la semaine précédente) et d’une semaine qui laissera des traces. En tête partout sauf dans les quartiers Nord et au Panier, fief de Jean-Noël Guérini, Patrick Mennucci l’emporte avec quelques centaines de voix d’avance sur Samia Ghali. Mais il y aura du travail pour recoller les morceaux avec celle qui s’est retrouvée isolée et rudement mise en cause au soir du premier tour.

Le Parisien - Hollande sous le feu des critiques de sa majorité

«Tout le monde est perplexe. Personne ne sait comment on se sort de tout cela. Je n'ai jamais vu un truc pareil.» Voilà ce que confiait un responsable à l'AFP, ce lundi. «Il y a un cocktail qui fait que cette situation est inédite.» La majorité connaît effectivement de fortes secousses ces derniers jours.

22 octobre

TF1 - Et si l'affaire Leonarda était un tournant du quinquennat Hollande ?

Crise d'autorité au sommet de l'Etat, déviance chronique dans l'opinion, profondes divisions du sein du PS... L'affaire Leonarda peut-elle servir d'électrochoc à la présidende de François Hollande en quête d'un nouveau souffle ?

FranceTVinfo - Les quatre lacunes qui ruinent l'action de François Hollande

L'affaire Leonarda met en lumière une convergence de défauts, qui minent le chef de l'Etat depuis son arrivée à l'Elysée.

La Tribune - Le vote du budget sera finalement sans heurts, lui

En pleine crise, la majorité devrait finalement éviter de s'entredéchirer sur le volet recettes du Budget 2014, qu'elle devrait adopter solennellement ce mardi. Peu de changements ont été apportés à la copie du gouvernement

Le Nouvel Obs - Marseille : Mennucci et Ghali peuvent-ils s'entendre ?

Malgré les coups bas et les phrases assassines, le vainqueur des primaires Patrick Menucci prône le rassemblement. De notre correspondante à Marseille.

Libé - Harlem Désir ne souhaite plus s'exprimer sur l'affaire Léonarda

Le premier secrétaire du PS avait demandé le retour en France de l'ensemble des enfants Dibrani et de leur mère, peu après que François Hollande l'avait accordé à la seule Léonarda.

21 octobre

Le Nouvel Obs - Affaire Leonarda : "Hollande fait naufrage"

"Séquence dévastatrice", "amateurisme"... Les éditorialistes ne sont pas tendres avec le chef de l'Etat après son intervention télévisée. Revue de presse.

Le Nouvel Obs - NSA : Fabius convoque "immédiatement" l'ambassadeur américain

Des millions de données téléphoniques et numériques des citoyens français ont été interceptées. Des révélations "choquantes" qui "vont appeler des explications", selon Valls.

Le Nouvel Obs - Mennucci : pour que le PS gagne à Marseille, "il faut un rassemblement"

Patrick Menucci a gagné la primaire et sera le candidat du PS pour la mairie de Marseille. Samia Ghali a reconnu sa défaite du bout des lèvres et a critiqué vertement le gouvernement.

Le Parisien - Leonarda : Ségolène Royal «aurait fait ce que le président a fait»

Alors que le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis a exhorté dimanche les socialistes à «se calmer» et à «respecter la doctrine fixée par le président de la République» dans l'affaire Leonarda, son homologue de l'Essonne Malek Boutih n'a ménagé pas ses critiques à l'égard du chef de l'Etat.
____________________________________________
____________________________________________ 

19/10/2013

L'actualité des socialistes du 14 au 20 octobre (mise à jour)

A la une

Le Monde - Leonarda : François Hollande peut-il espérer éteindre l'incendie ?

François Hollande n'a pas résisté à la pression qui s'exerçait sur lui : lui qui rechigne habituellement à intervenir à chaud, lui qui n'était pas le dernier à critiquer Nicolas Sarkozy quand celui-ci réagissait quasiment dans l'instant à un événement surmédiatisé pour en tirer la leçon politique, est tombé à son tour dans le piège, samedi 19 octobre, un peu après 13 heures, en prenant la parole depuis l'Elysée pour commenter ce qu'il est désormais convenu d'appeler "l'affaire Leonarda".

Libé - Affaire Leonarda : le mauvais choix de Hollande

..... Le rapport administratif a statué que l’expulsion était conforme au droit mais que les forces de l’ordre n’avaient pas fait preuve du discernement nécessaire. François Hollande avait dès lors un choix à faire. Soit il manquait de courage et se contentait de ne rien faire. Soit il avait le courage de faire revenir la famille pour réétudier leur cas dans toute sa complexité.

18, 19 et 20 octobre

FranceTvinfo - Leonarda : Harlem Désir demande le retour de "tous enfants de la famille"

Le premier secrétaire du PS salue tout de même la "décision d'humanité" de François Hollande. Le premier secrétaire du parti socialiste, Harlem Désir, "souhaite que tous les enfants de la famille de Leonarda puissent finir leurs études en France accompagnés de leur mère". C'est ce qu'il a réclamé, samedi 19 octobre, alors que François Hollande n'a proposé que le retour de la collégienne, sans sa famille. "Je vais en discuter avec le président et le gouvernement", a fait savoir Harlem Désir

Le Nouvel Obs - Décision de Hollande sur Leonarda: "une décision responsable et fondée" (Bel, PS)

PARIS, 19 oct 2013 (AFP) - Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), a estimé samedi que François Hollande, en offrant à la jeune Leonarda de rentrer en France sans sa famille expulsée au Kosovo, "a pris une décision responsable et fondée".

Le Huffington Post - Municipales: PS et PCF alliés à Paris? L'avenir du Front de Gauche dans la balance

MUNICIPALES PARIS - A scrutin local, enjeu capital. Les 4000 adhérents parisiens du PCF sont appelés à voter depuis jeudi et jusqu'à ce samedi. Objectif: valider le principe d'une alliance dès le premier tour avec la candidate socialiste Anne Hidalgo ou au contraire acter la rupture en rejoignant les listes autonomes du Front du gauche

Le Parisien - Hollande : «un accueil sera réservé» à Leonarda «si elle en fait la demande»

Libération - Passe d’armes entre députés PS sur le crédit d’impôt compétitivité

L’efficacité du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) a donné lieu à une passe d’armes entre socialistes jeudi soir lors du débat budgétaire à l’Assemblée à l’occasion d’un amendement de l’aile gauche du PS voulant moduler cette aide aux entreprises en fonction de leur exposition à la concurrence internationale.

Libé - De Mennucci à Ghali, en passant par Joe Dassin

C'est toujours pareil avec les campagnes électorales. Vous vous dites que cela va encore être violent, sentir mauvais, remuer plus de vent que cela ne transformera la vie. Et puis quand l'heure de vérité approche, cela fait un moment que vous vous êtes repris au jeu d'essayer de comprendre et raconter. Hier matin, premier échange entre les finalistes de la primaire socialiste (pour réécouter, lecteur ci-dessous). L'un d'eux dit qu'ils sont amis, l'autre seulement copains, en fait on ne sent plus ni amitié ni copinage. Cet entre-deux-tours ressemble à un long round de boxe. Samia en puncheuse, Patrick dans l'esquive. Elle l'accuse d'être le "candidat de Paris". Pose en candidate du peuple local. L'entourage de Mennucci répond qu'elle est surtout la candidate de Gaudin et de Guérini.

Le Monde - Samia Ghali : "Patrick Mennucci rassemble les élus, je rassemble les Marseillais"

La sénatrice Samia Ghali dénonce le soutien de Matignon à son rival, Patrick Mennucci, et se pose en "candidate antisystème" pour le second tour de la primaire socialiste à Marseille.

