Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2020

OFCE - Quelle est l’ampleur du ralentissement industriel après 15 jours de confinement ? Une analyse à partir de la consommation d’électricité en France, 10 avril 2020 par Eric Heyer

La publication de l’Indice de Production Industrielle (IPI) donnera une première indication de l’ampleur des conséquences de cette pandémie et des mesures sanitaires sur l’industrie française. Néanmoins, les premières informations portant sur le mois datent du début du confinement ; elles ne seront disponibles que le 10 mai. En attendant cette date, des données en temps réel peuvent être mobilisées afin de calibrer et d’anticiper le choc sur l’industrie.

Lire la suite
_________________
_________________

17:38 Publié dans Analyses | Tags : heyer, ofce | Lien permanent

OFCE - L’essentiel, l’inutile et le nuisible (suite), 7 avril 2020 par Eloi Laurent

Comment savoir de quoi nous pouvons nous passer tout en continuant à bien vivre ? Pour éclairer cette question délicate l’analyse économique offre un critère central, celui de l’utile, qui renvoie lui-même à deux notions voisines : l’usage et l’utilité.

Est utile, d’abord et fidèlement à l’étymologie, ce dont les personnes se servent effectivement pour satisfaire leurs besoins. Est donc inutile ce qui, du point de vue humain, ne sert à rien. Amazon a ainsi annoncé le 17 mars que ses entrepôts ne stockeraient désormais plus que des « biens essentiels » jusqu’au 5 avril et les définit de la manière suivante dans le contexte de la crise du Covid-19 : « articles ménagers, produits médicaux et autres denrées très demandées ». L’ambiguïté du critère de l’utile est tangible dans cette définition qui mêle ce qui tient de la première nécessité et ce qui relève du jeu de l’offre et de la demande. Tout en semblant adopter un comportement civique, Amazon s’inscrit également résolument dans une perspective commerciale.

Lire la suite
___________________
___________________

11:27 Publié dans Analyses | Tags : eloi laurent, ofce | Lien permanent

15/04/2020

OFCE - L’essentiel, l’inutile et le nuisible,  3 avril 2020, Éloi Laurent

La crise du Covid-19 n’en est qu’à ses débuts, mais il paraît difficile d’imaginer qu’elle conduise à un « retour à la normale » sur le plan économique. De fait, confinement aidant, les réflexions se multiplient déjà sur le nouveau monde qui pourrait émerger de la conjonction inédite d’une pandémie globale, de la mise aux arrêts de la moitié de l’humanité et du tarissement brutal des flux mondiaux et de l’activité économique. Parmi ces réflexions, dont beaucoup ont été entamées bien avant cette crise, s’impose la nécessité de définir ce qui est vraiment essentiel au bien-être humain : de quoi avons-nous véritablement besoin ? De quoi pouvons-nous dans les faits nous passer ?

Raisonnons d’abord par l’absurde comme nous invitait à le faire Saint-Simon en 1819. « Supposons que la France perde subitement les Français les plus essentiellement producteurs, ceux qui donnent les produits les plus importants, ceux qui dirigent les travaux les plus utiles à la nation, et qui la rendent productive dans les sciences, dans les arts et métiers, ils sont réellement la fleur de la société française : ils sont de tous les Français les plus utiles à leur pays, ceux qui lui procurent le plus de gloire, qui hâtent le plus sa civilisation ainsi que sa prospérité : la nation deviendrait un corps sans âme à l’instant où elle les perdrait… Il faudrait à la France au moins une génération entière pour réparer ce malheur… ». C’est sur le mode de la parabole, que Saint-Simon tentait ainsi d’expliquer le renversement hiérarchique que le nouveau monde de la révolution industrielle impliquait pour la prospérité du pays, qui pouvait désormais selon lui se passer des classes monarchiques, alors que « les sciences, les arts et métiers » lui étaient devenus essentiels.

Lire la suite
_________________
_________________

22:31 Publié dans Analyses | Tags : ofce, eloi laurent | Lien permanent

22/03/2020

Pour une justice climatique citoyenne, sociale et efficace [Eloi Laurent]

Xerfi Canal a reçu Eloi Laurent, économiste à l'OFCE , dans le cadre du livre Petit manuel de justice climatique à l'usage des citoyens . Une interview menée par Adrien de Tricornot.

17:20 Publié dans Vidéo | Tags : eloi laurent, ofce | Lien permanent

Boursorama - Confinement : voici de combien la croissance française va s'effondrer cette année..

