Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2019

Rue 89 - Végétalisation VS piétonnisation : la bataille Collomb/Kimelfeld passe par la Presqu’île

Nouvel épisode de la bataille entre le maire de Lyon et le président de la Métropole. Toujours sur la thématique écolo. Cette fois-ci, c’est la Presqu’île qui est concernée. Gérard Collomb annonce une végétalisation. Moins d’une semaine après, David Kimelfeld lance une expérimentation autour de la piétonnisation de l’hypercentre. L’air de la campagne en centre-ville, en somme.

La végétalisation de la Presqu’île selon Gérard Collomb

Des pots de fleurs sur les voies de bus. C’est le projet « Presqu’île nature » proposé par le maire Gérard Collomb le 6 juin dernier pour la rue Edouard Herriot et la rue de Brest. Le but, à en croire le dossier de presse :

« végétaliser le cœur de ville et ainsi créer des îlots de fraicheur et des espaces de convivialité » pour créer « une trame verte » entre la place des Terreaux et la place Bellecour ».

Lire la suite
__________________
__________________

08:34 Publié dans Article du jour | Tags : collomb, kimelfeld | Lien permanent

22/04/2019

Lyon Mag - Le PS ne veut pas entendre parler de David Kimelfeld, trop proche de “la Macronie”

Puisqu’il sait désormais qu’il aura sur sa route en 2020 un certain Gérard Collomb, David Kimelfeld doit absolument trouver des partenaires et des alliés pour espérer conserver son siège de président de la Métropole de Lyon.

Il sait déjà que le Parti socialiste n’a aucune envie de le rejoindre. Lui qui fut premier secrétaire fédéral du PS du Rhône ne convainc pas ses anciens camarades, comme le clame haut et fort Yann Crombecque ce dimanche dans le Progrès.

Lire la suite
__________________
__________________

09/02/2017

Lyon Capitale - David Kimelfeld : “Si la sanction doit tomber, ça tombera”

Jean-Christophe Cambadélis a annoncé ce mardi que ceux qui parraineraient Emmanuel Macron “ne seraient plus au Parti socialiste”. Le premier secrétaire du PS a aussi dit qu’il sanctionnerait “sans problème” Gérard Collomb, car “on ne peut pas être à la fois dans l’équipe du Parti socialiste et parrainer l’équipe adverse”. Comme le maire de Lyon, David Kimelfeld, premier secrétaire de la fédération PS du Rhône, est pleinement concerné par cette situation puisqu’il milite activement pour le candidat En Marche. Il a répondu aux questions de Lyon Capitale.

Lire la suite
_______________
_______________

06/02/2017

Lyon Capitale - Qui pour remplacer Kimelfeld à la tête du PS lyonnais ?

David Kimelfeld, maire PS du 4e, se retrouve dans une position difficilement tenable. Il est le premier des socialistes dans le Rhône mais aussi un soutien d’Emmanuel Macron. Ses jours à la tête de la fédération du Rhône semblent comptés. Même si les hamonistes ne demandent pas sa tête.

Les curiosités de la gauche lyonnaise débouchent sur des paradoxes frappants. Ce dimanche 5 février au matin, David Kimelfeld ne sera pas présent à la convention d’investiture de Benoît Hamon comme candidat du PS. Et pour cause : le premier secrétaire fédéral du Rhône a fait le choix, depuis des semaines, d’Emmanuel Macron.

Lire la suite
_____________________
_____________________

10/11/2016

Trump président : “Il faut que le PS arrête de se regarder le nombril”

David Kimelfeld, secrétaire fédéral du PS et premier vice-président de la métropole de Lyon, est “consterné” par la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine. Il invite le PS à “arrêter de se regarder le nombril” pour avancer “des propositions concrètes, avec de vrais dispositifs et plus de professions de foi”. Entretien.

