Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2013

L'actualité des socialistes du 15 au 21 avril (mise à jour)

A la une

Le JDD - Popularité : la chute sans fin de François Hollande

 

SONDAGE - Selon le dernier baromètre Ifop/JDD, le chef de l’Etat perd six points et chute à 25% de Français satisfaits de son action. Un record absolu d’impopularité sous la Ve République. Plus préoccupant, il perd également sur sa gauche. Jean-Marc Ayrault baisse également de six points.

20 et 21 avril

Le Monde - Pressé par ses proches de changer, Hollande résiste

A la veille du premier anniversaire de son élection, l'atmosphère n'est pas à la fête autour de François Hollande. Ses amis politiques plaident avec insistance, lors de leurs tête-à-tête avec le président, pour un changement. "Il faut qu'il fasse quelque chose. Il faut qu'il bouge", s'impatiente un ministre, "hollandais" de la première heure.

Le Monde , François Fressoz - L’inquiétant vide idéologique

Jean-Pierre Raffarin, que l'on a connu plus mesuré, évoque cette semaine la "menace de chienlit" qui pèse sur le pays. On n'en est évidemment pas là, mais la difficulté qu'éprouve l'UMP à canaliser la colère des opposants au mariage gay, l'enlisement dans lequel se trouve le gouvernement combiné au choc moral que lui cause l'affaire Cahuzac incitent à la vigilance

Le Nouvel Obs - Montpellier prête pour accueillir le premier mariage homosexuel

Dès promulgation de la loi du mariage pour tous et conformément à une promesse de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, la maire (PS) de Montpellier célèbrera, "probablement fin juin, début juillet" la première union officielle homosexuelle en France, celle de Vincent Autin avec son compagnon Bruno.

Le Figaro - Cambadélis : «La cote d'alerte est atteinte pour le PS»

INTERVIEW - Le député socialiste de Paris pointe « un problème de lisibilité » de Hollande qui «veut redresser le pays sans verser dans l'austérité et la récession, sans créer l'irréparable sur le plan social».

19 avril

Le Monde - Pour Moscovici, une porte vers la fin du secret bancaire a été "ouverte"

Une porte vers la fin du secret bancaire a été ouverte et l'élan donné par les Etats-Unis et plusieurs pays européens doit maintenant être confirmé au niveau international, a plaidé jeudi 18 avril à Washington le ministre des finances français, Pierre Moscovici.

Le Figaro - Hollande, la déception un an après

Selon notre sondage, le chef de l'État serait battu par 53 % contre 47 % par Sarkozy si l'élection avait lieu dimanche. La désillusion. Un an après le premier tour de la présidentielle, François Hollande suscite chez les Français une déception croissante qui s'exprime aussi bien chez les électeurs qui ont voté pour lui en 2012, que chez ceux qui lui ont préféré Nicolas Sarkozy. Selon notre sondage OpinionWay pour Le Figaroet LCI, Hollande chute, une nouvelle fois, lourdement. Désormais, seuls 26 % des Français se disent encore satisfaits de son action (-10 %), soit 74 % de Français mécontents.

Libé - Montebourg à la rescousse d'Armor Lux

Quelques mois après avoir posé dans une marinière de la marque, le ministre défend l'entreprise, recalée d'un appel d'offre pour l'habillement de la police nationale. Une intervention critiquée.

Le Lab - Bruno Le Roux estime qu’être président du groupe PS à l’Assemblée est plus facile qu’être Premier secrétaire du PS

Etre ou ne pas être godillot ? Comment influencer la politique du gouvernement quand on est un ténor de la majorité ? La question se pose autant pour Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, que pour Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste.

Les Echos - Dette élevée synonyme de récession ? Les plus grands économistes s'entredéchirent

Une étude publiée en 2010 par Reinhart et Rogoff, établissant un lien direct pour les pays riches entre dette élevée et récession, serait en fait truffée d'erreurs sur Excel. De quoi nourrir le débat sur l'austérité.

Les Echos - Hollande face à un climat politique et social explosif

Le chef de l'Etat a appelé à respecter «la loi et le suffrage universel». Seulement 18% des Français le jugent «capable de rassembler».

Le Figaro - Les Français pour la relance (sondage)

Les Français se prononcent majoritairement pour une politique de relance économique face à la crise, quitte à renoncer aux objectifs de réduction des déficits, selon un sondage Tilder/LCI/Opinionway publié aujourd'hui.

Le Lab - Le PS rejette un moratoire sur les farines animales pour nourrir les poissons

C'est non. Le Parti socialiste à l'Assemblée nationale a rejeté ce mercredi 17 avril un amendement favorable à l'instauration d'un moratoire sur l'utilisation des farines animales dans l'élevage du poisson.

