Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2016

France Culture - Comprendre la crise de la gauche (Marcel Gauchet, Henri Weber)

Répliques du 17 décembre 2016

Deux mois après avoir proclamé sur la couverture de l'Obs " je suis prêt " François Hollande a renoncé à briguer un second mandat présidentiel. Depuis, les candidatures affluent aux primaires du PS et des partis associés avec un seul mot d'ordre : le rassemblement et une immense envie d'en découdre. Celui qui sera finalement désigné à l'issue de cette bataille, devra compter sur son flanc gauche avec Jean-Luc Mélenchon et sa France insoumise et sur son flanc droit avec Emmanuel Macron dont le premier grand meeting de campagne a contrasté par son succès avec celui de la Belle Alliance Populaire avait organisé au lendemain du renoncement de François Hollande.

Bref, le quinquennat qui s'achève est sous le feu des critiques, la gauche n'a jamais été aussi émiettée et même si en politique rien n'est jamais joué, les chances de l'un de ses représentants d’accéder au 2° tour de la prochaine élection présidentielle paraissent aujourd'hui compromises.

Que s'est-il passé à gauche ? Comment en est-on arrivé là ?

Ecouter l'émission
_________________
_________________

17:44 Publié dans Audio | Tags : marcel gauchet, henri weber | Lien permanent

08/10/2016

Mediapart - A gauche, le compromis ou la rupture?

Le débat oppose Olivier Besancenot, ancien candidat à la présidentielle, ancien porte-parole du NPA, à Henri Weber, chargé des études à la direction du PS, qui vient de publier «Éloge du compromis», chez Plon.

03/10/2016

Henri Weber présente son livre "Eloge du compromis"


Henri Weber présente son livre "Eloge du... par PartiSocialisteLa crise que connaît la gauche européenne n'est ni une crise d'agonie, ni une crise de croissance, mais une crise de refondation, la troisième de sa longue et tumultueuse histoire. A l'âge utopique et révolutionnaire du socialisme des origines (1860-1914) a succédé un âge réformiste et parlementaire (1920-1950) puis un âge keynésien et gouvernemental (1950-2000). Aujourd'hui, des évolutions majeures – la mondialisation et la financiarisation du capitalisme, la troisième révolution industrielle, l'urgence écologique, le retour de la guerre en Europe, l'avènement de la démocratie médiatique et numérique – contraignent la gauche réformiste à une nouvelle mutation. Plusieurs partis socialistes s'y sont attelés, à la fin du siècle dernier. Mais les " nouvelles voies " qu'ils ont mises en œuvre étaient étroitement nationales, alors que les défis de notre nouveau monde appellent des réponses internationales, ou au moins européennes. Après de premiers succès, ces stratégies du chacun pour soi ont débouché sur l'échec de tous. Le PS français n'a pas fait exception : sous la mandature de Lionel Jospin, il a mis à jour, en théorie et en pratique, son socialisme républicain, hérité de Jean Jaurès. Malgré des succès économiques remarquables et de nouvelles conquêtes sociales, cette expérience a débouché sur le désastre de 2002. La réflexion et l'expérimentation se poursuivent sous la mandature de François Hollande, à laquelle l'auteur consacre plusieurs chapitres. Après les compromis conquérants des " trente glorieuses ", les compromis défensifs de crise, s'affirme un compromis social-démocrate de troisième type : celui d'une réponse progressiste au nouveau capitalisme et au nouveau rapport de puissance.

19/05/2016

L'actualité des socialistes du 6 au 12 mai (revue de presse hebdomadaire)

A LA UNE


Martine Aubry reprend la plume contre l’exécutif. Dans une lettre adressée aux militants socialistes du Nord vendredi 13 mai, la maire de Lille écrit qu’il était possible de parvenir à un « accord collectif pendant le débat à l’Assemblée » nationale, au lieu de recourir à l’article 49, alinéa 3 de la Constitution, qui a permis au gouvernement de faire adopter en première lecture la réforme du code du travail sans vote.
 

En ce lundi de Pentecôte, Arnaud Montebourg fera sa traditionnelle ascension du mont Beuvray, dans son fief de Saône-et-Loire. L'occasion de poser un nouveau petit caillou sur le chemin de la présidentielle. 

L'Obs (abonnés) - Arnaud Montebourg : comment il prépare son "entrée dans l'atmosphère"

REVELATIONS. Deux nouvelles associations chargées de promouvoir ses idées, un livre qui paraîtra en septembre... L'ancien ministre de l'Economie, qui consulte toute la gauche anti-Hollande, prépare son come-back dans le plus grand secret.

BFMTV- Benoît Hamon sur le 49.3 : "C'est un échec démocratique inimaginable"

Le député socialiste frondeur a fustigé le choix du Premier ministre, réclamant le passage à une VIe République. 

ANALYSES ET REFLEXIONS

Libé, Paul Alliès - De l’utilité des «principes de la République»

Marion Maréchal-Le Pen peut railler les «valeurs de la République», il existe en France un socle de valeurs dont le Conseil constitutionnel a la garde, et qui pourrait se révéler utile si l’extrême droite arrivait au pouvoir.

Observatoire des inégalités - Inégalités : pourquoi autant d’écart entre les discours et les actes ?

11 mai 2016 - Les inégalités sont à la mode dans le débat politique et médiatique, mais les politiques ne suivent pas. Comment expliquer l’hypocrisie actuelle ? Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

« Quand, au terme de mon mandat, je regarderai à mon tour ce que j’aurai fait pour mon pays, je ne me poserai que ces seules questions : est-ce que j’ai fait avancer la cause de l’égalité ? », promettait François Hollande le 6 mai 2012, au soir de son élection. « Ceux qui ont le sentiment que quoi qu’ils fassent, ils ne pourront pas s’en sortir, doivent être sûrs qu’ils ne seront pas laissés de côté et qu’ils auront les mêmes chances que les autres », s’enflammait Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007, quelques instants avant de fêter son élection au Fouquet’s. À gauche comme à droite, l’hypocrisie est grande en matière de réduction des inégalités. Cela ne date pas d’hier : déjà en 1995, Jacques Chirac s’indignait contre la « fracture sociale » … On aurait tort d’en sourire : ces mensonges électoraux ruinent la démocratie et contribuent à la montée de l’extrême-droite.

