Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2018

Fondation Jean Jaurès - Le Gers lance le premier budget participatif départemental

Le département du Gers est le premier en France à lancer un budget participatif départemental. Philippe Martin, son président, en détaille les objectifs et méthodes, restitue les premiers enseignements (niveau et type de participation, thématiques privilégiées, nature des projets...), et mesure l'impact positif qu'une telle démarche a sur les élus et les agents de l'institution qu'il dirige.

09/06/2018

Huffington Post - Trois cerveaux du programme de Macron le mettent en garde contre sa politique trop à droite

Ces économistes-clés de l'entourage du président regrettent "l’image d’un pouvoir indifférent à la question sociale".

Certains avertissements ont plus de poids que d'autres. Alors qu'Emmanuel Macron bataille pour se débarrasser de son étiquette de "président des riches" et que sa majorité se fissure entre son aile droite et son aile gauche, trois économistes de premier plan qui avaient planché sur son programme présidentiel lui ont adressé une note confidentielle alertant l'hôte de l'Elysée sur "l'image d'un pouvoir indifférent à la question sociale".

Lire la suite
____________________
____________________

02/01/2017

Libé - Philippe Martin : «Benoît Hamon est le candidat de la sociale-écologie»

L'ancien ministre de l'Ecologie déclare soutenir la candidature de Benoît Hamon à la primaire de gauche.

Après l’ancien syndicaliste de Florange devenu député européen Edouard Martin, c’est au tour de l’ancien ministre de l’Ecologie, Philippe Martin, d’annoncer son ralliement à Benoît Hamon pour la primaire de gauche dans les colonnes de Libération.

Lire la suite
_________________
_________________

23/09/2013

Philippe Martin invité du Grand Jury du 22 septembre 2013


Philippe Martin invité du Grand Jury du 22... par rtl-fr

22/09/2013

Le débrief du Grand Jury : Philippe Martin (22/09)


Le débrief du Grand Jury : Philippe Martin (22/09) par rtl-fr

20/09/2013

Philippe Martin : "Je comprends le doute des écologistes"


Philippe Martin : "Je comprends le doute des... par LeNouvelObservateur

16/08/2013

L'actualité des socialistes du 1er au 12 août (mise à jour)

7, 8, 9, 10, 11 et 12 août 

Le Monde - Soudain, face à François Hollande, une femme donne un visage au chômage

Pendant deux ou trois minutes, une femme fluette au verbe posé a incarné, face au président de la République, ce chômage qu'il a érigé en priorité gouvernementale. Nathalie Michaud a transformé l'abstraction – les 3 538 500 demandeurs d'emploi – en un visage, un regard, une trajectoire de vie bien réels, et bien rudes.

Le Nouvel Obs - Rebsamen: les ministres et le PS doivent expliquer davantage la situation

PARIS (France), 10 août 2013 (AFP) - François Rebsamen, chef de file des sénateurs PS, estime que la majorité socialiste au pouvoir depuis juin 2012 a "péché dès le début par l'absence de pédagogie sur la situation de notre pays", et qu'aujourd'hui "les ministres et le PS" devraient davantage l'expliquer.

Libé - Moscovici revoit à la baisse la prévision de croissance

Le ministre de l'Economie annonce aussi une hausse des prélèvements obligatoires, tout en assurant que le pays est sorti de la récession. 

Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a revu samedi à la baisse sa prévision de croissance pour l’année en cours, estimant désormais que le produit intérieur brut du pays devrait évoluer entre -0,1% et +0,1%, tout en assurant que le pays était bien sorti de la récession.

Le Lab d'Europe 1 - ARNAUD MONTEBOURG, LA FÊTE DE LA ROSE ET LES 400 MARINIÈRES

DRESS CODE - Arnaud Montebourg aura du mal à se dévêtir de cette image. La marinière va-t-elle remplacer la rose socialiste ?  Chaque année, Arnaud Montebourg organise une Fête de la rose dans son fief de Frangy-en-Bresse. Pour l’édition 2013, organisée le 18 août avec comme invité le président socialiste de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, la marinière sera à l’honneur de cette journée placée sous le sceau du "made in France" pour vanter l’action du ministre du Redressement productif.

Le Monde - A quoi sert l'université d'été du Parti socialiste ?

C'était il y a vingt ans. En 1993, du 2 au 5 septembre, le Parti socialiste tenait, pour la première fois, son université d'été à La Rochelle. Michel Rocard, qui avait fait chuter quelques mois plus tôt Laurent Fabius, avait le titre de "président de la direction nationale" et le jeune trésorier du PS, Pierre Moscovici, alors âgé de 35 ans, avait plaidé pour "un nouveau modèle économique et social" et "une stratégie de croissance coopérative, durable et créatrice d'emplois"... Vingt ans plus tard, Harlem Désir va présider, du 23 au 25 août, cette 21e édition de La Rochelle, pour la première fois en tant que premier secrétaire.

FranceTvinfo - Le voile à l'université, nouveau facteur de division pour le PS ? 

Les ministres Manuel Valls et Geneviève Fioraso semblent ne pas partager tout à fait le même point de vue sur la question. Une nouvelle pomme de discorde pour la majorité ?

Libé - Le Hollande tour, quel bilan ?

DÉCRYPTAGE Le chef de l’Etat, soucieux d’apparaître actif sur le front économique, a multiplié les déplacements avant son départ en vacances, vendredi. Au risque d’avoir l’air de surtout courir après sa cote de popularité.

