Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fondation jean jaures

  • Fondation Jean Jaurès, Julia Cagé - Une autre redevance est possible. Pour un financement affecté mais plus juste de l’audiovisuel public

    Il ne faut pas s’interdire de repenser le financement de l’audiovisuel public, au contraire ! Mais pourquoi ne pas tirer les leçons des réussites de pays voisins et réformer, en France, la redevance dans le sens d’une contribution progressive affectée ? L’économiste Julie Cagé explique en quoi celle-ci garantirait des ressources pérennes et indépendantes des cycles politiques, créant un un lien fort entre les citoyens et l’audiovisuel public. D’autant que cette option bénéficie du soutien d’une majorité de Français, ainsi qu’une enquête le démontre.

    Dans ce rapport, Julia Cagé défend sa proposition d’une « contribution pour le service public » ou « contribution pour l’audiovisuel public ». À l’heure où les fake news prolifèrent et où l’inflation grignote les budgets, il est essentiel de donner de la visibilité dans les financements et de la justice dans la répartition, comme ont su le faire plusieurs pays nordiques au cours des dix dernières années. Une autre redevance est possible !

    Lire la suite
    _________________________
    _________________________

  • Fondation Jean Jaurès - Analyse d’une fin de cycle électoral

    Les suites de la dernière élection présidentielle sont caractéristiques d’une scène politique loin d’être stabilisée et la restructuration de la vie politique n’en est qu’à ses débuts. Analysant de manière extrêmement fine le détail des résultats des élections législatives de juin 2022, au plus près des circonscriptions, Émeric Bréhier et Sébastien Roy en tirent les conséquences pour chaque force politique.

    Le cycle électoral débuté en 2017 s’achève à l’issue de ces élections législatives des 12 et 19 juin 2022. Cinq ans après une promesse de profonde rénovation démocratique, force est de constater que La République en marche (LREM) n’est pas parvenue à construire un « nouveau monde ».

    Lire la suite
    ____________________________
    ____________________________

  • Fondation Jean Jaurès - Colombie : les enjeux écologiques et l’élection présidentielle

    À deux jours du scrutin présidentiel colombien, Juan Duputel, président de l’association Umstanda France Colombie, examine la place des questions écologiques dans la campagne présidentielle – où pour la première fois en Colombie, le candidat de gauche, Gustavo Petro, pourrait l’emporter –, et revient sur le documentaire "Soy Agua", sorti en février 2022. Il est interrogé par Jean-Jacques Kourliandsky, directeur de l’Observatoire de l’Amérique latine de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Fondation Jean Jaurès - Les vingt ans de l’euro : à l'épreuve de la guerre en Ukraine

    Alors que des transformations au sein de la gouvernance économique de l’Union européenne sont à l’œuvre et qu’une crise a éclaté entre l’Ukraine et la Russie, la Fondation Jean-Jaurès, la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS) et l’Initiative for Policy Dialogue reviennent, dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE) et à l’occasion des vingt ans de l’euro, sur ce que la mise en place de la monnaie unique a produit au sein de la zone euro, sur les nouvelles règles budgétaires et sur les conséquences de cette crise géopolitique.

    L’objectif de ce débat autour de représentants institutionnels, politiques et universitaires de haut niveau est de mettre en avant les solutions et les recommandations existantes pour l’approfondissement de l’Union économique et monétaire. Ouverture : David Rinaldi, directeur du secteur Études et recherches de la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS)

    Présentation de l’étude sur « Les Européens et l’euro : la perception de la monnaie unique vingt ans après son adoption » : Théo Verdier, co-directeur de l’Observatoire Europe de la Fondation Jean-Jaurès, vice-président du Mouvement européen-France

    Discussion - Joseph E. Stiglitz, prix Nobel d’économie, Initiative for Policy Dialogue à l’Université de Columbia, - Pervenche Berès, co-directrice de l’Observatoire Europe de la Fondation Jean-Jaurès, ancienne présidente de la commission affaires économiques du Parlement européen, ancienne présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen, - Adrienne Brotons, membre de l’Observatoire de l’économie de la Fondation Jean-Jaurès, - Xavier Ragot, président de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Modération : Ainara Bascuñana, directrice de la communication de la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS), et David Rinaldi, directeur du secteur Études et recherches de la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS).

  • Fondation Jean Jaurès - L'’Amérique latine et l’OCDE

    Sebastian Nieto Parra, chef de l’Unité Amérique latine et Caraïbes du Centre de développement de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), analyse les données livrées par le dernier rapport Perspectives économiques de l’Amérique latine et les conséquences de la guerre russo-ukrainienne sur les économies latino-américaines. Il est interrogé par Jean-Jacques Kourliandsky, directeur de l’Observatoire de l’Amérique latine de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Fondation Jean Jaurès - L’Espagne confrontée à des tensions politiques et sociales

    Dans le contexte de la guerre en Ukraine menée par la Russie, la gauche au pouvoir en Espagne connaît des tensions concernant sa politique étrangère mais doit aussi faire face à un climat social dégradé. Pour éclairer la situation, Antoine de Laporte, expert associé à la Fondation et observateur de la vie politique espagnole, livre son analyse. Il revient également sur la crise interne à Podemos et sur l’évolution des rapports de force à droite (Parti populaire et Vox). Il est interrogé par Alexandre Minet, coordinateur du secteur International de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Fondation Jean Jaurès - Agendas médiatique, politique et d’opinion : le grand « désalignement »

    À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, un premier bilan peut être fait quant aux « lieux » où s’est déroulée la campagne. Les réseaux sociaux s’imposent logiquement comme l’un de ceux-là, mettant parfois en lumière le décalage entre préoccupations réelles et préoccupations virtuelles. Christelle Craplet, directrice du projet « Présidentielle 2022 – BVA », et Anthony Dos Santos Boccard, associé fondateur du cabinet Uptowns, analysent ce « grand écart ».