Libé - Dans le monde du travail, le spectre de Taylor rôde encore Par Roland Gori, Psychanalyste, professeur émérite de psychopathologie à l'huniversité Aix-Marseille

Alors que les débats sur la loi El Khomri à l’Assemblée nationale divisent la gauche, les principes du taylorisme régentent encore le monde du travail, malgré les promesses d’autonomie. Une organisation «scientifique» du travail qui veut en finir avec le collectif.

OFCE - Plan de formation : un effet transitoire sur le chômage en 2016-2017

Lors des vœux présidentiels, François Hollande a annoncé un plan massif de 500 000 formations supplémentaires en 2016 pour les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi (DEFM). Ce sont en fait 350 000 formations supplémentaires qui s’ajoutent au 150 000 déjà annoncées en octobre 2015 lors de la Conférence sociale. Ce Plan s’inscrit dans le Plan d’urgence pour l’emploi, qui comprend notamment une prime à l’embauche pour les entreprises de moins de 250 salariés et des mesures pour l’apprentissage. Dans ce billet, on s’intéresse à l’effet de ce plan de formation sur le chômage au sens du BIT à l’horizon 2017, et non sur les demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) inscrits à Pôle emploi[1].

LOI TRAVAIL

Francetvinfo - Motion de censure : Cambadélis saisit la Haute Autorité éthique du PS sur les députés signataires

Le premier secrétaire du PS a décidé de saisir cet organe indépendant de la direction du parti au sujet des 24 députés PS signataires de la motion de censure de gauche avortée contre le gouvernement.

Le Monde - Loi travail : échec de la motion de censure voulue par les frondeurs de gauche

Les députés socialistes « frondeurs » n’ont pas réussi, mercredi 11 mai, à rassembler assez de signatures pour déposer une motion de censure de gauche contre le gouvernement : seuls 56 députés, sur les 58 nécessaires, se sont ralliés à ce projet.

Après l'échec de sa motion de censure, la gauche antigouvernementale est face à un dilemme: voter ou non la motion de censure déposée par la droite. Une idée que Christian Paul rejette en bloc.

Le JDD - Motion de censure : les frondeurs échouent à deux députés près

Les frondeurs de gauche ont échoué mercredi à déposer une motion de censure contre le gouvernement, à deux signatures près, après le recours au 49.3 sur la loi Travail, ont indiqué des élus socialistes.

Le JDD - Après le 49.3, comment les frondeurs cherchent à piéger le gouvernement

L'usage, mardi par le gouvernement, de l'article 49 alinéa 3 de la Constitution pour faire passer en force la loi Travail a provoqué le dépôt d'une motion de censure par Les Républicains. A l'Assemblée, les frondeurs tentent de monter leur propre motion avec le Front de gauche et des écolos.

RTL - Loi Travail : "On assiste à la fracture du Parti socialiste" constate Karine Berger, députée PS

REPLAY / INVITÉE RTL - Alors que le recours au 49.3 semble inévitable, la parlementaire déplore ce passage en force du gouvernement.

MONTEBOURG

Le Figaro - Le fait politique du jour - L'embuscade du mont Beuvray

L'échec de la motion de censure de gauche contre la loi travail a fait beaucoup de perdants. Mais un vainqueur, Arnaud Montebourg qui prépare son grand retour.

HOLLANDE

Le Figaro - François Hollande est-il le grand diviseur de la gauche ?

A deux voix près, les opposants de gauche à la loi travail n'ont pas réussi à réunir le nombre de signatures nécessaires pour déposer une motion de censure contre le gouvernement. Pour Laurent Bouvet, le président de la République a perdu toute autorité sur son camp.

Francetvinfo - On a relu ce qu'écrivait François Hollande avant son élection (et on a bien ri)

Avant d'accéder à l'Elysée, le candidat socialiste avait publié deux livres : "Le Rêve français" en 2011 et "Changer de destin" en 2012. Francetv info les a relus, quatre ans après l'arrivée au pouvoir de François Hollande.

Libé - Le procès surréaliste de l’hollando-libéralisme, Par Henri Weber, Directeur des études auprès du premier secrétaire du PS, chargé des questions européennes

Qualifier de libéral le Président, c’est refuser de voir toutes les mesures qu’il a prises afin de réduire la pauvreté, soutenir la demande et atténuer les inégalités.

François Hollande aahi la ga-t-il truche ?

C’est une véritable opération séduction. A un an de l’élection présidentielle, François Hollande, élu il y a juste quatre ans, cherche (enfin) à parler aux électeurs de gauche. Après le meeting Hé ho la gauche ! les socialistes ont édité un kit de communication fait de cartes postales mettant en avant les mesures phares du quinquennat. Rappel des valeurs de la famille progressiste et défense du bilan étaient aussi au centre de l’intervention présidentielle, le 4 mai, sur la scène du Théâtre du Rond-Point. «Dans quel pays d’Europe y a-t-il eu autant d’avancées sociales ?» a lancé un président manifestement en campagne.

Le Monde - François Hollande lance l’opération réhabilitation

Invité, mardi 3 mai à Paris, en clôture d’un colloque sur « La gauche et le pouvoir », organisé par trois think tanks proches du Parti socialiste (Fondation Jean-Jaurès, Terra Nova, Fondation européenne d’études progressistes), François Hollande a livré une solide et vibrante plaidoirie d’une heure en faveur de l’exercice du pouvoir par les socialistes, y incluant son propre mandat. « Il n’y a pas de calice, pas de délice. Il y a simplement une exigence qui s’appelle le progrès », a indiqué le président de la République, présentant cette notion de progrès comme le « fil rouge » des politiques publiques conduites par la gauche

PRIMAIRE

France Info - Une primaire 100% PS sinon rien

Les responsables du parti socialistes se donnent jusqu’à fin juin pour décider de faire ou non une primaire interne au parti.

