Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2014

Thierry Pech : pour le cannabis, "le tout répressif est un échec"


Thierry Pech : pour le cannabis, "le tout... by FranceInfo

11:21 Publié dans Réflexions, Vidéo | Tags : thierry pech, terra nova | Lien permanent

OFCE : Austérité et pouvoir d’achat en France par Mathieu Plane

18 décembre 2014

La France mène-t-elle une politique d’austérité ? Comment la mesurer ? Cette question qui alimente régulièrement le débat public ne semble pas avoir été tranchée. Pour de nombreux observateurs, la relative bonne tenue de la dynamique salariale révèlerait que la France n’a pas pratiqué une politique d’austérité, contrairement à certains voisins du Sud de l’Europe, notamment l’Espagne et la Grèce où les coûts salariaux nominaux ont reculé. Pour d’autres, la France ne peut avoir pratiqué de politique d’austérité puisque les dépenses publiques ont continué à augmenter depuis le début de la crise[1]. Les 50 milliards d’économies sur la période 2015-17 annoncées par le gouvernement seraient donc le début seulement du tournant de la rigueur.

Lire la suite
__________________________
__________________________

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

20/12/2014

Les matins - Baisse du cours du pétrole : quelles conséquences géopolitiques ?


Les matins - Baisse du cours du pétrole... by franceculture

13:03 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Vers la légalisation du cannabis ? i>TELE


Vers la légalisation du cannabis ? by ITELE

10:00 Publié dans Réflexions | Tags : terra nova, cannabis | Lien permanent

RTBF, La chronique de Paul Krugman : Fous de colère

La crise fiscale en Grèce a démarré il y a cinq ans et ses effets secondaires continuent à infliger d’immenses dommages à l’Europe et au monde. Mais je ne parle pas des effets secondaires auxquels vous pensez peut-être – les restes d’une crise digne de la Grande Dépression en Grèce ou une contagion financière aux autres pays endettés. Non, l’effet véritablement désastreux de la crise grecque fut la façon dont elle a déformé la politique économique, alors que des gens soi-disant sérieux partout dans le monde se sont dépêchés d’en tirer les mauvaises leçons.

Lire la suite
____________________________
____________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : paul krugman | Lien permanent

19/12/2014

OFCE - Réforme du marché du travail en Italie : Matteo Renzi au pied du mur

17 décembre 2014

Par Céline Antonin

Alors que Matteo Renzi avait bénéficié d’un relatif « état de grâce » depuis son élection en février 2014, le vote de la réforme contestée sur le marché du travail (le Jobs Act) par le Sénat, début décembre, a donné lieu à un mouvement de grève générale, une première depuis son arrivée au pouvoir. Est-ce la fin de la lune de miel entre Matteo Renzi et le peuple italien ? Certes, alors que son arrivée au pouvoir avait suscité une vague d’espoir, le premier bilan est décevant. Les réformes passent mal alors même que l’Italie connaît sa troisième année consécutive de récession (-0,2 % de croissance prévue pour 2014) et qu’elle doit affronter les critiques de la Commission européenne sur son incapacité à réduire son déficit structurel. Cette réforme, d’inspiration libérale, vise à introduire un régime de flexi-sécurité. La mesure qui cristallise toutes les passions est la suppression de l’article 18 du Code du travail, permettant la réintégration en cas de licenciement abusif.

Lire la suite
________________________
________________________

16:05 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

18/12/2014

OFCE - iAGS 2015 : Une Europe divisée et à bout de souffle

16 décembre 2014

par Christophe Blot, Jérôme Creel, Xavier Timbeau

L’Europe se trouve dans une situation critique qui nécessite un changement de politique économique. Toutes les possibilités doivent être envisagées. Des mesures non-conventionnelles ou extra-ordinaires doivent être prises pour éviter un nouvel échec et échapper à la menace de stagnation séculaire. C’est précisément l’objet du troisième rapport indépendant sur la croissance annuelle (résumé dans la dernière Note de l’OFCE n° 47 du 15 décembre 2014 – en réponse au Rapport sur la croissance annuelle publié par la Commission européenne – de faire une analyse critique de la stratégie macroéconomique européenne et de proposer des solutions alternatives.

