Google Analytics Alternative
compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2015

Jean-Paul Huchon: «Pécresse nie la réalité des choses»


Jean-Paul Huchon: «Pécresse nie la réalité des... par lefigaro

20:55 Publié dans Vidéo | Tags : huchon, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

17/05/2015

L'actualité des socialistes du 11 au 16 mai (mise à jour)

A la une

Le Point - Congrès PS: 17 la "motion B" veut "reconstruire" un parti capable de "reconquête"

Les rédacteurs de la motion B, portée par le député Christian Paul et qui rassemble les frondeurs et l'aile gauche du Parti socialiste, ont dévoilé samedi 17 propositions "largement issues" de leur Tour de France des fédérations pour "reconstruire" un parti capable de "reconquête".

Libé - Soupçons de fraude massive sur le CIR

La question pèse 6 milliards par an. Le Crédit d’impôt recherche (CIR) est-il efficace ? Permet-il l’essor de la recherche privée et l’embauche de scientifiques ? C’est avec cet argument massue – l’innovation source de croissance et d’emplois  – que Nicolas Sarkozy, en 2007-2012, puis François  Hollande, ont fait du CIR le dispositif ­fiscal le plus généreux du monde en faveur des ­entreprises déclarant une activité de recherche et développement (R & D). Généreux au point de soulever le doute sur son efficacité. D’où la création d’une commission d’enquête parlementaire dont la rapporteure est la sénatrice Brigitte Gonthier-Maurin (PCF). La commission a auditionné le 19 mars un trio de chercheurs – Patrick Lemaire (biologiste, leader de l’association Sciences en marche), François Métivier (Institut de physique du globe de Paris) et Elen Riot (école de commerce de Reims) – qui lui a apporté une démonstration chiffrée ­implacable.

17 mai

Le Point - Hamon doute de la victoire de Cambadélis au congrès du PS

Le député et ancien ministre Benoît Hamon a exprimé ce samedi ses doutes sur la victoire du premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis et de sa motion lors du vote des militants socialistes les 21 et 28 mai. Interrogée sur France Culture sur une probable victoire du patron du PS, cette figure de l'aile gauche du PS a répondu : "Je suis pas sûr, moi, de cela, je n'anticiperais pas sur ce résultat."

Le Lab - L'art de la synthèse de Jean-Christophe Cambadélis résumé en une phrase

ÉQUILIBRISTE - Jean-Christophe Cambadélis a réussi sa mission : réunir dans la même motion Martine Aubry et les membres du gouvernement. Le tout dans un numéro d'équilibrisme politique dont il est fier. Dans un reportage de l'Obs du 13 mai, intitulé "Solfé vaisseau fantôme", on en apprend un peu plus sur la méthode de l'actuel secrétaire du Parti socialiste.

Gérard Filoche - A ceux qui s’interrogent sur les possibilités qu’aurait la motion A d’infléchir la politique gouvernementale…

La motion Valls-Cambadélis pratique le grand écart entre le « dire » et le « faire », entre ce qu’elle dit et la politique menée les ministres et secrétaires d’Etat socialistes qui, pourtant, l’ont tous signée.

L’objectif de ce grand écart est de laisser espérer que voter pour la motion A pourrait permettre d’obtenir, en douceur, un changement d’orientation de la politique gouvernementale.

Martine Aubry et un certain nombre d’ « aubrystes » ont signé la motion Valls en affirmant vouloir peser « de l’intérieur » sur l’orientation du parti socialiste et du gouvernement.

Laurent Baumel - “Les idées sociales-libérales de Manuel Valls sont plus prégnantes au Sénat” – Interview au Figaro

Le député frondeur socialiste regrette que ce qu’il considère comme les régressions sociales de la Loi Macron n’aient pas été amendées par le groupe PS au palais du Luxembourg.

16 mai

mLyon - Fédération PS du Rhône : ras-le-bol des puissants ?

Il a beau répéter depuis son élection à la tête de la fédération PS du Rhône qu’il n’est pas aux ordres de Gérard Collomb, David Kimelfeld a de plus en plus de mal à convaincre son propre camp. Dernier couac en date, et de taille, le vote de la liste de Jean-Jack Queyranne pour les régionales 2015 en Rhône-Alpes Auvergne qui s’est soldé par un non majoritaire lors du bureau fédéral mercredi soir.
Stupeur pour le secrétaire fédéral et Gérard Collomb qui subiss : ent un revers inopportun, le premier pour sa gestion des sections socialistes du département, le second pour avoir voulu marcher sur les plates-bandes de Jean-Jack Queyranne en imposant sa femme Caroline en 2e position de la liste.

BFMTV - "L'optimisme de François Hollande va peut-être finir par payer

Hervé Gattegno a analysé les impacts politiques du rebond de 0,6 % de la croissance française au premier trimestre. Avec cette nette amélioration, l'Europe relâche la pression sur les déficits et les frondeurs du PS perdent un bon argument pour justifier leurs attaques contre l'exécutif. Selon lui, certes, l'économie ne repart pas encore en fanfare, mais François Hollande n'est pas très loin de repartir en campagne.

L'Humanité - Migrants. Malgré la contestation, les députés français conservent les « tests osseux » dans la loi

Législation Les amendements proposant d’interdire cet examen médical controversé, utilisé abusivement pour déterminer la majorité des jeunes migrants, ont été repoussés par le gouvernement.

FranceTVinfo - Réforme du collège : le gouvernement soudé multiplie les signes d'apaisement

Face à la grogne des enseignants, le gouvernement fait tout pour apaiser les tensions que provoque la réforme du collège. Une équipe de France 3 fait un point sur la situation.

Paris Match - Christian Paul : Un frondeur dans les pas de Mitterrand

Le 21 mai, les militants socialistes devront départager les quatre motions en lice pour le congrès. Celle des frondeurs est emmenée par un élu discret de la Nièvre.

Reuters - La fraude, hantise des belligérants du congrès socialiste, par Julien Ponthus

PARIS, 12 mai (Reuters) - Les craintes de fraude empoisonnent les préparatifs du congrès de juin du Parti socialiste, où le camp "loyaliste" du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis entend conserver le contrôle de l'appareil face à la fronde de l'aile gauche du PS.

15 mai

Le JDD - Réforme du collège : la majorité "fait bloc" autour de Najat Vallaud-Belkacem

La réforme du collège défendue par la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, cristallise les tensions et tourne depuis quelques jours à l’affrontement politique entre majorité et opposition, qui demande le retrait du texte.

Sud Radio - Christian Paul et "le procès en sorcellerie" sur la réforme du collège

Le député PS de la Nièvre estime que Nicolas Sarkozy, en critiquant le projet de réforme du collège, fait preuve de "beaucoup de machisme dans la façon dont il s'adresse à la ministre" de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem.