La ‘primaire des gauches et de l’écologie’ réclamée par EELV, les communistes et même les socialistes en rupture de ban avec François Hollande est quasiment morte et enterrée. "Il est probable que ça ne se fasse pas" confie un haut responsable du PS.

LONDRES
 
 
Le Labour a revendiqué vendredi soir la victoire de son candidat Sadiq Khan à la mairie de Londres avant que ne soient annoncés les résultats officiels. Plusieurs maires de grandes villes à l'étranger l'ont déjà félicité pour son élection.
 
MADRID
 
 
Le parti antiaustérité Podemos a annoncé, lundi 9 mai dans la soirée, avoir conclu un accord avec son rival d’extrême gauche Izquierda Unida (IU) pour les élections législatives du 26 juin. Cette alliance, qui doit être approuvée par les bases des deux partis, a pour but de dépasser le Parti socialiste (PSOE), seconde force politique en Espagne.
 
ACTUALITES
 
 
Depuis les révélations, lundi 9 mai, de Mediapart et France Inter, les politiques veulent mettre fin à l'omerta, à cette "loi du silence", pour reprendre les mots de Marisol Touraine sur RTL, qui permet aux agressions de rester ignorées.

PS (communiqués)

Le Parti socialiste renouvelle son attachement à la lutte contre le harcèlement et les violences faites aux femmes

Après les accusations dont Denis Baupin a fait l’objet et sa démission de la Vice-présidence de l’Assemblée nationale à la demande de Claude Bartolone, le Parti socialiste rappelle qu’il a toujours fait de la lutte contre les violences faites aux femmes, un axe majeur de son action politique.

Fiche de la réussite n°5 : Plan d’aide TPE/PME

Depuis 2012, les socialistes et la gauche agissent pour redresser notre pays, renforcer les protections et ouvrir de nouveaux droits.
Les réformes engagées portent aujourd’hui leurs fruits.

Suivez #1jour1reussite sur twitter.

00:00 Publié dans Revue de presse | Tags : henri weber | Lien permanent

21/09/2015

France Culture - Les Matins / Peut-on encore faire de grandes annonces en politique ?

Françoise Fressoz
Journaliste politique au Monde
Elle publie Le stage est fini (Albin Michel, 3 septembre 2015)

Henri Weber
Ancien sénateur de la Seine-Maritime
Ancien député européen PS
Directeur des études auprès du premier Secrétaire du parti socialiste chargé des questions européennes

En deuxième partie :

Claude Sérillon
Journaliste
Conseiller à la présidence de la République de 2012 à 2014
Il publie Dire du mal (Descartes & Cie, 10 septembre 2015)

Gloria Origgi
Ecrivain et philosophe
Chercheur au CNRS à l’Institut Nicod où elle travaille dans le domaine de la philosophie des sciences sociales
Auteur de La Réputation, qui dit quoi de qui (PUF, 26 août 2015)

18:00 Publié dans Analyses | Tags : françoise fressoz, henri weber | Lien permanent

31/05/2015

Henri Weber, Le Monde - La couleuvre de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon file un mauvais coton, celui du nationalisme agressif. Dans son dernier livre Le Hareng de Bismarck (Plon, 150 pages, 10 euros) il désigne à la vindicte des Français un nouveau bouc émissaire, source de tous nos maux : les Allemands, en général, ceux de droite comme ceux de gauche (Verts inclus), les bourgeois comme les prolétaires. En période de crise, un populisme xénophobe est toujours d’un meilleur rendement politique et électoral qu’un populisme humaniste. Ce n’est pas tout de vilipender les élites et de magnifier le peuple, encore faut-il lui fournir des ennemis.

 
Lire la suite
__________________
__________________

L'actualité des socialistes du 26 au 31 mai (mise à jour)

A la une

Le Temps, 27 avril - «Social-démocrate oui, social-libéral non»

A 84 ans, l’ancien premier ministre français Michel Rocard signe un nouvel ouvrage alarmiste «Suicide de l’Occident, suicide de l’humanité?». Il livre au «Temps» sa vision du combat social-démocrate auquel il consacra sa vie politique

Le titre de son dernier livre* résume – ponctué quand même d’un point d’interrogation – le pessimisme de Michel Rocard. Pas de surprise. A 84 ans, l’ancien premier ministre de François Mitterrand (1988-1991) ne cesse de mettre en garde sur les risques d’une société tout entière livrée aux mains du marché, à la spéculation et à la surconsommation.

31 mai

Le Parisien - PCF, EELV et socialistes «frondeurs» réunis au Forum européen des alternatives

A l'initiative du Pari communiste français se tient ce week-end à Paris un forum européen des initiatives pour dire que «l'austérité ça suffit», en présence de la présidente du Parlement grec, membre du parti de gauche radicale Syriza.

Les Echos - Cambadélis veut faire du PS un «parti de combat»

Une campagne de recrutement de nouveaux adhérents sera lancée en janvier 2016, avec un objectif, maintenu, de 500.000 membres. EELV repousse la proposition de coorganiser l’université d’été du PS.

Le Progrès - Régionales : dans le Rhône, l’aile gauche du PS renverse la table

Les observateurs évoqueront une surprise. Pour les intéressés, la simple concrétisation d’un mouvement de fond engagé il y a plusieurs mois. A l’heure où les militants s’exprimaient sur les motions ou encore sur la consécration de Jean-Christophe Cambadelis comme patron de leur parti, demeurait encore un scrutin sur les régionales ; et il a offert une surprise de taille.

Henri Weber, Le Monde - La couleuvre de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon file un mauvais coton, celui du nationalisme agressif. Dans son dernier livre Le Hareng de Bismarck (Plon, 150 pages, 10 euros) il désigne à la vindicte des Français un nouveau bouc émissaire, source de tous nos maux : les Allemands, en général, ceux de droite comme ceux de gauche (Verts inclus), les bourgeois comme les prolétaires. En période de crise, un populisme xénophobe est toujours d’un meilleur rendement politique et électoral qu’un populisme humaniste. Ce n’est pas tout de vilipender les élites et de magnifier le peuple, encore faut-il lui fournir des ennemis.
 