Par KIM HULLOT-GUIOT
Il l’a répété, comme un leitmotiv : «Le chômage ne prend pas de vacances, la compétitivité non plus.» Alors que les indicateurs économiques français sont au rouge – même si François Hollande veut croire à un«début de reprise» – le chef de l’Etat se démène pour «être réactif, montrer qu’[il] est là», comme il l’a confié au Journal du dimanche. 


L'activisme estival de François Hollande? Au terme de son sixième et dernier déplacement de l'été, jeudi à Marly-le-Roi dans une entreprise de haute technologie, le président de la ­République en a livré le ressort caché. «Dans cette période où il y a quelque chose qui se passe, il y a un climat à préparer pour la rentrée», a-t-il confié en marge de son déplacement, avant de poursuivre: «Sur les retraites, sur le budget, sur le financement de la protection sociale, nous serons amenés à dire des choses.»

Libé - A Marseille, la sécurité échauffe la primaire socialiste

RÉCIT L’appel à passer toute la cité phocéenne en zone de sécurité prioritaire divise les candidats PS à la mairie.

Par OLIVIER BERTRAND Correspondant à Marseille

Le combat devient plus frontal entre socialistes marseillais. La primaire municipale lancée, les premiers tirs tendus ont été échangés la semaine dernière, au sujet de la sécurité. Le président PS de la communauté urbaine, Eugène Caselli, avait demandé mardi à Manuel Valls de classer toute sa ville en zone de sécurité prioritaire (ZSP), pour répondre à ce qu’il considère comme une «dérive vers l’ultraviolence». Le ministre de l’Intérieur lui a répondu que cette mesure «ne serait pas efficace et n’aurait aucun sens», puis ses petits camarades l’ont vertement critiqué, avant de préciser leurs approches en matière de sécurité. 

Le Monde - Emploi : 84 % des Français ne croient pas à la promesse de Hollande

L'objectif de François Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici à la fin 2013 ne convainc pas les Français : 84 % des personnes interrogées n'y croient pas, selon un sondage IFOP pour Valeurs actuelles réalisé fin juillet. Comparé à janvier, où la même question avait été posée, les pessimistes ont gagné 9 points.

Le Monde - Christiane Taubira, isolée, réplique aux attaques

Après trois jours de silence, Christiane Taubira a vivement répondu, lundi 5 août sur France 2, aux attaques de la droite et aux interrogations du PS après la décision du parquet de Chartres de relâcher trois condamnés à de courtes peines arrêtés la veille à Dreux (Eure-et-Loir), parce que la prison de la ville était pleine.

Le Figaro - Balas (PS) : «L'embellie ne suffira pas à enrayer la montée du chômage»

INTERVIEW- Proche de Benoît Hamon, Guillaume Balas est responsable du courant «Un monde d'avance» et préside le groupe socialiste à la région Ile-de-France. Pour lui, «faire une réforme des retraites au moment où le chômage continue à augmenter, c'est délirant».

Lui Président  : 20 juillet-2 août : Fessenheim, prix du gaz, transparence

Tous les quinze jours, Lui Président fait le point sur la mise en œuvre des promesses électorales annoncées par François Hollande. Pendant la première moitié de l'été, le Parlement réuni en session extraordinaire a beaucoup travaillé, au point que certains parlementaires se sont plaints d'un rythme effréné. Dans le même temps, le président a renoncé à plusieurs de ses promesses symboliques.

Le Monde - Hollande reste optimiste sur la croissance française

François Hollande s'est de nouveau montré optimiste mardi 6 août sur une reprise de la croissance lors d'un déplacement en Vendée sur le thème de l'emploi, jugeant que "c'est fragile, mais il y a quelque chose qui se passe".

Libé - Pendant l’été, François Hollande entend garder ses ministres au chaud

RÉCIT Le chef de l’Etat accorde au gouvernement deux semaines de congés studieux et sur le qui-vive.

«Ne pas prendre de vacances, c’est un truc de losers.» La sentence sort de la bouche d’une ministre qui ne comprend pas bien la polémique sur la «pause estivale» 2013 dans laquelle s’est fourré le couple exécutif. Deux semaines et pas plus, c’est la modeste permission de sortie accordée par l’Elysée aux membres du gouvernement cette année. Malgré les plaidoyers variés sur le mode de la nécessaire récupération, tant les organismes seraient fatigués au terme d’une première année de quinquennat chargée. Une complainte frôlant l’indécence, quand 40% des Français ne partent pas en vacances.

Le Monde - Explorez les 134 millions de la réserve parlementaire de 2012

Libé - Hollande se trouve un job d'été

ZAPPING VIDÉO Dunkerque, Arles, Clichy-Sous-Bois, et la Roche-Sur-Yon ce mardi... le président de la République sillonne la France depuis une semaine pour parler emploi

5 et 6 août

L'Express - "Manuel Valls: l'homme fort du PS?"

Il est l'atout du gouvernement Ayrault. Depuis sa prise de fonction à l'Intérieur, les Français le placent en tête des sondages de popularité. Un avantage pour 2017? Notre contributeur, Gerard Pendaries, s'est penché sur la question. 

Libé - Places en prison : le PS s'insurge du «procès en laxisme» intenté par l'UMP

Après la polémique autour de la mise en liberté de condamnés, faute de places en prison, l'UMP a multiplié les attaques à l'encontre de Christiane Taubira et relancé le procès en «laxisme» nourri de longue date contre la gauche.