L’incapacité à sortir durablement de la crise laisse de nombreuses séquelles sur le plan économique, social et politique. Le chômage reste à un niveau historique, ce qui accroît les inégalités et interrompt le processus de convergence entre les régions européennes. Les pressions à la baisse sur les salaires et le besoin de réduire les déséquilibres intra-zone euro nourrissent la déflation. Le désendettement public ou privé n’est pas achevé et la perspective d’une baisse des prix crée un cercle vicieux par lequel la stagnation va se prolonger. Le projet européen d’une économie prospère et intégrée ne saurait progresser si la reprise échoue une nouvelle fois.

Lire la suite
__________________________
__________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : ofce | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Le travail des enfants dans le monde

 

16 décembre 2014 - 264 millions d’enfants dans le monde sont occupés économiquement, dont 168 millions illégalement. C’est ce cas précis qui est nommé « travail des enfants ». Ce chiffre est encore important, mais le travail des enfants régresse.


 

État des lieux et évolution

 

En 2012, 264 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans, soit 16,7 % de la population de cette classe d’âge, sont « occupés économiquement », selon l’Organisation internationale du travail (OIT), c’est-à-dire qu’ils ont travaillé au moins une heure au cours de la période d’observation (voir définitions ci-dessous). Parmi eux, 63,5 % - soit 168 millions d’enfants - exercent une activité de manière illégale, notamment parce qu’ils n’ont pas l’âge requis par la loi pour travailler. C’est ce cas précis qui est nommé le « travail des enfants » : il comprend tous ceux qui ont une activité économique et dont l’âge est inférieur à l’âge légal du travail, celui-ci étant différent selon les pays.

Lire la suite
________________________
________________________

17/12/2014

L’européanisation des partis politiques : quelles réalités? Fondation Jean-Jaurès


L’européanisation des partis politiques... by fondationjeanjaures

16:00 Publié dans Réflexions | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

Pierre-Alain Muet - Commission d’enquête : « les 35 heures, un pacte de responsabilité qui a réussi » (Barbara Romagnan)

La commission d'enquête sur les 35 heures vient de publier son rapport. La rapporteur Barbara Romagnan rappelle que les Lois Aubry ont créé 350 000 emplois entre 1998 et 2000 sans dégrader ni la profitabilité des entreprises ni la compétitivité, pour un coût net de 2,5 Milliards d'euros pour les finances publiques soit 12 800 euros par emploi créé. Ce coût net est 3 fois inférieur à celui d'un allègement de cotisation sur les bas salaires et sans comparaison avec le coût exorbitant des 41 milliards d'allègements de toute nature qui composent le pacte dit de « responsabilité ». Contrairement au « pacte de responsabilité » qui n'est qu'une accumulation d'allègements fiscaux sans contrepartie dans la négociation, les 35 heures sont une sorte de « pacte de responsabilité qui a réussi : en échange d'une baisse de cotisation sociale et d'une plus grande flexibilité, les entreprises ont embauché ». (Interview de Barbara Romagnan : 20minutes.fr : Les 35 heures efficaces contre le chômage, selon un rapport parlementaire)

Il est temps de sortir du débat idéologique pour engager une vraie réflexion sur l'organisation des différents temps de la vie. Tout d'abord et contrairement aux idées 100 fois répétées s'appuyant sur la durée du travail des seuls salariés à temps complet, la France est parmi les pays développés d'Europe ayant la plus longue durée hebdomadaire : 37,5 heures en moyenne en 2013 contre 36,5 au Royaume Uni, 35,3 heures en Allemagne et en Suisse, 33,5 heures au Danemark et 30 heures aux Pays Bas, champions du temps partiel.

Mais surtout, toute l'histoire du développement économique depuis la révolution industrielle est une augmentation continue de la productivité du travail conjuguée à une baisse tout aussi continue de la durée annuelle du travail. On produit en une heure de travail 20 fois plus qu'en 1870 et on travaille 2 fois moins longtemps. C'est aussi dans les pays les plus développés que la durée hebdomadaire du travail y est la plus faible et dans les moins développés qu'elle est la plus longue : moins de 35 heures en Europe du Nord, plus de 40 heures dans l'Est de l'Europe et près de 50 heures en Turquie.

La tendance séculaire à la réduction de la durée annuelle du travail est appelée à se poursuivre. Et la vraie question n'est pas la durée hebdomadaire du travail mais la profonde inégalité entre ceux qui ont un emploi et ceux qui n'en ont pas et la répartition du travail au cours du cycle de vie. Le travail est concentré dans notre pays entre 25 et 55 ans, alors que l'augmentation de la durée de vie appellerait une interpénétration plus forte des différents temps de la vie et non comme aujourd'hui leur succession brutale.

Lire la suite
______________________
______________________