Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2013

L'actualité des socialistes du 2 au 8 septembre (mise à jour)

Les 7 et 8 août

Le Monde - Vaillant : "Pourquoi serais-je le seul à ne pas pouvoir choisir mon successeur ?"

Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement de Paris, de 1995 à 2001, puis de 2003 à aujourd'hui, a accepté de passer la main, au bout de longues heures de négociations avec la fédération socialiste de Paris et la candidate Anne Hidalgo. L'ancien ministre de l'intérieur explique, dans une interview au Monde.fr, que son retrait est conditionné et qu'il n'a pas apprécié la méthode employée.

Le Monde - Paris : Vaillant renonce à se représenter dans le 18e 

Daniel Vaillant renonce à se représenter à l'élection municipale dans le 18earrondissement de Paris. "Nous avons acté lors de la réunion du bureau fédéral vendredi que les élus qui sont députés et maires à la fois ne se représenteraient pas en 2014", a annoncé Rémi Féraud, maire du 10e arrondissement et premier secrétaire de la fédération PS de Paris.

Le Monde - Marseille : Mennucci dénonce la présence de Guérini à une réunion sur la sécurité

Le député PS Patrick Mennucci a dénoncé samedi 7 septembre la présence du président socialiste du conseil général, Jean-Noël Guérini, à la réunion en préfecture convoquée par le gouvernement pour tenter de trouver des réponses aux problèmes de délinquance à Marseille.

PS : Harlem Désir demande au gouvernement qu'il n'y ait "pas de couac cette année"

Harlem Désir a appelé instamment le gouvernement à ce qu'il n'y ait "pas de couac cette année" et estimé qu'il serait "politiquement absurde et économiquement destructeur d'emplois" de rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires, dans une interview à paraître samedi dans la Voix du Nord

Le Monde - L'ambition et les énigmes de Martine Aubry

"Martine est de retour !" Cette confidence faite sur le mode de la plaisanterie par un haut responsable socialiste n'est pas loin d'être partagée par bon nombre de ses camarades. Jusqu'à présent retirée en sa mairie de Lille, Martine Aubry a en effet rompu à deux reprises ces dernières semaines le silence qu'elle s'était imposé depuis un an.

L'Express - Municipales à Paris: Vaillant se "sacrifie"

Le bureau fédéral a tranché. Le député maire PS du 18e, Daniel Vaillant, renonce à la mairie mais souhaite toujours que son bras droit, Eric Lejoindre, conduise la liste socialiste. 

Le Lab - Cambadélis minimise l’isolement de Hollande sur la Syrie, "la rançon des hommes qui secouent les consciences"

La France est isolée dans ses velléités d’intervenir en Syrie. Seul Barack Obama semble sur la même ligne interventionniste que François Hollande mais attend le vote du Congrès. Car l’Union européenne ne suit pas.

Le Monde - Syrie : la France ne frappera pas avant le rapport de l'ONU

Depuis le sommet du G20, François Hollande a annoncé, vendredi 6 septembre, que la France attendrait la présentation du rapport des inspecteurs de l'ONU sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie avant de déclencher une éventuelle opération militaire contre le régime de Bachar Al-Assad. Ce rapport est attendu pour la mi-septembre.

Le Monde - Paris : Vaillant dément avoir renoncé à son poste de maire du 18e arrondissement

Les tractations pour désigner la tête de liste socialiste pour les municipales dans le 18e arrondissement à Paris génèrent leur lot de rumeurs et d'informations contradictoires. Dernier épisode en date vendredi 6 septembre, quand le site Internet de L'Express a annoncé que le maire socialiste, Daniel Vaillant, acceptait de lâcher son fauteuil, se conformant au souhait d'Anne Hidalgo. En échange, il aurait obtenu que le candidat du PS soit désigné par un vote des militants locaux.

L'Express - Européennes 2014: l'aile gauche du PS veut la tête de liste en Ile-de-France

Les places de choix se négocient pour les élections européennes de 2014, et dans les rangs du PS des ambitions apparaissent déjà. 

France 3 - Daniel Vaillant peut-il être contagieux ?

Vendredi soir, le bureau fédéral du PS Paris tiendra une nouvelle réunion après celle du début de semaine. Au menu, les têtes de listes pour les municipales. Le cas Vaillant sera-t-il réglé ? Quels sont les autres arrondissements où il y a des discussions ?

Le 6 août

Le Monde - Au Bourget, Montebourg s'en prend à la "mauvaise finance"

Ce n'est sans doute pas un hasard si le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a choisi le Bourget, jeudi 5 septembre, pour déclarer qu'à ses yeux il existait une "bonne et [une mauvaise]" finance. Pendant sa campagne présidentielle, c'est au Bourget également que François Hollande avait déclaré que la finance était son "adversaire".

Le Monde - Hausse des impôts : comment le gouvernement a infléchi son discours

Après l'effort, voici venu le temps de la "pause fiscale", clame François Hollande. Une promesse à laquelle une majorité de Français ne croient pas, selon un sondage CSA pour Les Echos et l'Institut Montaigne paru jeudi 5 septembre. 79 % des sondés estiment que le chef de l'Etat ne parviendra pas à stabiliser les prélèvements obligatoires dès 2014. Une méfiance qui trouve peut-être sa source dans la multiplication des signaux contradictoires du président et de son gouvernement depuis un an.

Le JDD - Au Bourget, Montebourg charge la "mauvaise" finance

Arnaud Montebourg a comparé jeudi la finance au cholestérol, disant qu'il y en avait "une bonne et une mauvaise", dans une intervention au Bourget, la ville où François Hollande l'avait dénoncée pendant la campagne présidentielle. "La finance, c'est comme le cholestérol. Il y a la bonne et la mauvaise", a déclaré le ministre du Redressement productif à l'occasion de l'annonce de la relocalisation de Chine en France d'une partie de la production de Solex électriques de la société Easybike, dont le siège se trouve précisément dans cette ville de Seine Saint-Denis.