Le Parisien - Le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, dévoile à son tour son patrimoine

Le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, a détaillé mercredi la totalité de son patrimoine sur le site du quotidien régional Le Progrès, quelques jours après l'ensemble des ministres du gouvernement, en réponse à l'affaire Cahuzac.

Le Monde - Pierre Moscovici : "Notre objectif, c'est de retrouver une croissance de 2% dès 2015"

Dans un entretien au Monde, le ministre de l'économie défend le programme de stabilité et affirme "sa conviction d'avoir été irréprochable" dans le dossier Cahuzac.

18 avril

Libé - Affaire Cahuzac : Moscovici se justifie encore et encore

Récit Visé depuis les aveux de l'ex-ministre du Budget sur son compte en Suisse, le ministre de l'Economie a défendu les démarches de Bercy devant la commission des Finances mercredi.

Le Monde, Françoise Fressoz - Sapin, le sniper du président

En écoutant ce soir Michel Sapin assurer sur la chaîne parlementaire qu'il "n'y a pas deux lignes économiques au gouvernement, pas de débats", on se pince pour y croire. Cela ressemble à un déni de réalité. On lui rappelle les faits : Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, n'a-t-il pas déclaré au Monde, la semaine dernière, que "le sérieux budgétaire, s'il tue la croissance, n'est plus sérieux : il est absurde et dangereux" ?

Le Monde - Ayrault à propos de Cahuzac : "Ma part d'ombre, c'est mon combi Volkswagen"

Jean-Marc Ayrault n'a pas mâché ses mots, mercredi 17 avril matin sur France Inter. Commentant l'intervention télévisée de Jérôme Cahuzac, apparu la veille sur BFMTV pour la première fois depuis ses aveux, le premier ministre a estimé que cette "espèce d'opération de com" avait quelque chose de "pathétique" de la part "de quelqu'un qui a confirmé qu'il avait menti, gravement menti".

Le Monde - Ayrault répond fermement aux accusations de l'opposition

Jean-Marc Ayrault a reproché mercredi à l'opposition d'"insinuer, distiller, dénigrer, salir" le chef de l'Etat et le gouvernement, toujours visés par les députés UMP à propos de l'affaire Cahuzac

17 avril

Le Monde, Françoise Fressoz - Des aveux presque parfaits

 Une demi-heure durant, sur BFM TV et RMC, les confessions de Jérôme Cahuzac font l'événement. A l'heure du crépuscule, l'ancien ministre du budget, qui détenait un compte en Suisse, avoue à Jean-François Achilli, sa "folle" erreur, reconnaît sa "part d'ombre" , "assume" son erreur et dit ce que ses amis lui demandaient de faire : il ne remettra plus les pieds à l'Assemblée nationale.

Le Figaro - Cahuzac : "la seule décision" (Désir)

Harlem Désir, patron du PS, a affirmé ce soir que Jérôme Cahuzac avait pris la seule décision "acceptable pour les Français", en démissionnant de son mandat de député. "Jérôme Cahuzac a pris la seule décision raisonnable, la seule décision acceptable pour les Français en annonçant sa démission de l'Assemblée nationale, il assume sa faute individuelle", a déclaré le premier secrétaire à la presse à l'issue du Bureau national du PS au siège du parti

Libé - Cahuzac et le «scoop» BFM TV

Il y avait eu «Les explications», inscrit au bas de l’écran de TF1, pour accueillir la contrition de DSK en septembre 2011. Hier, BFM TV a choisi un placard tout juste informatif: «Cahuzac parle». Ou alors est-ce un discret hommage à «Garbo Talks», le slogan marquant son passage du muet au parlant.

Libé - Jérôme Cahuzac : «Ma faute est impardonnable»

VERBATIM L'ancien ministre du Budget a donné sa première interview télévisée depuis ses aveux et annoncé sa démission de son poste de député.

Le Nouvel Obs - Transparence : les députés PS veulent cacher leurs griefs

Faut-il rendre publique les déclarations de patrimoine des parlementaires ? Les socialistes, divisés, cherchent la parade.

La Gazette des Communes - Décentralisation : le gouvernement démine le terrain au Sénat

C’est un élu urbain, René Vandierendonck (PS) qui a été choisi comme rapporteur du premier projet de loi de décentralisation consacré en partie aux métropoles. Le gouvernement table sur une adoption du deuxième texte sur les régions et l’égalité des territoires avant la fin 2013. En revanche, le troisième projet de loi qui donne de nouveaux pouvoirs aux intercommunalités ne devrait pas être adopté avant des sénatoriales de 2014 à haut risque pour la majorité.

