Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2017

"On est tous capables de faire un pas..." - Nathalie PERRIN-GILBERT revient sur l'union de la gauche

Lors de la rencontre-débat organisée le 18 mai 2017 avec Raphaël GLUCKSMANN sur la Place Tabareau (Lyon 4e), Nathalie PERRIN-GILBERT profite de la présence de certains de ses soutiens issus de divers partis de gauche pour évoquer le sens de l'union de la gauche et sa mise en pratique, au quotidien, au sein de l'équipe d'élu.e.s de la Mairie du 1er Arrondissement de Lyon.

13/03/2017

Lyon Capitale - N.Perrin-Gilbert : "il est indispensable que des débats aient lieu"

Présente pour la séance de dédicace autour du livre de Christiane Taubira, "Nous habitons la Terre", la maire du 1er arrondissement de Lyon considère qu'"interdire le débat, c'est à la fois atteindre à la démocratie et faire preuve de faiblesse".

Lire la suite
____________________
____________________

16:00 Publié dans Article du jour | Tags : perrin-gilbert, taubira, collomb | Lien permanent

12/03/2017

« En direct de Mediapart » : Réanimer notre démocratie, changer de république?

11:00 Publié dans Vidéo | Tags : paul allies, perrin-gilbert, democratie | Lien permanent

09/03/2017

En direct de Mediapart. Réanimer notre démocratie, changer de République?

Par La rédaction de Mediapart

Prévue à Lyon puis rapatriée à Paris après l'oukase municipale (lire notre billet), notre émission vidéo hebdomadaire et en accès libre questionne ce jeudi soir l’évolution de nos institutions. En première partie, de 20h00 à 20h30, retour sur l'affaire Baupin, les violences faites aux femmes et la journée du 8 mars. Et pour finir, carte blanche au vidéaste Usul.

21:29 Publié dans Vidéo | Tags : paul allies, perrin-gilbert | Lien permanent

04/05/2016

Nathalie Perrin-Gilbert - Le 1er n'est pas le Bronx


[CM 25042016] Nathalie Perrin-Gilbert - Le 1er... par gram_metropoles

10:00 Publié dans Vidéo | Tags : perrin-gilbert | Lien permanent

26/12/2013

L'actualité des socialistes du 16 au 26 décembre (mise à jour)

A la une

Huffington Post - Chomage en novembre: nouvelle hausse de 0,5%, le pari de l'inversion s'éloigne

Et patatra. La surprise n'est pas des plus agréables pour le gouvernement. Elle est même carrément de mauvais gout pour François Hollande. En novembre, les chiffres du chômage sont repartis à la hausse, selon les données communiquées ce jeudi 26 décembre par Pole Emploi.

23 au 26 décembre

Slate - MUNICIPALES 2014: LES GEEKS DE LA POLITIQUE SAUVERONT-ILS LE PS? 

Les équipes militantes utilisent de plus en plus des logiciels d'optimisation de campagne. Ou comment la politique à l'ancienne est revisitée par des techniques modernes mélangeant science politique et numérique.

Le Figaro - Municipales : une partie du PS de Montreuil claque la porte

Dénonçant les «méthodes» du PS et le «parachutage» de Razzi Hammadi, une trentaine de militants du PS de cette ville de Seine-Saint-Denis a décidé de quitter le parti et de rallier la candidature communiste.

PS - 23 décembre : l'essentiel du point presse de David Assouline 

Lors de son point presse hebdomadaire du 23 décembre, David Assouline est revenu sur l'année de mobilisation sans faille du gouvernement pour l'emploi, retrouver la croissance, pour plus d'égalité et de justice sociale. Il a également déploré le comportement d'une droite qui alimente sans cesse les peurs et le déclinisme ambiant, au plus grand bénéfice de l'extrême droite. Enfin, le porte-parole du Parti socialiste a salué les efforts déployés dans tout le pays, dans tous les territoires, par des dizaines de milliers de militants, pour défendre la République et se lancer dans les batailles électorales de 2014.

Le Monde - Travail détaché : dépôt d'une proposition de loi pour « lutter contre la concurrence déloyale »

Comme annoncé, les députés socialistes Gilles Savary et Chantal Guittet ont déposé à l'Assemblée Nationale, jeudi 19 décembre, au nom du groupe PS, une proposition de loi visant à lutter contre « la concurrence déloyale et le dumping social » liés au détachement des travailleurs dans l'Union européenne (UE).

22 décembre

Libé - Ayrault une fois de plus pris pour cible dans sa majorité

Le répit aura été de courte durée: crédité il y a un mois d’un joli coup politique avec l’annonce surprise de la remise à plat fiscale, qui l’avait conforté à Matignon, Jean-Marc Ayrault est de nouveau ciblé par les critiques au sein de la majorité.

«Ce n’est pas nouveau, mon prédécesseur a connu ça». Le Premier ministre a eu beau relativiser ces attaques jeudi soir sur TF1 et se référer à François Fillon, resté cinq ans à Matignon, il apparaît une nouvelle fois fragilisé dans son propre camp.

21 décembre

Le Moniteur - Travailleurs détachés: les députés PS veulent la création « d’une liste noire » des entreprises

Les députés socialistes ont déposé, jeudi 19 décembre, une proposition de loi pour lutter contre les abus liés aux travailleurs détachés. Dans la droite ligne de l’accord conclu à Bruxelles le 9 décembre, ce texte vise à responsabiliser davantage les maîtres d’ouvrage et donneurs d’ordre, et à créer une liste noire des fraudeurs.

Libé - Chômage : Hollande ne lâche pas l'objectif

Depuis Bruxelles, le chef de l'Etat a réagi à la note de conjoncture de l'Insee, moins optimiste sur l'emploi.

François Hollande ne lâche pas son objectif d’inversion de la courbe du chômage. C’est ce qu’il a rappelé jeudi soir tard, à l’occasion de sa conférence de presse à Bruxelles en marge du sommet européen.

Huffington Post - Vacances de Hollande: pas de trêve de Noël entre chômage et Arabie Saoudite

Crise oblige, l'exécutif joue les prolongations. Alors que la trêve parlementaire débute officiellement ce vendredi 20 décembre, François Hollande et plusieurs de ses ministres se préparent à des vacances de Noël studieuses avec plusieurs rendez-vous clés qui pourraient venir gâcher leurs agapes.

Le Nouvel Obs - L'aile gauche du PS ne lâche pas sur la réforme fiscale 21

Trois parlementaires socialistes ont dévoilé leurs propositions, articulées autour d'un "grand impôt progressif" issu de la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG.

Lyon Capitale - Ex-collège Truffaut : NPG “irresponsable” pour Collomb

“Je trouve totalement irresponsable qu’on en appelle à l’occupation de locaux publics, comme je trouve totalement irresponsable d’appeler à occuper des locaux qui aujourd’hui sont en devenir”, a lancé Gérard Collomb lors d’une conférence de presse. Il visait Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er, qui s’est introduite mardi soir dans l’ex-collège Truffaut.

Lyon Capitale - La garde à vue de la maire du 1er était-elle justifiée ?

Que s’est-il réellement passé mardi soir au collège Truffaut, sur les pentes de la Croix-Rousse ? Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er, a passé 10 heures en garde à vue pour “incitation à la rébellion” et “complicité de violences envers les forces de l’ordre” jeudi en lien avec ces événements. La version des habitants du 1er diffère en tout cas nettement de celle de la police.

Lyon Capitale - Front de Gauche et Gram officiellement unis à Lyon

Un accord entre le Front de gauche et le Gram a enfin été trouvé pour les municipales à Lyon. Les deux partis méneront une liste commune au premier tour des prochaines élections en mars 2014.

20 décembre

Libé - Bercy : le putsch vire au fiasco pour Ayrault

Matignon voulait réaffirmer son autorité sur l’administration des Finances mais c’était sans compter sa résistance. Récit d’une reprise en main feutrée et manquée qui a fragilisé le Premier ministre.

Libé - A l’Assemblée, le match des cumulards

Qui a le plus de députés-maires ? Qui cumule quatre mandats, qui n'en a qu'un ? UMP, PS, UDI, ou d'autres ? Désintox fait les comptes.

«- Ce qui est paradoxal, c’est que les champions du cumul sont plutôt sur la gauche de l’hémicycle. Quand nous voyons le nombre de députés-maires…

- Il y a plus de députés-maires de droite que de députés-maires de gauche.

- Ça mérite d’être compté.»

Le Monde - Le dossier de l’intégration ravive les fractures de la gauche

Tout un symbole ! Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a finalement décidé, mercredi 18 décembre, de reporter sine die la réunion sur l'intégration prévue le 9 janvier 2014. La polémique déclenchée, le 13 décembre, par certaines propositions des cinq rapports d'étape sur le sujet, remis à Matignon mi-novembre, a eu raison de cette rencontre. Officiellement, cette décision est liée au « travail ministériel n'est pas achevé ». Dans les faits, la controverse a ravivé les tensions sur ce sujet complexe : moins entre majorité et opposition qu'au sein même de la gauche et du Parti socialiste.

Libé - Quand le PS cogite sur les réponses aux populismes

Le parti organisait mercredi un colloque à l'Assemblée nationale, dans la perspective des élections européennes.

A quelques mois des élections européennes, qu’on annonce défouloir, le Parti socialiste veut montrer qu’il ne demeure pas inerte face à la «montée des populismes». Est-il pour autant audible ? Mercredi, dans un colloque à l’Assemblée nationale mêlant chercheurs et dirigeants socialistes, le PS a voulu marquer le coup.

Le Nouvel Obs - Chômage : Hollande croit toujours à l'inversion de la courbe

Alors que l'Insee table sur une "quasi-stabilité" du chômage au premier semestre 2014, le chef de l'Etat persiste dans l'optimisme.

Le Monde - Edouard Martin : « Je n’ai aucune leçon à recevoir »

Emblématique syndicaliste CFDT de Florange, Edouard Martin avait mené à l'automne 2012 la lutte contre l'aciériste Arcelor-Mittal pour le maintien des hauts-fourneaux du site mosellan. Mardi 17 décembre, il a annoncé sa candidature comme tête de liste du Parti socialiste aux élections européennes de mai 2014 dans la région Grand-Est.

Le Monde - Harlem Désir veut faire d'Edouard Martin le symbole d'une «nouvelle Europe »

Soumis à des salves de critiques régulières, Harlem Désir a, cette fois, tout lieu d'être satisfait. En réussissant à convaincre Edouard Martin, l'ancien leader CFDT de Florange, de conduire la liste socialiste aux européennes de mai 2014 dans la région Grand-Est, le premier secrétaire du PS pense avoir trouvé un symbole fort.

19 décembre

Le Monde - Un sondage donne Hidalgo gagnante face à Kosciusko-Morizet au second tour des municipales à Paris

Dans un sondage IFOP-Fiducial, publié mercredi 18 décembre, concernant les élections municipales à Paris, la candidate socialiste Anne Hidalgo est créditée de 52,5 % d'intentions de vote au second tour, contre son adversaire UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, donnée à 47,5 %.

Libé - Edouard Martin, un syndicaliste en politique

L'annonce par le syndicaliste d'ArcelorMittal de son ralliement au PS pour les élections européennes a été fraîchement accueillie à la CFDT, qui veut cultiver son indépendance par rapport à la politique.

Libé - Le Parlement a adopté la réforme des retraites

Le texte prévoit un allongement de la durée de cotisation et des départs anticipés pour les métiers pénibles.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s’est dit «fier» de la réforme des retraites adoptée définitivement mercredi par le Parlement, «une réforme à la française», «équilibrée». «C’est une réforme en profondeur, c’est une réforme structurelle et (...) une réforme à la française, c’est-à-dire c’est une réforme équilibrée et qui est le fruit du dialogue social», a déclaré le chef du gouvernement devant les journalistes à l’issue du vote à l’Assemblée.