30 mai

Le Monde - Cambadélis élu premier secrétaire du PS

Une victoire sans fanfare. Jean-Christophe Cambadélis a été élu jeudi 28 mai premier secrétaire du Parti socialiste. L’annonce a été faite par Christophe Borgel, le responsable des élections au siège du PS à Paris, dans un silence de cathédrale, seulement troublé par les quelques journalistes présents.
 

Jean-Christophe Cambadélis devrait être élu premier secrétaire du Parti socialiste avec un score "au-dessus de 70%" des voix des militants, a annoncé jeudi soir Christophe Borgel, responsable PS des élections.

Challenges - Cambadélis garde les clés du PS face aux frondeurs

.... De nombreux dirigeants de la majorité s'attendent désormais à des initiatives du gouvernement sur l'introduction du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu ou encore sur le Crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice).

"Je n'ose pas imaginer que ce ne soit pas le cas", confie une responsable de la rue de Solférino pour qui "Cambadélis va être obligé d'obtenir des victoires symboliques".

Francetvinfo - Cambadélis devrait être élu premier secrétaire du PS avec "plus de 70%" des voix, selon la direction du parti

Une semaine après la victoire de sa motion en vue du congrès de Poitiers, le premier secrétaire a été reconduit jeudi soir à la tête du PS, offrant au président de la République ses talents de rassembleur en chef.

29 mai

Libé - Congrès PS : pour la motion B, «ce n'est qu'un commencement»

REPORTAGE Christian Paul réunissait ses soutiens mercredi soir à Paris, avant le second tour pour désigner le premier secrétaire.

Le JDD - "Pas de reddition" pour les frondeurs socialistes

REPORTAGE - Dernier soir de campagne pour le congrès socialiste. Les frondeurs se sont réunis autour de leur leader, Christian Paul. Malgré un score décevant, tous se sont promis que l'aventure ne faisait que débuter.

Le Figaro - À Paris, les frondeurs se projettent vers l'avenir

Pour son dernier meeting avant l'élection du premier secrétaire du parti, la motion B a dit ne pas vouloir baisser les armes après le congrès du PS de Poitiers.

Metro - Vote au PS : on a assisté au meeting de Christian Paul, le frondeur qui veut devenir Premier secrétaire du PS

REPORTAGE – A la veille du vote au PS, qui doit désigner le Premier secrétaire du parti ce jeudi, le député frondeur Christian Paul a réuni à Paris ses soutiens. Tous ont assuré que leur mouvement continuerait après le congrès du PS de Poitiers.

Francetvinfo - Hamon ne voit pas la gauche au second tour en 2017 sans un changement de politique

L'ex-ministre estime que le gouvernement doit laisser une "empreinte sociale" à la fin du quinquennat s'il veut donner tort aux mauvais sondages.

Libé - Le burn-out, «un défi social auquel nous devons répondre»

ENTRETIEN Benoît Hamon explique à «Libération» pourquoi il défend la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle.

28 mai

Libé - Hollande est un mauvais président pour 76 % des Français

A la question «diriez-vous que François Hollande est un bon président de la République?», 76 % des Français répondent non, selon un sondage.

Les Echos - Le traitement des fonctionnaires restera gelé en 2015, annonce Lebranchu

Le dégel du point d'indice, étalon de la rémunération des fonctionnaires, "n'est pas à l'ordre du jour", a confirmé mercredi sur RTL la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu en réponse à la demande adressée hier par les syndicats à l'Elysée

Francetvinfo - Congrès PS : Christian Paul veut "défendre l'éthique de la politique"

Dimanche 24 mai, le député PS Christian Paul est l'invité du Soir 3. L'occasion notamment de revenir sur le vote des adhérents socialistes du 28 mai prochain qui déterminera le nouveau premier secrétaire du parti.

Le Figaro - Thierry Mandon : la République confuse de Sarkozy

FIGAROVOX/EXTRAITS - Le président de l'UMP fait un usage opportuniste du nom «Républicains», affirme Thierry Mandon, secrétaire d'État à la réforme de l'État et à la Simplification.

Le Monde - Arnaud Montebourg, entre retrait et rêve de revanche

Il sera le grand absent du congrès du Parti socialiste. Il n’a d’ailleurs même pas prévu de se rendre à Poitiers, du 5 au 7 juin. « Surtout pas ! », plaisante à moitié un de ses proches. Arnaud Montebourg est désormais au-dessus des petits arrangements d’appareil si chers à ses camarades de parti. L’ancien ministre de l’économie, qui a quitté le gouvernement autant qu’il en a été renvoyé par Manuel Valls et François Hollande fin août 2014, en a « marre du bla-bla » politique.

27 mai

Le Monde - Congrès du PS : un nouveau ralliement pour Cambadélis

Karine Berger et ses troupes ont choisi leur camp pour le congrès du PS. En vue du vote pour l'élection du premier secrétaire jeudi 28 mai, une majorité de mandataires de la motion D a décidé de voter en faveur de l'actuel patron du parti, Jean-Christophe Cambadélis.

Le Point - Hollande cajole les centristes écolos

EXCLUSIF. Le président a encore reçu Jean-Luc Bennahmias et Christophe Madrolle ce mardi à l’Élysée. Il mise sur eux pour ramener les Verts à la raison.

Le Point - Cambadélis : "Je vous demande de m'aider à renouveler le PS"

Il appartient désormais aux militants socialistes de départager Jean-Christophe Cambadélis et le frondeur Christian Paul pour le poste de premier secrétaire.

Europe 1 - Karine Berger : "les militants ne veulent pas de la ligne des frondeurs"

Pour la députée des Hautes-Alpes, invitée d'Europe 1 samedi, "Jean-Christophe Cambadélis a toute légitimité pour continuer à diriger le Parti socialiste".