Les Echos - Nouveau Montebourg, nouvelles frontières

François Hollande lance, le 12 septembre, trente-quatre « plans de réindustrialisation de la France ». L'heure de gloire pour Arnaud Montebourg.

Le Point - EXCLUSIF. Ségolène Royal plus en forme que jamais

Dans "Le Point" qui paraît ce jeudi, la présidente de la région Poitou-Charentes et ancienne compagne de François Hollande se lâche et distille des petites phrases. Morceaux choisis...

RFI - Ségolène Royal règle ses comptes

« J’ai un charisme, de l’aura, du poids. Au gouvernement, je leur ferais de l’ombre ». Cette phrase, à en croire l’hebdomadaire Le Point, c’est Ségolène Royal, la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, qui l’aurait prononcée. L’ancienne candidate à l’élection présidentielle règle ainsi ses comptes avec ses camarades socialistes. Elle s’en prend à Martine Aubry, la maire de Lille, à Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale ou à l’ancienne ministre écologiste Delphine Batho. Ségolène Royal a démenti, mercredi, avoir tenu de tels propos.

Non Fiction - Le marseillais Patrick Mennucci ou l'anti-Guérini

Résumé : EXCLUSIF - PRIMAIRES MARSEILLE - Il parle la langue de la Canebière et révèle que Jean-Claude Gaudin confond encore les Francs et les Euros. Le député PS Patrick Mennucci, qui est en train de devenir le favori pour les municipales de Marseille, se lâche. Et lâche du lourd. Sur FO, sur l'affaire Guérini, sur Tapie et sur son rival Eugène Caselli, il dit tout dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine. Non Fiction l'a lu, en avant première. Ce livre va changer le cours de la campagne municipale. Verbatim - dans la langue de Pagnol.

Le 5 août

Le Monde - La popularité de Hollande et Ayrault remonte, mais reste basse

Les cotes de popularité de François Hollande et Jean-Marc Ayrault repartent timidement à la hausse. Celle du président regagne deux points, avec 32 % des Français qui approuvent son action. De son côté, la popularité du premier ministre fait un bond de quatre points à 38 %, selon le baromètre IFOP pour Paris Match publié mardi.

Le Monde - Le style "Peillon", un certain flou

On voulait un ministre, on a eu un philosophe." En écho à cette boutade lancée, mardi 27 août, par Sébastien Sihr, le secrétaire général du premier syndicat de professeurs des écoles, résonne dans d'autres cénacles un tout aussi dubitatif "on pensait avoir un philosophe, et on a un ministre comme les autres".

Le Nouvel Obs - Batho : "La vraie raison de mon départ"

EXCLUSIF. L'ex-ministre de l'Ecologie révèle qu'elle était opposée à la réduction du budget de la sûreté nucléaire. Et à la privatisation d'EDF.

4 septembre

Libé - Un vote au parlement sur la Syrie reste envisageable, selon Vidalies

Le ministre des Relations avec le parlement assure que François Hollande n'a pas exclu de consulter l'Assemblée, mais que pour le moment la question «ne se pose pas».

Le Figaro - La rentrée des classes très scolaire de François Hollande à Denain

Accompagné de trois ministres, le président de la République a rappelé les principes de la réforme des rythmes scolaires déjà en œuvre dans cette école de plus de 300 élèves.

France Info - Marie-Noëlle Lienemann : "Il faut avoir le courage de faire des choix"

Marie-Noëlle Lienemann, sénateur de Paris, ancienne ministre du gouvernement Bérégovoy, est souvent présenté comme la pasionaria du Parti socialiste. Elle se situe à la gauche du PS,  et elle manifestera mardi 10 septembre contre la réforme des retraites.

Libé - Le gouvernement «ne reviendra pas» sur la fiscalisation des heures sup'

La porte-parole Najat Vallaud-Belkacem dément à son tour des informations de presse évoquant un retour partiel au dispositif de défiscalisation mis en place sous Sarkozy.

Libé, Désintox - Quand Sapin revisite la loi sur les heures sup'

«C'est un gros mensonge ! Évidemment, il y avait un dispositif fiscal qui a été avantageux pour ceux qui avaient des heures sup. Évidemment cela a posé des problème en terme de pouvoir d'achat. Mais c'était très peu de chose par rapport au dispositif lui même. Le dispositif qu'on appelle à tort défiscalisation des heures sup, c'est un dispositif qui exonérait de toute cotisation les entreprises quand elles offraient des heures supplémentaires.»

Le JDD - Des élus PS tentent de relancer le débat sur les heures sup

Des parlementaires socialistes souhaitent revenir partiellement sur la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires, même si l'Elysée s'y est opposé mardi. L'UMP Gilles Carrez et le socialiste Laurent Grandguillaume refont le débat pour leJDD.fr.

L'Echo - Le gouvernement exclut tout retour aux heures sup défiscalisées

Des députés PS veulent un retour partiel aux heures supplémentaires défiscalisées pour soutenir le pouvoir d’achat. L’exécutif refuse de rétablir ce symbole sarkozyste, jugé néfaste aux embauches.

Francetvinfo -Refiscalisation des heures sup' : la gauche est-elle allée trop loin ?

Le gouvernement dément vouloir revenir sur la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires, mais le débat pourrait ressurgir à l'automne.

France Info - Manuel Valls omniprésent : décryptage de la stratégie d'un ministre

Le plus de France Info est consacré ce matin à Manuel Valls. Le ministre de l'intérieur a occupé le terrain tout l'été, en France. Il prépare maintenant une série de déplacements, en Afrique notamment, sur le thème de l'immigration. Le ministre de l'intérieur aime provoquer, il affiche son ambition, mais est-ce que c'est la meilleure stratégie pour atteindre le sommet du pouvoir ? L'analyse d'Anne Laure Dagnet.