Le Monde - « Les métropoles régionales sont les moteurs du redressement économique »

L'instauration d'un acte III de la décentralisation patine. Mardi 17 décembre, une commission mixte paritaire (sept députés, sept sénateurs) a scrupuleusement détricoté le projet de loi sur la « modernisation de l'action publique territoriale et l'affirmation des métropoles », voté en seconde lecture jeudi 12 décembre à l'Assemblée nationale. Michel Destot, député socialiste de l'Isère, maire de Grenoble, président de l'Association des grandes villes de France et promoteur de la métropolisation, analyse les difficultés de mener une réforme structurelle des collectivités territoriales.

Le Nouvel Obs - Edouard Martin candidat aux européennes: "le PS a beaucoup insisté"

Le syndicaliste Edouard Martin qui s'engage en politique, explique que le PS, dont il sera tête de liste aux européennes dans la région Grand Est "a beaucoup insisté", alors qu'il aurait refusé d'aller avec le Front de Gauche. Dans une interview au Monde daté de jeudi, le responsable CFDT - il n'est plus mandaté par ce syndicat, annonce-t-il - assure n'avoir "jamais pensé faire de la politique. Je porte sur elle un regard très critique. Tant de violence, tant de mauvaise foi…"

Libé - Municipales : Au PS, un bon Guérini est un Guérini vivant

«Guérini, c’est comme la fiscalité, moins on en parle, mieux on se porte» : signée d’un dirigeant socialiste, la confidence fleure bon l’extrême prudence électorale. Le PS n’a pas vraiment l’intention de suspendre sous peu le sulfureux sénateur et président du conseil général des Bouches-du-Rhône, multi-mis en examen.

France Info - Edouard Martin, candidat aux Européennes : bon ou mauvais calcul pour le PS ?

L'emblématique syndicaliste CFDT d'Arcelor Mittal de Florange, Edouard Martin est tête de liste socialiste pour les élections européennes dans le grand Est. Cela fait longtemps qu'un ouvrier n'a pas occupé les avants postes politiques, est-ce une bonne stratégie pour le Parti socialiste ?

Libé - Ayrault accuse la droite d'être responsable de la montée du communautarisme

A l'Assemblée nationale, le Premier ministre a mis en avant la volonté du gouvernement de défendre «l'intégration républicaine».

France Info - Européennes : Candidat PS, Edouard Martin répond aux critiques

Qualifié parfois de traître, l'ex-syndicaliste de Florange - il a rendu son mandat CFDT - se défend d'avoir été récupéré par le système. Dans un entretien au journal Le Monde, il explique qu'il n'a pas l'intention d'adhérer au PS, qu'il a obtenu suffisamment de garanties pour se lancer - et notamment de garder sa liberté de parole et d'action.

Le JDD - Edouard Martin, récit d'une intense tractation

Charismatique leader syndicaliste de Florange, Edouard Martin a annoncé lundi soir qu'il était tête de liste socialiste aux élections européennes dans le Grand Est. En coulisses, les socialistes ont oeuvré depuis plusieurs semaines pour le convaincre.

Public Sénat - Le syndicaliste Edouard Martin, tête de liste PS aux européennes

L'emblématique syndicaliste CFDT d'ArcelorMittal à Florange (Moselle), Edouard Martin, 50 ans, a choisi de se lancer en politique en annonçant qu'il sera tête de liste PS aux élections européennes de 2014 dans la circonscription du Grand Est.

18 décembre

Le Figaro - Le premier ministre reçoit le soutien embarrassant de l'aile gauche du PS

Retour à la case départ. Maintenant que l'effet de souffle de la «remise à plat de la fiscalité» commence à s'estomper, la réalité apparaît: l'annonce surprise de Jean-Marc Ayrault n'a en rien modifié les rapports de forces internes à la gauche en général et au PS en particulier. Ou alors au détriment du premier ministre, puisque ce dernier a engrangé le soutien inconditionnel d'alliés innattendus: l'aile gauche du PS. «On est capable de s'enthousiasmer pour une proposition de Jean-Marc Ayrault», a assuré le député de l'Essonne Jérôme Guedj, qui présentait mardi, avec la sénatrice Marie-Noël Lienemann et le leader de l'aile gauche du PS Emmanuel Maurel, leur «contribution à la remise à plat de la fiscalité».

Libé - Ayrault n’a «peur de rien» (ni de personne)

En visite en Algérie, le Premier ministre a une nouvelle fois affirmé que ses relations avec François Hollande étaient au beau fixe, et qu'il travaillait en harmonie avec ses ministres.

Le Figaro - Caresche : «Il faut diminuer les dépenses et les impôts»

INTERVIEW - Christophe Caresche est député PS de Paris, membre de la commission des finances de l'Assemblée. Il estime que la France doit faire des efforts pour assainir ses dépenses publiques.

Libé - Les pistes de Terra Nova pour garnir les listes électorales

Près de 3 millions de Français ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Et c’est sans compter les «mal inscrits», qui n’ont, par exemple, pas fait les démarches nécessaires après un déménagement et viennent du coup gonfler le nombre des abstentionnistes.

Le Figaro - Intégration: Désir dénonce des "manipulations"

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a dénoncé aujourd'hui les "manipulations de la droite" après les rapports controversés sur l'intégration, soulignant devant le Bureau national du parti, son instance dirigeante, que ces documents n'engageaient en rien l'exécutif ou le Parti Socialiste.

Le Monde - La polémique autour de l'intégration révèle l'embarras de l'exécutif sur le sujet

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a été la cible de vives attaques de l'opposition, vendredi 13 décembre, à la suite de la « une » du Figaro accusant « un rapport » sur l'intégration, remis à Matignon le 13 novembre, de vouloir « autoriser le port du voile à l'école »

17 décembre

Libé - A Alger, Ayrault ironise sur ses détracteurs

Politique d'intégration, remise à plat de la fiscalité... Non, la relation entre le Président et le Premier ministre n’est pas altérée, martèle Jean-Marc Ayrault.

Libé - Hollande-Ayrault : «Des tensions, quelles tensions ?»

Les ténors du PS s’appliquent à dédramatiser la polémique sur le rapport sur l’intégration, qui a provoqué une vive polémique avec l'UMP et conduit François Hollande à recadrer son Premier ministre.

Libé - Ayrault mène son équipe en Algérie

Un «comité intergouvernemental de haut niveau» a lieu à Alger aujourd’hui et demain.

Ric-Rac. En quittant l’Algérie il y a un an après une visite d’Etat à fort quotient historique, François Hollande avait promis à son homologue, Abdelaziz Bouteflika, la tenue d’une réunion interministérielle bilatérale avant la fin 2013.

Le Nouvel Obs - Municipales à Paris: Hidalgo et NKM battues dans leur arrondissement

Paris (AFP) - Les candidates à la mairie de Paris Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) seraient battues dans leurs arrondissements respectifs, le XVe et le XIVe, selon deux sondages Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche et Sud Radio.

16 décembre

RTL - Harlem Désir critique l'UMP, incapable de "se remettre en question"

Le Premier secrétaire du PS a jugé que les dirigeants UMP ont été incapables de "tirer les leçons de leur défaite".

"Quand nous avons perdu des élections (...), la première chose à laquelle nous nous sommes attelés, c'est comprendre pourquoi les Français ne nous ont pas fait confiance", a expliqué le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir lors de l'émission BFM politique avec BFM-TV/Le Point/RMC. Il fustigeait par là-même l'attitude de l'UMP.
___________________________________________
___________________________________________

06/10/2013

L'actualité des socialistes du 30 septembre au 4 octobre (mise à jour)

A la une

Le Monde - "Le PS peut redevenir un parti de masse capable de gagner la bataille culturelle"

Gaël Brustier, chercheur en science politique et proche du PS, est l'auteur avec David Djaïz d'une note publiée en septembre par la Fondation Jean-Jaurès, dans laquelle il évoque les nouveaux "outils du combat culturel" que doit mener le Parti socialiste. Invité, samedi 5 octobre, au forum "La République face aux extrêmismes" organisé par le PS, il détaille ses propositions pour que la gauche socialiste et sociale-démocrate remporte la "bataille idéologique" face à un "bloc droitier en train de naître".

5 et 6 octobre

Le Monde - Hollande s'engage sur le référendum d'initiative populaire

Plusieurs fois repoussé, le référendum d'initiative populaire, vieille promesse de Nicolas Sarkozy en 2007, pourrait rapidement revoir le jour. A l'occasion du 55e anniversaire de la Ve République, jeudi 3 octobre, François Hollande a annoncé qu'un projet de loi serait déposé au Parlement en ce sens.

France Info - Le Parti Socialiste minimise la portée des alliances écologistes/mélenchonistes aux municipales

Jean Luc Mélenchon en est tout heureux. Les écologistes devraient s'allier avec ses candidats dans une demi douzaine de villes... contre les socialistes. Pas de quoi pavoiser, assure pourtant la rue de Solférino.

La Tribune - Contre budget de l'UMP: le PS dénonce une attaque contre les salariés

Le contre budget proposé par les députés UMP a bien sûr fait réagir les élus PS.
"C'est un budget contre les salariés et les plus modestes. Sous couvert d'économies, l'UMP remet en cause l'ensemble de notre pacte social en réduisant les aides sociales, en s'en prenant principalement aux fonctionnaires et en pointant, une fois encore, les
étrangers" jugent le président du groupe socialiste à l'Assemblée et le député membre de la commission des finances, Dominique Lefebvre . "Au total, ce n'est pas moins de 3,5 milliards d'euros de coupes budgétaires que veut réaliser l'UMP sur le RSA, l'aide personnalisée à l'autonomie, la prime pour l'emploi…"

Le Monde - Recadrages : Hollande adopte la méthode Mitterrand

La gauche au pouvoir serait-elle condamnée à traverser les mêmes vicissitudes ? On pourrait le croire, tant le film de ces derniers jours en rappelle un autre. C'était au début de l'année 1982, François Mitterrand n'était à l'Elysée que depuis quelques mois, et, déjà, deux de ses ministres s'étripaient publiquement. A l'époque, les duellistes s'appelaient Gaston Defferre et Robert Badinter. L'un était ministre de l'intérieur, l'autre était garde des sceaux. Leur différend, qui portait sur la question des contrôles d'identité, dominait la chronique d'une vie gouvernementale dont les déchirures délectaient la presse et régalaient l'opposition.

4 octobre

Libé - Cambadélis appelle à proclamer partout que le FN «est d'extrême droite»

Marine Le Pen avait annoncé qu'elle contesterait en justice l'étiquette d'extrême droite accolée à son parti.

Jean-Christophe Cambadélis (PS) a appelé jeudi à «dresser un mur citoyen» contre Marine Le Pen et le FN en proclamant partout qu’ils sont «d’extrême droite», «une évidence» aux yeux d’Harlem Désir, premier secrétaire du PS. Dans un communiqué, le député de Paris s’insurge : Marine Le Pen se propose «de remettre en cause la liberté d’expression si on dit que son parti est d’extrême droite. Et elle poursuivra en justice quiconque l’affirmera».

BFM - Exclusif: les députés PS veulent revoir le Crédit d'impôt recherche

Selon les informations de BFM BUSINESS, les députés PS veulent corriger le Crédit d'impôt recherche. Ils estiment que des grands groupes utilisent ce dispositif pour faire de l'optimisation fiscale.