Le lab - Jean-Christophe Cambadélis craint l’émergence en France "d’un mouvement comme Podemos"

Après Syriza en Grèce, c’est Podemos qui a le vent en poupe en Espagne, donnant quelques idées à la gauche radicale française. Mais les récents succès du mouvement espagnol lors des élections municipales et régionales donnent des sueurs froides à Jean-Christophe Cambadélis.

TV5Monde - Le Guen sur le prélèvement à la source: "nous terminerons dans 3-4 ans"

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, a déclaré mardi que la réforme permettant l'instauration du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu allait commencer "maintenant" et s'achèverait "dans trois, quatre ans", soit au-delà de 2017.

Le Monde - Quand Montebourg et les frondeurs se mettent en scène au mont Beuvray

Pour un bon spectacle politique, il faut un décor, quelques symboles, un personnage haut en couleur et les médias pour raconter le tout. L’ascension du mont Beuvray offrait à Arnaud Montebourg le cadre idéal, lundi 25 mai, pour jouer la comédie de l’homme politique qui s’est mis en retrait, mais n’en pense pas moins.
 

Le député socialiste de la Nièvre Christian Paul, une des figures de la "fronde" parlementaire contre le gouvernement, a souhaité lundi à Saint-Léger-sous-Beuvray (Saône-et-Loire) que les engagements exprimés au prochain congrès PS de Poitiers, début juin, "soient davantage tenus" que ceux du candidat Hollande au Bourget en 2012. En compagnie notamment de deux "frondeurs", Jérôme Durain et Philippe Baumel, respectivement sénateur et député de Saône-et-Loire, l'élu participait à la traditionnelle ascension du mont Beuvray par les militants socialistes qui étaient au nombre de quelque 150 personnes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

26 mai

Le blog de Gérard Filoche - À 25 000 socialistes de gauche, nous prendrons nos décisions ensemble

Ce matin Sud radio me réveille et au pied levé me demande de remplacer un intervenant défaillant sur le thème « les frondeurs ont ils un avenir ? » et subsidiairement « êtes vous pour le retour d’Arnaud Montebourg » ? Je n’ai jamais aimé le terme « frondeur ». Notre motion B avait tenté de le remplacer par le terme « éclaireur » ce qui est nettement mieux. Mais évidemment, avec le vote du jeudi 21 mai, une page est tournée...

Le Monde - Rebsamen : «Je souhaite que François Hollande soit candidat en 2017»

Alors que les députés examinent son projet de loi sur le dialogue social à partir du mardi 26 mai, le ministre du travail, François Rebsamen, appelle, dans un entretien au Monde, à « enfin mener le combat contre la droite ». Pour lui, « il reste encore deux ans pour que les Français prennent conscience que François Hollande est un grand président ».
 

La révolution citoyenne serait en marche en Espagne, après la poussée de Podemos aux élections locales et régionales. Vu de France, ce phénomène pourrait-il modifier la façon de faire de la politique ?

Direct Matin - Cambadélis veut "renouveler" le PS

Jean-Christophe Cambadélis, qui se présente jeudi au vote des militants socialistes pour le poste de premier secrétaire du PS, expose lundi sa volonté de "renouveler" le Parti socialiste pour tenter notamment de gagner les prochaines élections, un objectif selon lui "tout à fait possible".

La Croix - La fronde socialiste a montré ses limites

Après le vote des militants socialistes en faveur de la politique menée par l’exécutif, la contestation parlementaire devrait s’éteindre. Les « frondeurs » continuent toutefois de demander au gouvernement des « réorientations » et le respect « des engagements ».

Marianne - "Les Français ont deux ans pour prendre conscience qu'Hollande est un grand président"

L'entretien a des faux airs de top départ de la campagne présidentielle de 2017 pour les socialistes. Dans les colonnes du "Monde" daté du mardi 26 mai, François Rebsamen déclare sa flamme au président-candidat Hollande, enterre toute idée de primaire après le résultat du vote sur les motions au PS et lance une sorte d'appel aux Français afin qu'ils ouvrent enfin les yeux sur la dimension historique du Grand Timonier Hollande !

Les Echos - Prélèvement à la source de l'impôt : la majorité veut accélérer

Pour Bruno Le Roux, le prélèvement à la source commencera d'ici à 2017.
Les obstacles techniques rendent pourtant improbable une mise en oeuvre concrète rapide.
 

LEAVE ARNAUD ALONE - Il est venu comme ça, l'air de rien. Par tradition et par amitié. Presque incognito, mal rasé, avec son sweet à capuche et ses baskets sales. Et surtout sans prendre la parole. Mais il n'en avait pas besoin, tant sa seule présence tenait lieu de message politique. Ce lundi 25 mai au Mont Beuvray, Arnaud Montebourg n'a pas dérogé à son habitude, réalisant sa petite ascension annuelle. Et pour un peu, l'ex-ministre aurait engueulé les journalistes venus rendre compte de sa présence aux côtés des frondeurs du PS, à quelques jours du congrès de Poitiers.

Le Figaro - Aubry a "tenu la plume" à Cambadélis

La maire de Lille Martine Aubry s'est félicitée ce jour de la victoire au sein du Parti socialiste de la motion de Jean-Christophe Cambadélis, assurant qu'elle avait "tenu la plume" pour la rédiger avec le premier secrétaire du part

Boursorama - Rebsamen pas opposé au 49-3 pour le texte sur le dialogue social

PARIS (Reuters) - Le ministre du Travail François Rebsamen pense que son projet de loi sur le dialogue social peut être adopté à une large majorité mais ne s'opposerait pas au recours à l'article 49-3 si nécessaire.

06/07/2014

Henri Weber : "Le FN a changé la hiérarchie de ses détestations" par Marianne


Henri Weber : "Le FN a changé la hiérarchie de... par Marianne2fr

05/07/2014

Henri Weber : "Juncker n'est pas un libéral fou" par Marianne


Henri Weber : "Juncker n'est pas un libéral fou" par Marianne2fr

12/10/2013

L'actualité des socialistes du 7 au 13 octobre (mise à jour)

A la une

L'Opinion - François Kalfon (PS): «Notre Titanic fonce sur l'iceberg, là-bas au loin...»

