Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2013

La Tribune - Histoire(s) de la (non) régulation bancaire (4/5) : la colère de la Banque d'Angleterre contre le lobby bancaire

Le 25 juin 2013, quelques jours avant son départ en retraite, Mervyn King, gouverneur de la Banque d'Angleterre, a dénoncé devant le Parlement les tentatives de pression dont il a récemment fait l'objet de la part de hauts responsables politiques agissant pour le compte du lobby bancaire.

Sir Mervyn King aurait pu rêver d'un départ en retraite plus paisible. Le 25 juin dernier, quelques jours avant qu'il ne cède la place à son successeur, Mark Carney, la moutarde est montée au nez du gouverneur de la Banque d'Angleterre (BOE), qui a accusé des politiques britanniques de tout premier rang de faire pression sur le régulateur bancaire, à la demande des banques, pour assouplir certains projets de réglementations.

Lire la suite
____________________________________________________________
____________________________________________________________

23:55 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La Tribune - Histoire(s) de la (non) régulation bancaire (3/5) : comment les banques françaises ont détricoté la loi Moscovici

Alors que François Hollande avait promis de scinder les banques en deux, lors de sa campagne électorale, le lobby bancaire a obtenu que le projet de loi préserve le modèle de banque universelle à la française.

« Félicitations pour avoir aussi bien négocié. » Cette remarque amère, lancée par le député PS Pascal Cherki aux patrons des banques françaises auditionnés par la Commission des finances de l'Assemblée nationale, le 30 janvier dernier, résume bien l'histoire du projet de loi bancaire, définitivement adopté par le Parlement le 18 juillet. Si cette montagne a accouché d'une souris, si nombre d'observateurs fustigent une « réforme a minima », c'est en raison de l'intense travail de lobbying mené par les banques françaises depuis le 22 janvier 2012.

Lire la suite
________________________________________________
________________________________________________

23:50 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La Tribune - Histoire(s) de la (non) régulation bancaire (2/5) : comment le lobby a neutralisé les lois "anti prêts-rapaces"

La crise des crédits hypothécaires américains risqués, à l'origine de la crise financière de 2008, aurait pu être évitée, si le lobbying intense des établissements financiers n'avait pas empêché d'étendre la loi « anti prêts-rapaces » de la Caroline du Nord aux autres Etats américains.

La crise des « subprimes » (crédits hypothécaires américains à risque), à l'origine de la crise financière de 2008, n'était pas une fatalité. Elle aurait pu être évitée grâce à la loi « anti prêts rapaces », adoptée en 1999 par l'Etat de la Caroline du Nord, aux Etats-Unis, affirmait l'économiste Paul Jorion, dans un article publié dans La Tribune du 1er août 2008. Cette loi interdisait d'une part aux établissements financiers de consentir des prêts hypothécaires à des ménages peu solvables, et, d'autre part, d'octroyer un nouveau crédit immobilier dans le seul but de régler les traites d'un précédent emprunt.

Lire la suite
________________________________________________________
________________________________________________________

23:45 Publié dans Réflexions | Lien permanent

La Tribune - Histoire(s) de la (non) régulation bancaire (1/5) : Sandy Weill, l'homme qui a défait le Glass-Steagall Act

Afin de porter sur les fonds baptismaux le colosse bancaire Citigroup, Sandy Weill a pesé de tout son poids auprès des régulateurs et des politiques américains, pour faire abroger le Glass-Steagall Act. Premier volet de notre sérié d'été consacrée à l'incroyable capacité de résistance du secteur bancaire aux tentatives de règlementation.

New York, 16 mars 1933. Dans le quartier de Brooklyn, une jeune immigrée polonaise juive donne naissance à un petit garçon, Sandy Weill. A des kilomètres de là, le sénateur Carter Glass et le député Henry Steagall planchent sur la loi de séparation des activités bancaires, qui sera adoptée par le Congrès en juin 1933, et qui portera leurs noms, le Glass-Steagall Act. Les deux hommes n'ont aucune raison d'être au courant de l'heureux événement survenu trois mois plus tôt à Brooklyn, chez les Weill. S'ils avaient su que le petit Sandy n'était autre que le futur patron de la banque Citigroup, et que, pour créer cette dernière, il mettrait tout en œuvre afin de faire abroger le Glass-Steagall Act...

