Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roussel

  • Les sondages de la fin de semaine

    Le Pollotron de Contexte 

    À 77 jours de la présidentielle 2022, plongez dans les résultats de 328 sondages et découvrez les tendances pour chaque candidat.

    Marianne - Présidentielle 2022 : les banlieues voteraient… Marine Le Pen !

    Selon un sondage Ifop pour la revue « Écran de veille », les électeurs des banlieues les plus défavorisées porteraient leurs voix sur Marine Le Pen, talonnée par Jean-Luc Mélenchon, qui a toutefois perdu beaucoup de terrain dans ces territoires.

    C’est un sondage instructif que publie cette semaine Écran de veille, la revue du site GlobalWatchAnalysis. Pour ce mensuel, l’institut Ifop s’est penché sur le regard que portent les habitants des banlieues populaires sur l’élection présidentielle. Il en ressort un intérêt moins grand pour la campagne que l’ensemble de la population. Mais chez ceux qui comptent se rendre aux urnes, les candidats plébiscités s’appellent Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon… dans cet ordre.

    Paris Match - Sondage élection présidentielle : ce que révèle la deuxième semaine

    Jérôme Fourquet et François Kraus, politologues de l'Ifop, analysent pour Paris Match la deuxième semaine de notre sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match-LCI-Sud-Radio. Ce vendredi, l'écart se resserrent entre Marine Le Pen (17,5%, - 0,5) et Valérie Pécresse (16,5%, +0,5), alors qu'Emmanuel Macron, toujours en tête, reste stable (25,5%).

    ;;;; L’autre principal enseignement de cette semaine est la progression lente mais quasi continue du leader de La France insoumise , qui bénéficie à la fois des très bons échos autour de son meeting « immersif » du dimanche 16 janvier, du retrait d’Arnaud Montebourg, dont il capte l’essentiel des anciens électeurs, et de la cacophonie à gauche suite à l’annonce de candidature de Christiane Taubira – laquelle n’enregistre aucun effet de souffle à la suite de cet événement, son score de 3% la plaçant à égalité avec Anne Hidalgo. 

    Les Echos - Le duel Pécresse-Le Pen qui s'installe, Taubira qui double Jadot… le bilan hebdo de notre sondage Présidentielle 2022

    Tour d'horizon des principaux enseignements des résultats du baromètre quotidien OpinionWay-Kéa Partners pour « Les Echos » cette semaine.

    .... Taubira devant Jadot

    En une semaine, depuis l'annonce officielle de sa candidature , Christiane Taubira a su s'élever en deuxième position des intentions de vote à gauche : 6 % (+2 points depuis lundi 17 janvier). Elle devance ainsi Yannick Jadot qui n'est pas parvenu à rattraper la baisse de la semaine dernière (5 %, -3 points depuis le 11 janvier).

    CN News - Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron en tête, Valérie Pécresse au coude-à-coude avec Marine Le Pen

    Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle, selon le dernier baromètre OpinionWay pour CNEWS, publié ce vendredi 21 janvier.

    ..... A gauche, le candidat le mieux placé est pour l'instant Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise), avec 9% d'intentions de vote. Le candidat d'Europe Ecologie-Les Verts, Yannick Jadot (5%), et la candidate socialiste, Anne Hidalgo (2%), ont tous les deux régressé, avec respectivement trois points et deux points de moins qu'en décembre. Christiane Taubira, nouvelle candidate déclarée à gauche, surclasse désormais Anne Hidalgo et rassemble 5% des intentions de vote.

    L'Internaute - Baromètre présidentielle 2022 : qui ferait un meilleur président qu'Emmanuel Macron ?

    SONDAGE EXCLU. Le grand baromètre sur la présidentielle 2022 de Linternaute mesure chaque mois l'opinion des Français sur les rivaux d'Emmanuel Macron. Ce mois-ci, un zoom est fait sur la "primaire populaire".

    Chaque mois et en exclusivité pour Linternaute.com, l'institut d'études international YouGov interroge un échantillon représentatif de la population française sur la prochaine élection présidentielle française. Quelles personnalités feraient mieux qu'Emmanuel Macron comme président de la République ? Quelles sont les attentes des citoyens pour cette campagne ? Découvrez les enseignements issus de la 13e vague de notre grand baromètre mensuel de la présidentielle 2022, menée du 18 au 19 janvier 2022.