Libé - La bataille Ghali-Mennucci vire à l’aigre à Marseille

Soudain le duel est devenu violent. De tous les candidats qui s’affrontaient dans la primaire socialiste pour Marseille, Samia Ghali et Patrick Mennucci étaient sans doute les plus proches : ils ont fait de la politique ensemble dans les quartiers Nord, se sont souvent retrouvés isolés dans leur parti… cela crée des liens. Mais depuis qu’ils sont en finale, l’agressivité va crescendo.

Le Figaro - Hollande dans le bourbier de l'affaire Leonarda

Vraisemblablement, il n'y a pas pire bourbier dans lequel s'enliser que celui de l'affaire Leonarda. Dès lors, autant essayer de s'en tenir éloigné. Comme il l'avait indiqué mercredi en marge du Conseil des ministres, François Hollande va donc continuer à temporiser, à essayer «d'y voir plus clair avant de commenter». Le temps de prendre connaissance des conclusions de l'enquête administrative commanditée sur les conditions de l'expulsion de cette jeune Rom kosovare.

Le Monde - Léonarda, "sanctuarisation" de l'école et mémoire courte de la gauche

"Sanctuariser l'école", le terme est beaucoup revenu au PS après le tollé déclenché par l'expulsion d'une collégienne de 15 ans, Leonarda, interpellée lors d'une sortie scolaire. "Il faut qu'on sanctuarise l'école", demande Vincent Peillon. "L'école doit être sanctuarisée", répète Najat Vallaud-Belkacem. Le patron des députés PS, Thierry Mandon, n'est pas tout à fait du même avis : "Non, il faut arrêter d'interdire, d'autoriser... Il faut responsabiliser."

Europe 1 - L’insoumission des députés PS, "c’est terminé"

L’INFO POLITIQUE - L’abstention de 17 d’entre eux aura été la goutte d’eau pour leur patron, Bruno Le Roux.

Le Parti socialiste est passé tout près de l’humiliation mardi dernier lors du vote solennel de la réforme des retraites. Le texte a été adopté à une très courte majorité, par 270 voix contre 249, 17députés PS ayant choisi l’abstention. Et ce résultat serré, qui est une alerte politique sérieuse, n’a pas du tout plu. Le téléphone de Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée, a chauffé après le vote.

Le Monde - Aurélie Filippetti écarte l'assouplissement des règles de publicité à la télévision

On peut dire que c'est une petite surprise. Aurélie Filippetti n'avait rien promis, mais elle avait tout de même ouvert une consultation sur une revendication polémique des grandes chaînes : l'assouplissement des règles qui encadrent la publicité à la télévision. Au final, la ministre de la culture révèle, jeudi 17 octobre, qu'elle souhaite que rien ne change : "Il n'y a pas de raison de bouger sur cette question", a-t-elle déclaré lors d'un déjeuner avec l'Association des journalistes médias.

Le Nouvel Obs - Plusieurs milliers de lycéens disent "non aux expulsions"

VIDEO. Au lendemain de la polémique autour de l'expulsion de la jeune Kosovare Leonarda et de l'Arménien Khatchik, les élèves se mobilisent pour "le retour des lycéens expulsés".

17 octobre

Le Nouvel Obs - Leonarda expulsée : "On est loin de ce qu'on peut attendre de la gauche"

Emmanuel Maurel, membre du bureau national du PS, s'indigne de l'expulsion de la jeune collégienne Kosovare lors d'une sortie scolaire. Interview.

Le Monde - Des maires portent plainte pour tenter d'arrêter la folle "rumeur du 9-3"

La rumeur circule, se dérobe, réapparaît et enfle. Dans plusieurs villes, pas très éloignées de l'Ile-de-France, le bruit se répand que certains maires auraient passé une convention avec le département de la Seine-Saint-Denis pour accueillir, contre de l'argent, des populations noires. Insaisissable et invérifiable mais répété sans cesse depuis deux voire trois ans, ce phénomène appelé la "rumeur du 9-3" empoisonne le débat public à quelques mois des municipales. Plusieurs maires ont décidé de déposer plainte.

Le Huffington Post - Expulsions / Roms: entre le PS et le gouvernement, le grand schisme

EXPULSIONS - L'affaire Leonarda aura au moins eu l'effet d'un révélateur. Après la polémique sur les Roms provoquée par Manuel Valls, le cas de cette jeune collégienne kosovare interpellée lors d'une sortie scolaire afin d'être expulsée avec le reste de sa famille jette une lumière crue sur le double discours qui écartèle aujourd'hui la majorité socialiste. 

Le Monde - Pour le PS, l'expulsion d'une collégienne kosovare est une décision "choquante"

Après le débat théorique, le cas pratique. L'expulsion de la jeune Leonarda, 15 ans, et de sa famille kosovare, mercredi 9 octobre dans le Doubs, n'en finit pas deprovoquer des remous au PS et dans la majorité. Mercredi matin, le premier ministre Jean-Marc Ayrault lui-même s'en est directement entretenu avec le ministre de l'intérieur Manuel Valls, lui demandant de "vérifier que l'ensemble des règles ont été respectées" dans cette procédure, explique-t-on à Matignon

Le Parisien - Affaire Leonarda : Daniel Vaillant soulève le cas d'un lycéen arménien

En pleine affaire Leonarda, le député-maire du XVIIIe arrondissement de , Daniel Vaillant, a rendu public mercredi un courrier à Manuel Valls dans lequel il demande au ministre de l'Intérieur de «réétudier le dossier» d'un lycéen arménien expulsé le week-end dernier

Le Nouvel Obs - Expulsion d'une collégienne kosovare : une enquête administrative ouverte

Manuel Valls entend "vérifier si l'ensemble des règles ont été respectées" après l'expulsion de la famille de Leonarda, mais demande que "chacun garde son sang-froid".

FranceTVinfo - "Les électeurs des cités sont avec moi, je ne les ai pas trahis", écrit Samia Ghali

Evincée  dès le premier tour de la primaire socialiste à Marseille dimanche 13 octobre, la ministre déléguée chargée des personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti a accusé sans la nommer sa rivale Samia Ghali de "clientélisme". Et d'avoir mis au service de ses électeurs " des dizaines de minibus qui sillonnent la ville, avec des échanges d'argent".

FranceTvinfo - Primaire PS à Marseille : le duel Ghali - Mennucci au prisme de leurs livres

Après l'élimination au premier tour de quatre candidats, dont la ministre déléguée aux personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti, le second tour de la primaire socialiste pour les municipales à Marseille oppose dimanche Samia Ghali à Patrick Mennucci.

Le Monde - Le Parti socialiste dénonce l'expulsion d'une collégienne kosovare

Le Parti socialiste a demandé, mardi 15 octobre, que "les circonstances et les responsabilités" ayant conduit à l'expulsion d'une collégienne rom kosovare soient "clairement établies". Le PS a jugé "choquantes" les conditions dans lesquelles la collégienne a été remise à la police, dans le Doubs, alors qu'elle participait à une sortie scolaire.

Libé - L'expulsion d'une jeune Kosovare indigne les socialistes

Au bureau national, de nombreux élus se sont émus de l'arrestation de la jeune Léonarda dans le Doubs et demandent au ministère de l'Intérieur de réagir.

16 octobre

Le Nouvel Obs - Expulsion d'une collégienne rom : le PS voit rouge, Valls justifie

Leonarda a été remise à la police alors qu'elle participait à une sortie scolaire. Si les socialistes s'insurgent, le ministre de l'Intérieur assure veiller "au respect des droits des étrangers".