14 mai

LCP - [LE PÉDAGO] Loi Macron : les enjeux de la commission mixte paritaire

Le 3 juin, sept députés et sept sénateurs seront chargés de trouver un hypothétique compromis sur le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques. Passage en revue des mesures qui coincent, et celles qui pourraient faire consensus

Public Sénat - Congrès du PS : Christian Paul dénonce l'attitude du groupe PS au Sénat sur la loi Macron

Christian Paul, chef de file de la motion de l'aile gauche et des "frondeurs" pour le congrès de Poitiers, a fustigé mardi l'attitude du groupe PS au Sénat sur la loi Macron, "modifiée et durcie par la droite".

#DirectPolitique. Berger : "On n'entend pas le parti socialiste !"

A moins d'un mois du congrès du PS à Poitiers, Karine Berger, leader de la motion D, était l'invité de #DirectPolitique, l'émission de Ouest-France, Linternaute et 20 minutes.

13 mai

Libé - Congrès PS : la défiance règne avant le vote

C’est une tradition socialiste : à quelques jours des votes militants pour leur congrès, la défiance règne. Première signataire de la motion «La fabrique», Karine Berger a demandé mardi à la haute autorité du PS qu’elle soit «présente lors de la centralisation du 21 mai [jour du vote sur les motions, ndlr] au siège du Parti socialiste» pour que ce vote «ne puisse pas être contestable, comme peut l’avoir été dans le passé celui du congrès de Reims».

Le Parisien - Régionales : Bartolone remplacé au perchoir mais ne démissionnera pas

Claude Bartolone ne démissionnera pas de l'Assemblée nationale pour rassurer l'UMP. Ce mardi, le candidat socialiste aux régionales d'Île-de-France a toutefois annoncé qu'il déléguerait à ses vice-présidents le soin de présider les séances de l'hémicycle au plus fort de la campagne électorale.

Le blog de Stéphane Alliès - « Laissez-nous entre nous », ou le socialisme à huis clos

Puisque Jean-Christophe Cambadélis a refusé tout débat public avec ses adversaires, j’avais décidé ce lundi soir d’assister à une « AG de motions », qui constitue en jargon socialiste le seul moment où il est possible d'assister à un débat de congrès, en l’occurrence devant les militants de la fédération du Val-de-Marne à Créteil. Mais même là, la présence de la presse ne va pas de soi.

Le Figaro - À Créteil, Cambadélis fait face à la désillusion des militants socialistes

Le premier secrétaire du PS, candidat à sa succession, s'est rendu lundi 11 mai à Créteil pour défendre sa motion, devant des adhérents fatigués par les dissensions de la majorité.

Communiqué de Marie-Noël Lienemann

Le Sénat vient donc d’adopter le projet de loi Macron pour la croissance et l’activité en y ajoutant de graves mesures libérales et anti-sociales.
Marie-Noëlle Lienemann s’y est opposée tout au long de l’examen en séance avec bon nombre de ses collègues.

Libé - A La Havane, François Hollande vend du rêve et rêve de vendre

Le Président est le premier chef d’Etat occidental à se rendre sur l’île depuis la révolution castriste. Au menu : libertés politique et économique

Les Echos - Valls se cherche toujours un bilan économique

Manuel Valls ne serait plus Manuel Valls s’il ne se montrait pas toujours en première ligne, droit comme un « i », le verbe haut et le ton cassant. Pendant que François Hollande est à Cuba et Haïti, le Premier ministre occupe une nouvelle fois le terrain : un déplacement à Lyon lundi pour inaugurer l’extension d’un laboratoire et appeler au passage à « trouver une autre solution » au plan social chez Renault Trucks, puis une mobilisation sur l’apprentissage et la formation mardi à Matignon. « Pour tenter de donner du contenu à son image réformatrice, il fait un plan chaque semaine », s’amuse un ministre, résumant d’une formule la répartition des tâches au sein du couple exécutif : « La politique au président, les travaux forcés au Premier ministre ».

Benoit Hamon : "Si la baisse du chômage intervient, elle me donnera raison et à Arnaud Montebourg"

INTERVIEW – Numérique à l’école, réforme du collège, régionales en Ile-de-France, relation avec l’exécutif et les frondeurs, Benoit Hamon, député PS des Yvelines et ancien ministre de l’Éducation nationale a répondu aux questions des Indés Radios, metronews et LCI.

12 mai

Boursorama - Congrès PS: Christian Paul demande des clarifications à Valls

Christian Paul, chef de file de la motion de l'aile gauche et des "frondeurs" pour le congrès de Poitiers, a demandé lundi des clarifications à Manuel Valls sur trois sujets, dont les aides aux entreprises et la réforme fiscale.

France Info - Comment la réforme des collèges s'est transformée en bataille politique

La bataille politique à laquelle se livrent les ténors de droite comme de gauche sur la réforme des collèges n’en est qu’à ses débuts, mais un homme, Bruno Lemaire, a déjà marqué une très grosse victoire.

BFMTV - Régionales: en Île-de-France, Huchon se retire au profit de Bartolone

Jean-Paul Huchon, le président sortant de la région Ile-de-France, juge que sont "réunies les conditions" lui permettant de se rallier à la candidature de Claude Bartolone pour les prochaines régionales

RFI - Christian Paul, le leader des frondeurs

La bataille pour le congrès du Parti socialiste, c’est la bataille entre deux textes principaux et deux hommes : la motion A défendue par Jean-Christophe Cambadélis et la motion B par Christian Paul. Une bataille à distance pour convaincre les militants qui doivent voter le 21 mai. Christian Paul, le député de la Nièvre, a choisi d’arpenter le terrain dans le Val d’Oise et la Seine-Saint-Denis, car pour lui et pour les frondeurs dont il a pris la tête, le congrès de Poitiers doit marquer le début de la reconquête des Français pour 2017.

Christian Paul - « Qu’allons-nous faire de l’unité ? »

Le 10 mai, pluie ou vent, les socialistes du Morvan et de la Nièvre se retrouvent à Château-Chinon, et d’autres les rejoignent. Les paysages du Nivernais prennent au cœur. François Hollande y était venu en 2011. Nous nous rassemblons, pour un moment commun, comme on fréquente une école de volonté et d’espoir jamais apaisé. Ce n’est pas un pèlerinage, plutôt une façon de rappeler qu’il n’y a pas de fin de l’Histoire. Celle du socialisme nous dépasse, comme elle transcende tous ses acteurs. A travers les décennies, de Jaurès jusqu’à aujourd’hui, les scènes se répondent. Les mêmes épreuves, les mêmes mots. Souvent, c’est la question de l’unité qui apparaît quand il faut conquérir ou périr, transformer ou renoncer.