Libé - Référendum d'initiative populaire : un projet de loi «avant la fin de l'année»

François Hollande annonce avoir demandé au gouvernement de soumettre un texte au Parlement pour faire appliquer cette disposition voulue par la réforme constitutionnelle de 2008.

Le Monde - Samia Ghali, la "Ségolène Royal de Marseille", bouscule la campagne PS

A vol de gabian, ces goélands qui planent dans le ciel de Marseille, Saint-Barnabé est à 10 kilomètres des quartiers Nord. C'est dans ce noyau villageois préservé et aisé du 12e arrondissement que Samia Ghali fait campagne en ce matin ensoleillé de début d'automne. Le premier tour des primaires socialistes a lieu le 13 octobre. Et la "Ségolène Royal de Marseille", comme la surnomment ironiquement des membres du gouvernement, n'a plus que dix jours pour relever un défi nouveau : installer sa notoriété sur l'ensemble du territoire de la deuxième ville de France, pour espérer remporter l'investiture PS.

La Croix - Jean-Jacques Urvoas : « Manuel Valls est un atout pour la gauche »

Président de la commission des lois de l’Assemblée nationale et député PS du Finistère, Jean-Jacques Urvoas était hier l’invité de l’émission « Face aux chrétiens » animée par Frédéric Mounier.

Le Lab - Arnaud Montebourg assure qu'il "distribue du Viagra dans les couloirs de Bercy"

C'est une métaphore gaillarde à lire ce jeudi 3 octobre dans Le Nouvel Observateur. Une petite phrase du ministre du Redressement productif à Henri Emmanuelli, lors d'un déjeuner à l'occasion de l'université d'entrée du courant de Benoît Hamon, du 27 au 29 septembre au Vieux Boucau.

Libé - Le Président recadre de l’Intérieur

François Hollande a demandé hier à ses ministres de mettre fin aux divergences, sans désavouer Manuel Valls sur la question des Roms.

Une semaine et un jour que la polémique sur les Roms fissure le gouvernement. Et 72 heures qu’elle a gagné la tête de l’Etat. Retour sur les trois jours qui ont accouché de recadrages et vu, dans l’épreuve, l’axe Hollande-Valls tenir bon.

Le Lab - Quand les exploitants de cinémas chantent à la gloire d'Aurélie Filippetti

En ces temps compliqués pour le gouvernement, Aurélie Filippetti a réussi à se faire chanter une chanson, à sa gloire, par les exploitants de cinémas.
Réunis en congrès à Deauville le 25 septembre, les membres de Fédération nationale des cinémas français ont poussé la chansonnette pour montrer leur attachement à la ministre de la Culture, raconte le Nouvel Observateur.
Pour l'occasion, ils ont revisité un classique de la chanson française : Emilie Jolie, devenue Aurélie Jolie.

L'Humanité - Le ministre de l’intérieur va-t-il entendre cet appel à la mémoire ? Manuel, souviens-t-en...

"Quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de «brigadiste» qui se rappelle à toi. Souviens-t’en: «Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir.» Par Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Fils de Manouche.

3 octobre

Le Nouvel Obs - Rythmes scolaires: "pas d'inquiétude" sur le financement, assure Peillon

Le ministre de l'Education Vincent Peillon a assuré jeudi qu'il n'avait "pas d'inquiétude" sur le financement de la réforme des rythmes scolaires, que des maires craignent de voir peser sur le budget de leur commune en 2014.

Le Monde, Françoise Fressoz - Un problème d’autorité

Chacun en a pris pour son grade ce matin en conseil des ministres : Manuel Valls, à l'intérieur, Cécile Duflot, au logement, qui se sont étripés toute la semaine sur le dossier des Roms. Sans compter le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, prié par le président de la République "d'assurer encore davantage la coordination du travail et de l'expression du gouvernement".

Libé - Matignon veut superviser tous les passages médias des ministres

«Libération» s'est procuré le courrier envoyé par les services de Jean-Marc Ayrault aux conseillers en communication de tous les ministres, dernier épisode du recadrage gouvernemental.

Libé - Recadrage de ministres, sifflets d’éleveurs : la dure journée de François Hollande

Entre une mise au point avec ses ministres le matin et une visite houleuse au salon de l'élevage de Cournon-d’Auvergne l'après-midi, François Hollande a dû affronter une journée tendue.

Libé - Martine Aubry tance l'Etat sur les Roms

La présidente de la communauté urbaine de Lille a demandé mercredi soir un meilleur respect de l’application d’une circulaire d’août 2012 encadrant le démantèlement des bidonvilles roms et appelé l’Etat à la «solidarité nationale» pour accueillir ces populations.

Le Nouvel Obs - Matignon décide d'encadrer la communication des ministres

Dans le sillage de l'Elysée, le Premier ministre cherche à recadrer ses ministres en contrôlant leurs interventions dans les médias.

Le Monde - Polémique sur les Roms : Hollande rappelle à l'ordre ses ministres pour "la dernière fois"

Beaucoup, au gouvernement, s'attendaient à un recadrage présidentiel. Celui-ci a bien eu lieu. François Hollande a fait passer un message de "fermeté", mercredi 2 octobre, à l'occasion du conseil des ministres. Après plusieurs jours d'une violente polémique qui a vu Manuel Valls et Cécile Duflot s'affronter durement sur le chapitre des Roms, le chef de l'Etat a rappelé les membres de l'équipe de Jean-Marc Ayrault au "respect des principes gouvernementaux".

Le Monde - Arnaud Montebourg dénonce "le racket" au crédit d'impôt compétitivité

Alors qu'une partie de la gauche reproche au gouvernement d'en faire trop pour les entreprises et pas assez pour les ménages, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, tient bon : pas question de remettre en cause le Crédit d'impôt pour la compétitivité (CICE) qui entrera en vigueur l'an prochain.

Lyon Capitale - Les écolos se déchirent sur le cas Nathalie Perrin-Gilbert

Un rapprochement entre Europe Ecologie les Verts et le Gram ne va plus du tout de soi. Il butte sur la mairie du 1er arrondissement, que tous revendiquent. Et sur le sens qui serait donné à un tandem Tête/Perrin-Gilbert.

France Info - Vincent Peillon défend sa "bonne" réforme des rythmes scolaires

Vincent Peillon a défendu sa réforme controversée des rythmes scolaires après une nouvelle réunion ce mercredi sur ce sujet houleux. L'UMP continue de la critiquer, les communes et les syndicats enseignants s'interrogent. L'Association des maires de France demande une remise à plat des modalités de financement de cette réforme. Elle sera reçue par le Premier ministre le 9 octobre. En attendant Vincent Peillon a sous-entendu sur TF1 mercredi soir que les aides seraient pérennisées.

Ozap - David Assouline (Sénateur PS de Paris) : "J'assume l'amendement LCI"

Le rapporteur du projet de loi sur l'indépendance de l'audiovisuel public au Sénat, David Assouline, a expliqué à puremedias.com pourquoi il a voté en faveur de "l'amendement LCI".
 
Terre Net - Germinal Peiro, député de Dordogne, nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole Germinal Peiro, député de Dordogne et secrétaire national du PS en charge de l’agriculture et de la ruralité, a été nommé rapporteur du projet de loi d’avenir agricole. Sur son site internet, il précise le calendrier des débats à venir à l’Assemblée nationale.Le Nouvel Obs - TVA : oubliez la baisse, place à une mesure plus populaireLe taux réduit devait passer de 5,5% à 5%. Mais les députés PS veulent une mesure plus efficace... et plus visible pour le pouvoir d'achat.

Libé - Quand le gouvernement prend un retour de bâton fiscal

Il y a un an, Jean-Marc Ayrault promettait que le budget 2013 n'aurait pas d'impact pour 9 Français sur 10. Aujourd'hui, le gouvernement paye le prix fort d'un élément de langage qui n'était pourtant pas faux sur le fond.

2 octobre

TF1 - Appel d'une vingtaine de députés PS contre les bagarres en ministres

"C'est l'extrême droite qui va profiter de ce chaos médiatique", préviennent les signataires de cet "appel au sursaut". Le député Jean-Christope Cambadélis est à l'initiative.

Le Lab - Pour Jean-Christophe Cambadélis, le gouvernement ressemble à "l’équipe de France en Afrique du Sud"

MUTINS – La comparaison est peu flatteuse. Et ramène à des heures sombres de l’équipe de France de football. Dans le Figaro, mais aussi dans le Parisien, de ce mardi 1er octobre, Jean-Christophe Cambadélis assimile le gouvernement aux mutins de l’équipe de France lors de la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud.

Le Figaro - Les députés PS poussent l'exécutif à faire plus pour le pouvoir d'achat

Après la présentation du budget 2014 par le gouvernement, le marathon va commencer pour les parlementaires. Ils doivent déposer d'ici à samedi 17 heures une première série d'amendements, avant l'examen du projet de loi de finances à la mi-octobre à l'Assemblée. Les parlementaires socialistes, malmenés dans leurs circonscriptions à cause des hausses d'impôts frappant les ménages, mettent la pression pour obtenir des gestes en faveur du pouvoir d'achat.

Le Figaro - Les députés PS en ont ras le bol des couacs

«Le masochisme n'est pas une méthode de gouvernement!» Ce cri de colère vient de Annick Lepetit, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale, d'habitude très mesurée dans ses propos. Mais là, c'en est trop. La coupe est pleine après le duel à ciel ouvert entre Manuel Valls et Cécile Duflot au sujet des Roms, après les deux ultimatums adressés en moins de quinze jours par les Verts au chef de l'État, après la pétition lancée par la Gauche populaire pour demander à Bercy de revoir sa copie en faveur des classes populaires dans le budget 2014.

La Tribune - Le numérique en France : les usage(r)s, clé de l'innovation

Le président des Côtes d'Armor a rendu à Cécile Duflot un rapport sur l'économie numérique dans les territoires, centré sur les usages. Claudy Lebreton propose notamment de nommer un « coach numérique » par bassin de vie pour mutualiser les dispositifs et dynamiser l'innovation.

Le Figaro - Municipales 2014 : les socialistes se déchirent toujours à La Rochelle

Depuis l'échec retentissant de Ségolène Royal et le coup d'éclat du dissident socialiste Olivier Falorni aux léglislatives de 2012, les tensions ne se sont guère atténuées dans la cité rochelaise. La procédure de désignation du candidat socialiste pour les municipales 2014 a été stoppée net la semaine dernière, la rue de Solferino craignant de relancer une crise.

France 3 - Gérard Collomb, 3e maire le plus influent sur les médias sociaux

Le maire de Lyon se classe juste après Christian Estrosi, maire de Nice et Alain Juppé, maire de Bordeaux dans le baromètre Augure sur l'influence sur les médias sociaux des maires des 30 grandes villes de France que vient de sortir Veille magazine.

BFM - Le PS se serre la ceinture en cas de défaite aux municipales

L'issue des élections municipales risque d'être difficile pour le Parti socialiste, qui craint de voir ses recettes chuter.

Les Echos - Dexia : Ayrault pressé d’annuler les avantages accordés aux ex-dirigeants

Le président PS de Seine-St-Denis, Stéphane Troussel, a pressé mardi l’Etat d’agir sans délai en justice pour « contester les avantages concédés » aux ex-dirigeants de la banque des collectivités locales, comme les retraites- chapeaux.

Libé - La France revoit ses prévisions de croissance à la baisse

Dans un rapport adressé ce mardi à la Commission européenne, le gouvernement prévoit également une baisse du déficit public.

