Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2018

Sélection été : Xerfi, Eric Heyer, Record de la dette mondiale : vers une nouvelle crise ? (Avril 2018)

La dette a atteint un record. Le FMI vient de donner le chiffre : 164.000 milliards de dollars. C’est plus de trois fois le PIB mondial. Alors à quoi est lié cette envolée de la dette ? Est-ce simplement conjoncturel ou est-ce une tendance de fond ? Va-t-on au devant d’une nouvelle crise mondiale ? L'analyse d’Eric Heyer, directeur du département Analyse et prévision à l’OCFE. Ecorama du vendredi 20 avril présenté par Jérôme Libeskind sur boursorama.com

17:35 Publié dans Vidéo | Tags : eric heyer, heyer, ofce | Lien permanent

01/06/2018

Record de la dette mondiale : vers une nouvelle crise ?

La dette a atteint un record. Le FMI vient de donner le chiffre : 164.000 milliards de dollars. C’est plus de trois fois le PIB mondial. Alors à quoi est lié cette envolée de la dette ? Est-ce simplement conjoncturel ou est-ce une tendance de fond ? Va-t-on au devant d’une nouvelle crise mondiale ? L'analyse d’Eric Heyer, directeur du département Analyse et prévision à l’OCFE. Ecorama du vendredi 20 avril présenté par Jérôme Libeskind sur boursorama.com

17:21 Publié dans Vidéo | Tags : heyer, ofce, dette mondiale | Lien permanent

29/04/2018

Record de la dette mondiale : vers une nouvelle crise ? (E. Heyer, OFCE)

La dette a atteint un record. Le FMI vient de donner le chiffre : 164.000 milliards de dollars. C’est plus de trois fois le PIB mondial. Alors à quoi est lié cette envolée de la dette ? Est-ce simplement conjoncturel ou est-ce une tendance de fond ? Va-t-on au devant d’une nouvelle crise mondiale ? L'analyse d’Eric Heyer, directeur du département Analyse et prévision à l’OCFE. Ecorama du vendredi 20 avril présenté par Jérôme Libeskind sur boursorama.com

06:09 Publié dans Vidéo | Tags : heyer, ofce, fmi, dette | Lien permanent

13/02/2018

Le Figaro - Les 35 heures ont 20 ans : deux économistes font le bilan

Alors que le néo-keynésien Eric Heyer évoque «un bilan mitigé», le libéral Nicolas Bouzou estime que la mesure n'a «pas permis de créer d'emplois». Les deux économistes s'accordent en revanche à dire que la dégradation de la compétitivité de la France tient davantage à d'autres facteurs économiques.

Lire la suite
__________________
__________________

22:30 Publié dans Débat | Tags : 35 heures, heyer, bouzou | Lien permanent

13/12/2017

La prochaine crise sera-t-elle plus violente avec des banques encore plus grosses ?

Selon l'agence S&P, les plus grandes banques mondiales ont plus que doublé de taille depuis la dernière crise de 2007. En laissant ainsi des banques systémiques devenir encore plus grosses en terme de bilan, a-t-on vraiment retenu les leçons ? Faut-il s'en inquiéter ? L'analyse d'Eric Heyer, directeur du département Analyse et Prévision de l'OFCE. Ecorama du 8 décembre présenté par David Jacquot sur boursorama.com

06:59 Publié dans Vidéo | Tags : heyer, crise financière | Lien permanent

27/03/2017

Le Monde - « La politique du logement est la première des politiques de l’emploi que l’on devrait mener »

Eric Heyer, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) et enseignant à Sciences Po, a répondu aux questions des internautes à l’occasion d’un tchat au Monde.fr, vendredi, sur le thème : « La France fait-elle moins bien que ses voisins européens ? » En voici les principaux extraits.

Lire la suite
____________________
____________________

11:30 Publié dans Article du jour | Tags : heyer, ofce | Lien permanent

02/06/2016

OFCE - Le meilleur du contre-choc pétrolier est à venir ! par Eric Heyer et Paul Hubert

30 mai 2016

Après avoir connu une forte baisse au cours des 2 dernières années, le prix du baril de pétrole est reparti à la hausse depuis le début de l’année. Alors qu’il se situait aux alentours des 110 dollars début 2014,  puis à 31 dollars début 2016, il frôle actuellement les 50 dollars.

Cette remontée du prix du pétrole va-t-elle remettre en cause le schéma de reprise graduelle qui semblait s’enclencher en France en 2016 ?

Dans une étude récente, nous avons tenté de répondre à trois questions autour de l’impact du prix du pétrole sur la croissance française : son impact est-il immédiat ou existe-t-il un décalage temporel entre les variations du prix du pétrole et son incidence sur le PIB ? Les effets des variations du prix du pétrole sont-ils asymétriques entre hausses et baisses ? Ces effets dépendent-ils du cycle conjoncturel ?Les principaux résultats de notre étude peuvent être résumés de la manière suivante

Lire la suite
_______________
_______________

23:00 Publié dans Analyses | Tags : ofce, heyer | Lien permanent

09/06/2015

Mesures pour l'emploi : "Ils n'y croient pas eux-mêmes"

23:29 Publié dans Analyses | Tags : ofce, heyer | Lien permanent

Mesures pour l'emploi : "Le véritable frein à l'embauche, c'est qu'il n'y a pas d'activité"

23:29 Publié dans Analyses, Vidéo | Tags : ofce, heyer | Lien permanent

05/11/2014

Baisse de l’euro et désinflation compétitive : quel pays en profitera le plus ?

4 novembre 2014

par Bruno Ducoudré et Eric Heyer

Pendant près de deux ans, entre le milieu de l’année 2012 et 2014, l’euro s’est apprécié face aux principales monnaies du monde. En s’établissant à 1,39 dollar en mai 2014, l’euro avait vu sa valeur augmenter depuis juillet 2012 de plus de 12 % face au dollar. Au cours de la même période, la monnaie européenne s’était appréciée de 44 % par rapport au yen et de plus de 3 % face à la livre sterling.

Depuis le mois de mai 2014, cette tendance s’est inversée : après s’être apprécié de près de 10 % entre mi-2012 et mi-2014, le taux de change effectif réel de l’euro, qui pondère les différents taux de change en fonction de la structure du commerce de la zone euro, s’est ainsi déprécié de 5,2 % au cours du dernier semestre (graphique 1). De fait, en quelques mois, la monnaie européenne s’est dépréciée de près de 10 % par rapport au dollar, de plus de 3 % par rapport au yen et de 4 % par rapport à la monnaie britannique. Concernant le taux de change avec cette dernière, la baisse a débuté en août 2013 et s’élève à plus de 9 % aujourd’hui. Nous prévoyons par ailleurs la poursuite de la dépréciation de l’euro d’ici le début de l’année 2015, avec un taux de change de la monnaie unique qui se déprécierait pour atteindre 1,2 dollar dès le deuxième trimestre 2015.

Lire la suite
____________________________
____________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : heyer, ofce | Lien permanent