Libération - Philippe Martin, chargé de rattrapage

PROFIL Le nouveau ministre de l’Ecologie s’emploie à amadouer les alliés verts tout en déminant plusieurs dossiers environnementaux très sensibles pour la majorité.

Par LAURE BRETTON envoyée spéciale dans le Gers
C’est le mariage entre une vieille habitude et un protocole encore tout frais. Quand Philippe Martin progresse au milieu d’une vigne ancestrale du Gers, le département où il s’est ancré politiquement il y a vingt ans, les apostrophes pleuvent à la deuxième personne du singulier avant d’être mâtinées de déférence. «Comment tu vas, Monsieur le ministre ?» s’enquièrent les bérets noirs de Sarragachies, les amis de Marciac ou les commerçants d’Auch. 

Libération - Libérés de Dreux: Le Roux (PS) veut «des explications»

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a dit lundi attendre des «explications» au sujet de la remise en liberté de condamnés à Dreux, faute de places en prison, «une affaire qui n’est pas normale», estime-t-il.

2, 3 et 4 août

Les Echos - OGM-Un élu PS veut remettre les Verts à leur juste place

Le député socialiste du Nord Christian Bataille dénonce la "stratégie de concession systématique" de l'exécutif vis-à-vis des Verts qui va, selon lui, désespérer la gauche et les syndicats.

François Hollande a confirmé vendredi son intention de prolonger le moratoire sur le maïs transgénique MON810 malgré l'annulation la veille par le Conseil d'Etat de l'interdiction de le cultiver.

Libé - Hollande : la politique de la ville concerne «tout l’espace français»

François Hollande s’est rendu samedi à Auch pour un déplacement consacré à la politique de la ville, qui «concerne tout l’espace français», a-t-il dit avant de se rendre dans un quartier populaire de la cité.

Le Monde - Laurent Fabius veut renforcer la présence française en Asie du Sud-Est

Après une visite du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en début de semaine, en Asie du Sud-Est, c'est au tour de Laurent Fabius, chef de la diplomatie française, de se rendre en Indonésie et au Vietnam pour y renforcer la présence de la France.

Challenges - Royal, Fabius, Lang prêts à se faire payer pour une conférence?

Le PS s'est insurgé contre une intervention rémunérée de Jean-François Copé au Congo. Pourtant, certaines personnalités de la majorité figuraient encore jusqu'au 31 juillet sur un site proposant les services de prestigieux conférenciers.

Le Figaro - Ayrault offre une pause à ses ministres

Le premier ministre a convié mercredi soir son gouvernement à un buffet dans les jardins de Matignon afin de motiver des collaborateurs fatigués et pressés de partir pour de courtes vacances

1er août

Le Figaro - Hollande redoute déja les pièges de la rentrée

Les congés ne sont pas vraiment à l'ordre du jour. Et François Hollande préfère en plaisanter. En s'installant pour une table ronde avec les organisateurs de Clichy plage mercredi pour une visite dans la ville, le président de la République leur lance: «Merci de m'accueillir pour quelques minutes de vacances, ici, à Clichy-sous-Bois.» Quelques minutes, quelques heures… Au mieux, quelques jours, ce sera tout ce que s'accordera François Hollande cet été.

Libé - A Clichy-sous-Bois, Hollande adresse un message de «confiance» aux quartiers

A l'occasion de cette visite présidentielle, un contrat «d'emploi franc» a été signé, destiné à lutter contre la discrimination des jeunes issus de zones urbaines sensibles.

Le Figaro - Réforme des retraites : le gouvernement a un mois pour trancher

L'heure des choix difficiles est venue. Après un mois de concertation avec les syndicats et le patronat sur le thème desretraites, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraineest reçue mercredi chez le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et jeudi par le président, François Hollande. Au menu: la présentation de ses options de réforme. Les deux têtes de l'exécutif plancheront ensuite sur le dossier pendant le mois d'août. Et trancheront. Le premier ministre dévoilera aux partenaires sociaux les grandes orientations de la réforme les 26 et 27 août.

Les Echos - Publicis a la « volonté de rester français », assure Moscovici

Le ministre de l’Economie indique qu’il sera « vigilant » au sujet du respect des engagements pris envers la France par le groupe Publicis, qui va fusionner avec l’américain Omnicom.
_______________________________________________________
_______________________________________________________

14/07/2013

L'actualité des socialistes du 8 au 14 juillet (mise à jour)

A la une

Le Lab d'Europe 1 - Jean-Christophe Cambadélis dénonce "un dispositif politique totalement hollandais"

SNIPER - Grande gueule du PS, fort d’une rare liberté de parole dans la majorité, le député PS de Paris, Jean-Christophe Cambadélis n’est pas tendre avec la manière de gouverner de François Hollande. Ce samedi 13 juillet, dans l’émission Mediapolis, sur Europe 1, Jean-Christophe Cambadélis critique l’Etat-hollandais mis en place par le président. En février, il reprochait déjà au chef de l’Etat de ne pas assez intégrer le Parti socialiste dans son dispositif politique.

13 et 14 juillet

Le Nouvel Obs + -Le FN et la municipale de Marseille : l'impuissance désarmante du PS et de l'UMP

Après les législatives de l'Oise et du Lot-et-Garonne, qui ont particulièrement mis en avant le FN, le spectre du parti de Marine Le Pen plane désormais sur la mairie de Marseille et sur les prochaines européennes. François Hollande et le PS ont-ils encore les moyens d'endiguer la progression du vote d'extrême droite ? C'est de plus en plus difficile, pour Jean-Marcel Bouguereau.