Le Figaro - Ayrault recadre un député PS

Jean-Marc Ayrault, irrité par une formule du député PS Laurent Baumel sur "le sale boulot" que le gouvernement aurait laissé aux parlementaires sur un élément du budget, l'a recadré aujourd'hui lors de la réunion du groupe PS, selon plusieurs participants.

Le Nouvel Obs + - Brignoles et le PS : quand Cambadélis vole la vedette à Harlem Désir dans les médias

LE PLUS. Malgré la victoire du FN à Brignoles et les polémiques au sujet de la primaire PS à Marseille, le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, est parti en voyage avec le président de la République en Afrique du Sud. Cette absence médiatique et politique coûte cher au PS, et à Harlem Désir lui-même, estime notre chroniqueur Bruno Roger-Petit.

Libé - Primaires PS à Marseille : probable ralliement de Caselli à Mennucci

La sénatrice Samia Ghali, qui affrontera au deuxième tour Patrick Mennucci, voit rouge et accuse Matignon d'être à la manoeuvre.

Le Nouvel Obs - Ayrault à Carlotti : "Tu arrêtes tes conneries et tu rentres fissa à Paris !"

INFO OBS. La ministre n'a pas seulement échoué au premier tour de la primaire socialiste à Marseille, elle s'est aussi attirée les foudres des deux têtes de l'exécutif.

Le Nouvel Obs - Primaire PS à Marseille : vers un front anti-Ghali ?

Trois des quatre vaincus du premier tour devraient se rallier à Patrick Mennucci. La sénatrice Samia Ghali dénonce des "accords de boutiquiers", des "accords d'appareil".

Europe 1 - Budget : la fronde de députés PS

INFO E1 - Ils le jugent trop favorable aux entreprises et vont publier une tribune sur le sujet.

L’INFO. A leurs yeux, le gouvernement fait fausse route et multiplie les concessions aux entreprises. Une partie des députés socialistes ont donc décidé de s’inviter dans les discussions sur le Budget 2014, dont l’examen débute mardi, afin de se faire entendre. Leur objectif : détricoter certains avantages accordés aux entreprises pour alléger l’effort demandé aux Français.

15 octobre

Libé - Primaires ouvertes du PS : le point sur les duels

En plus de Marseille, des primaires ouvertes avaient lieu à Aix-en-Provence, Béziers, Boulogne-Billancourt et le Havre, ce dimanche.

Libé (abonnés) - «On s’est dit que, face à la peur et à la haine, il existait une volonté de vivre ensemble»

INTERVIEW : Pour Harlem Désir, cofondateur de SOS Racisme, la Marche pour l’égalité a été «une rencontre avec la société» : Premier secrétaire du PS, Harlem Désir fut cofondateur, avec Julien Dray notamment, de SOS Racisme, créé après la Marche pour l’égalité et contre le racisme.

Libé - Primaires PS à Pamiers : le perdant conteste

Michel Teychenné en a appelé à Harlem Désir pour régler cette «mascarade électorale», selon les mots du perdant.

Le perdant aux primaires socialistes pour les municipales à Pamiers, dans l’Ariège, conteste la régularité du scrutin et en a appelé lundi à Harlem Désir pour mettre fin à ce qu’il qualifie de «mascarade électorale». Michel Teychenné, 56 ans, qui a perdu les primaires jeudi face au député Alain Fauré, n’a pas exclu, si son recours auprès du Premier secrétaire du PS n’aboutissait pas, de présenter une liste de gauche concurrente.

BFMTV - Primaires PS Marseille: la Haute autorité évoque une "transgression"

Le président de la Haute autorité des primaires socialistes, Jean-Pierre Mignard, concède une "transgression générale du règlement de la primaire", mais pas de faute grave, ni d'urnes bourrées.

Les Echos - Primaire PS à Marseille : duel musclé pour le second tour

Entre Samia Ghali et Patrick Mennucci, deux candidats à la personnalité haute en couleur, le second tour des primaires PS s’annonce mouvementé à Marseille.

Les Echos - Primaire PS à Marseille : Carlotti recadrée, mais soutenue par Matignon

La ministre déléguée aux Personnes handicapées, favorite mais battue au premier tour de la primaire socialiste de Marseille, avait accusé sa rivale de clientélisme. Elle a été rappelée à l’ordre par l’Elysée. Samia Ghali, arrivée en tête, s'est demandée si la ministre ne devait pas démissionner.

14 octobre

Libé - Ghali et Mennucci qualifiés pour le second tour à Marseille

REPORTAGE Arrivée troisième de la primaire socialiste, la ministre Marie-Arlette Carlotti est éliminée. Elle appelle à soutenir Patrick Mennucci.

La nuit est tombé depuis longtemps sur Marseille, mais Patrick Mennucci ne veut pas quitter la fédération PS. L'allégresse ne retombe pas. "On avait dit que j'étais clivant, isolé, dit-il. Le score montre que ce n'était pas le cas." Le député du centre-ville vient de se qualifier pour le second tour de la primaire socialiste, et il affrontera Samia Ghali, arrivée en tête de ce premier tour. Euphorique, la sénatrice a pris un bon bain de foule au Vieux-Port, promis d'avoir la peau des différences Nord-Sud si elle devient maire de la ville. Pour cela, il va falloir battre un proche.

Les Echos - Primaire PS à Marseille : Ghali et Menucci en tête

(de notre correspondant à Marseille) + VIDEO - A la surprise du camp socialiste, la ministre Marie-Arlette Carlotti est éliminée au premier tour. Cette dernière dénonce un « fonctionnement à plein régime du clientélisme » lors du scrutin.

Le Monde - Samia Ghali remporte le premier tour des primaires socialistes à Marseille

La sénatrice Samia Ghali a créé la surprise en arrivant en tête (25,25 %) du premier tour des primaires citoyennes organisées, dimanche 13 octobre, par le Parti socialiste à Marseille. Le député Patrick Mennucci arrive en seconde position avec un retard de près de 1000 voix (20,65 %), selon les chiffres officiels

Libé - Ghali et Mennucci qualifiés pour le second tour à Marseille

Arrivée troisième de la primaire socialiste, la ministre Marie-Arlette Carlotti est éliminée. Elle appelle à soutenir Patrick Mennucci.

Le Lab - Brignoles: le PS rappelle "l'impérieuse nécessité" du rassemblement de la gauche

Dans un communiqué transmis aux journalistes, le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir prend acte de la victoire de Laurent Lopez, candidat FN, à la cantonale partielle. Il juge cette victoire "malheureusement prévisible" et estime que "le FN ne devient pas le premier parti de France, comme l'ont clamé ses dirigeants".

Le Figaro - Brignoles: le PS espère limiter la casse en 2014

Après son élimination au premier tour de la cantonale partielle, puis la nette victoire du FN au second, le PS hésite sur la meilleure façon de lutter contre la montée du parti de Marine Le Pen. Et redoute un vote sanction pour les municipales et européennes de 2014

Le Nouvel Obs - Primaire PS à Marseille : Ghali dit avoir gagné, Carlotti accuse

VIDEO. Alors que Samia Ghali dit être qualifiée pour le second tour avec Patrick Mennucci, la ministre fustige "une organisation paramilitaire" à l'oeuvre au cours du scrutin.

Le Monde - Primaire PS à Marseille : Carlotti dénonce le clientélisme

La ministre Marie-Arlette Carlotti, candidate à la primaire socialiste en vue des municipales à Marseille, a dénoncé dimanche 13 octobre au soir le clientélisme selon elle à l'oeuvre au cours de ce scrutin, évoquant une organisation "paramilitaire". "Nous avons assisté au cours de cette journée à un fonctionnement à plein régime du clientélisme", a-t-elle déclaré à la presse devant son local de campagne.