L'Obs - Hollande à Cuba : "Nous évoquerons la question des droits de l'homme"

L'économie, l'environnement, le passé et l'avenir de Cuba, mais aussi les droits de l'homme... Le président français s'est confié sur sa visite "historique" dans l'île. Par notre envoyé spécial.

Le Monde - En visite à Cuba, François Hollande devient le roi de la « diplomatie économique »

Si François Hollande débarque à Cuba, lundi 11 mai, ce n’est bien sûr pas pour y mettre à bas le régime castriste. Même pas pour y émettre une quelconque protestation quant au sort réservé aux dissidents. Dans l’une des dernières dictatures communistes de la planète, où 9 000 opposants ont été interpellés en 2014 et où l’activité des journalistes et artistes indépendants les conduit à coup sûr dans une cellule de prison, le chef de l’Etat n’a prévu aucune expression publique sur la question des droits de l’homme. Tout au plus devrait-il évoquer celle-ci dans son tête-à-tête avec le président cubain, Raul Castro. Sans que personne puisse donc vérifier dans quelle mesure et en quels termes il l’a fait.
 
 
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, défend le bilan social des trois premières années du quinquennat et croit aux résultats futurs des réformes engagées.
 

Dans une lettre ouverte à l'ex-ministre UMP, le patron du PS se plaît à railler un homme «adepte du conservatisme bon teint» qui utilise des méthodes d’«agitation gauchiste».

Europe 1 - Egalité professionnelle : Rebsamen dans le viseur des féministes

La loi sur le dialogue social se traduit par un recul des obligations en matière d'égalité professionnelle. Les associations féministes sont vent debout.

La loi sur le dialogue social pourrait mettre en péril les outils de lutte contre les inégalités entre les hommes et les femmes au travail. Pour dénoncer ce texte présenté mi-avril par le ministre du Travail François Rebsamen, les associations féministes montent au créneau et invitent le gouvernement à revoir sa copie avant son examen à l'Assemblée, le 20 mai.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé est « favorable » au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Marisol Touraine a pris position sur le sujet dans un entretien publié vendredi dernier par « Libération ». « Le prélèvement à la source, je suis pour », affirme-t-elle, tout en exprimant sa « préoccupation » sur un autre point de la réforme fiscale en débat au sein du PS : la fusion de l’impôt sur le revenu et de la CSG. À ce sujet, « j’ai une préoccupation , explique la ministre. La CSG finance notamment le budget de la Sécu. Or, si on fusionne ces deux impôts, un jour, un gouvernement de droite qui voudrait couper en catimini dans les dépenses sociales verrait son travail facilité ». - See more at: http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/05/11/touraine-reservee-sur-une-eventuelle-fusion-de-limpot-sur-le-revenu-et-de-la-csg_754921#sthash.K1MOJcB2.dpuf
Touraine réservée sur une éventuelle fusion de l’impôt sur le revenu et de la CSG - See more at: http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/05/11/touraine-reservee-sur-une-eventuelle-fusion-de-limpot-sur-le-revenu-et-de-la-csg_754921#sthash.K1MOJcB2.dpuf

11 mai

L'Obs - Surmilitarisée et sans vision : la politique française en Afrique éreintée

La commission des Affaires étrangères de l'Assemblée s'apprête à publier un rapport très sévère sur la politique africaine de François Hollande. "L'Obs" l'a lu.

Le Figaro - "Cameron a gagné par courage de réformer" (Le Roux)

... "La question c'est d'avoir le courage de faire les reformes pour son pays et nous, nous avons choisi, à la différence de David Cameron de faire en sorte qu'elles soient beaucoup plus justes, que ce ne soit pas les gens les plus populaires qui payent le plus", a-t-il poursuivi.

20 minutes - Retraite chapeau: Emmanuel Macron soutient Philippe Varin, l’ancien patron de PSA

Le gouvernement maintient sa confiance dans l’ancien patron de PSA qui touchera finalement une retraite de 300.000 euros par an…

Ce qui apparaît «inacceptable» aux yeux de Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, est tout à fait «conforme» à ceux d’Emmanuel Macron. Le ministre de l’Economie et des Finances a assuré, mercredi soir, que le gouvernement «maintenait sa confiance» dans Philippe Varin.

Rue 89 - Cuba : Hollande aura-t-il en 2015 le courage qu’il réclamait en 2003 ?

Reporters sans frontières (RSF) a exhumé des archives de 2003 un texte fort, appelant à dénoncer dans le même souffle l’embargo américain sur Cuba, et le régime cubain. Il est signé... François Hollande, qui, devenu président de la République, entame lundi une visite officielle sur l’île, la première d’un chef de l’Etat français.

Politis - Bruno Le Roux ou l’art d’être du côté du manche 

Pour le président du groupe des députés PS, David Cameron a gagné parce qu’il a eu « le courage de réformer ». En janvier, il assurait que son parti avait « beaucoup de choses en commun » avec Syriza.

Le Point - Régionales - Ile-de-France : le débat n'est "pas clos" au PS, selon Julien Dray

Jean-Paul Huchon se retirera-t-il lundi ou mardi au profit de Claude Bartolone ? Julien Dray estime qu'"un débat sur la tête de liste" est en cours.

Le JDD - La ministre de l'éducation défend sa réforme du collège

Face au tollé de la classe politique, des enseignants et des intellectuels, Najat Vallaud-Belkacem défend l’urgence de sa réforme du collège.

La Tribune - Hollande  : l'Etat accompagnera la Martinique dans sa transformation

Le changement de statut de la Martinique en collectivité unique au statut particulier sera étroitement accompagné l'Etat, a affirmé le président de la République François Hollande.

02/05/2015

Jean-Paul Huchon, invité de Renaud Blanc avec LCI (29.04.15)


Jean-Paul Huchon, invité de Renaud Blanc avec... par radioclassique

22:56 Publié dans Vidéo | Tags : huchon | Lien permanent

10/01/2015

L'actualité des socialistes du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

En vidéo toute la fin de semaine avec Charlie Hebdo dans les archives de l'INA

A la une 

L'Obs - "Charlie Hebdo" : unité nationale pour la marche républicaine

Partis, associations, syndicats... Tous appellent à manifester dimanche à Paris après l'attentat qui a coûté la vie à douze personnes. Absent, le FN dénonce son "exclusion".

10 et 11 janvier

Alternatives Economiques - Adieu à Bernard Maris

Parmi les victimes de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo figurait Bernard Maris. Il a longtemps été collaborateur de notre journal. Nous lui rendons hommage, et vous proposons de redécouvrir quelques unes de ses contributions.

