Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2018

Libé - Ces jours-là, vendredi 24 et samedi 25 mai. Le Panthéon de l'émeute. , l'autre à Lyon.

A 13 heures, vendredi, Daniel Cohn-Bendit se présente au poste frontière de la Brême-d'Or, à Forbach. Accompagné de 2 000 sympathisants, il se retrouve face à des barbelés tendus par des CRS l'arme au pied. Après meetings et palabres, il se rend avec une petite délégation à la gendarmerie de Forbach où on lui donne lecture de son arrêté d'expulsion.

Lire la suite
________________
________________

20:50 Publié dans Article du jour | Tags : mai 68 | Lien permanent

Le vent se lève - Après les cheminots, les fonctionnaires ?

Selon l’INSEE, la fonction publique comptait 940 000 contractuels fin 2016 sur un total de 5,7 millions d’agents. C’est ce statut que le Comité action publique 2022 incite à généraliser dans la fonction publique. Syndicalistes et personnalités politiques lancent l’alerte : il est à craindre qu’après la remise en cause du statut des cheminots, ce soit au statut des fonctionnaires que le gouvernement s’en prenne.

Mardi 15 mai, le secrétaire d’État à la Fonction Publique Olivier Dussopt et les syndicats de fonctionnaires ont ouvert un chantier de concertation. À l’AFP, le secrétaire d’État a déclaré « souhaiter faciliter le recours aux contractuels, non pas pour favoriser une multiplication des contrats courts mais pour permettre aux employeurs publics de recruter de manière plus réactive, plus rapide, plus autonome ».

Lire la suite
_________________
_________________

17:54 Publié dans Analyses | Tags : fonction publique | Lien permanent

OFCE - La fin d’un cycle ?

Département analyse et prévision

Ce texte s’appuie sur les perspectives 2018-2019 pour l’économie mondiale et la zone euro dont une version complète est disponible ici.

La croissance mondiale est restée bien orientée en 2017 permettant la poursuite de la reprise et la réduction du chômage, notamment dans les pays avancés où la croissance a atteint 2,3 % contre 1,6 % l’année précédente. Même s’il reste quelques pays où le PIB n’a pas retrouvé son niveau d’avant-crise, cette embellie permet d’effacer progressivement les stigmates de la Grande Récession qui a frappé l’économie il y a 10 ans. Surtout, l’activité semblait accélérer en fin d’année puisqu’à l’exception du Royaume-Uni, le glissement annuel du PIB continuait de progresser (graphique 1). Pourtant, le retour progressif du taux de chômage vers son niveau d’avant-crise et la fermeture des écarts de croissance, notamment aux Etats-Unis et en Allemagne, qui s’étaient creusés pendant la crise pourraient laisser augurer d’un essoufflement prochain de la croissance. Les premières estimations disponibles de la croissance au premier trimestre 2018 semblent donner du crédit à cette hypothèse.

Lire la suite
__________________
__________________

17:36 Publié dans Analyses | Tags : ofce, croissance | Lien permanent

Observatoire des inégalités - La justice française n’est pas juste

La justice française juge plus sévèrement les plus faibles si l’on raisonne à situation équivalente, révèle une étude réalisée à partir de plusieurs milliers de décisions de justice. L’analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». La morale de Jean de La Fontaine [1] est-elle toujours d’actualité ? « Oui » répond une étude fondée sur plusieurs milliers de décisions de justice, menée par les chercheurs Virginie Gautron et Jean-Noël Retière [2] entre 2000 et 2009. « Toutes choses égales par ailleurs » comme disent les statisticiens (voir encadré), les moins favorisés sont plus lourdement condamnés.

Lire la suite
_________________
_________________

L'Obs - Des privilégiés ? Que répondre à votre beau-frère qui vous bassine sur les fonctionnaires ?

Sacré Jean-Claude ! Après nous avoir gâché nos déjeuners en famille en disant n'importe quoi sur les 35 heures, le "grand remplacement" ou Notre-Dame-des-Landes, voici qu'il s'excite à l'approche d'une nouvelle manifestation de fonctionnaires. "Quoi, ces feignants qui défendent leurs privilèges !" Vous n'avez pas un amour sans limite pour la fonction publique (normal, vous avez raté les concours) mais tout de même, vous aimeriez bien quelques arguments chiffrés. C'est parti, en six étapes. 

Lire la suite
___________________
___________________

08:35 Publié dans Analyses | Tags : fonction publique | Lien permanent

23/05/2018

PS : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales

Aujourd’hui, depuis 18 heures, près de 400 000 futurs bacheliers et étudiants se retrouvent sans réponse à leurs vœux. Cela représente environ 50 % des candidats inscrits à Parcoursup, la nouvelle plateforme d’accès à l’enseignement supérieur. Ce chiffre extrêmement préoccupant plonge des centaines de milliers de familles, parents et lycéens, dans l’attente angoissée et incertaine du résultat en pleine période de préparation du baccalauréat.