3 septembre

Lui Président - 1er août-2 septembre : Syrie, retraites et rentrée scolaire

Après quinze jours de vacances imposés par le ralentissement de l’actualité gouvernementale et politique, Lui Président fait sa rentrée en faisant le point sur la réalisation des engagements de campagne de François Hollande pendant le mois d’août. Au menu : l’imminence de frappes sur la Syrie perturbe l’agenda du gouvernement, concentré sur la rentrée scolaire et la réforme des retraites.

Francetvinfo - Les petites phrases d'Harlem Désir, une stratégie pour exister

Avec sa sortie sur "l'esprit munichois", le premier secrétaire du PS s'est mis à dos l'opposition, mais aussi une partie de la majorité. Depuis quelques temps, il multiplie les formules assassines. Une façon de peser dans le débat public.

Le Nouvel Obs - Aubry, Taubira, Duflot : les Calamity Jane contre le cow-boy Valls

Au nom de leur "idéal de gauche", les trois femmes s'opposent au ministre de l'Intérieur. Et jugent son style macho et puéril.

Europe 1 - Les (quelques) voix PS favorables à un vote au Parlement sur une intervention en Syrie

HAPPY FEW - Pour l'instant, ils se comptent encore sur les doigts de (deux) mains. Patricia Adam, députée du Finistère et présidente de la commission de Défense à l'Assemblée nationale, Patrick Mennucci, député des Bouches-du-Rhône, ou bien encore Arnaud Leroy, député des français établis hors de France, Jérôme Lambert, député de la Charente, Jean-Marie Le Guen, député de Paris, Cécile Untermaier, députée de Saône-et-Loire, et Guy Delcourt, maire de Lens et député du Pas-de-Calais, tous parlementaires socialistes, ont publiquement réclamé un vote au Parlement sur l'éventualité d'une intervention en Syrie.

Le Nouvel Obs - SYRIE. Quand François Hollande demandait un vote sur l'Irak

Pas de vote sur la Syrie à l'Assemblée ? En 2003, alors patron du PS, Hollande réclamait pourtant un rôle actif du Parlement, par un vote sur le véto français à l'Onu.

Libé - Syrie : François Hollande entre deux fronts

Analyse A l’extérieur, son allié Obama retarde une possible intervention, tandis qu’à Paris la droite critique la précipitation présidentielle.

Par ALAIN AUFFRAY, GRÉGOIRE BISEAU

Si Barack Obama avait voulu fragiliser son allié François Hollande, il ne s’y serait pas pris autrement. En l’appelant samedi pour lui annoncer qu’il allait solliciter, à partir du 9 septembre, le feu vert du Congrès pour une intervention militaire en Syrie, le président américain a mis le chef de l’Etat français dans une situation pour le moins inconfortable. A double titre.

Le Monde (blog) - Valls fait sa rentrée à la « police des polices »

Le 2 septembre 2013 est un jour de mouvement au ministère de l'intérieur: premier jour d'existence de la nouvelle Inspection générale de la police nationale (IGPN, "police des polices") et basculement de 23 communes de zone police en zone gendarmerie, et vice-versa. Lundi, Manuel Valls est venu ouvrir le séminaire sur la réforme de l'IGPN à Paris, devant les fonctionnaires du service, et l'ensemble des directeurs de la police. Avec un petit air de rentrée des classes, même s'il a donné l'impression de ne jamais être parti en vacances cet été...

2 septembre

Le Monde - Les petites retraites revalorisées au 1er avril, selon Touraine

La ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, a affirmé que le report de l'indexation des pensions au 1er octobre ne concernerait pas les petites retraites, dimanche 1er septembre sur BFMTV.

Libé - Petites retraites : Touraine donne le tournis

Social. La ministre a annoncé que le minimum vieillesse continuerait d’être revalorisé au 1er avril. Par Cédric Mathiot

C’est ce qui s’appelle une jolie volte-face. Les petites pensions seront finalement épargnées par la réforme des retraites, contrairement à ce qui était prévu. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, a annoncé hier sur BFMTV que l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, ex-minimum vieillesse) continuerait d’être revalorisée au 1er avril.

Metro - 5e arrondissement de Paris : apaisement en vue entre Anne Hidalgo et le PS local

MUNICIPALES 2014 - Le bureau fédéral du Parti socialiste va entériner lundi soir la candidature de Marie-Christine Lemardeley, présidente de l'Université Paris 3 soutenue par Anne Hidalgo, pour affronter Jean Tiberi (UMP) dans le 5e arrondissement. Malgré l'hostilité des militants locaux, qui réclamaient un vote, l'heure est au rassemblement.

L'Express - Syrie: Harlem Désir dénonce un "esprit munichois" à l'UMP, une attaque "ignoble"?

Le premier secrétaire du PS a dénoncé dimanche "l'esprit munichois" des dirigeants de l'opposition réticents à intervenir militairement en Syrie. L'UMP et l'UDI condamnent des propos "scandaleux" et "ignobles". 

Le JDD - A Paris, ça se resserre entre NKM et Hidalgo

EXCLUSIF - Notre sondage Ifop-Fiducial confirme le duel attendu entre l'actuelle première adjointe PS Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet, qui sort renforcée de la primaire UMP.

Le Lab - Selon Manuel Valls, le Parti socialiste a "effacé le 21 avril 2002" en le nommant ministre de l'Intérieur

Un Manuel Valls et tout va mieux. C'est en tout cas l'interprétation que fait le ministre de l'Intérieur lui-même. Interrogé par le Figaro Magazine, en kiosques le 30 août, Manuel  Valls estime que le traumatisme du 21 avril 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen accédait au second tour de l'élection présidentielle, est oublié. Notamment grâce à sa nomination place Beauveau.