  • Les derniers sondages IFOP et ELABE

    IFOP - Baromètre de l’élection présidentielle – Vague 7

    Alors que le parti Les Républicains vient de désigner sa candidate pour la présidentielle de 2022, Ifop-Fiducial a réalisé une intention de vote au lendemain de cette investiture.

    La candidate LR, Valérie Pécresse, voit son score passer de 10% dans notre dernière enquête à 17% aujourd’hui, soit une hausse de 7 points. Pour rappel, en 2016, François Fillon voyait son score augmenter de 9 points à la suite de sa victoire à la primaire du parti. Par ailleurs, 24% des électeurs voient la candidate remporter l’élection du 24 avril prochain.
    Le président sortant Emmanuel Macron voit son score s’établir à 25%, largement devant Marine Le Pen à 17% et Éric Zemmour à 13%. Les forces de gauche n’arrivent pas à s’imposer : 9% des électeurs annoncent voter Jean-Luc Mélenchon, 5% pour Anne Hidalgo et 6% attribueraient leur bulletin à Yannick Jadot.

    Elabe le 7 décembre - En forte progression au 1er tour, Valérie Pécresse devancerait Emmanuel Macron au second tour

    A ce jour, 57% (+1) des électeurs se disent tout à fait certains d’aller voter à l’élection présidentielle de 2022, et 25% (+2) l’envisagent sérieusement

    A partir d’une échelle allant de 0 à 10 (où 0 signifie être tout à fait certain de ne pas aller voter et 10 être tout à fait certain d’aller voter, les notes intermédiaires permettant aux sondés de nuancer leur intention), 57% (+1 par rapport au 24 novembre) des Français se disent tout à fait certain d’aller voter (note 10), et 25% (+2) l’envisagent sérieusement (notes 8 et 9).

  • L'Obs - « Rejoignez-nous ! » : Jadot lance un appel aux socialistes et espère un « rassemblement » en janvier

    « C’est autour de notre projet, du projet écologiste, qu’une dynamique de rassemblement doit s’enclencher », avance le candidat EELV à la présidentielle.

    Yannick Jadot « espère » un « rassemblement » de la gauche en janvier derrière sa candidature. « Je dis aux socialistes comme à tous les progressistes : rejoignez-nous ! Construisons ensemble l’alternance à un quinquennat de renoncement écologique, de régression sociale et d’affaissement démocratique », lance le candidat écologiste à la présidentielle, dans une interview au « Journal du Dimanche ». « En janvier, j’espère que nous nous donnerons collectivement les moyens d’un rassemblement ».

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Reporterre - Les Hauts-de-France, pionniers du rassemblement de la gauche et des écologistes

    « Nous pourrions devenir un exemple d’union dans toute la France ! » s’est réjouie Karima Delli, prochaine tête de liste aux élections régionales des Hauts-de-France. Les Verts, la France insoumise, le Parti socialiste et le Parti communiste ont trouvé un accord pour faire liste commune.

    « C’est fait ! » Quelques mots simples pour dévoiler une alliance aussi complexe qu’inattendue. Jeudi 11 mars, les quatre principaux partis de gauche ont annoncé la formation d’une grande union dans les Hauts-de-France en vue des élections régionales des 13 et 20 juin prochains. La France insoumise, historiquement plus réticente à ces fusions, se battra donc aux côtés du Parti socialiste, d’Europe Écologie — Les Verts (EELV) et du Parti communiste.

    Lire la suite
    __________________________
    __________________________

  • Régionales en Auvergne Rhône Alpes, Hauts de France et Bourgogne Franche Comté

    Les élections régionales doivent se tenir les 13 et 20 juin prochains. Fabien Roussel du PCF, qui visait la tête d'une liste de gauche, a finalement accepté de remiser ses ambitions et de rejoindre l'écologiste.

    L'écologiste Karima Delli mènera la bataille pour la gauche unie face au sortant Xavier Bertrand aux élections régionales des 13 et 20 juin prochains. Selon les informations de franceinfo, Karima Delli avait commencé des discussions directes avec La France insoumise.

    Fabien Roussel, numéro 1 du Parti communiste français, qui visait la tête d'une liste de gauche, a finalement accepté de remiser ses ambitions et de rejoindre Karima Delli.

