Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2018

Table-ronde #4 : Être « Toujours Charlie » dans le monde

09:47 Publié dans Vidéo | Tags : toujours charlie | Lien permanent

Challenges - La course pour la tête d'un PS mal en point sera lancée samedi

Quatre hommes -Stéphane Le Foll, Olivier Faure, Luc Carvounas, Emmanuel Maurel- et une femme, Delphine Batho, devraient se porter candidats samedi pour prendre la tête d'un Parti socialiste menacé de disparaître à l'aube de son 78e Congrès.

Le Conseil national du PS ouvrira ses portes à 14H00 à la Maison de la Chimie (VIIe arrondissement). Les candidats pourront alors déposer leur "texte d'orientation", accompagné de leurs parrainages, jusqu'à 16H00. Le coordinateur du parti Rachid Temal proclamera à 17H00 la liste des candidats autorisés à concourir par la commission d'organisation du Congrès.

Lire la suite
__________________
__________________

Les inégalités font bondir le crédit et le risque de crise financière [Jérôme Héricourt]

Xerfi Canal a reçu Jérôme Héricourt, Conseiller scientifique au CEPII et professeur à l'Université de Lille, pour parler de l'impact des inégalités sur le crédit aux ménages.

00:05 Publié dans Analyses, Vidéo | Tags : hericourt, crise financiere | Lien permanent

26/01/2018

Europe 1 - La bataille pour le poste de premier secrétaire achèvera-t-elle le PS ?

À la veille de la date limite du dépôt des candidatures, ils sont au moins cinq à vouloir devenir premier secrétaire du PS. Un parti en ruines, où tout est à reconstruire.

L'ENQUÊTE DU 8H

Stéphane Le Foll, Olivier Faure, Luc Carvounas, Delphine Batho et Emmanuel Maurel sont déjà dans les starting-blocks. Julien Dray, lui, hésite encore. Au moins cinq candidats veulent prendre la tête du Parti socialiste au printemps. Europe 1 s'est rendu à Solférino, devenu un vaisseau fantôme… à l'image du PS.

Lire la suite
____________________
____________________

Un peu d'histoire : Trois grèves : 1936 - 1953 - 1966

Roger PRIOURET nous parle de la grève de 1936 (images PATHÉ) à Paris, de celle de 1953 à Paris abrogeant les décrets lois du gouvernement LANIEL sur le recul de 5 ans de l'âge de la retraite pour les fonctionnaires et celle, actuelle de mai 1966 à Paris également, où les syndicats s'apprêtent à commémorer les 30 ans de 1936 dans un environnement concurrentiel tandis que les pouvoirs publics tentent de contrôler les salaires de la fonction publique

20:50 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : greve, front populaire | Lien permanent

Francetvinfo - Parti socialiste : les militants ont le blues

Les candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste doivent déposer leur candidature avant le 27 janvier prochain. France 2 a rencontré les militants d'un parti en quête d'un nouveau souffle.

À Lyon (Rhône), ou à Lille (Nord), France 2 a rencontré deux générations de militants socialistes alors que la date limite de dépôt des candidatures pour prendre la tête du parti approche à grands pas. Dans le Nord, le Parti socialiste est en crise : il a perdu la région, le département, la présidence de la communauté urbaine et n'a plus aucun député à l'assemblée.

Lire la suite
____________________
____________________

France Culture - Au PS, une nouvelle élection, des vieux réflexes

Défaits dans les urnes, les socialistes préparent leur congrès. Sans se départir des vieilles habitudes.

A la suite de Sainte-Thérèse de Lisieux et de mère Teresa, faudra-t-il canoniser le militant socialiste ? Ces dernières années, rien ne lui aura été épargné. Ni la fraude électorale, lors du sanglant congrès de Reims en 2008, ni l’affaire DSK. Ni les rumeurs, ni les ragots ; ni les frondeurs, ni les fayots. Ni la déchéance de nationalité. Ni les 6% à la présidentielle, ni la vente du siège de Solférino. Ni même Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis à la tête du parti. Le corps du militant socialiste semble aimanter les flèches. A y réfléchir ce serait plutôt une réincarnation de Saint-Sébastien. Non, décidément, comme disait François Hollande : [extrait sonore] "rien ne nous sera épargné". 

Lire la suite
___________________
___________________

25/01/2018

Observatoire des inégalités - Impôts et prestations sociales réduisent les inégalités de revenus de moitié

Analyses 16 janvier 2018

Impôts et prestations sociales réduisent nettement les inégalités de niveau de vie entre les plus riches et les plus pauvres. La redistribution fonctionne en France, mais les écarts sont considérables à l’origine. L’analyse d’Anne Brunner et Louis Maurin de l’Observatoire des inégalités.

Avant impôts et prestations sociales, le revenu moyen des 20 % les plus aisés est de 4 566 euros par mois selon l’Insee (données 2015 pour une personne seule), huit fois le revenu des 20 % les plus modestes (553 euros par mois en moyenne). À l’extrémité de l’échelle, les 10 % les plus aisés (5 939 euros par mois) touchent 21 fois plus que les 10 % les plus modestes (281 euros). Une fois les impôts retirés de ces revenus et les prestations sociales versées, les écarts se réduisent très nettement : le rapport entre les niveaux de vie des 20 % les plus riches et des 20 % les plus modestes tombe à quatre. Entre les 10 % les plus riches et les 10 % les plus pauvres, il se réduit de 21 à six. Dans le premier cas, les inégalités de niveau de vie sont divisées par deux. Dans le second, par près de quatre. Le modèle social français redistribue les cartes des revenus de façon importante.

Lire la suite
___________________
___________________

Un peu d'histoire - Blum précise les orientations de la politique du gouvernement de Front populaire

20:50 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : blum, front populaire | Lien permanent

L'Obs - Congrès du PS : "Et si on exigeait la clarté, la lucidité et des idées neuves ?"

TRIBUNE. A l'aile gauche du PS, les amis de Benoît Hamon appellent à dresser l'inventaire du quinquennat Hollande et à s'appuyer sur l'enthousiasme qui s'est levé lors de la primaire.

Si Benoît Hamon a quitté le PS, ce n'est pas le cas de tous ses amis. Régis Juanico, membre de la direction provisoire du PS, Mathieu Hanotin, coordinateur de la campagne présidentielle, et une dizaine de parlementaires ou anciens parlementaires socialistes veulent peser sur le congrès socialiste. Dans le texte que nous publions ci-dessous, ils réclament "un inventaire de la pratique du pouvoir par la gauche, tout particulièrement du dernier quinquennat", tout en marquant une opposition résolue à la politique d'Emmanuel Macron.

A quelques jours de la clôture des candidatures, ils ne disent pas à ce stade quel sera leur choix. Soutenir Emmanuel Maurel, candidat de l'aile gauche ? Ou bien Luc Carvounas, ancien lieutenant de Manuel Valls devenu l'avocat de la réconciliation de la gauche ? Ils feront savoir leur décision samedi.

Lire la suite
__________________
__________________