Lire la suite
_________________
_________________

09/10/2016

Intervention de David Kimelfeld à l'Université de l'engagement de Lyon


Intervention de David Kimelfeld à l'Université... par PartiSocialiste

08/10/2015

Le patron du Ps se range derrière JJ. Queyranne à contre-coeur


Le patron du Ps se range derrière JJ. Queyranne à contre-coeur

29/09/2013

L'actualité des socialistes du 23 au 29 septembre (mise à jour)

A la une

Libé - Roms : le Défenseur des droits accuse le gouvernement de ne pas appliquer sa propre politique

Le Défenseur des droits Dominique Baudis a accusé vendredi le gouvernement de ne pas appliquer une circulaire du 26 août 2012 encadrant le démantèlement des camps de Roms. «Cette circulaire interministérielle d’août 2012 n’est pas appliquée dans tous les cas, loin s’en faut», a déclaré Dominique Baudis en ouverture d’un colloque sur le sujet à l’Assemblée nationale.

27, 28 et 29 septembre

Le Monde - Roms : les positions changeantes de François Hollande

Tandis que la polémique provoquée par les propos de Manuel Valls continue à agiter la majorité, François Hollande aurait soutenu, dès mardi, en petit comité, la position de fermeté de son ministre de l'intérieur, a rapporté Europe 1, ce jeudi 26 septembre. Le président de la République aurait déclaré que "la majorité des Roms a vocation à être raccompagnée dans son pays d'origine" et que "seule une minorité [d'entre eux] cherche à s'intégrer". "Arrêtons les débats sémantiques, il y a un consensus sur la réalité", dit également au Monde (lien abonnés) un membre de l'entourage du président. "Les Roms ne sont globalement pas dans une logique d'intégration", ajoute un conseiller.

Le Monde - Roms : Benoît Hamon dénonce les propos de Manuel Valls

On attendait les trois mousquetaires, on a eu droit finalement à l'homme révolté. De Benoît Hamon, Christiane Taubira et Arnaud Montebourg, réunis ce samedi 28 septembre à Vieux-Boucau (Landes) pour l'université de rentrée du courant hamoniste "Un monde d'avance", c'est finalement le premier qui est allé le plus loin dans la liberté de ton.

Le Monde - Polémique sur l'intégration des Roms : Montebourg relativise

Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, a relativisé vendredi 27 septembre la polémique Duflot-Valls sur l'intégration des Roms, en rappelant que "la politique du gouvernement a été fixée par le premier ministre dans une circulaire signée par les différents protagonistes". Alain Vidalies, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, a jugé que "chacun joue sa partition", mais que la tête de l'exécutif entendait "conjuguer" les positions de ces deux "solistes".

Le Lab - L'aile gauche du PS passe des messages à Manuel Valls sans le citer

#COUCOUMANUEL - Manuel Valls, l'absent le plus présent des universités d'été de l'aile gauche du Parti socialiste. Le courant Un monde d'avance se retrouvait ce samedi 28 septembre au Vieux Boucau, dans les Landes, pour son rendez-vous annuel. Et le mouvement de Benoît Hamon a notamment parlé au ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

PS : Cambadélis appelle la majorité à se "ressaisir"

Si les querelles intestines continuent, le PS pourrait bien être sanctionné par les Français, prévient le député parisien. Le député et secrétaire national du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a appelé vendredi 27 septembre sur BFMTV la majorité à se "ressaisir" plutôt qu'à se livrer à des "polémiques", sous peine d'être sanctionnée par les Français

Le Monde - L'aile gauche du PS demande de renoncer aux hausses de TVA

Le courant Maintenant la gauche, de l'aile gauche du PS, a demandé vendredi 27 septembre au gouvernement de "renoncer aux hausses de TVA"prévues en 2014.

Lyon Capitale - Bron : le 1er fédéral (PS) soutient Annie Guillemot

Madame Queyranne n'a pas les faveurs du PS du Rhône.

Malgré son nom et la position de son mari, président socialiste de la région Rhône-Alpes, Elisabeth Queyranne ne sera pas soutenue par le PS du Rhône pour les municipales de 2014 à Bron. 

Com'c'est bizarre - Florange : la rédemption solitaire de Hollande 

La visite de François Hollande à Florange a valeur de double symbole. D’une part, le président de la République, en choisissant d’affronter seul le dialogue avec les syndicalistes et les huées de la centaine de manifestants qui l’attendaient, a manifesté publiquement son regret du cafouillage qui avait présidé à l’annonce des décisions sur l’avenir du site, fin novembre 2012. D’autre part, en ne venant pas les mains vides et en s’engageant à revenir tous les ans, il a repris clairement la main sur ce dossier symbole de la relation de la gauche au pouvoir avec  le monde des salariés.