Le Figaro - Retraites : les idées des députés PS pour adoucir la réforme

Réforme des retraites, acte II. Le projet de loi présenté le 18 septembre en Conseil des ­ministres va être décortiqué, à partir de ce lundi soir, par les députés de la commission des affaires sociales. Ils entendent adoucir des mesures un peu trop douloureuses à leur goût et surtout se montrer plus généreux que le gouvernement dans les contreparties accordées aux salariés. Mais si Marisol Touraine leur reconnaît un légitime droit d'amendement, elle a été on ne peut plus explicite sur les limites à ne pas dépasser.

L'Humanité - Entretien avec Arnaud Montebourg - M. le ministre, peut-on créer des emplois en France et en avez-vous le pouvoir ?

Lorsqu’il est entré au gouvernement, Arnaud Montebourg, pour nombre d’électeurs, incarnait la défense des intérêts des ouvriers de l’industrie française à travers son discours sur la démondialisation et le protectionnisme. 15 mois après, l’image est plus qu’écornée. Son échec à imposer la nationalisation « temporaire » de Mittal s’est traduit par la fermeture des hauts-fourneaux de Florange. PSA a fermé son usine d’Aulnay avec sa bénédiction et Renault a détruit 7 500 postes.

1er octobre

PS - 30 septembre 2013 : l'essentiel du point presse de David Assouline

Lors de son point presse hebdomadaire, le porte-parole du Parti socialiste David Assouline a salué la présentation du budget 2014, entièrement tourné vers la croissance et l'emploi, il a également insisté sur la mobilisation pour la République face à la montée de la droite extrémisée, rappelant la tenue du forum «la République face aux extrémismes» organisé par la Parti socialiste le 5 octobre au Gymnase Japy.

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Au PS, on réclame des ministres "plus solidaires de leur majorité"

Par LEXPRESS.fr, publié le30/09/2013 à  17:14La Gauche durable, qui réunit 25 parlementaires du PS, a déploré l'absence de lisibilité des mesures importantes prises par le gouvernement, causée par les polémiques au sein de la majorité 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/au-ps-on-recla...

Le Point - PS : les ministres anti-Valls retiennent leurs coups

Hamon, Taubira et Montebourg étaient dans les Landes samedi. Le premier a égratigné le ministre de l'Intérieur, les autres ont esquivé le sujet. Explications.

Cambadélis : "Les polémiques entre ministres deviennent intolérables"

Le député PS estime que Manuel Valls applique la loi. Alors que la cacophonie règne, il appelle à un sursaut de la majorité présidentielle. Interview.

30 septembre

Libé - La gauche du PS se remonte le moral

Réuni pour son université de rentrée, le courant de Benoît Hamon accueillait hier Christiane Taubira et Arnaud Montebourg. Les propos de Manuel Valls sur les roms n'y faisaient pas recette.

Libé - Royal appelle à plus de souplesse sur le travail dominical

Alors que le gouvernement se réunit ce lundi sur ce thème, la présidente socialiste de Poitou-Charentes juge la législation «très complexe».

Libé - Roms : Valls juge les critiques de Duflot «insupportables»

«Les Roms ont vocation à rester en Roumanie ou à revenir en Roumanie», a réaffirmé le ministre de l'Intérieur face aux critiques de gauche.

Le Monde - Roms : Benoît Hamon dénonce les propos de Manuel Valls

On attendait les trois mousquetaires, on a eu droit finalement à l'homme révolté. De Benoît Hamon, Christiane Taubira et Arnaud Montebourg, réunis ce samedi 28 septembre à Vieux-Boucau (Landes) pour l'université de rentrée du courant hamoniste "Un monde d'avance", c'est finalement le premier qui est allé le plus loin dans la liberté de ton.

Le JDD - Roms : les amis de Valls organisent la défense

TRIBUNE - Seize élus - sénateurs, députés ou maires -, comme Daniel Vaillant ou Gérard Collomb, tous proches de Manuel Valls, publient dans le JDD une tribune pour soutenir l'action du ministre de l'Intérieur dans l'épineux dossier Roms.

Le Monde - Roms : Bernard Cazeneuve soutient Manuel Valls

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a reçu le soutien du ministre du budget, Bernard Cazeneuve. "Lorsque le ministre appelle à la fermeté en même temps qu'à l'intégration et au travail en commun des pays de l'Union européenne, il ne dit rien d'autre que ce qu'il y a dans la circulaire du premier ministre", a déclaré M. Cazeneuve au "Grand Rendez-Vous" d'Europe 1, i-Télé et Le Monde.

Le Huffington Post - Roms: les soutiens et opposants à Manuel Valls au sein du PS

ROMS - "C'est illusoire de penser qu'on règlera le problème des populations Roms à travers uniquement l'insertion. (...) Il n'y a pas d'autre solution que de démanteler ces campements progressivement et de reconduire (ces populations) à la frontière". Mardi sur France Inter, Manuel Valls a a agité toute la classe politique cette semaine , et en particulier le parti de la majorité.

Le Nouvel Obs - Travail dominical : Sapin défavorable à une évolution

Dans un entretien à paraître lundi, le ministre du Travail admet la tenue d'un "débat", tandis que Marisol Touraine annonce une réunion à Matignon.

Le Nouvel Obs - EXCLUSIF. Les protestants français sermonnent Valls

Lors du méga-culte à Bercy en présence du ministre de l'Intérieur, le patron des protestants a répondu aux déclarations du ministre de l'Intérieur sur les Roms.
____________________________________________
____________________________________________

28/07/2013

L'actualité des socialistes du 15 au 28 juillet (mise à jour)

26, 27 et 28 juillet 

Le Monde - La réforme de l'économie sociale et solidaire s'annonce ambitieuse

Présenté mercredi 24 juillet au conseil des ministres par Benoît Hamon, le projet de loi consacré à l'économie sociale et solidaire (ESS) est le fruit d'une longue concertation auprès des acteurs du secteur : associations, mutuelles, coopératives, entreprises solidaires...

Le Monde - Bernard Cazeneuve : "Le grand soir fiscal n'existe pas"

Attendu au Parlement sur le débat d'orientation des finances publiques, le ministre du budget, Bernard Cazeneuve, explique au Monde son opposition à un projet de loi de finances rectificative, ou "collectif budgétaire".

Le Monde (abonnés) - La cacophonie règne au PS un mois avant son université d'été

L'université d'été du PS, ou la rentrée de tous les dangers ? Toujours bien intentionnés à l'égard du premier secrétaire, Harlem Désir, plusieurs dirigeants s'alarmaient, ces derniers jours, du retard pris dans l'organisation de la traditionnelle rentrée socialiste, du 23 au 25 août à La Rochelle

Libé - L’été manœuvrier de Manuel Valls

On ne sait pas ce qui lui a le plus déplu : la remise en cause de l’action de la gauche dans les banlieues ou l’attaque contre sa politique de communication. Lundi, après quarante-huit heures d’émeutes urbaines, Manuel Valls est de retour à Trappes (Yvelines). Côté face, c’est le discours de la fermeté : il assure que le mal est «contenu», dénonce les voyous et salue les forces de l’ordre 

Les Echos - Le PS planche sur le désamour de ses électeurs

Les parlementaires PS étaient en séminaire hier avec Jean-Marc Ayrault.
Au programme des débats, l'état de l'opinion et la progression du FN.

Les Echos - Le PS juge que la commission Cahuzac touche à sa fin

L'UMP dit conditionner son retour à l'audition d'AyraultMais le rapporteur socialiste va préparer un projet derapportLa majorité dénonce une dérive politicienne de la droite (Actualisé avec Charles de Courson)

Le Nouvel Obs - Chômage : "Le retournement n'est pas là", reconnaît Sapin

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a estimé encore "tenable" l'objectif d'inverser la courbe du nombre de demandeurs d'emploi d'ici à la fin de l'année. 

Libé - Jean-Pierre Bel conseille aux sénateurs PS de visiter des prisons

Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), a invité chaque sénateur à se rendre dans une prison, dans le cadre de la préparation de l’examen de la réforme pénale annoncée par la garde des Sceaux, Christiane Taubira.

24 et 25 juillet 

Libé - Paris: Vaillant et Cherki (PS) s’accrochent à leurs mairies

Les députés-maires PS des XVIIIe et XIVe arrondissements de Paris Daniel Vaillant et Pascal Cherki n’entendent pas renoncer à leur mandat de maire, comme le souhaite la candidate du PS à la mairie de Paris Anne Hidalgo, ont-ils affirmé à l’AFP.

Libé - A Marseille, la primaire PS à l’ombre de FO

ENQUÊTE Le rôle du syndicat, tout puissant dans la ville depuis les années 50, fait polémique. Ce qui n’empêche pas les candidats socialistes de le courtiser pour son influence électorale.

Libé - Ayrault fait le point avec les parlementaires PS

L'entretien a eu lieu à l'Assemblée pour dresser le bilan d'un an d'action législative. Les députés et sénateurs ont convenu de mieux relayer l'action du gouvernement.

Le Figaro - Hollande cherche à sauver les municipales

Couche après couche, l'exécutif continue à bétonner sa majorité. François Hollande avait reçu lundi soir les chefs de parti à l'Élysée, Jean-Marc Ayrault a poursuivi le travail mardi à l'Assemblée nationale en assistant à la réunion des députés et sénateurs socialistes. Le premier ministre est d'ailleurs revenu sur le dîner de la veille organisé par le chef de l'État pour le justifier. «C'est la moindre des choses, car ce sont des groupes politiques avec qui nous travaillons», a-t-il expliqué. Mais, surtout, Jean-Marc Ayrault s'est attardé sur la réforme des retraites pour tenter d'apaiser les inquiétudes de plus en plus sourdes au sein même du PS. Pour beaucoup, le projet du gouvernement risque de provoquer un vote sanction contre la gauche aux élections municipales de 2014, alors que le Front national progresse.

Le Monde - Hollande annonce 70 000 formations aux emplois non pourvus supplémentaires

François Holllande a annoncé mardi 23 juillet, lors d'un déplacement à Dunkerque, que le nombre de formations aux emplois non pourvus s'élèverait à 100 000 d'ici à la fin de 2014. 

En juin, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait déjà annoncé que l'Elysée préparait un plan d'urgence pour faire face aux offres d'emploi non pourvues, en fixant l'objectif d'une entrée en formation de 30 000 chômeurs supplémentaires "en quatre mois".

Le Figaro - Hollande tente de consolider sa majorité avant une rentrée à haut risque

Le dîner aura finalement duré plus de deux heures trente, presque trois heures. Et les participants jugent qu'il a été «convivial» mais «sérieux». François Hollande a réuni lundi soir à l'Élysée les cinq chefs de la majorité: Pascal Durand (Europe Écologie-Les Verts), Jean-Michel Baylet (PRG), Robert Hue (Mouvement unitaire et progressiste), Jean-Luc Laurent (MRC) et Harlem Désir pour le Parti socialiste. Jean-Marc Ayrault était également présent. À son arrivée à l'Élysée, le premier secrétaire du PS a salué «une initiative importante du président».

Le Nouvel Obs - SONDAGE. Utile, Montebourg ? Les Français hésitent 

33% estiment que le ministre représente un atout pour le gouvernement, 39% qu'il est plutôt un handicap, selon un sondage LH2-"Nouvel Observateur".

Le Monde - Jérôme Cahuzac n'a "aucun souvenir" de la réunion avec le couple exécutif

Un mois après sa première audition devant la commission d'enquêteparlementaire, Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget, était à nouveau interrogé, mardi 23 juillet, par les députés sur les accusations de fraude fiscale qui pèsent sur lui. L'ancien ministre du budget a affirmé au président de la commission, le député UDI Charles de Courson, qu'il n'avait "aucun souvenir" dela réunion du 16 janvier, évoquée par le ministre de l'économie, Pierre Moscovici, lors de laquelle le couple exécutif aurait acté, devant Jérôme Cahuzac, la procédure d'entraide administrative avec la Suisse. 