12/10/2013

L'actualité des socialistes du 7 au 13 octobre (mise à jour)

A la une

L'Opinion - François Kalfon (PS): «Notre Titanic fonce sur l'iceberg, là-bas au loin...»

Le cri d'alarme d'un leader du PS qui s'inquiète de la «dérive gestionnaire» d'un pouvoir dominé par la «pensée Ena»

12 et 13 octobre

L'Humanité - Primaire PS à Marseille (3/4): Samia Ghali à l'épreuve

Les chroniques marseillaises de Christophe Deroubaix. Quatre des six candidats à la primaire socialiste en vue des municipales à Marseille exposent leurs programme, ambitions et partis pris à l'Humanité.fr.

Le Monde - Les recommandations de la Cour des comptes pour lutter contre la fraude fiscale

La Cour des comptes a publié, jeudi 10 octobre, un référé adressé au premier ministre, Jean-Marc Ayrault, sur l'organisation, les méthodes et les résultats du contrôle fiscal en France. Elle s'est notamment penchée sur les services de l'Etat et la lutte contre la fraude fiscale internationale, sous ses multiples formes. "Elle concerne des contribuables de nature très différente, note-t-elle, des personnes physiques dont les activités sont, pour l'essentiel, légales, de grands groupes qui utilisent abusivement des mécanismes d'optimisation fiscale ou encore des réseaux criminels qui ont notamment investi le champ de la fraude à la TVA."

Libé - Le PS y voit plus clair sur ses têtes de liste

MUNICIPALES 2014 Le Parti socialiste a désigné la plupart de ses candidats pour mars, avec quelques surprises. Cinq villes, dont Marseille, passent dimanche par des primaires.

Libé - Municipales à Paris: Hidalgo vante une équipe «soudée et unie»

Vingt-quatre heures après NKM, la socialiste Anne Hidalgo a présenté vendredi ses têtes de liste dans les 20 arrondissements parisiens, vantant «une équipe soudée et unie», constituée après un vote des militants très souvent de pure forme, la quasi-totalité des différends ayant été réglés en amont.

Le Nouvel Obs - Marseille : la surenchère sécuritaire au coeur de la primaire PS

Alors que la primaire socialiste pour désigner le candidat à la mairie a lieu ce week-end, retour sur une campagne très axée sur les questions de sécurité.

Libé - Désir «regrette profondément» la plainte du Mrap contre Valls

Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, a dit vendredi «regretter profondément» la plainte annoncée par le Mrap contre Manuel Valls pour ses propos sur les Roms. «Je regrette profondément cette décision, elle n’est absolument pas fondée», a déclaré l’eurodéputé sur i>TELE.

Libé - Christophe Sirugue, la traque à l'opaque

LES DÉPUTÉS DE L'AN II Chaque semaine, rencontre avec un élu qui fait l'actualité. Aujourd'hui, le vice-président PS de l'Assemblée dont les propositions sur l'encadrement du lobbying viennent d'entrer en vigueur au Palais Bourbon.

11 octobre

Le Figaro - Vincent Peillon veut revoir les missions de la maternelle

Les élèves de l'école maternelle seront les premiers à vivre la réforme des programmes par Vincent Peillon. Le ministre de l'éducation, qui installait le 10 octobre le conseil supérieur des programmes (CSP) a annoncé cette priorité. «La première échéance concerne les nouveaux programmes de l'école maternelle, dont je souhaite l'application à tous les niveaux du cycle des apprentissages premiers dès la prochaine rentrée scolaire 2014-2015».

Libé - Anne Hidalgo annonce les têtes de liste pour Paris

La meneuse des socialistes pour la mairie de Paris en 2014 a publié sur Facebook les résultats des élections de ce jeudi soir, au cours desquelles les militants ont désigné leurs têtes de liste.

Anne Hidalgo a donné les noms des socialistes qui prendraient les têtes de liste pour les municipales parisiennes de 2014, dans un message publié sur Facebook. Elle-même conduira la liste socialiste dans le XVè arrondissement.

Libé - Manuel Valls a le Mrap sur le dos

Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a annoncé hier, par la voix de son avocat, qu’il allait déposer plainte la semaine prochaine contre Manuel Valls devant la Cour de justice de la République (CJR), pour «incitation à la haine raciale», en raison de ses propos controversés sur les Roms. «Nous allons déposer plainte […] devant la commission des requêtes de la cour, qui exercera son filtre», a précisé Me Mairat.

Lyon Capitale - Queyranne, le président de Région critique François Hollande

Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, était l'invité de Paul Satis sur Lyon Première ce vendredi matin. Il s'est montré très sévère envers la politique du gouvernement, dénonçant la dévalorisation de la parole politique.

Les Echos - UE : Schulz plus que jamais favori à gauche pour la Commission

Hollande et Merkel n'ont pas encore fait leur choixLe paysage politique européen risque d'être complexe. D'autres candidats pourraient sortir du chapeau Le social-démocrate allemand Martin Schulz, actuel président du Parlement européen, fait plus que jamais figure de favori comme candidat socialiste à la présidence de la prochaine Commission européenne après le soutien que lui a apporté son groupe jeudi.

Libé - Cazeneuve aux patrons : «Je tends la main, pas la joue»

Les chefs d'entreprise français sont-ils si malheureux ? Après une nouvelle fronde anti-fiscale, le ministre du Budget contre-attaque et déplore les «postures» du patronat. Mardi soir, les patrons réunis à Lyon disaient leur «souffrance» et brandissaient un «carton jaune» à l'adresse du gouvernement. Sont-ils si mal traités ? Tel n'est pas l'avis du ministre du Budget Bernard Cazeneuve, qui contre-attaque.

Le Nouvel Obs - "Le FN est le parti du malheur de la France et de l'Europe"

L'eurodéputé PS Henri Weber réagit au sondage Ifop - "Nouvel Obs", qui place le FN en tête des intentions de vote aux élections européennes. Interview.

10 octobre

Nouvel Obs - EXCLUSIF. Hollande : "Il faut relever la tête face aux extrémismes"

Dans un entretien accordé au "Soir", à "De Standaard" et au "Nouvel Obs", le président de la République définit sa politique européenne et réagit à la montée des populismes. Extraits.

Le Monde - Sondages : Hollande et Ayrault au plus bas du quinquennat

François Hollande et Jean-Marc Ayrault enregistrent au mois d'octobre leur niveau de popularité le plus bas, avec chacun 29 % seulement d'opinions favorables, perdant du terrain auprès des sympathisants de gauche, selon le sondage mensuel LH2 pour Le Nouvel Observateur, publié mardi 8 octobre.

Libé - Rythmes scolaires : Ayrault reconduira les aides aux communes en 2014

L'enveloppe de 250 millions d'euros allouée en 2012 devrait être reconduite, d'après le président de l'Association des maires de France.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a donné mercredi son accord pour «la pérennisation en 2014 du fonds» d’aide aux communes pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, a annoncé le président de l’Association des maires de France, Jacques Pélissard. Cet engagement a été pris lors d’une rencontre à Matignon entre Jean-Marc Ayrault et Jacques Pélissard.

Le Monde - Sur le terrain, Valls fait de l'ombre à Hollande

Deux jours après la percée du Front national à Brignoles (Var), François Hollande et Manuel Valls étaient simultanément en déplacement, mardi 8 octobre. Le premier s'est rendu à Roanne (Loire) puis Saint-Etienne pour parler d'emploi et a réagi à la cantonale de Brignoles. Le second officialisait la création d'une zone de sécurité prioritaire (ZSP) à Forbach (Moselle), une ville convoitée par le Front national. Si les deux se sont placés sur des terrains assez similaires, Manuel Valls a suscité davantage d'écho médiatique.

