Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2015

Le Grand Rendez-Vous avec Jean-Yves le Drian


Le Grand Rendez-Vous avec Jean-Yves le Drian par Europe1fr

22/11/2015

Boualem Sansal : "Il faut tout mettre sur la table : le terrorisme, l'islamisme mais aussi l'islam"


Boualem Sansal : "Il faut tout mettre sur la... par FranceInfo

23:27 Publié dans Réflexions | Tags : boualem sansal | Lien permanent

Public Sénat : Benoît Hamon - Territoires d'infos le 17 novembre

Slate - Valls ne veut pas que le Conseil constitutionnel mette son nez dans l’état d’urgence

Le Premier ministre souhaite donner à la France tous les moyens de poursuivre ceux qui représentent un danger. Quitte à passer une loi constitutionnellement fragile.

Le Premier ministre Manuel Valls ne veut pas que le Conseil constitutionnel puisse examiner la révision de la loi sur l’état d’urgence, débattue au Sénat vendredi 20 novembre. Intervenant dans l’hémicycle de la Haute Assemblée, le Premier ministre a déclaré:

«Je suis extrêmement dubitatif sur l’idée de saisir le Conseil constitutionnel. Je souhaite que nous allions vite sur la mise en œuvre des dispositifs [...] que vous allez voter, mais il y a toujours un risque à saisir le Conseil constitutionnel. Si le Conseil répondait que la loi révisée est inconstitutionnelle sur un certain nombre de points, sur un certain nombre de garanties apportées, cela peut faire tomber 786 perquisitions et 150 assignations à résidence déjà faites. Il y a y compris des mesures qui ont été votées hier à l’Assemblée nationale –je pense à celle sur le bracelet électronique, je suis dans la transparence– qui ont une fragilité constitutionnelle. [...] Moi je souhaite que nous allions vite car je souhaite donner [...] aux forces de l’ordre et à la justice tous les moyens de poursuivre ceux qui représentent un danger pour la Nation, la République et les Français.»

Lire la suite
_________________
_________________

18:00 Publié dans Analyses | Tags : valls, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

Expliquez-nous... le salafisme


Expliquez-nous... le salafisme par FranceInfo

13:18 Publié dans Analyses | Tags : salafisme | Lien permanent

Slate - Attentats du 13 novembre: il n'y a pas eu de «faille» de sécurité, il y a eu «un naufrage historique»

Et ce naufrage souligne l'échec de la loi sur le renseignement.

«Y a-t-il eu des failles dans le renseignement français? interrogeait le Huffington Post le 17 novembre, quatre jours après les attentats du 13 novembre à Paris, qui ont fait 132 morts. Des interrogations légitimes au regard du parcours des assaillants, connus des services de renseignement et dont l’un d’entre eux, Samy Animour, avait même été mis en examen pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”. Une procédure qui n’avait pas empêché l’intéressé de rompre son contrôle judiciaire pour se rendre Syrie 

Le lendemain, 18 novembre, on suspectait la présence d’Abdelhamid Abaaoud, coordinateur présumé des attentats, sur le territoire français, alors qu’il était censé être en Syrie. David Thomson, journaliste spécialiste du djihad en France et auteur des Djihadistes français déclarait alors que, si l’information de sa présence devait se confirmer, on serait alors «bien au-delà de l’étonnement et de la faille sécuritaire», ajoutant: 

«Il faut bien comprendre qui est cet homme. C’est le visage le plus connu du djihad francophone. Son visage s’affichait l’année dernière pendant plusieurs jours en permanence sur toutes les chaînes d’info en France. C’est quelqu’un qui en 2013 et 2014, sur sa propre page Facebook, sous sa vraie identité, postait des vidéos de lui sur le front syrien, lance-roquettes à la main, pour appeler les gens à le rejoindre.»

