Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2018

Le Vent se lève - Orelsan, le rap d’une France en crise

Si Orelsan avait marqué les esprits avec ses titres Sale Pute et Saint Valentin, au cœur d’une vive polémique en mars 2009, son album Le Chant des sirènes a été deux fois disque de platine (2011) et La Fête est finie trois fois (2017). Finis, les scandales. Ces nouveaux textes évoquent des souvenirs provenant de l’enfance, de l’adolescence ou encore de la vie de jeunes adultes, et correspondent à la réalité de nombreux jeunes qui ont grandi dans les années 90 puis 2000. Au-delà des souvenirs mélancoliques, c’est également un portrait de la France périphérique que dresse le chanteur.

Lire la suite
_______________
_______________

11:50 Publié dans Article du jour | Tags : orelsan | Lien permanent

27/08/2018

La Croix (30/7/2018) - Les limites de la baisse du chômage au Portugal

17:36 Publié dans International | Tags : antonio costa, portugal | Lien permanent

Sélection été : Fondation Jean Jaurès (Jérôme Fourquet, Sylvain Manternach) Un an après : retour sur la « remontada picarde » de François Ruffin aux législatives de juin 2017 (13/06/2018)

Par-delà l’espace politique et médiatique que François Ruffin a su occuper, les conditions de son élection en juin dernier dans une circonscription où le Front national est très ancré et où il était largement devancé au premier tour méritaient une analyse approfondie. Un an après le scrutin, Jérôme Fourquet et Sylvain Manternach opèrent un retour sur les ressorts de ce succès électoral assez inattendu.

Auteur du film remarqué Merci patron !, inspirateur, avec d’autres, du mouvement Nuit debout et rédacteur en chef du magazine Fakir, François Ruffin avait déjà acquis une certaine visibilité dans la gauche radicale et contestataire ces dernières années. Son élection il y a un an comme député de la première circonscription de la Somme lui a permis d’accéder à l’Hémicycle, au sein duquel il s’est livré depuis à différents coups d’éclat médiatiques. 

Alors que la recomposition politique provoquée par la dernière élection présidentielle se poursuit, la mouvance des Insoumis apparaît aujourd’hui comme l’un des principaux foyers d’opposition au pouvoir. Et si le leadership de Jean-Luc Mélenchon n’est pas contesté au sein de ce courant, François Ruffin fait entendre une musique singulière et constitue désormais une figure politique de premier plan capable d’impulser des initiatives nationales d’ampleur comme lors de la manifestation intitulée « La fête à Macron », ayant rassemblé, avec le concours des troupes de La France insoumise, plusieurs dizaines des milliers de manifestants dans les rues de Paris le 5 mai dernier. 

Lire la suite
____________________
____________________

 

L'Humanité - Mémoire. « Lip prouve que les licenciements sont évitables »

Plus de quarante ans après son dénouement, l’affaire Lip refait surface. Entretien avec Guillaumes Gourgues, universitaire et coauteur d’un livre-enquête sur le sujet.

Plus de quarante ans après le dénouement de l’affaire Lip, pourquoi enquêter et publier cet ouvrage (1)  ?

Guillaume Gourgues L’affaire Lip est connue pour la « grève productive » de l’été 1973 : s’opposant aux licenciements promis par l’actionnaire suisse, les ouvriers occupent leur usine, confisquent les montres, redémarrent partiellement la production. C’est le slogan : « On fabrique, on vend, on se paye ». Mais, lorsqu’on dépasse ce mythe autogestionnaire, on se rend compte que les ouvriers ont essentiellement affirmé, arguments économiques à l’appui, que leur usine était viable.

Lire la suite
_____________
_____________

11:30 Publié dans Histoire | Tags : guillaume gourgues, lip | Lien permanent

Boris Vallaud (PS) : "Le gouvernement ne veut pas changer une méthode qui échoue"

Le député socialiste des Landes a largement critiqué les annonces budgétaires faites par Édouard Philippe dimanche.

Le député PS Boris Vallaud a assuré dimanche, après l'entretien d'Édouard Philippe au Journal du dimanche sur les priorités économiques de la rentrée, que "le gouvernement ne veut pas changer une méthode qui échoue".