Libé - Députés et sénateurs échouent à s’entendre sur le non-cumul

La commission mixte paritaire, formée de membres des deux chambres, n'est pas parvenue à un accord sur le non-cumul des mandats. Un nouveau vote aura lieu en décembre.

Le Lab - Les militants PS désignent leurs têtes de liste: le 4e, dernier arrondissement à enjeu à Paris

Ils ne sont plus que cinq. Cinq arrondissements dans lesquels les militants socialistes auront à choisir entre plusieurs candidats, jeudi 10 octobre au soir, pour désigner leurs têtes de liste en vue des municipales de 2014.

Le Monde - Primaires PS à Paris : Christophe Girard menacé dans le 4e

Le 4e arrondissement de Paris serait-il le seul îlot de résistance à l'union chez les socialistes ? Christophe Girard, le maire sortant, y est opposé dans une primaire interne à une militante inconnue, Madeleine Houbart, avec laquelle il doit débattre, ce mercredi 9 octobre, veille du vote sur les têtes de liste du PS dans tous les arrondissements. Il a reçu le même jour l'appui d'Anne Hidalgo : "Je soutiens la candidature de Christophe Girard. Je sais qu'une majorité des habitants a envie qu'il réalise un nouveau mandat. Je ne peux pas me passer de ses talents pour le 4e."

Les Echos - Budget 2014 : les députés PS regrettent le « tango fiscal »

Les députés socialistes ont officialisé ce mardi en réunion de groupe les gestes en faveur du pouvoir d’achat des ménages concédé par l’exécutif dans le budget 2014. Ils regrettent en revanche le «tango fiscal» sur la fiscalité des entreprises.

9 octobre

Le Nouvel Obs - SONDAGE EXCLUSIF. Le FN à 24% aux Européennes, en tête pour la première fois

Selon un sondage Ifop pour "le Nouvel Observateur", le FN arrive en tête des intentions de vote pour les élections européennes de 2014. Bientôt le premier parti de France ?

Le JDD - Face au FN, les socialistes cherchent une stratégie

L'élimination dimanche du candidat de la gauche au profit du FN lors de la cantonale partielle à Brignoles inquiète les socialistes. Lesquels cherchent une stratégie pour contrer le parti de Marine Le Pen et éviter la débâcle aux élections municipales.

Le Figaro - Les députés PS divisés entre Valls et Taubira

Lorsque le texte sur la réforme pénale viendra devant la représentation nationale, Manuel Valls et Christiane Taubira compteront leurs supporteurs, les premiers ayant à cœur de le durcir et les seconds voulant l'adoucir. Autant dire que chaque amendement sera pesé au trébuchet et qu'il ne sera pas aisé de modifier le texte sans être accusé de mettre de l'huile sur le feu. L'un des points sensibles sera celui des aménagements de peine.

FranceTVinfo - En Moselle, Manuel Valls combat le FN sans le nommer

Le ministre de l'Intérieur était en visite à Forbach, où le vice-président du Front national, Florian Philippot, est candidat aux municipales.

Le Monde - La surtaxe sur l'impôt sur les sociétés sera finalement de 10,7 %

Après avoir renoncé à créer une nouvelle taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE), le gouvernement se devait de trouver 2,5 milliards d'euros pour remplacer le produit de cette taxe avortée. Dimanche, le ministre de l'économie, Pierre Moscovici, avait commencé à ébaucher le chemin que comptait suivre le gouvernement, à savoir une augmentation de la surtaxe sur l'impôt sur les sociétés.

La Télé Libre - [MUNICIPALES 2014] PS : L’Inconnue du 14 ème

Carine qui ? Carine Petit. C’est le nom de la candidate PS qui tentera de succéder à Pascal Cherki à la tête de la Mairie du 14ème. Un pari osé de la part d’Anne Hidalgo pour la parité et contre le cumul des mandats, mais un pari risqué pour le PS. Carine Petit, encore peu connue dans l’arrondissement devra affronter la très médiatique Nathalie Koscuisko-Morizet (UMP), par ailleurs candidate à la Mairie de Paris contre Hidalgo.

Le Monde - Face à la montée du FN, Hollande mise sur les premiers résultats de sa politique

"Le rôle de la République, c'est de donner un nom aux anonymes." La phrase, lâchée mardi midi par François Hollande au sortir d'une table ronde consacrée à la formation professionnelle, à Roanne (Loire), éclaire la stratégie actuelle du chef de l'Etat.

Maville - Brignoles: débat au bureau national du PS sur l'échec de la gauche

L'échec de la gauche au premier tour de l'élection cantonale de Brignoles (Var) a fait l'objet d'une discussion lors du bureau national (exécutif) du PS mardi, Harlem Désir demandant d'en "tirer les leçons", tandis que l'aile gauche du parti soulignait l'"urgence" à répondre à l'"attente sociale" des abstentionnistes, selon plusieurs sources.

France Info - Un député PS qualifie le FN de "parti national-fasciste"

Ces derniers jours, Marine Le Pen a relancé le combat pour arracher l'étiquette d'extrême droite au Front national, menaçant de poursuites judiciaires ceux qui continuerait d'utiliser ce terme pour qualifier son parti. Ce mardi, l'un des porte-paroles des députés PS a tenu à lui répondre, en affirmant que le FN n'étais pas seulement un parti d'extrême droite, mais un "parti national-fasciste".

Libé - Cahuzac : le rapporteur admet des «dysfonctionnements» mais défend Hollande

Les députés UMP ont quant à eux refusé d'assister à la dernière séance et Charles de Courson (UDI) a voté contre le rapport de la commission d'enquête parlementaire, qu'il a présidée.

Le Figaro - Jean-Christophe Cambadélis : «L'électorat républicain n'a plus d'enthousiasme»

INTERVIEW - Le député de Paris observe une tendance lourde de montée en Europe de la xénophobie, de l'islamophobie, de l'amertume sociale face à la politique d'austérité et de réduction des déficits, et du désespoir face à des lendemains qui déchantent.

8 octobre

Le Monde - Valls à Forbach : "Combattre l'insécurité n'est pas se droitiser"

Si le ministre de l'intérieur ne peut, es qualité, laisser dire qu'il entame une "tournée anti-FN", c'est bien à la reconquête d'un électorat installé dans l'abstention et le vote d'extrême droite que s'attelle Manuel Valls. Sa venue symbolique à Forbach (Moselle), mardi 8 octobre, pour y défendre la politique de sécurité du gouvernement, ne peut guère laisser de place au doute.

FranceTVinfo - Manuel Valls, champion de la gauche face au FN ?

En déplacement à Forbach (Moselle), sur la terre de conquête du frontiste Florian Philippot, le ministre de l'Intérieur lance ce mardi sa tournée pour contrer le parti de Marine Le Pen. Avec des chances de réussite plutôt limitées.

Libé - Retraite : Touraine assure que «toutes les générations seront prises en compte»

La ministre des Affaires sociales et de la Santé a estimé, en ouverture du débat sur les retraites à l'Assemblée nationale, que les jeunes actifs ne seraient pas défavorisés, à terme, par rapport à leurs aînés.

L'Express - PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps" 

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès

7 octobre

Le Figaro - Brignoles: le PS veut faire barrage au FN

Le Parti socialiste a appelé ce soir à faire "barrage au FN" au second tour de la cantonale de Brignoles (Var) après l'élimination au premier tour de la gauche.

"La gauche est éliminée dès le premier tour de l'élection cantonale partielle de Brignoles. Ce résultat doit sonner comme un sévère avertissement pour tous les partis de gauche : lorsque le Front national est fort, la division produira souvent le même résultat. La conséquence est simple : au second tour les électeurs n'ont le choix qu'entre l'UMP et le FN", écrit le PS dans un communiqué.