 

06/09/2013

Discours d'Harlem Désir en hommage à Didier François et Édouard Elias, journalistes otages en Syrie depuis trois mois


Discours d'Harlem Désir en hommage à Didier... par PartiSocialiste

02/09/2013

Utilisation d'armes chimiques en Syrie: Désir affirme que "les preuves sont évidentes" - 02/09


Utilisation d'armes chimiques en Syrie: Désir... par BFMTV

27/08/2013

Harlem Désir: l’invité de Ruth Elkrief - 26/08


Harlem Désir: l’invité de Ruth Elkrief - 26/08 par BFMTV

25/08/2013

A La Rochelle 2013 (mise à jour)

Libé en direct de La Rochelle

Le Nouvel Obs à La Rochelle

Le Figaro - L'université d'été du PS à La Rochelle en direct
_________________________________________________________________

Le JDD - Ayrault veut "prolonger le rêve français"

Dans son discours de clôture des universités d'été du PS, à La Rochelle, Jean-Marc Ayrault a renvoyé dimanche la droite à son bilan. Et a assuré qu'il fallait "absolument continuer" la politique de son gouvernement. 

Le JDD - 4.000 participants et 250 livres à La Rochelle

CARNET DE BORD - Les socialistes sont réunis de vendredi à dimanche à La Rochelle pour leur traditionnelle université d'été. Au-delà des ateliers officiels, leJDD.fr vous livre le récit de cette dernière journée.

Le JDD - Désir, une année et des difficultés

Pour sa première université du parti en tant que premier secrétaire, Harlem Désir a tenté à La Rochelle de tenir un discours plus offensif. Mais le patron du PS peine à convaincre et fédérer son propre camp.

RFI - France: à La Rochelle, le débat sur les retraites réduit à la «portion congrue»

Alors qu’il s’apprête à recevoir les partenaires sociaux à Matignon, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, a déclaré samedi 24 août lors de son arrivée à La Rochelle, où se tient l'Université d’été du Parti socialiste, que « ce n’était pas le moment de douter » . A la rentrée, le gouvernement va s’atteler à deux chantiers importants : la retraite et la fiscalité. Des sujets sensibles qui ont été discrètement abordés à La Rochelle.

FranceTVinfo - Le triomphe de Christiane Taubira à La Rochelle

La ministre de la Justice, qui n'a pas sa carte au PS, a été la ministre la plus chaleureusement accueillie par les militants à l'université d'été du parti. 

Les Echos - A La Rochelle, Taubira prend sa revanche sur Valls

La ministre de la Justice a connu un franc succès militant à l’université d’été du PS. « Les coups, je sais les prendre, je sais les rendre, je ne déteste pas » , a-t-elle lancé à l’adresse du ministre de l’Intérieur.

Le Nouvel Obs - Taubira détaille son projet de réforme pénale

La Rochelle (AFP) - Christiane Taubira a détaillé samedi à l'université d'été du PS sa future, et controversée, réforme pénale, confirmant la création d'une "peine de probation", hors prison, et de mesures pour renforcer les sorties aménagées de détention.

L'Express - Manuel Valls vs Christiane Taubira : le match de La Rochelle

Les deux ministres étaient invités à parler lors de la deuxième journée de l'université d'été du PS. Ils ne se sont pas croisés, mais se sont de nouveau affrontés par discours interposés. Décryptage. 

Le Point - La Rochelle: "La renaissance est proche", assure Aubry

"Il faut arrêter de se tirer des balles dans le pied", a déclaré l'ex-présidente du PS à la presse, lors de so arrivée samedi à l'université d'été du PS.

Francetvinfo - Le triomphe de Christiane Taubira à La Rochelle

La ministre de la Justice, qui n'a pas sa carte au PS, a été la ministre la plus chaleureusement accueillie par les militants à l'université d'été du parti.

France 3 - Delphine Batho comme d'habitude et sans complexe à l'université d'été du PS à La Rochelle

C'est la rentrée politique de Delphine Batho après son éviction du gouvernement début juillet. L'ex-ministre qui s'est ré-installée dans son rôle de députée des Deux-Sèvres le 3 août dernier, s'est rendue à La Rochelle sans appréhension. Elle restera sur place jusqu'à demain.

L'Express - Manuel Valls à La Rochelle: une fracture, quelle fracture?

Après la polémique entre lui et Christiane Taubira, Manuel Valls a réaffirmé qu'il était bien "de gauche", à l'université d'été du PS de La Rochelle, ce samedi. Incontournable et populaire, le ministre de l'Intérieur agace autant qu'il enthousiasme militants et élus. 

Le JDD - A la Rochelle, l’omniprésence de Valls agace

Après s’être montré très actif pendant l’été, Manuel Valls s’est rendu à l’université d’été du PS à La Rochelle, où il monopolise l’attention. Une omniprésence qui agace certains de ses collègues du gouvernement.

Le Monde - A La Rochelle, Manuel Valls tente de lever les "faux débats"

La Rochelle, envoyés spéciaux. Déminer sans se déjuger. Manuel Valls est visiblement tendu lorsqu'il monte à la tribune de l'université d'été du PS, samedi 24 août, où il est l'invité d'une table ronde sur la lutte contre l'extrême droite. Tout l'été, le ministre de l'intérieur a alimenté la chronique gouvernementale sur la sécurité et l'immigration, indisposant une partie de la gauche qui l'accuse de faire le jeu du Front national.

L'Express - La Rochelle: "Parler sécurité est bénéfique pour Manuel Valls, mais l'est-il pour le PS?"

Manuel Valls participait à un débat sur le PS face à la montée du FN, ce samedi, à l'université d'été du parti à La Rochelle. Le discours ferme du ministre de l'Intérieur est-il la solution pour faire "barrage" lors des élections à venir en 2014? L'avis de Jean-Marc Germain, député des Hauts-de-Seine. 

Le JDD - Royal tourne la page d’un passé douloureux

Absente l’année dernière, Ségolène Royal a fait son retour à l’université d’été du Parti socialiste. Elle veut désormais se tourner vers l’avenir. Même si le sien reste pour l’heure encore flou.

Libé - Un sondage juge le PS loin des préoccupations des Français

Seules 30% des personnes interrogées estiment que le parti du président François Hollande est proche de leurs préoccupations, selon un sondage Ifop à paraître dimanche.