Le Monde - Loi sur la transparence : le chemin de croix de la majorité continue

Je serai intraitable", avait prévenu François HollandeLe chef de l'Etat voulaitfrapper vite et fort après le scandale Cahuzac. Loupé. Trois mois plus tard, les députés n'en ont toujours pas fini avec les mesures annoncées le 10 avril et s'apprêtent à examiner pour la deuxième fois en séance publique, lundi 22 juillet, les projets de loi sur la transparence de la vie publique. Epilogue prévu, au mieux, début septembre avec le vote définitif du texte. Vite fait, mal fait, celui-ci est toujours embourbé dans le processus parlementaire et s'il contient des mesures véritablement fortes et novatrices, il apparaît aujourd'hui comme un nouvel échec du chef de l'Etat. Retour sur l'un des parcours législatifs les plus cahotiques de l'année.

22 et 23 juillet

Libé - On a testé Colbert 2.0, le site relocalisateur

RÉCIT Présenté aujourd'hui par le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, ce questionnaire en ligne permet aux chefs d'entreprise d'évaluer les gains d'un retour au pays

Libé - Trappes : «Ce qui s’est passé ces derniers jours est inacceptable» pour Ayrault

ARTICLE + VIDÉO Le Premier ministre a condamné les violences contre les policiers et rappelé que c'était son rôle d'intervenir dans les zones sensibles.

Libé - Hollande pose en «réformiste» lors d'un dîner avec des journalistes

Cote de popularité, état de la majorité... Le président s'est livré sur sa vision de son quinquennat devant un parterre de journalistes jeudi soir, hors micros et caméras.

Le Monde  - Selon Philippe Martin, Fessenheim sera fermée fin 2016

Le ministre de l'écologie, Philippe Martin, affirme, dans une interview publiée dansle Journal du Dimanche, qu'il fermera la centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin "d'ici au 31 décembre 2016" 

19, 20 et 21 juillet 

PS - Harlem Désir : «le lieu du débat, c'est le Parti socialiste, le gouvernement c'est le lieu de l'action»

Harlem Désir était l'invité vendredi 12 juillet de la matinale de RTL. Il a évoqué l'entretien entre le président de la République et des journalistes dimanche 14 juillet, rappelé que la politique mené par le gouvernement n'était pas un tournant de la rigueur, est revenu sur l'ouverture d'une information judiciaire dans la Fédération du Pas de Calais et a réaffirmé la volonté du gouvernement de ne pas exploiter le gaz de schiste en France. 

Le Monde - Le PS se divise sur la politique d'accueil des gens du voyage

Les gens du voyage ne préocuppent pas que la droite. Dix jours après la polémique déclenchée par le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, qui a notamment appelé à les "mater", une proposition de loi doit être présentée par le groupe socialiste, mercredi 17 juillet, à l'Assemblée nationale. Les hasards du calendrier veulent qu'un colloque sur les voyageurs, prévu de longue date, ait justement lieu ce jour, au Palais Bourbon.

Le Nouvel Obs - Le siège du PS de l'Aude attaqué à l'explosif

VIDEOS. Perpétrée par le Comité d’action viticole, l’explosion serait liée à l'abandon d'un amendement portant sur les commandes de vin. 

Libé - La visite de Le Foll en Aveyron attise la susceptibilité de la FNSEA

HISTOIRE Le syndicat majoritaire a peu apprécié que le ministre de l'Agriculture commence son déplacement par la Confédération paysanne.

Par LAURE BRETTON envoyée spéciale en Aveyron

Un an qu’on accuse les socialistes à la mode Hollande-Ayrault de jouer contre la gauche, de faire la part belle aux gros sans écouter les petits. Jeudi, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll avait donc bien pris soin d’inverser le courant. Débutant sa visite d’une journée dans l’Aveyron par une étape sur le plateau du Larzac, haut lieu du militantisme agricole alternatif, aux côtés des membres de la Confédération paysanne. Avant de filer à l’autre bout du département pour une table ronde sur l’élevage avec la FDSEA. 

17 et 18 juillet 

Le Monde - Quand le Parti socialiste tente de sortir de sa retraite

Pierre Laurent, qui rêve d'un nouveau Front populaire, vient d'accorder, une fois n'est pas coutume, un satisfecit au Parti socialiste. Le secrétaire national du Parti communiste a vu dans le texte d'orientation adopté, mardi 9 juillet, par le bureau national du PS sur la réforme des retraites "un encouragement à amplifier la mobilisation contre tout recul des droits à la retraite et l'émergence d'un espace de rassemblement large sur cette question". Avec ce document de neuf pages, le parti du président se retrouve en harmonie avec François Hollande sur l'idée d'une réforme à minima, provoquant le moins de vagues sociales possible, tout en se distinguant habilement du gouvernement. Coup double ?

Lyon Capitale - Nathalie Perrin-Gilbert bientôt exclue du PS ?

ENTRETIEN - Christophe Borgel, secrétaire national du PS en charge des élections, prévient la maire du 1er arrondissement : elle sera exclue du PS si elle maintient sa candidature après octobre, quand sera très probablement investi le maire sortant. Et peut-être même avant si elle "multiplie les déclarations"

Lyon Capitale - Nathalie Perrin-Gilbert exclue du PS ? Elle réagit déjà

La maire du 1er arrondissement sort les photos d'archives. Réagissant à notre article de ce matin qui envisage son exclusion du Parti socialiste (lire ici), elle a publié sur Twitter l'affiche de campagne de Thierry Braillard de l'an dernier, aux législatives de 2012. 

Le Monde - Comment Matignon compte moderniser l'Etat

Depuis qu'il a lancé, à la fin 2012, un programme de modernisation de l'action publique (MAP), le gouvernement s'est souvent vu reprocher de multiplier les rapports d'évaluation et de repousser à plus tard les décisions qui s'imposent. Aujourd'hui, il répond à ces critiques en présentant les premières grandes mesures significatives prises dans le cadre d'une politique qui vise à améliorer le fonctionnement de l'Etat, des collectivités locales et des organismes de protection sociale.

Les Echos - Affaire Cahuzac : Moscovici, Valls et Taubira font bloc

Les trois ministres ont été auditionnés par la commission d’enquête parlementaire. Particulièrement ciblé par la droite, le ministre de l’Economie a dit avoir agi selon un « doute méthodique ». 

Le Monde - Moscovici devant la commission Cahuzac : "Mon devoir de ministre était le doute"

Alors que Manuel Valls et Christiane Taubira ont déjà fait face, mardi 16 juillet, aux questions des membres de la commission Cahuzac, le ministre de l'économie Pierre Moscovici a été le dernier membre du gouvernement à être auditionné à l'Assemblée nationale sur son rôle par rapport à celui qui était son ministre du budget.

Libé - Commission Cahuzac : Valls et Moscovici, droits dans leurs bottes

RÉCIT Les ministres des Finances et l'Intérieur étaient auditionnés cet après-midi par la commission d'enquête parlementaire, qui vise à déterminer ce que le gouvernement savait dans l'affaire Cahuzac. Par KIM HULLOT-GUIOT, GUILLAUME GENDRON

Trois ministres ont défilé ce mardi devant la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac. Après l’audition de Christiane Taubira le matin, Manuel Valls et Pierre Moscovici ont poursuivi devant les députés le même discours, sur le mode «nous ne savions rien et nous avons respecté les procédures». 

Le Point - Le PS ne suscite aucun désir

Il y a un sujet qui met d'accord tous les socialistes, ou presque. Et c'est contre lui. Harlem Désir. Voilà un nom qui déclenche soupirs d'exaspération, yeux levés au ciel, longs silences ou rires amers. Au choix. Le premier secrétaire du PS, élu en octobre dernier lors du congrès de Toulouse, n'est pas parvenu à être le rassembleur qu'aurait souhaité faire de lui François Hollande. Il ne divise pas non plus. Au mieux il indiffère. Au pire il agace.

15 et 16 juillet

Le Figaro - PS : les partisans d'une autre ligne politique veulent s'organiser

Le 2 juillet, quatre sensibilités du PS se sont réunis pour la première fois depuis un an pour réclamer à François Hollande la grande réforme fiscale qu'il avait promis

Pour le moment, c'est «secret défense»: les partisans d'une inflexion de la ligne politique du gouvernement commencent à vouloir s'organiser. «Si ça fuite, l'initiative risque de ne pas voir le jour», s'inquiète un élu PS. Le 2 juillet, quatre sensibilités duPS (les deux ailes gauches - Un monde d'avance et Maintenant la gauche -, les aubrystes de la Gauche durable et les ex-strauss-kahniens de la Gauche populaire) se sont réunis pour la première fois depuis un an pour réclamer à François Hollande la grande réforme fiscale qu'il avait promis.

Le Monde - Le PS veut un "comité de liaison" pour ressouder la majorité

Le Parti socialiste a proposé, lundi 15 juillet, de réunir à la rentrée un"comité de liaison" des partis de la majorité, pour préparer le rassemblement de la gauche aux prochaines élections et discuter de la politique gouvernementale. 

Le Monde - Comment Manuel Valls organise ses réseaux au PS

Que pèse le "vallsisme" dans l'appareil du Parti socialiste ? Pas grand-chose. Arrivé avant-dernier de la primaire de l'automne 2011, avec 5,7 %, Manuel Valls, bien que populaire dans l'opinion, n'a guère réussi depuis à modifier les équilibres internes du PS où tout se décide au trébuchet des résultats des motions de courants lors des congrès. Ainsi va le paradoxe Valls : fort au gouvernement, faible au sein de la famille socialiste.

Libé - Manuel Valls en défenseur de François Hollande et de son action

Manuel Valls a défendu avec vigueur samedi dans le Gard le hollandisme avec pour credo «le réformisme assumé» et «la République intransigeante», «nouvelle synthèse de la gauche qui réussit», au moment où des voix s’élèvent dans la majorité pour réclamer une autre politique.

Le Monde - De la décision "historique" à la mesure "excessive" : comment Moscovici a changé d'avis sur l'ex-taxe Tobin

La taxe sur les transactions financières (TTF) allait enfin être instaurée, après plusieurs décennies d'atermoiements, d'indécisions et, in fine, d'immobilisme. En février, onze pays sur les vingt-sept qui composaient alors l'Union européenne parvenaient à un accord sur une taxe sur les transactions financières. Un accord de principe qui devait rendre effective en 2014 cette ponction de 0,1 % sur les échanges d'actions et d'obligations, et de 0,01 % sur les produits dérivés.
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

21/04/2013

L'actualité des socialistes du 15 au 21 avril (mise à jour)

A la une

Le JDD - Popularité : la chute sans fin de François Hollande

 

SONDAGE - Selon le dernier baromètre Ifop/JDD, le chef de l’Etat perd six points et chute à 25% de Français satisfaits de son action. Un record absolu d’impopularité sous la Ve République. Plus préoccupant, il perd également sur sa gauche. Jean-Marc Ayrault baisse également de six points.

20 et 21 avril

Le Monde - Pressé par ses proches de changer, Hollande résiste

A la veille du premier anniversaire de son élection, l'atmosphère n'est pas à la fête autour de François Hollande. Ses amis politiques plaident avec insistance, lors de leurs tête-à-tête avec le président, pour un changement. "Il faut qu'il fasse quelque chose. Il faut qu'il bouge", s'impatiente un ministre, "hollandais" de la première heure.