16 avril

France Info - Le parti socialiste en proie au doute

L'affaire Cahuzac, la crise économique, les sondages calamiteux : en pleine tourmente, le gouvernement ne peut guère compter sur le parti socialiste, lui aussi en proie au doute. Un parti, c'est : "Une belle et bonne chaussure. Les militants doivent être des godillots". C'est ce que déclarait Jean-Pierre Chevènement, juste après la victoire de 1981. Au siècle dernier, donc, autant dire à des années-lumière, tant le parti socialiste, dans sa fonction de soutien comme d'anticipation de la politique gouvernementale, est "à la ramasse"

Le Monde - Déclaration de patrimoine : des ministres propriétaires mais endettés

Les déclarations de patrimoine de Jean-Marc Ayrault et des 37 ministres ont été publiées lundi 15 avril peu après 18 heures sur le site Internet declarations-patrimoine.gouvernement.fr. Initialement attendue pour 17 heures, la publication inédite de ces patrimoines a été retardée par Matignon pour des raisons de "sécurité" et d'"accessibilité" du site.

Le Monde, Françoise Fressoz - Comment Hollande est devenu un dur

S'il est un qualificatif que François Hollande ne mérite plus, c'est celui de "mou". En quelques jours, le président de la République a réussi à coaliser contre lui toute une armée de furieux, opposants au "mariage pour tous", résistants à la publication du patrimoine des élus, sans compter les adversaires de gauche et de droite à sa politique

Le Monde (abonnés) - Le PS divisé sur la politique économique

Ce sont quelques minutes qui à elles seules résument cruellement les onze premiers mois de la présidence Hollande. Samedi matin, une cinquantaine de salariés en grève de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont envahi la scène du conseil national du Parti socialiste réuni à Paris. Accusant de "trahison" le gouvernement alors que la fermeture du site est programmée en 2014 par la direction de PSA, ces ouvriers ont exigé du ministère du travail la mise en place d'une "médiation".

Lui Président - 1-15 avril : moralisation, évasion fiscale et non-cumul

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en œuvre des promesses électorales annoncées par François Hollande. La quinzaine politique a été traversée par les soubresauts de l'affaire Cahuzac, qui a contraint le président à multiplier les annonces en faveur de la transparence et contre l'évasion fiscale. Nombre d'entre elles étaient en réalité des promesses de campagne.

Public Sénat - Harlem Désir: la publication des patrimoines, arme anti-fantasmes

Harlem Désir, numéro un du PS, a vu lundi dans la publication des patrimoines des ministres "une arme contre les fantasmes" et aussi "une arme anti-populisme". Interrogé par France Info sur le but de cette publication, prévue à 17H00 sur le site du gouvernement, l'eurodéputé a argumenté: "d'abord, c'est une arme contre les fantasmes".

Le Nouvel Obs - Un sénateur socialiste condamne la "dérive clanique" du PS

Gaëtan Gorce s'insurge contre une "confiscation" du parti "par une bourgeoisie d'appareil". Il revient à la charge. Une semaine après avoir dénoncé sur son blog la "dérive clanique" du PS, le sénateur socialiste de la Nièvre Gaëtan Gorce en remet une couche, dans une interview au "Figaro" publiée lundi 15 avril. Interrogé sur l'opportunité de pointer les dysfonctionnement de son parti à un moment où l'affaire Cahuzac a plongé le gouvernement et les socialistes dans l'embarras, il répond : "On ne peut changer les comportements ou les pratiques que si on les nomme", réplique le sénateur. Ajoutant : "Le Parti socialiste est entré dans un processus de délitement qui s'aggrave, étape après étape". 

Le Parisien - Essonne : deux élus PS règlent leurs comptes sur Twitter

Le président du conseil général et son premier vice-président se sont affrontés sur Twitter ,étalant leurs désaccords.

Le Figaro - Jean-Marc Ayrault tente de rassurer un PS déboussolé

Le premier ministre a réaffirmé samedi le cap et la ligne devant le conseil national du parti majoritaire.
Comme il paraît loin, le bel unanimisme qui avait prévalu au congrès de Toulouse! Fin octobre, les leaders socialistes, qui incarnaient une sensibilité ou un courant avant la présidentielle, s'étaient rangés comme un seul homme derrière la «motion 1» portée par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault. Ce texte avait alors recueilli une écrasante majorité. Six mois plus tard, le spectre des divisions et des «deux gauches» a flotté sur le conseil national du PS, réuni samedi à Paris dans une ambiance crépusculaire, marquée par l'affaire Cahuzac, l'impopularité du pouvoir et les doutes devant l'absence de résultats concrets de la politique menée.