Libé - PS: «ras-le-bol fiscal» et taxe verte se télescopent à La Rochelle

L’annonce d’une «contribution climat-énergie» s’est télescopée vendredi à La Rochelle, à l’ouverture de l’université d’été du PS, avec la crainte d’un «ras-le-bol fiscal» des Français, contraignant les socialistes à proclamer qu’il ne s’agit «pas d’une taxe nouvelle».

Le Monde - La taxe carbone s'invite à l'université d'été du PS

Premier sujet miné de l'université d'été de La Rochelle. Alors que Ségolène Royal a donné le coup d'envoi des travaux vendredi 23 août, estimant que les socialistes étaient "rassemblés", des voix discordantes se sont fait entendre sur la contribution climat énergie, dont la création a été annoncée jeudi par le ministre de l'écologie, Philippe Martin. 

Libé - Royal et Désir ouvrent l’université d’été du PS à La Rochelle

Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, et Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, ont ouvert vendredi après-midi à La Rochelle l’université d’été du parti, sur fond de nouvelles interrogations au sujet de la fiscalité.

Le Lab d'Europe 1 - UNIVERSITÉ D'ÉTÉ DU PS À LA ROCHELLE : SÉGOLÈNE ROYAL EN MODE GUIDE TOURISTIQUE

Elle a ouvert l'université d'été socialiste de La Rochelle en mode "guide touristique". Ce 23 août, Ségolène Royal, présidente de région,ancienne ministre, députée honoraire, présidente de l'Association internationale des Régions Francophones, a conclu la plénière d'ouverture avec un discours de soutien à la politique gouvernementale. A peine a-t-elle demandé aux parlementaires d'être "moins frileux sur l'effort de la transparence" et les a-t-elle incité à appliquer le non-cumul des mandats des 2014. Pour le reste, pas de petit conseil à François Hollandemais de longues minutes introductives pour ... vanter sa région.

Le Monde - La Rochelle : à quoi sert l'université d'été du Parti socialiste ?

C'était il y a vingt ans. En 1993, du 2 au 5 septembre, le Parti socialiste tenait, pour la première fois, son université d'été à La Rochelle. Michel Rocard, qui avait faitchuter quelques mois plus tôt Laurent Fabius, avait le titre de "président de la direction nationale" et le jeune trésorier du PS, Pierre Moscovici, alors âgé de 35 ans, avait plaidé pour "un nouveau modèle économique et social" et "une stratégie de croissance coopérative, durable et créatrice d'emplois"... Vingt ans plus tard, Harlem Désir va présider, du 23 au 25 août, cette 21e édition de La Rochelle, pour la première fois en tant que premier secrétaire.

Le Monde- A La Rochelle, les courants du PS s'égaillent de dîners en cocktails

Un mot d'ordre : l'unité. Une réalité : l'éparpillement. Une université d'été du PS à La Rochelle n'en serait pas vraiment une sans les réunions aux quatre coins de la ville des divers courants, sensibilités et sous-familles qui composent le parti. L'édition 2013, qui s'ouvre vendredi 23 août, ne dérogera pas à la règle. Et tant pis si cette "carte du Tendre" de l'appareil socialiste vient brouiller le message de cohérence et de solidarité avec l'exécutif que veut afficher Solférino.

Europe 1 - Ce qui attend le PS à La Rochelle

Lors de son université d’été, à La Rochelle, le PS va chercher les moyens d’endiguer la montée du FN. Valls sera aux premières loges.

A sept mois d'un scrutin municipal plus que risqué pour la majorité, le mot d’ordre est martelé par les ténors socialistes : "mo-bi-li-sa-tion". Pourtant, la boîte à idées du Parti socialiste est désespérément vide. A la Rochelle, où le PS fait sa rentrée ce week-end devant 4.000 militants et la presque totalité du gouvernement, l’objectif est de phosphorer pour exister, et plus seulement de marcher dans les pas du gouvernement… sans trop s’en éloigner au risque de créer une cacophonie. Exercice périlleux qui attend Harlem Désir.

Le Point - La Rochelle : les vacances PS sont finies, pas les querelles !

La cloche de la rentrée socialiste sonnera vendredi à 14 h 30 à La Rochelle. Si le gouvernement a déjà entamé l'année avec son séminaire consacré à la France de 2025, le parti ne déroge pas à son habitude d'organiser un grand raout de trois jours, dans l'espace Encan. La quasi-totalité des ministres devrait défiler sur le vieux port, que les vacanciers n'ont pas encore abandonné.

Le Figaro - L'université d'été du PS s'ouvre sur fond de tensions

L'université d'été du PS a commencé jeudi, dans le train Paris-La Rochelle de 10 h 10. Le ministre Benoît Hamon est assis en première classe. Un passager passe devant lui et lance, les yeux noirs: «Vous, M. Hamon, à part augmenter mes impôts, vous ne faites rien!» Le député PS Laurent Baumel, assis deux sièges plus loin, se tourne vers le ministre en soupirant: «Tu vois, ça ne va être que ça…»

Huffington Post - Université d'été PS à la Rochelle : Qui sera la star de la rentrée ?

Cette fois, plus de doute, les trois coups de la rentrée politique sont bien frappés. Après les écolos à Marseille, c'est au tour du Parti socialiste de se réunir pour leur université d'été à la Rochelle. Objectif, "mobilisation", selon l'état major du PS. Mais quinze mois après l'élection de François Hollande, la majorité a été rattrapée par la morosité et les mauvais sondages ; l'ambiance festive de l'an dernier devrait donc céder sa place aux interrogations.

Le Nouvel Obs - La Rochelle : l’université d’été du PS pour les nuls 

Connaissez-vous les "mosco-hamonistes" ou les  "ayrault-vallsistes" ? Voici de quoi combler quelques lacunes..