Le Monde - Moscovici prend ses distances avec la taxe sur les transactions financières

Le ministre des finances Pierre Moscovici a émis de sérieux doutes sur la portée du projet de taxe sur les transactions financières (TTF), pourtant approuvé par l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne, l'Autriche, le Portugal, la Belgique, l'Estonie, la Grèce, la Slovaquie et la Slovénie.

Le Nouvel Obs - Marisol Touraine aurait testé la CSG pour les retraites par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - La ministre des Affaires sociales a testé cette semaine, parmi d'autres pistes, l'idée d'une augmentation de la Contribution sociale généralisée (CSG) pour les actifs afin de financer les retraites, ont rapporté vendredi des dirigeants syndicaux

Le Monde - Le FN à 25 %, devant le PS, bouscule la campagne à Marseille

Le sondage commandé par l'UMP pour départager Jean-Claude Gaudin et Guy Teissier en vue des municipales à Marseille en 2014, n'a pas seulement validé le leadership du sénateur et maire sortant sur son challenger député. L'étude de l'IFOP révélée mardi 9 juillet, qui donne 32 % des intentions de vote au premier tour à M. Gaudin contre 29 % à M. Teissier, confirme une autre réalité. Celle que Stéphane Ravier, tête de liste du Rassemblement bleu Marine à Marseille, annonçait à chacune de ses sorties : la montée en puissance du Front national dans tous les secteurs de la ville...

Libé - Montebourg revendique ses propos sur les gaz de schiste

Le ministre du Redressement productif juge «très bien» ses déclarations de mardi en faveur d'une exploitation écologique des gaz de schiste par une compagnie publique et estime n'avoir nullement enfreint la «ligne gouvernementale»

LCP - Bartolone (PS) : plutôt "4% de déficit" que "4 degrés de plus"

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), a exprimé vendredi ses doutes sur la nécessité "d'atteindre coûte que coûte l'équilibre budgétaire en 2017", jugeant qu'on peut "vivre avec 4% de déficit, pas forcément avec 4 degrés de plus".

Le Monde - PS : enquête pour "corruption" dans la fédération Pas-de-Calais

Le parquet de Lille a ouvert une information judiciaire contre X, visant des faits de corruption et d'abus de biens sociaux au sein de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, a-t-on appris jeudi 11 juillet auprès du parquet, confirmant une information de La Voix du Nord.

Le Monde - Retraites : Caresche (PS) juge le texte de son parti "mauvais" et "sans ambition"

Christophe Caresche est député socialiste de Paris. Classé parmi les réformistes et les sociaux-démocrates du Parti socialiste, il critique vivement le texte adopté par le bureau national du parti mardi 9 juillet, qui fixe des limites à la future réforme des retraites. Un texte qu'il considère "mauvais" et  "sans ambition".

12 juillet

France Info - Gaz de schiste : "Il n'y a qu'une politique au gouvernement" (Ayrault à Montebourg)

Jeudi, le premier Ministre a affirmé que l'exploitation du gaz de schiste en France était "exclue". Il réagissait après la polémique suscitée par Arnaud Montebourg, qui avait évoqué à l'Assemblée nationale une éventuelle exploitation de cette ressource. Ses propos ont suscité de nombreuses réactions du côté du PS et des Verts.

Du 8 au 11 juillet

Le JDD - Le PS veut convaincre les écolos pour les municipales

Les socialistes étaient réunis mercredi au siège du parti pour commencer à définir leurs stratégies en vue des municipales de 2014. Tous savent que leur victoire sera en partie conditionnée au ralliement des écologistes à leurs listes.

PS - Municipales 2014: pour Harlem Désir, les socialistes porteront «des projets d'avenir, de développement, pour nos villes»

De nombreux dirigeants du Parti socialiste se sont rassemblés afin d'écouter de multiples intervenants, dont les sondeurs Brice Teinturier, d'Ipsos, Carinne Marcé, de TNS Sofres, et Jérôme Fourquet, de l'Ifop, mais également Christophe Borgel, Secrétaire national aux élections, Luc Carvounas, Secrétaire national aux relations extérieures, Adeline Hazan, Secrétaire nationale aux droits des femmes, Pierre Cohen, président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains.

Le Monde - Le Parti socialiste plaide pour une réforme des retraites a minima

Le PS a-t-il dressé une véritable herse ou dessiné quelques lignes rouges en pointillé ? Le "texte d'orientation" sur les retraites adopté en bureau national par laRue de Solférino, mardi 9 juillet au soir, fixe des bornes à l'exécutif, alors que commence la concertation avec les partenaires sociaux.

Le JDD - Les retraites, nouveau sujet brûlant au PS

Les socialistes se sont mis d'accord mardi soir sur un texte commun sous forme de contribution à la réforme des retraites lancée par le gouvernement. Mais comme sur nombre d'autres sujets, le parti peine à parler d'une seule voix.

Libé - Le non-cumul des mandats soumis au vote des députés

Le texte prévoit d'empêcher les parlementaires d'exercer un mandat exécutif local en sus de leurs attributions, et ce dès 2017.