    Lire la suite
    ___________________________
    ___________________________

    Le Monde - Régionales : EELV, le PCF, LFI et le PS font front commun derrière Karima Delli dans les Hauts-de-France

    Cet accord des gauches reste « unique en France ». L’enjeu est de figurer dans le trio de tête et de proposer une opposition forte au Rassemblement national et aux Républicains.

    Un « grand chelem » pour assurer le retour d’une gauche disparue de la région sous pression de l’extrême droite : Europe Ecologie Les-Verts (EELV), le Parti communiste français (PCF), La France insoumise (LFI) et le Parti socialiste (PS) ont annoncé, jeudi 11 mars, s’unir dans les Hauts-de-France.
    ______________________
    ______________________

    Lyon Capitale - Régionales à Lyon : face à Wauquiez, l'(étonnante) proposition de Bernard pour tenter d'unir la gauche

    ..... A gauche, l'union dès le 1er tour, pour tenter de renverser Wauquiez, est au centre des débats. La dernière proposition vient du président de la Métropole de Lyon, l'écologiste Bruno Bernard. "Je souhaite que Najat Vallaud-Belkacem, qui serait une vraie plus-value pour une campagne commune, soit tête de liste sur la métropole de Lyon", a-t-il indiqué dans une interview à l'AFP et au Progrès. Mais "seulement" à la Métropole de Lyon, pas à l'échelle régionale, où elle doit se ranger derrière la candidate écologiste.
    ___________________________
    __________________________

    Le Progrès - Subventions de la Région : Wauquiez porte plainte pour diffamation contre Jean-François Debat

    Guerre de tranchées à la Région. A la suite de l’enquête de Mediapart sur les subventions allouées aux communes par la Région Auvergne Rhône-Alpes durant le mandat, Jean-François Debat, président du groupe socialiste et démocrate, s’est fendu ce jeudi d’un communiqué intitulé « favoritisme et copinage : C'est prouvé, L. Wauquiez a mis la Région à son service ». Laurent Wauquiez annonce « porter plainte pour diffamation et dénonciation de faits mensongers ».
    _______________________
    _______________________

    Le Progrès - Laurent Wauquiez n’a «pas forcément l’intention d’arroser Villeurbanne»? Le maire saisit le préfet

    Cédric Van Styvendael a réagi ce jeudi à l’enquête de Mediapart sur les subventions de la Région Auvergne Rhône-Alpes. Il est notamment question d’un enregistrement où l’on entend le président de Région, en 2016, indiquer qu’il n’avait «pas forcément l’intention d’arroser Villeurbanne».
    ___________________________
    ___________________________

    France Info - Régionales en Bourgogne-Franche-Comté: à gauche, l’éternel « je t’aime, moi non plus »

    Alors même que les discussions continuent entre les différents partis de gauche en vue des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, chaque camp se lance dans la bataille en présentant ses candidats. Après l’écologiste dijonnaise Stéphanie Modde, le Belfortain Bastien Faudot, de la Gauche républicaine et socialiste, alliée notamment à la France Insoumise, annonce sa candidature. Avec celle, attendue dans les prochains jours, de la sortante PS Marie-Guite Dufay, la gauche pourrait se présenter très divisée au premier tour. Avant de se rabibocher au second ? Etat des lieux.

  • Le JDD - Présidentielle : Hidalgo, Montebourg, Jadot, Piolle, Roussel… Comment les départager?

    Anne Hidalgo et Arnaud Montebourg ont fait un pas de plus le week-end dernier vers une candidature à la présidentielle de 2022. Mais ils ne sont pas les seuls en lice et la question du rassemblement en vue de se qualifier pour le second tour est loin d'être évidente.

    La liste des possibles candidats s'allonge, mais combien seront-ils au final, à gauche, au premier tour de l'élection présidentielle 2022? Ce week-end, des proches d'Arnaud Montebourg ont annoncé le lancement d'un mouvement politique destiné à soutenir une éventuelle candidature de l'ancien ministre. Et ceux d'Anne Hidalgo, dont le nom revient avec insistance depuis plusieurs semaines, la mise en ligne prochaine d'une "plateforme d'idées".

    Lire la suite
    ________________________
    ________________________