Lire la suite
___________________________________________________________
___________________________________________________________

23:40 Publié dans Réflexions | Lien permanent

L'âge de faire - Pourquoi la crise dure Par Philippe Légé, Economiste Atterré

Après avoir affirmé le 17 octobre 2012 que nous étions « tout près » de « la sortie de la crise de la zone euro », François Hollande a décrété au mois de juin 2013 que celle-ci était « terminée ». Et le 14 juillet il annonçait la bonne nouvelle : « La reprise économique, elle est là. » Ces paroles étaient-elles destinées à faire oublier la flambée du chômage ?

Certains auront trouvé la répétition comique, beaucoup l’auront jugée lassante. En mars 2012, Nicolas Sarkozy déclarait déjà que « nous sommes sortis de la crise financière » et que « nous sommes en phase de reprise économique ». Certes, l’optimisme des dirigeants vise à rassurer, à restaurer la confiance, mais il révèle aussi un diagnostic erroné. La crise actuelle serait de nature cyclique.

Lire la suite
____________________________________________________________
____________________________________________________________

20:40 Publié dans Réflexions | Tags : economiste atterré | Lien permanent

Libé - Un choc de solidarité pour l’Europe

Par THIERRY REPENTIN Ministre délégué chargé des Affaires européennes

Après quarante années surtout consacrées à la construction politique et institutionnelle par ses pères fondateurs, l’Union européenne peine depuis une décennie à habiter le costume qui lui a été taillé et à protéger ses citoyens contre les précarités de toutes natures : multiplication des délocalisations, échec de la dernière conférence sur le changement climatique, écoutes américaines et insuffisante protection des données personnelles… Il est loin le temps où l’idée européenne se suffisait à elle-même, où l’on était pour la construction européenne comme on était pour la paix et le progrès, presque naturellement. Rien n’est plus naturel dans la relation des citoyens à l’Europe : certes omniprésente dans leurs vies, elle est aussi un «grand méchant loin», déconnectée de leurs préoccupations et suspectée de chicaneries technocratiques tantôt sur la recette du chocolat et la composition du vin rosé, tantôt sur les bouteilles d’huile d’olive.

Lire la suite
_____________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________

Thomas Piketty: "Le taux de rendement du capital devient plus élevé que la croissance"


Thomas Piketty: "Le taux de rendement du... par franceinter

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : piketty | Lien permanent

03/09/2013

La Tribune, Jean Pisani-Ferry - Comment (bien) réformer l'économie ?

Alors que l'Union Européenne ne cesse d'appeler ses membres à accélérer les réformes structurelles, Jean Pisani-Ferry, commissaire général à la Stratégie et à la Prospective auprès du Premier ministre, insiste sur la nécessité de stratégies cohérentes et globales, pour bien réformer l'économie...

Consolidation budgétaire et réformes structurelles sont les nouveaux mantras de l'Europe. Les organisations internationales et les institutions de l'UE considèrent ces réformes comme une condition de la reprise économique, de la croissance et du succès de la lutte contre le chômage.

Lire la suite
_____________________________________________________
_____________________________________________________

18:00 Publié dans Réflexions | Tags : pisani-ferry | Lien permanent

02/09/2013

Une vie socialiste. Entretiens avec Michèle Cotta

En septembre 2009, la journaliste Michèle Cotta avait interviewé Pierre Mauroy dans le cadre de l’émission A voix nue produite et diffusée par France Culture. Des entretiens dans lesquels Pierre Mauroy raconte son parcours, revient sur ses engagements et se dit, une fois encore, socialiste, « naturellement ».

Lire la suite
_______________________________________________________
_______________________________________________________

01/09/2013

RTL Opinions - "Obama, Cameron et Hollande découvrent le principe de précaution"


RTL Opinions - "Obama, Cameron et Hollande... par rtl-fr

23:09 Publié dans Réflexions | Tags : july, hollande, cameron, obama | Lien permanent