Le projet de loi sur le cumul des mandats, qui interdit à un parlementaire d’exercer, à compter de 2017, une fonction exécutive locale passe mardi le cap du vote de l’Assemblée nationale, où une partie de la gauche et toute la droite sont vent debout.

Le Monde - Le gouvernement présente son plan d'investissement pour les dix prochaines années

Jean-Marc Ayrault va dévoiler mardi 9 juillet à l'université de Paris-VI un plan d'investissements d'avenir sur dix ans, à 17 heures. Plusieurs ministres seront présents, dont le successeur de Delphine Batho à l'écologie, Philippe Martin. 

Libé - Le déficit de l'Etat s'est creusé de 3 milliards d'euros sur un an

Le déficit de l’Etat français s’est creusé de 3 milliards d’euros au 31 mai sur un an, en raison essentiellement de dépenses européennes exceptionnelles, a annoncé mardi le ministère du Budget. En cumulé, le déficit atteignait en mai 72,6 milliards d’euros, contre 69,6 milliards un an plus tôt, est-il précisé dans un communiqué.

Le Monde - L'aile gauche du PS veut faire reporter la réforme des retraites

Une pierre politique de plus dans le jardin de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault. Lundi 8 juillet, l'aile gauche du PS va envoyer une lettre à l'ensemble des parlementaires socialistes et des membres du bureau national de la rue de Solférino pour demander le report de la réforme des retraites.

Le Monde - L'aile gauche du PS accusée d'être "démissionnaire" et "conservatrice"

Nouvelle dissension au sein du Parti socialiste. L'initiative de l'aile gauche du parti d'envoyer une lettre à l'ensemble des parlementaires socialistes et des membres du bureau national de la rue de Solférino, pour demander le report de la réforme des retraites, agace.

Libé - «Tout, dans la diatribe de M. Estrosi, sent mauvais» selon le PS

RÉACTIONS Les déclarations du député-maire UMP de Nice sur les gens du voyage et l'Islam font réagir au gouvernement et dans les associations.

RTL - "Le PS est unijambiste", selon Cambadélis

Pour Jean-Christophe Cambadélis, les divisions de la gauche sont une chance pour le Front national. Sur son blog, le député PS appelle donc à la mobilisation de son camp en vue des élections municipales.

Il n'a donc pas que la droite qui soit sujette à division. "La gauche part dans tous les sens", jure Jean-Christophe Cambadélis dans un billet posté samedi 6 juillet sur son blog. Quatre jours après l'éviction de Delphine Batho du gouvernement, qui a provoqué une mini crise entre le Parti socialiste et Europe Ecologie – Les Verts, le député de Paris tire la sonnette d'alarme. La gauche s'éparpille "façon puzzle", comme aurait pu l'écrire Michel Audiard, et cet éparpillement est dangereux. 

Capital - La gauche du PS pour un report de la réforme des retraites

L'aile gauche du Parti socialiste plaide dans une lettre aux parlementaires du PS pour un report de la réforme des retraites et appelle à une consultation des militants dans les fédérations, a-t-on appris auprès de "Maintenant la gauche". 

Le Nouvel Obs - Ségolène Royal tacle son ancienne protégée Delphine Batho

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal a violemment taclé dimanche son ancienne protégée, Delphine Batho, estimant que l'ancienne ministre de l'Ecologie, remerciée cette semaine par François Hollande, avait trahi la confiance du couple exécutif en critiquant le budget

L’ex-ministre de l’écologie a balancé ses vérités jeudi à la suite de son limogeage. Petite revanche fugace plus que stratégie politique…

Cbanque - Budget : Muet (PS) prône une réduction plus lente du déficit

Le député PS Pierre-Alain Muet, l'un des vice-présidents de la commission des Finances, plaide pour un rythme moitié moindre que prévu de réduction du déficit structurel en 2014, pour « permettre à l'économie de redémarrer », dans un ouvrage sur la politique économique du gouvernement.

Le Monde - Non-cumul des mandats : le projet de loi adopté à l'Assemblée

L'Assemblée nationale a voté, jeudi 4 juillet, l'ensemble des articles du projet de loi sur  le cumul des mandats, qui interdit à un parlementaire d'exercer une fonction exécutive locale. Ils ont approuvé la date d'entrée en vigueur de la future loi à 2017, lors des prochaines élections législatives, repoussant un amendement écologiste proposant 2014 et 2015, années d'élections locales.

Le Monde - François Hollande et l’habit vert

Elle se fait débarquer. Ils restent. La socialiste Delphine Batho quitte le ministère de l’environnement en dénonçant les coupes dans son budget et en refusant de cautionner "un tournant de la rigueur qui ne dit pas son nom".

Les écologistes eux choisissent de rester dans le bateau mais en réclamant un "second souffle" . C’est tout le paradoxe de ce coup de tonnerre gouvernemental , le premier du quinquennat.
____________________________________________________________________
____________________________________________________________________

07/07/2013

L'actualité des socialistes du 1er au 7 juillet (mise à jour)

A la une :

Le Monde - Municipales : les écologistes bloquent les alliances avec le PS

Plus les semaines passent, plus les écologistes affichent leur volonté d'autonomie pour les élections municipales. Mardi 2 juillet, c'est à Nantes que les militants ont choisi, à une très large majorité, de partir seuls au premier tour en mars 2014. Tout un symbole dans cette commune gérée par Jean-Marc Ayrault de 1989 à 2012, avant qu'il devienne premier ministre. Et une première pour un parti habitué à faire liste commune avec le PS dès le premier tour dans cette ville.