Mediapart, Les économistes atterrés - Nous sommes tous des neveux d'Oncle Bernard

En ce sinistre 7 janvier 2015, l’humour et l’intelligence ont perdu plusieurs de leurs figures les plus emblématiques. S’il n’est bien évidemment pas question de hiérarchiser ces douze disparitions, nous souhaitons rappeler à tous le message délivré par notre collègue et ami économiste Bernard Maris, message que les compères caricaturistes d’Oncle Bernard relayaient avec tant de justesse et de drôlerie dans les colonnes de Charlie Hebdo.

Mediapart - Hommage à Bernard Maris, chercheur et directeur au Lereps (1990-1998)

François Morin, professeur émérite, ancien directeur du Laboratoire d’étude et de recherche sur l’économie, les politiques et les systèmes sociaux (Lereps, Toulouse 1), salue en son ancien collègue et ami « un visionnaire des impasses actuelles de nos sociétés développées et de leurs logiciels intellectuels ».

Slate - Bernard Maris était le respect, l’érudition et la gentillesse

Agé de 68 ans, «l'oncle Bernard» de Charlie Hebdo défendait avec science, mais aussi avec originalité et loufoquerie, les thèses économiques de gauche dans le débat public.

Il était cultivé, il était doux, il était curieux, il était démocrate. Bernard Maris, 68 ans, fait partie de la liste des victimes de l'attentat commis contre Charlie Hebdo, ce mercredi 7 janvier. Il écrivait, sous la signature d’«Oncle Bernard», des billets pour raconter l’économie, pour l’expliquer dans des journaux, dont Charlie, qu’il contribua à relancer en 1992. Sa qualité de pédagogue hors pair lui avait valu d’occuper de bons emplacements dans une presse où cette discipline de chiffres ne provoque en général pas un enthousiasme gigantesque.

8 et 9 janvier

REPLAY – Juliette Méadel, la porte-parole du PS, revient sur l'"exclusion" du Front national de la "marche républicaine" prévue pour dimanche prochain, en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Le Point - EXCLUSIF. Comment Montebourg prépare son retour politique

Non, Arnaud Montebourg n'est pas un retraité de la politique qui aurait fait le choix de se tourner tout entier vers l'entreprise. L'ancien ministre du Redressement productif fourbit dès à présent les armes de son retour qui aura lieu, en juin, à l'occasion du congrès du Parti socialiste à Poitiers. Il compte s'imposer dans le combat sur les idées en déposant, selon nos informations, sa propre contribution et mobilise dès à présent ses équipes de Des idées et des rêves, le mouvement qu'il a fondé pour porter sa candidature à la présidentielle de 2017.

Les Echos - La présence ou pas du FN à la marche républicaine au coeur des débats

Les «partis républicains» préparent, ce jeudi, la marche républicaine ce dimanche à Paris après l’attentat contre Charlie Hebdo. La question de l’intégration du FN à ce défilé fait débat.
 
 
On ignore encore quels politiques participeront à la manifestation du dimanche 11 janvier, à Paris, après les attentats terroristes contre Charlie Hebdo. Ce que l'on sait, en revanche, c'est que le PS se divise sur la question du FN. Faut-il convier le parti de Marine Le Pen à la marche organisée dans la capitale ?

7 janvier

Le Figaro - Un élu PS conseille aux plus démunis de moins prendre les transports

Proche de Gérard Collomb, le président du syndicat des transports du Rhône se dit contre la gratuité des transports en commun et suggère qu'on apprenne aux plus pauvres à se déplacer uniquement en cas de «besoin».

4, 5 et 6 janvier

Libé - PS: la question d’une primaire éludée par Hollande, repoussée par Cambadélis 

François Hollande et Jean-Christophe Cambadélis ont éludé ou repoussé, lundi, la question d’une éventuelle primaire pour 2017, alors que le chef de l’Etat fait tout pour pouvoir se représenter à la prochaine présidentielle. 

Notre-Dame-des-Landes : les fausses certitudes de François Hollande

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se fera, dès que les recours auront été épuisés. La déclaration de François Hollandelors de son interview sur France Inter lundi 5 janvier, annonce-t-elle un prochain démarrage du chantier au nord de Nantes et la réouverture du conflit avec les zadistes installés dans le bocage ?

Libé - Hollande : «C’est quand la gauche est forte moralement qu’elle peut rassembler

Retrouvez les principaux extraits de l'interview du Président sur France Inter ce lundi matin.» 

Cinq jours après ses voeux, François Hollande était l'invité ce lundi matin de la matinale de France Inter, deux heures d'émission à répondre aux journalistes et à quelques auditeurs, dans la droite ligne de sa nouvelle «stratégie relationnelle».

Le Monde - Hollande : l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes « sera lancé"

Le président de la République a commencé l'année 2015 par un long entretien de près de deux heures sur France Inter, lundi 5 janvier, consacré, notamment, aux questions politiques.

Le Monde, Les décodeurs - Retrouvez l'intégralité des déclarations de François Hollande

La Provence - Le député Maggi met le feu à la majorité ps à l'assemblée

Bruno Le Roux n'a pas du tout apprécié. En lisant le courrier du député-maire de Velaux Jean-Pierre Maggi qui lui annonçait, en fin d'année, son intention de quitter le groupe PS à Assemblée pour rejoindre celui du RRDP (essentiellement des radicaux de gauche), le patron des députés socialistes a vu rouge.

Le Lab - La réponse aigre-douce de Juliette Méadel, porte-parole du PS, à Cécile Duflot sur la loi Macron

MEILLEURS VŒUX - Le texte ne sera examiné à l'Assemblée qu'à partir du 26 janvier, mais Cécile Duflot appelle d'ores et déjà à le "mettre en échec". Dans une tribune publiée par le JDD dimanche 4 janvier, l'ancienne ministre du Logement dit tout le mal qu'elle pense de la loi Macron ,qualifiée de "grand bond en arrière" et d'"occasion manquée de changer de modèle".

Europe 1 - Quel bilan économique pour la France en 2014 ?

Eric Heyer et A. Verdier-Molinier dressent le bilan économique de la France pour 2014, qui est lourd, à divers niveaux, comme le chômage, par exemple.

Christophe Pierrel actuellement directeur de cabinet du ministre de la ville de la jeunesse et des sports va rejoindre le cabinet du Président lundi 5 janvier.

 
Selon "Libération", le premier secrétaire du PS prépare le prochain congrès du parti prévu pour le mois de juin et veut rassembler les deux camps socialistes sous une même motion.