Le cri d'alarme d'un leader du PS qui s'inquiète de la «dérive gestionnaire» d'un pouvoir dominé par la «pensée Ena»

12 et 13 octobre

L'Humanité - Primaire PS à Marseille (3/4): Samia Ghali à l'épreuve

Les chroniques marseillaises de Christophe Deroubaix. Quatre des six candidats à la primaire socialiste en vue des municipales à Marseille exposent leurs programme, ambitions et partis pris à l'Humanité.fr.

Le Monde - Les recommandations de la Cour des comptes pour lutter contre la fraude fiscale

La Cour des comptes a publié, jeudi 10 octobre, un référé adressé au premier ministre, Jean-Marc Ayrault, sur l'organisation, les méthodes et les résultats du contrôle fiscal en France. Elle s'est notamment penchée sur les services de l'Etat et la lutte contre la fraude fiscale internationale, sous ses multiples formes. "Elle concerne des contribuables de nature très différente, note-t-elle, des personnes physiques dont les activités sont, pour l'essentiel, légales, de grands groupes qui utilisent abusivement des mécanismes d'optimisation fiscale ou encore des réseaux criminels qui ont notamment investi le champ de la fraude à la TVA."

Libé - Le PS y voit plus clair sur ses têtes de liste

MUNICIPALES 2014 Le Parti socialiste a désigné la plupart de ses candidats pour mars, avec quelques surprises. Cinq villes, dont Marseille, passent dimanche par des primaires.

Libé - Municipales à Paris: Hidalgo vante une équipe «soudée et unie»

Vingt-quatre heures après NKM, la socialiste Anne Hidalgo a présenté vendredi ses têtes de liste dans les 20 arrondissements parisiens, vantant «une équipe soudée et unie», constituée après un vote des militants très souvent de pure forme, la quasi-totalité des différends ayant été réglés en amont.

Le Nouvel Obs - Marseille : la surenchère sécuritaire au coeur de la primaire PS

Alors que la primaire socialiste pour désigner le candidat à la mairie a lieu ce week-end, retour sur une campagne très axée sur les questions de sécurité.

Libé - Désir «regrette profondément» la plainte du Mrap contre Valls

Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, a dit vendredi «regretter profondément» la plainte annoncée par le Mrap contre Manuel Valls pour ses propos sur les Roms. «Je regrette profondément cette décision, elle n’est absolument pas fondée», a déclaré l’eurodéputé sur i>TELE.

Libé - Christophe Sirugue, la traque à l'opaque

LES DÉPUTÉS DE L'AN II Chaque semaine, rencontre avec un élu qui fait l'actualité. Aujourd'hui, le vice-président PS de l'Assemblée dont les propositions sur l'encadrement du lobbying viennent d'entrer en vigueur au Palais Bourbon.

11 octobre

Le Figaro - Vincent Peillon veut revoir les missions de la maternelle

Les élèves de l'école maternelle seront les premiers à vivre la réforme des programmes par Vincent Peillon. Le ministre de l'éducation, qui installait le 10 octobre le conseil supérieur des programmes (CSP) a annoncé cette priorité. «La première échéance concerne les nouveaux programmes de l'école maternelle, dont je souhaite l'application à tous les niveaux du cycle des apprentissages premiers dès la prochaine rentrée scolaire 2014-2015».

Libé - Anne Hidalgo annonce les têtes de liste pour Paris

La meneuse des socialistes pour la mairie de Paris en 2014 a publié sur Facebook les résultats des élections de ce jeudi soir, au cours desquelles les militants ont désigné leurs têtes de liste.

Anne Hidalgo a donné les noms des socialistes qui prendraient les têtes de liste pour les municipales parisiennes de 2014, dans un message publié sur Facebook. Elle-même conduira la liste socialiste dans le XVè arrondissement.

Libé - Manuel Valls a le Mrap sur le dos

Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a annoncé hier, par la voix de son avocat, qu’il allait déposer plainte la semaine prochaine contre Manuel Valls devant la Cour de justice de la République (CJR), pour «incitation à la haine raciale», en raison de ses propos controversés sur les Roms. «Nous allons déposer plainte […] devant la commission des requêtes de la cour, qui exercera son filtre», a précisé Me Mairat.

Lyon Capitale - Queyranne, le président de Région critique François Hollande

Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, était l'invité de Paul Satis sur Lyon Première ce vendredi matin. Il s'est montré très sévère envers la politique du gouvernement, dénonçant la dévalorisation de la parole politique.

Les Echos - UE : Schulz plus que jamais favori à gauche pour la Commission

Hollande et Merkel n'ont pas encore fait leur choixLe paysage politique européen risque d'être complexe. D'autres candidats pourraient sortir du chapeau Le social-démocrate allemand Martin Schulz, actuel président du Parlement européen, fait plus que jamais figure de favori comme candidat socialiste à la présidence de la prochaine Commission européenne après le soutien que lui a apporté son groupe jeudi.

Libé - Cazeneuve aux patrons : «Je tends la main, pas la joue»

Les chefs d'entreprise français sont-ils si malheureux ? Après une nouvelle fronde anti-fiscale, le ministre du Budget contre-attaque et déplore les «postures» du patronat. Mardi soir, les patrons réunis à Lyon disaient leur «souffrance» et brandissaient un «carton jaune» à l'adresse du gouvernement. Sont-ils si mal traités ? Tel n'est pas l'avis du ministre du Budget Bernard Cazeneuve, qui contre-attaque.

Le Nouvel Obs - "Le FN est le parti du malheur de la France et de l'Europe"

L'eurodéputé PS Henri Weber réagit au sondage Ifop - "Nouvel Obs", qui place le FN en tête des intentions de vote aux élections européennes. Interview.

10 octobre

Nouvel Obs - EXCLUSIF. Hollande : "Il faut relever la tête face aux extrémismes"

Dans un entretien accordé au "Soir", à "De Standaard" et au "Nouvel Obs", le président de la République définit sa politique européenne et réagit à la montée des populismes. Extraits.