Vallaud dénonce "un an de politique de démolition". "Alors que la croissance était vigoureusement revenue et que le chômage baissait de manière constante lors des deux dernières années du précédent quinquennat, un an de politique de démolition du président Macron aura suffi à casser la croissance, à augmenter le chômage et relancer l'inflation. Cela malgré les dizaines de milliards d'euros données aux premiers de cordée et les dérogations au code du travail offertes aux entreprises", a accusé Boris Vallaud dans un communiqué.

Lire la suite
________________
________________

26/08/2018

Stéphane Le Foll propose un "manifeste des socialistes français et européens"

Il y fustige, entre autre, l'exercice du centralisme par le pouvoir présidentiel. Face au populisme et aux nationalismes, il en appelle à une union des gauches européennes.

L'ex-député PS Stéphane Le Foll proposera aux militants un "manifeste des socialistes français(e) et européen(e)s", dans lequel il défend une "croissance "sûre"" et dénonce "l'omniprésence, la centralité" du pouvoir macronien, selon un texte consulté par l'AFP mercredi.

Lire la suite
_________________
_________________

22:30 | Lien permanent

Le Devoir (18 juin 2018) - La gauche danoise tourne le dos à l'immigration

Au moment où l’Italie refuse à un bateau chargé de migrants d’accoster, l’immigration déchire l’Europe tout entière. Le Devoir est allé voir où en était ce débat au Danemark, un des tout premiers pays européens à s’interroger sur l’immigration massive. Deuxième texte d’une série de trois.

« J’ai déjà serré la main de François Mitterrand. C’était à l’Élysée vers 1983. Je ne peux pas croire que son parti soit aujourd’hui presque sur le point de disparaître. » Henrik Sass Larsen était alors président des jeunesses sociales-démocrates danoises. Il avait à peine vingt ans. Toute l’Europe avait alors les yeux tournés vers le Parti socialiste français, dit-il, un parti devenu un tiers parti depuis la dernière présidentielle et dont le nom du chef, Olivier Faure, ne dit à peu près rien à personne.

Lire la suite
___________________
___________________

17:50 Publié dans International | Tags : immigration, migrants | Lien permanent

Le Dauhiné Libéré - Le PS reste à quai à La Rochelle

Toujours sonné, le PS se pose des questions. Entre inquiétude sur leur chef de file, doute sur leur capacité à rebondir seuls lors des prochaines élections et ombre de François Hollande, les socialistes semblent se perdre en conjectures.

Grisaille persistance au-dessus de l’université d’été du Parti socialiste (PS) à La Rochelle. L’ambiance n’est pas à la fête, plutôt aux interrogations.

Lire la suite
_________________
_________________

Le Monde - Le socialiste Emmanuel Maurel de plus en plus proche de La France insoumise

Le député européen ne cache pas sa proximité avec Jean-Luc Mélenchon et ses idées.

C’est la question qui revient sans cesse depuis plusieurs mois à la gauche du Parti socialiste : Emmanuel Maurel rejoindra-t-il La France insoumise (LFI) ? Le leadeur de l’aile gauche du PS ne cache pas sa proximité personnelle et politique avec Jean-Luc Mélenchon. Il échange régulièrement avec l’ancien candidat à la présidentielle et les convergences politiques sur l’Europe, la laïcité et l’économie sont nombreuses entre les deux hommes.

Lire la suite
________________
________________

Le Monde - La chanson d’amour d’Arnaud Montebourg : « D’aventures en aventures », de Serge Lama

Avocat de formation, celui qui fut ministre de l’économie (2012-2014) sous la présidence de François Hollande s’est reconverti dans le monde de l’entreprise en créant deux sociétés pour relancer le miel et les amandes, des productions « made in France » mal en point.

Serge Lama, son extraction modeste, sa tête de révolutionnaire de 1793, ses difficiles premiers pas d’artiste dans les années 1950, n’est pas seulement l’homme des Petites Femmes de Pigalle. Il est l’homme d’un grand amour de jeunesse qu’il n’a jamais pu quitter, et l’auteur de cette chanson poignante : D’aventures en aventures.

Lire la suite

10:16 Publié dans En chanson | Tags : montebourg, serge lama | Lien permanent