Le Monde , François Fressoz - L’inquiétant vide idéologique

Jean-Pierre Raffarin, que l'on a connu plus mesuré, évoque cette semaine la "menace de chienlit" qui pèse sur le pays. On n'en est évidemment pas là, mais la difficulté qu'éprouve l'UMP à canaliser la colère des opposants au mariage gay, l'enlisement dans lequel se trouve le gouvernement combiné au choc moral que lui cause l'affaire Cahuzac incitent à la vigilance

Le Nouvel Obs - Montpellier prête pour accueillir le premier mariage homosexuel

Dès promulgation de la loi du mariage pour tous et conformément à une promesse de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, la maire (PS) de Montpellier célèbrera, "probablement fin juin, début juillet" la première union officielle homosexuelle en France, celle de Vincent Autin avec son compagnon Bruno.

Le Figaro - Cambadélis : «La cote d'alerte est atteinte pour le PS»

INTERVIEW - Le député socialiste de Paris pointe « un problème de lisibilité » de Hollande qui «veut redresser le pays sans verser dans l'austérité et la récession, sans créer l'irréparable sur le plan social».

19 avril

Le Monde - Pour Moscovici, une porte vers la fin du secret bancaire a été "ouverte"

Une porte vers la fin du secret bancaire a été ouverte et l'élan donné par les Etats-Unis et plusieurs pays européens doit maintenant être confirmé au niveau international, a plaidé jeudi 18 avril à Washington le ministre des finances français, Pierre Moscovici.

Le Figaro - Hollande, la déception un an après

Selon notre sondage, le chef de l'État serait battu par 53 % contre 47 % par Sarkozy si l'élection avait lieu dimanche. La désillusion. Un an après le premier tour de la présidentielle, François Hollande suscite chez les Français une déception croissante qui s'exprime aussi bien chez les électeurs qui ont voté pour lui en 2012, que chez ceux qui lui ont préféré Nicolas Sarkozy. Selon notre sondage OpinionWay pour Le Figaroet LCI, Hollande chute, une nouvelle fois, lourdement. Désormais, seuls 26 % des Français se disent encore satisfaits de son action (-10 %), soit 74 % de Français mécontents.

Libé - Montebourg à la rescousse d'Armor Lux

Quelques mois après avoir posé dans une marinière de la marque, le ministre défend l'entreprise, recalée d'un appel d'offre pour l'habillement de la police nationale. Une intervention critiquée.

Le Lab - Bruno Le Roux estime qu’être président du groupe PS à l’Assemblée est plus facile qu’être Premier secrétaire du PS

Etre ou ne pas être godillot ? Comment influencer la politique du gouvernement quand on est un ténor de la majorité ? La question se pose autant pour Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, que pour Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste.

Les Echos - Dette élevée synonyme de récession ? Les plus grands économistes s'entredéchirent

Une étude publiée en 2010 par Reinhart et Rogoff, établissant un lien direct pour les pays riches entre dette élevée et récession, serait en fait truffée d'erreurs sur Excel. De quoi nourrir le débat sur l'austérité.

Les Echos - Hollande face à un climat politique et social explosif

Le chef de l'Etat a appelé à respecter «la loi et le suffrage universel». Seulement 18% des Français le jugent «capable de rassembler».

Le Figaro - Les Français pour la relance (sondage)

Les Français se prononcent majoritairement pour une politique de relance économique face à la crise, quitte à renoncer aux objectifs de réduction des déficits, selon un sondage Tilder/LCI/Opinionway publié aujourd'hui.

Le Lab - Le PS rejette un moratoire sur les farines animales pour nourrir les poissons

C'est non. Le Parti socialiste à l'Assemblée nationale a rejeté ce mercredi 17 avril un amendement favorable à l'instauration d'un moratoire sur l'utilisation des farines animales dans l'élevage du poisson.

Le Parisien - Le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, dévoile à son tour son patrimoine

Le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, a détaillé mercredi la totalité de son patrimoine sur le site du quotidien régional Le Progrès, quelques jours après l'ensemble des ministres du gouvernement, en réponse à l'affaire Cahuzac.

Le Monde - Pierre Moscovici : "Notre objectif, c'est de retrouver une croissance de 2% dès 2015"

Dans un entretien au Monde, le ministre de l'économie défend le programme de stabilité et affirme "sa conviction d'avoir été irréprochable" dans le dossier Cahuzac.

18 avril

Libé - Affaire Cahuzac : Moscovici se justifie encore et encore

Récit Visé depuis les aveux de l'ex-ministre du Budget sur son compte en Suisse, le ministre de l'Economie a défendu les démarches de Bercy devant la commission des Finances mercredi.

Le Monde, Françoise Fressoz - Sapin, le sniper du président

En écoutant ce soir Michel Sapin assurer sur la chaîne parlementaire qu'il "n'y a pas deux lignes économiques au gouvernement, pas de débats", on se pince pour y croire. Cela ressemble à un déni de réalité. On lui rappelle les faits : Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, n'a-t-il pas déclaré au Monde, la semaine dernière, que "le sérieux budgétaire, s'il tue la croissance, n'est plus sérieux : il est absurde et dangereux" ?

Le Monde - Ayrault à propos de Cahuzac : "Ma part d'ombre, c'est mon combi Volkswagen"

Jean-Marc Ayrault n'a pas mâché ses mots, mercredi 17 avril matin sur France Inter. Commentant l'intervention télévisée de Jérôme Cahuzac, apparu la veille sur BFMTV pour la première fois depuis ses aveux, le premier ministre a estimé que cette "espèce d'opération de com" avait quelque chose de "pathétique" de la part "de quelqu'un qui a confirmé qu'il avait menti, gravement menti".

Le Monde - Ayrault répond fermement aux accusations de l'opposition

Jean-Marc Ayrault a reproché mercredi à l'opposition d'"insinuer, distiller, dénigrer, salir" le chef de l'Etat et le gouvernement, toujours visés par les députés UMP à propos de l'affaire Cahuzac

17 avril

Le Monde, Françoise Fressoz - Des aveux presque parfaits

 Une demi-heure durant, sur BFM TV et RMC, les confessions de Jérôme Cahuzac font l'événement. A l'heure du crépuscule, l'ancien ministre du budget, qui détenait un compte en Suisse, avoue à Jean-François Achilli, sa "folle" erreur, reconnaît sa "part d'ombre" , "assume" son erreur et dit ce que ses amis lui demandaient de faire : il ne remettra plus les pieds à l'Assemblée nationale.

Le Figaro - Cahuzac : "la seule décision" (Désir)

Harlem Désir, patron du PS, a affirmé ce soir que Jérôme Cahuzac avait pris la seule décision "acceptable pour les Français", en démissionnant de son mandat de député. "Jérôme Cahuzac a pris la seule décision raisonnable, la seule décision acceptable pour les Français en annonçant sa démission de l'Assemblée nationale, il assume sa faute individuelle", a déclaré le premier secrétaire à la presse à l'issue du Bureau national du PS au siège du parti

Libé - Cahuzac et le «scoop» BFM TV

Il y avait eu «Les explications», inscrit au bas de l’écran de TF1, pour accueillir la contrition de DSK en septembre 2011. Hier, BFM TV a choisi un placard tout juste informatif: «Cahuzac parle». Ou alors est-ce un discret hommage à «Garbo Talks», le slogan marquant son passage du muet au parlant.

Libé - Jérôme Cahuzac : «Ma faute est impardonnable»

VERBATIM L'ancien ministre du Budget a donné sa première interview télévisée depuis ses aveux et annoncé sa démission de son poste de député.

Le Nouvel Obs - Transparence : les députés PS veulent cacher leurs griefs

Faut-il rendre publique les déclarations de patrimoine des parlementaires ? Les socialistes, divisés, cherchent la parade.

La Gazette des Communes - Décentralisation : le gouvernement démine le terrain au Sénat

C’est un élu urbain, René Vandierendonck (PS) qui a été choisi comme rapporteur du premier projet de loi de décentralisation consacré en partie aux métropoles. Le gouvernement table sur une adoption du deuxième texte sur les régions et l’égalité des territoires avant la fin 2013. En revanche, le troisième projet de loi qui donne de nouveaux pouvoirs aux intercommunalités ne devrait pas être adopté avant des sénatoriales de 2014 à haut risque pour la majorité.

16 avril

France Info - Le parti socialiste en proie au doute

L'affaire Cahuzac, la crise économique, les sondages calamiteux : en pleine tourmente, le gouvernement ne peut guère compter sur le parti socialiste, lui aussi en proie au doute. Un parti, c'est : "Une belle et bonne chaussure. Les militants doivent être des godillots". C'est ce que déclarait Jean-Pierre Chevènement, juste après la victoire de 1981. Au siècle dernier, donc, autant dire à des années-lumière, tant le parti socialiste, dans sa fonction de soutien comme d'anticipation de la politique gouvernementale, est "à la ramasse"

Le Monde - Déclaration de patrimoine : des ministres propriétaires mais endettés

Les déclarations de patrimoine de Jean-Marc Ayrault et des 37 ministres ont été publiées lundi 15 avril peu après 18 heures sur le site Internet declarations-patrimoine.gouvernement.fr. Initialement attendue pour 17 heures, la publication inédite de ces patrimoines a été retardée par Matignon pour des raisons de "sécurité" et d'"accessibilité" du site.

Le Monde, Françoise Fressoz - Comment Hollande est devenu un dur

S'il est un qualificatif que François Hollande ne mérite plus, c'est celui de "mou". En quelques jours, le président de la République a réussi à coaliser contre lui toute une armée de furieux, opposants au "mariage pour tous", résistants à la publication du patrimoine des élus, sans compter les adversaires de gauche et de droite à sa politique

Le Monde (abonnés) - Le PS divisé sur la politique économique

Ce sont quelques minutes qui à elles seules résument cruellement les onze premiers mois de la présidence Hollande. Samedi matin, une cinquantaine de salariés en grève de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont envahi la scène du conseil national du Parti socialiste réuni à Paris. Accusant de "trahison" le gouvernement alors que la fermeture du site est programmée en 2014 par la direction de PSA, ces ouvriers ont exigé du ministère du travail la mise en place d'une "médiation".

Lui Président - 1-15 avril : moralisation, évasion fiscale et non-cumul

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en œuvre des promesses électorales annoncées par François Hollande. La quinzaine politique a été traversée par les soubresauts de l'affaire Cahuzac, qui a contraint le président à multiplier les annonces en faveur de la transparence et contre l'évasion fiscale. Nombre d'entre elles étaient en réalité des promesses de campagne.

Public Sénat - Harlem Désir: la publication des patrimoines, arme anti-fantasmes

Harlem Désir, numéro un du PS, a vu lundi dans la publication des patrimoines des ministres "une arme contre les fantasmes" et aussi "une arme anti-populisme". Interrogé par France Info sur le but de cette publication, prévue à 17H00 sur le site du gouvernement, l'eurodéputé a argumenté: "d'abord, c'est une arme contre les fantasmes".

Le Nouvel Obs - Un sénateur socialiste condamne la "dérive clanique" du PS

Gaëtan Gorce s'insurge contre une "confiscation" du parti "par une bourgeoisie d'appareil". Il revient à la charge. Une semaine après avoir dénoncé sur son blog la "dérive clanique" du PS, le sénateur socialiste de la Nièvre Gaëtan Gorce en remet une couche, dans une interview au "Figaro" publiée lundi 15 avril. Interrogé sur l'opportunité de pointer les dysfonctionnement de son parti à un moment où l'affaire Cahuzac a plongé le gouvernement et les socialistes dans l'embarras, il répond : "On ne peut changer les comportements ou les pratiques que si on les nomme", réplique le sénateur. Ajoutant : "Le Parti socialiste est entré dans un processus de délitement qui s'aggrave, étape après étape". 