15 avril

Lyon Mag - Pas de référendum pour la Métropole de Lyon : le GRAM s’offusque

Le collectif citoyen de Nathalie Perrin-Gilbert, maire PS du 1er arrondissement, a suivi de près les conclusions de la présentation vendredi de la future Métropole de Lyon.

Le Nouvel Obs- La popularité de Hollande et Ayrault chute à 26% de satisfaits

Leurs cotes de popularité ont baissé de 5% en un mois. Mais pour 72% des Français, changer de Premier ministre n'aurait aucun impact sur les difficultés du gouvernement.

Le Monde - Affaire Cahuzac : Moscovici "impatient" de s'expliquer devant la commission d'enquête

"J'attends avec tranquillité, je dirais presque avec une certaine impatience de pouvoir parler de mon action, d'expliquer les choses qui sont couvertes par le secret fiscal". Le ministre de l'économie Pierre Moscovici s'est de nouveau défendu sur BFMTV, dimanche 14 avril, au cours d'un débat sur l'affaire Cahuzac avec l'ancienne ministre UMP du Budget, Valérie Pécresse

Le Nouvel Obs - Le Foll : "Certains à droite ont perdu le sens des principes républicains"

Affaire Cahuzac, transparence, rigueur budgétaire, climat politique : Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, très proche du Président, se confie au "Nouvel Observateur".

Libé - Hollande, extrémiste du centre gauche

Analyse C’est moins par pragmatisme que par conviction que le Président refuse toute politique de relance. Par GRÉGOIRE BISEAU

Si François Hollande était un fruit, ce ne serait pas une fraise des bois mais une pêche ou un abricot. L’enveloppe est souple, la chaire tendre et malléable, mais au centre, il y a un gros noyau qui fait mal aux dents. Oui, Hollande est un tacticien, souvent fuyant parfois retors, préférant toujours contourner l’obstacle que l’affronter de face. Mais sur le fond, Hollande est aussi un monolithe de granit, très difficile à bouger. Rien ne lui va mieux que cet oxymore : un idéologue du centre gauche.

Le JDD - Le PS bousculé par la colère ouvrière

Chahutés par des salariés de Peugeot, Jean-Marc Ayrault et Harlem Désir ont maintenu le cap du "sérieux budgétaire". Mais le débat continue.

Le JDD - Les socialistes tentent de crever l'abcès Cahuzac

Réunis samedi en conseil national, les cadres du PS ont essayé de chasser l'ombre de Jérôme Cahuzac.

France 24 - Harlem Désir dénonce la "traque" contre Caroline Fourest

Le Premier secrétaire du Parti Socialiste, Harlem Désir, a dénoncé dimanche la "traque" menée samedi par des opposants au mariage homosexuel à l'encontre de la journaliste indépendante Caroline Fourest, y voyant des "actes de terreur idéologique" encouragés par "les silences de la droite".

La Provence - Municipales : le PS entérine les primaires à Marseille et à Aix

Pas de discours, mais une officialisation. Des primaires à gauche auront bien lieu à Marseille, Aix et le Havre en octobre prochain - les dates des 13 et 20 ont été avancées. La décision a été entérinée hier matin lors du Conseil national du PS, sorte de parlement qui réunit quelque 300 responsables socialistes. "Trois villes, c'est peu", s'étonnent déjà certains, mais le Bureau national pourrait en désigner d'autres

Le Figaro - Le PS s'interroge sur la société de Fillon

Le Parti socialiste a vivement réagi aux attaques de François Fillon à l'encontre de François Hollande, s'interrogeant sur les précisions de l'ancien premier ministre concernant son patrimoine et la société de conseil qu'il a créée.

Le JDD - "Ces sportifs se moquent de nous!"

INTERVIEW - Alain Néri, sénateur PS du Puy-de-Dôme, membre de la commission d'enquête sur la lutte antidopage.

Le Huffington Post - Jérôme Cahuzac: La lettre très personnelle du député PS Dominique Lefebvre à son ami

JÉRÔME CAHUZAC - Dans son édition du 14 avril, Le JDD a publié un courrier adressé à Jérôme Cahuzac, l'ancien ministre du Budget déchu après les révélations sur son compte bancaire suisse. Son auteur? Dominique Lefebvre, député PS du Val-d'Oise, membre de la Commission des finances, et ami dans la vie de Jérôme Cahuzac.

Le Nouvel Obs - Cahuzac ne reviendra pas à l'Assemblée

Son ami Dominique Lefebvre ajoute que l'ancien ministre n'a pas encore précisé la date de démission de son mandat de député.
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________