 

Plénière de clôture : Harlem Désir


Plénière de clôture : Harlem Désir par PartiSocialiste

En direct, la plénière

Dimanche, 10h: «Clôture de l'université d'été»


Suivez en direct la Plénière de l'Université d... par PartiSocialiste

21/08/2013

Harlem Désir : "J'accuse le maire de non-assistance à Marseillais en danger"


Harlem Désir : "J'accuse le maire de non... par rtl-fr

19/08/2013

Harlem Désir prône la combativité


Harlem Désir prône la combativité par FranceInfo

28/07/2013

L'actualité des socialistes du 15 au 28 juillet (mise à jour)

26, 27 et 28 juillet 

Le Monde - La réforme de l'économie sociale et solidaire s'annonce ambitieuse

Présenté mercredi 24 juillet au conseil des ministres par Benoît Hamon, le projet de loi consacré à l'économie sociale et solidaire (ESS) est le fruit d'une longue concertation auprès des acteurs du secteur : associations, mutuelles, coopératives, entreprises solidaires...

Le Monde - Bernard Cazeneuve : "Le grand soir fiscal n'existe pas"

Attendu au Parlement sur le débat d'orientation des finances publiques, le ministre du budget, Bernard Cazeneuve, explique au Monde son opposition à un projet de loi de finances rectificative, ou "collectif budgétaire".

Le Monde (abonnés) - La cacophonie règne au PS un mois avant son université d'été

L'université d'été du PS, ou la rentrée de tous les dangers ? Toujours bien intentionnés à l'égard du premier secrétaire, Harlem Désir, plusieurs dirigeants s'alarmaient, ces derniers jours, du retard pris dans l'organisation de la traditionnelle rentrée socialiste, du 23 au 25 août à La Rochelle

Libé - L’été manœuvrier de Manuel Valls

On ne sait pas ce qui lui a le plus déplu : la remise en cause de l’action de la gauche dans les banlieues ou l’attaque contre sa politique de communication. Lundi, après quarante-huit heures d’émeutes urbaines, Manuel Valls est de retour à Trappes (Yvelines). Côté face, c’est le discours de la fermeté : il assure que le mal est «contenu», dénonce les voyous et salue les forces de l’ordre 

Les Echos - Le PS planche sur le désamour de ses électeurs

Les parlementaires PS étaient en séminaire hier avec Jean-Marc Ayrault.
Au programme des débats, l'état de l'opinion et la progression du FN.

Les Echos - Le PS juge que la commission Cahuzac touche à sa fin

L'UMP dit conditionner son retour à l'audition d'AyraultMais le rapporteur socialiste va préparer un projet derapportLa majorité dénonce une dérive politicienne de la droite (Actualisé avec Charles de Courson)

Le Nouvel Obs - Chômage : "Le retournement n'est pas là", reconnaît Sapin

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a estimé encore "tenable" l'objectif d'inverser la courbe du nombre de demandeurs d'emploi d'ici à la fin de l'année. 

Libé - Jean-Pierre Bel conseille aux sénateurs PS de visiter des prisons

Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), a invité chaque sénateur à se rendre dans une prison, dans le cadre de la préparation de l’examen de la réforme pénale annoncée par la garde des Sceaux, Christiane Taubira.

24 et 25 juillet 

Libé - Paris: Vaillant et Cherki (PS) s’accrochent à leurs mairies

Les députés-maires PS des XVIIIe et XIVe arrondissements de Paris Daniel Vaillant et Pascal Cherki n’entendent pas renoncer à leur mandat de maire, comme le souhaite la candidate du PS à la mairie de Paris Anne Hidalgo, ont-ils affirmé à l’AFP.

Libé - A Marseille, la primaire PS à l’ombre de FO

ENQUÊTE Le rôle du syndicat, tout puissant dans la ville depuis les années 50, fait polémique. Ce qui n’empêche pas les candidats socialistes de le courtiser pour son influence électorale.

Libé - Ayrault fait le point avec les parlementaires PS

L'entretien a eu lieu à l'Assemblée pour dresser le bilan d'un an d'action législative. Les députés et sénateurs ont convenu de mieux relayer l'action du gouvernement.

Le Figaro - Hollande cherche à sauver les municipales

Couche après couche, l'exécutif continue à bétonner sa majorité. François Hollande avait reçu lundi soir les chefs de parti à l'Élysée, Jean-Marc Ayrault a poursuivi le travail mardi à l'Assemblée nationale en assistant à la réunion des députés et sénateurs socialistes. Le premier ministre est d'ailleurs revenu sur le dîner de la veille organisé par le chef de l'État pour le justifier. «C'est la moindre des choses, car ce sont des groupes politiques avec qui nous travaillons», a-t-il expliqué. Mais, surtout, Jean-Marc Ayrault s'est attardé sur la réforme des retraites pour tenter d'apaiser les inquiétudes de plus en plus sourdes au sein même du PS. Pour beaucoup, le projet du gouvernement risque de provoquer un vote sanction contre la gauche aux élections municipales de 2014, alors que le Front national progresse.

Le Monde - Hollande annonce 70 000 formations aux emplois non pourvus supplémentaires

François Holllande a annoncé mardi 23 juillet, lors d'un déplacement à Dunkerque, que le nombre de formations aux emplois non pourvus s'élèverait à 100 000 d'ici à la fin de 2014. 

En juin, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait déjà annoncé que l'Elysée préparait un plan d'urgence pour faire face aux offres d'emploi non pourvues, en fixant l'objectif d'une entrée en formation de 30 000 chômeurs supplémentaires "en quatre mois".

Le Figaro - Hollande tente de consolider sa majorité avant une rentrée à haut risque

Le dîner aura finalement duré plus de deux heures trente, presque trois heures. Et les participants jugent qu'il a été «convivial» mais «sérieux». François Hollande a réuni lundi soir à l'Élysée les cinq chefs de la majorité: Pascal Durand (Europe Écologie-Les Verts), Jean-Michel Baylet (PRG), Robert Hue (Mouvement unitaire et progressiste), Jean-Luc Laurent (MRC) et Harlem Désir pour le Parti socialiste. Jean-Marc Ayrault était également présent. À son arrivée à l'Élysée, le premier secrétaire du PS a salué «une initiative importante du président».