    Il y a quelques mois, une enquête BVA s’intéressait à la manière dont les réseaux sociaux s’imposaient comme les nouveaux territoires de l’engagement1. Pour près d’un jeune de dix-huit à vingt-quatre ans sur deux (49%), mais aussi plus d’un Français sur trois (35%), les réseaux sociaux constituaient alors le lieu le plus efficace de l’engagement lorsqu’on veut partager une opinion, une conviction ou un sujet de préoccupation, ou encore s’engager pour une cause. Par comparaison, l’engagement dans un parti politique n’était jugé efficace que par 9% des Français.

    Lire la suite
    _______________________
    _______________________

  • Fondation Jean Jaurès - La cristallisation ne se fait plus que le jour du vote

    Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, tire un bilan de la campagne du premier tour en termes de mobilité électorale, grâce aux données de l’Enquête électorale française réalisée par Ipsos pour la Fondation Jean-Jaurès, le Cevipof et Le Monde dont la neuvième vague vient de sortir.

    L’élection présidentielle n’a pas encore livré tous ses secrets. Mais un premier bilan de cette campagne du premier tour peut déjà être dressé. Grâce au panel électoral, parce qu’il interroge les mêmes électeurs depuis le mois d’avril 2021, nous pouvons en effet mesurer et analyser la mobilité électorale – et sa face symétrique, la stabilité électorale. À l’heure de la déstructuration des clivages, de la montée de la société des individus, de la succession de crises majeures, la mobilité électorale est un phénomène majeur, en France comme dans beaucoup d’autres démocraties européennes. Il pourrait même s’agir d’un phénomène déterminant dans cette étrange campagne qui a cumulé offre électorale éclatée – accroissant encore les potentialités de changement d’intention de vote – et intérêt citoyen limité – suscitant des allers-retours entre volonté d’aller voter et tentation de l’abstention.

    Lire la suite
    _______________________
    ______________________

  • Fondation Jean Jaurès - Les chemins de l'égalité. Les femmes, les hommes et le travail

    Romain Bendavid, directeur de l’Expertise Corporate et Climat social au sein du département Opinion de l’Ifop, et Flora Baumlin, directrice d’études dans l’Expertise Corporate et Climat social au sein du département Opinion de l’Ifop, présentent leur livre "Les chemins de l'égalité. Les femmes, les hommes et le travail", coédité par la Fondation Jean-Jaurès et les éditions de l'Aube. Les inégalités auxquelles les femmes sont confrontées dans le monde professionnel sont plurielles : plus nombreuses à occuper des emplois précaires, moins qualifiés, elles sont moins rémunérées que les hommes.

    Ce constat préoccupant, Flora Baumlin et Romain Bendavid l’étayent avec le résultat de nombreuses enquêtes, mais ils investiguent également d’autres dimensions de ces inégalités : la place du travail, le vécu, le sentiment de reconnaissance, la charge mentale ou encore l’expérience de plafonds de verre objectifs. Ils dessinent, en parallèle, des voies à emprunter pour faire progresser une égalité par le haut et par le bas, convaincus que les fortes transformations dans le travail engendrées par la crise sanitaire pourraient constituer une opportunité de changement.

  • Fondation Jean Jaurès - Droits des femmes : quels enjeux pour le prochain quinquennat ?

    Alors que les questions égalité femmes-hommes sont aujourd'hui de plus en plus médiatisées dans le sillage du mouvement #MeToo et que le contexte de la crise sanitaire les a d'autant plus mises en lumière, les droits des femmes constituent un enjeu incontournable dans le cadre de l'élection présidentielle et celui de la présidence française du Conseil de l'Union européenne. Si des avancées sont constatées, les défis restent immenses pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles, défendre les droits sexuels et la santé sexuels et reproductifs, promouvoir l'égalité professionnelle, la parité et la représentation des femmes dans les instances de décision.

    À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, un échange autour des enjeux des questions égalité femmes-hommes dans la première campagne présidentielle post-#MeToo réunit : - Françoise Brié, directrice générale de la Fédération nationale Solidarité femmes, - Sarah Durocher, co-présidente du Planning familial, - Najat Vallaud-Belkacem, directrice générale d'ONE France, ancienne ministre des Droits des femmes. Ce débat est animé par Amandine Clavaud, directrice de l'Observatoire Égalité femmes-hommes de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Fondation Jean Jaurès - Le climat, enjeu géopolitique

    Le climat constitue un enjeu politique international de premier ordre et nécessite des réponses effectives au niveau global. Or, les différentes COP et les traités signés subséquents, étant non contraignants, donnent de faibles résultats et portent peu à l’optimisme. L'universitaire François Gemenne, spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, livre son analyse à l’occasion de la publication de son essai "Géopolitique du climat" (Dunod, 2021). François Gemenne, chercheur à l’université de Liège et enseignant à Sciences Po Paris et à la Sorbonne, est interrogé par Alexandre Minet, coordinateur du secteur International de la Fondation Jean-Jaurès, et Déborah Rouach, chargée de mission à la Fondation.