Le Parti socialiste partage leurs préoccupations et exige du gouvernement des réponses. Avec cette réforme, le gouvernement a suscité des attentes légitimes. Cette réforme, précipitée et sans moyens suffisants, ressemble à bien des égards à une gigantesque improvisation.

Cette sélection se fait dans une totale opacité, les critères différant d’une université à l’autre.

Avant, les étudiants choisissaient leur formation. Désormais, ce sont les formations qui choisissent leurs étudiants. Pour la première fois, l’obtention du baccalauréat n’est plus un passeport pour l’enseignement supérieur.

Le Parti socialiste dénonce l’abandon de l’ambition républicaine d’une université pour tous. La priorité n’est plus donnée à la démocratisation de l’enseignement supérieur. Parcoursup, loin de réduire les inégalités sociales, les renforce en opérant une rupture dans l’égalité républicaine entre les candidats à l’enseignement supérieur.

Le Parti socialiste déplore l’organisation de cette grande loterie à l’échelle nationale qui transforme le parcours de l’étudiant en parcours du combattant.

Un peu d'histoire - La Voix du Nord - 23 mai 1968: la grève s’étend avec des risques de pénuries

Pour le cinquantenaire de Mai 68, retour jour par jour sur les événements en France et dans le monde. Le 23 mai, tout le pays est paralysé. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, ce sont les blocages des ports et les grèves des douanes qui affectent la situation économique de la région : pénurie d’essence et de produits de consommation en perspective.

Lire la suite
___________________
___________________

20:54 Publié dans Article du jour, Histoire | Tags : mai 68 | Lien permanent

Le vent se lève - La Lega italienne, laboratoire politique de la droite d’après ?

L’annonce est tombée : Matteo Salvini, l’enfant terrible de la politique italienne, cousin transalpin de Marine Le Pen et Luigi Di Maio, patron du Mouvement 5 étoiles, viennent de terminer les négociations en vue de la formation d’un gouvernement de coalition en Italie. Qui est donc ce populiste à la barbe négligée et aux accents féroces qui agite tous les gouvernement européens ? Jadis axée sur la dénonciation des Italiens méridionaux, la stratégie de la Lega s’articule désormais autour de l’incarnation d’une droite identitaire et xénophobe, et d’une large union des droites et extrêmes-droites italiennes. Cette stratégie lui a permis de faire passer son parti d’un maigre score de 4% en 2013 à une position de leader d’un bloc alliant droites et d’extrême-droites. Au sein de ce bloc qui a réuni 37% des voix aux dernières élections, la Lega représente 18%. Fascinée depuis longtemps par l’Italie, l’extrême-droite française pourrait être tentée de s’en inspirer pour imposer à la France un funeste bloc réactionnaire, capable de prendre la tête de l’Etat comme c’est déjà le cas en Autriche et dans toute l’Europe de l’Est. 

Lire la suite
__________________
__________________

19:05 | Tags : lega, salvini | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - La grande dépossession. Comment se responsabiliser face au numérique ? le 23 mai à 19h en direct

Piratages industriels, cyber-attaques, fuites de données, manipulations politiques, effets psycho-sociaux... : la révolution numérique révèle, jour après jour, son côté obscur. À l’occasion de la sortie de son livre (Fondation Jean-Jaurès/Fondation européenne d'études progressistes), et à deux jours de l’entrée en vigueur du Règlement européen de protection des données, Maxime des Gayets débattra de ses propositions pour l’émergence d’une éthique numérique européenne aux côtés de Marylin Maeso et Jennyfer Chrétien. Maxime des Gayets, consultant en cybersécurité et résilience des entreprises, conseiller régional d’Île-de-France, présentera son livre "La grande dépossession. Pour une éthique numérique européenne" (Fondation Jean-Jaurès/Fondation européenne d'études progressistes), aux côtés de Jennyfer Chrétien, déléguée générale du think tank Renaissance numérique, et de Marylin Maeso, agrégée de philosophie, auteure de Les conspirateurs du silence (Éditions de l’Observatoire, 2018). La rencontre sera animée par Alexis Lacroix, directeur de rédaction délégué de L’Express. Une rencontre en partenariat avec la Fondation européenne d'études progressistes et Renaissance numérique.

18:58 Publié dans Débat, Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

Huffington Post - Grève du 22 mai: Olivier Faure hué et écarté de la manifestation des fonctionnaires

"Si vous nous aviez pas trahis on en serait pas là!" Manifestation compliquée ce mardi 22 mai pour Olivier Faure, à l'occasion de la 3e journée de mobilisation des fonctionnaires. Alors que le patron du Parti socialiste avait décidé de se joindre au cortège parisien pour exprimer sa solidarité avec les agents de la fonction publique, un électorat longtemps acquis au PS, il a reçu un comité d'accueil pour le moins mouvementé, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus

Lire la suite
__________________
__________________