Lire la suite
____________________
____________________

10:00 Publié dans Analyses | Lien permanent

21/11/2015

Altereco - Etat Islamique : Le difficile combat contre l’argent de Daech, Christian Chavagneux

Le 16 novembre dernier, dans son communiqué spécial sur la lutte contre le terrorisme, le G20 a appelé ses membres à « renforcer le combat contre le financement du terrorisme ». Le constat est certes unanimement partagé : on ne peut combattre Daech par la seule action militaire, il faut réussir à couper le groupe terroriste de ses ressources financières. Facile à dire mais moins facile à faire. Car si l’on en croît les études du Gafi et du Congrès américain, ses dirigeants semblent avoir recours essentiellement à un financement local difficilement contrôlable.

Des ressources financières énormes

Les diverses estimations disponibles situent les ressources de « l’Etat islamique » (EI) entre un et trois milliards de dollars par an, ce qui en fait l’organisation terroriste la plus puissante au monde financièrement.

Lire la suite
_____________________
_____________________

18:11 Publié dans Analyses | Tags : christian chavagneux | Lien permanent

Le Figaro - Comment les jeunes de mon quartier, dans le 93, ont-ils vécu les carnages de la nuit ? Alexandra Laignel-Lavastine

FIGAROVOX/TÉMOIGNAGE - La philosophe Alexandra Laignel-Lavastine, qui habite en Seine-Saint-Denis, a interrogé les jeunes de son quartier dès le matin du 14 novembre. Les propos qu'elle a recueillis sont glaçants.

Alors qu'en ce lugubre matin du samedi 14 novembre, la France était en état de choc et le monde glacé d'effroi, comment les jeunes de mon quartier, dans le 93, avaient-ils vécu, eux, les carnages de la nuit? Un vague espoir m'avait saisi: et si les tueurs islamistes venaient, par ce bain de sang, de s'aliéner un peu leurs admirateurs de banlieue, généralement fascinés par leurs «exploits guerriers»?
Dans cet univers clos et à la dérive, où la fêlure morale est souvent vertigineuse, le principe qui prédomine est en effet celui de la valeur contraire. Les décapitations en ligne, les prières de rue et le voile intégral horrifient ou dérangent? Ils «kiffent» puisqu'ils «niquent la France». Mais cette fois? Se pouvait-il que les images atroces des tueries les laissent de marbre et ne suscitent pas l'ombre d'un écœurement ou d'une identification aux victimes? En s'en prenant au public jeune et festif d'un concert de rock ; pis, en ciblant les spectateurs d'un match de foot, leur passion, de surcroît au Stade de France, situé à quelques encablures de là et où ils auraient tous pu se trouver, les tueurs de Daech n'avaient-ils pas commis une erreur d'appréciation ?

Lire la suite
____________________
____________________

13:06 Publié dans Analyses | Tags : alexandra laignel-lavastine | Lien permanent

"J'aime les flics…" : Frédéric Fromet chante les forces de l'ordre #AnnuleTout


"J'aime les flics…" : Frédéric Fromet chante... par franceinter

10:46 Publié dans En chanson, Humour, Vidéo | Tags : frédéric fromet | Lien permanent

Le Monde - L’Allemagne va-t-elle réussir son « tournant énergétique » ?

Projet précurseur pour les uns, véritable contre-modèle pour les autres, le fameux tournant énergétique en Allemagne (« Energiewende ») reste au cœur des débats sur les modèles de transition bas carbone. Le projet de sortir du nucléaire d’ici à 2023, l’élément le plus connu du projet allemand, a joué le rôle d’un catalyseur sur le plan politique.

Mais loin de se réduire à ce seul enjeu, l’Energiewende porte avant tout l’ambition d’une transformation profonde du système énergétique, avec à la clé l’objectif de réduire de 80 % à 95 % les émissions de gaz à effet de serre en 2050 par rapport à 1990. En tenant compte de cet horizon de long terme, quel bilan peut-on tirer des évolutions de la politique énergétique allemande depuis le début des années 2000 ? Et quels sont les défis majeurs des prochaines décennies ?

Lire la suite
___________________
___________________



00:05 Publié dans Analyses | Lien permanent