Le Nouvel Obs - SONDAGE. Utile, Montebourg ? Les Français hésitent 

33% estiment que le ministre représente un atout pour le gouvernement, 39% qu'il est plutôt un handicap, selon un sondage LH2-"Nouvel Observateur".

Le Monde - Jérôme Cahuzac n'a "aucun souvenir" de la réunion avec le couple exécutif

Un mois après sa première audition devant la commission d'enquêteparlementaire, Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget, était à nouveau interrogé, mardi 23 juillet, par les députés sur les accusations de fraude fiscale qui pèsent sur lui. L'ancien ministre du budget a affirmé au président de la commission, le député UDI Charles de Courson, qu'il n'avait "aucun souvenir" dela réunion du 16 janvier, évoquée par le ministre de l'économie, Pierre Moscovici, lors de laquelle le couple exécutif aurait acté, devant Jérôme Cahuzac, la procédure d'entraide administrative avec la Suisse. 

Le Monde - Loi sur la transparence : le chemin de croix de la majorité continue

Je serai intraitable", avait prévenu François HollandeLe chef de l'Etat voulaitfrapper vite et fort après le scandale Cahuzac. Loupé. Trois mois plus tard, les députés n'en ont toujours pas fini avec les mesures annoncées le 10 avril et s'apprêtent à examiner pour la deuxième fois en séance publique, lundi 22 juillet, les projets de loi sur la transparence de la vie publique. Epilogue prévu, au mieux, début septembre avec le vote définitif du texte. Vite fait, mal fait, celui-ci est toujours embourbé dans le processus parlementaire et s'il contient des mesures véritablement fortes et novatrices, il apparaît aujourd'hui comme un nouvel échec du chef de l'Etat. Retour sur l'un des parcours législatifs les plus cahotiques de l'année.

22 et 23 juillet

Libé - On a testé Colbert 2.0, le site relocalisateur

RÉCIT Présenté aujourd'hui par le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, ce questionnaire en ligne permet aux chefs d'entreprise d'évaluer les gains d'un retour au pays

Libé - Trappes : «Ce qui s’est passé ces derniers jours est inacceptable» pour Ayrault

ARTICLE + VIDÉO Le Premier ministre a condamné les violences contre les policiers et rappelé que c'était son rôle d'intervenir dans les zones sensibles.

Libé - Hollande pose en «réformiste» lors d'un dîner avec des journalistes

Cote de popularité, état de la majorité... Le président s'est livré sur sa vision de son quinquennat devant un parterre de journalistes jeudi soir, hors micros et caméras.

Le Monde  - Selon Philippe Martin, Fessenheim sera fermée fin 2016

Le ministre de l'écologie, Philippe Martin, affirme, dans une interview publiée dansle Journal du Dimanche, qu'il fermera la centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin "d'ici au 31 décembre 2016" 

19, 20 et 21 juillet 

PS - Harlem Désir : «le lieu du débat, c'est le Parti socialiste, le gouvernement c'est le lieu de l'action»

Harlem Désir était l'invité vendredi 12 juillet de la matinale de RTL. Il a évoqué l'entretien entre le président de la République et des journalistes dimanche 14 juillet, rappelé que la politique mené par le gouvernement n'était pas un tournant de la rigueur, est revenu sur l'ouverture d'une information judiciaire dans la Fédération du Pas de Calais et a réaffirmé la volonté du gouvernement de ne pas exploiter le gaz de schiste en France. 

Le Monde - Le PS se divise sur la politique d'accueil des gens du voyage

Les gens du voyage ne préocuppent pas que la droite. Dix jours après la polémique déclenchée par le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, qui a notamment appelé à les "mater", une proposition de loi doit être présentée par le groupe socialiste, mercredi 17 juillet, à l'Assemblée nationale. Les hasards du calendrier veulent qu'un colloque sur les voyageurs, prévu de longue date, ait justement lieu ce jour, au Palais Bourbon.

Le Nouvel Obs - Le siège du PS de l'Aude attaqué à l'explosif

VIDEOS. Perpétrée par le Comité d’action viticole, l’explosion serait liée à l'abandon d'un amendement portant sur les commandes de vin. 

Libé - La visite de Le Foll en Aveyron attise la susceptibilité de la FNSEA

HISTOIRE Le syndicat majoritaire a peu apprécié que le ministre de l'Agriculture commence son déplacement par la Confédération paysanne.

Par LAURE BRETTON envoyée spéciale en Aveyron

Un an qu’on accuse les socialistes à la mode Hollande-Ayrault de jouer contre la gauche, de faire la part belle aux gros sans écouter les petits. Jeudi, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll avait donc bien pris soin d’inverser le courant. Débutant sa visite d’une journée dans l’Aveyron par une étape sur le plateau du Larzac, haut lieu du militantisme agricole alternatif, aux côtés des membres de la Confédération paysanne. Avant de filer à l’autre bout du département pour une table ronde sur l’élevage avec la FDSEA. 

17 et 18 juillet 

Le Monde - Quand le Parti socialiste tente de sortir de sa retraite

Pierre Laurent, qui rêve d'un nouveau Front populaire, vient d'accorder, une fois n'est pas coutume, un satisfecit au Parti socialiste. Le secrétaire national du Parti communiste a vu dans le texte d'orientation adopté, mardi 9 juillet, par le bureau national du PS sur la réforme des retraites "un encouragement à amplifier la mobilisation contre tout recul des droits à la retraite et l'émergence d'un espace de rassemblement large sur cette question". Avec ce document de neuf pages, le parti du président se retrouve en harmonie avec François Hollande sur l'idée d'une réforme à minima, provoquant le moins de vagues sociales possible, tout en se distinguant habilement du gouvernement. Coup double ?

