Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2018

Fondation Jean Jaurès (Jérôme Fourquet, Sylvain Manternach) Un an après : retour sur la « remontada picarde » de François Ruffin aux législatives de juin 2017 (13/06/2018)

Par-delà l’espace politique et médiatique que François Ruffin a su occuper, les conditions de son élection en juin dernier dans une circonscription où le Front national est très ancré et où il était largement devancé au premier tour méritaient une analyse approfondie. Un an après le scrutin, Jérôme Fourquet et Sylvain Manternach opèrent un retour sur les ressorts de ce succès électoral assez inattendu.

Auteur du film remarqué Merci patron !, inspirateur, avec d’autres, du mouvement Nuit debout et rédacteur en chef du magazine Fakir, François Ruffin avait déjà acquis une certaine visibilité dans la gauche radicale et contestataire ces dernières années. Son élection il y a un an comme député de la première circonscription de la Somme lui a permis d’accéder à l’Hémicycle, au sein duquel il s’est livré depuis à différents coups d’éclat médiatiques. 

Alors que la recomposition politique provoquée par la dernière élection présidentielle se poursuit, la mouvance des Insoumis apparaît aujourd’hui comme l’un des principaux foyers d’opposition au pouvoir. Et si le leadership de Jean-Luc Mélenchon n’est pas contesté au sein de ce courant, François Ruffin fait entendre une musique singulière et constitue désormais une figure politique de premier plan capable d’impulser des initiatives nationales d’ampleur comme lors de la manifestation intitulée « La fête à Macron », ayant rassemblé, avec le concours des troupes de La France insoumise, plusieurs dizaines des milliers de manifestants dans les rues de Paris le 5 mai dernier. 

Lire la suite
____________________
____________________

Fondation Jean Jaurès - Réception et usages politiques de Marx depuis le XIXe siècle

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Karl Marx, la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation Friedrich-Ebert proposent une rencontre franco-allemande à Paris pour (re)découvrir Marx et s’interroger sur sa postérité. La première table-ronde, portant sur la réception et les usages politiques de Marx depuis le XIXe siècle, est introduite et animée par Jean-Numa Ducange, maître de conférences, université de Rouen, et réunit : - Thomas Meyer, professeur émérite en sciences politique à l’Université technique de Dortmund, vice-président de la commission des valeurs fondamentales du SPD, - Mathieu Fulla, chercheur permanent, Sciences Po Paris, - Elisa Marcobelli, post-doctorante, université de Rouen, - Pierre Bauby, docteur en sciences politiques.

12:51 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures, marx | Lien permanent

Le vent se lève - La Turquie à l’heure du renouveau politique et de la contestation électorale

Le 24 juin 2018 restera sans doute un jour historique pour la Turquie. Les citoyens turcs sont convoqués à un double scrutin, pour des élections à la fois présidentielles et législatives. Alors que ces élections se déroulent un an et demi avant leur date officielle, anticipées par le président en exercice, Recep Tahip Erdoğan, elles promettent bien des surprises. Retour sur un climat politique en pleine effervescence, marqué à la fois par l’espoir d’un renouveau électoral, ainsi que par les contradictions d’un état autoritaire qui n’a pas dit son dernier mot.


Des élections anticipées aménagées au gré de manipulations constitutionnelles et de stratégies politiques

Le 18 avril, Erdoğan avait annoncé l’anticipation de ces élections, entérinée le 20 avril par la Grande Assemblée nationale, au sein de laquelle son parti détient la majorité des sièges. Les motivations sont avant tout d’ordre constitutionnel : il s’agit d’appliquer au plus vite la réforme de la Constitution votée à une courte majorité lors du référendum entaché de soupçons de fraudes d’avril 2017.