Le Figaro - Pouvoir d'achat: Moscovici "ouvert" au PS

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici s'est dit "ouvert" dimanche à la proposition des députés PS de ne pas abaisser le taux réduit de TVA afin de financer des mesures de pouvoir d'achat, tout en excluant de "toucher aux équilibres" du budget 2014.

Libé - Bartolone évoque une possible réduction du nombre de députés

Le président de l'Assemblée nationale a évoqué une centaine d'élus en moins.

Claude Bartolone, président PS de l’Assemblée nationale, a estimé dimanche que le rôle du Parlement devait être «musclé» avec la fin du cumul des mandats, et évoqué la piste d’une réduction du nombre de députés.

Le Monde - Manuel Valls séduit à gauche, à droite

Manuel Valls, le ministre de l'intérieur, récemment au cœur d'une polémique sur l'intégration des Roms, est presque aussi populaire à droite qu'à gauche, selon un sondage BVA pour le Parisien-Aujourd'hui en France diffusé samedi.

En s'appuyant sur le domaine de la sécurité, Manuel Valls réussi à se construire une popularité transcendant les clivages politiques, dit BVA. "Comme avant lui DSK – qui lui appuyait sa popularité sur le domaine économique –, Manuel Valls réussit aujourd'hui à être presque aussi populaire à droite qu'à gauche", souligne l'institut, avançant des "bonnes opinions" respectives de 69 % et 73 %.

Libé - David Assouline: «Assumons la confrontation avec Marine Le Pen»

Le porte-parole du Parti socialiste organise ce samedi un forum intitulé «la République face aux extrémismes».

Le Parti socialiste organise ce samedi un forum à Paris intitulé «la République face aux extrémismes». Porte-parole du PS et animateur de l’événement, David Assouline demande à son parti à reprendre «la bataille idéologique» contre le Front national.

Libé - En Corse, François Hollande en démineur

En déplacement sur l'île, le Président s'est voulu rassembleur, sans trop s'avancer quant aux revendications locales

_____________________________________________
_____________________________________________

chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...

PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps"

Propos recueillis par LEXPRESS.fr, publié le05/10/2013 à  09:37

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...

PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps"

Propos recueillis par LEXPRESS.fr, publié le05/10/2013 à  09:37

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...

PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps"

Propos recueillis par LEXPRESS.fr, publié le05/10/2013 à  09:37

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...

06/10/2013

L'actualité des socialistes du 30 septembre au 4 octobre (mise à jour)

A la une

Le Monde - "Le PS peut redevenir un parti de masse capable de gagner la bataille culturelle"

Gaël Brustier, chercheur en science politique et proche du PS, est l'auteur avec David Djaïz d'une note publiée en septembre par la Fondation Jean-Jaurès, dans laquelle il évoque les nouveaux "outils du combat culturel" que doit mener le Parti socialiste. Invité, samedi 5 octobre, au forum "La République face aux extrêmismes" organisé par le PS, il détaille ses propositions pour que la gauche socialiste et sociale-démocrate remporte la "bataille idéologique" face à un "bloc droitier en train de naître".

5 et 6 octobre

Le Monde - Hollande s'engage sur le référendum d'initiative populaire

Plusieurs fois repoussé, le référendum d'initiative populaire, vieille promesse de Nicolas Sarkozy en 2007, pourrait rapidement revoir le jour. A l'occasion du 55e anniversaire de la Ve République, jeudi 3 octobre, François Hollande a annoncé qu'un projet de loi serait déposé au Parlement en ce sens.

France Info - Le Parti Socialiste minimise la portée des alliances écologistes/mélenchonistes aux municipales

Jean Luc Mélenchon en est tout heureux. Les écologistes devraient s'allier avec ses candidats dans une demi douzaine de villes... contre les socialistes. Pas de quoi pavoiser, assure pourtant la rue de Solférino.

La Tribune - Contre budget de l'UMP: le PS dénonce une attaque contre les salariés

Le contre budget proposé par les députés UMP a bien sûr fait réagir les élus PS.
"C'est un budget contre les salariés et les plus modestes. Sous couvert d'économies, l'UMP remet en cause l'ensemble de notre pacte social en réduisant les aides sociales, en s'en prenant principalement aux fonctionnaires et en pointant, une fois encore, les
étrangers" jugent le président du groupe socialiste à l'Assemblée et le député membre de la commission des finances, Dominique Lefebvre . "Au total, ce n'est pas moins de 3,5 milliards d'euros de coupes budgétaires que veut réaliser l'UMP sur le RSA, l'aide personnalisée à l'autonomie, la prime pour l'emploi…"

Le Monde - Recadrages : Hollande adopte la méthode Mitterrand

La gauche au pouvoir serait-elle condamnée à traverser les mêmes vicissitudes ? On pourrait le croire, tant le film de ces derniers jours en rappelle un autre. C'était au début de l'année 1982, François Mitterrand n'était à l'Elysée que depuis quelques mois, et, déjà, deux de ses ministres s'étripaient publiquement. A l'époque, les duellistes s'appelaient Gaston Defferre et Robert Badinter. L'un était ministre de l'intérieur, l'autre était garde des sceaux. Leur différend, qui portait sur la question des contrôles d'identité, dominait la chronique d'une vie gouvernementale dont les déchirures délectaient la presse et régalaient l'opposition.

4 octobre

Libé - Cambadélis appelle à proclamer partout que le FN «est d'extrême droite»

Marine Le Pen avait annoncé qu'elle contesterait en justice l'étiquette d'extrême droite accolée à son parti.

Jean-Christophe Cambadélis (PS) a appelé jeudi à «dresser un mur citoyen» contre Marine Le Pen et le FN en proclamant partout qu’ils sont «d’extrême droite», «une évidence» aux yeux d’Harlem Désir, premier secrétaire du PS. Dans un communiqué, le député de Paris s’insurge : Marine Le Pen se propose «de remettre en cause la liberté d’expression si on dit que son parti est d’extrême droite. Et elle poursuivra en justice quiconque l’affirmera».

BFM - Exclusif: les députés PS veulent revoir le Crédit d'impôt recherche

Selon les informations de BFM BUSINESS, les députés PS veulent corriger le Crédit d'impôt recherche. Ils estiment que des grands groupes utilisent ce dispositif pour faire de l'optimisation fiscale.

Libé - Référendum d'initiative populaire : un projet de loi «avant la fin de l'année»

François Hollande annonce avoir demandé au gouvernement de soumettre un texte au Parlement pour faire appliquer cette disposition voulue par la réforme constitutionnelle de 2008.

Le Monde - Samia Ghali, la "Ségolène Royal de Marseille", bouscule la campagne PS

A vol de gabian, ces goélands qui planent dans le ciel de Marseille, Saint-Barnabé est à 10 kilomètres des quartiers Nord. C'est dans ce noyau villageois préservé et aisé du 12e arrondissement que Samia Ghali fait campagne en ce matin ensoleillé de début d'automne. Le premier tour des primaires socialistes a lieu le 13 octobre. Et la "Ségolène Royal de Marseille", comme la surnomment ironiquement des membres du gouvernement, n'a plus que dix jours pour relever un défi nouveau : installer sa notoriété sur l'ensemble du territoire de la deuxième ville de France, pour espérer remporter l'investiture PS.

La Croix - Jean-Jacques Urvoas : « Manuel Valls est un atout pour la gauche »

Président de la commission des lois de l’Assemblée nationale et député PS du Finistère, Jean-Jacques Urvoas était hier l’invité de l’émission « Face aux chrétiens » animée par Frédéric Mounier.