Le Monde - Sondages : Hollande et Ayrault au plus bas du quinquennat

François Hollande et Jean-Marc Ayrault enregistrent au mois d'octobre leur niveau de popularité le plus bas, avec chacun 29 % seulement d'opinions favorables, perdant du terrain auprès des sympathisants de gauche, selon le sondage mensuel LH2 pour Le Nouvel Observateur, publié mardi 8 octobre.

Libé - Rythmes scolaires : Ayrault reconduira les aides aux communes en 2014

L'enveloppe de 250 millions d'euros allouée en 2012 devrait être reconduite, d'après le président de l'Association des maires de France.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a donné mercredi son accord pour «la pérennisation en 2014 du fonds» d’aide aux communes pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, a annoncé le président de l’Association des maires de France, Jacques Pélissard. Cet engagement a été pris lors d’une rencontre à Matignon entre Jean-Marc Ayrault et Jacques Pélissard.

Le Monde - Sur le terrain, Valls fait de l'ombre à Hollande

Deux jours après la percée du Front national à Brignoles (Var), François Hollande et Manuel Valls étaient simultanément en déplacement, mardi 8 octobre. Le premier s'est rendu à Roanne (Loire) puis Saint-Etienne pour parler d'emploi et a réagi à la cantonale de Brignoles. Le second officialisait la création d'une zone de sécurité prioritaire (ZSP) à Forbach (Moselle), une ville convoitée par le Front national. Si les deux se sont placés sur des terrains assez similaires, Manuel Valls a suscité davantage d'écho médiatique.

Libé - Députés et sénateurs échouent à s’entendre sur le non-cumul

La commission mixte paritaire, formée de membres des deux chambres, n'est pas parvenue à un accord sur le non-cumul des mandats. Un nouveau vote aura lieu en décembre.

Le Lab - Les militants PS désignent leurs têtes de liste: le 4e, dernier arrondissement à enjeu à Paris

Ils ne sont plus que cinq. Cinq arrondissements dans lesquels les militants socialistes auront à choisir entre plusieurs candidats, jeudi 10 octobre au soir, pour désigner leurs têtes de liste en vue des municipales de 2014.

Le Monde - Primaires PS à Paris : Christophe Girard menacé dans le 4e

Le 4e arrondissement de Paris serait-il le seul îlot de résistance à l'union chez les socialistes ? Christophe Girard, le maire sortant, y est opposé dans une primaire interne à une militante inconnue, Madeleine Houbart, avec laquelle il doit débattre, ce mercredi 9 octobre, veille du vote sur les têtes de liste du PS dans tous les arrondissements. Il a reçu le même jour l'appui d'Anne Hidalgo : "Je soutiens la candidature de Christophe Girard. Je sais qu'une majorité des habitants a envie qu'il réalise un nouveau mandat. Je ne peux pas me passer de ses talents pour le 4e."

Les Echos - Budget 2014 : les députés PS regrettent le « tango fiscal »

Les députés socialistes ont officialisé ce mardi en réunion de groupe les gestes en faveur du pouvoir d’achat des ménages concédé par l’exécutif dans le budget 2014. Ils regrettent en revanche le «tango fiscal» sur la fiscalité des entreprises.

9 octobre

Le Nouvel Obs - SONDAGE EXCLUSIF. Le FN à 24% aux Européennes, en tête pour la première fois

Selon un sondage Ifop pour "le Nouvel Observateur", le FN arrive en tête des intentions de vote pour les élections européennes de 2014. Bientôt le premier parti de France ?

Le JDD - Face au FN, les socialistes cherchent une stratégie

L'élimination dimanche du candidat de la gauche au profit du FN lors de la cantonale partielle à Brignoles inquiète les socialistes. Lesquels cherchent une stratégie pour contrer le parti de Marine Le Pen et éviter la débâcle aux élections municipales.

Le Figaro - Les députés PS divisés entre Valls et Taubira

Lorsque le texte sur la réforme pénale viendra devant la représentation nationale, Manuel Valls et Christiane Taubira compteront leurs supporteurs, les premiers ayant à cœur de le durcir et les seconds voulant l'adoucir. Autant dire que chaque amendement sera pesé au trébuchet et qu'il ne sera pas aisé de modifier le texte sans être accusé de mettre de l'huile sur le feu. L'un des points sensibles sera celui des aménagements de peine.

FranceTVinfo - En Moselle, Manuel Valls combat le FN sans le nommer

Le ministre de l'Intérieur était en visite à Forbach, où le vice-président du Front national, Florian Philippot, est candidat aux municipales.

Le Monde - La surtaxe sur l'impôt sur les sociétés sera finalement de 10,7 %

Après avoir renoncé à créer une nouvelle taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE), le gouvernement se devait de trouver 2,5 milliards d'euros pour remplacer le produit de cette taxe avortée. Dimanche, le ministre de l'économie, Pierre Moscovici, avait commencé à ébaucher le chemin que comptait suivre le gouvernement, à savoir une augmentation de la surtaxe sur l'impôt sur les sociétés.

La Télé Libre - [MUNICIPALES 2014] PS : L’Inconnue du 14 ème

Carine qui ? Carine Petit. C’est le nom de la candidate PS qui tentera de succéder à Pascal Cherki à la tête de la Mairie du 14ème. Un pari osé de la part d’Anne Hidalgo pour la parité et contre le cumul des mandats, mais un pari risqué pour le PS. Carine Petit, encore peu connue dans l’arrondissement devra affronter la très médiatique Nathalie Koscuisko-Morizet (UMP), par ailleurs candidate à la Mairie de Paris contre Hidalgo.

Le Monde - Face à la montée du FN, Hollande mise sur les premiers résultats de sa politique

"Le rôle de la République, c'est de donner un nom aux anonymes." La phrase, lâchée mardi midi par François Hollande au sortir d'une table ronde consacrée à la formation professionnelle, à Roanne (Loire), éclaire la stratégie actuelle du chef de l'Etat.