RFI - Bilan de l’année économique en France

Benjamin Coriat, professeur d’économie à Paris 13, coordinateur de l’ouvrage « Changer d’économie, nos propositions pour 2012 » aux éditions Les liens qui libèrent.

2 et 3 janvier

L'Obs - Légion d'honneur : la réjouissante piqûre de Piketty

En refusant la breloque napo-républicaine, l'économiste ne fait pas qu'affirmer son indépendance, il dit aussi tout le mal qu'il pense de la politique économique du gouvernement français.

Slate - Elections départementales: le PS rayé de la carte dans certains territoires?

Le PS sait déjà qu'il va perdre ces élections, mais une autre peur s'installe: celle de son élimination totale de plusieurs conseils départementaux.

Le Parisien - Au PS, les frondeurs s'opposent... mais pas trop

Ces députés de la gauche socialiste défient Manuel Valls. Pour la première fois, notre journal a analysé le vote des projets de loi. Il en ressort que le pouvoir de nuisance des frondeurs reste limité. Pour le moment.

Libé - Légion d'honneur : Piketty rejette le fait du prince

L'économiste ne veut pas de la Légion d'honneur. Très proche du PS pendant la campagne, il a depuis pris ses distances avec le pouvoir en place.

L'Obs - Ce que préconise Piketty pour la France, l'Europe et le monde

Sa méthode, ses constats et ses préconisations : comprendre la réflexion de Thomas Piketty... et pourquoi il a refusé la Légion d'honneur.

RTBF - 2014 année de l'économiste Piketty, prophète partout sauf en son pays

1,5 million d'exemplaires vendus pour son "Capital au XXIème siècle", des traductions dans plusieurs langues dont le chinois, l'oreille de la Maison Blanche: 2014 fut l'année de la consécration internationale pour l'économiste français Thomas Piketty. 2015 pourrait-elle être celle d'un plus fort écho en France?

31 décembre et 1er janvier

L'Obs - Hollande: des vœux "combatifs" pour fixer les priorités de 2015

Fidèle à la tradition, François Hollande présente à 20H00 mercredi ses vœux aux Français, dans un état d'esprit "combatif" pour "affirmer les priorités et la tonalité de l'année 2015", même si aucune annonce majeure n'est attendue, selon l’Élysée.

Le Monde, Big Browser - La dernière pique de Montebourg et Filippetti à Hollande en 2014

Les ex-ministres Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti, qui ont quitté avec fracas le gouvernement en août, se sont rappelés au bon souvenir de François Hollande en saluant publiquement la décision du chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, de nationaliser provisoirement les aciéries Ilva et ses 5 000 salariés, en difficultés financières.

En louant la "leçon magistrale de courage de Renzi à François Hollande", et en utilisant le mot-clé #Florange, Arnaud Montebourg rappelait, une fois encore, que l'exécutif français avait refusé de faire de même pour le site sidérurgique d'ArcelorMittal en 2012. Aurélie Filippetti écrit, elle, qu'"une administration doit savoir prendre des décisions courageuses".

RFI - Hollande «combatif» avant de présenter ses vœux aux Français

2014, 365 jours que François Hollande voudrait certainement oublier. Une année compliquée pour le président français qui, dans quelques heures, prononcera les vœux à ses compatriotes. L'allocution doit durer une dizaine de minutes, dans un esprit que l'on annonce combatif. Le chef de l'Etat doit s'engager car 2015 sera plus que jamais l'année de tous les dangers.

L'Obs - Pourquoi François Hollande risque de ne pas aimer 2015

L'année aura tout d'une course d'obstacle : élections départementales et régionales, congrès du PS, chômage…

Libé - Chômage des jeunes : Mandon se prend les pieds dans la courbe

DÉSINTOX Le secrétaire d'Etat assure que le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a diminué depuis l'élection de François Hollande. On en est loin...

«Vous savez que le chômage des jeunes reste, même s’il a crû ces dernières semaines, inférieur à celui que nous avons trouvé en 2012. S’il y a un domaine où le chômage a baissé, c’est le chômage des jeunes.»

29 et 30 décembre

L'Obs - Valls prévient : des années de "sacrifices" attendent les Français

"Nous devons faire des efforts pour que la France soit plus forte, pour que ses entreprises soient plus compétitives et pour que son secteur public soit plus efficace", détaille le Premier ministre.

Le Parisien - Régionales : le cas Huchon divise le PS

Le président de la région Ile-de-France devrait briguer un 4e mandat pour le scrutin de décembre prochain. Sa n° 2, elle aussi candidate, a le soutien de plusieurs leaders PS.

Le JDD - Voeux : François Hollande veut mettre "un coup de collier"

C’est depuis son bureau de l’Élysée que François Hollande présentera ses voeux mercredi soir, à 20 heures. Optimiste, il pense que "ça peut encore marcher".Ce n'est pas un simple détail technique. C'est un choix politique, qui en dit long. Le JDD révèle que, mercredi soir à 20 heures, François Hollande présentera ses voeux aux Français non pas depuis un studio aménagé, ou, comme en 2012, depuis la salle des fêtes de la présidence, mais assis à son bureau, au cœur de l'Élysée.

Le Lab - François Hollande se veut résolument optimiste pour 2015

François Hollande est optimiste. Un an après avoir annoncé le pacte de responsabilité et affiché son orientation sociale-démocrate, le chef de l'État se prépare à d'autres vœux, ceux de 2015, au cours desquels il ne fera pas de grande annonce. C'est sûr. "Je ne vais pas annoncer un deuxième pacte de responsabilité", s’est d’ailleurs amusé le président selon des propos rapportés vendredi 26 décembre par Le Figaro. N'empêche, pour cette nouvelle année, François Hollande se veut confiant. Comme toujours.

16/06/2014

Lundi Politique : Jean Paul Huchon


Lundi Politique : Jean Paul Huchon par francebleu1071

22:30 Publié dans Vidéo | Tags : huchon, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

06/03/2014

Jean-Paul Huchon : "le CIO pense qu'il faudrait des JO plus modestes en 2024 et nous aussi"


Jean-Paul Huchon : "le CIO pense qu'il faudrait... par Europe1fr

16:00 Publié dans Vidéo | Tags : huchon, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

10/01/2014

TVA sur le transport urbain : l'initiative de Cazeneuve et Huchon


TVA sur le transport urbain : l'initiative de... par lefigaro

13:00 Publié dans Vidéo | Tags : huchon, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

23/09/2013

Libé - L’Europe, solidaire des régions

Jean-Christophe CAMBADELIS Député de Paris, Bertrand DELANOË Maire de Paris, Catherine TASCA Sénatrice des Yvelines, Stéphane TROUSSEL Président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Jean-Paul HUCHON Président du conseil régional d’Ile-de-France et Vincent EBLÉ Sénateur et président du conseil général de Seine-et-Marne (PS)