Le Parisien - Essonne : deux élus PS règlent leurs comptes sur Twitter

Le président du conseil général et son premier vice-président se sont affrontés sur Twitter ,étalant leurs désaccords.

Le Figaro - Jean-Marc Ayrault tente de rassurer un PS déboussolé

Le premier ministre a réaffirmé samedi le cap et la ligne devant le conseil national du parti majoritaire.
Comme il paraît loin, le bel unanimisme qui avait prévalu au congrès de Toulouse! Fin octobre, les leaders socialistes, qui incarnaient une sensibilité ou un courant avant la présidentielle, s'étaient rangés comme un seul homme derrière la «motion 1» portée par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault. Ce texte avait alors recueilli une écrasante majorité. Six mois plus tard, le spectre des divisions et des «deux gauches» a flotté sur le conseil national du PS, réuni samedi à Paris dans une ambiance crépusculaire, marquée par l'affaire Cahuzac, l'impopularité du pouvoir et les doutes devant l'absence de résultats concrets de la politique menée.

15 avril

Lyon Mag - Pas de référendum pour la Métropole de Lyon : le GRAM s’offusque

Le collectif citoyen de Nathalie Perrin-Gilbert, maire PS du 1er arrondissement, a suivi de près les conclusions de la présentation vendredi de la future Métropole de Lyon.

Le Nouvel Obs- La popularité de Hollande et Ayrault chute à 26% de satisfaits

Leurs cotes de popularité ont baissé de 5% en un mois. Mais pour 72% des Français, changer de Premier ministre n'aurait aucun impact sur les difficultés du gouvernement.

Le Monde - Affaire Cahuzac : Moscovici "impatient" de s'expliquer devant la commission d'enquête

"J'attends avec tranquillité, je dirais presque avec une certaine impatience de pouvoir parler de mon action, d'expliquer les choses qui sont couvertes par le secret fiscal". Le ministre de l'économie Pierre Moscovici s'est de nouveau défendu sur BFMTV, dimanche 14 avril, au cours d'un débat sur l'affaire Cahuzac avec l'ancienne ministre UMP du Budget, Valérie Pécresse

Le Nouvel Obs - Le Foll : "Certains à droite ont perdu le sens des principes républicains"

Affaire Cahuzac, transparence, rigueur budgétaire, climat politique : Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, très proche du Président, se confie au "Nouvel Observateur".

Libé - Hollande, extrémiste du centre gauche

Analyse C’est moins par pragmatisme que par conviction que le Président refuse toute politique de relance. Par GRÉGOIRE BISEAU

Si François Hollande était un fruit, ce ne serait pas une fraise des bois mais une pêche ou un abricot. L’enveloppe est souple, la chaire tendre et malléable, mais au centre, il y a un gros noyau qui fait mal aux dents. Oui, Hollande est un tacticien, souvent fuyant parfois retors, préférant toujours contourner l’obstacle que l’affronter de face. Mais sur le fond, Hollande est aussi un monolithe de granit, très difficile à bouger. Rien ne lui va mieux que cet oxymore : un idéologue du centre gauche.

Le JDD - Le PS bousculé par la colère ouvrière

Chahutés par des salariés de Peugeot, Jean-Marc Ayrault et Harlem Désir ont maintenu le cap du "sérieux budgétaire". Mais le débat continue.

Le JDD - Les socialistes tentent de crever l'abcès Cahuzac

Réunis samedi en conseil national, les cadres du PS ont essayé de chasser l'ombre de Jérôme Cahuzac.

France 24 - Harlem Désir dénonce la "traque" contre Caroline Fourest

Le Premier secrétaire du Parti Socialiste, Harlem Désir, a dénoncé dimanche la "traque" menée samedi par des opposants au mariage homosexuel à l'encontre de la journaliste indépendante Caroline Fourest, y voyant des "actes de terreur idéologique" encouragés par "les silences de la droite".

La Provence - Municipales : le PS entérine les primaires à Marseille et à Aix

Pas de discours, mais une officialisation. Des primaires à gauche auront bien lieu à Marseille, Aix et le Havre en octobre prochain - les dates des 13 et 20 ont été avancées. La décision a été entérinée hier matin lors du Conseil national du PS, sorte de parlement qui réunit quelque 300 responsables socialistes. "Trois villes, c'est peu", s'étonnent déjà certains, mais le Bureau national pourrait en désigner d'autres

Le Figaro - Le PS s'interroge sur la société de Fillon

Le Parti socialiste a vivement réagi aux attaques de François Fillon à l'encontre de François Hollande, s'interrogeant sur les précisions de l'ancien premier ministre concernant son patrimoine et la société de conseil qu'il a créée.

Le JDD - "Ces sportifs se moquent de nous!"

INTERVIEW - Alain Néri, sénateur PS du Puy-de-Dôme, membre de la commission d'enquête sur la lutte antidopage.

Le Huffington Post - Jérôme Cahuzac: La lettre très personnelle du député PS Dominique Lefebvre à son ami

JÉRÔME CAHUZAC - Dans son édition du 14 avril, Le JDD a publié un courrier adressé à Jérôme Cahuzac, l'ancien ministre du Budget déchu après les révélations sur son compte bancaire suisse. Son auteur? Dominique Lefebvre, député PS du Val-d'Oise, membre de la Commission des finances, et ami dans la vie de Jérôme Cahuzac.

Le Nouvel Obs - Cahuzac ne reviendra pas à l'Assemblée

Son ami Dominique Lefebvre ajoute que l'ancien ministre n'a pas encore précisé la date de démission de son mandat de député.
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________

14/04/2013

L'actualité des socialistes du 8 au 14 avril (mise à jour)

A la une

Le Monde - Le conseil national du PS sous tension sociale et européenne

Les socialistes se sont réunis pendant quelques heures samedi 13 avril à Paris pour le conseil national du PS, au centre des congrès de la Cité des sciences de la Villette. Mobilisation pour la transparence, appel à une réorientation de l'Europe, mais aussi happening social des PSA d'Aulnay... passage en revue des moments forts de la journée.
________________________

13 et 14 avril

Bain de foule - Conseil national du Parti socialiste, 13/04/2013

Où, après l'affaire Cahuzac, les socialistes se réunissent et parlent moralisation et transparence de la vie politique. L'intrusion des salariés de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois les rappelle à leur bilan économique et social.

Le Monde - "Malheureusement, je pense à quitter le PS presque tous les jours"

Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre et opposant à la ligne majoritaire lors du dernier congrès du parti qui a élu Harlem Désir premier secrétaire. Après l'affaire Cahuzac et à la veille du conseil national du PS, il plaide pour une refondation totale d'un parti accusé de "dérive clanique".

Le Figaro - PS : un conseil national sous haute tension

Les socialistes tenteront samedi de surmonter les ravages de l'affaire Cahuzac. Ça va tanguer. Le Parti socialiste réunit son conseil national, samedi à Paris, dans un climat explosif. Dix jours après les ravages causés par les aveux de Jérôme Cahuzac, les socialistes se montrent également divisés sur la ligne économique du gouvernement. Soucieux d'éviter que le CN se transforme en foire d'empoigne, Jean-Marc Ayrault a lancé une opération déminage, en lien avec le premier secrétaire, Harlem Désir. Les deux hommes ont réuni vendredi matin à Matignon les poids lourds du gouvernement et de la majorité, signataires de «la motion 1», qui a obtenu une large majorité au congrès de Toulouse, en octobre

Le Progrès - Les socialistes entre doute et tourmente

Politique. Ca tangue dans la majorité : Jean-Marc Ayrault veut profiter du conseil national du PS pour réaffirmer son autorité alors que l’aile gauche fait entendre son désir d’une autre politique.

Libé -Menaces sur l’exclusion du PS de Cahuzac

Gauche . Le premier secrétaire, Harlem Désir, n’a pas respecté les statuts du Parti socialiste. Par LILIAN ALEMAGNA

Et si, en plus d’un retour à l’Assemblée nationale (lire ci-dessous), Jérôme Cahuzac réclamait sa réintégration au PS ? Certes, l’ex-ministre du Budget a été exclu de son parti mardi soir, à l’unanimité des membres du bureau national (BN). Motif : avoir «porté gravement préjudice» à sa famille politique «et à ses principes».

Le Monde - Bartolone : "La transparence absolue risque de nourrir la suspicion"

Le patron de l'Assemblée nationale, c'est lui, et on ne touchera pas aux députés sans qu'il ait son mot à dire. Au lendemain des annonces de François Hollande concernant les parlementaires, Claude Bartolone réplique : après avoir estimé, dans un entretien au Figaro, jeudi 11 avril, qu'il ne fallait pas "jeter les députés en pâture", l'élu de Seine-Saint-Denis a soumis ses propres propositions au premier ministre, Jean-Marc Ayrault, dans une note dont Le Monde a eu copie. Le président de l'Assemblée, qui regrette ne pas avoir été sollicité en amont, considère qu'il ne faut pas "retomber dans le travers Sarkozy, avec une loi faite dans l'urgence" et s'inquiète que certaines mesures "nourissent plus le populisme qu'elles ne vont régler les problèmes".

12 avril

Le Point - Publication de patrimoine : Harlem Désir s'oppose à Claude Bartolone

Le premier secrétaire du PS estime que l'obligation pour les députés de publier leur patrimoine fait partie d'un "dispositif qui va permettre de rétablir la confiance".

Public Sénat - Moralisation de la vie politique: Ayrault confronté à d'importantes réserves

Jean-Marc Ayrault a été confronté jeudi aux premières réserves, souvent vives, émises sur le projet de moralisation de la vie politique présenté la...
Jean-Marc Ayrault a été confronté jeudi aux premières réserves, souvent vives, émises sur le projet de moralisation de la vie politique présenté la veille par François Hollande, à commencer par celles du président PS de l'Assemblée nationale, reçu à Matignon, de même que les principaux responsables parlementaires.

Le Monde - Cahuzac : Moscovici dément avoir mandaté une mission secrète en Suisse dès décembre

Pierre Moscovici avait envoyé une mission secrète en Suisse et connaissait depuis décembre 2012 l'existence du compte suisse de Jérôme Cahuzac, écrit jeudi Valeurs actuelles dans un article que le ministre de l'économie a démenti formellement. Selon l'hebdomadaire, l'équipe d'une quinzaine de fonctionnaires a agi de façon parfaitement légale en liaison avec les services helvétiques et n'a eu aucune difficulté à obtenir la confirmation recherchée.

Le Monde - Le président du Sénat n'est pas réticent à la publication du patrimoine des élus

Après sa rencontre avec le premier ministre Jean-Marc Ayrault jeudi 11 avril à propos du plan de moralisation de la vie publique détaillé la veille par le chef de l'Etat, le président du Sénat Jean-Pierre Bel (PS) a indiqué n'avoir pas "de réticence particulière" concernant la publication du patrimoine des élus, alors que son homologue de l'Assemblée Claude Bartolone s'est dit réservé sur ce point.

Le Monde, Françoise Fressoz - S’indigner, et après ?

On l'a déjà oublié, mais en juillet 2012, juste après son élection, François Hollande avait demandé à Lionel Jospin de présider un groupe de travail opportunément nommé "commission de rénovation et de déontologie de la vie publique". Ce que disait le rapport de cette commission, remis en novembre au président de la République, prend, dans l'ambiance actuelle, un relief particulier

11 avril

La Dépêche du Midi - Exclusif. Les confidences de Jérôme Cahuzac : «Je déménage tous les deux jours»

«Il est trop tôt !» Jérôme Cahuzac n'a toujours pas pris de décision sur son maintien ou non à l'Assemblée nationale. Au téléphone il nous parle de son quotidien, repousse les rumeurs qui s'affolent et explique «qu'il déménage tous les deux jours.»