6 et 7 juillet

Le Figaro - Comptes: Harlem Désir critique Sarkozy

Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, a jugé aujourd'hui que "l'attitude de Nicolas Sarkozy était inacceptable" et que lui, comme la droite devaient "respecter le Conseil constitutionnel" après le rejet des comptes de campagne de l'ex-président. "Nicolas Sarkozy et la droite doivent respecter le Conseil constitutionnel", écrit dans un communiqué Harlem Désir, qualifiant "l'attitude" de Nicolas Sarkozy "inacceptable et indigne de la part d'un ancien président de la République".

Le Monde - Delphine Batho, le péché d'orgueil

Un jour de négociations particulièrement difficiles au Parti socialiste, François Hollande s'étonne de son âpreté et de son intransigeance. "Elle ne lâche donc jamais rien ?", demande-t-il. Le premier secrétaire du PS affronte une jeune femme qui, derrière ses mèches blondes d'adolescente, se révèle implacable. Il joue l'étonné mais il sait pourtant qu'il a en face de lui une militante formée par deux experts de la rhétorique et de la politique, Jean-Luc Mélenchon et Julien Dray. Le premier, son père en politique, l'a forgée intellectuellement. Le second, le grand frère, lui a enseigné l'art des rapports de force.

5 juillet

La Gazette des Communes - ACTE III DE LA DÉCENTRALISATION Examen en commission des lois du projet de loi “métropoles” : le rapporteur Olivier Dussopt dresse le bilan

La commission des lois du Palais Bourbon a terminé, mercredi 3 juillet 2013, l’examen du projet de loi "métropoles". Après quelque 240 amendements adoptés, le texte de la commission apporte des changements majeurs au projet, comme l’explique Olivier Dussopt, le rapporteur (PS, Ardèche). Rétablissement des financements croisés, métropole de Paris, métropoles de droit commun, pôles ruraux d’aménagement et de coopération... : le député dresse le bilan. Prochaine étape : la discussion en séance publique, à partir du 16 juillet.

Le Nouvel Obs - Ayrault devrait se méfier du boomerang Batho

Comment expliquer que Delphine Batho, militante PS, dévouée, ait pris autant à coeur sa mission écolo et pris le risque de se faire remercier ? Le pouvoir devrait y songer.

Le Nouvel Obs - Budget : Batho n'a pas fait appel à Ayrault, réplique Matignon

L'ex-ministre dénonce la fin de la collégialité au sein du gouvernement pour justifier son renvoi de l'Ecologie. Matignon dément.

FranceTVinfo - Delphine Batho règle ses comptes

Après la conférence de presse tenue ce jeudi 4 juillet après-midi par Delphine Batho, deux jours après avoir été remerciée par Jean-Marc Ayrault, deux réactions bien différentes dans les rangs du PS.

Le Monde - Huit pommes de discorde entre EELV et le PS

Le limogeage de la ministre socialiste de l'environnement, Delphine Batho, mardi 2 juillet, a ravivé la flamme de la discorde entre Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et le PS. Les deux partis, unis dans un même gouvernement, vivent une relation des plus instables depuis l'élection de François Hollande. Des petites phrases assassines aux dossiers emblématiques, comme celui de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, les crises s'enchaînent depuis l'accord noué en novembre 2011.

Le Nouvel Obs - Batho : "Je n’ai commis ni une erreur ni une faute"

L'ancienne ministre de l'Ecologie accuse le gouvernement d'avoir céder à "des forces économiques [...] qui voulaient sa tête".

Le journal des entreprises - Guillaume Bachelay (PS). « En matière de capital-risque, la BPI fait ce que le privé ne fait pas »

Figure montante du parti socialiste - il en est le numéro 2 -, proche de Laurent Fabius, le député Guillaume Bachelay a été le rapporteur de la loi sur la BPI, en laquelle il voit « un vaisseau amiral de la compétitivité ».

L'Usine Nouvelle - Qui est vraiment Philippe Martin, le nouveau ministre de l’Ecologie ?

Philippe Martin a été choisi pour succéder à Delphine Batho, limogée du gouvernement. Défenseur de l’agriculture biologique opposé aux OGM et à l’exploration des gaz de schiste, le nouveau ministre de l’Ecologie n’est pas un inconnu dans l’industrie.

Libé - Non cumul: Valls appelle les députés à voter le projet

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a appelé mercredi les députés à «modifier profondément la vie politique française» en votant le projet de loi interdisant le cumul entre un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale, dont l’Assemblée nationale a commencé l’examen.

4 juillet

Libé - Départ Batho: Jean-Marc Ayrault cherche à rassurer les écologistes

Après l’éviction express de Delphine Batho du ministère de l’Écologie, qui a promis de «tout» révéler jeudi sur son «limogeage», Jean-Marc Ayrault s’est justifié mercredi devant les députés, en s’efforçant de rassurer les écologistes sur les engagements du gouvernement.

«Dès 2014» sera amorcée une réforme de la fiscalité allant «dans le sens d’une fiscalité plus écologique, plus incitative», a souligné le Premier ministre devant l’Assemblée nationale.

Le Nouvel Obs - Budget de l'Ecologie : Batho avait-elle raison d'être en colère ?

La ministre a été renvoyée pour avoir qualifié son budget de "mauvais". Bercy affirme qu'il n'a pas tant baissé qu'on le prétend.