Lorsqu’on leur parle d’Europe, les citoyens disent mal la connaître : elle leur apparaît lointaine, confuse. François Hollande a pourtant contribué à réorienter le débat vers un nécessaire soutien à la croissance et poussé à plus de coopération. Mais pour aller plus loin, nous avons besoin d’une majorité de gauche au Parlement européen. Et pour y parvenir, nous avons besoin de montrer ce qu’apporte l’Europe à nos concitoyens. Car l’Europe apporte des choses concrètes, en Ile-de-France comme ailleurs. L’Union mène une politique de soutien à l’emploi, à la formation, au développement des entreprises et à l’innovation, dans tous les territoires. C’est la politique de cohésion. L’ambition que s’est donnée l’Europe à travers elle est de réduire les inégalités territoriales. De plus le président de la République a souhaité que l’usage de ces fonds soit défini par les régions, au plus près des défis que doivent surmonter les territoires.

Lire la suite
_____________________________________________________
_____________________________________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : cambadelis, delanoe, huchon | Lien permanent

10/03/2013

L'actualité des socialistes du 4 au 10 mars (mise à jour)

A la une : Le Nouvel Obs - Cumul des mandats : le choix de l'Elysée

La loi sera bien votée cette année mais, pour contourner des obstacles juridiques et politiques, le président va devoir repousser son application à 2017
Le texte est déjà rédigé dans les moindres détails, mais rares sont ceux qui l'ont entre les mains. La difficile gestation de la loi sur le non-cumul des mandats arrive à son terme ! Un conseiller dans la confidence prévient toutefois : rien ne peut être officialisé avant sa présentation en Conseil des ministres.
_____________________________________________

Les 9 et 10 mars

Le Monde - Pour Hollande, les droits des femmes étaient une des raisons pour intervenir au Mali

Le président François Hollande, jeudi 7 mars, à la veille de la Journée internationale des droits des femmes, a justifié l'intervention militaire au Mali notamment par le besoin de lutter contre l'oppression des femmes par les islamistes.

Libé - Congé parental, parité: le gouvernement affiche ses objectifs pour les femmes

A l’occasion de la Journée mondiale des Droits des femmes, le gouvernement a affiché une série d'«objectifs» pour faire reculer les inégalités hommes-femmes, en s’engageant notamment à réformer le congé parental, à accroître la parité dans les scrutins politiques et à renforcer la pression sur les entreprises.

Le Monde (blog) - Quand le PCF flirte avec la gauche du PS

Petit à petit, les liens se resserrent entre le PCF et la gauche du PS. Une nouvelle étape vient d'être franchie. Deux communistes, membres de la direction du parti, ont récemment intégré le comité d'orientation de Gauche avenir, le club de Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice socialiste de Paris. Ce club, qui a pour but d'"agir pour l'unité de la gauche", réunit non seulement des socialistes comme Emmanuel Maurel, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France, ou Paul Quilès, ancien ministre, mais aussi des personnalités politiques d'autres sensibilités, notamment écologistes.

Le Monde - L'Elysée, bastion de sérénité dans une France à cran

Evidemment, il a eu l'air "agacé". Comme tout un chacun l'aurait fait, il a demandé "qui a bien pu dire ça". Mais, mardi 5 mars au soir, quand il a lu à la une du Canard Enchaîné ce gros titre en lettres rouges, ""Pépère", le surnom de Hollande à l'Elysée", le président de la République n'a pas paru plus ébranlé que ça. "Une fois de plus, il m'a impressionné par son équanimité, raconte un conseiller présent ce soir-là. Vous imaginez le psychodrame que ça aurait fait sous Sarkozy ?"

La Gazette des communes - Intercommunalité : les « DG » pour l’élection au suffrage universel direct

L’Association des directeurs généraux des communautés de France (ADGCF) prône un scrutin dans le cadre d’une circonscription intercommunale. Dans leur manifeste rendu public le 26 février 2013, ces cadres affirment aussi « la spécificité de leur métier vis-à-vis de leurs homologues communaux ».

Le Monde - Budget 2014 : cinq milliards d'économies en plus

Le ministre délégué au budget, Jérôme Cahuzac, a le premier rompu le silence gouvernemental sur la lettre de cadrage en évoquant un effort d'économies "un peu supérieur" à quatre milliards d'euros en 2014, lors d'une visite jeudi de la Direction interrégionale des douanes à Bassens (Gironde). En réalité, ce sont cinq milliards d'économies nouvelles qui seront exigés en 2014.

Le Monde (Les décodeurs) - Jean-Louis Borloo et les énarques du PS

Il est de bon ton, en province, de critiquer les élites parisiennes – même si on appartient au sérail depuis des lustres. C'est ce qu'a fait Jean-Louis Borloo, jeudi 7 mars à Mazamet, dans le Tarn, tirant à boulet rouge sur le PS dirigé selon lui par "des gens chics, pas dans la vraie vie, issus de 3 promos de l'ENA". Le PS dirigé par des énarques ? Les "Décodeurs" ont vérifié le CV des cadres du Parti socialiste. M. Borloo se trompe : les énarques ne sont pas légion au sein des hautes instances de la rue de Soléfrino.

Le Monde (abonnés) - Hollande, le grand doute

La mise en garde est venue de François Hollande, mercredi 6 mars, en conseil des ministres. "N'inquiétez pas les Français !", a lancé le chef de l'Etat à son équipe. "Et maîtrisez votre communication", a-t-il insisté. Personne n'a été nommément cité, mais tout le monde a compris qui était visé : Arnaud Montebourg, Delphine Batho et Cécile Duflot, qui avaient étalé quelques jours plus tôt leurs désaccords sur la taxation du diesel.

8 mars

Le Monde - Cahuzac évoque des économies "un peu supérieures" à 4 milliards pour 2014

L'effort d'économies demandé par Bercy pour 2014 dans ses lettres de cadrage budgétaire aux ministères sera "un peu supérieur" au montant de 4 milliards d'euros que Le Monde annonçait mardi 5 mars, a déclaré jeudi à des journalistes le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, à Bassens (Gironde).

Le Figaro - Mariage gay: le PS répond à Sarkozy

Le Parti socialiste a vivement réagi aux propos de Nicolas Sarkozy sur le "mariage pour tous" et la "traçabilité" des enfants, estimant que "le plus inquiétant, c’est bien la traçabilité des idées" de l'ancien président.

Le Monde - L'accord sur l'emploi est-il identique à ce que proposait Sarkozy ?