Le Monde - Des maires de grandes villes jugent impossible d'accueillir les Roms

"Manuel Valls a raison de poser sur la table les problèmes des Roms." Ce soutien ne vient pas de la garde rapprochée du ministre de l'intérieur, ni même d'un élu socialiste, mais d'André Rossinot, maire UDI de Nancy (Meurthe-et-Moselle), mercredi 25 septembre, en marge de la conférence des villes qui se tient à Paris.

Lyon Capitale - Kimelfeld, "j'ai envie qu'on gagne 2014"

Le premier secrétaire fédéral du PS du Rhône est l'invité de l'Autre Direct, à 9h, en live de l'Institution. L'occasion d'évoquer les élections municipales, à 6 mois de l'échéance.

Libé - Chômage: Hollande devrait perdre son pari

Selon les prévisions de l'Assurance chômage, l'inversion de tendance promise par le président de la République pour la fin de l'année ne devrait pas se produire.

Libé - A Florange, «les promesses seront-elles tenues cette fois ?»

Si l'annonce par Hollande de la création d'une plate-forme de recherche a été plutôt bien accueillie, les syndicats jugeront «aux actes». Il est parti comme il est arrivé. Sous les huées de la centaine de manifestants postés face aux Grands Bureaux d’Arcelor Mittal à Florange.

Libé - A Florange, Hollande annonce une plateforme de recherche pour la sidérurgie

Le président de la République s'est rendu ce jeudi sur le site lorrain d'ArcelorMittal, où il a promis de revenir chaque année. François Hollande est arrivé jeudi matin à Florange, pour une visite très attendue par les salariés d'ArcelorMittal. Cinq mois après la fermeture des hauts fourneaux, le président de la République a annoncé la création d'une «plate-forme publique de recherche» pour la sidérurgie et promis de revenir chaque année sur le site lorrain.

Libé - 2012-2013 : Hollande interpellé sur le terrain

ZAPPING VIDÉO Florange, Dijon, La Roche-Sur-Yon... A chaque sortie, le président de la République rencontre les Français sous les sifflets. Plus d’un an et demi après sa visite sur le site d’ArcelorMittal, Hollande revient ce jeudi  rencontrer les salariés. Il a annoncé la création d’une «plate-forme publique de recherche» pour la sidérurgie lorraine, s’est réjoui jeudi le leader de la CDFT locale, Edouard Martin.

Midi Libre - La primaire citoyenne biterroise citée en exemple

Les débats entre les quatre candidats (Karine Chevalier, Pierre Callamand, Jean-Michel Du Plaa et Guilhem Johannin) se déroulent dans une sérénité rare au PS. Reste à créer une dynamique.

Lyon Mag - Rhône : les candidats PS aux municipales ont envoyé leurs candidatures

Ils avaient qu’à lundi dernier pour se faire connaître et leurs noms ont été dévoilés mercredi.

Les Inrocks - Sandrine Mazetier (PS) : “Valls ne peut pas ignorer que le fondement de la République, c’est l’égalité”

Avec ses déclarations sur les Roms, Manuel Valls a mis le feu aux journées parlementaires du PS. La députée socialiste Sandrine Mazetier, vice-présidente de l’Assemblée nationale, secrétaire nationale à l’Immigration, réagit.

26 septembre

Europe 1 - Jean-Christophe Cambadélis : "quel foutoir !

"Le PS enquille les polémiques". Jean-Christophe Cambadélis, député PS de Paris, pousse un coup de gueule mercredi sur son blog. "Quel foutoir ! Noël Mamère démissionne, Pascal Durand le secrétaire national venait de jeter l’éponge chez les Verts. Jean-Luc Mélenchon se propose de fonder un nouveau Front de gauche après les élections municipales car il ne veut pas entendre parler du PS contrairement au PCF", écrit-il avant d'appeler la majorité présidentielle "à ressaisir".

Le Monde - A Marseille, des élus PS parlent de drones pour lutter contre le crime

Des drones pour surveiller les quartiers Nord de Marseille. Et lutter contre le crime depuis le ciel. C'est l'idée que le préfet de police des Bouches-du-Rhône a suggérée, début septembre, lors de la table ronde sur le pacte national de sécurité que le gouvernement veut mettre en place. La proposition a été reprise publiquement par un candidat à la primaire socialiste, Eugène Caselli et par plusieurs ténors de la gauche marseillaise.