Maville - Brignoles: débat au bureau national du PS sur l'échec de la gauche

L'échec de la gauche au premier tour de l'élection cantonale de Brignoles (Var) a fait l'objet d'une discussion lors du bureau national (exécutif) du PS mardi, Harlem Désir demandant d'en "tirer les leçons", tandis que l'aile gauche du parti soulignait l'"urgence" à répondre à l'"attente sociale" des abstentionnistes, selon plusieurs sources.

France Info - Un député PS qualifie le FN de "parti national-fasciste"

Ces derniers jours, Marine Le Pen a relancé le combat pour arracher l'étiquette d'extrême droite au Front national, menaçant de poursuites judiciaires ceux qui continuerait d'utiliser ce terme pour qualifier son parti. Ce mardi, l'un des porte-paroles des députés PS a tenu à lui répondre, en affirmant que le FN n'étais pas seulement un parti d'extrême droite, mais un "parti national-fasciste".

Libé - Cahuzac : le rapporteur admet des «dysfonctionnements» mais défend Hollande

Les députés UMP ont quant à eux refusé d'assister à la dernière séance et Charles de Courson (UDI) a voté contre le rapport de la commission d'enquête parlementaire, qu'il a présidée.

Le Figaro - Jean-Christophe Cambadélis : «L'électorat républicain n'a plus d'enthousiasme»

INTERVIEW - Le député de Paris observe une tendance lourde de montée en Europe de la xénophobie, de l'islamophobie, de l'amertume sociale face à la politique d'austérité et de réduction des déficits, et du désespoir face à des lendemains qui déchantent.

8 octobre

Le Monde - Valls à Forbach : "Combattre l'insécurité n'est pas se droitiser"

Si le ministre de l'intérieur ne peut, es qualité, laisser dire qu'il entame une "tournée anti-FN", c'est bien à la reconquête d'un électorat installé dans l'abstention et le vote d'extrême droite que s'attelle Manuel Valls. Sa venue symbolique à Forbach (Moselle), mardi 8 octobre, pour y défendre la politique de sécurité du gouvernement, ne peut guère laisser de place au doute.

FranceTVinfo - Manuel Valls, champion de la gauche face au FN ?

En déplacement à Forbach (Moselle), sur la terre de conquête du frontiste Florian Philippot, le ministre de l'Intérieur lance ce mardi sa tournée pour contrer le parti de Marine Le Pen. Avec des chances de réussite plutôt limitées.

Libé - Retraite : Touraine assure que «toutes les générations seront prises en compte»

La ministre des Affaires sociales et de la Santé a estimé, en ouverture du débat sur les retraites à l'Assemblée nationale, que les jeunes actifs ne seraient pas défavorisés, à terme, par rapport à leurs aînés.

L'Express - PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps" 

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès

7 octobre

Le Figaro - Brignoles: le PS veut faire barrage au FN

Le Parti socialiste a appelé ce soir à faire "barrage au FN" au second tour de la cantonale de Brignoles (Var) après l'élimination au premier tour de la gauche.

"La gauche est éliminée dès le premier tour de l'élection cantonale partielle de Brignoles. Ce résultat doit sonner comme un sévère avertissement pour tous les partis de gauche : lorsque le Front national est fort, la division produira souvent le même résultat. La conséquence est simple : au second tour les électeurs n'ont le choix qu'entre l'UMP et le FN", écrit le PS dans un communiqué.

Le Figaro - Pouvoir d'achat: Moscovici "ouvert" au PS

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici s'est dit "ouvert" dimanche à la proposition des députés PS de ne pas abaisser le taux réduit de TVA afin de financer des mesures de pouvoir d'achat, tout en excluant de "toucher aux équilibres" du budget 2014.

Libé - Bartolone évoque une possible réduction du nombre de députés

Le président de l'Assemblée nationale a évoqué une centaine d'élus en moins.

Claude Bartolone, président PS de l’Assemblée nationale, a estimé dimanche que le rôle du Parlement devait être «musclé» avec la fin du cumul des mandats, et évoqué la piste d’une réduction du nombre de députés.

Le Monde - Manuel Valls séduit à gauche, à droite

Manuel Valls, le ministre de l'intérieur, récemment au cœur d'une polémique sur l'intégration des Roms, est presque aussi populaire à droite qu'à gauche, selon un sondage BVA pour le Parisien-Aujourd'hui en France diffusé samedi.

En s'appuyant sur le domaine de la sécurité, Manuel Valls réussi à se construire une popularité transcendant les clivages politiques, dit BVA. "Comme avant lui DSK – qui lui appuyait sa popularité sur le domaine économique –, Manuel Valls réussit aujourd'hui à être presque aussi populaire à droite qu'à gauche", souligne l'institut, avançant des "bonnes opinions" respectives de 69 % et 73 %.

Libé - David Assouline: «Assumons la confrontation avec Marine Le Pen»

Le porte-parole du Parti socialiste organise ce samedi un forum intitulé «la République face aux extrémismes».

Le Parti socialiste organise ce samedi un forum à Paris intitulé «la République face aux extrémismes». Porte-parole du PS et animateur de l’événement, David Assouline demande à son parti à reprendre «la bataille idéologique» contre le Front national.

Libé - En Corse, François Hollande en démineur

En déplacement sur l'île, le Président s'est voulu rassembleur, sans trop s'avancer quant aux revendications locales

_____________________________________________
_____________________________________________

chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...

PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps"

Propos recueillis par LEXPRESS.fr, publié le05/10/2013 à  09:37

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...

PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps"

Propos recueillis par LEXPRESS.fr, publié le05/10/2013 à  09:37

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...

PS: "Les valeurs de gauche s'érodent depuis longtemps"

Propos recueillis par LEXPRESS.fr, publié le05/10/2013 à  09:37

Alors que le PS de Harlem Désir met le cap sur les élections en 2014, deux jeunes chercheurs en science politique alertent les socialistes et les invitent à engager une "bataille idéologique" contre la "droitisation de la société française", dans un texte publié par la Fondation Jean-Jaurès. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-les-valeurs...