L'attaque a d'autant plus de force qu'elle vient du secrétaire national socialiste Emmanuel Maurel. Dans une interview au site de France Télévisions, ce membre de l'aile gauche du Parti socialiste estime que l'accord sur l'emploi signé en janvier par les partenaires sociaux "reprend les fameux accords compétitivité-emploi de Sarkozy, que François Hollande avait condamnés il y a un an avec beaucoup de force". Une idée partagée par beaucoup à gauche du PS, où l'on s'agace de plus en plus fortement d'un "virage libéral" de François Hollande et de son gouvernement. Alors, l'accord sur l'emploi a-t-il copié les propositions de Sarkozy ?.....
Quelles sont les différences ? La réponse est simple : aucune. En réalité, Nicolas Sarkozy et le gouvernement Fillon avaient défini un principe général sans entrer dans les détails précis de l'accord. Et ce principe général – un accord collectif pour diminuer ou augmenter le temps de travail en cas de besoin pour l'entreprise – reste totalement le même. En ce sens, Emmanuel Maurel a raison : le gouvernement Ayrault a laissé les partenaires sociaux valider les "accords compétitivité-emploi" de Nicolas Sarkozy, rebaptisés en "accords de maintien dans l'emploi". Une sémantique différente pour un même principe.

La question Lyonmag de la semaine   

Municipales 2014 : si Gérard Collomb ne se représentait pas, qui serait le meilleur candidat pour représenter la gauche à Lyon ?

Le Monde - Les fidèles de François Hollande passent à l'offensive au sein du PS

Moins d'un an après la présidentielle, l'armée "hollandaise" repart en campagne. A l'heure où le feu couve autour de la bonne stratégie économique pour faire face à un chômage en crue et à une situation sociale tendue, les partisans du chef de l'Etat dans la majorité et au sein du PS ont décidé de donner de la voix. Ces "hollandais" historiques veulent faire entendre leurs positions pour infléchir la ligne gouvernementale, avec à la manoeuvre l'ancien bras droit de François Hollande pendant onze ans Rue de Solférino, le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, très actif.

Le 7 mars

France TVinfo - L'aile gauche du PS à Hollande : "François, change de cap, et vite!"
Accord sur l'emploi, réforme des retraites, budget européen… Sujet après sujet, l'aile gauche du Parti socialiste constate avec effarement les directions prises par François Hollande depuis le 6 mai. Alors que la CGT et Force ouvrière appellent les salariés à descendre dans la rue, mardi 5 mars, le secrétaire national du PS, Emmanuel Maurel, appelle solennellement le chef de l'Etat à "rester fidèle à ses engagements" de campagne et à "changer de cap".

Democratie et Socialisme - 20 questions, 20 réponses sur l’ANI et l’avant-projet de loi

Non à une loi qui, en reprenant l’ANI de Wagram du 11 janvier signé par le Medef et une minorité syndicale. Elle précariserait l’emploi et les salaires et sécuriserait les licenciements.

Les Echos - Au PS, la désindexation des pensions inquiète plus que l'allongement de la durée de cotisation

L'idée de baisser le pouvoir d'achat des retraités inquiète la direction du PS.

Accumulation des urgences pour les uns, prudente réserve tant que le gouvernement n'a pas décidé pour les autres… Les dirigeants de la gauche ne se précipitent pas pour réagir au document de travail du gouvernement sur la réforme des retraites (lire « Les Echos » d'hier), qui envisage une hausse de la durée de cotisation et une désindexation des pensions. Les communistes sont hostiles aux deux et les écologistes n'y sont « plutôt pas favorables » non plus.

Tribune de Lyon - PS. Pascale Crozon pour le non-cumul des mandats

“Je ne suis pas isolée sur la question, même si certains y sont clairement opposés, comme Gérard Collomb, qui cumule  beaucoup.

L'Express - Non-cumul des mandats: le PS contre le président

Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, dérange beaucoup le gouvernement en ne cessant de demander l'application du non-cumul des mandats dès 2014. 

Marianne - On achève les classes moyennes

Obstiné par l'impératif de rigueur, le gouvernement sacrifie les classes moyennes sur l'autel de l'austérité. Un risque social et politique majeur. «Faut qu'ça saigne !» Peut-être François Hollande a-t-il été bercé, dans son enfance, par ces mots de Boris Vian. Le futur président n'avait que 1 an quand Saint-Germain-des-Prés chantait «Faut qu'ça saigne !» Depuis deux semaines, le même air de tango semble résonner entre les murs de Matignon et de l'Elysée. Mais ce ne sont plus les bouchers de la Villette qui poussent la chansonnette, mais le chœur des classes moyennes promises au sacrifice fiscal et social sur l'autel de l'austérité qui déchante. Avec François Hollande et Jean-Marc Ayrault dans le rôle des désosseurs du modèle social français...

Libé -  Le gouvernement lance sa réforme contestée du marché du travail

Le gouvernement a lancé mercredi, avec l’étape du Conseil des ministres, son projet de réforme du marché du travail, contesté mardi dans la rue par FO et la CGT, qui pressent les parlementaires de faire barrage au texte, exprimant lui une pleine «confiance» en une adoption rapide par le Parlement.

Libé (abonnés) - «Nous allons limiter la durée des stages à six mois»

Interview Questions à Geneviève Fioraso Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche
Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso annonce des mesures pour développer les stages, tout en limitant les abus. Le nombre de stagiaires est passé de 600 000 par an en 2007 à plus d’un million aujourd’hui.

Libé - Ayrault récite son «nouveau Grand Paris»

Le Premier ministre a présenté, hier, un plan ambitieux pour réorganiser transports, logements et institutions en Ile-de-France. Par SIBYLLE VINCENDON
Jean-Marc Ayrault a l’art de la synthèse, c’est bien le moins pour un hollandais. Mais il a aussi celui du récit, ce qui est plus surprenant de la part du Premier ministre un peu terne qu’il est parfois. Ce sont pourtant ces deux qualités qu’il a déployées, hier, pour présenter aux élus franciliens, décideurs économiques et plusieurs ministres réunis à l’université de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne) son «nouveau Grand Paris».

Le 6 mars

Le Monde - Accord emploi : "Notre rôle, c'est de combler les trous du texte"

Le projet de loi qui retranscrit l'accord sur l'emploi, conclu le 11 janvier entre le Medef et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC), va être présenté en conseil des ministres, mercredi 6 mars. Le texte sera ensuite étudié en commission à l'Assemblée nationale, les 25 et 26 mars, avant de passer dans l'Hémicycle entre le 2 et le 5 avril. Le gouvernement a demandé aux parlementaires de ne pas trop le modifier. Mais beaucoup de voix s'élèvent, notamment à l'aile gauche du Parti socialiste, pour faire valoir le droit d'amendement des députés et corriger un projet jugé trop favorable au Medef. Jean-Marc Germain, rapporteur socialiste du texte (Hauts-de-Seine), va devoir composer avec ces différentes pressions.