Lire la suite
__________________
__________________

12:48 | Tags : erdogan, turquie | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Édouard Vaillant, l’invention de la gauche

Gilles Candar, président de la Société d’études jaurésiennes, publie une biographie d’Édouard Vaillant (1840-1915), personnage central du socialisme français, intitulée "Édouard Vaillant, l’invention de la gauche" (Armand Colin, mai 2018). Il revient dans cet entretien mené par Jean-Numa Ducange, maître de conférences à l’université de Rouen, sur le parcours de celui qui fut un des principaux organisateurs de la Commune de Paris (1871). Ensuite, associant l’héritage blanquiste au marxisme, il développe une stratégie d’action totale, à la fois révolutionnaire et réformiste. Il dessine avec Jaurès et Guesde bien des caractéristiques du socialisme républicain français.

10:30 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

23/06/2018

Fondation Jean Jaurès - Albanie : vers une ouverture des chapitres pour son intégration dans l’Union européenne ?

Dans le cadre des travaux de l’Observatoire des Balkans, animé par Sébastien Gricourt, la Fondation Jean-Jaurès a reçu Teuta Vodo, vice-ministre de la Justice d’Albanie. Dans la perspective du Conseil européen des 28 et 29 juin 2018, Teuta Vodo a rappelé les réformes menées dans le domaine de la justice, indispensables pour aller dans le sens de l’ouverture des négociations pour l’entrée du pays au sein de l’Union européenne.

Emmanuel Maurel (eurodéputé PS) sur les européennes: «Il faut s’inspirer de l’état d’esprit de 2005»

10:33 Publié dans Vidéo | Tags : maurel, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

22/06/2018

Le vent se lève - Le PSOE au pouvoir : un puzzle aux pièces incompatibles

Après sept ans de politiques d’austérité, de combat féroce contre les nationalismes, de scandales de corruption et de récupération d’un monarchisme conservateur avec la Loi-bâillon, l’ère du gouvernement Rajoy s’est close. C’est le PSOE, avec l’appui de 21 partis, qui a donné le coup de grâce à un Parti Populaire qui se présentait comme le seul capable de gouverner efficacement l’Espagne après la crise. Aurait-il raison? Quelles sont les possibilités pour ce nouveau gouvernement Sánchez qui se met en place ?


Pour la première fois, l’Espagne a un Président qui parle anglais, ainsi que français. Pour la première fois, son gouvernement est composé majoritairement par des femmes. Mais pour la première fois aussi, le Président n’est pas député : il est issu d’une motion de censure et n’a pas “gagné” les élections. Le PSOE a obtenu en 2015 et 2016 les pires résultats de son histoire avec 84 députés à l’issu de la dernière élection (52 de moins que le PP).

Lire la suite
_____________________
_____________________

20:50 Publié dans Analyses, International | Tags : psoe | Lien permanent

France 24 - Hubert Védrine : "Le populisme c'est l'échec des élites"

17:47 Publié dans Vidéo | Tags : vedrine, populisme | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Les lionceaux du califat : débat avec Sonia Mabrouk en direct vendredi 22 juin à 18h30

Victimes ou bombes à retardement, qui sont les « lionceaux » de Daech ? À l’heure où la France fait face au retour de ses djihadistes, la journaliste Sonia Mabrouk (Europe 1, CNews) publie un roman sur les enfants embrigadés par l’organisation terroriste, "Dans son cœur sommeille la vengeance" (Plon, 2018). Elle en débat à la Fondation Jean-Jaurès, lors d'une rencontre publique animée par Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès.

11:17 Publié dans Vidéo | Tags : sonia mabrouk, fondation jean jaures | Lien permanent

21/06/2018

Le Figaro - Génération.s nie tout rapprochement avec le PS

Le mouvement fondé par Benoît Hamon, qui va tenir sa première convention fin juin, rejette toute négociation en vue des européennes ou des municipales.

Olivier Faure et Benoît Hamon sont-ils en train de se rapprocher? La question est posée depuis un récent échange téléphonique entre le premier secrétaire du PS et l'ex candidat socialiste à la présidentielle, qui a fondé son propre mouvement. Elle n'est pas anodine alors que les uns et les autres à gauche tentent de s'organiser en vue des européennes et des municipales. Mais aussi à 10 jours de la première convention de Génération.s, les 30 juin et 1er juillet à Grenoble. Selon les organisateurs, entre 1500 et 2000 personnes seront présentes.

Lire la suite
__________________
__________________