Libé (abonnés) - Cahuzac, Moscovici, Valls faisaient com’  si de rien n’était

Enquête Issus de l’ex-Euro RSCG, Gilles Finchelstein et Stéphane Fouks conseillaient les deux locataires de Bercy en pleine affaire. Au risque de conflits d’intérêts.

Le Parisien - L'organisation des primaires à Aix et Marseille au coeur de la première réunion du PS-13 sous tutelle

L'organisation des primaires à Aix-en-Provence et Marseille a été mercredi au coeur de la première réunion de la des Bouches-du-Rhône, sous tutelle en présence de ses deux nouveaux "patrons", Alain Fontanel et Christophe Borgel, a-t-on appris de sources concordantes.
Respectivement secrétaires nationaux aux fédérations et aux , MM. Fontanel et Borgel, pour la première fois à Marseille depuis la mise sous tutelle de la fédération départementale le 19 mars dernier, "ont souhaité faire le point sur l'organisation des primaires à Aix et Marseille", a affirmé le premier secrétaire fédéral, Jean-David Ciot, à l'AFP.

Libé - Affaire Cahuzac: Ayrault favorable à une commission d'enquête

Affaire Cahuzac: Ayrault favorable à une commission d'enquête. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a apporté mardi son soutien à l’initiative du président de l’UDI Jean-Louis Borloo de créer une commission d’enquête sur l’action du gouvernement durant l’affaire Cahuzac.

Le Parisien (abonnés) - « L’austérité conduit à une France low-cost »

Benoît Hamon, le ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la consommation, dénonce les dégâts de la rigueur

Le Monde - Montebourg : "Cette politique d'austérité conduit à la débâcle"

Le ministre du redressement productif, ancien candidat à la primaire socialiste, Arnaud Montebourg, dénonce les conséquences des politiques d'austérité en Europe.

Le Figaro - Claude Bartolone : «Les députés ne doivent pas être jetés en pâture»

INTERVIEW - Le président de l'Assemblée se dit opposé à la publication du patrimoine des élus, qui s'apparenterait à du «voyeurisme».

Europe 1 - Ces ministres qui demandent un changement

Certains ministres veulent rebondir sur l’affaire Cahuzac et infléchir la politique d'austérité.

La brèche. L’affaire Cahuzac a fait deux victimes au sein du gouvernement ; l’ancien ministre du Budget lui-même, mais aussi son ministre de tutelle, Pierre Moscovici, visé par des accusations de l'UMP. Soit les deux hommes qui incarnaient la rigueur dans l’équipe Ayrault. Dans ce contexte, plusieurs ministres, classés plus à gauche, tentent de s’engouffrer dans la brèche pour infléchir cette politique d’austérité.

Les Echos - Montebourg, Duflot et Hamon rappelés à l'ordre

Les trois ministres avaient plaidé pour une inflexion de la politique économique. Avant de procéder à son rappel à l'ordre, François Hollande a fugacement hésité. Interrogé ce mercredi sur la possibilité d'avoir dans son gouvernement trois ministres qui plaident pour une inflexion de sa politique économique, le président a commencé par éluder en disant que ces derniers parlaient de l'austérité « en Europe ». Puis il s'es t repris et a tranché : « Aucun ministre ne peut remettre en cause la politique qui est conduite (en France, NDLR), qui n'est pas l'austérité ». Arnaud Montebourg, Cécile Duflot et Benoît Hamon étaient visés.

Le Figaro - "Montebourg a eu raison" (député PS)

Le député PS Thomas Thévenoud a jugé aujourd'hui "pas inutile que des voix s'élèvent pour dire que le sérieux n'est pas l'austérité" budgétaire, en référence aux déclarations d'Arnaud Montebourg, dans un communiqué. Convaincu que le ministre du Redressement productif "Arnaud Montebourg a eu raison de placer le débat budgétaire (...) au niveau européen", ce membre de la commission des Finances considère que "les politiques d'austérité imposées par la droite allemande aux autres pays européens ne peuvent servir de remèdes à la crise" car "elles ne sont pas acceptées par nos concitoyens" et sont "remises en cause par la plupart des économistes".

Le Parisien - Leroux recadre les députés PS qui ne votent pas les projets de loi

Réunion électrique ce mercredi matin chez les députés socialistes. Bruno Leroux, du groupe à l', s’est adressé aux quarante et un élus qui, mardi, ont voté contre ou se sont abstenus lors du vote sur le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi.

Le Point - Le PS au bord de la crise de nerfs

Depuis les aveux de Jérôme Cahuzac, les critiques affluent. Certains hurlent leur colère contre le pouvoir, d'autres attaquent la gouvernance de Harlem Désir.

10 avril

Les Echos - Moralisation politique : le plan de Jean-Marc Ayrault

Les élus sont critiques sur la publication de leur patrimoine. Les députés PS préfèrent le contrôle à la transparence. La transparence peut-elle restaurer la confiance ? C'est le débat, à fleurets mouchetés , qui s'est déroulé mardi lors de la réunion à huis clos du groupe PS de l'Assemblée. Jean-Marc Ayrault était venu y présenter les grandes lignes de sa communication sur la moralisation de la vie publique présentée ce mercredi en Conseil des ministres.

Libé - Cazeneuve : pas d'«amnistie» pour les fraudeurs fiscaux

Le nouveau ministre du Budget annonce également avoir demandé aux journaux concernés de transmettre à la justice les fichiers «offshore leaks».
Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve a affirmé mardi devant l’Assemblée nationale que le gouvernement ne mettrait pas en place de «cellule de régularisation», ni de plan d'«amnistie» pour ceux qui ont fraudé le fisc en ouvrant un compte à l’étranger.

Libé (abonnés) - Le gouvernement veut retrouver la morale

Récit Un projet de loi à venir, des consultations tous azimuts… L’exécutif, confronté aux effets dévastateurs de l’affaire Cahuzac dans l’opinion, veut frapper fort. Par LILIAN ALEMAGNA, LAURE BRETTON
Le temps presse. Moins d’une semaine après les aveux de Jérôme Cahuzac sur son compte caché en Suisse, l’exécutif n’a eu d’autres choix que d’accélérer le pas de son «choc de moralisation».

Le Nouvel Obs - Le bureau national du PS exclut officiellement Jérôme Cahuzac

La direction du PS a pris cette décision à l'unanimité, estimant que l'ex-ministre du Budget "a porté gravement préjudice au Parti socialiste et à ses principes".

Rue 89 Lyon - Nathalie Perrin-Gilbert dessine sa métropole et fait mine d’ignorer les municipales

Il y a un peu plus d’un an, la maire PS du 1er arrondissement de Lyon lançait son club de réflexion, le GRAM, composé notamment de personnalités universitaires. Peu volubile ou communicante jusque là sur le travail de ce groupe de travail ou « lieu de débat citoyen », Nathalie Perrin-Gilbert (NPG) a organisé ce mardi matin une conférence de presse pour évoquer leurs « 10 propositions pour la métropole ».

Lyon Mag - Nathalie Perrin-Gilbert veut faire de la future métropole un grand débat public

La maire du 1er arrondissement a présenté mardi matin sous les couleurs du GRAM (Groupe de Réflexion et d’Actions Métropolitaines) dix propositions concernant le projet de métropole d’Intérêt européen de Gérard Collomb et Michel Mercier.

L'Express - Affaire Cahuzac: Pierre Moscovici a-t-il des comptes à rendre?

Le ministre de l'Economie a-t-il posé les bonnes questions aux Suisses dans l'affaire Cahuzac? Ou les a-t-il biaisées pour éviter une réponse explosive? Ce mardi encore, l'opposition s'est déchaînée contre lui. Enquête sur une enquête. 

9 avril

Le Monde - "C'est difficile de retourner voir les gens, avec ces promesses non tenues"

Vaulx-en-Velin (Rhône), envoyée spéciale. Ils n'y sont pas retournés depuis la dernière législative de 2012. Trop déboussolés. Trop peur de se faire engueuler aussi. Les militants socialistes de Vaulx-en-Velin (Rhône) étaient pourtant, pendant la campagne présidentielle, devenus des "pros" du porte-à porte et de la mobilisation des électeurs. Un travail patient de retour dans les quartiers populaires, entamé deux ans avant...

Le Monde - Affaire Cahuzac : la contre-offensive de l'Elysée

La nécessité d'agir prestement sera-t-elle compatible avec l'exigence de frapper puissamment ? Acculé comme jamais depuis son élection après les aveux de Jérôme Cahuzac, parfaitement conscient du fait que les annonces faites précipitamment dans sa déclaration télévisée du mercredi 3 avril n'étaient pas à la hauteur de la crise politique, François Hollande consacre l'essentiel de son temps à la préparation d'"un texte assez fort" sur la moralisation de la vie publique. Le projet de loi devrait être évoqué dès mercredi en conseil des ministres pour une présentation avant la fin du mois, l'Elysée espérant une transmission "le plus vite possible" au Parlement, a priori pour le mois de mai.

Le Monde - Dans la ville de Cahuzac, "un champ de ruines politique"

VILLENEUVE-SUR-LOT, Envoyé spécial - Comme un besoin de catharsis. Vendredi 5 avril, trois jours après les aveux de Jérôme Cahuzac indiquant qu'il détenait un compte en Suisse, une partie du conseil municipal de Villeneuve-sur-Lot s'est réuni, en soirée, dans le but d'"évacuer" le trop-plein d'émotions généré par l'affaire portant le nom de celui qui fut le maire de la ville pendant onze ans et le député du Lot-et-Garonne pendant quinze ans.

Le Monde - Ayrault : une déclaration de patrimoine des ministres pour "recréer de la confiance"

Pour tenter de rebondir après l'onde de choc provoquée par l'affaire Cahuzac, le gouvernement a annoncé que les déclarations de patrimoine de tous ses membres seront publiées "d'ici au 15 avril". Par ailleurs, un projet de loi sur la moralisation de la vie politique sera présenté le 24 avril en conseil des ministres puis "soumis au Parlement selon un calendrier permettant son adoption avant l'été".

Le Nouvel Obs - Le PS examinera mardi la question des paradis fiscaux annonce Assouline

PARIS (AFP) - David Assouline, porte-parole du PS, a affirmé lundi que le Bureau national du parti mardi examinerait la question des paradis fiscaux afin de dégager des "mesures audacieuses", et a souhaité un "consensus républicain" sur la moralisation de la vie publique.

Le Nouvel Obs - Manif du 5 mai : la gauche du PS critique Mélenchon mais pas trop

L'aile gauche du PS et EELV appellent le chef de l'Etat à écouter les forces qui ont permis son élection. Mais refusent d'emboîter le pas à Mélenchon - à l'exception d'Eva Joly.

8 avril

Le Nouvel Obs - Cahuzac au cœur de nouvelles révélations suisses

L'ancien ministre du Budget est accusé d'avoir tenté de placer 15 millions d'euros en Suisse en 2009. Une hypothèse qui n'est "pas crédible", répond son avocat.

Le JDD - Des bâillons et du Lexomil pour les députés PS

Candidat à la mairie de Bordeaux l'an prochain, Vincent Feltesse souhaite que ses collègues députés socialistes "parlent moins et en fassent plus".

Public Sénat - Bartolone n'a pas encore de réponse de Cahuzac concernant son siège de député

Le président (PS) de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui a dit en fin de semaine qu'il tentait de "convaincre" Jérôme Cahuzac de renoncer à son siège de député, a indiqué dimanche n'avoir pas encore reçu de réponse de l'ancien ministre.
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________