Lyon Capitale - Nathalie Perrin-Gilbert bientôt exclue du PS ?

ENTRETIEN - Christophe Borgel, secrétaire national du PS en charge des élections, prévient la maire du 1er arrondissement : elle sera exclue du PS si elle maintient sa candidature après octobre, quand sera très probablement investi le maire sortant. Et peut-être même avant si elle "multiplie les déclarations"

Lyon Capitale - Nathalie Perrin-Gilbert exclue du PS ? Elle réagit déjà

La maire du 1er arrondissement sort les photos d'archives. Réagissant à notre article de ce matin qui envisage son exclusion du Parti socialiste (lire ici), elle a publié sur Twitter l'affiche de campagne de Thierry Braillard de l'an dernier, aux législatives de 2012. 

Le Monde - Comment Matignon compte moderniser l'Etat

Depuis qu'il a lancé, à la fin 2012, un programme de modernisation de l'action publique (MAP), le gouvernement s'est souvent vu reprocher de multiplier les rapports d'évaluation et de repousser à plus tard les décisions qui s'imposent. Aujourd'hui, il répond à ces critiques en présentant les premières grandes mesures significatives prises dans le cadre d'une politique qui vise à améliorer le fonctionnement de l'Etat, des collectivités locales et des organismes de protection sociale.

Les Echos - Affaire Cahuzac : Moscovici, Valls et Taubira font bloc

Les trois ministres ont été auditionnés par la commission d’enquête parlementaire. Particulièrement ciblé par la droite, le ministre de l’Economie a dit avoir agi selon un « doute méthodique ». 

Le Monde - Moscovici devant la commission Cahuzac : "Mon devoir de ministre était le doute"

Alors que Manuel Valls et Christiane Taubira ont déjà fait face, mardi 16 juillet, aux questions des membres de la commission Cahuzac, le ministre de l'économie Pierre Moscovici a été le dernier membre du gouvernement à être auditionné à l'Assemblée nationale sur son rôle par rapport à celui qui était son ministre du budget.

Libé - Commission Cahuzac : Valls et Moscovici, droits dans leurs bottes

RÉCIT Les ministres des Finances et l'Intérieur étaient auditionnés cet après-midi par la commission d'enquête parlementaire, qui vise à déterminer ce que le gouvernement savait dans l'affaire Cahuzac. Par KIM HULLOT-GUIOT, GUILLAUME GENDRON

Trois ministres ont défilé ce mardi devant la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac. Après l’audition de Christiane Taubira le matin, Manuel Valls et Pierre Moscovici ont poursuivi devant les députés le même discours, sur le mode «nous ne savions rien et nous avons respecté les procédures». 

Le Point - Le PS ne suscite aucun désir

Il y a un sujet qui met d'accord tous les socialistes, ou presque. Et c'est contre lui. Harlem Désir. Voilà un nom qui déclenche soupirs d'exaspération, yeux levés au ciel, longs silences ou rires amers. Au choix. Le premier secrétaire du PS, élu en octobre dernier lors du congrès de Toulouse, n'est pas parvenu à être le rassembleur qu'aurait souhaité faire de lui François Hollande. Il ne divise pas non plus. Au mieux il indiffère. Au pire il agace.

15 et 16 juillet

Le Figaro - PS : les partisans d'une autre ligne politique veulent s'organiser

Le 2 juillet, quatre sensibilités du PS se sont réunis pour la première fois depuis un an pour réclamer à François Hollande la grande réforme fiscale qu'il avait promis

Pour le moment, c'est «secret défense»: les partisans d'une inflexion de la ligne politique du gouvernement commencent à vouloir s'organiser. «Si ça fuite, l'initiative risque de ne pas voir le jour», s'inquiète un élu PS. Le 2 juillet, quatre sensibilités duPS (les deux ailes gauches - Un monde d'avance et Maintenant la gauche -, les aubrystes de la Gauche durable et les ex-strauss-kahniens de la Gauche populaire) se sont réunis pour la première fois depuis un an pour réclamer à François Hollande la grande réforme fiscale qu'il avait promis.

Le Monde - Le PS veut un "comité de liaison" pour ressouder la majorité

Le Parti socialiste a proposé, lundi 15 juillet, de réunir à la rentrée un"comité de liaison" des partis de la majorité, pour préparer le rassemblement de la gauche aux prochaines élections et discuter de la politique gouvernementale. 

Le Monde - Comment Manuel Valls organise ses réseaux au PS

Que pèse le "vallsisme" dans l'appareil du Parti socialiste ? Pas grand-chose. Arrivé avant-dernier de la primaire de l'automne 2011, avec 5,7 %, Manuel Valls, bien que populaire dans l'opinion, n'a guère réussi depuis à modifier les équilibres internes du PS où tout se décide au trébuchet des résultats des motions de courants lors des congrès. Ainsi va le paradoxe Valls : fort au gouvernement, faible au sein de la famille socialiste.

Libé - Manuel Valls en défenseur de François Hollande et de son action

Manuel Valls a défendu avec vigueur samedi dans le Gard le hollandisme avec pour credo «le réformisme assumé» et «la République intransigeante», «nouvelle synthèse de la gauche qui réussit», au moment où des voix s’élèvent dans la majorité pour réclamer une autre politique.

Le Monde - De la décision "historique" à la mesure "excessive" : comment Moscovici a changé d'avis sur l'ex-taxe Tobin

La taxe sur les transactions financières (TTF) allait enfin être instaurée, après plusieurs décennies d'atermoiements, d'indécisions et, in fine, d'immobilisme. En février, onze pays sur les vingt-sept qui composaient alors l'Union européenne parvenaient à un accord sur une taxe sur les transactions financières. Un accord de principe qui devait rendre effective en 2014 cette ponction de 0,1 % sur les échanges d'actions et d'obligations, et de 0,01 % sur les produits dérivés.
__________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________