Le Lab - Arnaud Montebourg assure qu'il "distribue du Viagra dans les couloirs de Bercy"

C'est une métaphore gaillarde à lire ce jeudi 3 octobre dans Le Nouvel Observateur. Une petite phrase du ministre du Redressement productif à Henri Emmanuelli, lors d'un déjeuner à l'occasion de l'université d'entrée du courant de Benoît Hamon, du 27 au 29 septembre au Vieux Boucau.

Libé - Le Président recadre de l’Intérieur

François Hollande a demandé hier à ses ministres de mettre fin aux divergences, sans désavouer Manuel Valls sur la question des Roms.

Une semaine et un jour que la polémique sur les Roms fissure le gouvernement. Et 72 heures qu’elle a gagné la tête de l’Etat. Retour sur les trois jours qui ont accouché de recadrages et vu, dans l’épreuve, l’axe Hollande-Valls tenir bon.

Le Lab - Quand les exploitants de cinémas chantent à la gloire d'Aurélie Filippetti

En ces temps compliqués pour le gouvernement, Aurélie Filippetti a réussi à se faire chanter une chanson, à sa gloire, par les exploitants de cinémas.
Réunis en congrès à Deauville le 25 septembre, les membres de Fédération nationale des cinémas français ont poussé la chansonnette pour montrer leur attachement à la ministre de la Culture, raconte le Nouvel Observateur.
Pour l'occasion, ils ont revisité un classique de la chanson française : Emilie Jolie, devenue Aurélie Jolie.

L'Humanité - Le ministre de l’intérieur va-t-il entendre cet appel à la mémoire ? Manuel, souviens-t-en...

"Quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de «brigadiste» qui se rappelle à toi. Souviens-t’en: «Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir.» Par Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Fils de Manouche.

3 octobre

Le Nouvel Obs - Rythmes scolaires: "pas d'inquiétude" sur le financement, assure Peillon

Le ministre de l'Education Vincent Peillon a assuré jeudi qu'il n'avait "pas d'inquiétude" sur le financement de la réforme des rythmes scolaires, que des maires craignent de voir peser sur le budget de leur commune en 2014.

Le Monde, Françoise Fressoz - Un problème d’autorité

Chacun en a pris pour son grade ce matin en conseil des ministres : Manuel Valls, à l'intérieur, Cécile Duflot, au logement, qui se sont étripés toute la semaine sur le dossier des Roms. Sans compter le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, prié par le président de la République "d'assurer encore davantage la coordination du travail et de l'expression du gouvernement".

Libé - Matignon veut superviser tous les passages médias des ministres

«Libération» s'est procuré le courrier envoyé par les services de Jean-Marc Ayrault aux conseillers en communication de tous les ministres, dernier épisode du recadrage gouvernemental.

Libé - Recadrage de ministres, sifflets d’éleveurs : la dure journée de François Hollande

Entre une mise au point avec ses ministres le matin et une visite houleuse au salon de l'élevage de Cournon-d’Auvergne l'après-midi, François Hollande a dû affronter une journée tendue.

Libé - Martine Aubry tance l'Etat sur les Roms

La présidente de la communauté urbaine de Lille a demandé mercredi soir un meilleur respect de l’application d’une circulaire d’août 2012 encadrant le démantèlement des bidonvilles roms et appelé l’Etat à la «solidarité nationale» pour accueillir ces populations.

Le Nouvel Obs - Matignon décide d'encadrer la communication des ministres

Dans le sillage de l'Elysée, le Premier ministre cherche à recadrer ses ministres en contrôlant leurs interventions dans les médias.

Le Monde - Polémique sur les Roms : Hollande rappelle à l'ordre ses ministres pour "la dernière fois"

Beaucoup, au gouvernement, s'attendaient à un recadrage présidentiel. Celui-ci a bien eu lieu. François Hollande a fait passer un message de "fermeté", mercredi 2 octobre, à l'occasion du conseil des ministres. Après plusieurs jours d'une violente polémique qui a vu Manuel Valls et Cécile Duflot s'affronter durement sur le chapitre des Roms, le chef de l'Etat a rappelé les membres de l'équipe de Jean-Marc Ayrault au "respect des principes gouvernementaux".

Le Monde - Arnaud Montebourg dénonce "le racket" au crédit d'impôt compétitivité

Alors qu'une partie de la gauche reproche au gouvernement d'en faire trop pour les entreprises et pas assez pour les ménages, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, tient bon : pas question de remettre en cause le Crédit d'impôt pour la compétitivité (CICE) qui entrera en vigueur l'an prochain.

Lyon Capitale - Les écolos se déchirent sur le cas Nathalie Perrin-Gilbert

Un rapprochement entre Europe Ecologie les Verts et le Gram ne va plus du tout de soi. Il butte sur la mairie du 1er arrondissement, que tous revendiquent. Et sur le sens qui serait donné à un tandem Tête/Perrin-Gilbert.

France Info - Vincent Peillon défend sa "bonne" réforme des rythmes scolaires

Vincent Peillon a défendu sa réforme controversée des rythmes scolaires après une nouvelle réunion ce mercredi sur ce sujet houleux. L'UMP continue de la critiquer, les communes et les syndicats enseignants s'interrogent. L'Association des maires de France demande une remise à plat des modalités de financement de cette réforme. Elle sera reçue par le Premier ministre le 9 octobre. En attendant Vincent Peillon a sous-entendu sur TF1 mercredi soir que les aides seraient pérennisées.

Ozap - David Assouline (Sénateur PS de Paris) : "J'assume l'amendement LCI"

Le rapporteur du projet de loi sur l'indépendance de l'audiovisuel public au Sénat, David Assouline, a expliqué à puremedias.com pourquoi il a voté en faveur de "l'amendement LCI".
 
Terre Net - Germinal Peiro, député de Dordogne, nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole Germinal Peiro, député de Dordogne et secrétaire national du PS en charge de l’agriculture et de la ruralité, a été nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole. Sur son site internet, il précise le calendrier des débats à venir à l’Assemblée nationale.Le Nouvel Obs - TVA : oubliez la baisse, place à une mesure plus populaireLe taux réduit devait passer de 5,5% à 5%. Mais les députés PS veulent une mesure plus efficace... et plus visible pour le pouvoir d'achat.

Libé - Quand le gouvernement prend un retour de bâton fiscal

Il y a un an, Jean-Marc Ayrault promettait que le budget 2013 n'aurait pas d'impact pour 9 Français sur 10. Aujourd'hui, le gouvernement paye le prix fort d'un élément de langage qui n'était pourtant pas faux sur le fond.

2 octobre

TF1 - Appel d'une vingtaine de députés PS contre les bagarres en ministres

"C'est l'extrême droite qui va profiter de ce chaos médiatique", préviennent les signataires de cet "appel au sursaut". Le député Jean-Christope Cambadélis est à l'initiative.

Le Lab - Pour Jean-Christophe Cambadélis, le gouvernement ressemble à "l’équipe de France en Afrique du Sud"

MUTINS – La comparaison est peu flatteuse. Et ramène à des heures sombres de l’équipe de France de football. Dans le Figaro, mais aussi dans le Parisien, de ce mardi 1er octobre, Jean-Christophe Cambadélis assimile le gouvernement aux mutins de l’équipe de France lors de la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud.

Le Figaro - Les députés PS poussent l'exécutif à faire plus pour le pouvoir d'achat

Après la présentation du budget 2014 par le gouvernement, le marathon va commencer pour les parlementaires. Ils doivent déposer d'ici à samedi 17 heures une première série d'amendements, avant l'examen du projet de loi de finances à la mi-octobre à l'Assemblée. Les parlementaires socialistes, malmenés dans leurs circonscriptions à cause des hausses d'impôts frappant les ménages, mettent la pression pour obtenir des gestes en faveur du pouvoir d'achat.