Libe - Les propos de Valls sur les Roms divisent le PS

Aux journées parlementaires du PS à Bordeaux, les déclarations du ministre de l'Intérieur sur les Roms provoquent un beau tohu-bohu.

Le Figaro - Roms : Valls persiste, la polémique enfle

Manuel Valls maintient ses positions, le gouvernement le soutient, sans surprise, la polémique enfle. «Je n'ai rien à corriger, mes propos ne choquent que ceux qui ne connaissent pas le dossier», a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur, vingt-quatre heures après avoir enflammé la gauche en assurant que les Roms avaient «vocation à retourner en Roumanie ou en Bulgarie».

Europe 1 - Roms : Harlem Désir contredit Manuel Valls

Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, interrogé mercredi sur les Roms au talk Orange-Le Figaro, a déclaré ne pas croire "aux théories selon lesquelles certaines populations ne pourraient pas être intégrées".

Libé - Impôts : Le Roux fait le SAV à moitié

DESINTOX Interrogé sur le chiffres des nouveaux contribuables, le patron des députés PS semble avoir oublié comment on peut sortir de l'impôt...

Libé - Paris: Hidalgo évite la guerre des roses face à NKM

L'une des deux prétendantes à la tête de liste dans le XIVe arrondissement face à l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet s'est désistée au nom de l'unité

Le Monde - Budget de l'Etat : "Une politique qui ne s'adresse pas aux classes populaires et moyennes"

A la veille de la présentation du projet de loi de finances en conseil des ministres, le député des Français de l'étranger, Pouria Amirshahi, proche de Benoît Hamon, souvent critique depuis un an, conteste la politique budgétaire du gouvernement. En outre, il considère que les propos du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, sur les Roms "ne sont pas responsables".

25 septembre

Le Nouvel Obs - Budget 2014 : Bernard Cazeneuve, le ministre qui compte

Il a eu la lourde charge de succéder à Jérôme Cahuzac au ministère du Budget. Aujourd'hui, Bernard Cazeneuve présente son premier budget. Portrait.

Le Monde - Des députés socialistes veulent réintroduire la PMA dans la loi famille

Ils ne désarment pas. Après avoir vu la question de la procréation médicalement assistée (PMA) écartée du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, les partisans de la mesure restent accrochés à leur idée. Depuis les journées parlementaires socialistes, qui se tiennent à Bordeaux mardi 24 septembre, plusieurs d'entre eux l'assurent : ils souhaitent déposer un amendement ouvrant la PMA aux couples de femmes dans le projet de loi famille. Parmi eux, la députée de Paris Annick Lepetit, l'élu de l'Ardèche Olivier Dussopt, ou encore Bernard Roman (Nord), militant de longue date de cette cause.

Le Monde - Ayrault "assume d'avoir été obligé d'augmenter les impôts"

Devant les parlementaires socialistes réunis mardi 24 septembre à Bordeaux, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a tenu à défendre la politique de son gouvernement, et notamment son volet fiscal, qui a été critiqué par plusieurs membres de la majorité. M. Ayrault a affirmé qu'il assumait "d'avoir été obligé d'augmenter les impôts" depuis l'élection de François Hollande.

L'Express - Trop d'impôts? les députés PS le pensent et commencent à le dire

Alors que s'ouvrent les journées parlementaires PS à Bordeaux ce lundi, L'Express a interrogé quatre députés socialistes, représentants de différentes sensibilités. Tous attendent la pause fiscale promise pour 2014 ... ou 2015.

24 septembre

Le Figaro - Parti socialiste : le moral en berne

Le chiffre claque: 23 %. François Hollande n'est plus, depuis dimanche, qu'à un point du record d'impopularité détenu par François Mitterrand en 1991 avec 22 % de bonnes opinions dans le baromètre Ifop pour le JDD. Et pour rajouter encore un coup sur le moral de la gauche, le même jour, Angela Merkel était triomphalement réélue en Allemagne, battant à plates coutures le SPD allemand.

Le Nouvel Obs - Ayrault écarte une progressivité de la CSG

Dans un entretien à paraître mardi, le Premier ministre déclare qu'une telle mesure, évoquée par des députés PS, "n'est pas envisagée" dans le budget 2014.