Le Nouvel Obs - Verts - PS : pourquoi c'est si difficile

Les écologistes et le PS avaient bien envie de s'entendre, mais la réalité en a décidé autrement. Comment expliquer ces crises et limogeages à répétition ?

L'Express - Batho limogée: les socialistes ne lui donnent pas entièrement tort

Après le coup de tonnerre à l'annonce de la démission de Delphine Batho, le Parti socialiste a fait preuve d'unité derrière la décision du président. Pourtant, même au sein du parti, certains s'élèvent contre ce qu'ils jugent arbitraire. 

Libé (abonnés) - Non-Cumul : Le PS traque ses déserteurs

On pourrait appeler ça le «non-cumulothon». Pour faire le plein des voix socialistes sur le projet de loi interdisant le cumul entre un mandat parlementaire et un exécutif local, ministres et ténors de la majorité se sont lancés dans une offensive auprès des députés récalcitrants. Preuve que l’heure est grave, «c’est bien plus massif comme démarche que lors du vote du traité européen» en 2012, relate un élu francilien.

Libé - Batho dira tout des «circonstances et des conséquences» de son «limogeage»

Récit Delphine Batho a passé la main à Philippe Martin au ministère de l’Ecologie ce mercredi matin. Elle s'expliquera demain devant la presse. Par LAURE BRETTON
Il y a les figures imposées : une passation de pouvoirs express, emballée en moins de 20 minutes. Et il y aura le débriefing : une conférence de presse annoncée pour jeudi après-midi pour parler des «circonstances et des conséquences» de son «limogeage».

Le Monde - Limogeage de Delphine Batho : Philippe Martin, nouveau visage de l'écologie

Probablement Philippe Martin (59 ans), député (PS) et président du conseil général du Gers, eût-il rêvé de se voir accorder ce poste plus tôt. Mais, deux démissions contraintes plus tard – Nicole Bricq et Delphine Batho s'y sont succédé depuis juin 2012 –, c'est à lui qu'échoit le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie. Cela mérite bien une petite rasade d'Armagnac, cuvée 1981, comme ce Gascon bon teint en garde quelques rares flacons dans sa cave.

Libé - L'exécutif reproche à Batho d'avoir manqué à la «solidarité gouvernementale»

François Hollande a justifié l'éviction de Delphine Batho, précisant qu'il ne s'agissait ni d'une «question de sujet, ni d'une question de personne», selon les propos rapportés par Najat Vallaud-Belkacem.

Libé - Batho : le retour de bâton

Récit Virée par l’Elysée après avoir critiqué la baisse de ses crédits pour 2014, la ministre de l’Ecologie a fait les frais d’un sursaut d’autorité. Par NATHALIE RAULIN, GRÉGOIRE BISEAU, LILIAN ALEMAGNA, LAURE BRETTON
Il faut toujours se méfier de la fumée qui s’échappe du Château. Depuis quelques semaines, les proches du Président n’hésitaient plus à dire ouvertement (mais anonymement) du mal de Delphine Batho. C’était souvent cinglant. Parfois sans appel. Le signe, en tout cas, que la ministre socialiste de l’Ecologie n’était plus en odeur de sainteté.

Le Monde - Batho : un limogeage pour l’exemple

Foi de Jean-Pierre Chevènement, "un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne".

Pour ne l'avoir pas "fermée", Delphine Batho, la jeune ministre de l'environnement, vient de subir la foudre jupitérienne : François Hollande l'a limogée, ce mardi 2 juillet en fin de journée, alors qu'elle avait publiquement critiqué le matin même "le mauvais budget" alloué à son secteur.

Le Monde - Une "grande réforme fiscale" est-elle possible ?

Alors que le gouvernement défendait, mardi 2 juillet, son budget 2014 devant l'Assemblée nationale, quatre "sensibilités" du PS représentant un tiers des députés socialistes ont tenté de relancer la question de la réforme fiscale, promesse du candidat Hollande disparue durant la campagne présidentielle de 2012.

3 juillet

Libé - Hollande met fin aux fonctions de Delphine Batho

À chaud La ministre de l'Ecologie sortante a été convoquée à Matignon ce mardi après ses critiques sur le budget de son ministère pour 2014. C'est le député socialiste du Gers Philippe Martin qui lui succède.

Le Nouvel Obs - Hollande renvoie Batho après ses propos sur le budget

La ministre avait été convoquée à Matignon après ses critiques sur le budget 2014. Elle est remplacée par Philippe Martin au ministère de l'Ecologie.

Le Monde - A l'écologie, Delphine Batho peinait à tenir ses prérogatives

Elle était accusée de ne pas peser sur les choix du gouvernement en matière d'environnement. Dès qu'elle a tenté de le faire, la critique lui a été fatale. Après avoir qualifié de "mauvais" le budget 2014, qui prévoit une baisse de 7 % des crédits du ministère de l'écologie, la ministre Delphine Batho s'est vue démise de ses fonctions par l'Elysée, mardi 2 juillet.

Le Monde - Philippe Martin, agent de liaison pour la majorité parlementaire

Il n'est pas facile, dans un contexte économique, social et politique de crise, d'arrondir les angles d'une majorité composite et passablement indisposée. Alors, à tous les étages, on essaie de calmer les vagues à l'âme. Cela vaut pour l'exécutif, pour la Rue de Solférino et, aussi, pour les relations au sein de la majorité parlementaire. Ainsi Philippe Martin, député (PS) du Gers et vice-président du groupe socialiste de l'Assemblée nationale, a-t-il été chargé par son président, Bruno Le Roux, d'"harmoniser" les relations avec les autres groupes de gauche. "Il faut être un peu plus ambitieux dans le souhait de faire vivre cette gauche parlementaire", reconnaît celui qui se définit comme "un agent de liaison".