Le Figaro - Les députés PS en ont ras le bol des couacs

«Le masochisme n'est pas une méthode de gouvernement!» Ce cri de colère vient de Annick Lepetit, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale, d'habitude très mesurée dans ses propos. Mais là, c'en est trop. La coupe est pleine après le duel à ciel ouvert entre Manuel Valls et Cécile Duflot au sujet des Roms, après les deux ultimatums adressés en moins de quinze jours par les Verts au chef de l'État, après la pétition lancée par la Gauche populaire pour demander à Bercy de revoir sa copie en faveur des classes populaires dans le budget 2014.

La Tribune - Le numérique en France : les usage(r)s, clé de l'innovation

Le président des Côtes d'Armor a rendu à Cécile Duflot un rapport sur l'économie numérique dans les territoires, centré sur les usages. Claudy Lebreton propose notamment de nommer un « coach numérique » par bassin de vie pour mutualiser les dispositifs et dynamiser l'innovation.

Le Figaro - Municipales 2014 : les socialistes se déchirent toujours à La Rochelle

Depuis l'échec retentissant de Ségolène Royal et le coup d'éclat du dissident socialiste Olivier Falorni aux léglislatives de 2012, les tensions ne se sont guère atténuées dans la cité rochelaise. La procédure de désignation du candidat socialiste pour les municipales 2014 a été stoppée net la semaine dernière, la rue de Solferino craignant de relancer une crise.

France 3 - Gérard Collomb, 3e maire le plus influent sur les médias sociaux

Le maire de Lyon se classe juste après Christian Estrosi, maire de Nice et Alain Juppé, maire de Bordeaux dans le baromètre Augure sur l'influence sur les médias sociaux des maires des 30 grandes villes de France que vient de sortir Veille magazine.

BFM - Le PS se serre la ceinture en cas de défaite aux municipales

L'issue des élections municipales risque d'être difficile pour le Parti socialiste, qui craint de voir ses recettes chuter.

Les Echos - Dexia : Ayrault pressé d’annuler les avantages accordés aux ex-dirigeants

Le président PS de Seine-St-Denis, Stéphane Troussel, a pressé mardi l’Etat d’agir sans délai en justice pour « contester les avantages concédés » aux ex-dirigeants de la banque des collectivités locales, comme les retraites- chapeaux.

Libé - La France revoit ses prévisions de croissance à la baisse

Dans un rapport adressé ce mardi à la Commission européenne, le gouvernement prévoit également une baisse du déficit public.

Le Figaro - Retraites : les idées des députés PS pour adoucir la réforme

Réforme des retraites, acte II. Le projet de loi présenté le 18 septembre en Conseil des ­ministres va être décortiqué, à partir de ce lundi soir, par les députés de la commission des affaires sociales. Ils entendent adoucir des mesures un peu trop douloureuses à leur goût et surtout se montrer plus généreux que le gouvernement dans les contreparties accordées aux salariés. Mais si Marisol Touraine leur reconnaît un légitime droit d'amendement, elle a été on ne peut plus explicite sur les limites à ne pas dépasser.

L'Humanité - Entretien avec Arnaud Montebourg - M. le ministre, peut-on créer des emplois en France et en avez-vous le pouvoir ?

Lorsqu’il est entré au gouvernement, Arnaud Montebourg, pour nombre d’électeurs, incarnait la défense des intérêts des ouvriers de l’industrie française à travers son discours sur la démondialisation et le protectionnisme. 15 mois après, l’image est plus qu’écornée. Son échec à imposer la nationalisation « temporaire » de Mittal s’est traduit par la fermeture des hauts-fourneaux de Florange. PSA a fermé son usine d’Aulnay avec sa bénédiction et Renault a détruit 7 500 postes.

1er octobre

PS - 30 septembre 2013 : l'essentiel du point presse de David Assouline

Lors de son point presse hebdomadaire, le porte-parole du Parti socialiste David Assouline a salué la présentation du budget 2014, entièrement tourné vers la croissance et l'emploi, il a également insisté sur la mobilisation pour la République face à la montée de la droite extrémisée, rappelant la tenue du forum «la République face aux extrémismes» organisé par la Parti socialiste le 5 octobre au Gymnase Japy.

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Le Point - PS : les ministres anti-Valls retiennent leurs coups

Hamon, Taubira et Montebourg étaient dans les Landes samedi. Le premier a égratigné le ministre de l'Intérieur, les autres ont esquivé le sujet. Explications.

Cambadélis : "Les polémiques entre ministres deviennent intolérables"

Le député PS estime que Manuel Valls applique la loi. Alors que la cacophonie règne, il appelle à un sursaut de la majorité présidentielle. Interview.

30 septembre

Libé - La gauche du PS se remonte le moral

Réuni pour son université de rentrée, le courant de Benoît Hamon accueillait hier Christiane Taubira et Arnaud Montebourg. Les propos de Manuel Valls sur les roms n'y faisaient pas recette.

Libé - Royal appelle à plus de souplesse sur le travail dominical

Alors que le gouvernement se réunit ce lundi sur ce thème, la présidente socialiste de Poitou-Charentes juge la législation «très complexe».

Libé - Roms : Valls juge les critiques de Duflot «insupportables»

«Les Roms ont vocation à rester en Roumanie ou à revenir en Roumanie», a réaffirmé le ministre de l'Intérieur face aux critiques de gauche.

Le Monde - Roms : Benoît Hamon dénonce les propos de Manuel Valls

On attendait les trois mousquetaires, on a eu droit finalement à l'homme révolté. De Benoît Hamon, Christiane Taubira et Arnaud Montebourg, réunis ce samedi 28 septembre à Vieux-Boucau (Landes) pour l'université de rentrée du courant hamoniste "Un monde d'avance", c'est finalement le premier qui est allé le plus loin dans la liberté de ton.

Le JDD - Roms : les amis de Valls organisent la défense

TRIBUNE - Seize élus - sénateurs, députés ou maires -, comme Daniel Vaillant ou Gérard Collomb, tous proches de Manuel Valls, publient dans le JDD une tribune pour soutenir l'action du ministre de l'Intérieur dans l'épineux dossier Roms.

Le Monde - Roms : Bernard Cazeneuve soutient Manuel Valls

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a reçu le soutien du ministre du budget, Bernard Cazeneuve. "Lorsque le ministre appelle à la fermeté en même temps qu'à l'intégration et au travail en commun des pays de l'Union européenne, il ne dit rien d'autre que ce qu'il y a dans la circulaire du premier ministre", a déclaré M. Cazeneuve au "Grand Rendez-Vous" d'Europe 1, i-Télé et Le Monde.

Le Huffington Post - Roms: les soutiens et opposants à Manuel Valls au sein du PS

ROMS - "C'est illusoire de penser qu'on règlera le problème des populations Roms à travers uniquement l'insertion. (...) Il n'y a pas d'autre solution que de démanteler ces campements progressivement et de reconduire (ces populations) à la frontière". Mardi sur France Inter, Manuel Valls a a agité toute la classe politique cette semaine , et en particulier le parti de la majorité.

Le Nouvel Obs - Travail dominical : Sapin défavorable à une évolution

Dans un entretien à paraître lundi, le ministre du Travail admet la tenue d'un "débat", tandis que Marisol Touraine annonce une réunion à Matignon.

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Les protestants français sermonnent Valls

Lors du méga-culte à Bercy en présence du ministre de l'Intérieur, le patron des protestants a répondu aux déclarations du ministre de l'Intérieur sur les Roms.
____________________________________________
____________________________________________