Le Monde - L'exécutif prépare une nouvelle cure d'austérité pour 2014

Depuis que la France s'est engagée à ramener à l'équilibre ses finances publiques, les années se suivent et se ressemblent : elles sont, du point de vue de la discipline budgétaire, toujours plus redoutables. Les ministres et leur entourage attendent donc, avec un fatalisme teinté de lassitude, la lettre de cadrage de Jean-Marc Ayrault que Matignon devrait leur adresser à la fin de la semaine.

Le Monde - Retraites : les raisons et les pistes d'une nouvelle réforme

C'était il y a moins de trois ans : des manifestations monstre, un débat parlementaire épique et une réforme des retraites adoptée dans la douleur, qui portait progressivement l'âge de départ à 62 ans et l'âge auquel on pouvait toucher sa pension pleine à 67 ans. Une réforme "forte et réaliste parce qu'elle permet de sauver le système de retraite et d'être à l'équilibre en 2018 sans qu'aucune recette ne soit surévaluée", assurait alors Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP.

L'Express - François Hollande part à la rencontre des Français

Après une semaine de sondages alarmants, le chef d'Etat part sur le terrain. François Hollande va parcourir les régions pour lutter contre l'impopularité et s'inviter sur France 2 pour expliquer sa politique. Avec comme objectif de renouer le contact avec les Français. 

Le JDD - Emploi : l'aile gauche du PS fait des siennes

Comme elle l'avait fait sur le pacte budgétaire européen, l'aile gauche du PS promet de se battre jusqu'au bout pour amender le texte sur la sécurisation de l'emploi. Et assume de s'opposer à nouveau au gouvernement en tant que membre de la majorité.

Libé - Loi sur l'emploi : progrès pour Sapin, régression pour Lepaon

La CGT et FO appellent ensemble, de manière inédite, à des grèves et manifestations mardi dans tout le pays pour faire barrage au futur projet de loi sur l’emploi. Les deux centrales voient dans ce projet, qui sera présenté le lendemain en Conseil des ministres, la traduction d’une politique sociale à rebours des promesses gouvernementales.

Le Figaro - Le PS fait bloc face à l'impopularité de Hollande

VIDÉO - Face au niveau record d'impopularité que doit affronter le président de la République, la majorité invite les Français à le juger sur les résultats à long terme.

Le 5 mars

Le Monde - Hollande veut une formation rapide pour les chômeurs

Le président François Hollande a affirmé lundi 4 mars à Blois que "l'objectif" de la réforme de la formation professionnelle était de permettre "qu'un chômeur sur deux se voie proposer une formation dans un délai de deux mois" après la perte de son emploi.

Le Nouvel Obs - Rémunérations des patrons: Ayrault veut "s'inspirer" de la préconisation suisse

PARIS (AFP) - Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a estimé lundi que l'initiative suisse limitant les rémunérations abusives des patrons des sociétés cotées constituait une "excellente expérience démocratique" et qu'il fallait "s'en inspirer".

Libé - A Marseille, une députée PS devant la justice

Article + vidéo Le tribunal a rejeté la demande de renvoi du procès de Sylvie Andrieux, soupçonnée d'avoir financé des associations en échange de l'influence de leurs dirigeants dans les cités.

Le 4 mars

Le Monde - Grand Paris : la victoire de Bertrand Delanoë sur Jean-Paul Huchon

Elle s'appellera "Métropole de Paris" et non "de Paris-Ile-de-France" comme prévu dans une version provisoire du projet de loi sur la décentralisation. La nuance est révélatrice. Le gouvernement a tranché : en dotant l'agglomération francilienne d'une instance chargée du logement avec des pouvoirs importants, il a choisi l'approche défendue par Bertrand Delanoë aux dépens de celle de Jean-Paul Huchon.

Libé - Montebourg, défenseur du diesel français

Le ministre s'est refusé à toute surtaxe sur le diesel, et a confirmé une réflexion en cours sur une prime de conversion, différente de l'ancienne prime à la casse «qui a fait trop de dégâts».

Libé - Le gouvernement carbure sur le diesel

Automobile. Batho et Montebourg cherchent à «dédieseliser» sans pénaliser le «made in France».

Comment privilégier une fiscalité plus juste, faire coïncider les enjeux environnementaux et sanitaires tout en ne pénalisant pas les ménages les plus modestes ? C’est le dilemme du gouvernement sur le diesel après la révélation du rapport de la Cour des comptes, vendredi par Libération, dans lequel est dénoncé le privilège fiscal d’un carburant qui grève les caisses de l’Etat de 6,9 milliards d’euros (8 milliards en incluant les exonérations ou taux réduits pour certains secteurs).

 
Le Sénat a adopté la semaine dernière une proposition de loi d'amnistie des délits commis lors de mouvements sociaux. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est dit lundi «sceptique sur le principe de l’amnistie» sociale, assurant qu’il croyait surtout aux «exigences du dialogue social».

A perdre la raison - Cote de confiance : Hollande prend une claque

Comme je le faisais régulièrement pour Nicolas Sarkozy lors de son mandat, je publie la cote de confiance mensuelle de François Hollande.

Le Lab - Pas besoin d'une loi pour ne plus cumuler au PS

LES PIEDS DANS LE PLAT - La ministre de l'Ecologie Delphine Batho n'y est pas allé par quatre chemins sur France 3. Interrogée sur la question du non-cumul des mandats, elle s'est montrée catégorique : elle est pour.

Le JDD - L'appel des cent pour une "nouvelle démocratie sociale"

TRIBUNE - Cent parlementaires PS appellent à voter le projet de réforme du contrat de travail. 
L’accord sur l’emploi conclu le 11 janvier entre les partenaires sociaux marque une nouvelle ère pour le dialogue social en France. Grâce à cette méthode, la démocratie s’enrichit de la participation des acteurs sociaux à notre objectif commun de lutte contre le chômage.

Libé - «Il faut mieux répartir les prélèvements»

Interview Jérôme Guedj député PS de l'Essonne Par GRÉGOIRE BISEAU

Député socialiste de l’Essonne, Jérôme Guedj, représentant de l’aile gauche du PS, se montre réticent face à la ligne sociale-démocrate du gouvernement.

TF1 - Un député PS pour un référendum sur une "République exemplaire"

Olivier Faure, ancien conseiller politique de Jean-Marc Ayrault, plaide samedi "à titre personnel" en faveur de l'organisation d'un "référendum sur la République exemplaire" pour réformer la Constitution.