Le Monde - Plusieurs sensibilités du PS appellent à une "grande réforme fiscale"

A elles seules, elles représentent près d'un tiers du groupe socialiste à l'Assemblée. Quatre "sensibilités" différentes du PS lancent un appel commun pour "la mise en œuvre d'une grande réforme fiscale", une des conditions selon elles à la "réussite de l'acte 2 du quinquennat" Hollande.

Le Monde - Tensions à la commission des finances de l'Assemblée

Le tandem de la commission des finances de l'Assemblée nationale n'est plus ce qu'il était. Le couple singulier formé par son président et par son rapporteur général – Gilles Carrez (UMP) et Christian Eckert (PS) – fonctionne mal et le climat n'est pas bon. Récemment, les tensions sont montées d'un cran au point que plusieurs personnes ont demandé au rapporteur général où en étaient ses relations avec le président...

20 minutes - Le groupe des députés PS contre la limitation des mandats successifs

Les députés PS soutiendront cette semaine dans l'hémicycle la proposition du gouvernement de revenir sur l'interdiction d'enchaîner trois mandats parlementaires successifs décidée en commission par les députés dans le cadre de la loi sur le non cumul des mandats.

France Info - La gauche du PS réclame une réforme fiscale

Alors que le gouvernement français prépare un budget d'une rigueur forcée pour 2014, les différents courants de gauche PS réclame une réforme fiscale visant à redonner du pouvoir d'achat aux Français. Parmi les propositions : fusionner l'impôt sur le revenu et la CSG en un "grand impôt sur le revenu à la fois progressif, individualisé et prélevé à la source".

Europe 1 - Elus PS, ils veulent rendre la CSG progressive

Des élus socialistes veulent rendre la CSG progressive pour redistribuer du pouvoir d'achat.

L'appel. La réforme fiscale, c’est maintenant ! C’est en substance le mot d’ordre d'élus de quatre sensibilités du PS qui réclament la mise en œuvre de la "grande réforme" promise par François Hollande pendant la campagne présidentielle.

Libé - Une partie de la gauche veut «une grande réforme fiscale»

Ils préconisent la fusion de l’impôt sur le revenu et de la CSG, d’ici à 2017. Quatre «sensibilités» socialistes ou de gauche, dont deux de l’aile gauche du PS, souhaitent une «grande réforme fiscale» préconisant la fusion de l’impôt sur le revenu et de la CSG, d’ici à 2017, et détailleront ce projet de réforme, mardi, lors d’une conférence de presse. Cette réforme est une des promesses de campagne de François Hollande.

2 juillet

TF1 - La ministre de l'Ecologie trouve le budget 2014 "mauvais"

Delphine Batho a estimé mardi sur RTL que le budget 2014, qui marque une baisse importante des crédits accordés à son ministère, était "mauvais". Les députés commencent mardi après-midi la discussion du budget.

La thèse de Tapie d'un complot est "absurde", selon Moscovici

La thèse du complot dénoncée par Bernard Tapie lundi face à la contestation de l'arbitrage de 2008 destiné à solder le litige l'opposant au Crédit Lyonnais est "absurde", a jugé le ministre de l'Économie.

Le Monde - Espionnage : Hollande demande des garanties à Washington avant de parler de libre-échange

Bruxelles, bureau européen. François Hollande a demandé lundi 1er juillet aux Etats-Unis qu'ils cessent "immédiatement" leurs activités présumées d'espionnage de l'Union européenne, et de la France. Sur fond de crise de confiance, le chef de l'Etat a, dans la foulée, averti qu'il entendait obtenir des "garanties" en ce sens avant de négocier avec l'administration Obama un éventuel accord de libre-échange entre les deux rives de l'Atlantique.

Le Figaro - Le PS n'en a pas fini avec le débat fiscal

Le rapporteur du Budget, Christian Eckert, suggère dans un rapport de nouvelles hausses fiscales pour 2014. Pour l'heure, le gouvernement continue d'assurer qu'il n'y aura pas de nouvelles hausses d'impôts en 2013 et 2014.

Un pavé dans la marre. Dans un rapport préalable au débat d'orientation des finances publiques, qui s'ouvre mardi à l'Assemblée nationale, le rapporteur général du Budget, Christian Eckert, suggère de nouvelles hausses de la fiscalité pour enrayer un possible dérapage du déficit en 2014.

1er juillet

Tribune de Lyon - Deux députés lyonnais somment Collomb de créer des emplois d'avenir

Coup sur coup ce matin, deux députés lyonnais de la majorité présidentielle ont demandé à Gérard Collomb de créer à Lyon des emplois d'avenir. C'est dit en douceur, mais c'est dit quand même…...

LCP - Le PS proteste contre un espionnage américain de l’UE

Harlem Désir, premier secrétaire du PS, a qualifié dimanche d'"inacceptable" tout espionnage américain des institutions européennes, réclamant un accord sur la protection des données personnelles en préalable à un accord avec Washington, tandis qu'un autre socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, plaide pour une suspension des négociations USA-UE.
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________