Face à l'activité qui se paralyse de plus en plus, de quelle ampleur sera la récession ? Le commissaire européen, Thierry Breton, évalue l'impact de 2 à 2.5 points cette année en Europe. Quid de la France ? Eléments de réponse avec Xavier Timbeau, directeur de l'OFCE.

11:10 | Tags : timbeau, ofce | Lien permanent

20/03/2020

OFCE - L’économie au temps du COVID-19; 9 mars 2020 par Xavier Timbeau

Peut-on faire du calcul économique face à une crise sanitaire ? Poser la question semble obliger à répondre non. Pourtant, nous allons nous livrer à cet exercice morbide, espérant y trouver quelques éléments utiles à la réflexion pour les décisions difficiles à prendre dans les prochains jours.

Les épisodes passés analysés après le SARS-Cov de 2003

La première question est de savoir quelles peuvent être les conséquences économiques d’un scénario de pandémie grave (c’est-à-dire comparable à la grippe espagnole de 1918). Quelques études nous renseignent sur ce point. McKibbin et Fernando ont mis à jour des travaux de simulations macroéconomiques réalisés après l’épisode du SARS-Cov en 2003, repris dans un ebook publié par VoxEU très récemment et étoffé d’autres analyses économiques.

Lire la suite
____________________
____________________

17:30 Publié dans Analyses | Tags : ofce, timbeau, covid19, coronavirus | Lien permanent

Ecorama - Emmanuel Macron peut-il vraiment empêcher les faillites d'entreprises ?

Le président l'a répété ce lundi soir : "aucune entreprise ne sera livrée au risque de faillite"...Ce plan d'urgence sera-t-il suffisant pour éviter une cascade de faillites ? L'analyse de Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévision de l'OFCE. Ecorama

13:50 Publié dans Vidéo | Tags : mathieu plane, ofce, coronavirus | Lien permanent

18/03/2020

Pour une justice climatique citoyenne, sociale et efficace [Eloi Laurent]

Xerfi Canal a reçu Eloi Laurent, économiste à l'OFCE , dans le cadre du livre Petit manuel de justice climatique à l'usage des citoyens . Une interview menée par Adrien de Tricornot.

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : eloi laurent, ofce | Lien permanent

07/03/2020

OFCE - Pourquoi l’inflation européenne est-elle si faible ?

En septembre 2019, la Banque centrale européenne (BCE) annonçait une relance de ses politiques « non conventionnelles », incluant, en sus de l’assouplissement quantitatif (quantitative easing) et des opérations ciblées de refinancement à long terme (targeted long-term refinancing operations, TLTRO), une baisse du taux des facilités de dépôts[i] avec une tranche de monnaie de réserve exonérée des taux négatifs de manière à limiter le coût des réserves pour les banques. Ce nouveau round de politiques accommodantes s’imposait en raison du contexte macroéconomique, marqué par un ralentissement de l’activité en zone euro et un décrochage de l’inflation.

Lire la suite
_________________
_________________

17:07 Publié dans Idées | Tags : ofce | Lien permanent

25/02/2020

OFCE - Guerres commerciales : quels objectifs pour quels effets ? par Stéphane Auray et  Aurélien Eyquem

Quelles sont les motivations économiques derrière la politique commerciale menée par la présidence Trump aux États-Unis ? La réaction des partenaires commerciaux, notamment la Chine, est-elle rationnelle économiquement ? Quelles sont les conséquences macroéconomiques à attendre de telles politiques ? Nous tentons d’apporter quelques éléments de réponse dans ce billet.

Les déficits extérieurs américains, que ce soit du compte courant ou de la balance commerciale, ne datent pas d’hier, ni même d’avant-hier. Comme le montre le graphique ci-dessous, la dégradation remonte à la fin des années 1970 et sa cause a été largement discutée dans la littérature. Bien que le graphique semble montrer que la cause première de ces déficits soit le creusement des déficits commerciaux, l’analyse économique montre que le solde du compte courant est tout autant déterminé par l’équilibre entre épargne nationale et investissement : le creusement des déficits publics (qui absorbent l’épargne des ménages américains), la place centrale des États-Unis dans la finance mondiale, la financiarisation des économies dans les années 1980, le rôle spécifique du dollar (Gourinchas et Rey, 2007), les excédents extérieurs d’autres pays cherchant à s’investir aux États-Unis  (saving glut, Bernanke, 2005), la politique de change chinoise, les imperfections financières dans d’autres pays (Gourinchas et Jeanne, 2009), notamment en Chine, sont autant de facteurs additionnels permettant d’expliquer cette dynamique jointe du compte courant et des échanges commerciaux.

Lire la suite
_________________
_________________

13:50 Publié dans Analyses | Tags : ofce | Lien permanent