Le JDD - Hidalgo critique les "messages contradictoires" du gouvernement

La candidate PS à la mairie de Paris Anne Hidalgo s’est pour la première fois distanciée de la politique menée par François Hollande, critiquant lundi matin les "messages contradictoires" envoyés aux Français au sujet de la fiscalité.

Le Monde - Fiscalité : Hidalgo critique le gouvernement

La candidate du PS à la Mairie de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré lundi 23 septembre que le gouvernement de M. Ayrault était allé "trop loin" en matière de fiscalité, sur RMC et BFMTV. Au matin de la présentation de son programme électoral, elle s'est rangée dans le catégorie de ceux qui se sont exprimés pour dire "stop".

Libé - Municipales : des socialistes sèment la zizanie en Seine-Saint-Denis

Quatre candidats n'entendent pas respecter l'union à gauche prônée par le bureau national du PS.

Quatre socialistes veulent se présenter en Seine-Saint-Denis contre des maires de gauche sortants, battant en brèche l’union prônée par le PS. Parmi eux, le député Razzy Hammadi, qui aimerait briguer la mairie de Montreuil face à l’écologiste Dominique Voynet.

Libé - Razzy Hammadi (PS) : «Les Montreuillois veulent pouvoir choisir»

MUNICIPALES 2014 : A Montreuil, le jeune député PS compte défier la maire sortante écologiste Dominique Voynet.

Pataquès en perspective aux municipales à Montreuil (Seine-Saint-Denis) entre écologistes et socialistes. Après avoir battu l’ex-maire apparenté PCF, Jean-Pierre Brard aux législatives de juin 2012, le député PS Razzy Hammadi, 34 ans, compte défier aux municipales la maire sortante Dominique Voynet, seule édile écologiste d’une ville de plus 100 000  habitants. Il explique pourquoi il dépose aujourd’hui sa candidat à la candidature pour les socialistes.

Le Monde, Françoise Fressoz - Le président rattrapé par le réel

Un premier ministre qui corrige le président de la République, ce n'est pas banal. C'est pourtant ce qui s'est produit cette semaine lorsque Jean-Marc Ayrault a affirmé dans Metronews que la "pause fiscale" ne serait effective qu’en 2015, alors que François Hollande l’annonçait dans Le Monde pour 2014.

23 septembre

Libé - Marisol Touraine: «D’ici à 2017 vous n’aurez plus à avancer le prix de la consultation»

INTERVIEW EXCLUSIVE La ministre de la Santé détaille pour Libération les mesures de la stratégie nationale de santé qu’elle doit présenter ce lundi.

En exclusivité dans Libération, la ministre de la Santé Marisol Touraine détaille les mesures de la stratégie nationale de santé qu’elle doit présenter ce lundi. C’est l’aboutissement du chantier gouvernemental lancé en février par Jean-Marc Ayrault qui avait plaidé pour «une réforme structurelle de notre système de santé».

Le courrier des maires - Municipales : le PS plutôt confiant, malgré les circonstances

Malgré un exécutif impopulaire, un taux de participation incertain et un Front national en embuscade, le Parti socialiste prépare avec une relative confiance les élections municipales de mars 2014.

Le Nouvel Obs - SONDAGE. Record d'impopularité pour François Hollande

La cote de popularité de François Hollande a chuté de cinq points en septembre, à 23%. C'est le plus bas niveau jamais atteint par le président de la République depuis son élection.

Le courrier des maires - Municipales : Michel Destot, maire PS de Grenoble, passe le témoin à son adjoint, Jérôme Safar

Maire de Grenoble depuis dix-huit ans, Michel Destot renonce à briguer un quatrième mandat, laissant la place à son premier adjoint Jérôme Safar. Il ne s'est prononcé sur une éventuelle candidature à la présidence de la commaunauté d'agglomération de Grenoble.

L'Express - Harlem Désir: le cas Guérini tranché par la haute autorité du PS

La cas de Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches-du-Rhône, et mis en examen, sera prochainement examiné par la haute autorité du parti socialiste, a annoncé Harlem Désir à Marseille ce dimanche. Pour le premier secrétaire du PS, "Guérini, c'est fini".
_________________________________________________________
_________________________________________________________

27/09/2013

Kimelfeld, "j'ai envie qu'on gagne 2014"


Video streaming by Ustream