Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2018

JC Cambadelis - Ce que les mots utilisés par Gérard Collomb disent de sa vision des réfugiés

Petit à petit, la langue de la politique migratoire – ta langue, Gérard – gomme tout ce qu'il y a d'humain dans l'exil.

Mon cher Gérard,

Les mots sont des traîtres – ou des lanceurs d'alerte, c'est selon. Pour peu qu'on sache leur prêter attention, ils recèlent ce que l'on ne saurait avouer sans se perdre. J'écoute souvent tes mots, par les temps qui courent. Notamment ceux que tu emploies pour justifier la politique migratoire que tu conduis. Tu conviendras avec moi qu'ils sont édifiants.

Tu parles d'arrivants en augmentation "exponentielle". Et voilà qu'aussitôt me vient à l'esprit une courbe qui se cabre et sort du cadre, tout en haut et tout à droite, vers l'infini. Parmi tes pairs, il n'y a guère que Cédric Villani qui sait qu'une exponentielle est une fonction qui transforme une somme en produit. Je ne sais si c'est mieux, mais qu'importe: ce que tu veux dépeindre, c'est une menace. Ce que tu veux figurer, c'est le risque effrayant d'une perte de contrôle. Ce que tu veux démontrer, c'est une reprise en main.

Lire la suite
____________________
____________________

13/12/2017

Le Figaro - La recomposition se poursuit : Collomb invite l'aile droite du PS place Beauvau

INFO LE FIGARO - Les «réformateurs» du PS vont se retrouver lors d'un dîner autour de Jean-Marie Le Guen et Gérard Collomb.

C'est une invitation à laquelle ils ne s'attendaient pas. En découvrant le SMS de Jean-Marie Le Guen, fin de semaine dernière, beaucoup de socialistes ont tout d'abord cru à une blague. «Chers amis, comme j'ai eu l'occasion d'en parler à certains d'entre vous, Gérard Collomb et moi avons pensé utile et intéressant de nous retrouver pour échanger autour de nos convictions de gauche réformiste quels qu'aient été nos choix, parfois différents, ces derniers mois, écrit l'ancien ministre chargé des Relations avec le Parlement. D'autant que chacun de nous mesure les difficultés d'identifier actuellement notre sensibilité. C'est pourquoi nous pourrions nous retrouver mardi soir, chez Gérard. Une invitation suivra

Lire la suite
____________________
____________________

16/10/2017

Bernard Cazeneuve, sur le portait fait de Gérard Collomb dans son livre : "Un personnage roué, malin"

15/10/2017

Un peu d'histoire : Les élections législatives : portrait de Gérard Collomb (INA, 1981)

Portrait en images de Gérard COLLOMB, député PS du Rhône.Agée de 34 ans, ce professeur de lettres enseigne dans un lycée de Lyon, membre du Parti Socialiste depuis 1971et conseiller municipal de Lyon depuis 1977 il a été élu député du Rhône dans la 2ème circonscription.Interview de Gérard COLLOMB qui incarne la nouvelle génération de député du Parti Socialiste.

20/08/2017

Marianne - Gérard Collomb annonce une nouvelle police de proximité cette année… mais encore ?

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé ce mercredi 16 août la création d'une nouvelle police de proximité "dès la fin de l'année". Sans donner aucune précision supplémentaire.

Une demi-annonce au cœur de l'été. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a déclaré dans un entretien publié par Le Figaro ce mercredi 16 août - consacré au début de quinquennat - que la "mise en place de la police de la sécurité du quotidien commencera dès la fin de l'année". Evoquant un "rapport" dont il a pris connaissance sur le sujet mais sans donner d'autres précisions, le ministre n'évoque le sujet qu'en deux phrases. Rien sur le budget alloué - alors que celui de son ministère a été raboté pour la fin 2017 de 526 millions d'euros au début de l'été -, ni sur le nombre de policiers mobilisés ou recrutés, ou encore sur les premières villes concernées par le dispositif.

Lire la suite
_______________
_______________

16/07/2017

L'actualité des socialistes du 23 au 1er juillet (revue de presse bi-mensuelle)

 
 
Muriel Pénicaud a dévoilé ce mercredi le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnances le Code du travail. Les entreprises savent sur quoi elles pourront ou non négocier.

On a suffisamment reproché au gouvernement de rester flou sur ses intentions pour ne pas se satisfaire d'avoir, enfin, des propositions claires sur la réforme du Code du travail. Il s'agit de « propositions que nous entendons soumettre aux partenaires sociaux », a affirmé ce mercredi Muriel Pénicaud, en dévoilant le projet de loi d'habilitation à réformer par ordonnances. « Ce ne sont pas des décisions », a-t-elle insisté.

09/07/2017

L'actualité des socialistes du 23 au 1er juillet (revue de presse bi-mensuelle)

 
 
Muriel Pénicaud a dévoilé ce mercredi le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnances le Code du travail. Les entreprises savent sur quoi elles pourront ou non négocier.

On a suffisamment reproché au gouvernement de rester flou sur ses intentions pour ne pas se satisfaire d'avoir, enfin, des propositions claires sur la réforme du Code du travail. Il s'agit de « propositions que nous entendons soumettre aux partenaires sociaux », a affirmé ce mercredi Muriel Pénicaud, en dévoilant le projet de loi d'habilitation à réformer par ordonnances. « Ce ne sont pas des décisions », a-t-elle insisté.

06/07/2017

L'actualité des socialistes du 23 au 1er juillet

 
 
Muriel Pénicaud a dévoilé ce mercredi le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnances le Code du travail. Les entreprises savent sur quoi elles pourront ou non négocier.

On a suffisamment reproché au gouvernement de rester flou sur ses intentions pour ne pas se satisfaire d'avoir, enfin, des propositions claires sur la réforme du Code du travail. Il s'agit de « propositions que nous entendons soumettre aux partenaires sociaux », a affirmé ce mercredi Muriel Pénicaud, en dévoilant le projet de loi d'habilitation à réformer par ordonnances. « Ce ne sont pas des décisions », a-t-elle insisté.

04/07/2017

L'actualité des socialistes du 23 au 1er juillet

 
 
Muriel Pénicaud a dévoilé ce mercredi le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnances le Code du travail. Les entreprises savent sur quoi elles pourront ou non négocier.

On a suffisamment reproché au gouvernement de rester flou sur ses intentions pour ne pas se satisfaire d'avoir, enfin, des propositions claires sur la réforme du Code du travail. Il s'agit de « propositions que nous entendons soumettre aux partenaires sociaux », a affirmé ce mercredi Muriel Pénicaud, en dévoilant le projet de loi d'habilitation à réformer par ordonnances. « Ce ne sont pas des décisions », a-t-elle insisté.

03/07/2017

L'actualité des socialistes du 23 au 1er juillet

 
 
Muriel Pénicaud a dévoilé ce mercredi le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnances le Code du travail. Les entreprises savent sur quoi elles pourront ou non négocier.

On a suffisamment reproché au gouvernement de rester flou sur ses intentions pour ne pas se satisfaire d'avoir, enfin, des propositions claires sur la réforme du Code du travail. Il s'agit de « propositions que nous entendons soumettre aux partenaires sociaux », a affirmé ce mercredi Muriel Pénicaud, en dévoilant le projet de loi d'habilitation à réformer par ordonnances. « Ce ne sont pas des décisions », a-t-elle insisté.